Édition du
23 March 2017

Précisions du colonel SAMRAOUI

Nous venons de recevoir du colonel Samraoui les précisions suivantes :
=================================

Messieurs,
Je vous prie de prendre note de la présente mise au point, susceptible de mettre en lumière certains faits erronés rapportés par le journal Le Matin.
Merci.
Cordialement.
M.S

Je tiens à répéter pour la dernière fois que je n´ai JAMAIS adressé quoi que ce soit au président Bouteflika ou à un quelconque service de la Présidence de la République.
Je suis d´ailleurs surpris que malgré un démenti, le journal Le Matin continue dans ses délires.
Si la première et la seconde partie de l´article que publie ce journal peuvent être considérées comme fondées, la troisième par contre n´est que pure affabulation, à moins que l´auteur dudit papier ne soit victime d´intoxication; et alors je suis en droit de me demander à quel dessein cherche-t-on à induire en erreur l´opinion publique ?
Pourquoi tant d´amalgames et de mensonges éhontés ? Est-ce dans le seul but de me nuire et de me discréditer ?
S´il s´agit de provocation, alors c´est raté ! La guerre des clans entre mafieux ne me concerne ni de près ni de loin.
Dans le cadre de l´affaire Mecili, je ne me tiens qu’à ma conscience, et les tentatives du DRS cherchant à modifier mon témoignage n´auront aucun impact sur ma volonté et ma quête de vérité et de justice.
Je tiens aussi à préciser que je n´ai jamais rencontré en Allemagne ou ailleurs ce Mourad Halouane (que je ne connais d´ailleurs pas), pour la simple raison que ma rupture avec le DRS est consommée depuis belle lurette. Si mes souvenirs sont exacts, la dernière fois que j´ai rencontré un cadre du DRS remonte à juillet 2002 lors du fameux procès de la « sale guerre ».
Brader mes principes contre une amnistie ! Ca se voit que le journaliste qui a commis l´article ne me connaît pas.
Je confirme enfin que les propos rapportés par l´article paru dans Rue 89 sont authentiques. Sachant que l´affaire Mecili est toujours en cours d´instruction, je ne peux malheureusement pas révéler l´identité de «Mustapha » qui est un ami de longue date pour qui j´ai du respect et de la considération. Ce dernier m´avait contacté sur insistance des généraux Toufik et Attafi, mais je suis resté inflexible à l´appel des sirènes ou pour être plus précis, tant « à la carotte qu´au bâton ».
Je jure devant Dieu en ce mois sacré du Ramadhan que tout ce qui est écrit ci-dessus est vrai.
Le 28.08.2010.
M. Samraoui


Nombre de lectures : 5774
37 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • t.youcef
    28 août 2010 at 15 h 41 min - Reply

    *Tiens bon un jour ou l’autre la verité finira par éclater,et nous retournerons chez nous au milieu de nos fréres ,nos amies,nos familles,notre soleil et nos montagnes et notre mer azur de méditéranée.

    toufik et cie commence a etre dos au mur.




    0
  • fateh
    28 août 2010 at 16 h 45 min - Reply

    Ramadhan Moubarak….

    En lisant votre declaration , je comprends que vous avez cede a la pression des gens du DRS au depend de la verite. Vous qui avez travaille pour cette organisation criminelle connaissez mieux que quiconque ce que les monstres de cette institutions sont capables de faire.
    Si je me rappel bien Hichem Aboud a dementi votre temoignage en disant que ce Hasseni n’est pas la personne impliquee dans cette affaire et il a meme affirme que l’auteur est citoyen de son village natale. J’ai comme l’impression que vous etes toujours entrain de jouer a cache cache quand a l’eclatement de la verite. Je comprends parfaitement que : la ukalifou allahou nafssan illa wasaaha- mais de grace mon frere crever l’abces et dites simplement ce que vous savez par respect aux parents de la victime et surtout pour la crainte d’ALLAH que vous affirmez. SI NON JUSTE FAITES EN SORTE QUE CETTE AFFAIRE SOIT DEFINITIVEMENT CLOSE ET GARDEZ VOS SECRETS POUR L’ETERNEL -ALLADHI LA YADHLIMOU AHADAN…
    RAMADHAN MOUBARAK OUA ALLAHOU FI HOUSSNI AWNIKA
    SALAM




    0
  • Alilou
    28 août 2010 at 16 h 49 min - Reply

    Tenez bon colonel,

    Ca sonne le glas et ca sent la panique dans la maison, le feu a pris partout, pour en être arrivé a vous offrir une carotte (Qui doit être je l’imagine extrêmement lourde et grosse) idem pour le bâton, alors ca les dérange vraiment et ca leur fait extrêmement peur,

    leur heure arrivera que ca soit avec nous ou avec la mort…

    salutations, on se serre les coudes




    0
  • rachid01
    28 août 2010 at 17 h 10 min - Reply

    bravo khouya mohamed,
    top class
    tahia el jazair
    saha ftorkoum




    0
  • AS
    28 août 2010 at 17 h 19 min - Reply

    a ce bougre d’abulker, meme mort il hante les generaux de la dst et tewfik… en frappant sur abulker c’est le sommet de la pyramide qui a pris a alger et paris… c’est genial… la justice francaise est prise dans l’etau…




    0
  • Guemachi Sofiane
    28 août 2010 at 17 h 33 min - Reply

    Qui avait dit que le mensonge ne durait qu’un temps? Effectivement cela se vérifie. Après toute une campagne de mystification menée par le sinistre et criminel DRS et ses affidés civils, pseudo-démocrates qui braillaient sur les chaines TV françaises pour faire croire que la violence était unilatérale, voici une avalanche de faits, de procès et de révélations qui vont faire tomber les masques. Les révélations de l’agent Moulaï, les révélations sur l’assassinat de Mecili, les interventions de Toufik et Attafi auprès du colonel Samraoui pour tenter vainement de l’amadouer, sont autant de signes révélateurs de la fin de la mystification. Et les surprises seront grandes sur le rôle connu du DRS dans de très nombreux crimes mais aussi de ces faux démocrates qui se réunissaient avec leurs officiers traitants au club des pins pour planifier des assassinats spectaculaires pour secouer et faire basculer l’opinion publique. Patience, messieurs les criminels en tenue de combat et en costume cravate.




    0
  • Anonyme
    28 août 2010 at 17 h 46 min - Reply

    […] […]




    0
  • Idir16
    28 août 2010 at 18 h 02 min - Reply

    Mon colonel, ignorons ce qui n’est que pure affabulations, pour vous citer, et revenons à ce que vous confirmez:

    Vous écrivez que : » Dans le cadre de l´affaire Mecili, je ne me tiens qu’à ma conscience, et les tentatives du DRS cherchant à modifier mon témoignage n´auront aucun impact sur ma volonté et ma quête de vérité et de justice. »

    C’est tout à votre honneur car lors de la confrontation vous aviez reconnu votre erreur, ainsi que dans votre communiqué, par lequel vous insistiez sur le fait que vous aviez livré en toute bonne foi votre témoignage et que vous n’aviez pas pour intention malveillante d’accabler une personne supposée innocente tant que les preuves de sa culpabilité n’avaient pas été apportées.

    Cette prise de position prend tout son sens puisque l’on sait que vous êtes l’unique témoin à charge.

    Vous rajoutez, ensuite, Brader mes principes contre une amnistie ! Ca se voit que le journaliste qui a commis l´article ne me connaît pas. »

    Cela va, en effet, dans le sens de votre communiqué, dans lequel vous écartiez toute pression et affirmiez que votre témoignage avait été fait en toute conscience.

    Mais ce qui me perturbe au plus au point, c’est quand vous rajoutez que : » Je confirme enfin que les propos rapportés par l´article paru dans Rue 89 sont authentiques. Sachant que l´affaire Mecili est toujours en cours d´instruction, je ne peux malheureusement pas révéler l´identité de «Mustapha » qui est un ami de longue date pour qui j´ai du respect et de la considération. Ce dernier m´avait contacté sur insistance des généraux Toufik et Attafi, mais je suis resté inflexible à l´appel des sirènes ou pour être plus précis, tant « à la carotte qu´au bâton ».

    Il ne s’agit pas pour nous de savoir qui est ce mystérieux Mustapha, encore qu’avec les indications données sur votre proximité de longue date avec lui, il sera bientôt démasqué, mais le fait de confirmer l’existence de ces écoutes.

    Êtes vous à l’origine de cela, mon colonel ?

    Et si oui, dans quel but ?

    Pourquoi avoir fait ça à un ami qui a pu vous approcher au titre de l’amitié et non pas parce qu’il était en service commandé ?

    Votre ami est-il du DRS ?

    Cordialement.




    0
  • tacili
    28 août 2010 at 21 h 37 min - Reply

    Bonsoir,

    J’aimerai bien continuer de poster mes commentaires concernant ce sujet ici dans un intérêt d’ordre et d’efficacité.

    M.Samraoui a réagit a mon commentaire suivant paru dans l’article relatif au scoop de Rue89:

    ——–

    Mon commentaire

    « Bonjour,

    Le débat téléphonique n’aura aucune valeur juridique car, a l’exception de Samraoui, personne ne pourra identifier catégoriquement qui était ce Mustapha. Les avocats de Hasseni n’auront aucune peine a demander a ce que ces enregistrements soient carrément ignorées.
    Si l’on croit que tout ce beau monde de militaires, ex ou présents et non pas des moindres, Toufik et Attafi savent que leurs conversations téléphoniques sont certainement sous écoute, il est peu plausible que Mustapha allait se mouiller.Le message aurait été passé par d’autres moyens qui laisseraient moins de traces.Le DRS peut se permettre d’acheter un billet d’avion a Mustapaha. Élémentaire, non ? De l’amateurisme jusque la.
    Maintenant après que M.Samraoui ait reconnu la véracité du contenu du scoop de Rue89 il est relevant de remarquer qu’il est, une nouvelle fois, revenu sur ces déclarations.
    Du 99% au 50/50 nous sommes repassés au 100% :
    » Mahmoud : C’est normal, c’est lui, c’est lui. Je ne peux pas faire autrement. Je ne suis pas seul à le connaître, on est plusieurs à le reconnaître […]. »
    Plutôt du 200% car d’autres personnes auraient également reconnu Hasseni-Hassani.
    Du pain sur la planche de M.Samraoui »

    ——-

    Réaction de M.Samraoui

    @Tacili,

    Ne vous méprenez pas, la conversation téléphonique a eu lieu avant la visioconférence.Il faut laisser la justice suivre son cours et ne pas se fier aux élucubrations de la presse qui ne publie que ce qui l´arrange.
    Un moyen simple qui aurait permis de lever le doute depuis longtemps sur la véritable identité de Hassani était de réclamer la photo de l´intéressé auprès du MAE malien, sachant que Hassani était en poste à Bamako en 1990 et que la procédure en vigueur requiert l´établissement d´une carte diplomatique qui sera obligatoirement restituée à la fin de la mission.
    Et il ne faut pas me sortir la trouvaille qu´il n´y a pas d´archives au Mali.

    —————-

    Merci M.Samraoui pour avoir pris le temps de lire et réagir a mon commentaire.

    Information de taille: les écoutes en question ont eu lieu avant la vidéoconférence.

    Vous me corrigerez si je me trompe.

    Selon l’article de Rue89 que vous aviez entériner :

    1. 4 juin 2009 Vidéo-conférence : confrontation avec Hasseni
    2. Décembre 2009 : Les écoutes versées au dossier de l’instruction.

    Alors vous étiez en possession des écoutes avant la vidéo-conférence et vous aviez décidé de ne pas les utiliser.

    Cela pousserait, plutôt, a croire que les efforts de votre ami Mustapha n’ont pas été vains et que vous étiez un peu sensible a ces prières parce que vous vous êtes un peu rétractez du 99%(France 3) au 50/50(Juge) et vous voila revenu au 99% avec ces éléments verses au dossier.

    Aujourd’hui et selon ce rebondissement vous revenez a votre position initiale: l’homme arrête par les français est bien Hassani le cerveau de l’assassinat de Mecili.

    Je connais par le juge personnellement mais il doit avoir la patience de Ayoub pour suivre la courbe de vos déclarations.

    Deux points pour conclure :

    1. J’analyse sur la base d’informations et de faits confirmes et non en suivant aveuglement les ragouts de la presse-DRS alors je n’accepte pas votre remontrance a peine voilée.

    2. Le Mali, voila notre prochain stop dans la saga Mecili.

    Merci




    0
  • D B
    28 août 2010 at 21 h 45 min - Reply

    Mon cher Mohamed
    Personnellement, je n’ai jamais douté de toi, ni de ta probité. Et à ceux qui pourraient succomber à la manipulation de certains milieux dont on imagine les resssorts qui les agite, je dirais seulement que si Mohamed Samraoui était ce qu’ils tentent de nous faire accroire, il serait général-major aujourd’hui, il se prélasserait dans un luxe que rares peuvent imaginer, et ses comptes bancaires à l’étranger se chiffreraient par centaines de millions de dollars, à l’instar de ceux qu n’avaient même pas son grade au moment où il a répondu à l’appel de la seule voix qui compte pour un homme: celle de l’honneur.
    Le brouillard finira par se dissiper, et tout, le mal comme le bien, apparaîtra sous sa véritable nature.
    L’Algérie saura reconnaître les siens.
    Justice te sera rendue, tôt ou tard.
    Avec mon amitié sincère.
    DB




    0
  • SGHIR
    28 août 2010 at 23 h 29 min - Reply

    Dans un etat de droit la justice est indépendante est rationnel, 99% n’est pas100%, les 1% manquant peuvent LEGALEMENT et largement le disculpé.




    0
  • djazairi
    29 août 2010 at 1 h 48 min - Reply

    Mon Colonel, même si le journal le MATIN met en ligne 1000 articles du type de ceux déjà établis pour nuire à tes fortes convictions de nationaliste, je ne le croira pas ce nuisant journal. Continu ta lutte et l’histoire retiendra et reconnaitra les fidéles à leur pays dont tu es UN en or.

    Saha ramdanek ya si SAMRAOUI, MOUT WAKAF OUA RABI MAAK.




    0
  • A.By
    29 août 2010 at 4 h 41 min - Reply

    @ M.S
    Salam
    Si j’étais à votre place, je ne prendrai même pas la peine de répondre encore aux articles de presse et commentaires factices à votre encontre et en relation au crime de l’ex-malgache propre, un des seul vrai démocrate de race issu de la dite « structure » qui empeste l’Algérie depuis 1962.

    Un conseil fraternel et authentique du coeur :
    Donnez libre cours à votre «passion» favorite, celle qui dévoilerait, en réalité, la problèmatique algérienne dans sa globalité. Un travail de recherche sur l’histoire et de ses acteurs de coulisses avec votre expèrience en analyses et investigations.
    Saha Ftourek mon frère
    A.By

    P.S: Pourquoi ne pas un créer un pool de recherche en ligne pour travailler avec ceux qui ont la même «passion» salvatrice ? Je serai membre volontaire.




    0
  • Samraoui
    29 août 2010 at 6 h 32 min - Reply

    @ Tacili,
    Encore une fois vous vous trompez, car vous interprétez les choses selon votre bon vouloir. Les écoutes datent de décembre 2008 et j´ignore à quelle date elles ont été versées au dossier.
    Avez vous eu acces au dossier pour prétendre avancer telle ou telle thèse?
    Je rappelle au cas où vous l´auriez oublié que j´ai témoigné sous serment, et que mon devoir est de répondre aux questions du juge en mon âme et conscience, non pas pour m´acharner sur quelqu´un, mais pour lui dire la stricte vérité. C´est à la justice de trancher.
    @ à Djamel
    merci cher frère pour ces mots qui vont droit au coeur.
    Saha Ramdankoum.




    0
  • tacili
    29 août 2010 at 11 h 49 min - Reply

    M.Samraoui,

    J’aurais aime avoir acces au dossier par simple curiosite mais helas je n’ai aucun pouvoir pour le faire.

    La date de versement des ecoutes au dossier est noir sur blanc dans l’article de Rue89. Je n’ai rien invente.

    Enfin je ne vais pas m’attarder sur ce sujet qui sera elucide tres bientot et j’ajouterai que vous avez la peau assez dure pour esquiver, comme certains qui sont apparement « confortables dans leurs certitudes » ont suggere, nos questions.

    Merci.




    0
  • Samraoui
    29 août 2010 at 11 h 55 min - Reply

    @ Idir16,

    N´étant pas né de la dernière pluie, je devine un peu dans quel camp vous vous situer (ainsi que Mohis, Taous, Jazairia) et si je me trompe acceptez alors mes excuses et mettons cela sur le compte de ma méfiance maladive ou sur la déformation professionnelle.
    Sachez aussi que l´honnêteté est ma vertu cardinale et qu´en tant que musulman respectueux de sa religion et respectueux de la vie humaine, je n´accepterai jamais les injustices ; tout comme je ne suis pas quelqu´un qui courbe l´échine ou marchande avec son honneur ou sa dignité.
    Ceci dit, les écoutes datent de Novembre et Décembre 2008 et que la visioconférence s´est déroulée cinq mois plus tard. Tirez les conclusions que vous voulez, mais de grâce laissez la justice suivre son cours normal sans se substituer à elle ou en participant à entretenir la confusion et l´opacité.
    Je ne voudrais pas répondre à vos questions, non pas par dérobade mais parce que l´affaire n´est toujours pas close ; et si vous aviez lu attentivement mon démenti vous aurez remarqué que je déclarais avoir rompu tous les liens avec le DRS, par conséquent mon ami ne fait pas partie de ce service, dont la noble mission a été détournée par des voyous pour faire pérenniser le système, allant jusqu´à assassiner ses propres enfants qui refusent de cautionner leur dérive.

    @ Tacili,

    Tourner en dérision le fait de suggérer une piste d´investigation, ne fera pas avancer notre débats, puisque vous semblez enfermé dans vos préjugés et aveuglé par votre suffisance, je ne vois vraiment pas l´intérêt de prolonger la discussion avec vous. Apparemment vous préférez les ténèbres à la lumière, c´est votre droit. Allah yahdik ou yahdina.
    Ya sidi, vous prétendez que j´ai tort, alors dites moi pourquoi l´assassin de Mecili est protégé par le DRS ? Qu´est ce qui les empêche de le livrer à la justice ? Ah c´est vrai, nous n´avons pas encore une justice indépendante, comme nous n´avons pas de presse indépendante, non plus. En gros notre indépendance, arrachée de longue lutte et au prix d´immenses sacrifices, n´est qu´une indépendance illusoire.

    @ A. By,

    Merci cher frère pour le conseil, vous avez entièrement raison, ignorons les courtisans et les larbins qui ne se rendent même pas compte qu´ils défendent l´indéfendable.

    Voici ce que les lecteurs peuvent découvrir dans l´article « Rebondissement dans l´affaire du diplomate Hasseni » paru sur le quotidien « l´Expression » daté d´aujourd´hui.
    « la France peut-elle se permettre le luxe de laisser filer des niches financières? Il y a de la place pour la France dans le marché algérien qui pèse 286 milliards de dollars au titre du plan quinquennal ». Fin de citation.
    Voila qui nous renseigne sur les mœurs de la mafia qui dirige l´ Algérie et sur sa manière de gouverner.
    L´idée de créer un pool de réflexion et de recherche sur l´histoire contemporaine de l´Algérie me parait excellente. Je vous promets de m´y mettre très prochainement.

    Saha ftourkoum.




    0
  • spectateur
    29 août 2010 at 12 h 29 min - Reply

    @ Monsieur Samraoui
    Je prie dieu qu’il vous guide et qu’il éclaire vos chemins pour arriver la où vous voulez y arriver.




    0
  • Salim Saddik
    29 août 2010 at 13 h 53 min - Reply

    Monsieur Samraoui, Il est clairement dit dans l’article de Rue89 que les écoutes téléphoniques ont été versées au dossier d’instruction en décembre 2009 !!!

    Personnellement, je trouve cette histoire et ses rebondissements un peut trop bizarre et je ne peux m’empêcher de me poser les mêmes questions que Tacili.




    0
  • tacili
    29 août 2010 at 16 h 44 min - Reply

    @ M.Samraoui

    Ne vous emportez pas cher monsieur. J’ai déjà mis un point final a ma contribution dans ce sujet.Tout est clair pour ceux qui veulent bien voir.

    Vous remarquerez aisément que je ne vous ai pas manqué de respect et je ne vois pas pourquoi vous m’adressez cette expression :

    « Apparemment vous préférez les ténèbres à la lumière ».

    Ma réponse est: اللهم إني صائم

    Saha Ftourek




    0
  • Mokrane
    29 août 2010 at 17 h 35 min - Reply

    Cher Salim Saddik,

    Des écoutes VERSES en décembre 2009 version Rue89 (EFFECTUES FIN 2008/VERSION DE MR SAMRAOUI), je pense qu’il y’a pas de contradiction si ma compréhension linguistique tient la route.

    Si les écoutes ont été effectués en 2008, ils n’ont été versées au dossier qu’en 2009 « where is the problem »?c’est l’affaire de la justice non.

    Au lieu de chercher des poux, joingnez vos efforts pour dénoncer les crimes des généraux et leurs monstres du DRS.

    Quqnd à toi Mr Samraoui je salue votre courage et votre perséverance à dénoncer l’un des régimes les plus diaboliques, vicieux et barbares qui puissent exister… du fond du coeur ..mes amitiés et mes sincères remerciements p;avec notre frère Souadia que j’ai eu l’occasion de rencontrer à Paris; our avoir donner un coup dans la fourmilière DRS et mettre à nu la version du pouvoir sur la tragédie et les pires massacres qu’ à connu notre cher pays.

    Saha F’tourkoum




    0
  • Idir16
    29 août 2010 at 18 h 49 min - Reply

    Idir16 dit :

    Mon colonel, tout d’abord, merci de nous confirmer ce que nous savions déjà, à savoir que vous n’étiez pas né de la dernière pluie. Il est évident qu’avec votre parcours vous n’avez rien d’un boy scout.
    Sachez, ensuite, que je ne me situe dans aucun camp. Je suis un citoyen algérien tout ce qu’il y a de plus ordinaire qui s’intéresse aux choses de la cité et profite des possibilités technologiques pour être partie prenante à des débats contradictoires sur des sujets qui m’intéressent ou m’interpellent.
    Merci de me répondre, en tout cas et , bien entendu, j’accepte volontiers vos excuses.
    Pour en revenir à l’affaire Mecili, je souhaite énoncer un certain nombre de constats:

    1. Le fait d’abord que vous n’avez pas témoigné spontanément, alors que vous en aviez eu l’occasion, par exemple lors de votre passage à Paris pour le procès Nezzar.

    2. Le fait que vous ayez désigné, en aout 2008, une toute autre personne que celle qui venait d’être interpellée en déclarant au journaliste de Médiapart que vous ne nourrissiez aucun c doute sur son identité.

    3. Le fait de reconnaitre de dos une personne que vous disiez n’avoir rencontré qu’une fois et ne plus avoir revue depuis plus de 20 ans. Or nous savons que le véritable Rachid Hassani vous le connaissez bien puisqu’il était votre collègue.

    4. Vous avez été à Skikda avec le commanditaire présumé pour y rencontrer l’assassin, le truand Amellou. Cela, mon colonel s’appelle, en droit, de la complicité, même si vous étiez en service commandé.
    5. Contrairement à vos engagements, vous n’avez pas répondu à la convocation du juge d’instruction en décembre 2008 parce que vous saviez que le déplacement en France était risqué, non pas en raison du mandat d’arrêt lancé par les autorités algériennes, mais parce que vous appréhendiez une inculpation pour complicité. En ce cas, vous saviez pertinemment que le bénéfice de la convention de Vienne sur les réfugiés politiques ne jouerait pas.
    6. Lors de la confrontation, par voie de visio-conférence, en juin 2009, vous n’avez tenu aucun de vos engagements sur les preuves détenues pour confondre le mis en examen. Bien au contraire, vous vous êtes rétracté à 50%.

    7. Pour en revenir à cette histoire d’écoutes, excusez-moi mais elle sent trop le coup monté. Vous piégez un ami, pour lequel vous déclarez néanmoins nourrir du respect et de la considération. Curieuse conception de l’amitié que vous avez là, mon colonel. Vous vous arrangez pour faire ce montage, préalablement à la confrontation et transmettez cela pour noyer le poisson car vous saviez que vous alliez être en grande difficulté ce jour là. Alors, vous pensez à cette histoire de menaces pour vous sortir d’affaire et tenter de sauver la face.

    8. Etant l’auteur de ces écoutes, vous avez parfaitement contrôlé vos réponses et vos réactions, car vous saviez l’usage que vous alliez en faire. Par contre, votre „victime“, qui ne savait pas piégée, s’exprimait en toute bonne foi et ce qui frappe dans ses propos c’est l’innocence du diplomate Hasseni. Il tente de vous ramener à la raison et j’ose espérer que les conseils de cet ami de longue date aient fini par porter.




    0
  • Seddiki Kaci
    29 août 2010 at 19 h 58 min - Reply

    Mr SAMRAOUI,je vous admire,car vous fêtes preuve d’un courage extraordinaire, que certains maquisards ont perdu face au clan des tueurs (foçonné par Boumediene).Mais, je sais que vous vous sentez bien seul parfois.Les amis vous fuient et les camarades vous dénoncent. TENEZ BON !Dieu est avec les justes! Pensez à la famille MECILI dont les enfants ont grandi sans jamais voir le sourire de leur père,au moment de rentrer à la maison ! Tenez bon pour votre patrie,pour votre famille et pour vos enfants qui seront -demain- trés fiers de vous!
    Quant aux écrits de certains ils savent où couche le lièvre. Cette affirmation pour dire que le DRS ne néglige rien pour détruire votre témoignage.
    Encore une fois ,merci . K.SEDDIKI




    0
  • F. Samir
    29 août 2010 at 20 h 15 min - Reply

    Cher Habib,
    Je suis l’un de tes anciens collègues de Beni Messous. J’ai pris ma retraite pour quitter cet enfer du crime. Je n’ai pas eu ton courage de sauter le Rubicon mais j’en ai plein le coeur. Actuellement, la « Centrale » a lâché sa meute de sloughis à travers le web et plus particulièrement à travers ce site très lu pour te discréditer. Tu connais, tout comme moi les méthodes utilisées et qu’on nous avait enfoncé dans le crâne à la caserne de Beni Messous. C’est ce qu’on appelait l’action psychologique.
    Tiens bon. Beaucoup de tes anciens collègues t’admirent et te saluent. Il suffit d’une étincelle pour que tout explose et tout s’écroule. A Bientôt en Algérie Si Dieu Veut pour reconstruire notre armée et nos « services » au service du peuple et non contre lui.




    0
  • Salim Saddik
    29 août 2010 at 22 h 03 min - Reply

    @Mokrane,
    Les contradictions sont ailleurs que dans la linguistique, Tacili et idir16 on en fait un bon résumé. De plus je ne cherche les poux a personne, et je pense être en droit de « de ME poser des questions » !

    @F. Samir
    On attends avec impatience votre contribution au débat, car jeter des fleurs n’apporte vraiment rien.




    0
  • Bladi
    30 août 2010 at 0 h 39 min - Reply

    @Idir16
    Primo: Pour un « un citoyen algérien tout ce qu’il y a de plus ordinaire » vous sembler avoir de très « bonnes !!!! » sources je site : « 4. Vous avez été à Skikda avec le commanditaire présumé pour y rencontrer l’assassin, le truand Amellou. Cela, mon colonel s’appelle, en droit, de la complicité, même si vous étiez en service commandé. »
    Secundo: Vos point s (7) et (8) me sembles plus comme des propos venant des avocats du DRS lors du procès plutôt que de simples constats de la part du’ « un citoyen algérien tout ce qu’il y a de plus ordinaire »
    Quelle mascarade!!!




    0
  • Arezki Nait Amar
    30 août 2010 at 1 h 32 min - Reply

    @ Salim Saddik

    Vous êtes franchement culotté, la haya wala dine ? Vous êtes un anonyme que personne ne connait sur ce site!Vous avez le culôt de vous érigez en donneur de leçons alors que vous êtes incapable d’argumenter et d’apporter la moindre contradiction judicieuse à vos interlocuteurs !Vous vous foutez de la gueule de tous les internautes de LQA parce que vous êtes le plus intelligent de nous tous et vous vous réjouissez et vous êtes content d’avoir cassé la gueule à tout le monde et vous dormez tranquille !
    Vous avez intérêt à changer de comportement sinon vous aurez tout le monde sur le dos !La liberté d’expression ne signifie pas de se moquer des autres et de leur marcher dessus!




    0
  • Arezki Nait Amar
    30 août 2010 at 2 h 07 min - Reply

    @ Salim Saddik

    Vous avez donnez quoi dans votre vie au peuple algérien ? Est-ce que votre activité dans votre vie quotidienne a fait bénéficier le peuple algérien d’un dinar par jour ? Pourquoi je vous dis celà , c’est parce que je connais beaucoup de diplomates algériens qui sont restés 10 ans voire 15 ans à l’étranger pour ne pas avoir fourni 1 dinar de bénéfice au trésor algérien !

    Quand on connait, on parle,mais quand on ne connait pas,il vaut mieux de se taire que de dire des inepties ou des bétises !




    0
  • F. Samir
    30 août 2010 at 2 h 12 min - Reply

    @Salim Saddik
    Je crois qu’à mon âge je n’ai pas de leçons à recevoir d’un anonyme qui s’amuse à provoquer des HOMMES qui signent de leur propre nom. J’ai lu vos provocations tout comme j’ai lu les réactions des internautes qui vous ont vite démasqués. Vous voyez bien que le maquillage ne résiste pas à l’orage. J’étais moi-même officier traitant et j’avais sous ma botte des universitaires khobzistes qui obeïssaient à la baguette, le tout pour obtenir de minables privilèges sociaux. Et certains faisaient le sale boulot de dénigrer les vrais opposants avec un langage pédant et châtié.El Fahem Yefham.




    0
  • Arezki Nait Amar
    30 août 2010 at 2 h 29 min - Reply

    @ F.Samir

    Ne t’inquiètes pas cher frère F. Samir !Nous veillons à la dignité à l’honneur et à la sécurité des Algériens!Rien ne peut dénaturer notre grand frère Mohamed Samraoui,cet homme courageux et digne des fils de l’Algérie !Que des journalistes algériens manipulés par le DRS




    0
  • Arezki Nait Amar
    30 août 2010 at 2 h 55 min - Reply

    Je souhaite qu’un jour on pourra tous se réunir,mes frères djamal Benchenouf,Salah Edine Sidhoum , Adel, Mohamed Samraoui,F.Samir,et tant d’autres frères et soeurs algériennes,pour fêter l’avenue d’une Algérie véritablement démocratique !
    Le souhait est une chose , mais la concrétisation est une autre chose , difficile à concrétiser et à réaliser dans la réalité et dans la vie quotidienne !




    0
  • Mohamed123
    30 août 2010 at 4 h 34 min - Reply

    Il est pour le moins incompréhensible que de simples intervenants, censés échanger sur ce forum, puissent se permettre de s’ériger tantôt en juge tantôt en avocat du ministère public en faisant son procès à M. Samraoui et lui intimer l’ordre de s’expliquer faute de quoi on le vouerait à une condamnation sans appel! Pourtant M. Samraoui réitère sans cesse sa position selon laquelle l’affaire est actuellement devant un juge compétent qui verra à trancher en fonction de la preuve qui lui sera soumise et ce, en temps et lieu. Laissons la justice faire son travail et on verra après. Alors pourquoi cet acharnement envers un homme qui a préféré l’honneur à la soumission ?En plus, je ne vois pas la contradiction entre ce qui est rapporté par Rue89 et les déclarations de M. Samraoui. Ce dernier parle de écoutes qui se seraient produites en décembre 2008 mais qui auraient été versées au dossier selon ce journal en 2009 ?




    0
  • l.leila
    30 août 2010 at 9 h 31 min - Reply

    Bonjour,
    @ F.Samir,
    Cher frère, la « meute de sloughis », n’est à notre regards qu’une meute de CHIWAWAS. Ils si petits au point de ramper!
    Heureusement que l’Algérie n’a pas enfanté que cette espèce.
    Mes salutations
    Bon courage aux PATRIOTES, Les JUSTES qui oeuvrent pour l’Honneur et la Dignité




    0
  • Idir16
    30 août 2010 at 12 h 04 min - Reply

    @ Bladi,

    Si comme la plupart d’entre nous vous étiez au fait de cette affaire, vous sauriez que l’ensemble des points que j’ai énumérés sont publics et ont été commentés abondamment, y compris sur ce site.

    Je vous invite, d’ailleurs à aller sur google et lire. c’est ce que, moi, je fais afin de pouvoir étayer mon argumentation, en me basant seulement sur des faits.

    A partir de ces faits incontestables, j’ai tiré un certain nombre de constats qui me paraissent s’imposer, sans en vouloir à quiconque.

    La rigueur intellectuelle et l’honnêteté devraient tous nous guider, ainsi que le respect mutuel.

    A bon entendeur.




    0
  • Mohamed Jabara
    30 août 2010 at 13 h 41 min - Reply

    C’est quand même un peu fort qu’un forum qui est censé rassembler les Algriens et dont les membres devraient se sentir solidaires et se protéger mutuellement se transforme en tribune voir en tribunal qui met en jugement l’un des siens et pas des moindres.

    Je n’ai pas voulu jusqu’a présent intervenir dans ce débat que je trouve déraisonnable dans la mesure d’une part ou le fondement d’une opinion sur le témoignage sur un meurtre n’est pas une simple affaire de oui dire ou de suppositions basées sur des faits incomplets mais procède d’un dossier que seul le tribunal qui instruit l’affaire possède et qui est seul à même de servir à établir un verdict qui puisse tenir compte de manière exhaustive des faits dont le tribunal se donne les moyens de connaitre et de recueillir et qu’il finit par obtenir avant de rendre son verdict et d’autre part, la justice dans les pays dits libres comme la France obeit exclusivement à la loi et celle ci considère la liberté comme primat et l’incarcération comme une exception qui survient avec des garanties infiniement complexes, remettre en cause le témoignage et la bonne foi de Mohamed Samraoui sur la base de prétendues contradictions dans ses déclarations ne peut être dicté que par la volonté de démontrer une perspicacité de niveau élevé de celui qui le tente, ce qui est de moindre dommage pour l’auteur mai pas pour la personne visée et que donc un peu de retenue s’impose, ou encore une volonté délibérée de tenter le salir et de ternir son image sciemment et cela renvoie à rechercher les buts qui visent à le discréditer de cette manière.

    Je propose à l’Admin de clore ce topic, éventuellement après un dernier post de Mohamed Samraoui .




    0
  • Salim Saddik
    30 août 2010 at 14 h 25 min - Reply

    On construit une argumentation sur la base d’éléments factuels et non de ragots. Voici donc une petite video de rappel: http://www.youtube.com/watch?v=kANl3LfBGL4 , ainsi que la chronologie des faits :

    =================================================
    Un resumé chronologique de l’affaire Ali Mécili pendant de 2003 a 2010
    =================================================

    +++++ 2003 ++++++

    – 2 juillet 2003 : à la demande de Maître Antoine Comte, avocat d’Annie Mécili, le juge Thouvenot entend le témoignage du colonel Mohammed Samraoui, ex-officier de la Sécurité militaire réfugié en Allemagne : trois mois après le crime, il a vu un certain Mohamed Ziad Hassani (ainsi prénommé sur sa carte de visite, mais se présentant lui-même comme « Rachid ») remettre à Amellou, en règlement de son « contrat », une forte somme d’argent.

    +++++ 2007 ++++++

    -13 novembre 2007 : en dépit de ces éléments nouveaux, le parquet estime que « la délivrance d’un mandat d’arrêt ne s’impose pas ».

    – 07 décembre 2007 : contre l’avis du parquet, le juge Baudoin Thouvenot lance un double mandat d’arrêt international contre Abdelmalek Amellou et Mohamed Ziane (ou Rachid) Hassani.

    +++++ 2008 ++++++

    – 14 août 2008 : Mohamed Ziane Hasseni, responsable du protocole au ministère des Affaires étrangères algérien, est arrêté à l’aéroport de Marseille Provence à l’arrivée d’un vol en provenance d’Alger : malgré le passeport diplomatique dont il est porteur, il n’est pas répertorié parmi les bénéficiaires de l’immunité diplomatique.

    – 15 août 2008 : Hasseni est transféré à Paris et déféré devant la juge Goetzmann, Baudouin Thouvenot, son collègue en charge du dossier, étant en congés. Le diplomate algérien est mis en examen pour « complicité d’assassinat », en dépit de la position du parquet qui obtient en revanche qu’il ne soit pas placé en détention mais laissé en liberté sous contrôle judiciaire.

    – 01 septembre 2008: entendu par le juge Thouvenot, Hasseni, se déclarant victime d’une homonymie, fait appel de sa mise en examen et de son placement sous contrôle judiciaire mais refuse de se soumettre aux expertises ADN et graphologiques.

    – 02 septembre 2008 : Maître Antoine Comte dépose pour la famille Mécili une demande de confrontation entre Hasseni et son accusateur Mohammed Samraoui.

    – 14 octobre 2008: la Cour d’appel de Paris confirme la mise en examen de Hasseni ainsi que son placement sous contrôle judiciaire, contre l’avis du parquet général qui avait requis le non-lieu.

    – 12 novembre 2008: Hasseni se soumet à des tests ADN et graphologiques.

    – 17 décembre 2008: Hasseni demande à être confronté à son accusateur Mohammed Samraoui. Hichem Aboud, l’autre témoin, est entendu par le juge Thouvenot ; il indiquera ensuite avoir défendu l’innocence de Hasseni et désigné comme commanditaires du crime l’ancien président Chadli Bendjedid et son chef de cabinet Larbi Belkheir.

    – 19 décembre 2008 : Mohammed Samraoui, que les dernières déclarations de Hichem Aboud accusent aussi de complicité dans l’assassinat, ne se rend pas à la convocation du juge Thouvenot.

    – 24 décembre 2008: selon le quotidien en ligne TSA – Tout sur l’Algérie, les résultats des tests ADN subis par Hasseni sont négatifs, ceux de l’expertise graphologique n’ayant pas été communiqués.

    +++++ 2009 ++++++

    – 12 février 2009 : d’après Rue89, un réquisitoire écrit du parquet se prononce pour le maintien du contrôle judiciaire de Mohamed Ziane Hasseni.

    – 17 février 2009 : selon la même source, un second réquisitoire, identique au précédent « au mot et à la virgule près, portant la même signature », se conclut pourtant dans le sens opposé.

    – 20 février 2009 : la défense de Hasseni plaide une nouvelle fois l’annulation de son inculpation et de son placement sous contrôle judiciaire devant la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris. Au cours de l’audience, d’après Rue89, le représentant du parquet explique son revirement en faveur de la levée du contrôle judiciaire « par le fait que s’agissant d’un « dossier suivi », il l’avait « transmis » à sa hiérarchie. »

    – 27 février 2009 : la chambre de l’instruction décide la levée partielle du contrôle judiciaire du diplomate mis en examen, le laissant libre de quitter la France.

    – 4 juin 2009 : le juge Alain Philibeaux (qui a succédé à Baudoin Thouvenot début 2009), assisté de Corine Goetzman, confronte Hasseni, dont les tests graphologiques se sont révélés négatifs, avec les témoins Hichem Aboud et Mohammed Samraoui. Ce dernier est en visioconférence depuis l’Allemagne. Après avoir fait état de pressions et de tentatives de corruption venues du DRS, il nuance sa conviction quant à l’identification de Hasseni avec le capitaine Rachid Hassani.

    – Fin août 2009 : Hasseni dépose devant la justice une « requête aux fins de non-lieu ».

    +++++ 2010 ++++++

    – 09 février 2010: le parquet de Paris requiert le non-lieu en faveur de Mohamed Ziane Hasseni.

    – 30 mars 2010 : le juge Alain Philibeaux écarte le non-lieu, jugé « prématuré » faute de suffisamment « d’éléments avérés mettant hors de cause » Hasseni. Il fait toutefois passer ce dernier du statut de mis en examen à celui de témoin assisté et demande la poursuite d’investigations en Algérie.

    – 26 août 2010 : à quelques jours de la décision de justice attendue pour le 31 août, Rue89 annonce avoir eu connaissance d’écoutes téléphoniques versées au dossier en décembre 2009 et établissant les pressions subies par Mohammed Samraoui pour qu’il revienne sur son témoignage contre Hasseni.

    – 28 août 2010 : dans une déclaration au quotidien en ligne TSA – Tout sur l’Algérie, Samraoui confirme le contenu des écoutes téléphoniques.




    0
  • personne
    1 septembre 2010 at 1 h 17 min - Reply

    @F,Samir,des qu’on passe a la retraite on essaye de se faire une virginite,on ne se lave pas le coeur rien qu’en se lavant les mains.dixit

    DB: Ne faisons pas de procès d’intention à des gens dont on ne connait ni la pureté des intentions, ni ce qu’ils ont vécu. C’est contreproductif et cela pourrait dissuader ceux qui veulent nous rejoindre de franchir le pas. Quiconque est animé de l’intention sincère de faire éclater la vérité, et de montrer son régime sous son véritable jour est des nôtres. Je dirais même plus, et c’est un avis personnel, que quiconque se repent, reconnait ses errements, et tente de s’amender, ne doit pas être stigmatisé. Nombreux sont des hommes d’honneur qui ont été pris dans un cercle vicieux extrêmement complexe, dont il n’est pas facile de se dégager, pour de multiples raisons.




    0
  • warrior
    1 septembre 2010 at 7 h 08 min - Reply

    Bonjour Monsieur Samraoui,
    Vous êtes quand même un élément clé dans cette histoire, étant la seule personne a avoir porter accusation sur ce hasseni!!?Honnêtement votre position ne me parait pas très claire!!!Vous l’accuser formellement avec un certitude à 100% puis un 50/50, puis dans les conversations telephonique avec « mustapha », vous lui dites que hasseni est bel et bien coupable et beaucoup de gens le savent!! mais qui sont ces gens??Pourquoi avoir laisser la justice clore le dossier si vous pouviez vraiment apporter d’autres éléments a charge!!!???
    Vous avez certainement entendu les témoignage de Karim Moulay, est-il au courant de l’affaire? est-il crédible?
    Cordialement




    0
  • Congrès du Changement Démocratique