Édition du
29 July 2017

Mobilisons nous pour la libération de Djilali Hadjadj !

AGIR!
Voilà ce que doit être notre maître mot.
Nous sommes en train de préparer les conditions légales pour nous organiser en France, et dans toutes les capitales européennes, pour dénoncer ce régime odieux qui nous broie et mène notre pays tout entier vers l’inéluctable chaos.
Mais en attendant de pouvoir nous structurer, chacun de nous doit s’impliquer dans le combat, par tous les moyens pacifiques qui sont à sa portée, et dans ses moyens.
Marcher et manifester avec les familles des disparus, partout où elles se manifestent, en Algérie et à l’étranger, dénoncer ce régime dans tous les forums, écrire aux institutions internationales, aux gouvernements, aux ONG, faire des mailings aux Algériens pour les canaliser vers LQA.
Et pour commencer: MOBILISONS NOUS POUR DENONCER AVEC FORCE L’ARRESTATION HONTEUSE DE DJILALI HADJADJ !
BD


Nombre de lectures : 2419
14 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Lounes
    7 septembre 2010 at 13 h 38 min - Reply

    Merci cher D.B pour cet autre appel,
    Chers compatriotes commençons par la chose la plus simple en organisant un sit-in en face de l’ambassade d’Algérie à Paris (un samedi par exemple), puisque c’est là où la communauté Algérienne d’Europe est la plus importante. Ce premier sit-in sera « in-challah » qu’un début de rencontre entre tous les Algériens d’Europe qui n’ont pas oublié leur cher pays et qui veulent le libérer de la maffia du pouvoir d’Alger. Je propose comme slogan pour cette premier sit-in « LIBEREZ DJILALI HADJADJ »
    Lounes




    0
  • brahmi16
    7 septembre 2010 at 18 h 44 min - Reply

    AFFAIRE DJILALI HADJADJ : COMMUNIQUÉ DE LA LADDH

    L’arrestation du docteur Djilali Hadjadj, président de l’Association algérienne de lutte contre la corruption AACC) et représentant en Algérie de l’ONG Transparency International, suscite de vives inquiétudes. Contrairement à ce qui est rapporté sur internet, le docteur Hadjadj n’est pas l’objet d’une plainte de la part des services de la Cnas mais du ministre du Travail, selon les proches de l’intéressé. La LADDH est préoccupée par une telle procédure concernant une personne publique bien connue alors qu’il aurait suffi d’un simple avis pour qu’elle se rende auprès du juge d’instruction. Elle demande son transfert immédiat auprès du magistrat instructeur pour clarifier au plus vite les éléments sombres de cette procédure. Toute utilisation de moyens dilatoires de nature à lui faire subir une quelconque humiliation relèvera de la forfaiture et du déni de justice.

    Fait à Alger, le 6 septembre 2010
    Pour la LADDH, le président M. Hocine Zahouane




    0
  • Alilou
    7 septembre 2010 at 21 h 49 min - Reply

    Transparency International strongly concerned about safety of arrested Algerian activist
    Berlin, 07 September 2010

    Transparency International (TI) is greatly concerned for the safety of anti-corruption activist, Djilali Hadjadj, following his recent arrest, and calls on the Algerian government to ensure his safety and to adhere to the country’s code of criminal procedure.

    Hadjadj, president of the Algerian anti-corruption organisation, L’Association algérienne de lutte contre la corruption (AACC), was arrested on the evening of Sunday 05 September at the airport in the north-eastern city of Constantine. Formal charges have not yet been brought but the arrest appears to be linked to a case involving Hadjadj’s former employer, the Caisse Nationale d’Assurance Santé (CNAS).

    Although a local human rights organisation confirmed that Hadjadj has been in contact with his lawyer and wife, TI is worried about his security, particularly in light of concerns over his health. According to family members, Hadjadj will be transferred today to Algiers, where a formal arraignment before a judge is expected. The activist was due to be transferred to the capital on Monday 06 September but the transfer is now scheduled to take place today.

    For years, Hadjadj has worked to prevent and stop corruption in Algeria, with a critical but constructive stance. TI calls upon the Algerian government to ensure a fair and transparent process, fully in adherence with the law and not hindered by bureaucratic obstacles or delay tactics.

    ###

    Transparency International is the civil society organisation leading the fight against corruption

    Media Contact:

    Deborah Unger
    dunger@transparency.org
    Tel. +49 30 34 38 20 666 or 662




    0
  • nomade
    8 septembre 2010 at 0 h 07 min - Reply

    il faut s’adresser au new-york times pour liberer le frere djilali hadjaj.




    0
  • Lounes
    8 septembre 2010 at 0 h 19 min - Reply

    Chers Alilou, Nomade,…
    si on continue avec c’est à l’autre de faire ceci ou cela, eh bien rien ne changera en Algerie et sachez que l’histoire nous jugera un jour.




    0
  • Alilou
    8 septembre 2010 at 1 h 26 min - Reply

    @Lounes

    Ou je me trouve a l’heure actuelle ne me permet pas de me mobiliser avec les autres et de vous a moi il y’en a pas bcp.

    En France vous etes plus de 4 millions,
    Ou je suis actuellement je suis seul a moins de 2000 km.

    Salutation.




    0
  • Fodil
    8 septembre 2010 at 3 h 59 min - Reply

    Sahha s’hourkoum,
    C’est extraordinaire, Djamel, c’est exactement ce qui nous manque !
    Merci bcp DB, et toute l’équipe du LQA, aux internautes amoureux de l’Algérie.
    Mon intrevention a été rédigée hier, suite à l’article tjrs d’actualité, »La répression des familles de disparus en Algérie : les scandaleuses déclarations de Me Farouk Ksentini », donc avant la parution de cette article, et après j’ai décidé de ne pas l’envoyer de peur qu’il ne sera suivi d’effet.Mais je dois dire que DB, me fait plaisir avec cette belle initiative tant attendue, et m’a redonner de l’espoir, sans oublier notre ami @Lounes, alors je la renvoie sans rien rajouter ni soustraire.

    Etablissons une liste de ces criminels en col blanc en tête Kassentini ainsi que d’autres sinistres, et les trainer en justice, en créant une association en toute légalité en france… Souvent je lis « pacifistes »,..et après que fait-on ? Pour ceux qui vivent en france, ils peuvent tout de même agir, non ? A mon avis nous tombons hélas dans une routine « consolatrice » contagieuse et bien partagée par bcp d’intervenants sur LQA, avec un soulagement tel qu’on oublie qu’une grande majorité d’algériens vivant en france ignore, encore, ce qui se passe véritablement en Algérie ! @LOUNES et @D.B étaient sur le point d’imiter les manifestants des disparitions forcées à Paris, ce sont des intentions nobles, pourquoi ne pas les affiner et débattre d’une action monstre à Paris ? Si nous le voulons vraiment et sincèrement, c’est possible, mais il y a le travail incontournable du terrain, mission première: informer d’abord nos compatriotes ! Aller rencontrer nos frères « Harraga » et leur expliquer la source et la cause de leur situation présente, et future, réveiller le militant qui sommeille en eux, créer le déclic qui les transforme, bienévidament « Pacifiquement », de harraga, à Hommes responsable (après avoir découvert la supercherie depuis 1962) et désormais volontaires dès qu’il s’agit de l’Algérie.(..) Mais, il n’y a pas que des « Harraga », et les autres, ont-ils un coeur et qu’attendons-nous ? Comme le dit si bien notre ami D.B, la venue de l’homme providentiel ? Et pourquoi ne pas saisir l’occasion de l’arrestation du Dr Djilali Hadjadj et réclamer devant l’ambassade d’Algérie sa libération immédiate. Ceux qui vivent en france peuvent bouger, s’ils le souhaitent, je le répète, et venir en aide à eux-mêmes d’abord, au moins prouver qu’ils n’existent pas que,.. »virtuellement ». Marcher à paris avec des banderolles dénonçant les crimes et la corruption en Algérie n’est pas une diffamation, c’est même un devoir ! C’est aussi un droit de clamer, de crier, STOP, à la prise d’otage organisée, en Algérie.. au risque d’un TSUNAMI ! Pouvons-nous donner UN JOUR, UN, pour l’ALGERIE, avant la fin de cette année 2010 ? Un jour, qui nous rendra notre dignité, notre honneur, pour le sang de nos chouhadas.. et pour toute l’Algérie.. Enfin, nous existerons et donc nous Résistons. A nous de choisir ce Jour, de le préparer, inviter publiquement les ONG à prendre leurs résponsabilités et interpeler l’UE pour son silence complice.., se pointer à 200 militants avec des banderolles devant les Radios et TV, publique, évidament pa-ci-fique-ment..,les incitant à médiatiser l’évènement.., Ceci n’est possible qu’après la création d’une association. Soyons prêts ce jour c’est Nous.
    c’était encore, ma..suggestion..et moi j’y crois !
    Sahha S’hourkoum à Tous et à toutes.
    Fodil.




    0
  • yennamar2
    8 septembre 2010 at 4 h 17 min - Reply

    c’est parti!
    ça fait un moment que je fait propagande pour LQA il va faloir doubler les efforts.
    enfin un sens a la vie.
    bonne chance à tous .RABBI MAAKOUM.




    0
  • Lounes
    8 septembre 2010 at 12 h 12 min - Reply

    cher Alilou,
    ne le prends pas mal et accepte mes excuses, je voulais juste réveiller nos compatriotes habitant Paris et ses alentours qu’il est temps de faire quelques chose de positif pour notre pays. Au lieu de cela, on passe notre temps à critiquer le pouvoir en place mais sans aucun but précis.
    Cher Fodil,
    Si le pouvoir se croit fort c’est parce que nous baissons les mains. L’union a toujours fait la force.
    j’ai participé une fois à un sit in en face de l’Ambassade d’Algérie à Paris pour réclamer, si j’ai la mémoire, la libération de notre ami Sidhoum et on était si je n’abuse pas une quainzaine pas plus. Quelques jours plus tard, le Dr Sidhoum a été relaché.
    Je n’attends que l’appel de nos compatriotes pour organiser un sit in qui permettra « in challah » la libération du docteur Djilali Hadjadj. Mais pour l’instant « silence radio » !!!




    0
  • AS
    8 septembre 2010 at 13 h 55 min - Reply

    vous devrez alors coupler vos efforts a ceux d’une ong une ong honnete qui vient en aide aux victimes de la dictature qu’ils soient algerien ou pas que ce soit aide juridique, financiere etc… … vous aurez moins de probleme avec la loi francaise car sinon vouss serez une association ni plus ni moins, apres faudra etendre le reseau a l’europe… bruxelles, geneve et londres pour etre sur que ceux qui ont du sang sur les mains qu’iols soient algeriens ou europeens soient arretes et juges… ce type d’organisation existe deja mais elles sont apolitques ca arrane la france-afrique le fait de l’associer a un mouvement d’opposition donnera une visiblite et une force d’apoing inimaginable pour qui connait le droit et les noms des personnes arreter, ca evitera egalement l’instrumentalisation des proces surtout en France comme celui de la sale guerre en 2000…. la vous serez un peu plus credible sur la scene




    0
  • L V
    8 septembre 2010 at 21 h 53 min - Reply

    Je n’ai découvert le Quotidien d’Algérie qu’aujourd’hui par le biais du hasard (i n’est jamais trop tard pour bien faire comme on dit) et ma foi j’avoue que je suis ravie. Un tel foisonnement intellectuel est une vraie bouffée d’oxygène.Après avoir parcouru bon nombre d’articles et de contributions je suis tombée sur celui-ci. Et là j’ai envie de dire « hourra ». Combien d’entre nous n’ont-ils pas un jour rêvé à un soulèvement ? ( pacifique bien évidemment) pour crier à la face du pouvoir en place notre désaccord, pour lui signifer notre désavoeu et notre insoumission.Alors je dis un grand oui à un rassemblement en vue de demander la libération de Djilali Hadjadj tout comme je dis oui à une organisation plus élaborée sous forme d’assocation pour tenter d’éradiquer le mal qui sévit depuis déjà bien longtemps. Je ne suis sûrement pas la seule à penser ainsi, nombreux sont ceux, tous âges confondus,à avoir pleinement conscience de tout cela mais je pense ne pas me tromper en disant que nous avons souvent tendance à croire que nous sommes seuls, isolés et donc incapables de faire bouger les choses mais cela est faux! Comme dit l’adage  » seuls ceux qui sont assez fous pour croire qu’ils peuvent changer le monde y parviennent « . Alors cultivons ce grain de folie au fond de chacun de nous, allions-nous et agissons!




    0
  • en terro
    9 septembre 2010 at 4 h 59 min - Reply

    Dear all forgive me to express mysel in english since I ve left my country Algeria a long time ago due to the injustices and now I am prevented from visiting my place of birth because of the fabrications of agents of drs in the algerien embassy in london, allow me to express my joy by reading all the above comments its surely reassuring to learn that there are people who still love their country unlike those in the power. All what is demanded is justice therefore why chakib khellil is not summond to explain the sonatrach affaires why bouteflika does not have the descency of explainning the theft in the 70s and so many examples…. needless to mention what is ironnique our children are risking their lives to escape this regim by means of crossing seas while the children of certain generaux and ministers of the algerien government are studying in english universities where is the justice moreover the people is algeria have accepted this patern of life where corruption and chipa as its called is a daily event, for all the above I urge the Algeriens to act now before its too late, lets faith pacifically this vermin who is destroying our beautiful country Algeria.




    0
  • djeghim
    10 septembre 2010 at 0 h 14 min - Reply

    comment adhéré à la ligue contre la corruption, il est temps de bouger.




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    10 septembre 2010 at 23 h 43 min - Reply

    Pourquoi donc a-ton privilédié l’acheminement de Monsieur Djillali HADJADJ par voie routiére si ce n’était pas avec par ésprit maléfique. On aurait bien pu utiliser la voie aérienne, comme cela fut le cas un certain 10 Mai 1996, lorsque j’ai été transféré de l’Aéroport de Annaba SOUS UN FAUX NOM et sous bonne escorte policière, dans un appareil d’Air Algérie, aprés avoir été arrété au poste frontière d’Oum Tboul, alors muni d’un passeport, la raison est que j’avais une liste de personne disparues (enlevées par la maffia encagoulée. Deux poids deux mesures c’est la Régle des hors la loi.
    Sur un autre volet, je pense que si nous souhaitons vraiment debarasser notre Patrie du cancer qui la ronge chaque jour un peu plus, il serait sage de federer l’effort de chaque algerien qui se respecte,, peut importe ou il vit, autour de l’action entamée par Maitre SIMOZRAG
    DIEU COMPENSE LES BIENFAITEURS
    Aid Moubarek à toutes les lectrices et lecteurs de LQA.

    Défenseur Libre des Droits de l’Homme – Alger –




    0
  • Congrès du Changement Démocratique