Édition du
22 March 2017

Un père de famille condamné pour avoir volé de la nourriture

Tribunal d’Alger
Un père de famille condamné pour avoir volé de la nourriture

Certaines affaires traitées ces derniers jours du mois de ramadhan sont dignes des misérables tels qu’ils ont été immortalisés par le grand romancier français Victor Hugo.

09 Septembre 2010, Le jour d’Algérie

L’accusé qui a comparu devant le tribunal pénal près la cour d’Alger rappelle les circonstances suite auxquelles le personnage principal du roman, Jean Valjean, a été condamné.

Il s’est retrouvé au bagne pour une dizaine d’année de travaux forcés pour avoir volé un morceau de pain afin de tromper sa faim. L’accusé qui a été jugé au tribunal d’Alger a été arrêté il y a quelques jours au niveau du marché des Trois horloges à Bab El Oued.

Il avait été surpris en flagrant délit de vol de denrées alimentaires pour pouvoir nourrir les membres de sa famille en ce mois de ramadhan. N’ayant pas assez d’argent pour subvenir à leurs besoins, le mis en cause n’a pas hésité à remplir quand même son couffin de poisson, tomates et quelques pots de yaourt qu’il avait pris dans les étals du marché.

Surpris par un marchand, le mis en cause a été remis aux forces de l’ordre qui ont établi un PV et le quinquagénaire père de famille de se re-trouver en prison pour vol à l’étalage. Ce dernier a été présenté devant le tribunal pénal de Bab El Oued en première instance pour répondre des faits qui lui sont reprochés.

Le juge a prononcé la sentence d’une année de prison ferme à son encontre. L’avocat de l’accusé a introduit un pourvoi en cassation, estimant le verdict trop sévère. L’affaire a donc été transmise au tribunal pénal près la cour d’Alger pour être traitée une deuxième fois en cour d’assises.

Le verdict sera rendu la semaine prochaine au niveau du même tribunal. L’autre affaire, qui n’a pas manqué de soulever l’émoi et qui a heurté la sensibilité de l’assistance, a été traitée hier par le tribunal pénal de Sidi M’hamed à Alger. Il s’agit d’une mère de famille. Elle a été incarcérée puis présentée devant le tribunal pénal près la cour d’Alger pour vol à l’étalage.

Celle-ci a reconnu en larmes les faits retenus contre elle, avant d’implorer en sanglots le pardon du tribunal. Les faits de cette affaire remontent à quelques jours lorsque la mère de famille, qui n’avait pas d’argent pour acheter des vêtements à ses enfants, avait pris une petite chemise pour habiller son jeune fils. Prise en flagrant délit par le marchand, la mère de famille a été présentée aux forces de l’ordre. Incarcérée puis présentée hier devant le juge, la prévenue a été condamnée à la prison avec sursis.

S. Harirèche


Nombre de lectures : 3277
31 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • kamal
    11 septembre 2010 at 12 h 39 min - Reply

    wallah aib,mais d’un coté c’est bien peut-etre que les algeriens se révolterons de plus en plus,pour finir par éxplosé a la face de ce pouvoir,c’est malheureux pour les personnes condamnés ,mais peut-etre cela permetrra a ce peuple de voir « tholm »de leurs propres yeux et qu’ils faut s’attaquer d’abord au juges de cette injustice algerienne ,ils verrons cette justice a 2vitesse entre la justice des contenaires ,des chorafa,des khalifa,du bcr………., et les voleurs de poules.




    0
  • D B
    11 septembre 2010 at 14 h 22 min - Reply

    Doucement, doucement, chaque jour un peu plus, depuis des décennies, nous nous sommes enfoncés dans l’injustice, l’oppression, l’indifférence. Cette photo de gens qui vont chercher leur nourriture dans les bennes à ordures n’est ni un montage, ni une scène d’ailleurs. Ça se passe bien dans notre pays. Dans une quasi indifférence. Et ainsi, dans le coeur des opprimés, naîtra une haine inextinguible…




    0
  • OrO
    11 septembre 2010 at 14 h 35 min - Reply

    Arfa3 rassek a bba.




    0
  • FATI
    11 septembre 2010 at 17 h 22 min - Reply

    le Dr hadjadj en prison,le Dr fekhar tabassé et en prison,le Dr sidhoum souvent menacé,les « zawali » en prison pour des petits larçins,les citoyens qui n’obsevent pas le ramadan kif-kif en prison,les chretiens version « visa »en prison.

    les hettab ,les madani mezrag,les benhadjar,les laida et leur colistiers les généraux,les verreux,toute sortes de criminels,génocidaires,corrompus,nouveau milliardaires,toute sorte d’ordures tiennent le pays s’enrichissent et nous font un bras-d’honneur ,et sans que personnes ne bouge le petit doigt??.
    Ou est ce pays qui a sacrifier 1,5million de chahid??ou sont ces hommes??? qui sont ces pseudo hommes de lois qui éxécutent des injustices et qui courbent l’échine????????? faisant en sorte a ce que ali-yahya abdenour defend ce monssieur qui a commis ce larçin,cela fera beaucoup de bruit sur la SYMBOLIQUE de notre INjustice.




    0
  • Mohamed Jabara
    11 septembre 2010 at 17 h 55 min - Reply

    A tout vouloir politiser cela va finir par devenir une seconde nature.

    Le vol est de toute façon blamable. Mais laisser les gens en arriver au vol en plein mois de ramadhan est encore plus blamable. Cela veut dire que parmi les voisins de ce monsieur ou de cette dame, qui se disent certainement musulmans personne n’a su son état et n’a cherché à le savoir et eux se remplissaient la panse au ftour sans chercher à comprendre s’ils y avait des nécessiteux dans leurs alentours immédiats. Quel est cet islam ? La société imprime un besoin de consommation chez les gens, mais ne leur permets pas de le satisfaire par des moyens légitimes. Quelle est l’alternative qui leur est laissée ?

    Peut on dire à quelqu’un qui a faim de respecter la loi ?

    Mais d’un autre côté, quand on a vraiment faim, ce n’est pas de yaourts et de poisson qu’on a faim diraient certaines mauvaises langues et puis on n’a pas besoin de voler des vetements pour l’aid même si c’est pour un petit enfant, surtout pour un petit enfant. Lorsqu’on n’a pas d’argent on s’arme de patience et on apprend à l’enfant à faire de même.

    Et d’autres diront que le juge ne fait qu’appliquer la règle de droit et n’a pas à faire d’exceptions, ce n’est pas de son ressort. Celui qui vole doit en payer le prix à la société.

    En définitive, ce qui semble simple ailleurs, prend chez nous des proportions gigantesques et ce, à tous les niveaux.

    Les voisins de ce monsieur auraient failli en plein mois de ramadhan, le commerçant qui l’aurait dénoncé aurait fait pareil, il aurait du essayer de comprendre, les services de police n’ont pas jugé utile d’arranger les choses en plein mois sacré, le procureur de la république à retenu les poursuites et l’a traduit en justice, il n’a fait que son travail et le juge l’a condamné ou est en passe de le faire car tantot l’article dit qu’il a été condamné à un an de prison et tantot que le verdict sera rendu la semaine prochaine.

    Est ce que tout ce monde est fautif et ce voleur ne l’est pas ? Qui peut nous l’affirmer avec certitude ?

    يا ايها الذين آمنوا اجتنبوا كثير الضن فان بعض الضن اثم




    0
  • jila
    11 septembre 2010 at 18 h 42 min - Reply

    Plus grave que d’être réduit à voler pour manger,allons voir les ravages que le cancer produit aux algériens, au niveau des hôpitaux, induit par les souffrances quotidiennes de ce peuple!!en plus livré à lui sans médicaments et on ose encore lui jeter l’invective!!!
    Il a bon dos l’algérien vraiment!!!!!!!!




    0
  • rachid
    11 septembre 2010 at 19 h 25 min - Reply

    cher djebara@
    Si ce monssieur habite hydra peut-etre je comprendrai ,et certains « hydraoui » ne m’etonne guerre qu’ils vont encore l’enfoncer comme ils ont enfoncer le peuple dans la misere et la harga.
    et si ces voisins sont plus pauvres que lui « ce qui est probale » alors la question est hativement politique!!!!!!!!! d’ailleur ,peut-on dire voler du poisson ou c’est plus un chapardage tel une souris???????? VIVE LA VERITABLE RAHMA,et l’abbé pierre.




    0
  • Mohamed Jabara
    11 septembre 2010 at 21 h 40 min - Reply

    @ Rachid.

    C’est justement ce queje dis . Ce n’est pas avec des si qu’on peut construire des certitudes.




    0
  • samaritain
    11 septembre 2010 at 21 h 46 min - Reply

    Normale, la Justice de Sir Belaiz !




    0
  • ALI
    11 septembre 2010 at 22 h 22 min - Reply

    Ce n’est pas tant le fait de condamner un homme pour vol de denrées alimentaires (un vol est un vol))qui est choquant.
    Ce qui est choquant et vulgaire c’est cette justice indigne qui s’autosaisit pour condamner le DR Hadjadj sans constitution de partie civile , c’est sa célérité a condamner des pauvres bougres réduits au vol à l’etalage alors qu’elle détourne le regard quand la presse ou la vox populi parle de milliards de dinars detournés par des pontes du regime cas de la CGA ETC…




    0
  • Alilou
    11 septembre 2010 at 22 h 55 min - Reply

    Tantque les militaires, les flic, les gendarmes, les agent de sureté etc… issuent du peuple continu a servires leurs maitres contre le peuple ca va durer encore.

    Je ne comprend pas comment dans toute notre armee et gendarmerie, police et service secrets, ils n’y a plus d’homme capable de faire quelque chose ????

    Sans ces composantes de l’etat qui sont la pour proteger la republique et le peuple et la nation et non les interets de personnes, on ne pourra jamais sortir ces hordes qui nous servent de maitres esclaves.

    Si ces entité composees de gens du peuple algeriens on ne verra pas le soleil.

    A moins que dans ces entités il ne reste que des r’khasses.

    Je continu de fumer mon thé… le cauchemard continu de plus belle….




    0
  • oeil de lynx
    12 septembre 2010 at 8 h 36 min - Reply

    En ces jours de l’Aïd El-fitr, je tiens d’abord à présenter mes voeux les meilleurs à tous les musulmans du monde,
    en tant que citoyen algérien vivant au sol algérien, victime des injustices du régime très très mauvais si ce n’est pas le plus mauvais du monde, étant donné qu’il a tout pour gérer au mieux un pays aussi beau qui est l’Algérie, il préfère la médiocrité pour pouvoir en profiter et faire profiter ses proches et les étrangers qui font venir sucer le sang des algériens pour rien faire ou pratiquement rien.
    Justice, dites vous!!!!
    Monsieur le procureur, Monsieur le juge et même les avocats, les huissiers de justice et les notaires se sont des gens en leur majorité (je pèse bien les mots) des opportunistes khobzistes, ne cherchent qu’à faire éviter le mal tout le mal à ceux qu’ils les ont placé dans leurs postes respectifs afin qu’ils puissent bénéficer de toutes les avantages et facilités, ils ne crieront jamais au visage d’un tel ou tel personalité sauf dans le cas d’ordre reçu
    par contre l’humble citoyen (eskout matahdarch)

    rabi yestour




    0
  • Zineb Azouz
    12 septembre 2010 at 12 h 53 min - Reply

    A l’évidence, les barons, les tueurs, les trafiquants, les Chekara men, les faussaires et les voleurs de tout genre n’iront jamais en prison.

    Et des prisons, on est en train d’en prévoir au moins une dans chaque wilaya (comme les universités).

    Alors, qui va remplir toutes ces chambres de sureté et ces petits bagnes ?

    Il faut, et c’est une question de survie pour ce système, affamer, mater et terroriser toutes les franges du « peuple », frapper fort et surtout marquer les esprits !

    Aucune pitié pour ceux qui ne sont pas venus voter et crier leur joie.

    Pour un PV impayé, je ne serais pas étonnée qu’on enferme des mères de famille le jour de l’Aïd El Kebir.

    C’est ainsi qu’on triomphe sur les peuples en captivité.

    ZA




    0
  • abdelkader wahrani el-arabi
    12 septembre 2010 at 14 h 14 min - Reply

    salam aleikoum ya ibed-allah. honte a ce ministre de l´injustice garde des sceaux du diable. (ayb allik ila 3ndek echaraf)dans le pays de 1.5 million de nos valeureux martyres. comment ce juge ripoux condamne un homme (yesrak el-khobz fi chahr sidna ramadane el karim) c´est comme les années 30.et 40 (wakt el boune) ceux qui a alger.oran.setif.ect… disputent aux chiens pour pouvoir subsister, leur pitance dans les poubelles. depuis chadli. nous nous sommes enfoncés dans l´injustice. nous sommes apauvré.accablés. par les criminels.traitres.les harkis. les daf. et les néo-colonialistes. nous n´avons aucun droit et nous sommes considérés comme des etrangers dans notre pays.(alla-koullihal) il ne peut y avoir de changement véritable dans notre pays sans purification. il faut agir. il faut punir les criminels de l´etat voyou qui nous ont réduit a cette situation d´indignité. merci.




    0
  • batni
    12 septembre 2010 at 17 h 34 min - Reply

    Le mosquées et les organismes sociaux préferent s’occuper de politique au lieu de faire dans le social pour aider ses pauvres bougres.

    Mes respects,




    0
  • Adel
    12 septembre 2010 at 17 h 46 min - Reply

    Un quinquagénaire condamné à une année de prison ferme pour avoir volé de la nourriture, pendant le ramadhan.

    Tant pis pour lui; il n’avait qu’à ne pas voler, diront les défenseurs de la loi.

    Mais la loi ne devient véritablement telle que si elle s’applique de la même façon à tous. Si elle s’applique de manière sélective, ce n’est plus la loi.

    De plus, le degré de sévérité dans l’application de la loi dépend de certaines conditions, en particulier les circonstances atténuantes ou aggravantes. Dans tous les cas de figure, une années de prison ferme pour un panier de denrées alimentaires, c’est quand même cher payé!

    Il n’est pas interdit de voler, disait l’autre, il est interdit de se faire prendre. J’ajouterai : il est interdit d’être pauvre, faible et sans défense.




    0
  • Mohamed Jabara
    12 septembre 2010 at 19 h 20 min - Reply

    @ Adel.

    « Mais la loi ne devient véritablement telle que si elle s’applique de la même façon à tous. Si elle s’applique de manière sélective, ce n’est plus la loi ».

    Entièrement d’accord avec toi. Tu nous fais sortir d’un cas d’espèce pour lequel seul le juge possède des faits précis et on ne peut mettre à l’évidence tous les juges dans le même panier, mais on peut discuter en général. Je suis peut être un peu trop naïf mais on ne peut croire à la bonne foi des gens, obligation civilisationnelle et religieuse et préjuger de leur honneteté sans meme les connaitre.

    L’un de nos problèmes c’est cette sélectivité dans l’application des normes. Cette sélectivité entraine la crainte de la loi, mais pas son respect. La loi (et toutes les normes sociales) n’est plus respectée que par quelques individus qui sont pris pour des fous.

    Les malins qui la transgressent progressent dans la société dans une réseautique compliquée et échappent à l’application des sanctions, d’une manière ou d’une autre.

    Les indicvidus qui s’affilient à ces réseaux deviennent de plus en plus nombreux avec le temps et le pays est pillé systématiquement. Ceux qui résistent à cette logique destructrice sont soit l’objet de poursuites pour des faits artificiellement fabriqués (ou qui existent mais sont marginaux) et sont empêchés d’empêcher de tourner en rond autour du couscous Algérie réservé aux seuls invités de marque nationaux (plutôt bi-nationaux) et étrangers.

    J’en connais même qui ont rendu licite au plan religieux le vol des biens de l’Etat, du gouvernement disent ils pour faire nuance, car l’Etat c’est le peuple et le peuple est absent car entité non perceptible surtout actuellement, par contre le gouvernement ce n’est pas le peuple. Les règles concernant le patrimoine de l’absent sont de ne pas y toucher mais seulement de l’administrer et de le faire fructifier en d’éviter les investissements à risque sensible.




    0
  • Sharif Hussein
    12 septembre 2010 at 19 h 28 min - Reply

    3id Mabrouk à tout le monde.

    Et il a de la chance parceque s’il se trouvait à vivre dans une république « islamique » à l’image de celle revé par A.Benhadj et ses fans,ce malheureux se trouverait avec une main amputée,3ibratan li man yo3tabar.

    Tout à fait d’accord avec BATNI pour dire que,sauf quelques exceptions,l’slamisme a versé trop dans les rites et la politique au détrimant de son implication dans le social.
    L’enthousiasme des jeunes et moins jeunes et leurs désir de sérvir leurs pays doit etre mis à profit autrement que dans la militance politique.Je pense au volontariat par exemple.
    En Italie 5 millons de volontaires,généralement des croyants catholiques,offrent leurs collaboration à titre gratuit pour soutenir toutes sortes de structures sociales,de l’église,de l’Etat,des ONG….ect.Ils sont sur tout les fronts,on les trouvent dans les hopitaux,dans les ambulances,dans l’assistance aux pérsonnes agées,dans les orphelinats,dans les structures d’aides aux SDF aux immigrés et réfugiés……ect.
    Tous les gouvernemnts italiens reconaissent que sans la précieuse contribution de ces volontaires,le systeme des services sociaux fournis par l’Etat(WELFARE),s’effondrerait sous le poids des immenses besoins de la population,meme si l’Italie fait partie des pay du G7.

    Wallaho a3lamo wassalaam




    0
  • Mohamed Jabara
    13 septembre 2010 at 9 h 37 min - Reply

    @ Sharif Hussein.

    Bonjour, Aid Moubarak.

    Ce n’est pas Ali Belhdj qui à institué les peines des « Houdoud » mais le Coran que tout musulman devrait vouloir appliquer, lorsqu’il se dit musulman.

    Le prophète (qlssl) avait juré que si Fatima avait volé il lui couperait la main sans hésitation. Nous ne devrions pas si nous aimons réellement notre prophète trouver cela anormal, voire abject si nous sommes réellement ce que nous disons être: musulmans.

    Maiintenant pour appliquer cette sentance il faut déterminer l’intention du voleur, son degré de responsabilité, la responsabilité de la société, des gouvernants de cette société, de la responsabilité de cette société à avoir ces gouvernants et beaucoup d’autres paramètres.

    Si c’est pour couper la main de tous ces voleurs qui ont mis à genoux le pays et tous les gouvernants des pays arabes qui se considèrent comme les maitres de nos destinées et volent les biens de leurs peuples, oui je suis pour la leur couper et je suis sur que beaucoup de monde pense que ce serait juste, mais couper la main à quelqu’un qui vole quelques victuailles pour nourrir sa famille ne justifie certainement pas cette sanction.

    Même si dans le cas d’espèce posé par l’article on ne sait des faits que ce qu’a restitué le journaliste de ce qu’il a retenu et qui d’ailleurs est contradictoire puisqu’il dit tantot que le verdict est d’un an et tantot qu’il sera rendu la semaine prochaine.




    0
  • Mohamed Jabara
    13 septembre 2010 at 14 h 31 min - Reply

    Suite…

    Il y a eu aussi la gradation des peines que j’ai oublié de mentionner qui doit tenir compte du contexte socio historique et qui fait que couper la main du voleur devient à l’heure actuelle, sans que la règle devienne obsolète, difficile à mettre en oeuvre sauf cas vraiment très particuliers.




    0
  • Salim Saddik
    14 septembre 2010 at 21 h 40 min - Reply

    Le Prophète nous avait averti: «إنما أهلك الذين قبلكم، أنهم كانوا إذا سرق فيهم الشريف تركوه، وإذا سرق فيهم الضعيف أقاموا عليه الحد»




    0
  • batni
    14 septembre 2010 at 23 h 24 min - Reply

    Monsieur Jabara,
    Pensez-vous que l’on peut couper la main de Mr Rafsandjani devenuu milliardaire durant son regne en Iran?.
    Il ne faut pas se le cacher c’est toujours le petit peuple qui paye les pots cassés.
    N’est-tu pas choqué par les femmes iraniennes et afganes qui sont lapidées sur les places publiques?.

    Malheureusement c’est toujours des femmes pauvres, seules et  »mahgourines », des pauvres bougres qui ont faims qui payent. On les utilisent comme preuve de l’islamité de ces gouvernements despotique (iran, afganistan et autres Somalie).
    Ce n’est pas la main d’un puissant dirigeant (mollah et imams et autres ) que l’on va couper, ou la fille d’un notable que lon va lapidée.

    Dans tout les cas il faut etre contre tout acte que l’on considére dans ce siècle comme barbare.

    Mes respects,




    0
  • zineb Azouz
    15 septembre 2010 at 1 h 23 min - Reply

    Monsieur Batni,

    Je suis tout à fait d’accord avec vous lorsque vous dites que les « mahgourines » sont toujours les premiers à payer, par contre si vous permettez j’aimerais revenir sur cet axe du despotisme que vous semblez avoir trouvé en Iran, Afhganistan, Somalie.

    Je vais essayer de vous démontrer que les « Mahgourines » de l’information ou des média mensonges sont aussi une catégorie non négligeable dans l’échiquier puisqu’elle représente la majorité du « camembert ».

    Au passage, je vous fais remarquer que l’information à l’échelle planétaire est un secteur stratégique contrôlé et formaté par les vendeurs d’armes et les groupes financiers puissants et occultes, et qu’à ce titre, tout est à décortiquer, analyser et revisiter avec d’autres outils que les dépêches des agences de presse et leurs journalistes de carrières .

    Par exemple, l’axe que vous venez de citer est en réalité un tracé très simple à voir sur la carte de la route du pétrole .

    Le pétrole russe qui va vers l’UE et qui transite par la caspienne puis la mer noire, traverse un territoire exclusivement pro US, et ce bien sûr après une décennie de guerre médiatique sans merci contre la roumanie ou l’ex yougosalvie, des images choc de charniers par ci et des révolutions oranges par là.

    Mais depuis que ce pétrole qui va à l’UE et aux USA est sécurisé, vous remarquerez que personne n’ose plus parler de ce qui se passe dans ces pays, à commencer et puisqu’on parle de femmes, de ce retour au grand jour de la TRAITE DES BLANCHES qu’on ne lapide pas sur la place publique mais que l’on vends à moitié nues même en plein hiver, chaque soir comme du bétail sur les trottoirs.
    Je vous épargne les détails des mères porteuses, de celles qui vendent leurs bébés ou encore de celles qui vendent leurs organes y compris leurs ovules.

    Dans cette projection et cette recherche à sécuriser la route du pétrole, rappelons que l’Iran est le seul obstacle dans une région ou plutôt un parcours où tous les pays sont soit pro US (Turkmenistan, Pakistan, Arabie Saoudite, Egypte, Israèl )soit sous domination US (Irak, Iran).

    Et si on regarde bien les rives de la mer rouge, on remarque une fois de plus l’importance de sécuriser et de contrôler le Soudan et la Somalie.

    Bien sûr, rien de mieux que des images sans lumières (comme dit Gisèle Halimi) pour stigmatiser les cultures et les religions, traumatiser les esprits et
    convaincre tout le monde de la nécessité d’une guerre des civilisations et surtout s’arrêter de réfléchir et ne surtout pas essayer d’éclairer l’image.

    Lapider une femme, égorger un homme, défigurer une épouse par l’acide ou le couteau sont autant d’images qui ne peuvent laisser personne indemne.

    Pourtant, moi qui ai été marquée très jeune par cette fameuse image de la fillette Viet courant nue et brulant telle une torche allumée au Napalm US, je sais que les armées les plus criminelles ont juré d’inverser les rôles et de ne plus jamais montrer que les crimes de leurs adversaires.

    Je ne cherche à défendre personne, la violence que subissent les femmes est recensée et on connaît les pays où toutes les dix secondes une femme est battue mais lorsque les affameurs de peuples, les tueurs d’enfants, les largueurs de bombes atomiques veulent nous éclairer, je dis non à leurs projecteurs, à leurs photographes en treillis et à leurs magazines pailletés.

    Cordialement,

    ZA




    0
  • Mohamed Jabara
    15 septembre 2010 at 9 h 22 min - Reply

    @Batni.
    Que proposes tu de concret pour changer l’état des choses ?




    0
  • Mohamed Jabara
    15 septembre 2010 at 14 h 07 min - Reply
  • Houria
    15 septembre 2010 at 16 h 35 min - Reply

    Un jour un homme qui était employé dans un ferme a volé une botte de foin (TBEN). il s’est retrouvé en prison avec un autre prisonnier (comptable d’une société publique) qui avait détourné une grosse somme d’argent. Après le jugement , il se retrouve en cellule le comptable est sanctionné par Trois mois de prison avec sursis, et le voleur de foin par 2 ans ferme. celui ci : »dit pourquoi cette injustice alors que je n’ai volé que du foin et toi de l’argent ». le comptable lui répond : »A tu vu un juge manger du foin »….




    0
  • Sharif Hussein
    16 septembre 2010 at 20 h 40 min - Reply

    @M.Jabara.

    Le prophète de l’islam etait un homme de bon sens.En disant qu’il couperait la main de Fatima,il voulait,à mon sens, signifier à ses compagnons que le vol est hautement condamnable et que la comunauté musulmane devrait avoir la tolérance zéro pour les vols quoique de petites entités et sévir avec le maximum de fermeté contre les voleurs.Je ne pense pas que c’était une invitation à couper les mains à tord et à travers.Peut etre que je me trompe mais la « SIRA NNABAOUIA » ne relate pas d’épisodes où le prophète a ordonné ou cautionner l’amputation de la main d’un voleur.Je pense que Les théologiens devraient faire L’éffort d’une lécture moins supérficièlle des dires du prophète(7adith) s’il veulent en cueillir l’esprit et le sens profond,au lieu de se contenter de les lires avec les yeux des morts,pour paraphraser Roger Garaudy.
    Tout à fait d’accord avec vous pour prendre en considération les contexes.Il y a malheureusement beaucoup qui veulent rien entendre et surtout parmis ceux qui prétendent pratiquer l’Islam mieux que le prophète lui meme versant ainsi dans la surenchère pour ne pas dire l’hérésie.

    Wallaho a3lamo wassalaam




    0
  • batni
    17 septembre 2010 at 5 h 03 min - Reply

    A Mr Mohamed Jabara,
    A votre question je dirais il faut respecter l’intégrité physique et morale de la personne humaine. On ne peut pas couper la main a une personne qui a volé un oeuf ou meme un boeuf. Vous conviendrai avec moi que vous le condamné pour le restant de ces jours et que vous aurez un nouvel handicapé (main coupée) que les services sociaux doivent prendre en charge.
    Vous conviendrai avec-moi que lapider une femme et cela dans une place publique et inhumain et barbare, et que cela réveille les plus bas instincts de l’homme (agressivité et autres…).

    Mes repects,




    0
  • Mohamed Jabara
    17 septembre 2010 at 12 h 46 min - Reply

    @ Batni et Charif Hussein.

    Je vous injvite à (re?)lire ce que j’ai écrit plus haut.

    « Maintenant pour appliquer cette sentance il faut déterminer l’intention du voleur, son degré de responsabilité, la responsabilité de la société, des gouvernants de cette société, de la responsabilité de cette société à avoir ces gouvernants et beaucoup d’autres paramètres ».

    « Il y a eu aussi la gradation des peines que j’ai oublié de mentionner qui doit tenir compte du contexte socio historique et qui fait que couper la main du voleur devient à l’heure actuelle, sans que la règle devienne obsolète, difficile à mettre en oeuvre sauf cas vraiment très particuliers ».

    Je crois que c’est assez clair que c’est une peine qui ne risque pas d’etre appliquée en pratique actuellement si on a réellement compris le sens (makacid) de l’Islam.

    Sur quelle base la doctrine fait que la main du voleur en droit musulman devrait être coupée au niveau du poignet et non pas du coude si ce n’est « essira ennabaouia » Monsieur Charif Hussein ?

    J’attire votre attention à tous les deux sur le fait que nous sommes sur un forum qui se veut d’abord politique et que si nous digressons de temps en temps sur des aspects religieux, ils ne doivent prendre le pas sur l’essentiel qui est de trouver la voie et les moyens pour améliorer notre sort que nous sommes en principe d’accord à estimer médiocre que ce soit en Algérie ou chez nos voisins de l’ouest « allah yahfadhoum ».

    Recentrez le débat donc et s’il vous plait arretez de nous acheminer vers des extrémités qui n’ont rien à voir avec ce qui nous préoccupe.




    0
  • Mohamed Jabara
    17 septembre 2010 at 12 h 51 min - Reply
  • Adel
    17 septembre 2010 at 18 h 18 min - Reply

    @Mohamed Jabara

    Bonjour,

    Le message coranique a libéré la société arabe du 7ème siècle des mœurs impitoyables qui y régnaient.

    A ma connaissance, lapider la femme adultère ou couper la main du voleur ne constituent pas l’essentiel de ce message. La soumission à Dieu seul (et non pas à une autorité humaine despotique), la solidarité, la miséricorde, voilà, me semble-t-il ce sur quoi il insiste.

    Est-ce une bonne ou une mauvaise chose que la législation algérienne n’ait jamais mentionné ces peines, qui seraient pourtant prescrites par la chari’aa? Je crois que tous les musulmans devraient aujourd’hui se prononcer sans équivoque à ce sujet et dire qu’elles appartiennent à une autre époque et qu’y renoncer ne signifie pas renoncer à l’islam.

    L’islam s’adresse aux êtres humains de toutes les époques et fait appel à la raison. Il ne saurait être lié à des phénomènes que l’histoire a aujourd’hui relégués aux oubliettes, comme les châtiments corporels, l’esclavage, etc.

    Tout progrès qui va dans le sens du respect de la dignité humaine va dans le sens du message coranique. Et inversement, tout ce qui avilit l’être humain et porte atteinte à sa dignité est contraire à l’enseignement du Coran.

    Amitiés




    0
  • Congrès du Changement Démocratique