Édition du
23 March 2017

La blague de l'Aïd : L’Algérie inspire le Conseil de sécurité de l’ONU

EN ADOPTANT UNE RÉSOLUTION CONDAMNANT LE PAIEMENT DE RANÇON
L’Algérie inspire le Conseil de sécurité de l’ONU
L’Expression, 12 Septembre 2010

Le but de cette résolution est de tarir les sources de financement du terrorisme.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté le 9 septembre une résolution sur le terrorisme, complétant ainsi le dispositif juridique de lutte contre les formes et les sources de son financement. Avec l’adoption unanime de la nouvelle résolution, l’Assemblée réaffirme également son soutien aux quatre piliers de l’initiative pour faire face aux conditions qui favorisent la propagation du terrorisme, prévenir et combattre le terrorisme et renforcer les capacités des Etats membres à prévenir et à combattre le terrorisme.
La résolution a également réaffirmé la responsabilité première des Etats membres dans la mise en oeuvre de la stratégie qui a été adoptée en 2006 et qui reste le cadre et l’orientation pratique par rapport aux efforts internationaux conjoints visant à faire face au terrorisme.
Le Conseil de sécurité a d’ailleurs réaffirmé sa préoccupation «par la multiplication des enlèvements et des prises d’otages auxquels se livrent les personnes, les groupes terroristes dans le but de lever des fonds ou obtenir des concessions politiques». L’ONU a mis en place un régime de sanctions contre les entités et individus liés à Al Qaîda et aux taliban, dans le cadre de la résolution 1267 du 15 octobre 1999 (embargo sur les armes, interdiction de voyager, gel d’avoirs). En outre, les Etats de résidence et/ou de nationalité des individus-terroristes sont désormais amenés à prendre les mesures de publicité adéquates à l’égard des personnes inscrites sur la liste. Ce nouveau texte juridique a été proposé par l’Algérie, dont la diplomatie a déployé tous ses efforts pour sensibiliser ses partenaires et convaincre les membres du Conseil de sécurité. Alger a toujours souligné que le paiement de rançons équivaut à une contribution au financement du terrorisme. Est également mise à l’index l’attitude conciliante de certains États perçue comme un encouragement aux preneurs d’otages. A ce titre, on peut citer la France et l’Espagne. En effet, selon El Mundo, le 5 août dernier, les Etats-Unis avaient sommé l´Espagne de ne pas céder à Al Qaîda au Maghreb Islamique) pour faire libérer ses deux ressortissants enlevés par Aqmi au Sahel. «L´argent des rançons constitue la principale source de financement de Aqmi et contribue au renforcement des activités du terrorisme» dans des pays qui comme l´Algérie sont à la première ligne de front.» Nous attendons (entendre nous exigeons) de tous nos alliés à travers le monde de ne pas faire de concession aux ravisseurs pour que nous puissions empêcher le financement du terrorisme au Sahel», indique le département d´Etat dans un rapport qui montre tout le malaise ressenti par Washington après le comportement déloyal de ses alliés européens. Aussi, le département d´Etat américain a adopté la même ligne que l´Algérie en faisant le forcing pour que l’ONU adopte jeudi une résolution par laquelle toute la communauté internationale devrait considérer le paiement des rançons comme une source de financement du terrorisme.

Nabil BELBEY


Nombre de lectures : 2917
6 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • citoyen
    12 septembre 2010 at 17 h 13 min - Reply

    belbey stp continue a nous faire rire stp belbey ayyiz hey ya bel bey ne l’oublie surtout pas a la palme du journaliste le plus rigolo avec son canasson de journal excellent.




    0
  • che guevara
    12 septembre 2010 at 20 h 34 min - Reply

    Ils ne se rendent meme pas compte qu’ ils sont la risée des membres du conseil de securité ainsi que de tous les états civilisés de la planète.L’Algerie est ainsi au ban des nations par la volonté de ses dirigeants stupides et criminels.




    0
  • Mahieddine
    13 septembre 2010 at 0 h 03 min - Reply

    Si le ridicule pouvait tuer, bien des rédactions seraient décimées. A commencer par celle de « l’Expression ». Vous n’avez pas besoin d’en rajouter monsieur Belbey, les maîtres imposteurs ont toujours su se montrer généreux avec leurs obligés.




    0
  • Rbaoui
    13 septembre 2010 at 0 h 38 min - Reply

    Suite au 11-Septembre, les atteintes aux droits de l’homme, la dictature et la répression généralisée sont tolérées par la communauté internationale menée par les USA afin de paver le chemin de l’expansion de l’hégémonie américaine. Les attaques terroristes du 11-Septembre contre les États-Unis ont fourni un prétexte aux politiques expansionnistes. La “guerre au terrorisme” est donc certainement bien plus complexe dans ses causes et ses buts qu’on ne nous le fait croire. En fait, les éléments à disposition montrent qu’il s’agit plutôt d’une guerre pour favoriser les intérêts bien particuliers d’une certaine élite américaine.

    http://www.reopen911.info/News/2010/03/23/l%E2%80%99amerique-et-les-taliban-de-la-cooperation-a-la-guerre/




    0
  • dahmane
    13 septembre 2010 at 0 h 47 min - Reply

    Malgré le veto français les USA de bush on décider d’aller faire la guerre en iran ,les membres du conseil de securité c’est les 5ou6 pays les plus puissants de la planete « des occidentaux bien sur »,ce qui fait que cet outil n’est pas du tout crédible,et que toutes les décision se négocie en coulisse selon les interets des uns et des autres avant meme de siégé.
    Si cette ONU eté crédible jamais il ne metterons a la tete de cette organisme des tiers-mondistes et sous développé BOUTROS GHALI,BANKIMOON,KOFI-ANNAN,PEREZ DE CUELAR,et ils ont faillit mettre un lybien a la tete de la commission des droit de l’homme un petit guedafi des droits de l’homme ,donc si ils s’inspire de l’algerie se n’est pas du tout étonnant.
    un gars civilisé un anglais ou autre n’acceptera jamais d’etre un torchon ou une serpiére ou un faire valoir des puissants.




    0
  • Ammisaid
    13 septembre 2010 at 7 h 50 min - Reply

    Tewfik et sa fakhamatouhou tient en otage 36 millions d’innocents depuis 1962. La rançon qu’ils ont exigés est de 600 milliards de dollars, seulement, pour ces dix dernières années. Le peuple a payé la totalité de la rançon sans qu’aucun algérien ne soit libéré. Par ailleurs, des otages sont régulièrement exécutés ou emprisonnés ou torturés ou pousser a s’exiler sans que cela n’émeuve la communauté internationale. A quand, l’arrêt du soutien et de la protection des terroristes au pouvoir dans le monde? La vérité tout le monde la connait mais l’argent tout le monde l’apprécie! Les peuples ne sont pas dupes mais, malheureusement, la force militaire, judiciaire et policière n’est pas, souvent, de son côté. D’où toutes les souffrances que génèrent les tyrans a travers toute la terre. Vive la liberté et la vraie justice et a bas la dictature et le mensonge. Fraternellement




    0
  • Congrès du Changement Démocratique