Édition du
28 March 2017

Le SILA interdit le livre égyptien pendant que l’Algérie s’ouvre à la propagande israélienne.

ILS FONT L’APOLOGIE DES MASSACRES DE SABRA ET CHATILA
Des films israéliens en vente à Alger

L’Expression 18 Septembre 2010

Dans Valse avec Bachir, le réalisateur Ari Folman a voulu montrer les soldats israéliens sous un visage humain.

Alors que l’Algérie n’entretient aucune relation commerciale et diplomatique avec Israël, les films israéliens sont librement commercialisés sur le marché du DVD en Algérie.
Le plus aberrant dans cette affaire, ce sont ces films qui font les louanges de l’armée israélienne dans la guerre au Liban, qui sont commercialisés librement par des éditeurs algériens très connus sur la place d’Alger.
Au moment où la ministre de la Culture applique un contrôle rigoureux sur les films en 35 mm traitant de la cause palestinienne exploités en Algérie, l’Onda a failli à sa mission en laissant la vente libre de DVD de films israéliens, sur le territoire algérien. Ces films ne sont pas piratés, ils sont la reproduction légale des DVD vendus en Europe. Il s’agit de Valse avec Bachir, Beaufort et surtout Lebanon. Ces trois films qui traitent d’une manière différente le parcours des éléments de l’armée israélienne, offrent surtout une image plutôt positive d’Israël au Proche-Orient.
Le film israélien le plus vendu est Valse avec Bachir. Ce film d’animation est réalisé par le metteur en scène israélien, Ari Folman, (qui avait lui-même participé à la guerre au Liban). Le film qui a eu un succès commercial et critique planétaire, remporta même l’Oscar du film étranger en 2009.
Ce film d’animation d’une excellente qualité technique, destiné aux adultes, un peu comme le film franco-iranien Persepolis revient sur le traumatisme (sic) de certains soldats de l’armée israélienne après les massacres de Sabra et Chatila perpétrés par les milices chrétiennes de Samir Geagea, suite à l’assassinat du président libanais Bechir Gemayel, allié des Israéliens, lors de la campagne de Beyrouth en 1982, sous l’oeil (au mieux indifférent) de l’armée israélienne. Même si le film critique l’horreur de la guerre, il n’a, à aucun moment dénoncé la passivité de l’Etat hébreu, responsable direct de la crise au Proche-Orient, ni voulu montrer Ariel Sharon comme l’artisan et responsable de cette boucherie.
Le film dédouane surtout l’armée israélienne du massacre, alors qu’elle avait joué un grand rôle en permettant l’entrée et la sortie des camps des miliciens chrétiens libanais, auteurs du massacre. Le film s’achève sur des images de télévision libanaise montrant ces scènes terribles de femmes palestiniennes qui criaient à tue-tête, «Où sont les Arabes!!!!». L’autre film israélien devant être retiré du marché algérien est Lebanon de Samuel Moaz. Le film raconte le quotidien des soldats israéliens dans le célèbre tank israélien de Mercava au Sud Liban. L’extérieur est notamment filmé via la lunette de visée de l’artilleur ou du mitrailleur.
Comme pour Valse avec Bachir et un peu comme dans Platoon d’Oliver Stone, le réalisateur met l’accent sur la passivité de certains soldats.
Mais l’horreur de la guerre est omniprésente dans ce film qui montre l’exécution de civils libanais et palestiniens innocents à l’image de ce vendeur de volaille, qui a vu son véhicule détruit par un tir de tank israélien.
Dans une autre scène, on voit le commerçant libanais, les jambes et les mains amputées, se faire exécuter par un soldat pour adoucir sa mort. Le réalisateur a voulu montrer les soldats de l’armée israélienne, comme des humanitaires, quand il montre le tank israélien qui tirait sur un groupe de résistants palestiniens qui tenait en otage… une famille palestinienne entière.
L’obus tue les résistants et les membres de la famille palestinienne. Seule une femme s’en sort indemne. La robe en feu, elle sera couverte d’un drap par un soldat israélien. Ces images de propagande de l’armée israélienne en vente en DVD en Algérie, ne cadrent pas avec la réalité militaire sur le terrain. Car les combattants palestiniens ou libanais n’ont jamais pris en otage des familles pour se protéger des attaques israéliennes.
Tout comme Lebanon ou Valse avec Bachir, le film Beaufort également en vente en Algérie, évoque la guerre du Liban.
Ce film retrace l’histoire vraie ayant pour théâtre une ancienne forteresse peu avant le retrait israélien du Liban.
Comment les autorités algériennes ont pu permettre la commercialisation de ces films israéliens, qui font de la propagande de l’armée israélienne et dénaturent les faits dans le conflit au Proche-Orient? Une certitude: aucun film palestinien ou libanais montrant les exactions de l’armée israélienne au Proche-Orient n’est vendu en Algérie.

Adel MEHDI


Nombre de lectures : 3546
9 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • KARIMA
    19 septembre 2010 at 17 h 07 min - Reply

    ce sont des films pirates bon Dieu.




    0
  • mohamed Nassim
    19 septembre 2010 at 17 h 33 min - Reply

    l’etat algerien est dicredite et ne represente que lui-meme. ce qui compte pour les vereux du pouvoir c’est de plaire a leur maitres sionistes (via les americains) afin qu’ils se maintiennent et continuent a dilapider les richesses du pauvre cha3eib lakhdime. c’est ce que Boutef et Medien appellent Essiada Elwatania.




    0
  • Arezki Nait Amar
    19 septembre 2010 at 18 h 49 min - Reply

    Durant les années 1980, le président Chadli Bendjedid nous a fait manger des oeufs « product of Israel » importés d’Espagne.J’ai eu même l’occasion de rencontrer à Alger à la même époque des jeunes avec des tee-shirts blancs portant le même sigle.
    Il n’y a rien d’étonnant au pays du trabendo et de l’économie de bazar !




    0
  • Kamel Bouras
    19 septembre 2010 at 19 h 16 min - Reply

    Avec une « ministre » de la « culture » qui a fait le pelerinage de Sidha Tel Aviv sur recommandation de son « amie » sioniste Elisabeth Chemla, faut-il s’etonner qu’on en arrive là?

    Kamel




    0
  • nomade
    19 septembre 2010 at 23 h 48 min - Reply

    le seul responsable de cette haute trahison n ‘est que celui qui avait pour slogan pour sa campagne presidentielle ‘oua lil kaabatou raboun yahmiha’.
    non seulement tu n’as pas protege cette kaaba ,
    tu l’as completemnt detruit.
    l’algerie est entre les mains des traitres.




    0
  • karima
    20 septembre 2010 at 1 h 52 min - Reply

    ce sont nos jeunes qui ont pirate et reproduit ces films bon Dieu.Vous faites de la peine avec vos commentaires miserables.Vous n’avez qu’a vous sacrifiez comme les grands tels que Abane, Zighoud, Larbi Malika et j’en passe.




    0
  • Noor
    20 septembre 2010 at 12 h 21 min - Reply

    Je n’ai rien contre les juifs mais franchement…

    J’aime pas Israel ( http://www.jaimepasisrael.com/ )
    Et je ne suis pas le seul :

    1 ère / 92% des pays ont une vision négative de l’influence d’Israël dans le monde.
    Sondage BBC Avril 2010 réalisé sur 24 pays

    2ème / En 2003, on demandait aux Européens quel pays menaçait le plus la paix dans le monde, ceux qui ont répondu Israël ont été 59%
    Sondage publié par la Commission Européenne en 2003

    3 ème / Amnesty International : Israël « état racaille »
    by admin on 1 septembre 2010

    Le président d’Amnesty International Finlande a écrit sur son blog, récemment, qu’alors qu’il empilait du bois dans un hangar avec un ami qui habite en Israël, ce dernier lui a dit : « Israël est un état racaille » . Le président d’Amnesty International Finlande écrivait sur son blog : « Je suis d’accord ».

    Nous aussi.

    Source : http://www.jpost.com/LandedPages/PrintArticle.aspx?id=185846 (Anglais)




    0
  • nomade
    24 septembre 2010 at 18 h 57 min - Reply

    ca prend une lionne féconde pour nous insuffler ce courage qui nous fait défaut pour atteindre l’envergure de nos aines -héros que vous citez plus haut.malheureusement les lionnes d’après 54 n’ont été ou ne sont porteuses que de harragas ,de réfugies ou de résignes si elles ne sont pas elles-mêmes harragattes.
    Mis à part quelques braves algériens(ali benhadj, salah Eddine sidhoum, M. dehbi) qui affrontent ce régime crapuleux sur son terrain, le reste de nous ne fait que grossir le lot des misérables internautes-couards.
    Qui ont peur de leur propre ombre.
    Faire comme ben-mhidi, abane, malika, hassiba …, c’est un peu trop demander , le moins qu’on puisse faire c’est de soutenir ces braves gens qui se battent seules sur le terrain des imposteurs.




    0
  • SAID
    24 septembre 2010 at 20 h 58 min - Reply

    et les SCORPIO qu’utilisent nos forces de repression, ils sont produits ou ?




    0
  • Congrès du Changement Démocratique