Édition du
28 March 2017

La blague du week-end : Le bon point du FMI pour l’Algérie

Midi Libre
7 Octobre 2010

L’Algérie est classée 7è parmi les treize pays de la région MENA dont le FMI a établi les perspectives de croissance.

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit des taux de croissances positifs pour l’Algérie sur les deux années 2010 et 2011, a indiqué cette institution financière internationale dans son rapport publié hier.
Le taux de croissance de l’Algérie se chiffre à 3,8% en 2010 pour remonter à plus de 4 % en 2011 (contre 2,4 pc en 2009), indique le rapport du FMI sur les perspectives économiques mondiales dont une copie a été transmise à l’APS.
L’institution de Bretton Woods note également que la balance des comptes courants du pays restera positive pour s’établir à 3,4 pc du PIB en 2010 avant d’augmenter légèrement à 3,6% en 2011, contre 0,3% en 2009.
Abordant la question de l’emploi, le Fonds relève que le taux de chômage connaît des baisses consécutives en Algérie passant de 10,2 pc en 2009 à 10 pc en 2010 avant de se replier encore à 9,8 pc en 2011.
Dans la région du Maghreb (Algérie, Tunisie, Maroc, Libye et Mauritanie), le FMI pronostique une moyenne de taux de croissance de 5% en 2010 et de 4,6% en 2011 contre 2,4% en 2009.
Concernant la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord (MENA), le FMI table sur un taux de croissance de 4,1% en 2010 et de 5,1% en 2011, contre 2% en 2009. Sur les sept pays exportateurs de pétrole de la région, l’Algérie est classée troisième en terme de croissance du PIB de 2010 devançant l’Arabie Saoudite (PIB de +3,4 pc), les Emirats Arabes Unis (2,4%), le Koweit (2,3%) et l’Irak (2,6%) mais devancée par le Qatar (16 %) et le Soudan (5,5%).
L’Algérie est classée 7è parmi les treize (13) pays de la région MENA dont le FMI a établi les perspectives de croissance. Quant à l’Afrique susbsaharienne, il est prévu un taux de croissance de 5% en 2010 et de 5,5% en 2011.
Dans ses prévisions pour les autres régions du monde, le FMI prévoit également une amélioration générale des taux de croissance après les années de récession suite à la crise financière et économique mondiale. Par ailleurs et dans les pays avancés, le Fonds table sur une croissance de 2,7% en 2010 et de +2,2 pc en 2011 contre 3,2% en 2009.
Par pays, le taux de croissance du PIB devrait s’établir à 2,6% en 2010 et à 2,3% en 2011 aux Etats-Unis, à +1,7 pc et à + 1,5 pc dans la Zone euro, à +3,1% et à2,7% au Canada.
L’Amérique du sud doit réaliser un taux de croissance de 6,3% en 2010 et de 4,1% en 2011. Sans surprise, c’est dans les pays asiatiques qu’une forte croissance doit être enregistrée avec un taux de 7,9% en 2010 et de 6,7% en 2011.
Rien que la Chine et l’Inde, leur taux de croissance devrait s’établir respectivement à 10,5% et 9,7% en 2010, et à 9,6% et 8,4% en 2011.

Par : Ines Amroude
L’édition du jour
en PDF
Le Journal en PDF
Archives PDF

El Djadel en PDF


Nombre de lectures : 1956
8 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • samir
    8 octobre 2010 at 16 h 58 min - Reply

    Classement de compétitivité : L’Algérie à une peu reluisante 86ème place

    Enquête menée sur 135 pays

    L’Algérie occupe la 86ème place avec un score de 3,96 dans le classement établi par le Rapport sur la compétitivité mondiale 2010-2011, rendu public le 9 septembre dernier par le World Economic Forum (WEF-Forum économique mondial), en prélude à sa réunion annuelle des nouveaux champions 2010 qui se tiendra à Tianjindu (Chine).
    source:http://www.made-in-algeria.com/data_5/even_detail.php?id=4800




    0
  • Elforqan
    9 octobre 2010 at 18 h 38 min - Reply

    «  »Le bon point du FMI pour l’Algérie » » !!!!!!!!!! pourquoi pas un prix Nobel,une tés bonne économie, la Direction des douanes qui interdit le port du Hidjab et même la prière dans ses locaux, et…et…tout cela mérite bien un bon point du FMI et même du Vatican et pourquoi pas de Tel-Aviv ( pourquoi pas !!!!) !!!!

    Allah dit  »vous ne serez agrées par les juifs et les chrétiens que si….vous suivez leur voie ( c’est à dire se soumettre à leur volonté et diktat) !!! alors si le FMI nous agrée c’est que …….wa el fahem yafhem !!!!!!…………nous sommes certainement sur la bonne voie , celle qui méne droit vers le précipice !!!!! un bon point ????? et il y a des gens qui sont très contents !!!!!!




    0
  • Noor
    10 octobre 2010 at 9 h 53 min - Reply

    @ Elforqan .
    Vous avez mille fois raisons de citer ce fameux verset du Coran. Tout est dit! Et dire que nous avons un précieux guide pour nous éclairer! Je prends un réel plaisir à partager avec vous cet article qui nous apprend un peu plus sur ce F.M.I et ses ravages planétaires.
    Comme disait, un de nos ex-ministre de l’économie (Benachnou- années 1980) qui connait bien les rouages de la « maison » vu qu’il était un de ses employés :  » On ne négocie pas avec le F.M.I, on capitule ! ». Puisqu’il le dit, alors…..!
    _____________

    Si vous devez agir localement
    Vous devez penser globalement.

    Les partenaires silencieux.

    L’affaire Alex Segura au Sénégal : quand le FMI fait le lit de la corruption
    16 novembre 2009 par Zalzal Madjid

    Extrait :

    Le FMI a corrompu, au sens de pervertir, pourrir, gâter et décomposer, toutes les économies où il a appliqué ses « ajustements structurels » meurtriers et imposé ses privatisations, ouverture des marchés, équilibres budgétaires, etc etc…

    L’impunité avec laquelle sévit le FMI est telle qu’il se permet même de refuser d’aider la justice des pays à enquêter sur les cas de corruption. Ainsi, le FMI refusa à la Suisse toute aide pour faire la lumière sur un détournement de fonds de 4,8 milliards de dollars, concernant l’un de prêts du FMI accordé à la Russie lors de la crise d’août 1998. Et les exemples sont nombreux.

    Dans l’affaire Alex Segura, on atteint le comble de l’hypocrisie et du mépris de ces institutions, et des gouvernements qui le soutiennent, envers les peuples.

    Source : http://www.cadtm.org/L-affaire-Alex-Segura-au-Senegal




    0
  • Noor
    10 octobre 2010 at 10 h 31 min - Reply

    LE VRAI VISAGE DU F.M.I / LES RAVAGES DU F.M.I

    Les conditions du FMI sont tellement contraignantes ?

    Oui. Elles se basent sur le Consensus de Washington, en vigueur depuis une trentaine d’années, qui préconise de comprimer les dépenses publiques et les budgets sociaux, de privatiser à tout va, d’ouvrir les marchés pour permettre les profits des sociétés transnationales et d’abandonner toutes les protections dont bénéficiaient les producteurs locaux et les populations pauvres.

    Le FMI dicte ses volontés aux gouvernements et leur impose des mesures très impopulaires. Il se permet de réécrire les codes nationaux du travail en contraignant les parlementaires à revoir les législations en vigueur dans un sens favorable aux grands créanciers et défavorables aux populations du pays.

    Le FMI dicte ses volontés aux gouvernements et leur impose des mesures très impopulaires. Il se permet de réécrire les codes nationaux du travail en contraignant les parlementaires à revoir les législations en vigueur dans un sens favorable aux grands créanciers et défavorables aux populations du pays.

    Le FMI a été imaginé, au sortir de la seconde guerre mondiale, par les pays industrialisés qui y disposent de la majorité des voix alors qu’ils représentent moins de 20 % de la population mondiale. Ils rechignent à redistribuer les cartes aujourd’hui. Ils ont construit un FMI à leur service et veulent le maintenir tel quel.

    L’Afrique a demandé que l’on porte de 24 à 26 le nombre d’administrateurs afin de dégager deux sièges supplémentaires en sa faveur. Ils se sont heurtés à un refus net des États-Unis. C’est donc l’immobilisme qui prévaut, mais pendant ce temps, les dégâts sociaux au Nord et au Sud s’aggravent

    Le FMI est donc irréformable ?

    Oui car ses statuts sont foncièrement antidémocratiques .

    Source: ** Le FMI : une institution antidémocratique qui impose des politiques antisociales 11 avril par Eric Toussaint
    http://www.cadtm.org/Le-FMI-une-institution




    0
  • elforqan
    10 octobre 2010 at 15 h 39 min - Reply

    Mille merci Noor pour tes commentaires qui sont vraiment clairs, explicites et très objectifs, tout a été dit…..et j’ajouterai ceci : le FMI est une institution maffieuse , les gens avertis le savent, c’est le bras financier de l’impérialisme, comme l’est le sionisme, son idéologie et l’OTAN son bras armée et pour terminer je vais dire…..dis moi qui fait l’éloge de ton économie, je te dirai qui tu es…..!!!!!!!!!!!




    0
  • Larbi Anti-DRS
    10 octobre 2010 at 18 h 16 min - Reply

    Michel Camdessus ex-exécutif du FMI, âpres qu’il a démissionner du FMI, il a déclarer du Vatican ou il a été reçu par le pape Jean Paul 2: je ne regrette pas d’avoir aider l’Algérie a avoir des fonds pour se défendre contre l’obscurantisme de l’islam et aussi contre les hordes sauvages qui assassinent ceux qui ne pensent pas comme eux. Sa nouvelle mission au Vatican était et est d’aider les pays pauvres a faire faces aux difficultés structurels que le FMI impose sur eux.




    0
  • elforqan
    10 octobre 2010 at 19 h 06 min - Reply

    Merci mr larbi de nous avoir rappelé ce sinistre personnage Cam….dessus qui n’a existé lui et son institution que parce qu’il y a des cam…dessous qui applique à la lettre ses directives !!!!!!
    Sa maffieuse instiotution a donc a aidé l’Algérie à lutter contre «  »l’obscurantisme » » ??? où était son institution maffieuse lorsque l’Algérie combattait le vrai obscurantisme de 1954 à 1962 et c’est cette obscurantisme qui est la cause de tous nos malheurs, attention ce que je dis et du sérieux, la France est derriére tous les troubles qu’a connu l’Algérie, c’est vrai que c’est pas facile de le prouver, mais c’est une évidence, ce pays nous ne nous a jamais pardonné et ne nous pardonnera jamais d’avoir demandé notre indépendance, quoique ce pays a, préalablement, pris tous les soins . ……vous avez compris !!




    0
  • Arezki Nait Amar
    11 octobre 2010 at 21 h 54 min - Reply

    La blague du jour

    TSA du 11.10.2010

    Le diplomate Mohamed Ziane Hasseni a été nommé ambassadeur d’Algérie en Colombie, a appris TSA, lundi 11 octobre, auprès d’une source proche de la présidence de la République. « La nomination de M. Hasseni au poste d’ambassadeur à Bogota été faite la semaine passée et il devra prendre ses fonctions dans les prochains jours », selon la même source.

    Mohamed Ziane Hasseni a été blanchi par la justice française dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de l’opposant algérien Ali Mécili en 1987 à Paris. La cour d’appel de Paris a accordé le 31 août dernier, un non-lieu au diplomate Mohamed Ziane Hasseni, mis en examen puis témoin assisté dans l’enquête sur l’assassinat à Paris en 1987 de l’opposant Ali Mecili.

    M. Hasseni, qui était chef de protocole au ministère des Affaires étrangères, avait été interpellé le 14 août 2008 par la police française à l’aéroport de Marseille. Pour Alger, cette interpellation a été faite en violation de l’immunité diplomatique dont jouissait M. Hasseni.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique