Édition du
26 July 2017

Les militants "officiels" des Droits de l'Homme en Algérie. Allah Ibarek !!

الله ابارك

لخموس عليهم


Nombre de lectures : 1684
15 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • khaled
    14 octobre 2010 at 15 h 38 min - Reply

    Rabaiou el habra…..

    Il est vrai que notre terre; pour ceux qui ne le savent pas l’Algérie algérienne; offre des contrastes géographiques, linguistiques et historiques a faire pâlir l’Académie Française et leurs suppôts.

    Ce commentaire est pour les érudits…

    «Ceci est mon poème
    Plaise à Dieu qu’il est beau
    Et se répand partout
    Qui l’entendra l’écrira
    Ne le lâchera plus
    Et le sage m’approuvera.»




    0
  • brahmi16
    14 octobre 2010 at 15 h 54 min - Reply

    Des vampires deguisés en clown,halloween,au secours…… profitez,profitez du bon temps de new york ,las vegas ,les bermudes,iles caimans » » ».La conscience est la lumière qui permet à l’ intelligence de distinguer le bien du mal » »(confucius)




    0
  • elforqan
    14 octobre 2010 at 16 h 14 min - Reply

    Ah!ah!ah! les militants officiels des droits de l’homme !!!!!!!
    Comme le disait le saint Coran : simma’houm fi woudjouhihim !! ça se voit à leur gueule, il n’y a pas pire que ces types là et tout le monde les connait en Algérie et particuliérement, le sieur Farouk Ksentini qui défit Allah en critiquant la peine de mort, alors que ce type là il peut te tuer facilement s’il trouve un quelconque bénéfice dans ta mort !!
    Ces bonshommes sont tout simplement des opportunistes, des hypocrites qui peuvent pour arriver à leur fin utiliser n’importe quel subterfuge, tels: le FLN, le RND, les droits de l’homme, de la femme…….et si demain des islamistes seront au pouvoir, vous les verrez porter une djallaba et se laisseront pousser la barbe……..en bref, c’est des pauvres types !!!!!!
    comme l’humain aime la puissance, les privilèges et le pouvoir et pourtant sa destination est un petit trou, la tombe où il ne sera que charogne, mais ces individus là oublient la mort, mais elle, elle ne les oubliera jamais !!

    sourate el djoumouaa : Dis : « La mort que vous fuyez va certes vous rencontrer. Ensuite vous serez ramenés à Celui qui connaît parfaitement le monde Invisible et le monde visible et qui vous informera alors de ce que vous faisiez »




    0
  • Guerriere de la lumière
    14 octobre 2010 at 16 h 17 min - Reply

    Les Cinq Moustikères qui jurent comme des vipères par tous les enfers qu’il n y a aucun « MAHGOUR » sur notre terre!!!!




    0
  • Zineb Azouz
    14 octobre 2010 at 19 h 26 min - Reply

    Satan, Belzébuth et toute la smala ne trouvent plus rien à faire dans notre pays !

    Ils viennent d’ailleurs de se constituer en syndicat autonome, ils dénoncent haut et fort cette concurrence déloyale entre autre de la part des défenseurs des droits de l’homme, réclament leur quota dans les recrutements, leur part dans les marchés publics et demandent le droit à la chirurgie esthétique.

    Sérieusement,
    ZA




    0
  • Grim
    14 octobre 2010 at 20 h 43 min - Reply

    @Khaled
    C’est du Si Mohand ou M’Hand ou je ne m’y connais pas…




    0
  • Alilou
    14 octobre 2010 at 22 h 33 min - Reply

    Yeek! tranche de cake,

    Je rallume un autre petard de quoi faire des cauchemards.. hic

    Il sont tous les levres pincees, comme sils gardaient dedans la vipere qui leur sert de langue… vive le trou…




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    15 octobre 2010 at 19 h 16 min - Reply

    Qualifier ce ramassis d’énergumenes « Défenseurs des droits de l’homme », c’est quatre points de perdus en langue française, ces gens s’écrivent d é f O n c e u r des Droits de la Personne humaine et des Libertés fondamentales Chacun membre de cette association de pollueurs de la Promotion et de la Défense des droits de l’homme à necessairement un fil à la patte, attaché à une histoire qui ne laisse aucune place à la marche arrière, un passif sans aucun doute, trouble et déshonnorant. A tous nos amis -ies-, permettez moi de quitter la rubrique, je commence à sentir une nausée. Au revoir.
    Nourredine BELMOUHOUB.
    Défenseur « Libre et indépendant » des Droits de l’Homme.
    Au Passage, Prière d’avoir une Pieuse Pensée à la Mémoire du Défunt Maitre Mahmoud KHELILI, (l’opposé à cette maffia en col blanc (Allah Yarahmou)




    0
  • asma
    15 octobre 2010 at 20 h 39 min - Reply

    ya si ! si on ne connait pas le parcours de chacun il vaut mieux ne pas faire de commentaire unjuste




    0
  • N.E. Tatem
    15 octobre 2010 at 22 h 33 min - Reply

    H’mida le faux banquier et H’mida le bourreau.
    Au pays où les poètes ont été torturés, on ne rencontre pas de plus triste !




    0
  • Arezki Nait Amar
    15 octobre 2010 at 22 h 47 min - Reply

    Depuis quand que des purs produits des labos du DRS défendent-ils les droits de l’Homme ? Ils doivent tous leur carierre au général Tewfik chef du DRS qui les a choisi et propulsé sur la scène politique et auquel ils obéissent au doigt et à l’oeil !
    Des lèches-bottes des généraux qui se prennent pour des défenseurs des droits de l’Homme ! Ils ont du culot, ces Messieurs ! La Hachma Wala Dine !




    0
  • Djamel Eddine U
    15 octobre 2010 at 23 h 50 min - Reply

    « Nothing strengthens authority so much as silence ». -Leonardo da Vinci
     » Rien ne renforce une authorité autant que le silence » Leonardo da Vinci




    0
  • schaman
    16 octobre 2010 at 15 h 21 min - Reply

    puffff! quel audace!!!




    0
  • M.J.
    16 octobre 2010 at 16 h 08 min - Reply

    @ Noureddine Belmouhoub.

    Une autre version: Défenseurs « off au ciel » des droits de l’Ohm et de la gégenne et non pas défenseurs « officiels » des droits de l’Homme.

    وكم فس السماء من طيور البجع والطيور على اشكالها تقع,




    0
  • Guerriere de la lumière
    19 octobre 2010 at 14 h 48 min - Reply

    Lu pour vous dans l’Edition d’EL WATAN du 19 Oct 2010
    MEA CULPA DE « Mr PAPILLON » !!!??????
    Dans un entretien au Quotidien d’Oran
    Sid Ahmed Ghozali : «Nous avons été les harkis du système»

    De l’amertume, de la désillusion, du cynisme porté au paroxysme. Dans un entretien-fleuve publié hier par le Quotidien d’Oran, l’«homme au nœud papillon», l’ancien chef de gouvernement, Sid Ahmed Ghozali (juin 1991-1992), a dressé un sévère réquisitoire contre le «système» politique algérien, ses mœurs, ses tares congénitales, son incapacité à se réformer…

    La longue traversée du désert de celui qui fut l’enfant prodige du régime Boumediène (il a été PDG de Sonatrach à 29 ans, de 1966 à 1979, et plusieurs fois ministre, sous Chadli et Boudiaf, de l’Energie, des Affaires étrangères et celui des Finances) a désarçonné son homme au point de se qualifier lui-même de «harki du système». «Je n’ai jamais fait partie du système, déclare-t-il. (…) Il faut parler de système dans le système et identifier celui et ceux qui prennent la décision. Moi et d’autres, nous n’avons jamais pris la décision. Quelque part, je le dis aujourd’hui, nous avons été les «harkis du système».

    Nous l’avons servi. De bonne foi, car nous nous croyions commis de l’Etat, d’un Etat. On n’a pas compris que nous n’étions que ses instruments». Candidat malheureux… à la candidature pour la présidentielle de 2004, SAG – dont le parti, le Front démocratique (FD) est interdit d’agrément – livre d’une vision quasi apocalyptique de la scène politique nationale : de l’«inexistence de forces politiques», des pratiques et mœurs politiques dominées par l’impunité, des pouvoirs hégémoniques de «l’armée politique», dépositaire du seul et vrai pouvoir en Algérie.

    «L’armée politique, ce sont les “Services”. Et ce n’est pas uniquement les «Services», mais toutes leurs ramifications. (…) Ce n’est pas propre à l’Algérie que les «Services» essayent d’avoir plus et d’abuser (…) Sauf que la différence est que dans d’autres pays, il existe des institutions qui ont des pouvoirs. Chez nous, il n’existe que «les Services» et, en face, des institutions virtuelles.»

    Très marqué par le scénario de l’élection de 2004, il qualifiera ce scrutin de «crime parfait». «Ils ont réussi à tromper tout le monde, dit-il, y compris des Etats, sauf les Etats-Unis d’Amérique qui étaient d’accord avec eux (…).» Sid Ahmed Ghozali réfute la thèse selon laquelle la Grande muette a «cessé» de faire de la politique. «Certainement pas. On veut le faire croir. Cela avantage aux yeux de l’opinion internationale. La nature des rapports n’a pas changé. Moi, cela m’amuse quand un haut gradé, qui venait de faire choisir un Président (Ghozali fait sans doute référence aux déclarations de l’ex-chef d’état-major de l’ANP, Mohamed Lamari, ndlr) proclame que l’armée ne fait pas de politique. Dites au moins qu’elle ne va plus en faire.»
    Mohand Aziri
    —————————
    Pourquoi « PAPILLON » se met soudain à parler de son ALCATRAZE?
    Allah yastorna! J’ai vraiment peur de se qui se prépare encore derrière notre dos.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique