Édition du
26 March 2017

Oran Les habitants de Cavaignac bloquent la rue avec des tonnes d'ordures

Le Temps d’Algérie, 16-10-2010

Excédés par l’amoncellement des ordures depuis plus de dix dans leur quartier, les habitants du quartier Cavaignac, sur les hauteurs du centre-ville d’Oran, ont procédé dans la soirée de vendredi au blocage de la principale avenue du centre-ville (Larbi Ben M’hidi) en y entassant des tonnes d’ordures qui jonchaient les rues et ruelles du quartier.

«Il n’y a pas eu de collecte depuis plus d’une semaine», affirment des habitants rencontrés sur les lieux au moment où la circulation automobile dense sur cette rue était bloquée.

Cet argument est rejeté par les responsables du service d’hygiène, qui parlent eux de deux jours seulement. Alerté,  le délégué à l’hygiène et à l’assainissement, Kamel Brixi, s’est rendu sur les lieux, accompagné d’autres responsables. Ce dernier s’est entretenu avec les citoyens pour tenter de trouver une issue au problème.

Tard dans la soirée, des camions à benne ont été dépêchés pour évacuer la rue. Le responsable du service hygiène n’a pas manqué d’annoncer que des décisions urgentes ont été prises en concertation avec le nouveau wali. «Nous avons pris la décision de réquisitionner de nouveaux camions auprès de jeunes opérateurs privés ayant acquis des bennes-tasseuses dans le cadre de l’Ansej, pour pallier le déficit que connaît le parc de la DHA, défectueux à 70%», dira-t-il.

Selon M. Brixi, des responsables de l’APC peinent depuis leur installation à assumer le secteur de l’hygiène publique. «»Cela fait 10 mois que dure la procédure du marché pour l’acquisition de nouveaux camions et nous ne pouvons plus continuer sans nouveau matériel», assure notre interlocuteur.

Il a donc été décidé de recourir au gré à gré pour la réparation et la relance du marché avec la SNVI ainsi qu’avec les jeunes opérateurs.

Les policiers dépêchés sur les lieux se sont retirés sans procéder à des interpellations. Ils se sont limités à appeler les citoyens au calme et à réguler la circulation automobile avant l’arrivée des camions de ramassage dépêchés par la commune.

Plusieurs habitants de la rue Larbi Ben M’hidi craignent aujourd’hui que ce nouveau moyen de protestation ne fasse tache d’huile et n’inspire les habitants des autres quartiers de la ville qui vivent depuis des mois le même problème.
F. B.


Nombre de lectures : 2763
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • brahmi16
    17 octobre 2010 at 22 h 31 min - Reply

    Bravo cavaignac, bel exemple de resistance pacifique, une innovation dans la lutte contre la demission de ce pouvoir.c est pratiquement toutes les rues des villes et villages qui sont parsemés d’ immondices et d’ ordures menageres,sauf evidemment au abords immédiats des sièges des wilaya ou des APC,evidemment, ou des balayeurs se relaient en permanences pour nettoyer la chaussée.Quel cirque… Bled miki, quoi !!!!




    0
  • arbous
    18 octobre 2010 at 4 h 18 min - Reply

    Eh bien c’est les conséquences de la loi de la LFC ejdida;parceque l’état ne fait plus confiance à ses adminstrateurs;elle les prenne tous pour des voleurs;mais il faudra voir qui sont les vrais voleurs? comme si dans notre pays il n’ya pas de gens intègres et honnetes;malheuresement il y’a eu des centaines qui ont été incarcéres injustement plus d’une année et sortiis avec un non lieu comme si rien n’était passé à cause de lettres anonymes des chmaytes.Ou sont les responsables qui ont jetés des milliards de dollar pour des projets bidons et qui sont pas inquiétés.POVRE DE NOUS DINDOUYATES DE LA FARCE




    0
  • KB
    18 octobre 2010 at 19 h 23 min - Reply

    Hahhaha, trop forts, ya3tikoum essaha. C’est excellent comme idée et initiative, il fallait y penser! Vous voyez comment ils sont venus comme des petits toutous les maries et les chkoupi, la queue entre les jambles vous envoyer des camions bennes! En plus ca fait bosser des jeunes de l’ANSEJ tout ça.




    0
  • moi
    19 octobre 2010 at 0 h 04 min - Reply

    vous denigrez quand on change le patronyme des ecoles,mais vous continuez d;appeller les choses comme a l’epoque francaise,vous ne merittez pas l’independance,Cavaignac un sanguinaire.




    0
  • brahmi16
    21 octobre 2010 at 10 h 11 min - Reply

    @moi: c’ est pas le sujet……cavaignac est mort depuis des lustres, et il est bien enterré,ne nous egarons pas, ne faites pas de la diversion, parlons plutot de concret,des besoins, des attentes, de ce qui est vital pour la population.Parlons de la demission des pouvoirs publics qui n’ arrivent pas a gerer les preoccupations elementaires des citoyens.Que l on baptise une université ou une cité , X ,Y ou Karmousse, cela ne change pas grand chose à la detresse des Algeriens qui souffrent au quotidien.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique