Édition du
22 July 2017

Si Boutewfika, intermittent de la vérité

Mounir Sahraoui

In Hoggar.org

Nom: Karim Bousalem, profession : infortuné présentateur du journal de l’ENTV. Depuis 10 ans, il se pointe à 20 h, l’air patibulaire mais presque, et aligne les merveilleuses nouvelles de la journée : Boutef a reçu, il a téléphoné, il a souhaité, il s’est peigné mais après avoir éternué, pas avant. En dehors de cela, nos institutions fonctionnent comme en Suisse, notre économie est le tigre de l’Afrique, et l’Université de Benbouzid croule sous le poids des distinctions internationales… Sur le plan des activités partisanes, M. Belkhadem a convié les Mouhafid des 48 wilayas à un colloque sur la pensée économique du FLN et sa contribution à l’école néo-keynésienne…
Depuis quelques semaines, cependant, la météo du JT a viré grave. Le même Bousalem fait face à la caméra avec la tronche du supplicié qui avoue devant ses bourreaux. Alors sayyidati wa sadati, l’Algéré ai un piyi fotu… les responsable ne fond pas l’heure travaille, s’est partout digoulasse et korrompu, l’unuversité de Benbouzid klaha boubi… Pour ceux qui concernent les activiti politic, les militon FLN debatte à cou de poiniar et de shaqour à Djelfa, Annaba, El-Oued… même quelque Doberman on pri par au « débat »…

La populace des zawaliyya et leurs enfants inscrits en pré-harga ont chaudement applaudi que le pouvoir se mette à dire un peu de vérité, après avoir épuisé ses réserves stratégiques de mensonges.

Mais passé ce moment d’euphorie, le peuple a décidé de solliciter Si Boutewfika, un être hideux et bicéphale qui trône sur le pays, pour tenter de comprendre les raisons de ce changement de cap. Contrairement à la rumeur, il est aisé de contacter Si Boutewfika, il suffit de disposer d’un appareil télex récent, par exemple un Pathé 1957 qu’il faut laisser chauffer un quart d’heure. Dans le message télex du peuple à Si Boutewfika, on peut lire :

Merci cher Si Boutewfika de nous avoir confirmé par JT ce que nous vivons depuis 1962. Le pays va très mal en effet, merci de vous en inquiéter. Mais on se demande qui l’a foutu dans pareil état… Auriez-vous l’amabilité de nous éclairer à ce sujet ? Nous-mêmes avons une petite idée sur les coupables. Nous pensons que c’est la fâcheuse conjonction de plusieurs facteurs, à savoir : les tremblements de terre, les inondations, la sécheresse, la poisse, le mauvais œil, sans oublier les criquets pèlerins qui dévorent tout sur leur passage, y compris les pétrodollars…

N.B. : Ne croyez surtout pas ce que l’on vient d’avancer ci-dessus, mais vous l’aurez deviné : c’est mensonge contre mensonge…

Dans l’attente de votre irrémédiable disparition de nos vies, veuillez, cher Si Boutewfika, faire en sorte d’accélérer le « processus »…

Mounir Sahraoui
16 octobre 2010


Nombre de lectures : 1154
6 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Salim Saddik
    18 octobre 2010 at 21 h 48 min - Reply

    tout est dit !




    0
  • AS
    18 octobre 2010 at 22 h 09 min - Reply

    excellent l’homme du desert !




    0
  • Farès BELAL
    18 octobre 2010 at 22 h 20 min - Reply

    Merci, vous m’avez fait rêvé pendant une ou deux minute c’était tellement beau que je ne voulais pas me réveiller aaaahhh Boussalem un ardant défenseur de la vérité lol




    0
  • persifleur
    19 octobre 2010 at 10 h 16 min - Reply

    Le même Boussalem, a été sommé de maigrir sinon plus de 20h. Il est redescendu de chez monsieur le directeur en pleurs puis s’est ressaisi et s’est lancé dans une cure d’amaigrissement choc… quelques semaines plus tard il était svelte (j’exagère un peu) et a pu ainsi continuer à réciter les longs communiquer de l’information certifiée équitable. Je soupçonne le grand zaim (psychorigide de son état) Boutef d’être allergique aux gros d’où cette injonction véhémente qui a failli couter la place à un présentateur enrobé. Certains de ses collègues facétieux lui ont conseillé de déposer plainte auprès de l’organisme que gère l’impartial monsieur Farouk ksentini, au motif: racisme antigros. Mais le fidèle speaker à refuser de causer du tort à ses supérieurs, quelle abnégation !

    PS: cette petite histoire n’est pas une fiction , ses personnages ont existé et continuent (malheureusement) de squatter de force nos espaces vitaux.




    0
  • Si Salah
    19 octobre 2010 at 15 h 46 min - Reply

    @persifleur

    J’ai entendu à peu prés la meme version, à savoir que Boutef trouvait que Bousalem occupait une large fraction du petit ecran, et que du coup la photo 1974 de Boutef sur le coin de l’ecran en haut à droite devenait de plus en plus minuscule avec le temps. En voyant cela, Boutef est entré dans une grosse colere en lanca à son Said de frere: ecoute enfoiré, ou bien cet abruti de Bousalem retrecit, ou bien tu me le jette dehors…

    Resultat: Boutef est le fier inventeur d’un nouveau et trés efficace type de regime amaigrissant…

    Si Salah




    0
  • yanamar
    19 octobre 2010 at 22 h 21 min - Reply

    Quelle langue de bois ce Bousalem !!! Notre JT de notre Unique est un digne successeur du bon vieux JT du Soviet Supreme. Stp Karim rends nous service et cesses de nous bassiner avec les messages de Fakhamatouhou.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique