Édition du
23 March 2017

DE L’UTILITE DES ELECTIONS…

Par Noureddine Amokrane

« IL NE FAUT AVOIR AUCUN REGRET POUR LE PASSE, AUCUN REMORDS POUR LE PRESENT, ET UNE CONFIANCE INEBRANLABLE POUR L’AVENIR «  JEAN JAURES

La presse nous apprend que nous irons bientôt vers de nouvelles élections qui ne différeront point sauf miracle des précédentes. Les problèmes, les obstacles sur le chemin du renouveau sont le constat journalier de chaque politologue du coin ou de l’étranger, soucieux du devenir de ce pays. Nous savons quasiment tous les maux du tiers-monde. Je ne vais point m’étaler sur l’absence d’indépendance de la justice, sur le phénomène de la corruption, sur la non démocratisation  en Algérie puisque tout cela est rapporté chaque jour que DIEU fait par la presse nationale. Ce qui m’importe à vous relater, c’est un peu ce qu’observe monsieur tout le monde à l’approche des élections. Il s’agit de ces militants de tous partis qui semblent refaire surface occupant peu à peu l’espace public, se préparant déjà aux réunions, meetings. Et cela doit être similaire en chaque village, en chaque ville du pays. Et la seule particularité de ces premiers jours c’est le fracas, les règlements de compte à coups d’armes blanches au niveau du parti du front de libération nationale (FLN). Ce qui n’est guère fait pour réjouir la population bercée par l’espoir de voir des choses changer  dans ce pays.

Nous disons donc que tous ces militants, toujours les mêmes deviennent plus visibles, les uns gonflant déjà leurs muscles. Si du côté des partis proches du pouvoir cela peut paraître assez normal, il est à mon humble avis attendu des vrais démocrates de l’opposition des comportements différends : on n’attend pas l’approche des élections pour instruire, sensibiliser la population. Dés la prise de conscience de chaque démocrate, son rôle, dans une démarche toujours exemplaire, consiste à œuvrer pour le meilleur, éduquer, aider, bâtir.

Le véritable militant de l’opposition doit faire sienne la citation de julien Benda (même si cela peut paraître relever de l’utopie) IL EXISTE DEUX ENSEMBLES DE PRINCIPES :

LES PRINCIPES DE POUVOIR ET DE  PRIVILEGES

ET LES PRINCIPES DE VERITE ETJUSTICE

SI VOUS COURREZ APRES LES PRINCIPES DE POUVOIRS ET
PRIVILEGES CE SERA TOUJOURS AU DETRIMENT DE LA VERITE
ET DE LA JUSTICE »

La période atroce du colonialisme, les désenchantements d’après indépendance ont semé dans le cœur des algériens la haine de toute forme d’injustice. Et les algériens attendent toujours de voir à l’œuvre des hommes sincères épris de justice.

Le FFS plus vieux parti d’opposition reste l’espoir pour beaucoup d’entre nous et il est espéré que tous les militants de ce parti restent à l’écoute de leur président qui affirma il y a quelques mois que : «  la véritable élite est celle qui fait passer tout avant le souci de soi »

L’objectif, disons donc et ce sera une si grande réussite, c’est d’enraciner dans la société les valeurs humaines de justice, d’égalité, de fraternité, de solidarité, de respect, de considération. Etre à l’écoute de l’autre, développer des relations chaleureuses, en privilégiant l’ouverture, l’affection, l’empathie et aussi des liens d’amour


Nombre de lectures : 1773
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • haddad
    22 octobre 2010 at 18 h 28 min - Reply

    Merci nourredine pour toutes vos contributions qu’on lit avec grand plaisir.Seulement survivre politiquement dans ce pays releve du miracle.L’appel de la mangeoire a fait des ravages au point ou on se bat avec des armes a feu a 2ans des prochaines echeances.qui se soucie de ce peuple ?On l’a vu hier a l’assemblee archi vide avec ouyahia et quelques guignols qui blaguaient.




    0
  • Arezki Nait Amar
    22 octobre 2010 at 20 h 07 min - Reply

    Les élections sont utiles en démocratie .Sous une dictature , elles ne seront pas un instrument efficace de changement politique car la dictature ne va pas se permettre d’organiser des élections qui pourraient la chasser de son trône.
    Le régime dictatorial sous lequel nous croupissons depuis 48 ans a fait ses preuves dans la parodie électorale pour paraître démocratique aux yeux de la communauté internationale.
    Chez nous, les élections ne sont faites que pour faire entériner par le public des choix de candidats déjà tranchés conjointement par le DRS/MDN et le ministère de l’Intérieur.




    0
  • balak
    22 octobre 2010 at 21 h 18 min - Reply

    L’Algerie économiserait des centaines de milliards en s’ abstenant d’organiser des mascarades d’ elections(de l’ argent jeté par la fenètre ,tout comme l’ argent dépensé pour payer grassement les deputés et autres senateurs, qui ne font que de la figuration) Ces sommes faramineuses, gaspillées inutilement, seraient bien plus utiles pour la création de micro entreprises, par exemple, et aider les jeunes à trouver un emploi.Finalement ces elections ne servent qu’à donner un alibi à l’ opinion internationale, laquelle n’ est pas dupe, loin s’ en faut.Alors pourquoi cet entetement aveugle ????




    0
  • Alilou
    24 octobre 2010 at 0 h 17 min - Reply

    Désolé mais je ne cris pas qu’organiser des elections (Mascarade) soit inutile et est considerée comme un gaspillage d’argent, au contraire c’est une opportunité tant esperée par tous ces d’elus (guignols) et l’etat (voleurs) pour ramasser encore plus de… FRIC…




    0
  • Congrès du Changement Démocratique