Édition du
26 March 2017

WikiLeaks, une promesse universelle!


Un journalisme libre, au service de la justice universelle!

Julian Assange est de nationalité australienne. Il n’a pas quarante ans. Il est né dans un foyer qui n’en était pas un, pour ainsi dire, puisque ses parents étaient des artistes ambulants. Son enfance et sa jeunesse furent promenés dans toute l’Australie, au gré de petits cachets.
Il connut une scolarité très irrégulière. On dit qu’il fréquenta plus de cinquante établissements scolaires.
Cette vie de bohème ne l’empêcha pas, néanmoins, de devenir un génie en informatique.
Il milita très jeune en faveur des opprimés. Il est habité d’une sorte d’idéologie fondée exclusivement sur l’altruisme et l’amour de son prochain, puisqu’il considère toute l’humanité comme un seul peuple, dominée par une seule et même force obscure, celle qui le mène à sa perte.
Julian Assange fut le principal fondateur de WikiLeaks, un journalisme militant d’investigation, qui repose essentiellement sur le piratage des bases de données, et le pillage des informations, au coeur même des centrales de données les mieux protégées du monde, comme celle de la CIA, de la NSA, et de tous les services secrets occidentaux. A son entreprise, avant qu’elle ne soit connue sous le nom de « WikiLeaks », il donna celui de SRP(Service de renseignement du Peuple). C’est dire toute la dimension visionnaire de cet héros des temps modernes, et toute son implication aux côtés des opprimés. Contre la force la plus redoutable du monde.
Les possibilités d’Internet, qu’il maîtrisa très vite, allaient lui permettre de pénétrer au coeur de ce qu’il considère être les forces du mal. Très vite, et de façon massive, des milliers d’informations, tenues pour ultra-secrètes, commencèrent à envahir le net, au point où la plupart des internautes les prirent pour des canulars, chose que les médias « officiels » s’empressèrent de confirmer.
Mais progressivement, au fur et à mesure de la publication d’informations de plus en plus protégées, et compromettantes, les services occidentaux, et jusqu’aux plus hauts niveaux des gouvernements, s’alarmèrent, et ne purent plus tromper le monde sur la véracité des documents ultra-secrets qui fourmillaient désormais sur le net, et qui montraient sous leur véritable jour des pratiques monstrueuses, comme celles, quasi institutionnalisées, de la torture, des « bavures » qui n’en étaient pas, et de machinations en tout genre, pour tromper les opinions sur les véritables intentions des gouvernants occidentaux, américains notamment.

Mais le génie de Julian Assange ne se limite pas à ses capacités en informatique. C’est l’organisation qu’il a réussi à mettre en place qui fait aujourd’hui la force de WikiLeaks. Il n’est plus seul, en effet. Non seulement il a réussi à s’entourer de nombreux collaborateurs, disséminés à travers le monde, et tout aussi doués que lui, mais, en plus, il a été rejoint par des informateurs de première importance, qui se trouvent au coeur même des centrales de données. Des centaines de milliers d’informations, et de documents classés « secret défense » ont été ainsi publiés par WikiLeaks, qui promet qu’il ne s’arrêtera pas en si bon chemin.
C’est cela qui inquiète au plus haut point les forces qui dirigent le monde. Non seulement plus aucune information n’est à l’abri de la divulgation publique, sur un réseau planétaire, mais en plus, et surtout, c’est l’adhésion d’agents et de responsables de tous niveaux, aux côtés de ce nouveau journalisme qui rend vulnérables et peu fiables les services les plus secrets du monde, le coeur même de la machinerie qui domine la planète.
Le travail admirable de WikiLeaks va lever le voile sur tant de sombres secrets. Ce journalisme alternatif, qui implique la contribution de tout le peuple humain, sera peut-être la plus belle oeuvre réalisée par l’humanité, celle-là même qui va contribuer à se libérer de l’emprise des forces du mal. L’intelligence de Julian Assange qui a vite compris qu’il serait vite assassiné s’il restait seul, lui permis de rester en vie.
Les « forces du mal » savent maintenant que WikiLeaks continuera à fonctionner, même sans Julian Assange. Et c’est là sa carte maîtresse.

Ce journalisme au service du peuple est en passe de devenir le moyen d’information le plus libre, le plus crédible et le plus efficace du monde, et de son histoire.
D.Benchenouf


Nombre de lectures : 1191
10 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Twitted by BENCHENOUF
    24 octobre 2010 at 16 h 21 min - Reply

    […] This post was Twitted by BENCHENOUF […]




    0
  • Larbi Anti-DRS
    24 octobre 2010 at 16 h 42 min - Reply

    @Si Djamal,
    Quote : « aux côtés de ce nouveau journalisme qui rend douteux et peu fiables les services les plus secrets du monde, le coeur même de la machinerie qui domine la planète.
    Le travail admirable de WikiLeaks va lever le voile sur tant de sombres secrets. Ce journalisme alternatif, qui implique la contribution de tout le peuple humain, sera peut-être la plus belle oeuvre réalisée par l’humanité, celle-là même qui va contribuer à se libérer de l’emprise des forces du mal. »
    Cette machinerie qui domine la planète elle est entrain de préparer le prochain pogrom en Europe, USA et Inde. Elle est entrain de chauffer a plein le petit peuple du « monde occidental» qui ne sait pas qu’il va tous perdre son âmes et matières dans une extermination de l’autre. La monte’ de l’extrême droite n’est que le début du scenario.
    Mais, si les divulgations sont le fait d’un Don Quichotte qui arrive a avoir des données sur des crimes, visibles, macroscopique, a l’échelle planétaire, ou il y a des millions de mort, de tortures, déplacées. A Guantanamo qui est un endroit de non droit absolu comme sont les camps du sud en Algérie, et ont été les camps de concentrations des Nazi et sont les camps de concentrations ou sont entasses les Palestiniens, alors pourquoi la justice universelle ne fait rien ? Ou est le TPI, les tribunaux nationaux ou ont différer quelqu’un pour une affaire a compétence universelles, etc.
    Le tout reste est une affaire de journalisme, d’informations que les gens veulent nous faire croire quelles sont secrètes alors qu’elles ne le sont pas. Les occidentaux minimise les chiffres et parlent de risques due aux divulgations de ce que tous le monde sait. Ils crient sur scenario El-Qaida, qui les menaces, eux les bons et pauvres gens. Nous dans tous cela, nous les victimes, les proches, les parents des victimes que peut-ont faire concrètement ? Peut-ont juges Rumsfeld, Bush, Blair, Aznar, Berlusconi, Sharon, Mubarak, Nezar, etc. La matière existe l’action des Don quichottes de la loi qui eux manque dans l’action.




    0
  • Hamma
    24 octobre 2010 at 17 h 55 min - Reply

    Voila une bonne initiative que la création de ce journal d’investigation. C’est tant mieux pour la démocratie au service des peuples et c’est encore mieux pour tous les opprimés de la terre à commencer par les autochtones d’océanie, d’amérique du nord et d’amérique latine.

    Les grandes idées ne meurent jamais, les hommes, si!

    Salam.




    0
  • Djamel Eddine U
    24 octobre 2010 at 18 h 42 min - Reply

    Inchallah bientot un WikiLeaks made in Algeria. Ca serra la grande debacle de 50 ans de cache cache. Mieux que des centaines de chaines TV ou de journeaux avec scandales de lute de clans type: Affaires SONATRAk, SONATRO, SONACAT, SONALGERIE, SONATRICHE, SONAUTOROUTE, SONAPOT, SONAELECTIONS etc..




    0
  • brahmi16
    24 octobre 2010 at 19 h 14 min - Reply

    j’ ai une folle envie de me prosterner d’ admiration devant ces militants de la vérité,soudainement il me procure une certaine envie de me dire que peut etre, tout n’ est pas aussi noir et qu’ il existe encore des parcelles d’humanités chez les hommes.cela me redonne espoir.




    0
  • rien
    25 octobre 2010 at 21 h 06 min - Reply

    je commence a croire au pere noel.pauvres naifs….




    0
  • rien
    25 octobre 2010 at 21 h 52 min - Reply

    immaginez 400 000 documents SECRETS ,comme ca tt simplement,chez l’epicier du coin.ils prennent les gens pour des cretins ni plus ni moins.on appelle ca tt betement de l@INTOX.des petites verites qui vehicules discretement de tres tres grands mensonges.merci pour la publication




    0
  • gaya
    25 octobre 2010 at 23 h 54 min - Reply

    bsr l’equipe. bsr mr assange ,si vouslirez ce journal;on vous demande de faire quelque chose pour nous,deballe nous tout ce qu’ils ont fait depuis abane à tounsi .merci




    0
  • khaled
    26 octobre 2010 at 15 h 57 min - Reply

    Qu’il publie ses finances!!!




    0
  • sony
    27 octobre 2010 at 18 h 45 min - Reply

    Je pense qu’on doit rester vigilent par rapport à ses révélations!!! le rapport nous révèle 2 choses essentielles: 1 qu’on connaissait déjà et un autre plus au moins nouvelle!!!La 1ere est donc, les dépassement, les exactions, les tortures est les assassinats de civiles dans une forme de jeu et d’amusement!!! tout cela nous le savions déjà, et l’opinion internationale le savait, donc les Américains « étant au-dessus de la loi » savent pertinemment qu’ils ne seront pas inquiétés pour ça!! cela nous amène à penser qu’ils ont appuyés la publication de ce rapport!!!! la 2eme chose et l’intervention de milices iraniennes!! ça ca va faire du bruit!!! je vous paris que d’ici quelques jours ou semaine, les exactions et les crimes de guerres seront mis au placard, pour brandir les pseudos interventions iraniennes. une prétexte de plus, pour accélérer la planification d’une attaque contre l’Iran.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique