Édition du
26 March 2017

"El Djihad" fi Sabil……………..

DES TARIFS PRÉFÉRENTIELS SONT CONSENTIS AUX MOUDJAHIDINE
Le geste nationaliste de Sovac

L’Expression 28 Octobre 2010

Ces remises exceptionnelles peuvent atteindre jusqu’à 250.000 DA sur le haut de gamme.

A quelques jours seulement de la célébration du 56e anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération nationale, le 1er Novembre 1954, Sovac (représentant exclusif du Groupe automobile Volkswagen) vient de signer une convention de vente avec l’ONM (Organisation nationale des moudjahidine).
Fruit de longues discussions entre les deux parties, cette dernière consent désormais des tarifs préférentiels aux moudjahidine et aux ayants droit et à l’ensemble des affiliés à l’ONM, sur tous les véhicules commercialisés par la concession Sovac. «La nouveauté est que nous avons élargi cette convention aux adhérents de l’ONM, aux ayants droit des adhérents, aux veuves et fils ou filles de chahid, aux enfants de moudjahids handicapés et au personnel de l’ONM», explique Mme Radja Fella, manager des grands comptes.
«Les acquisitions peuvent se faire en prix licence ou en TTC», poursuit notre interlocutrice qui évoque des remises «exceptionnelles et excellentes» qui peuvent atteindre jusqu’à 250.000 DA sur le haut de gamme. Cette convention d’une durée d’une année est renouvelable par tacite reconduction, explique-t-elle, par ailleurs.
Pour sa part, M.Cherchali, secrétaire national, chargé de la législation et du suivi de l’application des lois au sein de l’ONM, fait remarquer que ce paraphe coïncide avec l’élargissement de la base de son organisation à toute la famille révolutionnaire, toutes franges confondues, tel que décidé par le dernier conseil qui a plaidé en faveur du rajeunissement des rangs afin de perpétuer le message de la Révolution. Le protocole d’accord a donc été signé hier, entre MM. Mourad Oulmi, patron de la concession Sovac (représentant exclusif des marques Volkswagen, Volkswagen Utilitaire, Audi, Seat et Skoda) et Saïd Abadou, secrétaire général de l’ONM. L’événement a eu lieu dans l’enceinte de la concession Sovac des Grands vents à Chéraga, à Alger.
La cérémonie de signature a vu la présence de membres et de dirigeants du secrétariat de l’ONM, de moudjahidine, de députés, d’officiers de l’ALN, de cadres de la société Sovac et quelques autres personnalités de marque.
Dans une allocution de circonstance, le SG de l’ONM, M.Saïd Abadou s’est empressé de saluer l’initiative de Sovac qu’il a qualifiée de geste nationaliste.
«Nous saluons cette louable résolution prise par l’entreprise Sovac envers les moudjahidine et ayants droit, à la veille de la célébration de l’anniversaire du 1er Novembre.»
Tout en qualifiant Sovac d’entreprise citoyenne et nationaliste et à l’équipe pour laquelle il a souhaité tout le succès possible, M.Abadou a ajouté que ce type d’accord, à l’instar de ce qui se fait partout dans le monde, permet à l’ONM de mieux se rapprocher des entreprises algériennes privées et publiques.
Il a alors fait part de sa satisfaction et de son admiration pour le premier manager de Sovac, à savoir M.Mourad Oulmi qui incarne cette nouvelle race de jeunes managers, grâce auxquels l’Algérie ne peut qu’avancer dans le concert des nations.
Des managers, dont les efforts actuels sont à la hauteur du sacrifice suprême consenti par nos glorieux martyrs.
L’orateur a rappelé l’insistance du Président de la République sur le rôle majeur qu’ont à jouer les institutions économiques, culturelles et scientifiques dans le développement du pays. Il a enfin conclu: «Après avoir vécu la période de la guerre, nous suivons de près la construction de l’Algérie.»

Salim BENALIA


Nombre de lectures : 2726
10 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • manich_menkoum
    28 octobre 2010 at 15 h 46 min - Reply

    Gallek,
    «Après avoir vécu la période de la guerre, nous suivons de près la construction de l’Algérie.»

    ils l’ont tellement suivie de prés qu’il lui mis un croche pied…

    Elli hechmou matou kima igoulou.
    En 62, il y avait à peine quelques milliers de moudjahidines qui ont survécu, aujourd’hui, il y a des centaines de milliers de harkis qui sucent l’argent de nos enfants à travers la « famille révolutionnaire »…

    et puis, c’est quoi la famille révolutionnaire???
    ils se prennent tous sérieusement pour des amirouche, yakhi silima…
    et les algériens qui ne touchent pas de rente, ils ne font pas partie de la famille???
    In3al bouha familya!!!

    Pour en revenir à Sovac… c’est un commerçant qui a fait un prix de groupe à ces khorotos… la remise qu’il leur fait, il la gagne sur le nombre de véhicules qu’il leur vend…

    Bled mikey!!!




    0
  • fade
    28 octobre 2010 at 17 h 50 min - Reply

    ceux qui accepte de tels avantages n’ont rien a voir avec la revolution algerienne.ce sont des éscrocs dans leurs seul et unique intéret est la « chkara »,voila une categorie de la société qui dit avoir libéré le pays du colonialisme et qui se retrouvedans la meme situation des colons a savoir ,béneficiée des richesses de l’algerie entre eux c’est a dire les membres des » familles révolutionnaire »alors qu’a ce moment d’autre algerien meurs en plein mer par désespoir ,le reste s’eteint a petit feu en vivant l’incroyable injustice établit par les nouveaux colons ……..




    0
  • AchArdil
    28 octobre 2010 at 18 h 01 min - Reply

    A bled Mickey,c’est la loi de la jungle.Bled Mickey est un pays sans foi ni loi,surtout en ce qui concerne le commerce.Le commerce où il y a de gros sous,s’entend.Et le marché de l’automobile en est un.Sovac,puisqu’ici il s’agit de lui,n’est pas différent des autres et signe des conventions pour s’accaparer une grosse part du gâteau:ici les licences des maquisards de la 25° heure dont les avantages ne cessent d’enfler de jour en jour comme la galette (thamthout) enrichie au levain de ma grand-mère ,rabi yarhemha.Le nombre des ayants droits étant une donnée croissante Sovac a donc fait un bon investissement.
    L’astuce est simple ,il doit vous coller un de ses véhicules merdiques,quitte à vous l’offrir gratuitement.Une fois qu’il tient les rênes il peut vous guider comme il veut,comme un vulgaire bourricot.Et la sangsue commence à sucer.Sa ventouse à lui c’est le véhicule qu’il vous a refilé.Comme tous ses confrères,il vous impose de procéder à toutes vos opérations de maintenance et d’entretien chez lui.Et vous savez à combien est facturée l’heure de main-d’oeuvre au pays du smig de 15000DA? Elle est située entre 1000 et 1200DA c’est à dire 10 à 12 euros.Le même tarif qu’en Europe,même si l’ouvrier qui intervient est algérien et qu’il est payé à seulement 20000 DA /mois.Tout le reste va dans la cagnotte du patron et en hors impôt,SVP.
    Il vous faut remplacer certaines pièces et Sovac est détenteur du monopole.Il vous chante que lui seul commercialise la pièce d’origine et que toute autre pièce doit être bannie pour garder son droit à la garantie.Et là,il pratique son prix à sa façon ,la remise accordée au moment de l’achat est récupérée en un geste ,deux mouvements,ces gens là sont fortiches en la matière.Votre voiture est comme une drogue,vous ne pouvez plus vous en passer,et votre concessionnaire devient votre dealer.Un marché tout à fait légal,plus rentable que celui de la drogue.Et on fait ressortir les bénéfices à coup de $Milliards sans que personne ne vous inquiète.Le marché algérien est prolixe et pas besoin d’installer des usines pour créer des postes de travail productifs.
    La réglementation automobile est l’une des plus permissives et des plus perméables au monde.Aucune norme n’existe,ni en matière commerciale,ni du point de vue pollution,ni dans le domaine de la sécurité des équipements.Tout est accepté chez nous.On est devenu un dépotoir et du matériel interdit de commercialisation en Europe est dirigé en Algérie par ces soit disant grandes marques qui vous imposent leurs pièces d’origines fabriquées à Taiwan ,en Roumanie,en Turquie ou ailleurs et auxquelles on appose sa griffe.Et la griffe vous la payez trois à quatre fois le prix réel de la pièce.
    Pour le moment chacun est entrain de définir son territoire,la vie est encore longue pour ce secteur entièrement entre des mains étrangères.
    En attendant l’industrie mécanique algérienne se meurt , comme toutes ses soeurs des autres branches d’ailleurs.




    0
  • On téte..la vache laitière. « Echos libres et Equilibres de Dzayer-Blog
    28 octobre 2010 at 18 h 06 min - Reply

    […] par AchArdil 28 octobre 2010 à 18 h 01 min […]




    0
  • Adel
    28 octobre 2010 at 19 h 01 min - Reply

    Enfin la bonne nouvelle que nous attendions avec impatience : les moudjahidine vont bénéficier d’une remise exceptionnelle qui pourra atteindre jusqu’à 25 briques sur les véhicules VW haut de gamme!

    Merci Monsieur Oulmi. Ça c’est du patriotisme!

    Au fait, quelqu’un peut-il nous dire qui est le vrai propriétaire de Sovac? J’aimerais lui envoyer un télégramme de remerciements.

    A j’oubliais… La tension sur le lait en sachet a-t-elle diminué?




    0
  • still
    29 octobre 2010 at 0 h 13 min - Reply

    SI LA REVOLUTION AVAIT ETE MENEE PAR DES MERCENAIRES LE PEUPLE (SANS LA FAMILLE REVOLUTIONNAIRE) SE SERAIT ACQUITE DE SA DETTE ENVERS EUX EN 10 ANS ET ALORS IL AURAIT EU DEPUIS, LA LIBERTE DE CHOISIR ET DE CONSTRUIRE SON PROPRE DESTIN.
    MAIS LES CHOSES SE SONT PASSEES AUTREMENT:LES MOUDJAHIDINES QUI ONT SURVECU A LA REVOLUTION ONT ETE NOYES DANS UN M… DE HARKIS .REDUITS EN MINORITE, ILS ONT FINI PAR ACQUERIR OU ADOPTER CE CARACTERE VERSATILE DE LA CASTE AU POUVOIR:DES HARKIS DEVIENNENT DES MOUDJAHIDINES ET DES MOUDJAHIDINES DEVIENNET HARKIS.LA RICHESSE NATIONALE NOTAMMENT EN MATIERE D’HYDROCARBURE A EST A L’ORIGINE DE CETTE SYMBIOSE DU LOUP ET DU BERGER AU DETRIMENT DU CHEPTEL. J’ASSIMILE CETTE RICHESSE A UN TROU NOIR QUI ASPIRE L’INTELIGENSTIA ET L’EMPECHE DE SE CONSTITUER EN THINK-TANK CAPABLE DE PROTEGER L’INTERET SUPREME DE LA NATION PAR UNE VISION CLAIRE DE SES PRIORITES ET DES MOYENS DE LEUR REALISATION.
    JE REGRETTE, MAIS LES MOUDJAHIDINES QUI ONT SURVECU A LA REVOLUTION N’ONT PAS SURVECU A LEURS FAIBLESSES ET ONT CRIE TROP TOT VICTOIRE PLUTOT QUE DE CONCEDER L’ULTIME SACRIFICE EN S’ATTELANT A L’ACHEVEMENT DE L’INDEPENDANCE, EN PERMETTANT L’INSTALLATION D’UN SYSTEME DEMOCRATIQUE DE GOUVERNANCE.CHOSE CURIEUSE,REDA MALEK L’A CLAIREMENT DECLARE HIER :LA REVOLUTION N’EST PAS TENUE DE SOLUTIONNER LES PROBLEMES DE LA NATION.




    0
  • KIFKIF
    29 octobre 2010 at 2 h 03 min - Reply

    qui oserait s,attaquer a l,hydre tentaculaire que sont les moudjahidines, enfants de chouhadas et ayant droit ?
    personne. tout simplement, parce qu’il n,y a pas en algerie une famille qui n,a pas un moudjahid ou un enfant de chahid. hypocritement, tout le monde denonce leur voracite en prive mais personne n,oserait par exemple sortir dans la rue pour exprimer en public ce qu,il pense de cette caste des intouchables a l’algerienne.
    hacha la minorite d’entre eux.




    0
  • Alilou
    29 octobre 2010 at 12 h 39 min - Reply

    Les vrais moudjahidines qui ont survécu et restés dignes, ne se laissent pas facilement corrompre, issu moi même de famille de vrais moudjahidines aucun membre de ma famille ne s’est enregistré comme ancien ni nouveau, jamais nous n’avons accepté d’être payés pour un devoir divin et patriotique, nous avons survécu avec une retraite de mon défunt père de 540 DA par TRIMESTRE, ma pauvre mère gagne toujours la meme somme 540 DA aujourd’hui, alors please…Quand on est issu d’une famille de dignité on ne se rabaisse pas. La vraie paye on l’aura en haut, le reste n’est que du fani, ma yebka fil oued ghir h’djaroou… On ne melange pas les serviettes et les torchons, kho

    Ali moute wakef…
    =================

    Baraka Allahou Fik, mon cher Alilou pour ta franchise et ta sincérité. On ne mélange pas les moudjahidines qui ont fait leur devoir envers Dieu et la Patrie et les fellaghas qui ont ruiné le pays.
    Salah-Eddine.




    0
  • balak
    29 octobre 2010 at 13 h 12 min - Reply

    En temps de paix, le mercenaire dérobe ; en temps de guerre, il déserte.
    [Nicolas Machiavel]
    Les prostituées doivent être comptées parmi les mercenaires. Elles louent en effet leur corps et fournissent un travail… Elle agit mal en étant une prostituée, mais elle n’agit pas mal en recevant le prix de son travail.(Thomas de Chobham)




    0
  • still
    30 octobre 2010 at 2 h 06 min - Reply

    A Alilou
    Beaucoup de moudjahidines sont restes dignes et tous les Algériens ont en dans leurs familles. Il y a aussi des hommes et des femmes qui ont été tortures mais qui n’ont jamais postule a une indemnité (a propos, qui mérite une indemnité,  »l’armée » des tortures ou bien l’armée des frontières?).Ces gens-la sont des martyrs vivants au même titre que ceux et celles tombes au champ d’honneur. A celles-ci et a ceux-là nous rendons tout l’hommage et le respect qui leur sont dus; même « la famille révolutionnaire » qui bénéficie d’avantages dont le reste de la population est exclu est autant victime que coupable: victime car elle est utilisée ;
    1-comme moyen pour diminuer la cohésion sociale (diviser pour régner).
    2-comme bouclier périphérique qui protège la secte contre les insurrections (nous l’avons vu avec les GLD).
    3-comme réservoir de « cadres «administratifs a allégeance garantie: directeurs d’administration, secrétaires généraux, chefs de daïras…
    4-comme réservoir électoral qui pose devant la camera de télévision afin d’infirmer de « prétendus boycott »…bref, les services qu’elle rend au système sont en réalité sous évalués.
    Coupable, car:
    1- elle trahit son socle, son allié naturel, sa cher qui l’a soutenue et souffert avec elle, pour elle et plus qu’elle.
    2-elle trahit le sermon et le message du 1er novembre,
    3-elle supporte aveuglement un régime qui mène la barque droit au récif.
    …juste pour dire nous savons faire la part des choses et ne mélangeons pas les serviettes et les torchons. Hacha.
    Amicalement




    0
  • Congrès du Changement Démocratique