Édition du
23 March 2017

Emeutes à Sougueur (Tiaret)

La Voix de l’Oranie 28 octobre 2010

Emeutes à Sougueur (Tiaret)

Pneus brûlés, routes barrées, lacrymogènes et plusieurs arrestations

La crise latente, qui couvait depuis déjà un certain temps, a poussé les habitants du quartier populeux «El Oued», situé dans la partie Est de la ville de Sougueur, 25km au sud du chef-lieu de la wilaya de Tiaret, à descendre dans la rue pour protester contre les conditions dans lesquelles ils vivent.Mardi, la protesta a été plus violente sur le site même où les habitants se sont retranchés depuis plus d’un mois tout en maintenant la pression sur les pouvoirs publics quand le dialogue et la concertation ont fait défaut.

Ainsi, et ne voyant rien venir du côté des élus, les protestataires sont passés à des actions des plus musclées en faisant dans la rébellion, sous toutes ses facettes et dans toute sa dimension la plus dangereuse. La guerre des pneus et des barricades a commencé à partir de 18h, lorsque les plus violents ont mis à feu toute la route où ils se sont positionnés, interdisant tout accès aux riverains, imposant un couvre-feu aux commerçants et locataires.

Les actions les plus dangereuses ont été enregistrées lorsque des émeutiers ont décidé d’investir un internat situé à proximité du quartier, alors que d’autres lançaient de pierres sur les habitations. Alertés du mouvement, des brigades anti-meutes se sont déplacées en renfort à partir de la ville de Tiaret pour prêter main forte aux policiers et gendarmes de la ville de Sougueur. Et c’est à coup de bombes lacrymogènes et plusieurs arrestations que la bataille de la rue s’est achevée vers 23h, mettant ainsi fin à un cauchemar vécu par une cité jusque-là paisible.

B. Kacem


Nombre de lectures : 3999
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • ramzi
    28 octobre 2010 at 16 h 05 min - Reply

    c’est toujours la même fin, e thalem mathloum …
    en d’autres termes, les citoyens qui ont des problèmes, au lieu de se regrouper, de s’unir intelligemment et d’une manière organiser,pacifique et gagnante et que personne ne pourra leur interdire cela, ensuite aller par des representant, ou en groupe, rencontrer les premiers responsables concernés, soit le Maire, ou Wali, ou même si cela ne fonctionne pas , aller voire la présidence, mais organisée….ses responsables seront obliger de répondre aux besoins des citoyens, ensuite aucun jeune enfant ne serai blesser, ni arrêter, aucun dégât matériel dans votre localité, et vous vous retrouver unis, en force, pour d’autres éventuels actions.
    au pire aller, faites a la GANDHI..ou il a pu vaincre l’empire britannique, non pas en faisant de casse, mais en faisant des manifestations pacifique, silencieuse, très organiser(attentions aux voyous), des grèves de la faim, des sit-in…ect…mais jamais de la casse, car même si vous êtes la victime, automatiquement vous deviendrez les accusées, et serez poursuivis.
    ((le meileurs contre-exemple, c’est LE 5 OCTOBRE 88, « les gens », ont bruler leurs biens »souk el felah », des mini-prix..ect, alors que le probleme etait economique, ou les responsables de l’epoque ont echoue, et au lieu d’aller les entendre en prioritee, leur demander des comptes rendu, et demander d’autres responsables, plus competants, d’autres façons de faire, plus rigoureuse, plus sécuritaire, plus productifs, sa a dégénérer par l’action de certain cercle décideurs, y a eu des morts trop innocents (pour quoi ils sont morts les jeunes, c’etais quoi leur crimes !!!, le pire,c’etais sans aucune justice, ni punition, ni enquête…c’etais une porte ouverte pour les crimes de 1992-2008).
    Alors, ne faisant , plus la même erreur du 5 octobre 1988, que chacun garde ses enfants chez lui, car les meilleurs solutions viennent en parlant , en discutant, en négociant…LA VIE EST TRÈS PRÉCIEUSE, ET AUCUN CRIMINELS NE PEUT AVOIR LA PAIX EN SON ÂME »




    0
  • Amrouche
    28 octobre 2010 at 18 h 25 min - Reply

    Je suis d’accord avec @Ramzi. Les émeutes ne mènent à rien. Je l’ai déjà dis sur ce forum, les émeutes arrangent le pouvoir. Pour le pouvoir, les émeutes est une manière de couper l’herbe sous les pieds de toute opposition sérieuse et constructive. Quand la coupe est pleine, les gens descendent dans la rue pour vider leur colère et on vont se rendormir après. En général, c’est toujours des innocents qui paient l’addition.
    En réalité, dans notre pays, il y a très peu de gens qui veulent changer de système. Les gens se plaignent lorsqu’ils considèrent à tord ou à raison qu’ils ne bénéficient pas des largesses du système ou qu’ils ont eu moins que d’autres. Je ne condamne pas les gens qui descendent dans la rue pour exprimer leur colère que je comprends très bien. Je dis simplement que ce n’est pas la meilleure manière de faire pour améliorer le système.




    0
  • adel133
    29 octobre 2010 at 6 h 28 min - Reply

    le pouvoir nous a crevé un oeil et fait de nous des borgnes.à force de faire de la loi du talion notre crédo,nous sommes tous devenus aveugles.la violence est le pain béni de la dictature.la non violence est son poison.




    0
  • sofiane
    9 janvier 2011 at 10 h 17 min - Reply

    comment peut-on interdire un droit , le droit de dire non , non a votre déctature , non a une vie de chienne , non a une vie sans but et sans lois.les émeutes faites dans les villes et dans les communes sont un droit car c’est le seul moyen de dire « j’existe » et que toi le pouvoir tu dois prendre compte de moi , moi la personne, moi le peuple . vous parlez de maniféstation pacifique , comment pourrer t-on le faire, on vie dans un pays et dans une société ou regne la « HOGRA » ce qui légitime plus au moins les émeutes. soyer solidaire c’est mon conseil, ne bruler pas n’importe quoi et n’agressser pas les citoyens car on vie tous dans un meme bled.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique