Édition du
27 March 2017

"Les résultats de l'Algérie en terme de croissance sont impressionnants" !!!!!!!!

[Aps 3/11/10] ALGER – Les résultats de l’Algérie au cours des dix dernières années en matière de croissance économique sont « impressionnants », a indiqué mercredi à Alger le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), M. Dominique Strauss-Kahn. « Je dois dire que les résultats de l’Algérie, depuis une dizaine d’années, en terme de croissance, sont vraiment impressionnants, avec une inflation maîtrisée et des recettes budgétaires en abondance, notamment grâce aux hydrocarbures », a déclaré M. Strauss-Kahn à la presse à l’issue de l’audience que lui a accordée le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika.
Le DG du FMI, qui a précisé qu’il est en Algérie dans le cadre d’une visite d’amitié et de travail, a souligné que son institution « joue un rôle même dans les pays qui n’ont pas besoin de son aide, en exerçant des conseils de politique économique et en examinant, avec les autorités de ces pays, les hypothèses économiques mondiales ».

M. Strauss-Kahn a ajouté qu’il est accompagné dans sa visite d’experts issus de pays dont la situation économique est semblable à celle de l’Algérie, « avec cet avantage d’avoir une énorme ressource naturelle, mais qui crée aussi une situation spécifique ».

« L’Algérie est un pays où l’économie fonctionne, même avec des difficultés et des problèmes liés à l’histoire qu’il faut continuer à résoudre », a-t-il souligné.

Pour le DG du FMI, le taux de chômage en Algérie « qui tourne autour de 10%, n’est pas plus élevé que celui enregistré dans la plupart des pays européens ou aux Etats-Unis.

[Aps 3/11/10]


Nombre de lectures : 1094
15 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • antar
    3 novembre 2010 at 22 h 47 min - Reply

    110.

    Détournement de fonds et évasion fiscale Récupérer l’argent caché dans les banques suisses

    L’Etat algérien peut percevoir les impôts sur la fortune (IBS), applicables à son argent détourné et mis dans les banques suisses.C’est du moins ce qu’a avancé, mardi à Alger, le politologue et universitaire suisse, René Schwok. S’exprimant lors d’un débat organisé au stand de son pays, à la Foire internationale du livre d’Alger (Sila), il indiquera que le rapatriement des capitaux est devenu possible grâce à la mise en place du système Rubik.

    Ce système, mis en place par l’Association des banques étrangères en Suisse (AFBS), veut séparer le revenu du patrimoine et percevoir l’impôt à la source pour le remettre aux Etats tiers, dans le respect de l’anonymat du détenteur étranger d’un compte en Suisse. le projet Rubik, est destiné à contourner la levée du secret bancaire, exigée par certains pays partenaires de la Confédération helvétique, pour lutter contre la fraude fiscale, mais qui se heurte à la puissante Association des banques suisses (ABS).

    René Schwok a signalé que Rubik consiste à fournir des informations « au cas par cas » à un pays désireux de rapatrier le produit de la fraude de ressortissants « convaincus » d’évasion fiscale.

    Selon lui, la procédure se fait uniquement, si le pays victime de fraude en fait la demande à la Suisse et dans le cas où l’accusation de fraude fiscale est considérée comme « fondée ». Schowk a précisé que cet impôt sur la fortune prélevé sur les comptes d’étrangers, sera reversé au Trésor du pays d’origine.

    Pour ce qui concerne l’Algérie, l’opinion publique savait que des sommes faramineuses ont été détournées par certains dirigeants des entreprises publiques et hauts responsables au sein des institutions de l’Etat.

    Rien que pour 2009, il a été fait état de 440 cas de blanchiment d’argent et de détournement de fonds dont une bonne partie serait, fort probablement, placée dans les banques suisses qui offrent les meilleures garanties de sécurité et de confidentialité.

    Si des chiffres exacts n’ont pas été rendus publics, il n’en demeure pas moins que le phénomène a pris des proportions alarmantes, de l’aveu même des hauts responsables de l’Etat. Le secret bancaire des établissements financiers suisses, principale destination des capitaux mondiaux, constitue un véritable obstacle au rapatriement de l’argent pillé, plus particulièrement, dans les pays sous-développés dont l’Algérie.

    Le secret bancaire, le principe sacro-saint des banques suisses, a été assoupli, via le Rubik, à la suite des pressions exercées sur la banque UBS par l’administration américaine qui voulait traquer ses ressortissants accusés d’évasion fiscale.

    René Schwok a fait savoir, en outre, que le Conseil fédéral suisse est entré en négociations, » sur ordre des banques suisses « , avec la Grande-Bretagne et l’Allemagne pour l’application de ce nouveau système.

    En vertu de Rubik, ce dernier pays compte, selon le politologue, récupérer une importante somme d’argent qui se retrouve dans les banques suisses, après avoir échappé au fisc.




    0
  • bert
    3 novembre 2010 at 22 h 57 min - Reply

    Mr Strauss – khan, on appelle ça de la drague. Vous vous en fichez totalement de la vie des algeriennes et algeriens. Vos intérêts passent avant, meme si les peuples vivent dans la misère. Vos intérêts passent avant les droits de l’homme. La france pays des droits de l’hommes, mon oeil, ce que vous ne dites pas, ce sont vos pratiques (les droits des uns à disposer des autres) c’est ça les droits de l’homme en france.
    L’algerie est un pays où l’économie fonctionne, même avec des difficultés et des problèmes liés à l’histoire qu’il faut continuer à résoudre . vous etes un grand dragueur, et etes venu pour glorifier vos corrupteurs.




    0
  • Sami
    3 novembre 2010 at 23 h 16 min - Reply

    C’est une reponse au gens qui ne croit pas a la teorie de conspiration et la parainage international de regime maffiaux algeriens pour voler les richesses des algeriens
    L’opposition vraie en algerie doit prendre ca en consideration et commencer a faire un dialogue avec les joueurs internationaux pour qu »ils lachent ce regime. Le regime n’est pas difficile a changer mais ce qu’il arecu ce tache de chamgenment dificille c est bien ce paraignage particulirement par la france et les etats unis.
    Il faut que l’opposition doit avoir maintenant son chaine tv, et il faut bien choisir le lieux de diffusion, je veulais dire l’opposition doit particulieremnt eviter la france, il faut choisir un pays ou le regime algeriens ne peux pas faire des pressions, ou notament la france.




    0
  • Arezki Nait Amar
    3 novembre 2010 at 23 h 43 min - Reply

    Pauvre Dominique Strauss-Kahn ! Il s’adresse aux Algériens comme si ce sont eux qui vont l’élire à la magistrature suprême en France en 2012 comme candidat unique et choisi par le parti socialiste ! Et le comble , c’est qu’il fait campagne avant l’heure et sans l’accord de sa famille politique ! Quel culot !




    0
  • Med Tahar
    4 novembre 2010 at 0 h 02 min - Reply

    Il a du prendre un gros chèque le coco, pour débiter des co…ries pareilles.




    0
  • D B
    4 novembre 2010 at 2 h 29 min - Reply

    Précision au grand boss du FMI: Le vrai taux de chômage en Algérie dépasse les 40%.
    Lui a t-on expliqué, entre autres ficelles de « réduction » du chômage, que les demandeurs d’emploi de plus de 18 ans, DE SEXE FEMININ, ne sont pas comptabilisés, pour des raisons « évidentes » d’astreinte au foyer.




    0
  • Fahim
    4 novembre 2010 at 3 h 28 min - Reply

    Cher freres , c’est tres simple le milliardaire de la gauche francaise se prepare pour la presidentielle, donc il est temps de concerter les patrons of algiers. ce qui avait fait Sarco avant lui. La gauche milliardaire très éloignée de la réalité des peuples et des valeurs humanitaires, une gauche speculatrice, qui donne des cadeaux a des marchands de violence. Un socialiste a la tete du FMI, go figure,c’est seulement Karl Marx peuvait dire un mot!!!




    0
  • mak
    4 novembre 2010 at 9 h 29 min - Reply

    DSK n´est pas au FMI par hasard, ses amis sionistes l´ont place la ou il est pour un but, la gouvernance mondiale.




    0
  • Si Tchad
    4 novembre 2010 at 9 h 53 min - Reply

    Merci du compliment. Toi aussi tu es le plus fidèle des maris….

    Si Tchad




    0
  • hani
    4 novembre 2010 at 10 h 33 min - Reply

    STRAUSS kahn tout comme ses compéres du fameux panel(simone veil,mario suares), ayant visités l ‘algerie et s etant deshonorés dans les années 1993 par leur mensonge ehonté ,ainsi que BERNARD henry levy et alain finkielkraut,andré glucksmann, etc, font partie de l’ internationale sioniste qui soutient les genéraux au pouvoir et tous les régimes totalitaires arabes.Leur unique but asservir les sociétés arabes.Alors pour la credibilité des propos de DSK il faudrait repasser.




    0
  • Nacera
    4 novembre 2010 at 12 h 28 min - Reply

    C’est la suite logique pour boucler la boucle. L’ouvrier fait semblant de produire, le manager fait semblant de gérer, le professeur fait semblant d’enseigner, l’avocat fait semblant de pladoyer, le juge fait semblant de juger, le docteur fait semblant de soigner, l’imam fait semblant de prêcher, enfin nous faisons tous semblant de nous réveiller le matin. À écouter leurs discours, les ministres ne savent même plus faire semblant d’ailleurs, ils ont perdu le contrôle. Dans toute cette représentation, Boutef des fois doit faire semblant de respirer pour lutter mesquinemnt et avec acharnemnt contre son agonie certaine et imminente. Qu’y a t il d’étonnant que ce directeur du FMI (fourberie, mascarade et ingérance) fasse semblant de nous évaluer? La seule chose qu’il fera vraiment et honnêtement sera de siroter avec délectation son pot de vin!




    0
  • samir64
    4 novembre 2010 at 16 h 59 min - Reply

    les 10% de chômage,c’est le chiffre d’el mouradia ou des tagarins?et en supposant que c’est le cas,comment expliquer le chômage et la richesse de ce pays qui est entre les mains d’une minorité?




    0
  • RABAH
    4 novembre 2010 at 18 h 48 min - Reply

    C’est DSK n’est pas venu en Algérie pour la féliciter ou la critiquer ou l’orienter. Il est juste venu convaincre l’Algérie de ses « compétences » du FMI de gérer à sa place les surplus financiers (la cagnotte du Fonds de réserves) . Une partie des 150 milliards de $ (ou plus) intéresse au plus haut point le FMI qui veut mobiliser le maximum de fonds à travers le mobde auprès des pays à surplus financier et ce pour relancer l’économie libérale mondiale . C’est la raison « number One » de la venue de DSK. Il s’en fout de l’inflation, du chômage , de la hogra, de la misère du grande partie du peuple, de la corruption et de la désindustrialisation de notre pays surtout que c’est pays arabe et musulman. C’est mon avis.




    0
  • selim hadri
    4 novembre 2010 at 19 h 06 min - Reply

    Les journaux du DRS ont interpreté la venu de DSK comme la venue d’un presidentiable en algerie.Par consequent DSK vient chercher le soutien de bachagha boualem qui l’a accueilli à la presidence dans la perspective des elections presidentielles francaise. Quand à la vitrine esposé par cette même presse , c’est de diagnostiquer l’economie algerienne. Quelques questions: 1) Y a t-il une economie en algerie ? Si la reponse est oui, comme peut -on qualifier cette economie, liberale, ultraliberale, socialiste, islamique ou quoi….? y a t-il quelqu’un qui puisse nous definir exactement l’economie algerienne ?
    Le regime a t-il reellement une assise dans la communauté algerienne à l’étranger pour que DSK quemande un soutient quelconque à ce regime harki ? S’il a une assise, elle est où exactement ? La collaboration des harki d’alger avec le FMI entre dans le cadre de la politique d’étranglement economique de la population que méne ce régime à l’égard de la population. Là je suis d’accord avec ce sioniste acharné que les résultats sont impressionants.




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    5 novembre 2010 at 20 h 59 min - Reply

    Ce directeur général du Fonds monétaire international (FMI), M. Dominique Strauss-Kahn, n’est-il pas beaucoup plus en Algérie pour réchauffer les relation en l’Algérie et son ami Sarkozy ?
    Quant à son point de vue en matière de croissance, il aurait du par honnêteté et par probité morale et intellectuelle dire :
    Les résultats de l’Algérie au cours des dix dernières années en matière de croissance économique sont « impressionnants »..
    depuis que les receveurs des bus disent « avanci elor »




    0
  • Congrès du Changement Démocratique