Édition du
28 March 2017

RAZKALLAH Djilali est mort!


Nous venons d’apprendre que Djilali RAZKALLAH a décédé hier, après une longue et pénible maladie.
Djilali Razkallah, chanteur emblématique du groupe Raïna Raï, puis Amarna, avait « cassé la baraque » comme on dit, en ces années 70 et 80, quand le Raï devint une musique du monde.
Djilali et son groupe allaient prendre des chemins de traverse, et au lieu de chanter le raï ambiant, parvinrent à exhumer et à mettre au goût du jour, le patrimoine de l’Ouest algérien, celui du « Chi3r el melhoune », avec des arrangements qui révolutionnèrent ce mode musical.
Djilali est tombé gravement malade depuis des mois. De Sidi Bel Abbès où il résidait avec sa famille, de véritables appels à l’aide furent lancés par ses proches et ses amis. Mais sans aucun écho, puisque Djilali fut livré à son propre sort. Ses derniers moments furent emplis d’amertume. Le besoin, la douleur physique et l’ingratitudde des hommes l’accompagnèrent jusqu’à sa mort. Sa famille fut durement éprouvée par cet abondon, et ne put rien faire pour lui que de pleurer de rage, sur you tube et ailleurs.
Et ainsi, comme tous nos autres artistes qui l’ont précédé dans cette situation, Djilali est mort dans le dénuement et l’oubli, au moment où des parvenus grossiers vont soigner leurs hémorroïdes à l’hôpital américain de Paris.
J’ai connu Djilali, je l’ai vu évoluer à Sidi Bel Abbes, où il était adulé. Je le voyais souvent dans la rue, au milieu de ses frères algériens, un sourire éclatant aux lèvres. Il était jeune, il était beau.
Quelle est donc cette malédiction qui meurtrit ainsi les plus attachants d’entre-nous, pendant que les beggaras beuglent leur morgue.
Comment pouvons nous permettre ainsi, que nos artistes meurent dans l’indigence et le désarroi ? J’ai la rage.

Quelle honte!
D.B


Nombre de lectures : 3837
19 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Tijani
    6 novembre 2010 at 19 h 38 min - Reply

    Allah yerhamo
    il avait que age?




    0
  • azzedine H
    6 novembre 2010 at 19 h 48 min - Reply

    allah yerahmou ou youassae alih…ou yssabar ses proches, parents, famille. amine

    selon el khabar …** L’ex-chanteur des groupes Raina Rai et Amarna, Djilali Rezkellah, s’est éteint à l’âge de 49 ans, dans l’après midi du samedi 6 novembre à l’hôpital de Sidi Bel Abbès à la suite d’un cancer de l’estomac.***
    ========================
    voila ce qu’il a dit : « Je ne sais quoi dire, c’est peut-être là mon dernier spectacle. J’ai chanté ce soir pour mon public, celui qui m’aide à vivre et à affronter les dures réalités de la vie », déclarait-il en juillet 2009.
    ==========================
    on conclu que l’état algérien est inexistant pour ses algériens la ,pour les gens de la culture, les artistes, les dignes representant de l’Algérie.
    il a dit : * les dures réalité de la vie*, nous on pense aux dures et incompétent Responsables algériens, sans pitié pour leur peuple, sans aucune âme.
    ++++++++++
    mais pour nous consoler, les responsables algériens dépensent leur argents ailleurs, aux plus utiles !!! a en juger !!
    **** Ces fleurs venues d’ailleurs…L’Algérie a importé durant les huit premiers mois de l’année 2010 15,58 quintaux de fleurs naturelles pour une valeur de 45 121 dollars .Les fleurs, en majorité des roses et des œillets, sont issues principalement du Maroc, de France, des Pays-Bas, du Kenya, de Chine et du Pakistan…source el khabar *rabi ytawalou oumrou amine*http://www.elwatan.com/reportage/ces-fleurs-venues-d-ailleurs-06-11-2010-97837_117.php.




    0
  • l.leila
    6 novembre 2010 at 20 h 04 min - Reply

    Merci cher Samir d’avoir résolu le problème de ma ligne en si peu de temps!
    Rahima ALLAH cet artiste. Effectivement, le petit peuple n’a de place ,sous le règne des Vautours, que dans la souffrance. Je voudrais souhaiter du courage à sa famille qui gardera certainement lla triste et désolante image de l’hôpital, lequel n’en est pas un.
    Inna lilALLAHi wa ilaihi raji3oun




    0
  • Arezki Nait Amar
    6 novembre 2010 at 20 h 22 min - Reply

    J’exprime en ces circonstances douloureuses mes sincères condoléances à sa famille et ses proches.
    Nous appartenons à Dieu et c’est lui que nous devons faire retour.
    Que Dieu l’accueille en son vaste paradis !




    0
  • Adel
    6 novembre 2010 at 21 h 12 min - Reply

    Allah yarhmou.

    Le choix de la carrière d’artiste dans notre pays est vraiment hasardeux quand on voit comment ont fini la plupart de nos chanteurs et chanteuses. Quand ils sont jeunes, ils nous font rêver et quand ils deviennent vieux ou malades, on les oublie. C’est triste.




    0
  • houda
    6 novembre 2010 at 22 h 03 min - Reply

    la faucheuse ne s’arrêtera jamais, il est mort le même jour et du même mal que la mère d’une amie
    rabbi yarhamhoum




    0
  • Noor
    6 novembre 2010 at 22 h 38 min - Reply

    Un bémol : le Raî commercial sponsorisé de bout en bout par Jack Lang dans les années 90, ce business juteux qui avait enflammé la jeunesse des deux rives de la méditerranée, a bien profité aux Cheb Khaled, Cheb Mammi et quelques autres. Ces « harkis » aux paillettes dorées de la chanson populaire, ont bien été récompensés par le Système du Big business international. Et ne s’en plaignent pas contrairement à Mr Papillon.

    Que ces parvenus, ces poulains dociles de la maison Seagram d’un certain Bronfmann , businessman milliardaire, se soient rendus coupables dans leur vie privée, de frasques et autres extravagances éhontées et fort médiatisées, est une autre histoire.

    J’ai personnellement connu ce comique troupier inculte de Khaled qui se vantait devant un parterre d’admirateurs (trices), de se payer de petites boites de caviar à l’aéroport de Genève Cointrin, de l’ordre de 150 Euros l’une. Mais, ce n’est là, qu’un aspect désolant de la petitesse de leur personnage. « Comme il a dit lui » (répartie restée dans les annales de la franche bêtise) et les autres, auraient pu soulager sans peine, les tourments de ce malheureux chanteur aujourd’hui décédé.

    Mais, ces vedettes du Show-biz ne sont pas connues pour être des modèles d’entraide mutuelle.




    0
  • nina
    6 novembre 2010 at 22 h 55 min - Reply

    allah yarhmou waskounahou fassih jinanahou.
    il a lancé un cri pour lui venir a son aide récemment de l’hopital de sidi bel-abbas suite a un interview que j’ai entendu.
    que dieu l’accueille en son vaste paradis




    0
  • Salim Saddik
    6 novembre 2010 at 23 h 12 min - Reply
  • djebri
    6 novembre 2010 at 23 h 58 min - Reply

    je l’ai connu j’ai pris avec lui des tasses de café plusieurs fois il ma beaucoup parler de sa vie il était un brave homme Allah yrahmah/




    0
  • el-meryouuul
    7 novembre 2010 at 1 h 15 min - Reply

    salam,,
    un grand merci a khalida toumi,ministre de l’inculture,pour avoir fait son boulot.repose en paix djillali et merci pour tout ces moments de bonheur.allah yahdi el houkkam diawelena.




    0
  • Liès
    7 novembre 2010 at 4 h 39 min - Reply

    Ellah yerhmou.

    Mes sincères condoléances à sa famille, et à ses proches et ses amis.

    Djilali est mort dans le dénuement, la douleur et l’oubli. Comme c’est triste de mourir ainsi!

    Oublié des hommes. Ceux qui ont l’obligation de l’aider et prendre en charge sa petite famille ne l’ont sans doute pas fait.

    Je ne connais pas les détails, mais à tous égards, l’État à travers le ministère de la culture ou celui de la solidarité sociale, aurait dû pourvoir à ses besoins, à tous ses besoins (médicaux, domestiques et sociaux) et ce n’est que justice.

    Il n’est pas trop tard pour ces deux départements d’agir en faveur de sa famille, en octroyant un revenu régulier, permanent et suffisant sous forme de pension à sa femme, et des allocations à ses enfants.

    Si sa famille n’est pas logée, mal logée ou locataire chez un propriétaire privé, le wali dans un geste qui l’honorera, devrait lui attribuer un logement spacieux et décent situé non loin des services vitaux (école, magasins, hôpital).

    Car Djilali, en quittant la vie d’ici bas, est allé vers Dieu auprès de qui il n’aura ni faim, ni soif, ni froid, ou il vivra éternellement sans craindre de tomber malade, ni de mourir pauvre et oublié.

    Là ou il est maintenant, Djilali n’a qu’un désir, celui de voir sa femme et ses enfants protégés et vivant dans la dignité et dans la sécurité.

    Là où il se trouve, Djilali est entre de bonnes mains qui le bercent d’amour et d’affection pour l’éternité.

    Que sa famille et ses proches se rassurent. Djilali est en train de se délecter de l’amour infini de Dieu, et du ciel ou il repose maintenant dans la paix et la joie, il lui envoie son salut et ses plus beaux sourires.

    Dieu a toujours compassion des êtres faibles, qui espèrent en sa miséricorde et qui le prient d’un cœur contrit et une âme abattue.

    Djilali a certainement adressé ses prières à Dieu, en pleurant et en s’humiliant, et Dieu l’a exaucé.

    C’est maintenant sa famille restée sans sa présence, qui a besoin de nos prières, de l’aide des autorités et du soutien moral et de la compassion des gens.

    Que Dieu bénisse toute main qui aide cette famille et toute langue qui la console.

    A Dieu, appartiennent les rétributions.

    Liès Asfour.




    0
  • Alilou
    7 novembre 2010 at 16 h 37 min - Reply

    Allah Yerahmou et sabbar sa famille toute entiere y compris ses amis et ceux a qui il a donné tant…

    Il va rejoindre ces camarades artistes qui sont morts avant lui dans l’oubli et la maladie… grace a ce pouvoir d’incultes et sans culture mis a part la culture du fric…

    Eux vont crever dans l’anonyma total, ils vont laisser derriere eux que leur mefaits… un artiste qui s’eteint aura laissé derriere lui une oeuvre… a la differences des vautours…

    Qu’allah les maudisse ici bas et en haut…voila ce que je souhaite a nos houkkams du dimanche…khatama allahou aala kouloubihim…

    Allah yerahmak ya l’ehbib… rien qu’hier j’ai eu une pensee a lui et toute la journee j’ai freudonné l’air de sa chanson ya zina, sans me rendre compte qu’il allait nous quitter quelques jours plus tard, il a donné tant de joie dans nos coeurs tristes…




    0
  • FARID
    7 novembre 2010 at 17 h 24 min - Reply

    C’EST AVEC AMERTUME QUE J’AI APPRIS LA DISPARITION DE DJILLALI ALLAH YARHMOU,IL EST DE MA VILLE NATALE MALHEUREUSEMENT LES GENS MODESTES MEURENT DANS L’INDIFFERENCE TOTALE CAR ILS N’APPARTIENENT PAS A LA CLASSE DES VAUTOURS QUI ONT ET QUI SUSSENT TOUJOURS LE SANG DES ALGERIENS ET CETTE KHALIDA TOUMI QUI SE PLAIT DANS DES SOIREES ARROSÉES A PARIS WHISKY ETC….VENEZ VOIR NOS GOUVERNANTS ET LEURS ENFANTS PENDANT LES VACANCES EN ESPAGNE BENIDORM,LAS PALMAS …..




    0
  • omar54
    8 novembre 2010 at 22 h 20 min - Reply

    ALLAH yerahmou et l’acceuille dans son vaste Paradis et mes sincères condoléances à sa famille ainsi que ses proches.Je ne connais pas le défunt,mais je l’a vu 2 ou 3 fois à la TV. Lors d’une émission conçue spécialement à son groupe j’ai été impressionné par son savoir-parler ,son éducation et sa culture.Il aura marqué son époque et son méga tube « ya zina » a fait des ravages,il y a 2/3 jours j’ai entendu quelqu’un fredonner cet air et qui,pourtant n’est pas de cette génération,je ne savais meme pas que Djillali,l’ARTISTE, était décédé.Repose en paix mon ami,mon frère et je réitère mes sincères condoléances à sa famille.A DIEU nous appartenons et à DIEU nous ferons retour.ALLAH yerahmek…………………….




    0
  • noucha
    22 novembre 2010 at 23 h 53 min - Reply

    allahe yarehmeh saber hailte et ces enfant




    0
  • Mourad
    23 novembre 2010 at 7 h 03 min - Reply

    Sincères Condoléances à toute sa famille.




    0
  • abdelkader wahrani el arabi
    23 novembre 2010 at 9 h 27 min - Reply

    rahimah allah wa yarham oumati mohamed jamii3n. ina lillah wa ina lih radjii3oun sadak allah el adim. salam aleikoum wa rahmat allah.




    0
  • Radia
    1 mars 2016 at 23 h 57 min - Reply

    Bonsoir,je viens d’apprendre que notre étoile de la chansson rai est décédé, j’ai honte de moi car c’était un chanteur or du commun, ca me fait rappeler de beaux souvenirs.toutes mes condoléances à sa famille rabi yarhamou et courage à sa famille




    0
  • Congrès du Changement Démocratique