Édition du
22 July 2017

Le syndicaliste Mourad Tchiko privé de passeport

La commission nationale pour le soutien de TCHIKO MOURAD

Syndicaliste Algérien du SNAPAP

Activiste et militant de la lutte contre la corruption

yacine zaid

En violation des articles 45 et 46 de la constitution, les autorités algériennes refusent de délivrer un passeport à Mr TCHIKO Mourad membre du bureau national du Syndicat National Autonome des Personnels de l’Administration Publique (SNAPAP).

Ayant déposé en date du 08 aout 2010, une demande pour le renouvellement de son passeport accompagné d’un dossier complet, sous prétexte que l’intéressé est poursuivi en justice par la direction de la protection civile, les services de la Daira de Hadjout wilaya de Tipaza lui signifient un refus verbal sans lui notifier par écrit le refus.

La commission nationale pour le soutien à TCHIKO Mourad, syndicaliste algérien du SNAPAP, activiste et militant des luttes contre la corruption,

-Dénonce cette atteinte qui touche aux libertés fondamentales et constitutionnelles.

-Exige des autorités algériennes d’intervenir et rétablir Mourad TCHIKO dans son droit constitutionnel (obtenir son passeport), conformément aux dispositions constitutionnelles et en applications des conventions internationales ratifiées par l’Algérie.

yacine zaid


Nombre de lectures : 1376
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Yacine Zaid
    9 novembre 2010 at 0 h 59 min - Reply

    telle que je te connais cher camarade, même si en te privera d’oxygène, tu va continuer a les déranger pour ne pas dire autre chose, et ils vont continuer a avoir peur de toi ces…(juste par respect au lecteur)




    0
  • Sami
    9 novembre 2010 at 4 h 04 min - Reply

    Chers Algeriens et Algeriennes!
    Sauvez et aidez les sindicalistes pour le moment est la seule solution qui donne un peu d’espoire au peuple! Ils ont sous des pressions enormes de ce pouvoir criminels, il faut les supporter




    0
  • Rbaoui
    9 novembre 2010 at 12 h 26 min - Reply
  • Congrès du Changement Démocratique