Édition du
23 March 2017

Toumi, la panse, la tête, et la panse bête…


Honte à qui ne peut avoir 500 dinars…
C’est ce que dit Khalida Toumi, la Ministre de la Kultur. Avec le tact qu’on lui connait, bien sûr.
A la question de journalistes d’ Echorouk, au sujet de prix excessifs des livres, lors du SILA (Le Salon international du livre d’Alger), elle répond ceci:
-il ne faut pas parler des prix du livre, parce qu’un livre qui se vend à 500 DA est à la portée de tout le monde. Et si on est incapable d’avoir une somme pareille pour acheter un livre, alors cela voudrait dire que c’est une honte par rapport à soi même…
En France, Jacques SEGUELA avait choqué l’opinion publique, lorsqu’il avait dit que si on n’avait pas une Rollex à 50 ans, c’est qu’on avait raté sa vie. Il regrettera amèrement cette saillie. Malgré les plus plates excuses qu’il présentera publiquement, il n’en finit plus de traîner cette grosse casserole.
En Algérie, Madame la Ministre connait les limites de ses compatriotes. Pour elle, la limite du ratage est bien au dessous d’une montre Rollex. Juste 500 dinars. Moins de 5 euros*. Juste de quoi s’acheter les pense-bête importés d’Egypte et d’ailleurs, qu’elle propose aux décérébrés que nous sommes pour elle.
Et donc pour elle, si on n’a pas ces indispensables 500 dinars, pour s’acheter la nourriture spirit qu’elle nous a importée, ce n’est pas qu’on a raté sa vie seulement, mais même qu’on devrait en avoir honte. « T’as pas 500 balles ? alors casse-toi d’la vie, pov mec » nous dit-elle, du fond de son moelleux sofa.

Avis à tous ceux qui fouillent dans les poubelles pour nourrir leurs familles, qui n’ont pas ces fameux 500 dinars, qui auraient bien voulu les avoir, mais qui ne les ont quand même pas. Et qui, même s’ils les avaient, n’achèteraient pas les mode d’emploi pour diverses méthodes qu’elle leur propose si gentiment dans sa foire foraine illuminée, mais plutôt de quoi se remplir la panse. Parce que chez ces gens là, madame la Ministre, on n’a même pas de ventre, Madame la Ministre, et encore moins une tête à nourrir, mais une panse qui crie famine, Madame la Ministre, une panse bête.
INTERVIEW DE MADAME LA MINISTRE

*Petites précisions sans importance:
Le SMIG algérien est égal à environ 120 euros.
Le VRAI taux de chômage est d’environ 40% de la population active
Plus de 7 millions d’Algériens, dont 1 million de retraités, vivent en dessous du seuil de pauvreté


Nombre de lectures : 8033
25 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • AS
    8 novembre 2010 at 18 h 05 min - Reply

    khalida gia tu finiras le restant de ta vie derriere les barreaux, c’est ecrit !

    Et Allah swt est le plus Savant




    0
  • asma
    8 novembre 2010 at 20 h 00 min - Reply

    honte a vous madame la ministre qui ne connait rien de ces humbles algeriens pas ceux de club des pins biensur pas plus tard qu hier une bonne veillle dame avait envie d un croissant a 10 da et oui ! elle n avait pas 10 da ou a t elle preferer achetter une baguette pour toute la famille de grace cessez de nous meprisez mais demain ! il ferra jour madame




    0
  • Adel
    8 novembre 2010 at 21 h 11 min - Reply

    Ce que je demande à Madame la Ministre, c’est d’ouvrir des centaines de bibliothèques bien fournies en ouvrages réellement instructifs dans tout le pays, et ceux qui ne disposent pas de 500 DA pourront lire tous les livres qu’ils voudront sans avoir à débourser le moindre centime, comme cela se fait dans les pays qui respectent la personne humaine et la culture. Cela fait plus de cinq ans que je n’ai pas acheté le moindre livre et pourtant je n’ai jamais autant lu de ma vie. Heureusement pour moi, je n’ai pas à subir les effets de la politique culturelle du département ministériel de Mme Toumi et de ses supérieurs.




    0
  • radjef said
    8 novembre 2010 at 21 h 26 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Pauvre Khalida. Pourtant, elle appartient à l’une des plus grandes familles du Djurdjura. Sa famille est restée digne, humble…Avec les Talaches, les Ait Kaci, Belhaddad,l’Emir Abdelkader, les Boubaghlas et Fathma N’soummer, la famille Toumi a été de tous les combats pour la liberté du peuple algérien. Dommage pour Khalida qui a terni l’image de sa famille.




    0
  • Fawzi
    8 novembre 2010 at 21 h 53 min - Reply

    Les orphelins et les veuves des 200000 victimes que tu te servais « m » khalida de leurs cranes pour atteindre la ou tu te fais plaisir n’ont sûrement pas cette minable somme d’argent pour en dépenser sur un livre KHAWI de ton choix.
    Juste pour te rappeler, tu avais gaspille des millions d’euros de la poche de ce pauvre ghachi sur des soirées de HAZZ_EL_KARCH.
    Si tu te sens vraiment SANE tu n’aurais certainement pas pu nous qualifier de minable.
    Un ton d’extrémisme et du ROYALISME pur et simple deriere lequel cette espèce de denokrat de chez nous se cache et cache leur FAILURES et leur INCAPACITÉ.




    0
  • Arezki Nait Amar
    8 novembre 2010 at 22 h 41 min - Reply

    Madame Khalida Messaoudi épouse du chanteur chaâbi Toumi est la championne de la trahison : Elle a déjà trahi sa propre famille composée de chourafa , comme le dit si bien notre frère Said Radjef, puis son parti RCD qui l’a sommé de démissionner en 2001 de son poste de ministre de la culture mais elle a refusé , ensuite les chanteurs Matoub Lounès et Idir qui lui ont consacré chacun une chanson pour lui rendre hommage pour son combat pour la démocratie au temps où elle était encore cadre du RCD, et enfin, le peuple qu’elle a trompé et mené en bateau sur toute la ligne.
    Pendant qu’en Europe les femmes ont la hantise de prendre du poids et se mettent au régime , madame Khalida Toumi a profité de l’opportunité d’être ministre pour s’engraisser au frais du peuple .




    0
  • dependance
    8 novembre 2010 at 22 h 54 min - Reply

    Mme Toumi ,les internautes font des fautes de français énormes et y en a deux authentiques que j ai relevé et que j ‘aime bien :une c’est  » klebs des pins » et l autre « club des pains . ».




    0
  • Si Tchad
    8 novembre 2010 at 22 h 57 min - Reply
  • Tweets that mention Le Quotidien d’Algérie » Toumi, la panse, la tête, et la panse bête… — Topsy.com
    8 novembre 2010 at 23 h 02 min - Reply

    […] This post was mentioned on Twitter by Averroes, BENCHENOUF. BENCHENOUF said: Le Quotidien d'Algérie » Toumi, la panse, la tête, et la panse-bête… http://bit.ly/bcOArU […]




    0
  • Farès
    8 novembre 2010 at 23 h 35 min - Reply

    Nous n’avons peut être pas 500 dinars, mais nous avons toujours notre dignité qui ne s’achète pas. Contraire à vous qui est passé d’une farouche opposante à une fille apprivoisée. Votre masque est tombé le jour où Boutef vous proposé le poste de porte parole du gouvernement HONTE A VOUS!




    0
  • Ammisaid
    8 novembre 2010 at 23 h 37 min - Reply

    Je me souviens de l’époque où un seul roman faisait le tour de tout le village et il était lu par tous ceux et toutes qui pouvaient le déchiffrer. Une fois, j’avais un SAS qui était allé d’un petit village de Kabylie jusqu’à tiaret en passant par deux ou trois villes, avant de revenir chez lui. Il avait fait son tour en environ un an.
    Il y a trente ans tout ce que nous faisions, nous le faisions avec passion, amour, plaisir et fraternité.
    Je me sens mal depuis je sais que des hommes veulent et passent leur temps à trouver des moyens pour nous détruire.
    Il n’y a pas si longtemps que j’étais convaincu que cela était et est encore possible.
    Non, Ammisaïd ce n’est pas possible. Ce n’est pas possible. Pourquoi quelqu’un cherchait à tuer un écrivain, un journaliste, un médecin, un
    artiste…?
    Non, Ammisaïd, il n’y a pas quelque part à Alger ou ailleurs des
    hommes et des femmes vivent comme des rois et des reines et qui ont un mépris certain et ancré envers les zawalis, les gens simples, les gens qui ne savent ce qui se passe et les gens qui vivent simples et qui ne désirent rien d’autre que le désir de vivre tranquille, en attendant de
    mourir et d être enterrés.
    Il y a des choses à dire et à écrire sur ce certains ont fait et continuent à
    faire pour notre pays.
    Ce qui se voit, n’est rien comparé à ce que le silence cache, à ce que la résignation impose, à ce que la honte et la peur décrètent, à ce que la fatalité propose.
    Détruire un esprit, détruire un cœur, détruire un espoir et des désirs sont pire que de détruire une vie. Car sans eux, la vie n’a rien à envier à
    l’enfer.
    Oui, frères et sœurs, amis et ennemis…nous sommes devenus les scribes de l’enfer et nous ne voyons pas que nous avons changer de l’or pour du vent.
    Rien n’est perdu mais il faut peut-être revenir à la simplicité et à un peu d »humilité.
    Mme la Ministre croit que nous vivons tous et toutes au club des pins.
    Fraternellement




    0
  • Mohamed Nassim
    9 novembre 2010 at 8 h 28 min - Reply

    Ce qu’a dit mme Toumi démontre bien son éloignement ainsi que tous les autres véreux qui forment ce systeme archaique par rapport au peuple. Eux ils vivent sur une autre planete appelée club des pins.




    0
  • radjef said
    9 novembre 2010 at 10 h 49 min - Reply

    Bonjour tout le monde.@Arezki Nait Amar, bonjour. Khalida Toumi fut effectivement Mme Messaoudi. Mais elle fut egalement Mme Ben Hamza. Vous connaissez qui est Mr Ben Hamza pour la simple raison qu’il etait l’un des membres influents de la SM. Elle etait avec lui au plus fort moment du terrorisme, alors que les medias etrangers, notamment TF1, A2, Arté et la presse algerienne nous la presentaient comme la cible des GIA et du pouvoir militaire algerien. Nos amis Saadi et Ait Hamouda n’ignoraient des activités paralleles de Khalida, puis Khalida tout court.




    0
  • Alilou
    9 novembre 2010 at 12 h 41 min - Reply

    Avec tout le respect que je dois a la famille Toumi dont j’ai un ami.

    Mais la, rien d’etonnant a ca, rien a faire, desqu’on met le pied au gouv de mickey, on est immediatement decerebré, comme chez l’eglise de scientologie, lavage de cerveau et regression a l’etat de enlarge ta panse et soit bete… pas d’exception a la regle.

    Pauvre nation et pauvre peuple…avec tout ca et on continue a vivre dans ce bled, ya plus de NIF, de Dignité pour enfin se dire y’en a marre, je ne sais plus quoi dire j’ai trop la rage….

    Je vais allez fummer une grosse tasse de thé….




    0
  • said
    9 novembre 2010 at 19 h 32 min - Reply

    Cette personne ne mérite pas qu on passe un temps pour lui faire un commentaire DE CE QU ELLE DIT, d ailleurs le mot ministre a cette personne ne colle pas donc arrêtez de l appeler ministre, merci, de ne pas lui donner l importance .




    0
  • amel
    9 novembre 2010 at 22 h 13 min - Reply

    Pitoyable ministre , il est vrai qu’elle ignore la détresse matérielle de prés de la moitié de la population algérienne , des écoliers qui meurent de faim en plein cours , des vieux qui scannent désespérément les vides-ordures à la recherche d’une pitance , les milliers de SDF à travers le territoire , des étudiants brillants qui mettent un terme à leur cursus car dans le dénuement le plus total , alors madame la sinistre femme , tous les algériens ne perçoivent pas 30millions net par mois (sans compter les suppléments de la magouille des marchés de gré à gré des différents festivals de festi) , non ,quand on a le ventre creux , physiologiquement l’être humain est incapable de se concentrer et donc de profiter d’une lecture (que vous prisez tant ) ,vos propos ne sont que pure ânerie




    0
  • Ami
    10 novembre 2010 at 0 h 05 min - Reply

    Lorsque le monde a perdu ses valeurs, on a permis a Khalida de devenir ministre, et a l’algerien d’avoir honte de ne pas avoir 500 da dans ses poches, alors que son sous-sol regorge de petrol a 100 dollars le baril.




    0
  • Zineb Azouz
    10 novembre 2010 at 1 h 34 min - Reply

    Monsieur Arezki Nait Amar,
    Bonsoir !

    Si vous permettez, Khalida n’a pas trahi son parti, elle a au maximum commis un petit excès de vitesse mais tout en restant dans la ligne du parcours logique du RCD.

    Cordialement,
    ZA




    0
  • mimouna
    10 novembre 2010 at 8 h 09 min - Reply

    Pourquoi cette animosité envers Khalida Toumi. C’est le seul ministre de la culture qui a réalisé des choses intéressantes.
    J’admire le courage de cette femme et son intelligence!




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    10 novembre 2010 at 13 h 45 min - Reply

    @ Si Tchad
    Alef merci ya Si Tchad, pour avoir permit à celles et ceux qui ignoraient qui est exactement Poil de carotte, et combien ca vaut, Un Euro c’est le prix d’une saucisse,. Aprés avoir tout vu, en a Tou- mi. et c’est une des raisons essentielles du blocage national.
    Soudainement cette histoire de livres, me donne d’écrire quelque chose pour l’histoire, intitulé :  » UNE FACE EN KAZDIR « 




    0
  • Zineb Azouz
    11 novembre 2010 at 1 h 49 min - Reply

    Monsieur Nourredine BENMOUHOUB,

    A la lecture du paragraphe qui suit, je pense qu’il faudra, pour écrire votre livre « face de Kezdir », faire appel à la recherche dans le domaine des nouveaux alliages et de la résistance des matériaux, le « Kezdir » auquel vous pensez risque de vite fondre et ne s’adapte pas à la situation.

    Apprécions ensemble, et remercions notre cher compatriote Si Tchad :

    Descriptions du produit : c’est à dire le livre « une Algérienne debout »

    Devant la montée de l’intégrisme en Algérie, des femmes se sont levées pour lutter contre l’instauration de lois jugées iniques. Parmi elles, Khalida Messaoudi. Depuis deux ans, elle vit dans la clandestinité. Condamnée à mort par le FIS, elle a cependant choisi de rester en Algérie. Constamment obligée de se cacher, et de masquer sa véritable identité – et ce dans son propre pays ! – elle risque chaque jour sa vie pour améliorer le sort des Algériennes. Leader du mouvement féministe et démocrate algérien, Khalida Messaoudi fait le récit de sa vie et de ses engagements. Elle apporte ainsi un témoignage passionnant sur l’histoire de l’Algérie indépendante et démontre qu’il n’y a qu’une réponse à opposer aux islamistes : la résistance.

    Avec la permission de la rédaction,

    QUESTION POUR UN CHAMPION !
    même notre cher ami Rajef ne saurait y répondre !!!!!

    Où se cachait Madame pendant ces deux ans de clandestinité ?

    J’offre au gagnant un livre qui coûte moins que 500 DA :
    Wall Street and the Bolshevik Revolution, par Antony Cyril Sutton.

    ZA




    0
  • l.leila
    11 novembre 2010 at 12 h 36 min - Reply

    Bonjour,
    @ Question pour un champion
    Chère Zineb, votre question me tente!
    – A Paris, avec deux gardes du corps, dans un hôtel luxueux, visitant la ville à son aise, et appréciant la nouvelle vie qui s’offrait à elle.

    Mes salutaions




    0
  • l.leila
    11 novembre 2010 at 13 h 01 min - Reply

    @ Alilou
    Je voudrais rebondir sur votre point de vue quand vous écrivez : »Mais la, rien d’etonnant a ca, rien a faire, desqu’on met le pied au gouv de mickey, on est immediatement decerebré, comme chez l’eglise de scientologie, lavage de cerveau et regression a l’etat de enlarge ta panse et soit bete… pas d’exception a la regle. »
    Il y eut des patriotes honnêtes et consciencieux, mais ils ne tardaient pas à être écartés du » cercle ». On les nomme simplement pour appaiser quelques tensions , comme pour le cas de feu le Président BOUDIAF, rahimahou ALLAH.
    Quant à l’autre catégorie nommée pour une période indeterminée, nous savons que ces individus sont choisis en fonction de certains critères, avant même d’arriver au gouvernement. Ce sont des gens connues pour leur faiblesse de caractère, leur cupidité et bien d’autres raisons.

    Mes salutations




    0
  • amel
    11 novembre 2010 at 21 h 14 min - Reply

    Elle était confortablement lové dans un appart du 16ième arr de paris ,chez son « ami » roland dumas ,chargé de lui remonter le moral,avec une petite bouteille de « hamoud » qui lui permettait de rôter sa haine des islamistes(tlemcen ,capitale de la culture islamiique n’était pas encore dans son agenda) ,à cette période là ,elle avait comme mécène élisabeth chemla , bernard henry levy, glusckman et autres amis amoureux de l’Algérie « démocratique
    Alors ,ai-je répondu à la question ? les 5oo DA me permettraient de mettre un peu de beurre dans mes épinards




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    12 novembre 2010 at 2 h 55 min - Reply

    A Paris un bref moment, mais comme Sadi ne pouvait pas se passer des conseils islamophobes de Poil de carotte, elle se cachait (et se divertissait… pour calmer sa frayeur) à Alger dans un site militaire pas trop loin du Siége Wilayal du RCD, en clair sous la bonne garde de Smain LAMARI, le spécialiste du crime en tous genres, Khalida le caméléon, se promenait avec un sac de perruques de toutes couleurs et de coupes multiformes, le lieu c’est la caserne située au début du Chemin de Gascogne, à Alger ( A une enjambée de la DG de la Protection Civile (Pompiers), la ou Toufik se sent le plus en sécurité, pour planifier ce qui était les désirs de l’Adoratrice de Cheb Khaled. l’ambassadeur (Hachakoum) de l’inculture de Poil de carotte. Pouah…




    0
  • Congrès du Changement Démocratique