Édition du
26 July 2017

La blague du week-end : Washington s’aligne sur Alger

LUTTE ANTITERRORISTE DANS LE SAHEL
Washington s’aligne sur Alger

Le Soir d’Algérie 11 novembre 2010

Les responsables militaires algériens et américains partagent une vision identique en matière de lutte contre le terrorisme au Sahel. Joseph Mcmillan, l’adjoint principal de l’assistant du secrétaire américain à la défense chargé des affaires de sécurité internationales, a déclaré, hier, que les Etats-Unis d’Amérique s’opposent à toute intervention armée étrangère dans la sous-région et soutiennent l’initiative algérienne visant à criminaliser le paiement des rançons pour la libération d’otages.
Tarek Hafid – Alger (Le Soir) – La quatrième session de coopération militaire entre le ministère de la Défense algérien et le département américain à la Défense s’est clôturée hier à Alger. La question de la lutte antiterroriste était au centre des discussions entre les deux parties. Des discussions qualifiées de «franches, productives et amicales», par l’adjoint principal de l’assistant du secrétaire américain à la défense chargé des affaires de sécurité internationales. «Nous avons abordé plusieurs questions stratégiques qui concernent la menace terroriste au Sahel. J’ai dit aux représentants du gouvernement algérien que le problème du terrorisme doit être traité par les pays concernés directement. C’est la meilleure façon de lutter contre ce phénomène. L’intervention de forces étrangères doit être le dernier recours. Nous avons apprécié l’initiative du gouvernement algérien visant à rassembler les pays de la région pour lutter conjointement contre le terrorisme. C’est une initiative très importante. La partie algérienne a exactement le même point de vue», a précisé Joseph Mcmillan lors d’une conférence de presse animée au siège de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Alger. Le responsable du département à la Défense estime que la mise en œuvre d’une stratégie de lutte globale contre le terrorisme est nécessaire. Mais ce concept doit s’appuyer sur des stratégies locales. «Les solutions doivent avant tout être locales. La stratégie appliquée actuellement en Afghanistan ne peut pas s’appliquer au Mali.» Interrogé sur la position des Etats-Unis à propos de la problématique du paiement des rançons aux groupes terroristes, Mcmillan a insisté sur le caractère «contre-productif » de ce procédé. «Le paiement des rançons est une initiative contre-productive qui encourage les terroristes et qui fournit des financements à ces groupes. Le gouvernement algérien a une position très claire à ce propos. Nous avons de bonnes discussions sur les méthodes avec lesquelles nous devons traiter cette question. » Pour autant, les Etats-Unis iront-ils jusqu’à soutenir l’initiative de l’Algérie portant sur l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution criminalisant le paiement de rançons ? En fait, l’administration américaine semble être face à un sérieux dilemme en l’absence de consensus de la communauté internationale à ce sujet. «L’Algérie et les Etats- Unis partagent les mêmes objectifs qui consistent à mettre fin au paiement de rançons. Le gouvernement américain applique une politique très claire : aucune concession ne doit être faite aux terroristes. Criminaliser cet acte, tel que proposé par l’Algérie, est une des approches. Mais j’estime que la communauté internationale doit comprendre que c’est une des solutions qui pourrait être établie. Le défi consistera à faire en sorte que la communauté internationale approuve cette approche.» Selon Mcmillan, les modalités de soutien des Etats-Unis à la proposition algérienne sont actuellement à l’étude au niveau des représentations diplomatiques des deux Etats. L’adjoint principal de l’assistant du secrétaire américain à la défense chargé des affaires de sécurité internationales a également abordé les domaines de coopération entre les deux armées, notamment en matière d’acquisition de matériels militaires. Ainsi, outre les équipements spécifiques à la lutte contre le terrorisme (armement des unités de combat, moyens de détection…), Joseph Mcmillan a laissé entendre que des discussions étaient engagées entre les deux parties pour l’acquisition de moyens au profit de l’aviation algérienne. «Les forces aériennes algériennes sont habituées aux avions américains. Actuellement nous n’en sommes qu’au stade des discussions. Elles concernent notamment le côté technique. Nous devons définir les exigences à prendre avant de procéder à l’acquisition de ces équipements aériens.» Il est utile de rappeler que le parc d’avions militaires américains détenus par l’armée de l’air algérienne est très restreint. Il se limite à quelques avions de transport Hercule C130 et à des appareils de surveillance de type Beechcraft. Pour ce qui est des aspects liés à la formation et aux exercices militaires, Mcmillan a indiqué que les deux parties ont arrêté un programme de deux années qui prendra effet à partir du début de l’année 2011. Par ailleurs, l’adjoint principal de l’assistant du secrétaire américain à la défense chargé des affaires de sécurité internationales répondra sur un ton diplomatique à une question sur le silence des pays occidentaux face à la situation que subissent les populations civiles dans les territoires occupés par le Maroc. «Nous estimons que ce conflit aurait dû être résolu depuis longtemps. Le secrétaire général de l’ONU a nommé un envoyé spécial en la personne de Christopher Ross. Les Etats-Unis soutiennent ses efforts», se contentera de dire Joseph Mcmillan.
T. H.


Nombre de lectures : 1299
10 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • balak
    11 novembre 2010 at 16 h 44 min - Reply

    Incorrigible cette presse ,hacha la vraie,qui nous prends pour des debiles, surtout ces prostitués du stylo(j’ allais dire plume, quel blasphème j’ aurais commis) affilié au soir(le bien nommé) ,tribune par excellence des meutes de fachos -assassins- mercenaires(ouf) qui emargent auprés de leur maitre .Chez certains individus la capacité de perception de la souffrance et du malheur des autres est absente de leur gene.




    0
  • D B
    11 novembre 2010 at 17 h 03 min - Reply

    Cette franche rigolade de Maître Aliboron est la meilleure réponse à ce genre d’article. Hahahaha, hihihihi, hohohoho…




    0
  • Si Tchad
    11 novembre 2010 at 17 h 04 min - Reply

    Bien joué Medelci ! Maintenant les américains s’alignent sur ta position…
    On se souvient qu’il y a quelques mois, c’est toi qui t’ai aligné pour
    qu’on te déshabille comme un artichaut à l’aéroport de Washington.
    Allez va te rhabiller…

    Si Tchad




    0
  • Kamel
    11 novembre 2010 at 21 h 54 min - Reply

    Mr McMillan we Algerians simply don’t believe a word of what you or your gov says.
    America’s war on terrorism is nothing other than America’s war for terrorism.
    Cases of Kidnapping of innocent people have been reported
    while you were negotiating a deal with the kidnappers.. what was your reaction? Silence as often as interests are at stake.
    You’re simply pushing those war criminals of ours to fight a war on your behalf .
    Why don’t you try to settle your secret wars with the French diplomatically and leave us, for the love of God, alone?




    0
  • aboudouma
    11 novembre 2010 at 22 h 33 min - Reply

     » Selon Mcmillan, les modalités de soutien des Etats-Unis à la proposition algérienne sont actuellement à l’étude au niveau des représentations diplomatiques des deux Etats. »
    reponse:
    gallek alignement des usa sur la politique algerienne!

    c’est tout ce qui manque!

    cette phrase bien diplomatique veut tout simplement , et POLIMENT,dire que les usa n’adherent absolument pas a cette politique de l’echec que le regime algerien defend depuis plus de deux decennies




    0
  • Noor
    11 novembre 2010 at 22 h 40 min - Reply

    « La stratégie appliquée actuellement en Afghanistan ne peut pas s’appliquer au Mali. »

    Effectivement. Droner les cortèges de mariages, droner « dans le tas », droner, droner, droner…..il en restera toujours quelque chose!, n’a pas été une stratégie des plus dignes de la plus puissante des « démocraties » au monde.




    0
  • Salah Bouzid
    12 novembre 2010 at 2 h 20 min - Reply

    Allons, Monsieur Babès, soyons sérieux!

    Une autre blague – El-Moudjahid

    Le PNUD confirme : “L’Algérie enregistre d’énormes progrès”
    Sur la période 1970-2010 (40 ans) l’Algérie se classe respectivement au 9e et 5e places (I.D.H. et I.D.H hors revenus) sur 135 pays, selon le Rapport mondial sur le développement humain 2010
    Un succès incontestable, même si l’Algérie mérite un meilleur classement au vu de la réalité…




    0
  • jila
    12 novembre 2010 at 10 h 45 min - Reply

    je m’insurge contre cette version car voilà la vraie blague « http://viva-lalgerie.com/content/le-g%C3%A9n%C3%A9ral-tewfik-victime-dune-entorse-au-poignet




    0
  • HAMMANA.
    12 novembre 2010 at 12 h 00 min - Reply

    La lutte antiterroriste n’est qu’un leurre.Seule la base militaire de tamanrasset interesse les américains pour la conservation de laquelle ils n’ont pas hésité à se prévaloir de ce grand mensonge qu’est de combattre AQMI qui n’est autre qu’une de leurs inventions et qui à défaut,ils auraient inventé autre chose que la lutte contre un ennemi imaginaire qui ne fait son apparition que lorsque washington décide qu’il en soit ainsi en fonction des impératifs de leurs privilèges pour la réalisation desquels ils ne sont pas seulement disposés à fermer l’oeil sur les massacres des civils par l’armée algérienne mais de perpétrer eux-memes ces massacres.
    -Donc,cessons d’etre dupes car précisément une tactique à laquelle opte la dictature militaire en algérie pour détourner l’attention de l’opinion publique sur la misère du peuple dont elle est à l’origine.




    0

  • rachid 2
    14 novembre 2010 at 21 h 10 min - Reply

    Un psychopathe si tu veux qu’il laisse faire ou le convaincre caresse le dans le sens des poils … notre regime fait de psychopathes et les americains le savent tres bien …




    0
  • Congrès du Changement Démocratique