Édition du
29 March 2017

Des algériens falsifient leur état-civil pour devenir ….français!!!

Des algériens falsifient leur état civil

Du trafic pour devenir Français

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

El Watan.com  le 15.11.10 

Quand l’administration française continue de souffrir de la corruption et du laisser-aller qui règnent au sein de l’administration algérienne.

C’est ce que vient de démontrer le tribunal correctionnel de Meaux, une petite ville située à 40 km de Paris, dans le département de la Seine-et-Marne, en examinant, vendredi dernier, le dossier d’un Algérien qui a falsifié son état civil dans le but d’obtenir la nationalité française. Le quotidien Le Parisien, qui a publié l’information, a estimé, par ailleurs que près d’un millier de personnes, originaires majoritairement de la Kabylie, auraient utilisé la même escroquerie pour devenir des citoyens français.
Ainsi, pour obtenir la nationalité française, les faussaires ne sont pas allés par mille chemins. Ils ont poussé leur malhonnêteté jusqu’à modifier leur généalogie, afin de se faire passer pour des enfants ou des petits-enfants de parents algériens possédant légalement la nationalité française.

Le tout s’est fait, bien entendu, avec la complicité du chef de l’état civil de la commune du faussaire qui valide sans vergogne le fameux document, en contrepartie de quelques milliers de dinars. Or, si le geste paraît banal de l’autre côté de la Méditerranée, en France il crée une multitude de problèmes. A commencer par un sentiment de doute sur tous les dossiers de naturalisation déposés au niveau des préfectures par les Algériens. Selon des associations de défense des étrangers, la course à la nationalité française par de faux certificats et faux extraits de naissance a fini par créer chez les autorités françaises de véritables incertitudes quant à la véracité et la légalité des documents présentés.

Ce qui prolonge la durée consacrée à l’étude des dossiers déposés au niveau et amène l’administration à ne pas donner de suite favorable à de nombreuses demandes, notamment celles émanant d’Algériens. Pour Bruno Leroux, député socialiste de Seine-Saint-Denis, le phénomène des faux documents est plus important qu’on ne le croit. Il a indiqué avoir saisi par deux fois les ministres de la Justice de l’époque, sans pour autant que des enquêtes ne soient ouvertes pour débusquer les faussaires et les tricheurs.

«J’ai l’impression qu’il y a un phénomène connu sur lequel personne n’a voulu mettre le doigt», a-t-il expliqué au Parisien. Pour rappel, il y a quelques années, le village d’Aït Khellili, en Haute Kabylie, a été le théâtre d’une vaste opération de falsification de papiers d’identité et d’extraits de naissance. Plusieurs faussaires ont été arrêtés par la police depuis 2005 dans ce petit village paisible. Les escrocs auraient aidé près de mille personnes à acquérir la nationalité française. Mais force est de constater que l’escroquerie ne concerne pas uniquement la commune de Aït Khellili. A Tizi Ouzou, à Oran et dans plusieurs régions du pays, il suffit juste de soudoyer le préposé à l’état civil pour obtenir touts types de papiers.

Mais il n’y a pas que ceux qui désirent acquérir la nationalité française qui s’adonnent à ce genre de trafic, d’autres le font juste pour continuer à percevoir les pensions de leurs parents. La technique consiste à envoyer, par courrier, aux caisses françaises d’assurances, de faux certificats de vie, alors que lesdits parents ne sont plus de ce monde.
Il n’y a qu’en Algérie où l’on peut même délivrer un certificat de vie pour un mort et un titre de moudjahid pour une personne née après l’indépendance.

Yacine Farah

Nombre de lectures : 6478
12 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • khaled
    16 novembre 2010 at 16 h 50 min - Reply

    Il n’y a qu’en Algérie où l’on peut même délivrer un certificat de vie pour un mort et un titre de harki pour une personne née après l’indépendance




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    16 novembre 2010 at 18 h 36 min - Reply

    Devenir français ! quel honneur pour ceux qui souffrent du complexe du colonisé combien même français n’est pas une référence, pour preuve là ou est passée la France, règne le désordre.




    0
  • Arezki Nait Amar
    16 novembre 2010 at 19 h 13 min - Reply

    Le recours à la falsification de documents d’ état civil pour avoir la nationalité française est un autre des aspects du phénomène de la Harraga dont on en connait déjà deux : l’emprunt d’embarcation de fortune en mer et la conversion au christianisme. Notre journaliste nous parle des effets du problème mais se garde de nous renseigner sur ses causes. Mais meskine, Allah Ghaleb, il ne connait pas les problèmes auxquels sont confrontés quotidiennement ses compatriotes.




    0
  • Hamma
    16 novembre 2010 at 20 h 03 min - Reply

    Encore une fois la Kabylie est pointée du doigt comme si on voulait nous présenter cette région comme le berceau Algérien de la franco(phonie)folie.

    Il n’y a rien de surprenant, sinon que l’on découvre de plus en plus une Algérie en mal de sa jeunesse. J’ai parlé à beaucoups d’amis algérois, oranais, constantinois et même du sud de ce problème, ils me répondent tous qu’ils sont fiérs d’être Algéreins et que si c’est pour améliorer leur quotidien et celui de leurs parents, ils prendraient bien la nationalité du diable même. Le problème n’est pas identitaire, il est social. Notre jeunesse aime l’Algérie, mais ne supporte plus d’être exclue de cette Algérie qui se construit et se développe grace aux richesses que le système s’est accaparé.




    0
  • D B
    16 novembre 2010 at 20 h 04 min - Reply

    Bien vu Arezki. Ces affaires relèvent, en effet, du même phénomène qui a engendré el harragua ou là conversion au christianisme évangélique, bien souvent du moins.




    0
  • Med Tahar
    16 novembre 2010 at 20 h 58 min - Reply

    Je me rappelle durant les années 60 et 70 les gens qui avaient un passeport bleu (français) le cachaient soigneusement et n’osent même pas en parler. Le régne des dictateurs et autres mafiosos a fait perdre à notre jeunesse tout espoir de vie décente… Falsifier des documents pour quitter cette vaste prison est un demi mal devant les suicides collectifs en méditerranée.




    0
  • Afif
    16 novembre 2010 at 22 h 21 min - Reply

    بسم الله الرحمان الرحيم

    @ Hamma :

    En ce qui concerne l’acquisition de la nationalité française, tout le monde sait qu’il n’y a pas que la Kabylie, tout le monde sait pertinemment que, si la France ouvrait les vannes pour cette acquisition, il n’y aurait plus grand monde qui resterait en Algérie.

    Dans les Accords d’Evian, la double nationalité était exclue. Comment se fait-il qu’aujourd’hui, certains algériens ont la double nationalité. Quelqu’un peut-il avoir l’amabilité de nous en donner les références légales (lois, n° du JO). Merci par avance.

    Pour ce qui est de la constation de faux documents établis par l’Administration algérienne, c’est une catastrophe pour la crédibilité de notre état indépendant.




    0
  • Rbaoui
    16 novembre 2010 at 22 h 54 min - Reply

    @Yacine Farah

    « Ce qui prolonge la durée consacrée à l’étude des dossiers déposés … »

    http://etrangersimmigres.oriv-alsace.org/IMG/pdf/A_chap_II_Fiche_10.pdf
    Tout étranger qui pour les besoins d’un mariage, de l’acquisition
    de la nationalité française ou tout autre raison, doit
    présenter un acte civil étranger fait dans son pays d’origine.
    Il devra attendre entre un mois et un an, temps, durant
    lequel, les autorités françaises pourront être amenées à
    valider l’authenticité du document.




    0
  • AS
    17 novembre 2010 at 0 h 48 min - Reply

    mais que fait la police du CRIF ? enfin des islamo-bamboulas qui volent des papeirs, mais c’est le comble… ouai bon des intouchables l’ont fait avant et le font toujours d’ailleurs cher lecteurs j’ai eu vent qu’un certain service de police pouvait trafiquer a souhait et donner des papaiers a leurs indics ou journaleux de services… c’est totalement illegal… mais quand c’est le gouvernement qui le fait… pas de problemes… je connais personnellement deux personnes aynt eu des papaiers illegalement par l’entremise de ce service de police francais… alors 1000 algeriens en plus ca devrait pas faire plus de mal que ca…




    0
  • adel133
    17 novembre 2010 at 6 h 30 min - Reply

    il n ya que les pontes du régime de banane qui n’ont pas besoin de falsifier des documents pour devenir français.ils le sont depuis 62.quand aux autres algériens lambdas tous les moyens illégaux(à défaut de légaux)sont bons pour s’évader de cette immense prison à ciel ouvert.à Gaza il n ya pas autant de candidats à l’exil malgré le blocus israélien.




    0
  • bennekrouf Safia
    18 novembre 2010 at 9 h 19 min - Reply

    Mes Dames, Messieurs,
    J’ai l’honneur de me diriger à votre haute bienveillance par l’intermediaire de ce message afin de vous demander s’il vous serait possible de traiter (médiatiser) l’affaire de la petite SAFIA kidnappée par le régime militaire criminel de Bouteflika qui avait torturé, emprisonné, enlevé tous les memebres de ma famille pendant une durée de quatre ans avant de finir par restituer cette petite orpheline après quelle avait servi comme monnaie d’échange contre l’accquitement (négocié )du diplomate algérien Mohammed Ziane Hasseni un des auteurs présumés dans l’assassinat de l’opposant franco-algérien Ali Mecili en 1987 en France.
    Veuillez accepter l’expréssion de ma haute considération distinguée.

    =================================
    Réponse : adressez-nous le compte-rendu détaillé de cette affaire et nous le publierons.
    Merci.




    0
  • ali
    3 décembre 2010 at 13 h 59 min - Reply

    azul.qui ne veut pas partir d’algerie?qui ne veut pas acquerir la nationnalite francaise?SAUF BIEN SUR CEUX QUI NE PEUVENT PAS.revenant maintenant a ait-khelili.d’abord ait-khelili n’est pas un village.c’est plutot une commune de 13 villages.ait-eddih,meghira,akerrou,bouyala,agoulmim,tandlesth,elkelaa,hicham,sahel,tizi-bouamane,ait-kheir,bouachir et hedjadj.et le seul village connu et reconnu pour le trafic de papier d’etat civil pour les besoins d’acceder a la nationnalite francaise,cest le village SAHEL.qui vote aussi en masse pour le RND et le FLN et aussi pour la RECONCILIATION DE BOUTEFLIKA.C’est le village des indicateurs des services.du FRIC et DU trafic.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique