Édition du
30 March 2017

Wikileaks : quand Bouteflika se confie sur le Maroc et le Sahara Occidental

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

El Watan.com  le 04.12.10 

Selon des documents Wikileaks, Bouteflika estime que « la France n’a jamais vraiment accepté l’indépendance algérienne » et tente de régler ses comptes avec l’Algérie « en appuyant le Maroc »

« Un enfant ». « Il n’est pas ouvert ». « Il manque d’expérience ».  Bouteflika n’est nullement tendre avec le monarque Mohamed VI qu’il accuse d’être une marionnette entre les mains des Français lesquels n’hésitent pas à instrumentaliser le Maroc contre l’Algérie pour déstabiliser un pays dont elle « n’a jamais accepté l’indépendance » chèrement et dignement acquise.

Ces révélations de WikiLeaks, publiées vendredi 3 décembre dans la soirée par les quotidiens El Pais et Le Monde, viennent de prouver, s’il en est vraiment besoin, que le Maghreb est en proie à une grande instabilité à cause des incompréhensions et relations « froides » qu’entretiennent les dirigeants Algériens et Marocains. Pis encore, les pics de tensions entre le Maroc et l’Algérie ont nourri de graves crises diplomatiques qui ont failli dégénérer en guerre ouverte.

D’ailleurs, selon des mémos diplomatiques américains diffusés par WikiLeaks, Abdelaziz Bouteflika a fait part, à maintes reprises, à des interlocuteurs américains de son « aversion » pour le monarque marocain  dont la politique hostile à l’égard de l’Algérie n’est en fait qu’une commande de Paris laquelle « n’a jamais vraiment accepté  l’indépendance algérienne ».

En 2007, lors de ses entretiens avec, l’assistante du président américain George Bush pour la sécurité intérieure et l’antiterrorisme, Frances Fragos Townsend, Bouteflika a clairement accusé la France de « tenter de régler ses comptes avec l’Algérie  » en   appuyant le « Maroc ». Ainsi, pour Alger, il est apparaît clairement que le conflit du Sahara Occidental n’est qu’un leurre « français »  tendu par l’Elysée pour diviser le Maghreb et garder une influence malsaine dans cette région stratégique du monde.

Dans ce sillage, Bouteflika fera savoir aux américains que les Français, « du fait du poids de leur histoire coloniale au Maghreb, sont   incapables de jouer un rôle constructif dans le conflit » du Sahara Occidental. Et à ce sujet, il n’hésitera pas à déclarer que « si je pouvais résoudre le problème je le ferais ». « Mais je ne peux pas parler à la place des Sahraouis », a-t-il tranché.

Ce qu’il faut, c’est que « le Maroc et le Polisario trouvent une solution, et  ils peuvent le faire avec l’aide des Américains », aurait ajouté Abdelaziz Bouteflika.

Selon d’autres mémos diplomatiques américains diffusés par WikiLeaks, en février 2008, après un entretien avec un diplomate américain, Abdelaziz Bouteflika a jugé qu’au lieu de faire preuve d’une approche « élégante » en acceptant une indépendance du Sahara occidental,   qu’ils auraient pu « contrôler » ou « superviser », les Marocains souhaitent en réalité « un Anschluss, comme Saddam Hussein avec le Koweït ».

Mais contrairement à ce que laisse croire  ce tableau noir dressé par les coulisses de la diplomatie, les Algériens et les marocains peuvent s’entendre quelques fois. Pour preuve, le frère de Mohamed VI, Moulay Rachid est, apparemment, très apprécié par Abdelaziz Bouteflika avec lequel il affirme avoir  « plaisanté et discuté agréablement » lors d’une rencontre à Séville, en Espagne, selon un autre mémo américain.

Malheureusement, les plaisanteries ont leurs limites et les clés du Makhzen ne sont pas détenues par Moulay Rachid. Et en attendant des jours meilleurs, le Maghreb continue à patiner dans ses divisions et ses crises de désespoir…

Abderrahmane Semmar

Nombre de lectures : 10131
13 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Djamel Eddine U
    4 décembre 2010 at 17 h 03 min - Reply

    Bonne nouvelles:
    Wikileaks.org etait bloque hier et a perdu son domaine classique qui etait hosted par Amazon. Il a reussit aujourdhui a tranferer son domaine en Suisse, Holland et Allemagne. Vous pourrez des aujourdhui acceder a ce site a ses nouveaux domaines:
    Serveur Suisse: http://www.wikileaks.ch
    Serveur Holland: http://www.wikileaks.nl
    Serveur Allemagne: http://www.wikileaks.de

    En attendant de nouvelles publications sur mon pays, je vous souhaite bonne patience et perseverance.
    Fraternellement,




    0
  • Si Salah
    4 décembre 2010 at 17 h 04 min - Reply

    « .. les clés du Makhzen ne sont pas détenues par Moulay Rachid… » et les clés d’Alger ne sont pas detenues par Bouteflika….
    Avec 1/10 des rentrées de l’Algérie, le Maroc a l’autoroute, le TGV, et c’est un pays dont revent les touristes…qu’avons-nous avec les 1000 milliards engrangées sous Boutef? Nous avons le DRS-Etat, les scandales par centaines, and les Harragas…pas de quoi etre fier.

    Si Salah




    0
  • AS
    4 décembre 2010 at 17 h 39 min - Reply

    sans blague, venant de la voix de la France… c’est touchant… comme dirait son chikour sarkozy… avec internet tout se sait… alors cessez vos cinemas et allez vous en…




    0
  • Sami
    4 décembre 2010 at 21 h 30 min - Reply

    Personnellement j ai pas besoin de nouvelles concernant l’Algérie, ce qui se passe en Algérie est très clair!! c est plus que le soleil!!!!!




    0
  • brahim
    5 décembre 2010 at 1 h 45 min - Reply

    A qui se confie bouteflika ,et sur qui ? a ses maitres imperialistes/sionistes americains ,assistance du criminel sioniste bush -il n’a trouve d’ennemi que le roi du maroc musulman et arabe ,roi d’un pays frere .
     »je ne lui serrerai pas la main … » des propos d’un enfant .wallah ma tahchem




    0
  • Salah Bouzid
    5 décembre 2010 at 3 h 17 min - Reply

    Messieurs Mohammed VI et Bouteflika,

    Laissez les Marocains venir supporter leur équipe de foot et laissez les Algériens aller au Maroc faire la même chose. Au moins cà!

    Voilà on demande pas grand chose.




    0
  • chleuh 68
    5 décembre 2010 at 12 h 45 min - Reply

    vive l’algerie et le Maroc qui on tout deux une communauté Berbere et Arabe et de surcroit musulmane. Aucune difference entre ces deux peuples , si ce n’est une volonter de diviser pour mieux régné venant de personne malveillant avec des objectifs malveillants. un seul pays le maghreb.




    0
  • brahim
    5 décembre 2010 at 13 h 23 min - Reply

    bouteflika se confie a son interlocuteur-sidou- imperialiste le general william ward de africom en affirmant sa suprématie sur les generaux…et affirme qu’ils ne détiennent aucun pouvoir en Algérie …et qu’ils obéissent aux civils…MAHZALA alors que la base américaine et le centre d’écoutes a tamanrasset a été construit avec son ignorance totale et sur seule décision de quelques généraux pire presence des troupes americaines en algerie au sud -je me demande ya rais el 3izza oul karama pourquoi parler des affaires internes de l’algerie a siadek les sionistes ?
    dans un autre cable d’apres wikileaks il affirme au meme interlocuteur que si l’algerie était dans la meme position que l’egypte on aurait appliquer la même politique avec ghaza …c’est a dire il veut se montrer aux americains qu’il est meilleur collaborateur que moubarek…
    nous attendons de wikileaks de nous publier ce que chakib khelil avait promis a ses maitres impérialistes a propos de notre gaz et petrole…zerhouni a ses maitres des services francais …reda malek comme chef du gouvernement aussi ….
    ya jemaa il ne reste qu’une seule arme LA DESOBEISSANCE CIVILE
    BLABLABLA MAYANFAACH




    0
  • Rif-ino
    6 décembre 2010 at 16 h 04 min - Reply

    Les entretiens entre l’Ambassadeur américain à Alger, Robert Ford et le Président algérien Abdelaziz Bouteflika révèlent les positions des deux pays sur le dossier du Sahara occidental. Si beaucoup d’éléments étaient déjà connus, des petites révélations et certaines phrases en disent long sur l’écart croissant entre les intérêts particuliers de l’Algérie, et celui des grandes puissances sur la question sensible sahraouie.
    Abdelaziz Bouteflika, Président de la République Démocratique et Populaire d’Algérie

    La note qui date du 25 juin 2008 ( http://www.elpais.com/articulo/internacional/Cable/Argelia/dice/presionara/saharauis/elpepuint/20101203elpepuint_21/Tes ) dépeint un président algérien irrité par l’appui de plus en plus soutenu des Etats-Unis au plan d’autonomie des provinces saharienne proposée par le Maroc.

    Mais les plaintes d’Abdelaziz Bouteflika ne feront pas tanguer Robert Ford. Il écarte la voie de l’auto-détermination par référendum qui lui parait dans l’impasse pour appuyer un plan d’autonomie pragmatique et permettant aux sahraouis [des camps de Tindouf] de sortir enfin de leur statut de réfugiés. Le Président algérien n’en démord pas, et affirme que l’auto-détermination des sahraouis est une question de principes.

    Alors que l’Ambassadeur affirme la préférence des Etats-Unis pour une autonomie à l’image de celle des Kurdes en Irak par exemple, Bouteflika plaide pour un statut-quo. Alors que Ford explique qu’il n’est pas acceptable de voir le conflit continuer encore une trentaine d’année, Bouteflika préfère une évolution par étape, même si elle est lente. Ca prendra le temps qu’il faudra, pourrait être une bonne manière de résumé la pensé du Président algérien.

    Pour conclure sa note, Robert Ford cite les propos du Président Bouteflika qui en disent long sur les perspectives d’évolution du conflit. « Bouteflika a indiqué qu’il voulait trouver un moyen de sortir de l’impasse ». On ne saura pas si l’impasse concerne la situation du Polisario, ou plutôt celle de l’Algérie prise au piège dans son entêtement pro-polisario. L’ambassadeur Ford enfonce le clou en concluant sa note par un délicieux : « il n’y a tout simplement aucune idée créative ici [en Algérie] sur le moyen d’y parvenir ».




    0
  • aboudouma
    7 décembre 2010 at 6 h 48 min - Reply

    que dire apres tous ces temoignages?
    l’algerie a ete toujours mal lotie en ce qui concerne ses dirigeants….avec une difference : auparavant ils arrosaitent leur incompetence apr de l »ideologie d’importation…….maintenant , alors que toutes les ideologies sont en crise, mr bouteflika arrose son incompetence apr de la fourberie et du ridicule……..mauvais signe pour l’avenir de la pauvre algerie!




    0
  • MJ
    19 décembre 2010 at 19 h 23 min - Reply

    @Aboudouma.

    Votre roi est lui exempt de tout reproche bien sur, de même que son administration et ses courtisans et courtisanes.




    0
  • Afif
    19 décembre 2010 at 22 h 13 min - Reply

    Fermons les frontières avec la Tunisie qui s’est rangée du côté du Maroc ou bien ouvrir les deux frontières. Pas de favoritisme des uns par rapport aux autres.




    0
  • Afif
    19 décembre 2010 at 22 h 44 min - Reply

    بسم الله الرحمان الرحي

    @Aboudouma :

    Votre roi a abandonné la Mauritanie sans vous demander votre avis, il a partagé le Sahara occidental avec la Mauritanie, revendiquée dans le passé comme territoire marocain, là aussi sans demander votre avis. Aujourd’hui, il propose l’autonomie au Sahara occidental, alors que ce territoire est considéré comme partie intégrante du Maroc, alors pourquoi l’autonomie, et pourquoi différencier le Sahara occidental des autres régions marocaines. Bref, votre roi, vos rois n’ont pas une position stable et continue. Et c’est ce qui m’inquiète quand j’ai demandé l’ouverture des frontières dans mon précédent post : qui me garantit qu’un jour ou l’autre, votre roi versatile ne va pas décider de fermer unilatéralement la frontière, pour une raison ou une autre, comme il a fait en 1994, après que le Président Chadli l’ait ouverte quelques années auparavant.

    Aussi, cher frère, pas d’ouverture des frontières sans un engagement ferme des deux gouvernements de ne jamais fermer les frontières : l’Algérie et le Maroc, un seul pays. j’espère que vous êtes d’accord avec ma proposition, pour qu’on ne se moque plus de nous.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique