Édition du
26 March 2017

Témoignage Slaheddine Alaoui sur Assabil online [Vidéo]

Slaheddine Al-Aloui, habitant de Bousalem dans le gouvernorat de Jendouba, a été condamné à un total de 14 ans de prison à la suite de cinq condamnations différentes pour appartenance au parti an-Nahdha. Les tribunaux lu…i ont imposé, en plus de ces peines de prison, un total de 16 ans de contrôle administratif. Dès sa libération en 2004, la police de renseignement a déclaré à M. al-Aloui oralement qu’il devait leur demander la permission 3 jours à l’avance s’il avait l’intention de quitter la région de Jendouba. En 2009, cinq ans après sa libération, la police continuait de le faire pointer hebdomadairement.

La restriction sur les mouvements de M. Aloui a efficacement entravé sa capacité à trouver un emploi, afin de subvenir à ses propres besoins ainsi qu’à ceux de sa femme et de ses filles.[14] Après une formation d’ingénieur agronome, M. al-Aloui a été licencié de son emploi lorsqu’il a été emprisonné et il n’a pas eu d’emploi depuis sa libération. En automne 2005, il a mené une grève de la faim trois jours par semaine pour demander la levée de son contrôle administratif afin de pouvoir trouver du travail. M. al-Aloui a également lancé une offre symbolique pour vendre ses filles afin de protester contre le fait qu’il soit empêché de subvenir à leurs besoins.

« Les employeurs me disent qu’ils ne peuvent pas m’embaucher parce que la police sera sur leur dos », a déclaré M. al-Aloui. « Les ex-prisonniers trouvent généralement du travail en ouvrant leurs propres petits commerces ou entreprises. S’ils font quelque chose de plus gros, cependant, ils vont vous causer des problèmes. Mais je ne peux même pas démarrer un petit projet parce que je n’ai pas d’argent. »[15]

Au bout de cinq ans, il n’a toujours pas été avisé par écrit des restrictions portant sur ses déplacements.

Via www.hrw.org


Nombre de lectures : 106224
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • brahim
    15 décembre 2010 at 1 h 49 min - Reply

    LA HAOULA OULA KOUATA ILLA BILAH




    0
  • Mourad
    15 décembre 2010 at 6 h 29 min - Reply

    A Zeyn El Abidine,

    En qualite de President vous etes le premier responsable des depassements de vos agents de securite ainsi que leurs injustices envers vos citoyens. C’est une honte a vous de porter un nom tel que le votre alors que vous permettez ce type de torture a des gens innocents.




    0
  • SAID
    15 décembre 2010 at 10 h 32 min - Reply

    IBN KHALDOUN deja en son temps l ‘affirmait : les arabes possède un sens inné pour la tyrannie, on le voit bien en 2010 tous les regimes arabes font allégeance aux USA uniquement par amour du pouvoir.ON Vient nous parler de terrorisme, tous ceux qui combattent la tyrannie sont taxés de terroristes ,ah! la belle trouvaille.Et si ceux qui ont decidés de lutter contre l’ oppresseur dans les maquis étaient également des athées et des chretiens???????




    0
  • nomade
    21 décembre 2010 at 19 h 33 min - Reply
  • Congrès du Changement Démocratique