Édition du
30 March 2017

النقيب أحمد شوشان :كلمة موجهة للقيادة العسكرية


Nombre de lectures : 5634
45 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • tacili
    16 décembre 2010 at 21 h 25 min - Reply

    الخلاف الفكري لن يمنعني من إعطاء هذا الرجل حقه و إبداء إعجابي بمنهجيته و شجاعته.




    0
  • Sami
    16 décembre 2010 at 21 h 36 min - Reply

    Merci Mr Chouchane!! Baraka Allaho fik
    j ai suivi votre témoignage et c’est très fort !!! Bcp de détails que je n’ai jamais pense que quelqu’un pourrait avoir . C’est vraiment l’un des plus forts témoignages qui explique comment la guerre sale a été menée.
    Je vous salue pour votre courage, honnêteté et ces informations très précieuses!!
    J’invite tous les algeriens a voir et a partager ce témoignage et même mener des débats concernant ces faits très intéressants, et pour rappeler ce témoignage compte 47 vidéos !!
    Allah yahfdek Mr chouchane
    Cordialement




    0
  • brahim
    17 décembre 2010 at 2 h 15 min - Reply

    Barak Allahou fik frere chouchane .




    0
  • Ahmed Chouchane
    17 décembre 2010 at 3 h 06 min - Reply

    الاخ طاسيلي
    السلام عليكم و شكرا على تعليقك المشجع
    اعتقد ان الخلاف المؤسس على النظر بين العقلاء كان دائما مصدرا للارتقاء بالفكر إلى أصوب الآراء. و لذلك إذا سلمت القلوب من مؤثرات الشهوة و الهوى فإن الافكار المختلفة في منطلقاتها لا بد أن تتقاطع في نقاط ما على مسار سياحتها في البحث عن الحقيقة. و انا متاكد من ان ابناء الجزائر اذا تخلصوا من سطوة الشهوة و الهوى على قلوبهم قادرون على إنضاج ملكة التفكير لديهم إلى القدر الذي يحول اختلاف افكارهم مصدر اثراء و تعاون و تصويب و توحيد لآرائهم و مواقفهم في القضايا المتعلقة بوطنهم و مستقبل شعبهم.




    0
  • Ahmed Chouchane
    17 décembre 2010 at 3 h 24 min - Reply

    الاخ سامي
    السلام عليكم
    احييك و ابادلك نفس مشاعر الاخوة و الاحترام و الله يحفظك و يرعاك
    بالنسبة للشهادة التي قدمتها ارجو ان تكون عامل تشجيع لكل من يملك معلومات تساعدنا على تشخيص أدق لازمتنا الخطيرة و محفز لكل الجزائريين لاخذ المبادرة كل حسب امكانياته من اجل المساهمة في وقف الانهيار و النهوض ببلدنا من جديد لأن موقف التحفظ و اللامبالاة من الازمة المتفاقمة يوما بعد يوم عندما يتجاوز الحدود المعقولة يصبح مساهمة مباشرة في مزيد من دمويتها و بشاعتها. فعلينا جميعا ان نرفع سقف التوعية بخطورة هذه اللامبالاة لعل الله يحفظ بلدنا و يجنب شعبنا مصيرا اسوأ




    0
  • samir64
    17 décembre 2010 at 7 h 07 min - Reply

    baraka allahou fik.Tout est dit.la balle est dans le camps de l’ANP.cet appel doit être diffuser à grande echelle.




    0
  • Sami
    17 décembre 2010 at 8 h 57 min - Reply

    J’espere que les militaires en algerie comprendront et prendront ce message au serieux , parce que le moment est très très critique!! Il faut qu’ils comprennent que la politique mènée jusqu’à maintenant qui leur a donne une sorte du tutelle sur le peuple nous a amené a une catastrophe à tous les niveaux et tous les domaines !!!
    Le peuple qui a donné ben mehidi, si elhawas, ben boulaid, amirouche, djamila bouhired, chaabani ,… et la liste est tres longue. Ce peuple est grand et capable !!




    0
  • Zerdaza
    17 décembre 2010 at 16 h 07 min - Reply

    Wallahi cet home est brave, j’ai suivi tous ce qu’il faisait son site internet
    et j ai vu un homme constant, coheront si c’est a moi je le prenderai comme un model, c’est come le cheval arabe qui respresent la meuilleur race des cheveaux du monde

    Bravo monsieur chouchen digne successeur de Ben Boulaid, si el hawesse, Zeroud, ben mhid et chaabani et autres




    0
  • Ahmed Chouchane
    18 décembre 2010 at 4 h 31 min - Reply

    Frere Brahim
    wa fika barak Allah




    0
  • Ahmed Chouchane
    18 décembre 2010 at 4 h 42 min - Reply

    Frere Zerdaza
    assalala alalaikum
    Ton temoignage est un honneur pour moi, merci. J’espere etre digne de representer ces Grands Martyres de notre glorieuse revolution, je les aime et je les respecte a l’extreme et je resterais loyal a leurs veux in sha Allah. . Rahimahoum Allah.




    0
  • Ahmed Chouchane
    18 décembre 2010 at 5 h 06 min - Reply

    Frere Sami Assalam alaikum
    Merci pour le commentaire. Je crois que chacun de nous doit passer a l’action pour motiver les autres. Tous les citoyens/nes algeriens/nes sont concernes/ees par la participation au changement, c’est l’affaire de tout le monde. Les braves militaires doivent assumer leur part de responsabilite avec plaisir et sans conditions, ceux qui refusent d’agir seront depasses par les evennements, parceque c’est l’existance de l’Algerie qui est en jeux et cependant aucun ne peut consever ces biens egoistes.
    In sha Allah les braves algeriens de l’ANP seront au rendez-vous et seront la majorite




    0
  • Ahmed Chouchane
    18 décembre 2010 at 5 h 16 min - Reply

    الاخ سمير
    السلام عليكم و بارك الله فيك على التعليق
    نشر هذا النداء مسؤولية على عاتق كل جزائري يسعى الى تحقيق التواصل الشفاف بين الجزائريين في كل المواقع من اجل توحيد المواقف و تكثيف الجهود الرامية الى وقف الانهيار الشامل للجزائر و النهوض بها نحو مستقبل أفضل باذن الله.
    فشكرا لكل من ساهم في نشر هذا النداء




    0
  • Sami
    18 décembre 2010 at 19 h 50 min - Reply

    A Mr Chouchane , c »est nous qui nous devons vous remercier frere. Les gens comme vous , Mr haroune , Samraoui .. et les autres braves soldats qui nous ont montre la triste réalité !! Et inchallah les fils et les filles libres d Algérie vont rendre son honneur et sa liberte et independance confisqués!!
    Baraka Allah fik Et Inchallah vous préservera pour le peuple algerien tous




    0
  • samir64
    20 décembre 2010 at 7 h 43 min - Reply

    salem aleykoum
    je souhaiterais que vous multipliez ce genre d’intervention,c’est à dire les appels vers l’institution militaire car les militaires se comprennent entre eux.c’est en lançant ce genre d’appel que les consciences au sein de l’ANP se mettront à bouger pour changer les choses.vous avez le verbe facile et vous parlez dans la langue que chaque militaire comprend.rendez l’honneur à notre glorieuse armée en continuant sur cette lancée et j’appel tous les internautes à envoyer ces videos dasn tous les forums algeriens.




    0
  • Ahmed Chouchane
    21 décembre 2010 at 3 h 56 min - Reply

    Frere Samir wa alaika assalam
    In cha Allah je vais faire de mon mieux




    0
  • Ammisaid
    22 décembre 2010 at 11 h 49 min - Reply

    D’après vous, est-ce qu’il y a beaucoup d’officiers dans l’armée qui ont la même conscience que vous et celles de ceux qui nous avions le plaisir d’entendre sur les télés du net et à travers les sites d’oppositions?
    Et, est-ce qu’ils ont peur comme tout à chacun d’être assassinés ou écartés d’une façon ou d’une autre par ceux qui n’ont pas froid aux yeux, ni pitié du peuple, ni pitié de l’Algérie ? Et, enfin est-ce qu’ils sont traversés par de multitudes de convictions qui font qu’ils n’arrivent pas à s’unir pour sauver l’armée, les services, l’état et se rapprocher du peuple pour commencer à construire notre pays dans la paix, le sérieux, la justice et la dignité pour tous et pour toutes ?
    Évidemment, si mes questions sont trop sensibles, vous pouvez me répondre comme vous le souhaiterez.
    De toutes les façons l’existence d’hommes comme vous au sein de l’armée, des autres institutions de l’état et un peu partout, un gage d’espérance pour le future de notre pays. Allah ikoun ma3a tout ceux et toutes celles qui,désirent un pays Normal et un peuple uni et fraternel, un peuple juste et solidaire, un peuple au service de l’état et un état au service du peuple, un peuple tolérant et heureux…
    Fraternellement et respectueux à toi




    0
  • Ahmed Chouchane
    22 décembre 2010 at 21 h 58 min - Reply

    Ammisaid, merci pour votre commentaire qui resoud l’Echec des hommes honnêtes a prendre l’initiative au changement.
    1- Les officiers dignes de l’Algerie independante au sein de l’ANP sont nombreux, du moins parmi les promotions 1970-1990. Les plus anciens parmi eux vont bientôt être a la tête de l’ANP. C’est pour cela que j’ai jugé utile de lancer mon appel a la future génération du commandement de l’ANP à ce moment historique pour rafraîchir leur conscience nationale endormie par l’autorité de l’ancien commandement pendant 20 ans.

    2- S’ils ont peur d’être éliminés?
    Je dirais :Oui, non pas sur le plan physique mais plus gravement sur le plan moral et privé. parce qu’ils sont subalternes a un commandement corrompu qui dirige les institutions de tout un Etat et en plus soutenu par une vieille société civile classiquement organisée et d’une élite culturelle hypocrite, manipulée et méchante malheureusement.
    3- Est-ce qu’ils sont traversés par de multitudes de convictions ?
    A mon avis la multitude de convictions n’a rien a avoir avec l’Echec de l’union des officiers honnêtes jusqu’à maintenant. Parce que c’est au niveau du haut commandement de l‘ANP que la décision d’un changement passif doit être discuté.
    Je crois personnellement qu’une élite nationale politique nouvelle très consciente de la situation délicate que traverse notre pays doit prendre l’initiative du changement radical de ce régime pourri. l’établissement d’une communication constructive et transparente avec le futur commandement de l’ANP est vital pour assurer la passivité et diminuer les dégâts.
    personnellement, Je me suis volontairement engagé pour motiver tous mes anciens collègues, subordonnés et étudiants qui sont aujourd’hui au cœur du commandement de l’ANP pour qu’ils mettent l’institution militaire a la disposition du peuple algérien et pour aider son élite nationale sincère, compétente à instaurer un Etat Algérien légitime de justice.
    Ce que je souhaite, est que chaque algérien essaie de faire quelque chose de pratique dans le bon sens. Ceux qui ne peuvent pas pousser cette charrette en avant sont appelés à présenter une solution meilleure ou laisser les gens travailler. C’est le seul choix devant nous a mon avis et que Allah Le Plus Grand bénisse notre chemin et guide notre pays de tout mauvais imprévu.
    Wassalam




    0
  • MissTmourt
    23 décembre 2010 at 1 h 24 min - Reply

    Salam Frère Chouchane,

    Merci pour votre courage et votre fidélité à l’Algérie. A mon humble avis, la solution à la crise algérienne réside dans l’équation suivante:

    (ANP+DRS+Élite Intellectuelle) Hommes Honnêtes + Action = Changement de régime

    Une élite civile intellectuelle honnête et sincère est en train de se constituer (je pense en particulier à L.Addi, D. Benchenouf, S.E. Sidhoum, etc….). Celle-ci était inexistante (ou plutôt inaudible dans les années 90). Son travail de sensibilisation sera long et probablement, ce sera la génération prochaine, ou celle d’après, qui en récoltera les fruits. Ce qui, pour en revenir à notre équation, et pour nous limiter au court terme (5 à 10 ans) nous ramène à ceci:

    (ANP+DRS) Hommes Honnêtes + Action = Changement de régime

    En d’autres termes, le changement (à moins d’une révolte généralisée qui ménera le pays on se sait où) n’est pas pour demain à moins d’une véritable révolution au sein des services de sécurité qui tiennent le pays. Je vous pose donc la question : vous nous parlez d’hommes honnêtes au sein de l’ANP, pensez vous que les officiers sincères, auxquels vous faites référence, soient de taille face aux officiers criminels comme Djebbar et Tartague qui, par leur crime, sont montés tout en haut de la pyramide de l’ANP. Personnellement, je ne vois pas ces hommes favoriser une vraie démocratie algérienne qui signifierait la fin de leur impunité. Je ne vois pas ces hommes lâcher quoique ce soit pour les 20 ans à venir. Ils ont beaucoup trop à perdre. Selon vos sources, quel le rapport de force au sein de l’ANP ? Un changement de cap est il possible dans les 5 ans ?

    Autre question, savez vous ou quelqu’un d’autre lisant cette question, le profil du successeur de Smain Lamari dont j’ai oublié le nom ? Est ce un sous-fifre de Toufik ? Est ce un criminel comme Tartag et K. Abderhamane ? On peut trouver sur internet beaucoup d’information sur l’Algerie, mais curieusement il n’y a rien sur cet individu…




    0
  • Ahmed Chouchane
    23 décembre 2010 at 18 h 55 min - Reply

    Miss Tmourt, wa alaikoum assalam
    Merci a vous, je crois que votre approche est dans le bon sens, même si l’équation du problème est un peu plus compliquée. L’elite doit prouver au peuple algerien qu’elle est nationale et qu’elle représente ses voeux et ses ambitions; les frères que tu as cité sont parmi tant d’autres que j’ai contacté personnellement, sans oublier la récupération de l’élite manipulée par le régime corrompu. Donc le temps nécessaire dépend de inefficacité de notre motivation au sein du peuple.
    Dans votre équation vous considérez le DRS comme une partie indépendante; a mon avis à l’avenir ca ne sera plus le cas.

    1- Le DRS a surgi de cette façon diabolique parce que les anciens chefs de l’ALN/ANP l’ont toujours utilisé pour la sale besogne pour régler leurs problèmes personnels. Le nouveau commandement militaire n’aura plus besoin de ca à mon avis et les circonstances que vit l’Algerie exigent l’alternative d’une communication constructive et transparente entre algériens pour établissement d’un Etat de droit et de justice. Cependant le DRS n’est qu’une fraction de la securité a la disposition du ministère de la défense, donc subordonnée au Cdt de l’ANP.

    2- La position du chef du DRS dans le drame national depuis 1992 et son grade de Général de Corps d’Armée permettaient a son institution d’imposer ses choix et ses conditions de travail sur les autres chefs de l’ANP. Tous les successeurs du chef actuel du DRS sont loin d’etre dans la mesure d’imposer quoi que ce soit aux nouveaux chefs de l’ANP, ni en terme de Grade ni de fonction, ni en terme de caractere personnel.
    A mon avis, après le Gl.C.A M Medien la parole finale ne reviendra plus au DRS mais aux nouveaux chefs de l’ANP.
    A propos du rapport de force, les criminels ne peuvent jamais œuvrer dans un climat ouvert. Les Tartag et les Djebbar commettaient leurs crimes sous la couverture médiatique et politique d’une mouvance qui prétendait défendre la république et la démocratie. Des que j’ai personnellement dénoncé tartag et kamal A Rahmane ils etaient cuits même au sein de l’ANP….. En devoilant la verite sur la situation et en communiquant sérieusement et sincèrement avec la majorité des algeriens y compris les militaries, Jabbar et tous les autres criminels seront grillés et isolés et ne pourront rien faire.
    En ce qui concerne les officiers auxquels j’ai fait référence ils sont plus forts de caractère que tous ces fameux criminels et plus competents sur le plan professionnel et intellectuel, donc le rapport de force au sein de l’ANP dans le proche futur in cha Allah sera définitivement en faveur des bons officiers.
    La question qui se pose est: pour le compte de qui doivent ils intervenir si la société civile et la majorité du peuple (tout inclus) sont manipules d’une façon ou d’une autre par telle ou telle partie.
    Vous avez raison quand vous dites que le changement n’est pas pour demain, mais il est urgent de commencer immédiatement à motiver dans le bon sens , autrement la dérive a l’ Irakienne est inevitable.
    En ce qui concerne le successeur de smain j’ai des renseignements sur lui. Il n’est pas du genre tartag ni Kamal A rahmane, mais ca ne veux pas dire qu’il est Ben Mhidi. Il est de la nouvelle génération d’officiers, il était promu au Grade de General après sa désignation a la place de Smain. Cela veut dire qu’il est un homme de confiance de Toufiq. Pour le moment je n’ai aucune preuve de son implication dans des pratiques criminelles; torture, etc…….et je juge par principe qu’il n’est pas utile de publier son nom ou sa biographie pour le moment.




    0
  • Said
    23 décembre 2010 at 19 h 45 min - Reply

    السلام عليكم و رحمة الله و بركاته
    جزاكم الله على جهودكم …و نقول حسبنا الله و نعم الوكيل..أرجو أن نتواصل ..




    0
  • MissTmourt
    24 décembre 2010 at 3 h 18 min - Reply

    salamoualikoum Grand Frère Ahmed,

    Merci pour vos réponses. Je comprends mieux certaines choses, surtout le rôle de ces civils qui ont servi de couverture aux criminels au sein de l’armée. Cependant, n’oubliez pas que ces civils corrompus sont également protégés par l’ANP. Il est par exemple impossible pour un journaliste ou un juge de faire son travail.

    Il est donc difficile de reprocher au peuple son manque d’initiative, pour contrer la pseudo élite civile qui protège les voleurs de l’ANP, lorsqu’il risque la prison ou la mort. En d’autres termes, si les officiers sincères attendent qu’une élite civile organisée et puissante existe pour qu’ils puissent bouger alors que dans le même temps ils travaillent pour une institution ANP/DRS qui fait tout pour qu’une telle organisation ne voit pas le jour, on va attendre longtemps le changement !!!

    Nous sommes dans un cercle vicieux que seuls les militaires peuvent briser s’ils ne veulent pas que le pays bascule dans l’anarchie.

    J’ai personnellement du mal à comprendre comment des massacres de villages entiers avec femme et enfants n’ont pas bouleversés les forces au sein de l’ANP ? Sans parler des émeutes de Kabylie où des jeunes sans défense se faisaient tirer comme des lapins….comment un officier ou même sous-officier qui aime sa patrie peut-il rester silencieux ?? Je suis de ceux qui ne comprennent pas frère Chouchane…..

    Je profite de ce site internet pour, en tant que simple algerien inconnu, dire aux militaires sincères et hésitants qui nous lisent…..il est venu le temps de choisir votre camps !! Réveillez vous avant qu’il ne soit trop tard !!! Réveillez vous avant que l’Histoire ne vous jettent à la poubelle, êtes vous moins compétents que les DAF ??? Organisez vous et débarrassez nous de cette vermine. Occupez vous des militaires pourris et faites confiance au peuple….




    0
  • Ahmed Chouchane
    25 décembre 2010 at 0 h 19 min - Reply

    الاخ سعيد
    و عليكم السلام و رحمة الله و بركاته
    شكرا على اهتمامك , و مرحبا بك
    يمكنك التواصل معي عبر البريد الالكتروني
    achouchane1959@hotmail.com




    0
  • Ahmed Chouchane
    25 décembre 2010 at 2 h 58 min - Reply

    Miss Tmourt
    Wa alaikum assalam wa rahmatu Allah
    Commençons par la fin de votre commentaire.
    A mon avis vous avez parfaitement compris le problème, mais il est difficile pour vous d’accepter l’atrocité du drame, parce que vous avez élevé la barre de motivation nationale très haut. Ca m’arrive de temps en temps, mais heureusement qu’avec expérience j’ai eu le courage de confronter les réalités telles qu’elles sont. Les officiers honnêtes que je connaissais à l’époque de la crise étaient subordonnés a un commandement criminel et ne pouvaient rien faire pour éviter le génocide, même ceux qui ont déserté et rejoint les maquis ont été trahis et exterminés. Bientôt in cha Allah, la situation va changer a la faveur de ces officiers qui doivent a mon avis prendre l’initiative de nettoyer l’ANP et ses annexes des éléments criminels et d’établir une collaboration étroite avec l’élite sincère de leur pays. Mon devoir est de pousser la dynamique du changement pacifique dans ce sens et je souhaite qu’Allah m’aidera avec mes frères collègues a accomplir cette mission avec succès in cha Allah.
    En ce qui concerne le manque d’initiative je n’ai jamais approché le peuple auparavant, mais j’ai appelé l’élite sincère et compétente pour s’unir autour d’une plateforme et se présenter sur le terrain avec une initiative politique nationale qui répond aux ambitions du peuple algerien, sinon c’est la même élite corrompue qui va prendre les manettes du pouvoir en changeant ses couleurs; d’où la nécessité de motiver le peuple algérien y compris l’élite manipulée par le pouvoir corrompu pour adopter cette initiative des maintenant.
    Je crois que je me suis bien exprimé cette fois ci; aucun ne doit attendre l’autre, que tout le monde travaille sur le terrain dans le bon sens et avec la meilleure coordination transparente possible pour un changement pacifique radical du systeme actuel.
    Le reste c’est Allah SWT seul qui s’en occupera.




    0
  • still
    25 décembre 2010 at 15 h 14 min - Reply

    Enfin un (ex)insider qui non seulement nous donne un instantané réel de la face hideuse de l’institution qui nous maintient en esclavage mais il nous apprend aussi que tout n’est pas perdu et que la nouvelle génération d’officiers supérieure porte l’espoir et la capacité de renouer avec le peuple pour sauver la maison.dz.
    Baraka allahou fik wa kathara min amthalik.




    0
  • MissTmourt
    25 décembre 2010 at 15 h 39 min - Reply

    Frere Chouchane,

    BarakAllahoufik…




    0
  • salah
    26 décembre 2010 at 19 h 27 min - Reply

    salam alykoum franchement vous avez tous dit. et je te Félicite pour ton courage. je me demande quand il faut bouger avec des manifestations devant les Etablissements comme les ambassades, les consulats à l’étranger. merci




    0
  • tacili
    27 décembre 2010 at 13 h 56 min - Reply

    السيد أحمد شوشان

    فيما أرى شخصيا أن جهاز المخابرات يشكل العمود الفقري للنظام يبدو من خلال ردودك لبعض الزملاء في هذا الموقع أنك ترى عكس ذلك نوعا ما إذ تعطي لقيادة الجيش اليد العليا في القرارت النهائية. هل يرجع ذلك لدوافع نفسية كونك من الإطارات السابقة للجيش أم لديك أدلة تثبت ذلك ؟

    ثانيا : حاولتم مرارا عدم ربط ندائكم الأخير بأي عمل جماعي قد يتم التحضير له داخل المؤسسة العسكرية رغم إيحائكم بأن عناصر وطنية قد بلغت مناصب حساسة و يمكنها أن تقلب الأوضاع رأسا على عقب. ألا تخافون أن تؤدي تصريحاتكم إلى عمليات تصفية وقائية و إستباقية داخل الجيش ضد هؤلاء ؟

    ثالثا : هل تلقيت ردا عن تساؤلاتك التي تخللت شهاداتك الأخيرة عن الأحداث من قبل قيادات الجماعات المسلحة ؟

    شكرا مسبقا على تفاعلكم إذا سمح وقتكم بذلك.




    0
  • Ahmed Chouchane
    28 décembre 2010 at 4 h 14 min - Reply

    الاخ طاسيلي
    السلام عليكم
    لست أدري على أي أساس تشكل لديك هذا الرأي و إن كنت لا أختلف معك على وصف جهاز المخابرات كعمود فقري للنظام.
    و لكن رأيي الشخصي في الأزمة التي تعاني منها الجزائر عموما و موقع جهاز المخابرات فيها خصوصا قائم على دراسة متأنية لتاريخ هذا الجهاز منذ نشأته و استكشاف ميداني لنقاط القوة و الضعف فيه من خلال مواجهة ميدانية مريرة تطلبت مني التضحية بكل شيء عزيز في حياتي مقابل الحفاظ على حالتي النفسية المتوازنة و موقفي المسؤول و الثابت من الأزمة رغم التلاعب بجميع معطياتها من طرف جميع المتورطين فيها.
    فجهاز المخابرات بحكم نشأته و طبيعة عمله هو فعلا الأداة الوحيدة التي تتحكم في سير مؤسسات الدولة الجزائرية و نشاط منظمات المجتمع المدني في الجمهورية الجزائرية القائمة منذ الاستقلال. و لكن هذه الأداة لا يمكنها أخذ المبادرة إلا عندما تستقيل القيادة العسكرية العليا من منصبها لسبب أو لآخر لأنها لا تملك القوة التي تمكنها من القدرة على الدفاع عن نفسها. فالعقيد بوالصوف الذي أسس هذا الجهاز و كان يطمح لإقامة نظامه لم يستطع فعل شيء عندما أخذ المبادرة العقيد محمد بوخروبة و أحاله على التقاعد المبكر رغم أنفه و وظف الجهاز في الإطار الذي يحقق طموحه هو كقيادة عليا للجيش و العقيد قاصدي مرباح لم يستطع فعل شيء عندما قرر الشاذلي بصفته القيادة العليا للجيش إحالته على التقاعد كما لم يستطع أحد من هذا الجهاز أن يفعل شيئا عندما قرر الشاذلي بصفته القيادة العليا للجيش تفكيك جهاز أمن الدولة كله و إعادة هيكلة جهاز الأمن العسكري و تعيين قيادات من الجيش على رأس مؤسساته. و المدير الحالي الذي أصبح غولا لا يقوى أحد على الاقتراب منه لم يكن سوى ضابطا برتبة مقدم لا يحسب له أي حساب في منظومة السلطة و لذلك كان ينفذ أوامر القيادة العسكرية العليا التي عينته بعد ذلك ممثلة في اللواء خالد نزار بتوصية من العربي بلخير. و لو بقي نزار في منصبه كوزير للدفاع لكان قادرا على إرغام المدير الحالي للمخابرات على الاستقالة بأمر شفوي.
    فالانقلاب الحقيقي في موازين القوى بدأ بتجريد القيادة العسكرية العليا من السلطة على هذا الجهاز بتعيين لمين زروال وزيرا للدفاع حيث أصبح مدير المخابرات شريكا في القيادة العسكرية العليا بعد أن كان مرؤوسا لها. و اكتمل الانقلاب بترقية مدير المخابرات إلى أعلى رتبة عسكرية و تحالفه مع الرئيس بوتفليقة الذي كان وزيرا للدفاع في نزاعه مع قيادة الاركان ممثلة في الفريق محمد العماري و التي أرادت الانقلاب على بوتفليقة و استخلافه ببن فليس. فقضية سلطة القيادة العسكرية العليا للجيش على جهاز المخابرات هي الأصل في طبيعة العلاقة بين الطرفين و الوضع القائم هو حالة استثنائية نتجت عن ظروف طارئة معروفة لدينا و رد الأمور إلى أصولها يتطلب منا إزالة الظروف الطارئة. فالقضية ليس لها علاقة لا بالحالة النفسية و لا بانتمائي السابق للجيش و إنما هي حوصلة لتفكير جاد و متابعة متواصلة و تقدير مسؤول للوضع القائم.
    بالنسبة للعلاقة بين النداء الذي وجهته للقيادة العسكرية و ما يتم تداوله من استياء داخل الجيش من الوضع القائم لا شك أنني قصدت توضيح الإطار الذي أتحدث فيه لأنني واع تماما بالمسؤولية التي تترتب على هذا النداء. فأنا لا أتكلم باسم مستعار يمكنني من التنصل من المسؤولية على كلامي كما أنني لست بصدد الاصطياد في الماء العكر أحرض الناس – الأبرياء الذين لا يعرفون عني شيئا غير الثرثرة على الهواء – على الثورة و التضحية بأنفسهم لإشباع شهوة خفية في نفسي. الذين خاطبتهم هم أناس راشدين يعرفونني و أعرفهم جيدا تحملوا مسؤولية ثقيلة و لا أشك في قدرتهم على أخذ المبادرة للمساهمة الإيجابية في عملية التغيير الذي ننشده إذا توفرت شروط إنجاحه. و ندائي هو تأسيس للتواصل العملي و الشفاف الذي يقتضيه التعاون على تحقيق هذا المطلب الوطني الملح من جهة، و هو من جهة أخرى قطع للطريق أمام كل من يحاول استباق هذه المبادرة بالقيام بتصفية جزافية داخل صفوف الجيش و ليس العكس كما تتصور. فالكارثة التي نتخبط فيها منذ الاستقلال هي العمالة الطوعية للمجرمين في السلطة من طرف المتطفلين المحسوبين على المعارضة والذين كانوا و ما يزالون هم اليد المسمومة و الغادرة التي تستعملها الدوائر المجرمة في السلطة لتصفية المخلصين. فالتجربة علمتني ان الشفافية و الوضوح و العمل تحت الأضواء الكاشفة هي الوسيلة المثلى لإحباط المؤامرات التي يدبرها أعداؤنا بالتواطئ مع المحسوبين علينا. و لن أذيع سرا هنا إذا قلت بأن الدوائر الرسمية المجرمة لم تكن لها الجرأة على مجرد التعقيب على شهادتي رغم الضرر الذي لحقها و لكنها استطاعت أن تجند من ينوب عنها من وراء حجاب و في عقر دار المعارضة كما اغتنم هذه الفرصة لأعلن بأن 90% من الضباط السامين – من رائد الى جنرال- الذين استهدفوا بعمليات الاغتيال منذ سنة 1992 و إلى آخر محاولة سنة 2010 هم من الضباط المعروفين بالتزامهم الديني و الوطني منذ نعومة أظافرهم و من عائلات تتبنى المشروع الاسلامي في حين أن غيرهم من الضباط السامين المجرمين يديرون أعمالهم بكل أمان، و توفر المعلومات الدقيقة عن أولئك الضباط لدى الجماعات المسلحة دون غيرهم من المجرمين يطرح أكثر من سؤال.
    و لذلك فأنا أستنكر صيغة التآمر مطلقا لا مع السلطة و لا ضدها و أرفض النضال في الأنفاق و الزوايا المظلمة…. و أراهن بكل إصرار و ثقة على تعبئة المخلصين و التعاون معهم لأخذ المبادرة بشجاعة و إخلاص و الذهاب في رفع التحدي إلى أعلى مستوى بكل مسؤولية إلى أن نصل إلى توفير النصاب الذي يمكننا من تجاوز جميع العقبات و تحقيق الشروط التي تجعل التغيير المنشود امرا واقعا يفرض نفسه على الجميع بإذن الله.
    بالنسبة للردود على التساؤلات التي طرحتها أثناء شهادتي، كلما تلقيته هو تأمين على ما قلته من طرف بعض المعنيين بالأمر و آمل أن يتدخل كل من يملك الشجاعة على الصدع بالحق قريبا للإدلاء بشهادتهم بالطريقة التي تناسبهم لتوضيح الأمور و تسليط مزيد من الضوء على الأحداث إن شاء الله




    0
  • tacili
    28 décembre 2010 at 9 h 57 min - Reply

    الأخ أحمد شوشان

    شكرا جزيلا على ردك الوافي.

    جاءت تسريبات ويكيليكس الأخيرة لتؤكد أياما قليلة بعد نداءك للجيش التململ الملحوظ داخل هذه المؤسسة و إرتفاع أصوات الإمتعاض في صفوف الإطارات الشابة و التي حسب تقريرات السفير الأمريكي فورد لم تعد تحتمل الرداءة و الزج بالجيش في متاهات السياسة. هل تسمح فعلا الميكانيزمات الداخلية للمؤسسة بحوار ديمقراطي لتجنب إنقسام في الجيش ؟

    جاء أيضا في معرض نداءك لأركان الجيش أن النتيجة الحتمية لأي تأخر في عملية إيجاد حل للأزمة سيعرضهم لسيناريو الجيش العراقي كما أشرتَ لوجود « كارزايات » في الظل ينتظرون ساعتهم. هل أفهم من ذلك أن التدخل الأجنبي مطروحا في مرحلة ما في تصورك ؟

    عذرا إن أثقلت عليك بأسئلتي.




    0
  • Ahmed Chouchane
    29 décembre 2010 at 3 h 19 min - Reply

    الاخ طاسيلي السلام عليكم
    1- على ذكر ويكيليكس، المعلومات التي تم تسريبها عبر هذا الموقع إلى حد الآن ليس لها تأثير كبير على مسار الأزمة في الجزائر في نظري، و لا أعتقد أن ما سيتم تسريبه في المستقبل سيكون له قيمة تستحق الاهتمام. فما نشر على صفحات موقع حركة الضباط الأحرار منذ أكثر من عشر سنوات و ما كتبه ضباط سابقون في الجيش خلال هذه الفترة أضبط و أوثق و أخطر بكثير مما نشره موقع ويكيليكس و لكن رغم ذلك فإن الإجراء العملي الوحيد من طرف المعارضة و الذي زعزع أركان النظام المجرم انحصر في المرافعة اليتيمة لصالح الملازم حبيب سوايدية أمام محكمة باريس ضد وزير الدفاع السابق اللواء خالد نزار و جوقته الرسمية من طرف بعض المعارضين السياسيين و العسكريين المستقلين المعروفين و الذين استشعروا مسؤولية الوقوف في وجه فرعون الجزائر بدافع وطني خالص. و لذلك فإن تسريبات ويكيليكس ستشغل بعض الناس كالعادة بمضغ الهواء دون أن يحققوا بها مكسبا يذكر في واقع الحال. فما قاله السفير الامريكي فورد عن استياء ضباط الجيش من الوضع الذي آلت إليه الأمور صحيح و هو ليس وليد السنوات الأخيرة بل جذوره تمتد إلى بداية الأزمة و قد أشرت إلى ذلك شخصيا في عدة مناسبات. إلا أن ذلك ليس مؤشرا على حدوث أي اضطرابات داخل الجيش في ظل غياب الخيارات البديلة عن النظام القائم. فرغم الوضع المزري الذي يعيشه الجزائريون جيشا و شعبا فهو أسلم في نظر العقلاء من التحرك نحو المجهول. فما دامت المعارضة الرسمية تمثل وجها آخر لرداءة النظام القائم و فساده و مادامت المعارضة الحرة لم تحدد وجهتها في عالم الاحلام و الأوهام بعد فلا أظن أن ضباط الجيش سيجازفون بأي تحرك مجهول العواقب لأنهم سيكونون الخاسر الأول و بدون فائدة. أما قضية الحوار الديمقراطي فلا أعتقد أن له مكانا في أي جيش من الجيوش لا على مستوى التفكير و لا على صعيد الميكانزمات، و إنما هي قضية أوامر و تعليمات تحكمها خريطة المهام و سلم الرتب في نظام الخدمة. و لذلك فإن خطابي كان موجها مباشرة للجيل الجديد من القيادة العليا للجيش التي أعرف أغلب عناصرها معرفة شخصية، فهي وحدها الكفيلة باتخاذ الإجراءات الميدانية اللازمة التي تضع الجيش في خدمة الشعب. و الكلام موجه إليها حصريا لأنها الأجدر بالوعي بخطورة الوضع و عواقب استمراره. أما الضباط الذين كانوا يتدافعون على مراكز التجنيد للالتحاق بصفوف الجيش و اجهزة الامن في الوقت التي كانت المجازر الرهيبة تحصد الابرياء بالالاف فإنهم بعيدون جدا عن استيعاب الكارثة التي آل إليها الوضع في الجزائر. و لذلك فنحن لا نراهن على الإنقسام داخل الجيش و لا نتمناه بل نسأل الله أن يوفقنا الله إلى إرجاع الأمور إلى نصابها و رد الاعتبار الكامل إلى الجيش الوطني الشعبي ليكون صفا واحدا في خدمة الجزائر بعد أن وظفته القيادات السابقة لتحقيق طموحاتها المجنونة على حساب المصلحة العامة للجزائر دولة و شعبا.
    2- بالنسبة للتدخل الأجنبي في الجزائر لا شك أنه وارد، بل إن الأطراف المعنية بالتدخل تتحسب لكل الإجراءات التي تجنبها الفشل الذي منيت به في افغانستان و العراق. و إذا كان كرزاي افغانستان و طالباني العراق قد تواطآ مع الأجنبي من وضعية اللاجئين السياسيين في المنفى فإن ما كشفه موقع ويكيليكس يدل على أن كرزياتنا يتواطؤون مع الاجانب و يطلبون منهم التدخل حتى و هم شركاء في الحكم داخل الجزائر. أما الكرزيات في الخارج فإن حملات التنصير و حملات التشيع المتنامية ليست سوى الثمار الأولى للعلاقات المشبوهة التي تربطهم بالأقبية التي تتم فيها ترتيبات التدخل الاجنبي في الشؤون البينية للشعوب التائهة. دون أن ننسى التوجه الجديد لنشاط القاعدة في افريقيا انطلاقا من الجزائر و الاحتقان المتزايد على الجبهة الاجتماعية في الداخل. فمصالح الدول العظمى في ظل الازمة الاقتصادية الخانقة لا تسمح لها بالتفرج على الوضع إذا انزلقت الأوضاع نحو الانفلات الذي ستؤول إليه الأوضاع حتما إذا لم تبادر النخبة الوطنية المخلصة داخل الجيش و خارجه إلى تشكيل بديل وطني يقدم مصلحة أجيال المستقبل على الطموحات السادية للمعوقين من جيل المحنة الوطنية داخل الجيش و خارجه. فإذا انتهت الأمور إلى تدخل أجنبي فإن الطامة ستكون كبرى لأن الجيش الوطني الشعبي سيكون هو القربان الذي سيقدمه الاحتلال للشعب المطحون على غرار الجيش العراقي و لكن نظام الكرزيات الجديد سيكون أخطر على وحدة الجزائر من سلفه المجرم. اما المخلصون إذا فوتوا الفرصة على أنفسهم اليوم فإن خيارهم الوحيد سيكون طلب اللجوء لدى القاعدة و الندم على تخاذلهم عندما لا ينفع الندم. و لذلك فإن القضية غير قابلة للمساومة و لا للابتزاز و الحسابات الانتهازية و إنما ضابطها الوحيد و ضمانها الوحيد هو الاخلاص و الاستعداد للتضحية من اجل مستقبل الجزائر كشعب حر و دولة مستقلة.




    0
  • Salah Bouzid
    29 décembre 2010 at 19 h 58 min - Reply

    Ahmed Kherfi à la tête de la Direction du contre-espionnage (DCE).

    Ahmed Kherfi a officiellement été nommé à la tête de la Direction du contre-espionnage (DCE), après avoir assuré l’intérim du général Smaïn Lamari , depuis son décès en août 2007.
    A noter que Ahmed Kharfi fait partie de la dernière promotion au grade de général de juillet 2008

    _________________________________________

    Nouveau Chef du Contre-Espionnage de l’Algérie

    Des informations qui nous ont été parvenues font état que le futur Chef du Contre-Espionnage du DRS serait le Colonel Kherfi Ahmed . Il sera promu général et prendra les commandes de la DCE à la place du général Smain Lamari décédé récemment.

    Portrait du Futur chef de la DCE
    Kherfi Ahmed est originaire de la ville d’El Harrach comme d’ailleurs le général Smain Lamari.Il est marié et père de deux enfants un garçon et une fille. Dans les années 1990-1997, Kherfi Ahmed était capitaine de grade au CTRI de Blida et considéré comme la plume du CTRI. Il était sous les ordres du Colonel Djebbar Mehenna. En 1997, il a été promu Commandant et mis à la tête du CTRI de Ouargla par Smain Lamari pour revenir plus tard à Blida en tant que chef du CTRI puis le CPO (Antar) à Hydra.




    0
  • Salah Bouzid
    29 décembre 2010 at 21 h 31 min - Reply

    Les généraux «sans visages» de Ben Aknoun
    Mercredi, 07 Juillet 2010 08:04 – Maghreb Intelligence

    Lors des funérailles au cimetière Ben Aknoun du docteur Mustapha Bouteflika, frère du président décédé d’un cancer, les services de sécurité n’avaient qu’une seule hantise : qu’aucun appareil photo ni aucun téléphone n’immortalise les visages des pontes du DRS venus présenter leurs condoléances au président.

    Ainsi, dès que le «mystérieux» général de corps d’armée, Mohamed Mediène dit «Tewfic», patron du DRS ait fait son entrée au cimetière, les photographes ont oublié le «devoir de réserve» imposé et ont mitraillé «Tewfic», contents de pouvoir finalement publier une photo récente de ce personnage important et énigmatique. Le même sort a été réservé également au général Ahmed Kherfi, qui commande la direction du contre espionnage DCE à la place de Smaïn Lamari dit El Mokh, mort en 2007. Peine perdue. A la sortie du cimetière, la sécurité présidentielle a procédé à une fouille corporelle minutieuse et a récupéré tous les appareils photos pour «détruir » toutes les photos où figuraient Tewfic et Kherfi.
    Il faut dire qu’il n’existe aucune photo récente de ces deux responsables du DRS. Ils perpétuent ainsi une tradition héritée des années du maquis qui veut que les responsables en charge du contre-espionnage algérien soient totalement méconnus de l’opinion publique. Une tradition que la presse et certains politiciens ont du mal à comprendre, alors que dans le reste du monde, les patrons des services de renseignement s’affichent publiquement et vont pour certains d’entre eux jusqu’à accorder des interviews ou aller répondre à des questions devant les commissions parlementaires.




    0
  • Salah Bouzid
    29 décembre 2010 at 21 h 53 min - Reply

    http://maghreb-intelligence.com/les-editos/434-a434

    Exclusif : Comment le DRS a pris le pouvoir à la Sonatrach
    Mercredi, 08 Septembre 2010
    Le DRS (Département du renseignement et de la Sécurité- la sécurité militaire algérienne) a décidé de sortir de l’ombre et montrer qu’il supervise directement les dossiers jugés stratégiques pour l’Algérie, dont fait partie bien sûr le secteur de l’énergie. Du temps de la Direction du contre-espionnage (DCE), dirigée à l’époque par le général major Smaïn Lamari -alias «El Hadj »-, ce dernier supervisait personnellement les dossiers qui se rapportaient à l’énergie. Il confiait les investigations et la coordination des «affaires» à son homme de confiance le général Mhenna Djebbar, Colonel à l’époque, promu au grade de général le 5 juillet 2005.
    Depuis le décès de Smaïn Lamari le 27 août 2007, «officiellement» d’un infarctus, cette tâche a été confiée à Ahmed Kherfi -promu général le 5 juillet 2008- qui l’a remplacé à la tête du contre-espionnage. D’ailleurs, la nomination du général Kherfi s’est accompagnée d’une réorganisation totale du DRS. La direction du contre-espionnage (DCE) a été depuis rebaptisée Direction de la Sécurité Intérieure (DSI).
    Néanmoins, et afin d’éviter le monopole d’un seul service voire d’une seule personne sur le secteur ultrasensible de l’énergie comme ce fut le cas du temps de Smaïn Lamari, le patron du DRS, le général de corps d’armée Mohamed Lamine Mediène, alias «Tewfic», a désigné d’autres officiers et d’autres services pour suivre de près le dossier de l’énergie, et en particulier celui de la Sonatrach. Ainsi, c’est le général major Rachid Lallali, patron de la Direction de la documentation et de la Sécurité extérieure (DDSE), qui s’occupe désormais des actifs de la Sonatrach à l’étranger. Il s’occupe également des sociétés écrans, et du suivi des contacts avec les sociétés étrangères. C’est lui, par exemple, qui est en charge de la supervision des enquêtes en cours sur les avoirs de la Sonatrach à l’étranger. La DDSE peut compter, en effet, sur un important réseau d’agents expérimentés. Habituellement, les agents de la DDSE à l’étranger s’occupaient essentiellement de la surveillance des opposants algériens établis à l’étranger, notamment les islamistes et les activistes berbères, et de la sécurisation des ambassades.
    Quant au général Mhenna Djebbar, célèbre pour ses frasques -un goût immodéré pour l’alcool et les femmes-, il a été jugé trop gourmand par ses compères et a été finalement écarté de la DSI.
    En compensation, le général Djebbar a été nommé à la tête de la Direction Centrale de la Sécurité de l’Armée (DCSA), en raison des nombreux services rendus lorsqu’il dirigeait le sinistre CTRI de Blida (Première région militaire), sous l’autorité directe de Smaïn Lamari.
    Son éloignement de la DSI a été un grand soulagement pour le nouveau patron de cette structure, Ahmed Kherfi, qui craignait de ne pouvoir exercer sa pleine autorité sur un officier qui était son supérieur dans un passé relativement récent.
    Dans la pratique, il existe aujourd’hui deux centres de décision parallèles qui gèrent l’affaire de la Sonatrach. Le meilleur exemple est ce qui se passe dans les coulisses concernant le projet relatif à la construction du complexe de vapocraquage d’éthane dans lequel est impliqué le français Total.




    0
  • Sami
    1 janvier 2011 at 20 h 36 min - Reply

    @ Salah Bouzid
    Merci pour le partage




    0
  • Abdelaziz
    2 janvier 2011 at 1 h 22 min - Reply

    Si Chouchane,

    D’abord votre appel (à titre individuel), qui s’adresse à quelques officiers de l’Armée que vous avez connu naguère ( et peut être, à travers eux aux autres officiers de l’ANP) peut être salué, critiqué, voire condamné mais le plus intéressant est qu’il puisse être analysé et discuté avec vous.

    Vous dites : « 2- S’ils ont peur d’être éliminés?
    Je dirais :Oui, non pas sur le plan physique mais plus gravement sur le plan moral et privé. parce qu’ils sont subalternes a un commandement corrompu qui dirige les institutions de tout un Etat et en plus soutenu par une vieille société civile classiquement organisée et d’une élite culturelle hypocrite, manipulée et méchante malheureusement. »
    Je vous avouerai que, malgré quelques efforts, je n’ai pas compris le passage souligné. Qu’est ce « avoir peur d’être éliminé sur le plan moral et privé » ? Merci de m’éclairer.

    Vous dites plus loin : « 3- Est-ce qu’ils sont traversés par de multitudes de convictions ?
    A mon avis la multitude de convictions n’a rien a avoir avec l’Echec de l’union des officiers honnêtes jusqu’à maintenant. Parce que c’est au niveau du haut commandement de l‘ANP que la décision d’un changement passif doit être discuté. »
    Faut il comprendre :
    1- qu’effectivement il existe une multitude de convictions au sein de l’Armée ? ce qui serait cohérent en soit avec notre société vu que la composante humaine de ce corps constitué émane du peuple, lui même disposé en mosaïque idéologique.
    2- que jusqu’à présent, l’échec a caractérisé toute tentative « d’union des officiers honnêtes » ? Reprenez moi si je me trompe, mais le « droit de grève » n’est pas dans le « nidham el khidma fil djeïch ».
    3- à quel hauteur mettez-vous la barre qui définirait ce haut commandement de l’ANP qui aurait en charge de discuter d’un changement pacifique ? (et pas passif, je pense que vous avez fait une faute d’inattention) . Une sélection par le grade ? par la fonction ? et puis le changement pacifique, par définition, n’a pas besoin d’armes. Je pousserai le raisonnement plus loin, la « primauté du civil sur le militaire » ça devrait nous interpeller, non ? Tout ça pour vous dire qu’il ne suffit pas de faire un appel à vos anciens collègues mais s’inscrire dans une approche viable. Cela n’enlève en rien à votre initiative individuelle.

    Chouchane : « Je crois personnellement qu’une élite nationale politique nouvelle très consciente de la situation délicate que traverse notre pays doit prendre l’initiative du changement radical de ce régime pourri. l’établissement d’une communication constructive et transparente avec le futur commandement de l’ANP est vital pour assurer la passivité et diminuer les dégâts. »
    Excusez moi de vous dire que vous êtes trop gourmand, car pour trouver une élite politique de surcroit nouvelle il faudra chercher dès l’aube. Soit nous imaginons un scénario qui a comme acteur principal un mouvement citoyen unifié soit nous retombons dans le classique où quelques partis politiques œuvreraient pour une solution de sortie de crise (on attend toujours…). Que voulez vous dire au juste quand vous évoquez la communication avec le futur commandement de l’ANP ???
    Car si je suis votre raisonnement, les anciens officiers qui sont aux commandes sont pourris (peut être pas tous quand même) et ceux que vous avez connu sont « honnêtes » (peut être pas tous quand même 2 le retour) et qui commencent à occuper des postes importants. Or pour rafraichir la mémoire, il existe la notion d’ « enquête d’habilitation » et que ce sont les premiers qui « octroient les visas ». Donc soit votre ancien collègue a passé le test avec brio et est donc passé du côté obscure de la force soit il a été recalé et dans ce cas il n’a aucune chance de nous faire profiter de ses futurs voyages (j’espère que l’image est claire).
    Ce raisonnement par l’absurde n’a pour finalité que d’insister sur le fait que les choses sont plus subtiles qu’il n y paraît.

    Vous semblez émettre une estimation anachronique, approximative et peut être même erronée de l’importance ainsi que du rôle du DRS. Vous avez été officier dans les troupes d’élite et j pense que vous enseigniez qu’on ne traitait pas une cible avant le rapport « Reco ». A chacun sa spécialité et le tout est complémentarité au service de la réussite de la mission; vous étiez le bras armé et le renseignement la tête pensante.

    Vous dites : « Tous les successeurs du chef actuel du DRS sont loin d’etre dans la mesure d’imposer quoi que ce soit aux nouveaux chefs de l’ANP, ni en terme de Grade ni de fonction, ni en terme de caractere personnel. ». Permettez moi de vous dire, avec tout le respect, que c’est un peu vite dit :
    – Le grade est un « critère de casernes », c’est une histoire de savoir qui devra le salut en premier. J’exagère un peu mais dans le problème à résoudre, cela n’apporte rien.
    – La dimension « fonction » joue en faveur du DRS (si nous adoptons la posture du jeu) puisque c’est la DCSA qui a pour mission de veiller à l’intégrité des effectifs & des infrastructures de l’Armée. Et puis il a toujours été dit que la salle de gymnastique intellectuelle était plus du côté de Delly Ibrahim qu’à Biskra, Cherchell ou même l’administration des Taggarins. (rappelez vous à chacun sa spécialité et il n y a pas de sot métier)
    – Pour ce qui est du caractère personnel, je sèche ay bi ma3na akhor, etberdina ! Non monsieur Chouchane, le caractère n’a pas sa place quand il s’agit de professionnalisme et de spécialisation.

    Excusez moi si je vous ai pris de votre temps précieux, mais en tant que citoyen avide de comprendre un peu mieux l’état du monde, je me devais de vous solliciter.

    Pour finir sur une note plus légère, kounte khir bla tenue de Para ya chikh !
    Mais on sait que kounte jeune à l’époque oua 3ala didanek mais mazalet el baraka … bach ensemouk déjà « chikh ».

    Abdelaziz




    0
  • rachid
    3 janvier 2011 at 20 h 06 min - Reply

    a mon frere ahmed chouchane
    ,je salut votre courage et votre intégrité, je vous demande mon frere de travailler et d’essayer de trouver un terrain d’entente entre tous les hommes honnetes (ali belhadj, samraoui, haroun, kherbane, dina, abbas aroua, ait ahmed, benchenouf, addi, sidhoum et tous les enfants de l’algerie,tout le monde sait que ce régime est là, grâce au soutien de la France, le pouvoir en Algérie ce n’est pas la présidence, ou le gouvernement mais c’est les centres d’investigation plantés a travers tout le territoire national.
    merci khouya ahmed




    0
  • Ahmed Chouchane
    6 janvier 2011 at 2 h 47 min - Reply

    Frere Abd El Aziz, Assalam alaikum
    Avant tout, je m’excuse pour ne pas être suffisamment précis en m’exprimant en Francais, peut être par manque de pratique…En tout cas je le fait par respect aux frères qui écrivent en Francais, j’espere qu’ils accepteront mes excuses.
    1- Ce que je voulais dire par «plus gravement ils ont peur d’être éliminés sur le plan moral et privé » est que: si le commandement ose éliminer ces officiers physiquement juste pour leur adhésion au changement pacifique du régime, Il sera directement condamné par tout le monde et précipitera la légitimité du changement radical par la force.Mais s’il procède a les prendre en otage en fabriquant de fausses affaires de corruption ou de nature criminelle -liées a leur vie professionnelle ou privée – en utilisant l’elite corrompue implantée dans les institutions de l’etat, securite, justice, media et même l’elite intellectuelle et les organisations de la société civile….Ces officiers honnêtes vont perdre leur crédibilité dans la société et leur pouvoir moral sur leurs subordonnés et enfin être éliminés pratiquement sans même faire de bruit.
    C’est pour ca qu’il est nécessaire de lancer une compagne de motivation qui aidera les algériens à distinguer entre les uns et les autres.
    2- je peux confirmer qu’effectivement il existe une multitude de convictions au sein de l’Armée. Il y a même une minorité extrémiste qui se reconnait dans les idées de Farhat Mhanni.
    3- Vous avez raison, le « droit de grève » n’est pas dans le «nidham el khidma fil djeïch ». Mais qui a dit qu’on a besoin de faire une grève? En plus, notre problème n’est pas de nature sociale interne dans l’ANP. C’est l’existence de notre nation qui est en jeu y compris l’armée. Nezar n’avait pas besoin de ca pour faire son coup d’etat blanc en 1992, Boumediene non plus en 1965. Notre projet de changement n’est pas un coup d’etat mais une passation de consignes nécessaire qui doit être soutenue par tous les braves algériens au sein de l’armee et de la societe civile. On a besoin de la conviction de la majorité des officiers qui seront a la tête de l’armee bientôt. Mon appel va dans ce sens.
    4- Bien que je suis un militaire professionnel qualifié, j’insiste toujours que la crise algérienne est une crise politique mal gérée et qui s’est développée dans le mauvais sens.toutes les données de la situation actuelle sont alarmantes. A mon avis il est possible de convaincre la majorité de la nouvelle génération officiers au sommet de l’ANP de collaborer positivement a l’établissement d’un etat de droit. La question de la « primauté du civil sur le militaire » ne se pose même pas dans l’etat de droit que nous voulons bâtir.
    5- Mon appel n’est qu’un signal de transparence pour tirer au clair la nature de l’initiative qui nous mènera in chaa Allah au changement pacifique.L’approche viable a mon avis doit être étudiée et discutée par une élite civile sincère et digne de confiance. Donc, bien que mon appel est une initiative individuelle, il vient dans le cadre d’une approche très responsable, et bien élaborée.
    6- excusez moi frère AA, ce que vous avancez concernant le fonctionnement de l’institution militaire et l’importance du DRS etc…est très théorique. C’est comme dire qu’un président algérien digne de son poste peut être subordonné au DRS. C’est la situation exceptionnelle qui a imposé cette conviction malheureuse; pour moi il est temps de mettre fin a cette anarchie. Quand on parle de commandement militaire, on parle de l’autorité centrale qui prend les décisions et qui donne les ordres a toutes les têtes pensantes et a tous les bras armés. La Reco (DRS) quelle que soit son importance restera toujours et dans toutes les circonstances a la disposition du commandement quand il est digne de ses responsabilités règlementaires. Le nouveau commandement est très conscient de ca.
    7- bien que je respecte votre point de vue très développé sur l’importance du caractère personnel, j’insiste humblement que le caractère personnel de l’officier supérieur même dans les armées professionnelles modernes représente un paramètre plus important que la profession et la spécialité quand il s’agit de poste de commandement supérieur. C’est le seul critère qui permet a un spécialiste aviateur d’etre a la tête d’une armée inter-armes.
    8- Pour votre note amicale je vous remercie, d’ailleurs, même quand j’etais en service mes collègues m’appelaient {alhaj} et j’étais le seul qui s’habillait a la traditionnelle dans les cérémonies officielles en présence du haut commandement .
    Merci encore




    0
  • Ahmed Chouchane
    6 janvier 2011 at 3 h 04 min - Reply

    Frere rachid
    assalam alaikum
    Merci pour le commentaire.
    A propos de l’entente entre algériens je crois que c’est une nécessité vitale. je considère ton commentaire comme un appel a tous les frères que tu a cité et je crois qu’ils sont a la hauteur de réaliser qu’il est temps de s’unir pour secourir notre pays. personnellement, je suis en contact avec quelques uns d’entre eux et tout va bien wa alhamdulillah, j’espere qu’on sera tous et tres bientot une seule force décidée pour le bien de notre pays in chaa Allah.




    0
  • rachid
    8 janvier 2011 at 3 h 14 min - Reply

    @ahmed chouchane
    assalam alaikoum,
    merci khouya ahmed pour votre reponse,que dieu vous preservera pour une algerie libre .
    tahia el djazair




    0
  • Abdelaziz
    8 janvier 2011 at 11 h 56 min - Reply

    Si Chouchane,
    Tout d’abord, je vous remercie de votre réponse loin d’être bâclée. C’est faire preuve de rigueur et pour cela, je vous salue.

    Votre écrit dans les deux langues vous honore et je n’accepterai pas que vous vous excusiez car vous n’avez pas à vous excuser, bien au contraire.

    Si vous permettez, je reprendrai quelques points :

    2 – « Il y a même une minorité extrémiste qui se reconnait dans les idées de Farhat Mhanni. »
    Là, vous m’inquiétez car vous dites qu’il y a des hommes pro séparatistes au sein de l’Armée, elle même censée être garante de l’unité du territoire. Et si vous pouvez en parler, c’est que ces individus ne s’en cachent pas !

    3 – J’ai utilisé l’image du « droit de grève » qui ne figurait pas dans le RSA pour montrer qu’à la différence des civils, les militaires n’ont pas le droit de s’organiser librement et surtout pas pour des considérations politiques. Ceci n’empêche pas des groupes officieux de réflexion (voire décision) entre responsables « ghayourine 3al watan ».

    6 – Sur ce point, nous ne parlons pas de la même chose, j’ai du mal développé mon idée. A mon sens, le DRS a évolué selon deux dimensions.

    – La première, que vous avez d’ailleurs évoquée, est son leadership résultant de la situation exceptionnelle,
    – La deuxième est moins volatile. On a parlé de la professionnalisation de l’Armée. Le DRS, comme toute structure, n’échappe pas aux mutations du monde et son spectre d’intervention ne se limite pas qu’à l’Armée. D’ailleurs ça ne s’appelle plus Sécurité Militaire. Et pour revenir à notre sujet, qui est d’ordre politique, on constate aisément que cette superstructure a tous les instruments de pilotage, les armes en option…

    8 – Content de voir que vous avez de l’humour et que vous acceptez celui des autres. Mon estime envers vous ne fait qu’augmenter.

    Rabbi ydjib sa3ate el khir wine netlagaw fiha !




    0
  • Sami
    8 janvier 2011 at 23 h 02 min - Reply

    Mr Chouchane Ahmed,
    Salam Alaikom
    Je salue votre honetete et votre sense de nationalisme et d’appartenance au peuple !!! Braka Allaho Fik .. J espere nechallah que les Algeriens vont vous prendre comme un model




    0
  • Ahmed Chouchane
    9 janvier 2011 at 3 h 26 min - Reply

    Frere Abd El Aziz Assalam alaikum
    Je vous salue pour votre esprit ouvert et votre sens de responsabilite, notre discution etait un plaisir pour moi.
    1- Ne t’inquietes pas a propos des separatistes dans les rangs de l’armee, ils n’auront jamais le temps d’atteindre leurs embition mirage nous connaissons leurs tetes, nous les surveillons, et j’espere qu’ils trouveront la raison avant qu’ils s’impliquent dans le pire.
    2- Pour le DRS elle restera toujour une fraction de l’armee, le changement au commandement superieur de l’armee touchera sans doute la DRS. Bien que je le dis publiquement aucun ne poura aretter ce processuss. C’est la logique des choses que Nezar et ses complices ne pouvaient pas comprendre en 1992; on ne peut jamais manipuler toute une armee pour jamais. Quand les gens decouvrent la manipulation rien ne peut stopper leur reaction. Je reviendrais a ca quand les evennements le prouvent in chaa Allah.
    C’etait un plaisir de discuter avec vous et j’espere qu’on developpera ces idees avec plus de precision dans l’avenir in chaa Allah.
    Merci encore pour tout avec mes salutations distinguees




    0
  • Ahmed Chouchane
    9 janvier 2011 at 3 h 40 min - Reply

    Frere Sami, wa alaikoum assalam Wa rahmatu Allah wa barakatuhu
    Mes salutation et mon respect a vous et a tous les algeriens et les algeriennes sinceres pour votre confiance. Je n’oserais jamais pretendre que je suis un model – astaghfiru Allah-, mais soit sure mon frere que tu ne regrettera jamais ton estime en moi in cha Allah. Allah ythabbatna




    0
  • MissTmourt
    23 janvier 2011 at 2 h 41 min - Reply

    Salam oualaikoum,

    Message à la rédaction:

    Je pense que ces échanges avec le digne officier Chouchane doivent se retrouver en première page d’accueil facilement accessible vu la pertinence des propos échangés. Je vous suggère même de faire une interview sur l’état actuel de l’armée, les forces en présence, etc..Avec Chouchane et Samraoui, il y a de quoi faire.

    Merci




    0
  • saoudyousef39
    11 avril 2012 at 9 h 44 min - Reply

    نحن نتابع =فيكم على كثب




    0
  • Congrès du Changement Démocratique