Édition du
28 July 2017

URGENT : Mohamed Baba Nadjar entame une grève de la faim illimitée خبر عاجل: محمد بابا نجار في اضراب مفتوح عن الطعام

Comité International de Soutien à Mohamed Baba Nadjar

Appel d’urgence de Mohamed Baba Nadjar, prisonnier politique

Annonce d’une grève de la faim illimitée après le refus de l’appel en cassation de sa condamnation arbitraire à la perpétuité.

Prison de Babar. Khenchela. Dimanche 05 décembre 2010-12-16

A Mesdames, Messieurs :

  • Les Présidents des ligues algériennes de défense des droits de l’homme.
  • Les Présidents des organisations internationales des droits de l’homme
  • Le Président d’Amnesty International
  • Le Président d’Al Karama of Human Rights.
  • Le Président du Croissant Rouge Algérien.
  • Le Président de la Croix Rouge internationale.
  • A tous les Algériens libres, jaloux de leur patrie, politiques, intellectuels et représentants de la société civile.

Objet : Appel à l’aide d’un opprimé pour que justice soit faite.

Mesdames, Messieurs,

C’est un grand honneur pour moi de m’adresser à vous, honorables personnalités qui refusez l’injustice, et d’appeler à votre aide, vous militants au service des droits de la personne humaine et de sa dignité, vous hommes libres qui refusez la tyrannie et l’oppression des peuples.

Je m’adresse à vos honorables personnes pour me sauver de cette injustice dont je souffre depuis mon incarcération arbitraire en 2005 pour « homicide volontaire avec préméditation » sur une personne que je ne connais pas ni de près ni de loin, laissant en liberté les véritables coupables. J’ai été condamné initialement à la peine capitale en 2006, puis à la perpétuité en appel en 2009, alors que je m’attendais à mon acquittement. Hélas, ce jour-là la justice était absente du prétoire. J’ai été condamné à la perpétuité, mais ayant toujours eu confiance en la Justice, j’ai fait à nouveau appel. Mais malheureusement, la Cour Suprême a refusé la cassation. Par cette décision, le pouvoir a encore prouvé qu’il n’y avait pas de justice dans notre pays. C’est avec douleur et tristesse que j’affirme cette vérité sur mon pays. Mais c’est l’amère vérité telle que nous la vivons en tant que peuple. Et c’est cette situation qui me pousse à engager une GREVE DE LA FAIM ILLIMITEE à compter du 19 décembre 2010 jusqu’à ce que mon innocence soit prouvée et que triomphe le droit, ou que je meurs digne, mon nom allant s’ajouter à la longue liste des victimes de  cette injustice qui a assassiné de nombreux innocents.

Ma confiance, quant à votre soutien, est grande, face à l’injustice et aux oppresseurs.

Je vous prie d’agréer, Mesdames, messieurs, les assurances de ma  considération et de mon profond respect.

Mohamed Baba Nadjar

Militant de la dignité et de la liberté.

=========================================

نداء استغاثة من محمد بابا نجار السجين السياسي وإعلان عن دخوله في إضراب مفتوح عن الطعام بعد رفض الطعن بالنقض ضد الحكم الصادر ظلما ضده بالمؤبد.

وصلتنا رسالة من محمد بابا نجار السجين السياسي بسجن بابار بخنشلة ، يعلن دخوله في إضراب عن الطعام بعد رفض الطعن بالنقض ضد الحكم الصادر ظلما ضده بالمؤبد، فصار هذا الحكم الجائر نهائيا ولم يبق له أي أمل، مع العلم فإن بابا نجار  كان  ضحية مؤامرة ومخططات للسلطة في محاولة يائسة منها  لتصفية حساباتها مع رموز المعارضة الاحتجاج و الناشطين في الدفاع عن حقوق الإنسان بغرداية. وهذا نص النداء حرفيا وبدون تصرف:

سجن بابار بخنشلة، الأحد 05 ديسمبر 2010

إلى السادة :

– رؤساء الرابطات الجزائرية للدفاع عن حقوق الإنسان

– رؤساء المنظمات العالمية للدفاع عن حقوق الإنسان

ـ رئيس منظمة العفو الدولية

–  رئيس منظمة الكرامة للدفاع عن حقوق الانسان

ـ رئيس الهلال الأحمر الجزائري

ـ رئيس منظمة الصليب الأحمر الدولي

ـ إلى كل أبناء الجزائر الأحرار الغيورين على الوطن، من سياسيين ومثقفين وممثلين للمجتمع المدني.

الموضوع: مظلوم يطلب الاستغاثة وتحقيق العدالة.

إنه لشرف عظيم لي أن أراسلكم وكما أنه يؤسفني أن أتقدم إليكم مستغيثا وطالبا مساندتكم والوقوف إلى جانبي أنتم السادة الكرام الرافضون للظلم الذي ليس من شيم الكرام والأحرار، أنتم المناضلون في سبيل حماية حقوق الإنسان وحفظ كرامته، أنتم السادة  الأحرار الرافضون للاستبداد والظلم والطغيان واستعباد الشعوب، أنتم السادة الأحرار الذين ليس من شيمكم ولا من أخلاقكم السكوت على الظلم أو ترك مستغيث يحترق بنار الظالم.
أتقدم إليكم طالبا من سيادتكم الموقرة إغاثتي من الظلم الذي أعاني منه من اليوم الذي أدخلوني فيه السجن ظلما وعدوانا سنة 2005 م بتهمة القتل العمدي مع سابق الإصرار والترصد ضد رجل لا علاقة لي به لا من بعيد ولا من قريب، وتركوا المجرمين يستمتعون بالحرية وحكموا عليّ بالإعدام سنة 2006م وقمت بالطعن في الحكم لتعاد محاكمتي سنة 2009 م وفي ولاية أخرى، وكنت أنتظر من العدالة إنصافي ولكن وللأسف الشديد كانت العدالة غائبة تماما ، وحكم عليّ بالمؤبد ولأنني لم أفقد ثقتي بالعدالة قمت بالطعن مرة أخرى ، ولكن وللأسف الشديد المحكمة العليا رفضت طعني ليثبت لنا النظام أنه لا يوجد شيء اسمه العدالة في الجزائر، وإنه ليؤلمني ويحزنني أن أقول هذا على وطني، ولكن هذه هي الحقيقة المرة التي نعيشها كشعب، وهذا هو الشيء الذي دفعني لأقرر الدخول في إضراب مفتوح عن الطعام ابتداء من تاريخ 19 ديسمبر 2010 م، إلى أن تثبت براءتي وينتصر الحق، أو أموت في سبيل الكرامة ويضاف اسمي إلى قائمة ضحايا الظلم الذي قتل كثيرا من الأبرياء وإن ثقتي في مساندتكم لي كبيرة ووقوفكم معي في وجه الظلم والظالمين.

وتقبلوا مني أيها السادة الكرام أسمى عبارات التقدير والاحترام.                                                                                                                      وشكرا.

يوم: 05 ديسمبر 2010

أخوكم المناضل في سبيل الكرامة والحرية

محمد بابانجار


Nombre de lectures : 4186
51 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Arezki Nait Amar
    18 décembre 2010 at 20 h 03 min - Reply

    Nous avons affaire à des individus pervers et sadiques à tous les échelons de l’Etat qui prennent du plaisir à travers l’exercice du pouvoir pour jouir de la souffrance du peuple et de son humiliation.Je soutiens de toutes mes forces le frère Mohamed Baba Nadjar dans son combat pour le triomphe de la justice.




    0
  • Rédaction LQA
    18 décembre 2010 at 21 h 21 min - Reply
  • Rédaction LQA
    18 décembre 2010 at 21 h 22 min - Reply

    Monsieur,

    merci d’avoir répercuté cet appel de Mohamed Baba-Nadjar

    le comité de soutien m’avait envoyé le texte, et je l’avais immédiatement placé sur blog
    http://nasr-moqawama.blogspot.com/2010/12/comite-international-de-soutien-mohamed.html

    ainsi que sur facebook -( profil de Bochra Tabiche)

    Mieux vaut avoir deux ou trois fois pareil appel que de louper l’info. Soyez donc grandement remercié, Monsieur

    Janine BOREL

    ———————————————————–
    http://laconscience.nuxit.net/
    http://irakiennes.blogspot.com/
    http://nasr-moqawama.blogspot.com/
    http://poesie-du-vecu.blogspot.com/




    0
  • Rédaction LQA
    18 décembre 2010 at 21 h 23 min - Reply

    Bonjour,

    Nous voulons bien répondre à l’appel de Mohamed Baba Nadjar par une action réfléchie et par un soutien répété jusqu’à ce que l’appel en cassation de sa condamnation arbitraire à la perpétuité soit accepté.

    Meilleurs salutations.

    Hadj Smaïn

    Membre dirigeant de la LADDH




    0
  • radjef said
    18 décembre 2010 at 21 h 36 min - Reply

    Sincèrement, je suis outré. Mais qu’a-t-on fait au bon Dieu pour mériter un tel pouvoir ? La famille Bouteflika mouillée jusqu’à l’épinière dans les affaires de corruption, les généraux qui se tirent dans les pattes pour piller les richesses du pays, les walis et les commandants de secteurs se sucrent en clochardisant nos enfants et en faisant prostituer nos soeurs et on retrouve un jeune adolescent innocent sur le banc des accusés. Et avec cela, il y a des gens qui veulent innocenter ce système ou tous les janissaires, tous les zouaves, tous les tirailleurs harkis brillent de mille feux.




    0
  • D B
    18 décembre 2010 at 22 h 38 min - Reply

    Avant de commencer, je veux saluer Hadj Smaïn, membre permanent de la LADDH, et sacré militant des valeurs de l’Homme. Je veux saluer Jeanine Borel que je ne connais pas, mais qui me rend confiance en l’humanité, en ce sens que la particularité de son patronyme, dans cet espace où il n’y a que des Mohamed et des Ali, dans ce soutien, témoigne du côté lumineux de l’humanité. Mais je ne veux pas être injuste avec tous nos amis qui se reconnaîtront, et qui comprendront ce à quoi j’aspire. N’est-ce pas François, Danielle, Daniel, Pierre, et tous ces frères de l’Homme.
    Je veux faire une proposition à tous nos amis qui font que ce site soit un espace où la dignité et le sens de la justice s’expriment en toute liberté.
    Quelqu’un, ou mieux encore, quelques uns, pourraient-ils nous communiuqer des adresses d’ONG, d’organisations humanitaires de toutes sortes, et jusqu’à celles de l’ONU, pour que chacun parmi nous leur envoie un message de protestation, et de dénonciation de cette mafia qui nous broie. Faisons de l’affaire Baba Nadjar le commencement d’une vraie révolution. Montrons au monde entier que nous pouvons réduire l’injustice et l’oppression avec la seule force de l’union, sans la moindre violence. A nous de réinventer Ghandi, et de montrer dans la réalité que nous sommes des hommes et des femmes qui savent se faire respecter. Par leur seule volonté de dire NON à l’injustice. Par leur capacité à réagir, et par leur refus d’être un troupeau bêlant. On y va les gars ? On y va ?




    0
  • F A
    19 décembre 2010 at 1 h 47 min - Reply

    Voici quelques adresses et coordonnées :

    Ligue des droits de l’Homme (LDH)
    adresse : Ligue des droits de l’Homme, 138 rue Marcadet, 75018 Paris
    tel : (33) 01 56 55 51 00
    fax : (33) 01 42 55 51 21
    email : ldh@ldh-france.org

    Amnesty International France
    adresse : 76 Bd de la Villette 750940 Paris cedex 19
    tel : (33) 01 53 38 65 65
    fax : (33 +) 01 53 38 55 00
    email : webmestre@amnesty.fr

    Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme(FIDH)
    adresse : 17, passage de la Main d’Or 75011 PARIS
    tel : (33) 01 43 55 25 18
    fax : + 33 1 43 55 18 80
    email : fidh@fidh.org

    Human Rights Watch
    adresse : 27 rue de Lisbonne 75008 Paris, France
    tel : +33-1-43-59-55-35
    email : paris@hrw.org

    Avocats sans frontières
    adresse : rue de Namur 72 – 1000 Bruxelles -Belgique
    tel : +32 2 223 36 54
    fax : +32 2 223 36 14
    email : écrire via lien ==> http://www.asf.be/index.php?module=contact&lang=fr

    Bureau du Haut-Commissariat aux droits de l’homme (ONU)
    adresse : Palais des Nations CH-1211 Genève 10, Suisse

    Peut être serait-il utile d’avoir une sorte de « modèle type » retraçant l’affaire (rédigée par le comité de soutien par exemple ?) et que chacun retravaillera à sa sauce, pour ceux qui veulent bien envoyer un courrier à des ONG mais qui ne connaissent pas l’affaire assez dans les détails et/ou qui comme moi ne se considèrent pas assez aguerri pour ce genre d’exercice.

    F A




    0
  • l.leïla
    19 décembre 2010 at 11 h 33 min - Reply

    Bonjour,
    Très bonne idée cher DB !
    Bien entendu, je suis solidaire et aussi inquiète du sort de BABA NADJAR que la grande machine, qu’est l’INJUSTICE régnante, est en train de broyer. Courage à toutes les victimes .




    0
  • Djamel M
    20 décembre 2010 at 0 h 45 min - Reply

    Cher compatriote, cher frère je tiens à vous apporter mon soutien et ma solidarité dans votre combat contre l’injustice inique dont vous êtes la victime innocente.
    Fraternelles salutations




    0
  • amel
    20 décembre 2010 at 20 h 43 min - Reply

    Par qui est exercée cette justice qui n’en est pas une, au lendemain de l’indépendance ,une décision ministérielle permettait à des citoyens justifiant du niveau du certificat d’études d’autrefois de s’inscrire en capacité de droit à l’université ,puis de faire une licence ,et enfin gravir toutes les marches académiques jusqu’à devenir docteur d’état , trés peu de bacheliers faisaient partie du lot ,pourquoi d’après vous ‘c’est cette formation qui fut la première arabisée ? pour permettre aux chouyoukh des écoles coraniques et aux cancres de tout bord(que les juristes intègres et équitables m’en excuse ) de justifier de diplômes pour intégrer certains corps de la magistrature d’oû le mal profond d’une justice à la solde des hagarines ,des bagarines et des mounafikines ,tel est le constat plus qu’amèr d’une Algérie en perdition
    le peuple peut tout supporter :la misère ,le malvie , le chomâge,la corruption,mais pas elhogra légalisée
    Que Dieu vous vienne en aide et bon courage dans votre résistance après celle de douze années de terrorisme aveugle




    0
  • Saïghi Djaballah
    20 décembre 2010 at 20 h 55 min - Reply

    Je tiens, cher frère Baba Nedjar, à vous exprimer mon soutien absolu et je prie dieu pour te donner le courage et l’endurance pour passer au travers de cette épreuve en toute dignité. Nous sommes tous avec toi.




    0
  • Salim
    20 décembre 2010 at 21 h 56 min - Reply

    Il y’a une politique exercée pour une déshumanisation de tous les peuples musulmans !! Il faut que les algériens comprennent ca. Cette politique a des fins très graves mais au cours de son implantation ca passe ces horreur. Donc il faut que vous soyez courant, et ca va expliquer bcp de politiques et evenement dans notre malheureux algerie !!
    Wa Allah,je veux dire, si on ne milite pas pour nos droits humains, au bout de quelques années il y aura une catastrophe que personne ne pourrait imaginer et peut etre pire que tout ce qu’on a vecu !! Meme pire que la somalie et l’iraq
    Allah Yostorna




    0
  • Ammisaid
    20 décembre 2010 at 23 h 04 min - Reply

    L’injustice dont est victime Baba Nadjar est abominable. Où sont les partis d’opposition, Bara et ses amis, les journalistes qui défendent les assassins…? Silence radio ! Comme si la vie d’un jeune n’est qu’une anecdote, un vent qui souffle et un détail dans notre quotidien de fous et d’insensibles. Voilà là, devant nos yeux les raisons qui font que les Algériens et les Algériens n’ont plus ni le courage, ni la conscience, ni la force et ni la dignité de se battre ensemble. Les crimes s’enfilent et s’entassent sans que personne ne les dénoncent ou au moins les comptent. L’injustice est devenue normale, comme la corruption, comme l’exil, comme les harragas, comme le suicide, comme tout le reste: l’horreur. Je salue, de ma place d’impuissant, tout les hommes et les femmes qui continuent à soutenir à visage découvert tout les mahgourines de ce système sans pitié et je soutiens avec mon cœur Baba Nedjar pour son combat courageux et exceptionnel contre cette justice qui broie les meilleurs de nous. Allah ikoun em3ak et ta famille.
    Salutations fraternelles et respectueuses à toi et à ceux et celles qui t’aident pour que justice triomphe.




    0
  • ibrahim
    21 décembre 2010 at 0 h 02 min - Reply
  • Habib Souaïdia
    21 décembre 2010 at 0 h 39 min - Reply

    Cher amis,

    Avant tout, la prison est un monde à part, elle n’est jamais comme on se l’imagine surtout en Algérie.

    La prison dans notre pays est par excellence un lieu de marginalisation. Soutenir notre frère signifie refuser l’exclusion, l’isolement et l’arbitraire. Pour notre frère, nous représentons le monde extérieur et notre soutien crée un pont, un lien avec le monde extérieur. Tandis que nous apportons le monde libre dans les murs de la prison, simultanément nous apportons à l’extérieur ce qui se passe derrière les barreaux. En effet, les situations d’injustice et de détresse que nous observons sont nombreuses et peu connues.

    Etre proche de notre frère qui a reçu cette condamnation injuste signifie l’accompagner en des périodes et des situations difficiles de sa vie. Le manque d’écoute et de réponses peut conduire à des gestes extrêmes. La dépression, le choix d’instruments de lutte tels que la grève de la faim, ou autres… Ce sont les signes du profond malaise qu’on éprouve entre les murs de la prison, ils représentent la demande d’être écoutés, soutenus et respectés.

    L’expérience m’a démontré, que pour celui qui a été injustement incarcéré, éloigné de la société, parler avec une personne qui n’est ni un parent, ni un avocat, ni un magistrat signifie être reconnu en tant que personne, être respecté et dans une certaine mesure, « réintégré ». Pour celui qui a franchi le seuil de la prison, recevoir une visite ou une lettre signifie retrouver des raisons pour résister.

    Habib Souaïdia
    Ancien officier de l’armée nationale.




    0
  • Sami
    21 décembre 2010 at 2 h 07 min - Reply

    Mes Salutations Mr Souadia!!!
    Ravi de vous lire entre nous !!!
    Merci bcp et Baraka Allaho fik. Vous avez écris votre nom avec de l’or
    Vous et tous les autres officiers de l’ANP. Quand des  »algeriens »(et je pensais et je pense pas qu’ils le sont) faisaient de la propagande et tuaient d’autres algeriens , vous, vous risquiez votre vie et vous informez et militez pour sauver les algeriens!!!
    Vous avez dévoilé le diable et les gens qui l’adoraient!!!
    Tous mes respects et salutations distinguées !!!




    0
  • Mourad
    21 décembre 2010 at 7 h 35 min - Reply

    @Salim
    Vous dites : »… déshumanisation de tous les peuples musulmans.. » J’en conviens car je vois helas et a travers certaines interventions que le danger est reel car il existe deja… »




    0
  • Alilou
    21 décembre 2010 at 14 h 19 min - Reply

    Salut,

    Des Baba Nadjar il y en a des millier a croupir dans nos prisons, c’est 1 cas parmit des millier de cas dont on ne parle pas.

    Si soutient il doit y avoir alors ce sera pour tous, s’il faut agir ce n’est pas au cas par cas, c’est dans la globalité du systeme de justice corrompu jusqu’a l’OS, qu’il faut agir.

    @ Mr Radjef, Nous n’avons rien fait au BON DIEU, nous merritons ce qui nous arrive et je ne cesse de le reppeter quitte a me faire traiter de tous les noms d’oiseaux, nous ne valons rien, nous avons laisser une bande de minable nous faire subir ca, car nous avons baisser notre froc, alors le BON DIEU laissez le a sa place, il a d’autres choses importantes a faire que de s’occuper de personnes indignes de faire parti de sa creation et d’autant plus se prenant pour des musulmans…

    Je retourne a mon nuage de fumee




    0
  • nomade
    21 décembre 2010 at 16 h 17 min - Reply

    bien que je n’ai aucun pouvoir, je soutiens babanajar et je soutiendrai tout algerien victime de L’arbitraire, a ce rythme ils vont faire de nous tous des boucs emissaires, ils vont nous emmener vers l’abattoir docilement , sans qu’on leur livre un dernier combat,un last fight, pour nous égorger un par un .
    je ne crois pas , le temps d’une seconde , que ceux qui sont au pouvoir sont des algériens.ceux ne sont que les restes de la mère patrie.
    ils nous mèprisent , ils nous chassent , ils nous massacrent,quoi d’autre qu’ils nous ont pas fait ?
    vive les algériens qui ne se sont pas immiscé avec le pouvoir de prés ou de loin.




    0
  • balak
    21 décembre 2010 at 17 h 23 min - Reply

    @habib Souaidia.Vous dites un monde à part ,un lieu de marginalisation…. vous etes bien gentils, mais c’ est bien plus effroyable ,plus monstrueux que cela.Nos prisons sont à l’ image de notre justice , de nos gouvernants ,de nos responsables c’ est à dire l ‘enfer sur terre ,l ‘enfer et les demons, la negation de l ‘etre humain .Le sida, les hepatites, la tuberculose ,la schizophrenie, le suicide,Le froid la faim, etc ,sont le lot quotidien de ces damnés algeriens( et ils se disent musulmans ,ces responsable, allez voir aux pays des koffars, comme la suede ou l’allemagne, comment on traite les detenus).Nous n’ avons plus rien à craindre de l’ enfer, puisque nous y sommes deja, vous nous y avez jetés, mais vous ,oh !dirigeants de ce pays , responsables de tous nos malheurs ,vous avez gachés la vie de millions de personnes ,de plusieurs generations,vous vous consumerez en enfer dans les tenebres enveloppés de flammes noircies par vos actes ignobles , iniques et cela toute l ‘eternité, sans possibilité de vous en rechapper.AMEN.




    0
  • Zineb Azouz
    21 décembre 2010 at 17 h 34 min - Reply

    Cher Ammi Saïd,

    Défendre Baba Nadjar ne rapporte rien ni aux partis ni aux associations ni à leurs camelots.

    Ils s’investissent pour une cause comme ils le font lorsqu’ils placent leur argent sale dans un lot de terrain ou un commerce, c’est à dire uniquement lorsqu’ils sont assurés à l’avance d’une plus valu.

    Baba Nadjar n’intéresse pas les bonnes consciences qui se vengent de ceux qui n’ont pas voulu, comme eux, militer sur les sentiers battus du pouvoir et de ses relais.

    Ce qu’on fait subir à notre frère Baba Nadjar est un message à nous tous et surtout aux honorables habitants de Ghardaia qui ont osé travailler hors balises, faisant fi des signaux rouges transmis par ces tas de courtiers de l’activité civile, ces sortes d’entremetteurs de la politique qui vous expliquent clairement, et surtout à quel prix vous pouvez ou ne pouvez pas être par exemple, un Mozabite épris de justice militant pour une Algérie libre et une Ghardaia purifiée de la main mise de ces rapaces hors du temps, sans foi ni loi, sans histoire, sans passé, sans références ni référents qui osent défier une civilisation séculaire et une foi inébranlable.

    Pour une fois, j’ai envie de pointer du doigt le FFS, qu’attends il pour médiatiser, écrire et dénoncer y compris pour nous dire des choses que seul lui connaîtrait.

    Va-t’-on encore attendre que Baba Nedjar soit fauché à la vie pour en faire une autre icône du martyre ?

    Ce silence écœurant me met hors de moi.

    Qu’avons nous fait en effet pour mériter un pouvoir aussi bien protégé ?

    ZA




    0
  • khaled
    21 décembre 2010 at 18 h 29 min - Reply

    A toi mon frere Mohamed Baba Nadjar

    A cette justice aveugle et partiale,
    Je veux lever un jour mes mains vers le ciel
    L’instant d’un espoir venu de mon adolescence
    Auquel j’ai cru dans mon âme sans être dans l’aisance;

    Ceux qui d’entre nous qui se querellent sans fin
    Malgré les joies de nos Aids et nos printemps
    Peuvent-ils concevoir un soeil plus brillant
    De celui que l’Eternel dans miséricorde nous a offert




    0
  • radjef said
    21 décembre 2010 at 21 h 02 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Effectivement chère amie Zineb, le sort de Baba Nadjar semble n’intéresser personne. Comme tant d’autres jeunes garçons et jeunes filles (notamment les jeunes filles universitaires) tués de façon effroyable dans des conditions obscures. Le calvaire de Baba Nadjar se poursuit dans un silence médiatique complice et criminel.
    Baba Nadjar va peut être mourir dans sa cellule loin de ses parents et de sa ville. Mais il va mourir digne ; il va mourir comme un militant accompli qui a refusé de témoigner contre les principes démocratiques et citoyens pour lesquels il s’est engagé.
    Baba Nadjar est jeune, mais il est d’une grande conscience politique. Il a le sens des responsabilités citoyennes, contrairement aux élites politiques et à la presse dite indépendante. Il refuse le chantage et la corruption auxquels l’ont soumis depuis son incarcération les agents de la junte. Ce n’est pas un paumé, un ivrogne adepte de la sardinalogie et de la fessologie. Ce n’est pas un Dr es- qualité en bierologie. Il ne doit pas de l’argent aux entre metteuses et aux gigolos repris de justice. Il n’invente pas des histoires de femmes sirènes qu’il a laissé tomber, de fortunes auxquelles il a renoncé, de gloires qui l’ont courtisé…Son engagement pour le combat démocratique est sincère et profond. Ce n’est pas un militant de la 25 heure avide de gloire et de richesses. Baba Nadjar est un militant sincère et non un imposteur qui cherche une niche dans l’opposition démocratique pour cacher son ignorance et ses origines janissaire et harkis. Baba Nadjar n’est pas un militant de circonstance qui ignore tout de la doctrine pour laquelle il s’est investi corps et âme. Ce n’est pas la peur et les lâchetés du passé qui ont guidé ses pas sur les chemins de l’opposition démocratique. Ce n’est non plus un terroriste ou un soutien aux groupes armés. Baba Nadjar est conscient de la signification politique de son militantisme.
    Va-t-on l’abandonner aux châtiments des yens qui ne voudraient pas voir l’horizon de l’opposition démocratique dépasser ses frontières habituelles ? Va-t-on l’abandonner à son triste sort parce qu’il a le courage d’affirmer ses convictions démocratiques ? Va-t-on faire semblant qu’il n’existe pas parce qu’il n’a rien à nous offrir que sa sincérité et son engagement profond pour la restauration d’un Etat de droit ?




    0
  • YACINE
    21 décembre 2010 at 21 h 03 min - Reply

    اشكر الأخت زينب عزوز على تعليقها الذي كان في المستوى و في الصميم.
    فإذا تمعنا في نداء محمد بابانجار نجده موجها إلى منظمة حقوق الإنسان والى السياسيين في الجزائر .فبربكم أتساءل كما يتساءل الجميع أين هو حزب جبهة القوى الاشتراكية ، و الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق الإنسان اللذان ينتمي إليهما محمد بابانجار و الذين أرادت السلطة ضربهما في غرداية عن طريقه.
    فحزب الافافاس غارق في مشروع مبهم أو ما يسمى ب:la conférence d évaluation ونسي أن يقف مع مناضليه حتى في وقت الشدة و الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق الإنسان التي ما زالت لم تحرك ساكنا حتى اليوم ولا ندري ماذا تنتظر هل تأتي منظمات حقوق الإنسان من خارج الوطن لتقف مع محمد.
    ويبقى عزاؤنا الوحيد أن هناك رجالا و نساء من طينة الأحرار مثل صلاح الدين سيدهم ،فخار كمال الدين ،عبد القادر ذهبي ،جمال بن شنوف، زينب عزوز، عمي سعيد و الذين هم بارقة الأمل في سماء الجزائر المظلمة كلنا مع محمد بابانجار
    والله في عون العبد ما دام العبد في عون أخيه




    0
  • Arezki Nait Amar
    22 décembre 2010 at 0 h 16 min - Reply

    Les Algériens ne se sont jamais fait d’illusion sur l’indépendance et l’efficacité de la justice de leur pays.
    Les coups de téléphone occultes instruisant les magistrats sur les décisions à rendre,au mépris de l’instruction, expliquent en grande partie les dérives répétitives de notre justice.




    0
  • TROTARD Jean- Yves
    22 décembre 2010 at 12 h 10 min - Reply

    Les peuples du monde entier doivent exiger la fermeture de toutes les prisons (Survivance du Moyen Age )..et leur remplacement par une assignation à résidence avec assistance d’un avocat et d’une presse libre.
    Et par conséquent , en passant , entre autres monstuosités, la fermeture immédiate de la très scandaleuse prison de GUANTANAMO (Qui fait froid dans le dos).




    0
  • algerien
    22 décembre 2010 at 13 h 22 min - Reply

    chaouiyas vous ètes des lâches…
    kabyles vous ètes des lâches…
    nord constantinois vous ètes des lâches…
    nous peuple algerien nous sommes des lâches..
    boutèf à ètè choisi par les puissances ètrangère pour faire marcher leur intèèèèèrèts…et nos militaire sont piègès par des dossiers divers
    et nous le peuple imbècil y com!pris moi au premier lieu on raconte des histoires et en comptes l’argent des autres…à suivre




    0
  • Alilou
    22 décembre 2010 at 23 h 49 min - Reply

    @ Mme Zineb Azouz,

    Je peux repondre a votre question sur ce que nous avons fait pour avoir un gouvernement pareil

    Reponse : On a rien fait c’est la raison pour laquelle nous l’avons ce gouv de seniles.

    On aurait fait quelque chose jamais cela ne serait arrivé, mais on est resté cloitré derriere nos pupitres, TV et autres peureux, febriles, laches etc…et nous avons regardé la caravane passer….

    @ Algerien

    Au moins on est deux la dessus a dire cette franche verité…
    Eh j »ai du bon thé…dernier arrivage frais du Nepal…t ‘en veux un peu einh…?




    0
  • Rédaction LQA
    23 décembre 2010 at 12 h 49 min - Reply

    Article publié par notre compatriote et frère Fodil Boumala sur sa page Facebook
    ============================
    Solidarité et appel à soutien pour la libération de Mohamed Baba Nadjar

    « Ô Mes serviteurs ! Je Me suis interdit l’injustice à Moi-même ; de même Je l’interdis entre vous.Aussi,ne vous livrez pas à l’injustice les uns envers les autres ! ». Hadith Qodsi.

    « J’ai compris qu’il ne suffisait pas de dénoncer l’injustice.Il fallait donner sa vie… pour la combattre » dixit Albert Camus in Les Justes,1952

    Que faire lorsque la « Justice » est-elle même injuste? Que faire lorsque le peuple n’a plus d’interlocuteur digne de ce nom? Que faire lorsque l’on a peur des « institutions » sensées incarner la sécurité? Que faire lorsque la vérité est volontairement dissimulée et le mensonge est administrativement et politiquement institutionnalisée? Que faire??Que faire??Que faire???

    Injustement emprisonné depuis 2005,comme pour provoquer une crise ou clore un dossier suspect, le jeune Mohamed Baba Nadjar est sacrifié sur l’autel de pratiques coloniales d’un pouvoir anti-national.
    Des pratiques rappelant le code de l’indigénat et le statut de la non-citoyenneté.

    Le système judiciaire algérien est passible de condamnations non pas pour raison de sa subordination à l’exécutif et aux lobbies et forces mafieuses mais parce qu’il s’est transformé en « terrorisme » au nom du droit et de l’Etat violés et confisqués par un pouvoir sans foi ni loi.Cette machine est devenue « une arme de destruction massive » contre la société en général et les valeurs de la justice,de l’équité et des droits de l’homme en particulier.

    Mohamed Baba Nadjar est depuis trois jours en grève de la faim.Doit-il mourir à petit feu par l’injustice ou la faim?Aura t-il droit un jour à un procès équitable et digne?

    Non,il ne doit pas mourir sous nos yeux! Non,il ne doit plus continuer à subir cette violence morale et physique,individuelle et familiale!!

    Oui à un procès de vérité sans instrumentalisation de toute la chaîne judiciaire!!

    Ne le laissons pas seul dans cette « Mihna »..Engageons-nous toutes et tous pour le soutenir contre « Eddholm »..Mobilisons-nous ensemble pour libérer Mohamed Baba Nadjar.

    Fodil Boumala

    P.S/ Seront immédiatement publier sur ma page personnelle:
    1/ Le dernier SOS du prisonnier Mohamed Baba Nadjar daté du 05 décembre 2010 annonçant une grève illimité de la faim à partir du 19 du mois en cours.
    2/ Un document qui résume l’affaire Mohamed Baba Nadjar(non actualisé mais exhaustif) signé Dr Kameleddine Fekhar.




    0
  • Rédaction LQA
    23 décembre 2010 at 12 h 53 min - Reply

    Nous venons de prendre contact avec la famille de Mohamed Baba Nadjar à Ghardaïa et qui est sans nouvelles de son fils. Le père s’est déplacé hier à la Cour de…… Médéa pour obtenir un permis de visite de son fils détenu à la …….prison de Babar (Khenchela). Il doit donc lui rendre visite lundi 27 décembre 2010.

    Salah-Eddine Sidhoum
    Comité International de soutien à Mohamed Baba Nadjar.




    0
  • Salah Bouzid
    23 décembre 2010 at 13 h 08 min - Reply

    Ceux qui oppriment leur peuple ne peuvent pas offrir grand chose aux autres peuples victimes d’oppression. La solidarité qu’ils expriment dans les colloques et les conférences n’est que de l’hypocrisie.
    Libérez Mohamed Baba Nadjar, liberez votre peuple.




    0
  • Mohand Tahar MOHAMMEDI
    23 décembre 2010 at 14 h 39 min - Reply

    Une action d’envergure internationale s’impose.




    0
  • Alilou
    23 décembre 2010 at 15 h 43 min - Reply

    @ Kameleddine Fekhar.

    Je reprends vos dires
    « Ô Mes serviteurs ! Je Me suis interdit l’injustice à Moi-même ; de même Je l’interdis entre vous.Aussi,ne vous livrez pas à l’injustice les uns envers les autres ! ». Hadith Qodsi.

    « J’ai compris qu’il ne suffisait pas de dénoncer l’injustice.Il fallait donner sa vie… pour la combattre » dixit Albert Camus in Les Justes,1952

    Si DIeu lui meme s’est interdit d’etre injuste envers nous, nous ces creatures dont il a le dessus en tout le temps, alors pourquoi doit on accepter les bras croisés l’injustice des hommes ???

    Tant que nous sommes tous soumis a cet etat de mafia et non pas a Dieu, alors nous meritons l’injustice.

    Ce combat de Mr Baba Nedjar ne doit pas etre seulement le sien, il doit etre notre, faisons tous ensemble la greve de la faim avec lui, c’est le minimum qu’on puisse faire comme des laches que nous sommes, car au lieu d’investir la rue comme des hommes, et braver cette injustice institutionnalisée par Fafa et GI Joe, restons chez nous a faire le jeun, facon de maigrir ces jours de festins ou la majorité a tendance a se gaver de tout…. moi je prefere me gaver de fumer de thé tout en restant eveillé, car le cauchemard continu….




    0
  • Mahieddine Lachref
    23 décembre 2010 at 15 h 56 min - Reply

    Bonjour tout le monde.
    Mohamed Baba Nedjar est un jeune et, rien que par son âge, il représente la majorité du peuple en Algérie étant donné que la population algérienne et à 70% jeune. Autrement dit, Mohamed Baba Nedjar représente, pour ce qui veulent le comprendre, l’avenir de l’Algérie et ne pas s’intéresser à son sort serait tout simplement synonyme de « se foutre pas mal de l’avenir du pays », ce qui, de tous les points de vue, relève d’un lâcheté absolue, voire d’un crime, et condamne quiconque en serait coupable à ne plus aoir e moindre doit ni de vivre en Algérie, ni d’en parler. Pour éviter de tomber dans ce piège moral, aux partis politiques, aux personnalités publiques, aux intellectuels, aux militants des droits l’Hommes et aux universitaires d’un manière générale de prendre « l’affaire Baba Nedjar » en main et d’oeuvrer autant que faire se peut pour alerter l’opinion internationale et obtenir la libération de notre « avenir ».
    Fraternellement
    Mahieddine Lachref




    0
  • Saïghi Djaballah
    23 décembre 2010 at 16 h 34 min - Reply

    عجبا لك يا جزائر وعجبا لكم يا جزائريون. جزائر تأكل أبناءها كما تأكل النار الحطب، وجزائريون لا مبالون بما يحدث حولهم، منشغلون بتفاهاتهم ومبتعدون بذلك عن قضاياهم الأساسية.
    إذا لم نسمع لهم صوتا وإذا لم يتحدوا جميعا حول قضايا الإنسان كإنسان، فحول ماذا سيتحدون وحول ماذا سيقفون وقفة رجل واحد.
    كنت أود لو أقرأ كلمة عزاء واحدة، لمواساة هذا الشخص البريء أو لعائلته المفجوعة فيه من طرف أولئك الذين ما فتئوا يعطوننا دروسا في الوسطية ويحذروننا من عدم الغلو، حسب زعمهم طبعا، وما هي إلا سياسة مسك العصا من الوسط حتى إذا دارت الدائرة على طرف تموقعوا هم مع الطرف الآخر، ويحسبون أنهم يحسنون صنعا.
    السؤال يبقى مطروحا: أيهما أولى، الدفاع عن سيد أحمد غزالي والمخابرات الجزائرية أو محمد بابا نجار.




    0
  • M.J.
    24 décembre 2010 at 12 h 13 min - Reply

    « Que celui qui d’entre vous constate une injustice la change, par des actes et s’il ne peut par la parole et s’il ne le peut en son coeur ceci étant la moindre des piétés ».
    من رأى منكم منكرا فليعيره بيده فان لم يستطع فبلسانه فان لم يستطع فبقلبه وذلك اصعق اﻻيمان
    حديث شريف

    لقد صدقت علينا المقولة انه اذا اراد الله السوء بقوم كثر لديهم الجدل وامتنعوا عن العمل
    سلام




    0
  • M.J
    24 décembre 2010 at 12 h 17 min - Reply

    « Que celui qui d’entre vous constate une injustice la change, par des actes et s’il ne peut par la parole et s’il ne le peut en son coeur ceci étant la moindre des piétés ».
    من رأى منكم منكرا فليغيره بيده فان لم يستطع فبلسانه فان لم يستطع فبقلبه وذلك اضعف اﻻيمان
    حديث شريف

    هل صدقت علينا المقولة انه اذا اراد الله السوء بقوم اكثر لديهم الجدل وامتنعوا عن العمل




    0
  • L Mohand Arab
    24 décembre 2010 at 14 h 24 min - Reply

    Je croyais que Baba Nadjar était un militant de notre parti? Pourquoi ce silence assourdissant après sa grève de la faim. A-il été sacrifié pour des desseins inavoués? La direction actuelle n’a t-elle plus besoin de l’affaire Baba Nadjar? Est-ce une vengeance à la démission massive des militants de Ghardaïa de notre parti.
    C’est inadmissible. En tant que militant de Bouira, je déchire aujourd’hui ma carte.




    0
  • Mohand Tahar MOHAMMEDI
    24 décembre 2010 at 15 h 46 min - Reply

    La rédaction d’un livre <> devient indispensable pour expliquer à l’opinion nationale et internationale les dessous politiques de notre justice et du pouvoir algérien qui exploite cette institution comme un instrument politique pour ses propres intérêts au détriment du peuple Algérien, car des milliers d’innocent ou de mort attendent une VRAIE justice qui va les défendre car la justice est là pour faire le bien et non le mal, dans une démocratie saine, le juge doit avoir le pouvoir et la force de mordre la main qu’il béni, car la justice ne doit pas seulement faire, mais également, de manière manifeste et sans aucun doute, à voir à faire, ainsi que nos experts en la matière nous expliquent comment fonctionne notre justice et lui formuler une critique sérieuse afin de prendre elle aussi sa responsabilité devant l’histoire pour que le pouvoir judiciaire doit s’imposer à l’exécutif, et notre élite judiciaire devrait mesurer toute la portée de ses missions et ses responsabilités dans la société, en veillant à la recherche de la vérité qui est l’essence même d’une véritable justice indépendante et assurer l’harmonie et l’équilibre de la société, à travers des procès équitables qui puissent garantir l’équilibre de la société et la délicate mission de l’institution judiciaire d’être à l’écoute de tous les justiciables, car leur objectif est de promouvoir une justice équilibrée et équitable afin de faire des citoyens des acteurs essentiels de la démocratie, plutôt que des éléments passifs qui regardent l’histoire se faire, se dérouler devant eux, le peuple algérien exige une «justice INDEPENDANTE» qui ne soit pas à la solde des tenants du pouvoir ou des clans mafieux pour être au cœur de notre société et devenir elle aussi un vrai pouvoir au même rang des pouvoirs constitutifs de l’État en l’occurrence le Gouvernement, le Parlement et lui porter la même considération institutionnelle, car la justice se doit de recevoir un contrôle permanent de celui au nom duquel elle agit, c’est-à-dire le peuple pour garantir leur indépendance et assurer leur respect.




    0
  • Rachida ESSABAA
    24 décembre 2010 at 18 h 07 min - Reply

    J’envoie ce mail en signe de solidarité et de soutien à la cause de Baba Nadjar en lui souhaitant énormément de courage.

    Professeur Rachida ASSABAA
    Enseignante – Chercheur au Département de Chimie de l’Université Mentouri – Constantine
    ALGERIE




    0
  • Résigné
    24 décembre 2010 at 21 h 09 min - Reply

    Bon courage ya baba nedjar. La vérité finira toujours par triompher n’challah.
    Un grand merci à ses défenseurs et à ceux qui ne l’ont pas oublié dont la rédaction de LQA.




    0
  • salem
    24 décembre 2010 at 21 h 34 min - Reply

    tout ce bruit autour de cette affaire,mais l’appareil judiciaire algerienne reste sourde aux cris d’injustice.la justice algerienne est connu pour son mépris à l’égard des algeriens.il n’ya pas que baba nedjar qui est victime de ce systeme ;en algerie il ya des centaine de milliers comme lui et encore pire puisque les responsable du drame algerien leurs ont tout simplement oté la vie.il faut que le monde sache que les algeriens sont sous le regne de véritables nazis.




    0
  • Hamma
    24 décembre 2010 at 21 h 41 min - Reply

    Je me joins à tous pour condamner cette injustice envers notre compatriote Baba Nedjar en particulier et toutes les injustices à travers le monde en général. Personellement.




    0
  • Adel
    24 décembre 2010 at 22 h 34 min - Reply

    Comment peut-on condamner un jeune homme de 20 ans à la peine capitale lorsqu’on ne détient pas la preuve irréfutable de sa culpabilité?

    Lorsque, de surcroit, ce jeune homme milite dans un parti politique qui refuse de rentrer dans les rangs, alors il y a fort à parier qu’il s’agit d’un bouc émissaire. La Justice algérienne nous a habitués depuis trop longtemps à sa soumission aveugle à ceux qui détiennent le pouvoir pour qu’on lui accorde le moindre crédit.

    Un individu coupable d’homicide finit toujours par craquer et reconnaître son forfait, mais Mohammed Baba Nedjar ne cesse de clamer son innocence et de réclamer justice. Il est de notre devoir de nous solidariser avec lui afin que la Justice réexamine en toute impartialité les charges retenues contre lui et qu’il soit acquitté si sa culpabilité n’est pas établie de manière irréfutable.




    0
  • ibrahim
    25 décembre 2010 at 1 h 50 min - Reply
  • karim
    25 décembre 2010 at 14 h 23 min - Reply

    العدالة في مهب الريح في جزائر بلد المليون و نصف المليون شهيد.
    أين هي العدالة في بلد تحكمه عصابة ظالمة .
    نحن كلنا معك يا أخي محمد بابا نجار .
    كريم




    0
  • ibrahim
    25 décembre 2010 at 17 h 20 min - Reply

    salam;
    hier j’ai créé un article wikipedia pour Mohamed baba nedjar.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mohamed_Baba_Nadjar
    l’article a été supprimé (je ne sait même la cause) mais l’important j’ai réussie de faire que l’article soit en discussion.
    ma demande est que les gens qui veulent défendre l’article se connectent ou s’inscrivent sur le site http://fr.wikipedia.org/ et qu’ils vont a ce lien http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Mohamed_Baba_Nadjar/Suppression
    et défendre l’article.
    je sait que c’est rien mais 10 min de votre temps ne fera pas de mal.
    allah ykoun m3ak ya mohamed , allah yanssrek.




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    29 décembre 2010 at 22 h 23 min - Reply

    Priver un homme arbitrairement de sa liberté vaut tout les crimes de la terre, est c’est le cas ici. Ceux qui ont connu les affres des prisons algériennes et de ses géoliers, eux savent ce que endure Mohamed Baba Nadjar dans un lieu qui est fait pour les fossoyeurs de l’Algérie.
    De tout coeur avec Mohamed Baba Nadjar.
    J’invite LQA de lancer un Appel à Amnesty International, Human Right Watch, à Justicia Universalis, à la FIDH, au CICR, et pourquoi pas au Comité International Contre la Torture, car c’est de torture qu’il s’agit, celui d’un emprisonnement injuste, pour que soit lancer une « Action Urgente.
    Au fait ou sont passées les deux Ailes de la ligue Algérienne de Défense des Droits de l’Homme, sont elles mobilisées pour le Reveillon de fin d’année ?
    Ou sont les Partis qui nous soulent lors des campagnes électorales
    ou est la Société civiles ?
    Ou sont les Intellectuels formés avec l’argent du peuple ?
    Ou sont les donneurs de lecons.
    Remember, Remember, Remember.




    0
  • Mohand Said Vrirouche
    30 décembre 2010 at 15 h 20 min - Reply

    Au camarade L. Mohand Arab qui s’interrogeait sur le silence de notre parti le FFS au sujet de la grève du camarade Babanadjar, la meilleure réponse vient d’être donnée par Mr Hocine Adryen, journaliste honnête et sérieux, à un blog proche de ce qui reste de notre parti :

    Hocine Adryen :

    J’ai signé mon papier de mon vrai nom à bon escient. C’est pour éviter une éventuelle censure. J’ai posté ma réponse en tant que citoyen et non en tant que journaliste. Le courageux “Justice et Vérité” ose ainsi me qualifier d’anti FFS. Tous mes copains et mes amis connaissent mes sympathies pour ce parti. Mais depuis la prise en main de ce parti par la clique de Tabou, je ne me reconnais plus en ce parti qui a choisi la voie de l’insulte de l’invective et de la désinformtion au détriment du débat politique fécond. Khelil, le défunt Debaili, Bouhadef,et les autres SG qui ont présidé cette formation ont rehaussé le niveau du parti. Que reste-t-il aujourd’hui? Un parti vidé de ses meilleurs cadres, un président loin de connaitre la réalité du fonctionnement du parti et “abusé” par cette clique qui ment comme elle respire.
    Le “Vieux” a demandé depuis une année, de faire une réevaluation de l’action politique du FFS à travers une conférence nationale des cadres. L’actuel SG n’arrive même pas à réunir ne serait-ce qu’une dizaine de de ses membres influents. Une vague de contestation souffle sur le parti depuis des mois, mais on n’a pas osé l’ébruiter au risque de se voir qualifier de traître. Et puis la conjoncture ne s y préte pas pour un déballage dans la presse du seul parti qui fait encore rêver. L’actuelle composante juvénile du FFS en ferait les frais. Elle n’est pas en mesure de faire face à une campagne médiatique. Ce serait sa mort prématurée et celle du parti. Les Tabou et consorts devraient se conscrer uniquement a préserver le parti des ” intrus” et non de faire le proces à tout le monde. Personne n’est épargnée. Le SG a fait le vide autour de lui. Allez demander à un ancien du FFS qu’est-ce qu’il pense du parti, de son avenir? Vous serez surpris du niveau de maturité de ces personnes. Et de leur degré de responsablité. Puisse Dieu éclairer le président du parti et lui ouvrir grand les yeux sur les “agissements de Tabou et de sa clique”.




    0
  • KARIMA
    3 janvier 2011 at 1 h 22 min - Reply

    Je comprends ta douleur, toi , digne fils de l’Algerie.L’injustice d’un etat , d’un pouvoir, de tes propres amis et copains, de tout un peuple te pousse a faire ta propre revolution.La greve de la fin, apres Meryem Mehdi et bien d’autres c’est a ton tour.J’ai honte, honte de moi car je ne peux rien faire sauf envoyer un commentaire.En somme, nous sommes tout aussi fautifs, tout aussi minables que nos minables qui nous dirigent, mais nos minables ne ressemblent pas aux minables qui les dirigent car ces minables respectent leurs peuples.




    0
  • fatima
    10 janvier 2011 at 15 h 08 min - Reply

    confiance en premier a Allah svp ne faites pas de greve de la faim car ce qu’Allah veut pour toi , sera inchallah si tu est innocent Allah ne te laissera jamais une deuxième fois fait confiance a Allah




    0
  • Congrès du Changement Démocratique