Édition du
24 July 2017

العزة و الكرامة؟

Faut-il continuer à se considérer, et se prévaloir citoyen dans ce pays, lorsque du jour au lendemain, après que la justice au nom du peuple, -selon la formule consacrée- aurait décidé de vous jeter à la rue votre famille et vous, en plein mois de décembre bien que la loi ne le permet pas ! Je ne parle pas ici de l’élémentaire loi morale, ou alors des principes socio-humains, car ca m’obligerais de rappeler que Omar Ibn-El-Khettab –puisqu’on se targue d’être musulmans (ou presque)- s’est dit qu’il se sentirait civilement responsable au cas ou une mule trébucherait. Est-ce le cas chez nos élus ?

Jetés à la rue avec ma famille comme de vulgaires objets qui ne servent à rien, alors que mon conjoint est atteinte de maladies chroniques (Menière et hyper-tendue), sans que les autorités locales, -à leur tête le président de l’A.P.C d’El Madania- ne s’émeuvent, allant jusqu’à refuser de nous recevoir, alors que son mandat électif fait de lui le premier responsable du bien-être des administrés de sa commune, mais il est de notoriété que nos élus à tous les échelons, oublient vite leurs promesses, lesquelles en vérité n’ont que l’épaisseur d’une campagne électorale, se montrant beaucoup plus préoccupés par les « affaires techniques » de la municipalité,  les abus des biens sociaux et les incalculables scandales qui font la une des journaux, en sont la preuve. Devenu S.D.F avec ma famille, avec le risque évident d’y demeurer, car ma situation sociale ne me permet pas de louer un logement aux tarifs inabordables que nul n’ignore, il me reste que lancer un appel pressant aux hautes autorités du pays, auxquelles je demande l’ouverture d’une enquête, qui démontrera que les logements sociaux sont distribués le plus souvent par des coquins à des copains, au détriment des ayants droits –dont je fait partie- auxquels ils sont destinés. En attendant je n’ai ma famille et moi que le ciel pour toit, qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige, alors que nos élus usent de nos voix que nous leur avons confié, sans aucun état d’âme.

Alger le 1er Janvier 2O11

Famille BENTAYEB

Expulsée du Bt A 46 Cité des Jasmins


Nombre de lectures : 1304
3 Commentaires sur cet article
  • Nourredine BELMOUHOUB
    1 janvier 2011 at 23 h 30 min -

    AU MARCHE DE L’ESCROQUERIE.
    Ce qui est arrivé à la Famille BENTAYEB, démontre le mépris et l’indifference que les pouvoirs publics affichent aux citoyens, des familles entières sont jetées à la rue, sans aucun état d’ame de la part de ceux qui viennent mendier nos voix,et qui nous gavent de promesses qu’ils n’honoreront jamais, car ils ignorent ce qu’est une parole d’honneur, oui des familles entiéres sont jetées à la rue au pays du million et demi million de chouhada, c’est une honte, et le plus grave est que fasse au drame auquel elles sont soudainement et sans appel confrontés, les familes s’accrochent au moindre espoir, finissant par atterrir chez SOS Expulsions, un Comité ou il leur est vendu du vent, contre la somme de 1000 DA, une escroquerie en plein jourcommise dans les locaux de la Ligue des Droits de l’homme sis au 05 rue Said BELARBI Alger.
    Si j’en parle ici avec amertume, c’est par acquis de conscience, ce Comité est né en 2002 dans le Cabnet diu Défunt Maitre Mahmoud KHELILI (Allah Yarahmou); il cessa d’activer quand les expulsions ont un temps cessé, puis je l’ai personnelleent réactivé (Voir GOOGLE Nourredine Belmouhoub) dont extrait :  » Ces derniers temps, nous avons constaté un chiffre record d’expulsions. C’est pour cette raison que nous avons décidé de relancer le comité SOS Familles expulsées, qui a déjà activé en 2002», a indiqué Nourredine Belmouhoub, un membre actif de la LADDH, qui a présidé cette rencontre. » Aprés mondépart de la Ligue pour des raisons que je n’évoque pas ici, voila qu’on s’est mis à extirper 1000 DA aux victimes, pourquoi ? et ou vas cet argent, puisqu’il n’est pas délivré un reçu. la famille BENTAYEB à payé 1000 DA, A qui profite le crime ?
    Pour finir : Combien vaut la Dignité de ceux qui sont derrière ce marché d’escrocs ?
    Docteur Sidhoum je Vous prie de publier cette intervention, a quoi les auteurs de cetteforfaiture n’oseront pas répondre.
    Nourredine BELMOUHOUB
    Défenseur Libre des Droits de l’Homme. Alger




    0
  • Sami
    2 janvier 2011 at 1 h 22 min -

    C’est ce qui va nous arriver ou arriver a nous enfant si on se bat pas pour un regime qui fait le repect et le service du citoyen son souci!!
    Bled elhogra we sarka we nahb!! La izza wa la karama!!




    0
  • mohamed
    4 janvier 2011 at 1 h 26 min -

    amir el moaminine omar ibn abdel aziz a gouverné pendant deux ans et demi tout le monde etait content parce qu’il n’y avait pas de pauvres, la zaket etait abondante. Aujourd’hui boutef depuis dix ans de règne avec les hydrocarbures et le peuple se nourrit des poubelles. Ce n’est pas juste.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique