Édition du
23 March 2017

Baba Nadjar : Et la tragédie se poursuit …وتتواصل المأساة

LADDH. Bureau de Ghardaïa

غرداية 01\01\2011

مستعجل !!

وتتواصل المأساة

حين زار البشير ابنه محمد بابا نجارـ السجين السياسي الذي لم يقبل  لا المساومة على المبادئ و لا الكذب لإنقاذ حياته ـ  في سجن بابار بخنشلة وشاهد بأم عينه و بكل مرارة تدهور الحالة الصحية لابنه بصفة خطيرة وهو مقيد اليدين وعاجزا عن فعل أي شيء.

ومع إصرار محمد على مواصلة الإضراب عن الطعام ـ نظرا ليأسه التام من جهاز العدالة بالجزائرـ وفي  غياب أي معلومة منذ يوم الاثنين27\12\2010، الموافق لليوم التاسع من الإضراب  المفتوح عن الطعام ـ تاريخ آخر زيارة من أبيه ـ فإننا اليوم السبت 01\01\2011، الموافق لليوم الرابع عشر من  الإضراب عن الطعام  نلفت أنظار الجميع إلى خطورة حالة  الشاب المظلوم محمد التي هي بمثابة  الموت القاسي البطيء، تحت سمع وأنظار إدارة السجن وجهاز العدالة.

النداء الملح الذي نرجوا أن يصل  للجميع. هو التدخل وبسرعة وفي أقرب وقت  لوقف هذه المأساة الإنسانية قبل فوات الأوان.

URGENT

Et la tragédie se poursuit …
Quand Bachir père de Mohammed Baba Nadjar, a visité  son fils  – le prisonnier  politique qui n’a pas accepté de mentir pour sauver sa vie ni de  négocier sur ses principes –   à la prison de Babar à Khenchela et a vu de  ses propres yeux et avec  amertume  la détérioration de la santé de son fils et se trouve les mains liées et dans l’incapacité de faire quoi que ce soit pour l’aider.
Avec  l’ obstination et l’insistance de Mohammed à poursuivre sa  grève de la faim – à cause de son désespoir total du système  judiciaire Algérien- et en l’absence de toute information depuis le lundi 27 \ 12 \ 2010,  -date de la dernière visite de son père – correspondant à la neuvième journée  de  grève de faim, nous sommes aujourd’hui  le samedi 01 \ 01 \ 2011, correspondant à la quatorzième journée  de grève de faim, nous attirons l’attention de tous sur la gravité de la situation du  jeune Mohammed, qui est opprimé et risque  une mort lente et cruelle, au su et au  vu  de  l’administration  pénitentiaire et de l’appareil  judicaire algérien .
Nous lançons cet appel urgent et insistant  à tous, pour une intervention   dans  les plus brefs délais pour mettre fin à cette tragédie humaine avant qu’il ne soit trop tard.

Signé :

Dr Kameleddine FEKHAR

Membre du conseil national LADDH


Nombre de lectures : 678
3 Commentaires sur cet article
  • le métèque
    1 janvier 2011 at 14 h 53 min -

    Les hommes justes doivent descendre dans la rue et manifester contre l´oppression de ce pouvoir assassin en exigeant la libération immédiate de Baba Nadjar, condamné injustement par une justice aux ordres (sans aucune preuve) et qui a toujours clamé son innocence,
    Jusqu´à quand devrions nous subir l´humiliation et la hogra dans l´indéfférence? Aujourd´hui c´est Baba Nadjar et demain ce sera un autre, puis encore un autre… jusqu´à l´extinction de toutes les voix libres.




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    2 janvier 2011 at 0 h 29 min -

    Ou sont les partis politiques ?
    Ou est-elle la société civile ?
    Ou sont les Ligues des droits de l’Homme,
    Ou-étes-vous chers intellectuels ?
    Ou sont les Donneurs de leçons ?
    Defenseurs de la DRS, ou-étes vous ?
    Démocrates…levez-vous
    Démocrates, montrez-vous, Osez, du moins faite semblant.
    Et dire qu’un homme, un innocent , une victime de l’impéritie à besoin de Vous, Vous ne le défendez pas vivant le défenderiez s’l meurt ?




    0
  • Sami
    2 janvier 2011 at 0 h 58 min -

    On a pas de justice en algerie !!
    On rien entendu de la part des parti politique!! chaque jours j’arrive a comprendre qu’on a pas des partis politiques !! Ce sont qu’une partie de ce regime de maffia!!




    0
  • Congrès du Changement Démocratique