Édition du
21 July 2017

ابن وزير سابق وابن جنرال ضمن عصابة تتاجر في المخدرات

الاستماع للمتهمين تم وسط تعزيزات أمنية مشددة

ابن وزير سابق وابن جنرال ضمن عصابة تتاجر في المخدرات

الجزائر: رزيقة أدرغال

الخبر   03-01-2011 

استمع قاضي تحقيق الغرفة الثالثة لمحكمة بئر مراد رايس بالعاصمة، أمس، لعناصر أفراد عصابة تتكون من 10 أشخاص، يوجد من بينهم ابن جنرال وابن وزير سابق وقيادي في جبهة التحرير الوطني، إلى جانب رعيتين من مالي ونيجيريا. وقد وجهت لهم جميعا تهم الاستهلاك والمتاجرة في الهيروين والكوكايين.
وكانت مصالح الشرطة القضائية لبئر مراد رايس قد أطاحت بأفراد هذه العصابة، بعد إلقاء القبض على رعية مالي بنواحي العفرون، ضبطت بحوزته كمية من الحبوب المهلوسة والكوكايين. وبعد تكثيف التحريات، تبين أن العصابة تنشط على مستوى أحياء العاصمة والبليدة، على غرار حيدرة، السمار، الدار البيضاء، باب الزوار والعفرون.
وكشف مصدر قضائي، أمس، أن الكمية المحجوزة جد معتبرة، من بينها 40 كبسولة من الهيروين والكوكايين، كما أن المتهم الرئيسي في القضية، حسب مصادرنا، نيجيري الجنسية.
وقد جرى تقديم المتهمين، أمس، أمام وكيل الجمهورية، وسط تعزيزات أمنية مشددة، مع انتشار كبير لأعوان الأمن داخل وخارج المحكمة على غير العادة، حيث شد انتباهنا ارتداء الرعيتين الإفريقيين لواقي الرصاص وخوذة الشرطة. كما منعت مصالح الأمن تسريب أية معلومة للصحافة. واستمر الاستماع للمتهمين العشرة أكثـر من 3 ساعات، لتتم إحالة تسعة منهم على قاضي تحقيق الغرفة الثالثة للمحكمة، والذي أمر بإيداعهم الحبس المؤقت، بينما أطلق سراح المتهم العاشر، على أن يتم سماعه كشاهد في الجلسة التي لم يحدد تاريخها بعد، باعتبار أن المتهمين استعملوا رقم هاتفه النقال.


Nombre de lectures : 1278
10 Commentaires sur cet article
  • Abdelaziz
    3 janvier 2011 at 16 h 04 min -

    Il faudra m’expliquer ce traitement de faveur…
    Les deux généraux on ne donne pas leurs noms et le ministre on dit clairement Abderahmane Belayat (comme si il y en a des centaines de ministres de l’habitat Abderahmane B.)
    Mais on sait qu’en Algérie, c’est le général qui convoque le ministre !
    (déjà posté sur focus Algérie)




    0
  • Sami
    3 janvier 2011 at 18 h 38 min -

    Nos responsables ont déjà échoué dans l’éducation de leurs enfants et on attend du bien pour le peuple et pour l’algerie !!!
    J’aime bien la manière de nos journalistes qui ecrivent sur ses sujets , pourquoi ne mentionnent-ils pas leur nom , ou bien ne sont-ils pas comme les autres citoyens!




    0
  • mohamed Nassim
    3 janvier 2011 at 20 h 38 min -

    On dit bien tel pere tel fils.




    0
  • mohamed
    4 janvier 2011 at 19 h 26 min -

    salut mes amis voila j’habite en france et les nouvelles en europe vous savez comme moi! ça va trop vite bref en fait on n’a pas un gouvernement on a une bande d’imbéciles qui sont mal vus par les occidentaux, aucune éducation aucun niveau




    0
  • mustapha
    4 janvier 2011 at 20 h 21 min -

    l’Argent du mal n’engendre que du mal .que faudrait-il a un fils de général ou ministre dans un pays comme l’Algerie pour qu’il aille chercher de l’argent ailleurs alors que papa est là et peut se servir autant qu’il veut de la caverne.aiche tchouf.




    0
  • elforqan
    4 janvier 2011 at 20 h 44 min -

    Allahuma ahssihim 3adada wa baddidhum baddada wa la tugha’dir minhum ahada !
    Il y a des gens qui s’étonnent !! Pourquoi s’étonner ? lorsque des bédouins arrivent aux hautes fonctions c’est la fin du monde, c’est des assoiffés et c’est normal conséquence aux frustrations séculaires de leurs parents !
    Les gens intelligents, probes et citadins évitent la responsabilité comme ils évitent la peste, puis vous verrez des bédouins du douars courir derriére le KOURSI, ça a été ainsi malheureusement depuis la nuit des temps !
    Il y a des gens qui ne peuvent affronter la vie et ses difficultés que derrière des connaissances ou de hautes fonctions ou de grades, c’est de la lâcheté ! Les dignes, les courageux affrontent la vie sans besoin de personnes ni de haute responsabilité, sauf d’Allah, bien sûr ! mais est ce à la portée du premier venu d’être un HOMME !
    Qu’Allah empoisonne la vie de ceux qui empoisonne la jeunesse ! qu’Allah les réduisent en miéttes, eux et leur proches ! qu’il les frappe de terribles maladies au point ils ne cesseront de demander la mort et ne mourront pas !
    Allahuma arina fiyhim 3adja’iba kudratik !




    0
  • elforqan
    4 janvier 2011 at 20 h 52 min -

    @ Sami
    « Nos responsables ont déjà échoué  » ????????????

    et voilà la bétise ! hé! oui ! dire qu’ils sont tes responsables c’est leur donner de l’importance ! ils ne sont pas nos responsables ! le sont ils envers leurs enfants ?
    Nos responsables ? n’est pas encore né celui qui prétend étre mon responsable, à part DIEU ? ALLAH !
    Nos responsables ? qui leur a donné cette qualité ? vous ? je ne crois pas ! moi ? alors là !!!!!!
    Votre responsable, mon ami, il doit être plus honnête que vous , plus cultivé, plus civilisé et non pas un crève la faim, assoiffé de pouvoir, parce que sans pouvoir , il ne peut même pas côtoyer les HOMMES !
    Allahuma a3iz el Islam wa al muslimine wa adhila el kufr wa el kafirina wa el munafikine !




    0
  • nomade
    5 janvier 2011 at 2 h 32 min -

    les parents génocidaires et voleurs , les enfants vendeurs de drogue .
    Qu’est ce qu’ils n’ont pas fait encore a ce pays et son peuple ???
    Des familles pourries , j’imagine ce que font leur femmes et leurs filles.
    Connaissant le journalisme des nègres algériens , si les accusés émanaient de la populace , leur arbres généalogiques au complet auraient été affichées .
    Un régime mafieux , anonyme , underground, ne divulgue pas le nom de ses tarés.
    Eux , ils ont préféré l’anonymat pour faire la guerre a ce peuple , nous aussi on doit opter pour la même manière , la clandestinité et l’anonymat jusqu’au jour ou nous surgiront dans leurs bureaux pour les chasser.




    0
  • mohamed
    10 janvier 2011 at 1 h 28 min -

    Bof…c’est rien de surprenant. tous les enfants des chefs sont impliques dans des commerces illicites, le trafic de bien et les passes droit a l’image du fils du general atailia avec son resto bien chic au parc de Ben-Aknoun, a l’image de la famille de ouyahia qui a le monopole sur l’importation de bus pour le transport commun, et bien d’autres tels que les proprio des maisons d’importations de vehicules, de representation de concessionaire etranger, l’iportation des produits pharmaceutiques, et j’en passe. ce qui est etonnant c’est pourquoi la drogue?




    0
  • Si Salah
    13 janvier 2011 at 13 h 00 min -

    Lutte contre la…Correction.
    Le Soir 13.1.2011. A vos souhaits!

    *************

    L’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption qui vient tout juste d’être installé suscite déjà de multiples interrogations. Si la question de ses prérogatives a déjà été largement évoquée par la presse, c’est aujourd’hui sa composante même qui laisse les observateurs avertis pour le moins circonspects.
    Tarik Hafid – Alger (Le Soir) – Et c’est le scandale de l’autoroute Est-Ouest qui vient s’inviter au cœur même de l’organe destiné à prévenir et à combattre la corruption. En effet, il se trouve que l’un des membres désignés par Abdelaziz Bouteflika a dans sa famille la plus proche des éléments directement impliqués dans le dossier de justice relatif au scandale de l’autoroute. Ainsi, l’ex-directeur de la planification et de la coordination au ministère des Transports, Salim Rachid Hamdine, actuellement incarcéré, se trouve être le gendre d’un membre important de l’organe anti-corruption, en l’occurrence M. Abdelkrim Gheraïeb. Le gendre de M. Gheraïeb, qui est en prison à Serkadji depuis plusieurs mois, est accusé de «malversation et de corruption». Il lui est reproché d’avoir joué un rôle central dans cette affaire en fournissant des informations de premier plan à l’homme d’affaires Sid Ahmed Addou. Ce dernier lui versait en contrepartie des commissions conséquentes. C’est ce même Addou qui s’est chargé de dénoncer Salim Rachid Hamdine aux enquêteurs. D’ailleurs, Addou ne s’est pas contenté de «balancer» son ancien complice puisqu’il a également déclaré avoir remis de l’argent aux trois filles de Abdelkrim Gheraïeb. Le businessman a fourni aux enquêteurs des détails très précis, notamment des numéros de comptes bancaires ouverts par les filles Gheraïeb à Genève. Selon certaines sources, les concernées ont été entendues en qualité de témoins par le juge d’instruction de la 9e chambre du Pôle criminel spécialisé du tribunal d’Alger. Dans cet imbroglio, Sid Ahmed Addou s’en sort plutôt bien malgré les multiples charges retenues contre lui. Placé en détention préventive le 7 octobre 2009, il a finalement été remis en liberté le 11 novembre 2010 sur ordonnance du magistrat instructeur suite à un appel introduit par le parquet. Certains cercles laissent même entendre qu’une puissante zaouïa de l’ouest aurait pesé de tout son poids auprès des «plus hautes autorités» du pays pour intercéder en faveur de Sid Ahmed Addou. Dès lors, se pose une question essentielle : un membre important de l’Organe de lutte contre la corruption peut-il supporter une telle proximité avec l’un des scandales les plus importants depuis l’indépendance du pays ? L’ancien diplomate et ancien président de l’Amicale des Algériens en Europe s’est mis de fait dans une position délicate. Toutes ses activités au sein de l’Organe, si celui-ci venait à se saisir d’un dossier comme celui de l’autoroute Est- Ouest, seraient entachées de «suspicion légitime », pour paraphraser le langage des avocats. M. Gheraïeb qui a, il y a quelques années, échoué à devenir président de l’Assemblée nationale, a été mis dans une situation plus qu’inconfortable par le président Bouteflika qui, en voulant forcer les choses, et par extension, place l’organe de prévention et de lutte contre la corruption dans un environnement de doute sur ses véritables objectifs, et ceci dès sa naissance.
    T. H.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique