Édition du
30 March 2017

Le cri de colère des amis de Mohamed Babar Nadjar

El Watan.com le 05.01.11

Les amis de Mohamed Babar Nadjar manifestent devant la Maison de la presse Tahar Djaout  »

Des dizaines de citoyens, venus pour la majorité de Ghardaïa, ont observé mercredi 05 janvier un rassemblement devant la Maison de la Presse Tahar Djaout pour dénoncer le procès qualifié d’ inique» contre le jeune Mohamed Baba Nadjar qui croupit depuis 5 ans dans la prison Babar de Khenchela.

Un dispositif sécuritaire a été mis en place dès la matinée pour contenir cette manifestation.

Mohamed Baba Nadjar s’est engagé depuis le 19 décembre dernier dans une grève de la faim illimitée après que la Cour suprême ait refusé la cassation.

Pour lui, «par cette décision, le pouvoir a encore prouvé qu’il y avait pas de justice dans notre pays. C’est avec douleur et tristesse que j’affirme cette vérité sur mon pays».

C’est ainsi qu’il a décidé d’entamer une grève de la faim «jusqu’à ce que mon innocence soit prouvée et que triomphe le droit, ou que je meurs digne, mon nom allant s’ajouter à la longue liste des victimes de cette injustice qui a assassiné de nombreux innocents», a-t-il écrit dans un appel d’urgence adressée notamment à la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme, Amnesty international, Human Rights watch, le croissant rouge algérien et la croix rouge internationale.

Ce mercredi, après 18 jours de sa grève de faim, Mohamed Baba Nadjar, qui ne réclame qu’un procès juste et équitable «se trouve dans une situation critique du fait de la détérioration de son état de santé qui risque d’évoluer inexorablement vers la mort», selon le Dr Salah Eddine Sidhoum du comité international mis en place pour son soutien.

Les citoyens de Ghardaïa et les membres de ce Comité international demandent la réouverture d’une enquête sérieuse sur l’assassinat du regretté Brahim Bazine et la libération provisoire du Baba Nadjar en attendant son nouveau procès juste et équitable.

Mohamed Nadjar a été condamné initialement à la peine capitale en 2006 puis à la perpétuité en appel en 2009. Après avoir fait appel, la Cour suprême a refusé de l’innocenter.

Rabah Beldjenna


Nombre de lectures : 1721
6 Commentaires sur cet article
  • Samir
    5 janvier 2011 at 15 h 55 min -

    Bravo … allah ijib el khir incha allah.

    Essayons de rester solidaires mes frères et soeurs … et aussi essayons de renouveler cela partout où cela est possible: Paris, Londres, Genève …

    Solidarité !!




    0
  • samir64
    5 janvier 2011 at 16 h 20 min -

    bien dit samir.les capitales occidentales peuvent servir de tremplin pour faire entendre toutes nos revendications.




    0
  • salem
    5 janvier 2011 at 18 h 52 min -

    Merci Samir pour ton combat pour le triomphe du droit et de la justice dans notre pays. Ton travail est plus qu’efficace car il sert à sensibiliser et éveiller alors que le pouvoir et son opposition font tout pour éloigner le peuple de l’essentiel.Continue dans cette voie et chapeau bas.




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    6 janvier 2011 at 0 h 11 min -

    La vérité est comme les fleurs des champs, elles poussent toutes seules, grâce à la volonté de Dieu.
    La Justice, la vraie, finira par triompher. In Chaallah.




    0
  • M.J
    6 janvier 2011 at 10 h 11 min -

    L’institution de la justice, dans tous les pays n’a pas pour fonction comme généralement on le croit d’appliquer l’équité, mais celle d’appliquer la justice, dans le sens d’ordre, car il n’y a pas de justice humaine. Et l’ordre dans un pays ou il fait désordre de parler d’ordre ne peut qu’être désordre.

    S’opposer au désordre institué en ordre requiert au minimum de séparer l’institution qui dit la loi de celles qui font la loi et qui l’exécutent.

    Tant qu’il y a amalgame il y a désordre.




    0
  • slimane
    6 janvier 2011 at 17 h 20 min -

    juste pour dire a mes frères que la solidarité et le courage pour abattre ce pouvoir l’injuste l’assassin et un seul mot pour MOHAMMED en avant on est tous avec toi………salaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaam.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique