Édition du
26 March 2017

L'HEURE EST GRAVE.

Dans la proclamation du 1er novembre 1954 on pouvait lire :

«  L’HEURE EST GRAVE. Devant cette situation qui risque de devenir irréparable, une équipe de jeunes responsables et militants conscients, ralliant autour d’elle la majorités des éléments encore sains et décidés, a jugé le moment venu de sortir le mouvement national de l’impasse où l’ont acculé les luttes de personnes et d’influence, pour le lancer aux côtés des frères marocains et tunisiens dans la véritable lutte révolutionnaire.

Nous tenons à cet effet à préciser que nous sommes indépendants des deux clans qui se disputent le pouvoir. Plaçant l’intérêt national au-dessus de toutes les considérations mesquines et erronées de personnes et prestige, conformément aux principes révolutionnaires, notre action est dirigée uniquement contre le colonialisme, seul ennemi et aveugle, qui s’est toujours refusé à accorder la moindre liberté par des moyens de lutte pacifique. »

Ce passage de l’Appel du 1er novembre 54, qui allait mener notre pays vers la libération est toujours d’actualité, hormis le fait que le colonialisme d’antan a été remplacé par un colonialisme national d’une autre forme, à la solde de l’ancien colonisateur et du système financier international.

Dans l’Appel pour un compromis politique historique lancé par la coordination du 19 mars 2009, deux passages importants retiennent l’attention :

1/ Notre pays va mal. La crise politique de légitimité du pouvoir que traverse notre pays depuis 1962 s’aggrave au fil des ans. La guerre fratricide subie par notre peuple ne semble pas  avoir servi de leçon  à ce régime illégitime qui poursuit sa fuite en avant malgré la faillite sanglante qu’il a provoqué.

Violence politique, corruption généralisée, clientélisme et népotisme, ces fléaux érigés en moyens de gouvernance  gangrènent profondément   notre société et empêchent toute évolution. La situation a atteint un état de déstructuration avancée, voire de décomposition.  Toutes les institutions mises en place, dont la facticité et la vacuité ne sont plus à démontrer, ne sont en réalité que des façades  derrière lesquelles se cache l’oligarchie militaro-financière, noyau du pouvoir  et véritable maitresse de la décision politico-économique. Une oligarchie  qui a dépossédé le Peuple de sa souveraineté et qui  s’est accaparée de toutes ses richesses.

Cette situation ne fait que creuser davantage le fossé entre un  régime sans légitimité et un peuple sans souveraineté.

L’horizon est sombre.

Un tsunami populaire risque, à Dieu ne Plaise, d’emporter le pays si le pouvoir persévère dans cette politique suicidaire. A plus forte raison quand on sait que les élites intellectuelles et politiques continuent à se cloîtrer  dans ce silence mortifère,  à peine rompu par leurs jérémiades politico-idéologiques de pure circonstance.

Devons-nous rester  impassibles devant  cette tragique détérioration de la situation nationale ?

Devons-nous continuer à nous taire devant  cette destruction programmée de notre patrie ?

En tant que citoyen (ne)s libres, il est de notre devoir de nous mobiliser pour réfléchir ensemble et trouver les meilleurs moyens de mettre fin à cette usurpation du pouvoir  qui dure depuis près d’un demi-siècle et de rendre la parole aux Algériennes et aux Algériens pour qu’ils puissent choisir librement et souverainement  leurs représentants légitimes et leurs institutions.

La génération de l’indépendance, toutes tendances politiques confondues et sans exclusion aucune,  doit tendre la main à ce qui reste de la génération sincère et intègre de novembre 54, pour œuvrer ensemble au changement pacifique et radical du système politique obsolète et à l’instauration de l’Etat de Droit dans une Algérie de tous les citoyens et citoyennes. Un changement, devant l’état de délabrement national,  est une exigence légitime à laquelle aucune composante politique ou sociale réelle ne peut se dérober.

De grâce, cher(e)s compatriotes, cessons nos querelles et nos tergiversations et faisons place à  l’action pour UNE MOBILISATION GÉNÉRALE !

2/ Les principes et valeurs qui regroupent l’écrasante majorité de nos compatriotes sont  indiscutablement :

  • L’attachement à leur Algérianité dans sa triple dimension (Islamité, berbérité et arabité). En aucun cas, l’un des fondements de notre identité ne sera instrumentalisé ou monopolisé par une quelconque partie à des fins politiciennes, qu’elle soit au pouvoir ou dans l’opposition.
  • Le respect des droits de la personne humaine dans leur intégralité, dans le cadre de nos valeurs civilisationnelles et de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme.
  • Le respect de la démocratie comme moyen de gestion politique de la société avec ses corollaires que sont les élections libres, l’alternance véritable au pouvoir, le respect des libertés individuelles et collectives, le respect du réel pluralisme politique, culturel et confessionnel. Cela sous-entend et c’est une évidence claire, le rejet de toute forme de violence comme moyen d’accéder ou de se maintenir au pouvoir. Tout comme cette violence doit être bannie comme moyen d’expression ou de gestion de la société.
  • Le changement du système politique doit être radical et pacifique.

Dans ces cadres, et au nom de ces principes cardinaux d’hier et d’aujourd’hui, nous appelons tous les Algériens sincères, sans exclusion aucune, à œuvrer, sur la base d’un compromis politique, à ce rassemblement au sein d’un Front uni, celui du Changement National.

La jeunesse algérienne est aujourd’hui dans la rue. C’est un vaste mouvement de révolte qui couvre l’ensemble du pays, non pas seulement contre la cherté de la vie, comme tentent de le faire accroire certains relais du régime, mais à cause de l’épouvantable gabegie qui règne dans le pays, à cause de l’injustice triomphante qui meurtrit de larges couches de la population, et des turpitudes systémiques de ces dirigeants qu’une totale impunité, malgré la gravité de leurs forfaitures, a poussé à l’accaparement pur et simple des richesses du pays. Souvent au détriment de la population, voire  des générations futures.

Algériens, Algériennes, de toutes tendances politiques, il est urgent que le fleuve de notre révolution authentique retrouve son cours naturel. Nous devons être à la hauteur des évènements qui nous interpellent.

Le moment est venu pour le peuple algérien de recouvrer sa souveraineté sur son propre pays.

Le moment est venu pour l’avènement  d’un Etat de Droit dans son sens plein et entier.

Unissons-nous! Imposons notre volonté à un régime aux abois, un régime accroché à ses privilèges, et qui n’hésitera pas à faire couler, encore une fois, le sang des Algériens, si nous ne lui faisons pas rempart d’une indéfectible unité.

Algériens, Algériennes, œuvrons ensemble à cette dynamique populaire du Changement National!

P/Coordination de l’Appel du 19 mars 2009

Docteur Salah Eddine SIDHOUM


Nombre de lectures : 1959
84 Commentaires sur cet article
  • Sofiane
    13 janvier 2011 at 0 h 20 min -

    Bonjour mes frères,
    La manipulation, la répression et le désarroi de la population a vite fait d’étouffer les manifestations.
    Mais même si la nuit est longue, l’aube éclate toujours au grand matin.
    Le mal ne peut gagner indéfiniment. Son règne est toujours temporaire.
    J’ai mal à mon pays mais je garde espoir. L’espoir, c’est la foi et c’est la foi qui nous fait vivre.
    Bon courage mes frères.
    Ensemble, nous y arriverons.
    Sofiane




    0
  • LEMDIGOUTI
    13 janvier 2011 at 0 h 36 min -

    Dans ce texte du Docteur Sidhoum, militant des droits de l’homme impénitent, Il n’y a pas un seul piètre mot avec lequel je ne suis pas d’accord. Je partage ce texte de 1 à Z , y compris la ponctuation. Je vais vous paraître prétentieux, car je n’ai ni ses qualités intellectuelles ni ses qualité morales, mais j’ai l’impression de cet écrit viens de moi. C’est terrible l’effet que çà m’a provoqué. Merci grand Sidhoum car grâce à vous on a appris, jour après jour, à se parler et à se respecter entre nous internautes de LQA, même si on se partageait pas toujours la même vision politique. Ce texte a une grande portée politique car c’est une excellente plate forme de discussion pour aboutir à un consensus indispensable pour les combats futurs. Je pense que ce texte va rallier une majorité de citoyens qui veulent sincèrement en découdre avec le système. Il explicite, synthétise et élargi le texte de l’appel au peuple algérien du 19 mars 2009 qui avait déjà assez bien délimité les contours d’une plate-forme consensuelle. Thank you, Docteur !




    0
  • D B
    13 janvier 2011 at 1 h 01 min -

    Mes chers compatriotes
    Dans 05 minutes, nous serons demain. Le 13 janvier 2011.
    Le régime tunisien a déjà capitulé. Il est en train de négocier les conditions de départ et de protection de ceux qui n’ont pas amassé suffisamment d’argent pour partir.

    Nos enfants, qui se sont battus pour nous, malgré la manipulation qui a tenté de les faire passer pour des voyous ont besoin que nous reconnaissions leur courage. Voyous? Comme s’il pouvait y avoir de pires voyous que le clan Bouteflika qui a vamirisé le pays, ou le clan des généraux qui a fait couler un fleuve de sang.
    Dans cinq minutes nous serons le 13 janvier.
    Que fusent les youyous, que les poitrines des hommes expulsent la colère lentement retenue.

    Mes frères, mes soeurs, nous sommes des hommes et des femmes libres. Même le colonialisme ne nous a pas chassé de chez nous comme le font ces monstres qui ont fait des Algériens un peuple de Harragas.
    D.Benchenouf




    0
  • Le maghrebin
    13 janvier 2011 at 1 h 04 min -

    Solidarité avec nos frères tunisiens
    ************
    LE Dr HATEM BEN TAHAR ,UN JEUNE ET BRILLANT PROFESSEUR UNIVERSITAIRE A L’ECOLE D’INGENIEURS DE GABES A ETE SAUVAGEMENT ASSASSINE PAR BALLES PAR DES LACHES ALORS QU’IL ALLAIT RENDRE VISITE A SA MERE A DOUZ..IL EST TEMPS QUE SES ASSASSINS PAYENTS POUR LEURS MEFAITS…
    http://autoreflexion.wordpress.com/2011/01/12/hommage-a-hatem-bettahar/
    http://www.rue89.com/2011/01/12/video-un-franco-tunisien-prof-a-compiegne-tue-dans-une-emeute-185275




    0
  • Smail
    13 janvier 2011 at 1 h 09 min -

    Je suis d’accord avec vous DjamelEddine
    Mes amis de Tunis parlent des filles de Benali qui se sont enfuis en Europe, de même que les valeurs boursières qui chutent car leur mafia (trabelsia) sont entrain de tout vendre pour déguerpir…




    0
  • bert
    13 janvier 2011 at 1 h 23 min -

    selon le quotidien LIBERTE
    Alliot-marie évoque une assistance sécuritaire pour tunis et alger
    Paris propose des cours de répression
    Par : Azzeddine Bensouiah
    Lu : (1446 fois)

    La France s’invite, d’une drôle de manière, dans les émeutes qui ont secoué l’Algérie et qui secouent toujours la Tunisie, en proposant ses services de répression des émeutes.

    Par le biais de sa ministre des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, la France officielle propose à la Tunisie et à l’Algérie “son savoir-faire” dans la gestion des questions sécuritaires lors des manifestations publiques. “Le savoir-faire, reconnu dans le monde entier de nos forces de sécurité, permet de régler des situations sécuritaires de ce type. C’est la raison pour laquelle nous proposons effectivement aux deux pays de permettre dans le cadre de nos coopérations d’agir pour que le droit de manifester puisse se faire en même temps que l’assurance de la sécurité”, a-t-elle dit. Critiquée à l’Assemblée nationale française par les députés de l’opposition sur la retenue française au sujet de la situation en Tunisie, la ministre française des Affaires étrangères, Mme Alliot-Marie, a indiqué mardi dernier que le gouvernement français “ne peut que déplorer qu’il puisse y avoir des violences qui concernent ces peuples amis”, selon des propos rapportés par l’AFP, ajoutant que “la priorité doit aller à l’apaisement après des affrontements qui ont fait des morts”.
    “Notre premier message doit être celui de l’amitié entre les peuples français et tunisien, et on ne doit pas s’ériger en donneurs de leçons face à une situation complexe”, a-t-elle dit à propos de la Tunisie, tout en invitant les dirigeants à “mieux prendre en compte les attentes” des populations. La diplomate française a expliqué le mécontentement social et politique par “énormément d’attentes de la part des jeunes, particulièrement de jeunes formés, de pouvoir accéder au marché du travail”. “Le président Nicolas Sarkozy entend, dans le cadre du G8 et du G20, répondre aux préoccupations et aux besoins qui sont ceux de la Tunisie et de l’Algérie en la matière”, a-t-elle affirmé. Le message officiel que Paris entend délivrer, même s’il s’éloigne de l’insolente ingérence prônée par Bernard Kouchner, n’en constitue pas moins une ingérence “soft”. Que veut dire, en effet, cette
    proposition de mettre son “savoir-faire” en matière de répression des émeutes ? En dehors du fait qu’elle porte en elle l’éternelle arrogance française consistant à considérer les autres, surtout ceux du Tiers-Monde, comme étant incapables de gérer les situations délicates, comme les émeutes ou encore les prises d’otages, il y a lieu de relever cette ambiguïté du discours officiel français, qui consiste à dire : on va vous aider à réprimer, sans causer de morts ! En fait, si ambiguïté il y a, c’est en raison de la nature des relations qu’entretient Paris avec Alger et Tunis. La droite française, et Nicolas Sarkozy en premier, tient à ce que les relations traditionnelles, et les gros intérêts de la France, soient maintenus, même si elle ne peut pas faire la sourde oreille à ce qui se passe de l’autre côté de la Méditerranée, et même si elle doit répliquer aux flèches de la gauche, connue pour ses positions interventionnistes, à quelques encablures de l’élection présidentielle française. Toutefois, la droite de Sarkozy, qui propose d’être le porte-parole et “le sauveur du Maghreb”, lors des prochains sommets du G8 et du G20, fait dans le paternalisme qui n’a aucune chance d’apporter un quelconque changement, sauf, peut-être lui donner une “bonne conscience” dans la campagne électorale à venir. Le G8 et le G20, c’est connu, ne distribuent pas l’argent à tort et à travers. L’on se souvient des promesses données aux dirigeants africains, lors du lancement du Nepad et des suites qui leur ont été réservées.




    0
  • msili
    13 janvier 2011 at 2 h 03 min -

    Qu,attendons-nous, nous les algeriens et algeriennes pour chasser ces voyous qui prennent le peuple pour son bétail. soyons dignes de nous et osons faire comme nos frères tunisiens,courage et maintenant non demain




    0
  • Boudiaf
    13 janvier 2011 at 2 h 21 min -

    Il semble que la Tunisie a des hommes et des femmes assez courageux pour sortir soutenir la colère de leurs enfants. Je trouve particulièrement déconcertant l’attitude des algériens de Montréal.

    Il semble que la liberté et la dignité ne sont pas aussi important qu’un match de foot.




    0
  • espoir
    13 janvier 2011 at 2 h 51 min -

    Bonjour,

    depuis que je consulte le site de lqa (depuis sa creation) je passais toujours par la page : http://www.algerieinfo.com/

    mais voilà, depuis le debut le l’-intifadha- en Algerie, le lien menant au site de LQA à ètè SUPPRIME !! hasard, ou bien ce dernier commence vraiment à devenir gênant pour la horde mafieuse algerienne !???

    Cordialement,

    Adlane.

    =====================================
    Non. Le lien existe toujours. Nous venons de le vérifier.
    La Rédaction LQA




    0
  • zawali DZ
    13 janvier 2011 at 3 h 50 min -

    tt les manifestant doivent filmer les marches avec leurs portable pour eviter les depassement et les intimidations…




    0
  • djamel
    13 janvier 2011 at 6 h 21 min -

    Bonjour,salamoualaikoum mes freres d’Algerie,
    Je me presente je suis un Algerien residant en Australie et je vais vous informer de quelque chose qui se passe au niveau de nos soit-disant elus au parlement de notre pays et je vous jure par ALLAH mon seigneur de vous dire ce que j’ai entendu d’une conversation téléphonique entre le député de Mostaganem, Adelhamid si affif et qui parfois fait l’interim de vice- president de l’assemblee nationale.
    Ce monsieur Si affif est originaire d’un DOUAR qui s’appelle SIDI LAKHDAR de Mostaganem ville.
    alors moi j’ai un ami qui est de son douar et qui travaille a l’administration de l’université de Sydney. alors dans cette conversation se monsieur si affif voulait que mon ami de Sydney lui fasse une inscription dans cette université qui a un niveau très élevé, pour son fils.
    alors pour une inscription normale elle coute environ 50 000 dollars/an mais pour quelqu’un qui n’a pas le niveau intellectuel il doit passer une année préparatoire et elle coute 100 000 dollars/an, alors se monsieur SI AFFIF voulait que son fils passe par cette année préparatoire.
    mon ami lui a repondu comment tu va financer ces etudes alors monsieur le député du FLN lui repondit en lui disant que nous les députés nous avons notre part du gâteau de la recette pétrolière alors voila mes chers Algériens où va l’argent du peuple.
    toujours avec ce même député mon ami lui posa une autre question politique en lui disant mais vous le FLN normalement vous êtes dans l’opposition au regime de BOUTEF et le clan de oujda? alors monsieur si affif a répondu :mais NON on est avec lui. seulement lui il veut travailler mais il y des gens au niveau du gouvernement qui ne veulent pas le laisser travailler??? je ne sait pas qui sont ces gens,du moment qu’ils sont tous des voleurs et criminels.
    j’ai une autre information qui va vous faire rire de ces clones qui vous gèrent. monsieur SI AFFIF a dit a mon ami : nous les députés chaque matin avant de commencer notre travail nous avons un petit dejeuner (morning breackfast)il dit qu’il y a de tout (fruit-fromage-lait parisien-fruit de mer etc..)et il a dit en plus il y a de jolies filles qui nous servent ce breackfast,alors mes chers freres que pensez- vous d’un deputé qui vient du DOUAR DE SIDI LAKHDAR et qui ne pense qu’à son ventre et les femmes.il y a de quoi le cia-le mossad-la drs qui peuvent facilement les manipuler avec quelque dollars de plus et des femmes.
    chers freres en lisant le soir d’Algerie du 12/01/11 le rcd veut ouvrir le dossier des emeutes au parlement mais il y a ce Monsieur Abdelhamid si affif qui s’oppose on disant qu’il ne faut pas jeter de l’huile sur le feu donc il veut étouffer l’affaire des jeunes pour que son breackfast soit toujours servi le matin pour remplir son estomac alors qu’il y a des enfants qui meurent de la malnutrition au pays.
    affaire a suivre.
    salam




    0
  • Liès
    13 janvier 2011 at 7 h 13 min -

    Bonjour docteur @ Sidhoum.

    Excellente plate-forme.

    Excellente base pour lancer le changement d’une manière juste et efficace.

    Excellente déclaration qui devrait avoir l’adhésion de toutes et tous en vue de l’instauration d’un État de Droit démocratique et solidaire.

    Mille bravo Docteur.

    Je me reconnais personnellement dans cet appel.

    Liès Asfour.




    0
  • lemdigoutia
    13 janvier 2011 at 8 h 18 min -

    salam
    Je rend hommage à la femme Tunisienne qui a dit :On m’a tué un Fils mais il me reste encore 4.Ceci s’appelle le Sacrifice suprême et la Détermination.grâce à ses femmes courageuses LA TUNISIE est entraine de recouvrir sa liberté et sa dignité.Sommes nous prêts nous Algeriens de payer le prix?si OUI Unissons-nous l’HEURE EST GRAVE! et à ceux qui veulent nous étouffer sur internet facebook tweeter je leur dis:
    DONNEZ NOUS L’ENTV et on vous donnera internet.




    0
  • Farah Melkaoui
    13 janvier 2011 at 8 h 59 min -

    La fille du tyran Ben Ali, Nesrine, vient d’arriver à Montréal, en compagnie de son mari, le corrompu Sakher El Materi. La communauté tunisienne ne les lâchera pas. Même dans leur refuge de Westmount! Aux Algériens de croire à la fin du régime de Bouteflika et Tewfik Mediene!




    0
  • Sami
    13 janvier 2011 at 9 h 01 min -

    Je propose a tous les algériens, notamment à nos compatriotes algerois de manifester en toute amour et paix , bien sur s’il y’aura vraiment cette manifestation chacun et chacune de nous portant notre drapeau, en toute paix et avec le civisme nécessaire, a l’image des vrais algeriens!! Demandons nos droits dans un etat democratique, et en support a nos freres et soeurs Tunisiens
    Tahya Aljazair




    0
  • mohsen
    13 janvier 2011 at 9 h 26 min -

    L’occident hypocrite et voleur tremble.Il tremble pour ses minables serviteurs en costumes de démocrates ou en casquettes et autre fantomas.L’occident tremble de voir émerger en Afrique du Nord des peuples émancipés et démocratiques, ce qui fera leur puissance face à cet occident pilleur et jamais rassassié.




    0
  • M.J.
    13 janvier 2011 at 9 h 34 min -

    Les pays du Maghreb n’ont besoin ni de la France ni de ses forces de police qui ont fait des ravages dans nos rangs par le passé. Quand un peuple se décide à casser ses liens, rien ne lui résiste, ni la France coloniale, ni la France neo-coloniale, ni ses satellites indigènes.
    Il n’st plus possible pour la France désormais de gérer l’Afrique du nord par le biais de ses « représentants » natifs qui n’ont cure des intérêts de leurs peuples. Le devoir de chacun est de militer pour que l’Algérie sorte des griffes des intérêts de la finance internationale et s’oriente vers l’intérêt du seul peuple algérien, vers l’intérêt de la seule Algérie, un intérêt national égoiste mais non individualiste.
    Vive l’Algérie élaguée de toutes ses tares.




    0
  • Burnous noir
    13 janvier 2011 at 10 h 33 min -

    Déclaration du Comité de crise de l’université de Béjaia
    12 janvier, 2011 Posté dans Emeutes
    Encore une fois, les larges masses populaires investissent les rues dans les quatre coins du pays. Les jeunes s’attaquent, saccagent et brûlent tout ce qui symbolise la puissance économique et politique.
    La réponse des autorités ne s’est pas faite attendre. Le pouvoir réagit en déployant ses forces répressives et opprimantes en procédant à des intimidations, arrestations et dispersion des émeutiers par les tirs de bombes lacrymogènes «périmées» et tirant à balles réelles sur les manifestants causant des morts et plusieurs blessés.
    Par ailleurs, les solutions préconisées par l’Etat, qui a mis du temps à se manifester, n’étaient que partielles et partiales en minimisant la nature de la crise et en la réduisant à la hausse des prix de l’huile et du sucre. Les mesures prises (démantèlement des barrières douanières et baisse de la TVA) n’arrangent, en dernière instance, que les privilégiés au détriment des plus vulnérables qui constituent l’immense majorité de la population, laquelle ne se reconnaissant plus, désormais, dans ses «supposés» représentants et qui d’ailleurs été, de tout temps, exclue des choix politiques et économiques de ces derniers.
    Les émeutes déclenchées par les jeunes dans les différentes wilayas du pays, n’ont été que l’expression -faut-il le rappeler que c’est le seul moyen dont ils disposent- d’une révolte indiquant le marasme que vivent ces derniers dans leur situation désespérée.
    Des misères, le peuple n’en a jamais manqué: crise de logements, précarité du travail, chômage, harraga, conséquences d’une politique antisociale ; verrouillage du champ politique et fermeture du champ d’expression ; restriction des libertés individuelles et collectives; perte de sens et absence de perspectives; échec des stratégies pédagogiques; ajoutée à cela la déliquescence des institutions et la corruption à toutes échelles.
    En l’absence d’alternatives concrètes et d’encadrement politique, un besoin d’auto-organisation s’impose. Et pour donner suite et sens aux événements, la communauté universitaire appelle l’ensemble des secteurs de la société civile à se structurer et à prendre part à notre initiative afin de coordonner les efforts autour d’une stratégie commune en vue de porter, haut et fort, les préoccupations de nos concitoyens.




    0
  • Si Salah
    13 janvier 2011 at 11 h 36 min -

    Je voudrais proposer une forme de résistance: condamner Boutef et Ouyahia à la fermer à perpetuité.
    C’est ce qu’ils font depuis un mois, mais il serait forrmidable de leur envoyer un message clair: une seule parole de votre triste personnage et ce sera de nouveau l’émeute…

    Si Salah




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    13 janvier 2011 at 11 h 54 min -

    Etre libre, il suffit de le vouloir et vous voila libre, Oui docteur Sidhoum, l’heure et grave, avec le risque d’une gravité plus conséquente, si la flamme qui à foutu une panique chez les fossoyeurs de l’Algérie s’éteint encore une fois, alors ne soyons pas distait, la pression doit étre maintenu et une coordination avec nos compatriotes à l’étranger s’impose plus que jamais Allons soyons debout, encore et toujours.




    0
  • faresamir
    13 janvier 2011 at 12 h 16 min -

    le comportement, aussi arrogant et méprisant, à l’égard des Algériens. par les gens qui gouverne notre chère algerie Les émeutes qui on secoue en ce début d’année ont sonné le glas pour ces gens qui sucent le sang des algeriens les répressions qui sévissent contre le peuple c est comme un rappel à l’ordre. Même s’ils restent au gouvernement puisse croire que ses décisions ont calmé les émeutiers les dirigeants qui gouverne sans partage l algerie «a perdu toute capacité de comprendre les jeunes». Le gouvernement a apporté une fausse solution à un vrai problème. qui es plus profond a commence par la levé de l état d urgence et ouvrir le champs médiatique a la société civile et de laissez le peuple de s exprime librement sur son avenir et surtout chassez les dinosaures et suceurs de sang d l algerie




    0
  • Med Tahar
    13 janvier 2011 at 13 h 04 min -

    Bravo Dr Sidhoum de maintenir cette lueur d’espoir à vos frères et soeurs.
    Aujourd’hui nos frères tunisiens sont entrain d’écrire leur plus belle page d’histoire.
    L’histoire des dictateurs est connue mais n’est jamais apprise par ces derniers. Bien assis sur leurs trônes ils sont toujours emportés comme la feuille d’automne. Brisons nos chaines et libérons nous de ces dictateurs.




    0
  • Ramdane
    13 janvier 2011 at 13 h 34 min -

    Merci Docteur! … de réveillez les consciences et donner de l’espoir a ceux qui l’ont perdu. Ne capitulons pas Citoyens et ne perdons pas espoir, le peuple s’il est uni peut faire tomber les montagnes. Le fruit est complètement pourri et il suffit du moindre vent pour le faire tomber a terre. A nous de rugir a l’unissons!!!!!!! Vive l’Algérie de l’honneur et de la dignité. QUASSAMEN!!!!!!!!




    0
  • guerriere de la lumière
    13 janvier 2011 at 13 h 41 min -

    Carrèment déconnecté ce mec!!!
    Est ce qu’on vit dans le même bled?????????
    Ca me rappelle une chanson kabyle : L’ALGERIE TOUT VA BIENNE TOUT VA BIENNE………!!!!!!!!

    LISEZ :
    Belkhadem défend le programme présidentiel
    «Il y a des réserves sur la marche à Alger à cause du risque terroriste»

    Les derniers événements ont égratigné l’image du pays», estime le secrétaire général du FLN, Abdelaziz Belkhadem.

    S’exprimant lors de son passage, hier, sur les ondes de la Chaîne I de la Radio nationale, il affirme que les émeutes du 5 janvier dernier ne sont pas comparables aux événements d’octobre 1988.
    «Car en 1988, le pays a connu une crise multiforme, jalonnée par le manque de ressources financières, l’arrêt des investissements publics et l’explosion du taux de chômage.

    Ce n’est pas le cas aujourd’hui. La politique sociale du pays fait actuellement des jaloux», dit-il. Fidèle au discours officiel visant à glorifier le bilan présidentiel, Abdelaziz Belkhadem affirme qu’«il n’y a pas de pauvreté et de faim en Algérie». «Vous croyez que les émeutes ont eu lieu à cause de la hausse des prix du sucre et de l’huile ?» s’interroge-t-il.
    Le parton du FLN estime que les dernières émeutes ont été provoquées par la rumeur. «Le problème c’est la rumeur», juge-t-il. Pour lui, il y a deux faits différents lors des derniers événements. «D’un côté, il y a des jeunes de 15 à 17 ans qui jouent à cache-cache avec les services de sécurité et, de l’autre, il y a des jeunes infiltrés par un groupe de voleurs», avance-t-il.

    Le secrétaire général du FLN refuse toutefois de parler de manipulation. «Je ne peux pas dire s’il y a une main étrangère ou interne derrière ces événements», dit-il, avant de responsabiliser la jeunesse qu’il accuse de paresseuse. «Il y a des secteurs comme l’agriculture et les travaux publics qui offrent de l’emploi. Les jeunes cherchent à travailler dans la Fonction publique ou comme agents de sécurité», lance-t-il.
    A une question relative à l’absence de stratégie gouvernementale claire et viable, Abdelaziz Belkhadem tente de préciser en défendant le programme présidentiel. «La stratégie mise en place par le président de la République entre dans le cadre d’un programme structuré. Il faut dissocier le programme du président de la République et la gestion des affaires courantes qui incombe à l’Exécutif», commente-t-il. Poursuivant, Belkhadem dénonce le recours à la violence comme moyen d’expression. «Les marches ne sont pas interdites à l’intérieur du pays.

    A Alger, il y a des réserves à cause du risque terroriste. Mais ceux qui veulent organiser des rassemblements dans les salles, ils n’ont qu’à demander des autorisations», dit-il, faisant mine d’ignorer que l’opposition et les organisations autonomes font face à une répression féroce et qu’elles ne sont pas autorisées à se rassembler ni à Alger ni ailleurs.

    Madjid Makedhi, In EL WATAN 13/01/2011




    0
  • Passant
    13 janvier 2011 at 13 h 46 min -
  • samir b
    13 janvier 2011 at 13 h 53 min -

    D’accord M sidhoum , nous attons les demarches necissaires.

    Une tres bonne idée Si Salah




    0
  • Si Salah
    13 janvier 2011 at 14 h 51 min -
  • El Houari
    13 janvier 2011 at 15 h 53 min -

    encore une fois le POUVOIR a réussi a tirer son épingle du jeu en s’octroyant le sucre et l’argent du sucre.

    cette fois-ci ce n’est pas une histoire politique avec des enjeux de fauteuils ou de poste. non le pouvoir s’estimant a la fin de son séjour, n’a qu’une idée. le pillage légale pour le transfert a l’étranger et REBRAB entre en jeu.

    les exonérations de 41% lui permettent a lui et son groupe de
    blanchir quelques milliards de dollars encore en sommeils.

    au nom des jeunes Émeutiers la loi a décidée.




    0
  • fateh
    13 janvier 2011 at 15 h 58 min -

    Pour ceux qui croient encore que la France nous veut du bien, cad le peuple, la ministres des AFFAIRES ETRANGERES, Mme Alliot-Marie, a propose l’aide de son pays en matiere de repression des manifs….N’y a t-il pas une ou des organisations pour poursuivre, cette ignoble personne pour appel a assistance pour reprimer un peuple qui se bat pour sa liberte….
    Maghrebins, il est temps d’en finir avec fafa qui ne nous a jamais voulu du bien-peuple-il faut absolument organiser un boycott du made in fafa et vous verrez comment les laches du pays de fafa, se retourneront dans leurs fauteuils….un peu de dignite ya 3bads, nomore french products in our countries….




    0
  • zawali DZ
    13 janvier 2011 at 16 h 35 min -

    Je dis a la France Officielle :ca sera le plus beau cadeau 2011pour les PEUPLES DU MAGHREB.
    PLEASE DO IT ,CHICHE !




    0
  • cherif
    13 janvier 2011 at 17 h 32 min -

    Bonjour tous le monde, nous devrons s’inspirer de la tunisie pour faire cracker le gouvernement algerien a partir. avec leur part du gateau s’ils veullent n’est pas monsieur SI affif plutot si rkhiss.

    Nous avons eu une ocasion profitons-en

    Monsieur Sidhoum que dieu te protege, je ne sais pas pourquoi mais je sens en vous et monsieur Djameleddine ainsi que Si Dehbi un trio que peu faire beaucoup de chose, Monsieur Dehbi aavec son vecu peut aider a plusieurs niveaux, quand a vous et Djameleedine vtre sagess n’a pas d’egale continez votre comba de formation a distance vous allez etre sevi vous avez une jeunesse a vous de faire le maximum pour le reveil de celle-ci.
    Merci pour votre sacrifices croyez en a sce que vous faite.




    0
  • cherif
    13 janvier 2011 at 17 h 43 min -

    @Passant

    Merci beaucoup : des mots simples et efficaces

    pourquoi pas nous …………




    0
  • Liès
    13 janvier 2011 at 18 h 09 min -

    Salutations à toutes et à tous.

    Ce énième appel pour le changement me rappelle une parabole que j’ai voulu adapter pour la circonstance, à la situation déplorable et dangereuse dans notre pays, mais aussi à ces braves gens qui, comme @ Sidhoum appellent sans discontinuer au changement d’un système politique inique, illégitime, prédateur, corrompu, incompétent et autiste.

    L’appel de ces braves qui ne semble pas être entendu par les parties concernées (qu’il est inutile de citer), et en passe d’être entendu et adopté par (vous trouverez la réponse à la fin du post).

    J’ai l’honneur de partager la parabole en question avec nos amis (es) internautes.

    ‘’ Un roi décida de marier son fils et fit pour lui des noces. Il envoya ses serviteurs pour appeler ceux qui y étaient invités; mais ils ne voulurent pas venir.
    Il envoya d’autres serviteurs pour leur dire que le festin est prêt et les noces n’attendent que vous pour commencer. Mais négligeant l’invitation, ils s’en allèrent celui-ci à son champ, celui-là à son commerce, et les autres se saisirent des serviteurs, les outragèrent et les tuèrent.
    Le roi fut irrité et il dit à ses serviteurs : les noces sont prêtes mais les invités n’en étaient pas dignes. Allez donc aux carrefours, et invitez aux noces tous ceux que vous trouverez. Les serviteurs s’en allèrent par les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, méchants et bons, et la salle des noces fut remplie de convives.’’

    La morale de cette parabole.

    L’Algérie est à la veille d’un changement salutaire qui va être fêté par le peuple algérien dans la joie et l’allégresse.

    Toutefois et hélas, ceux que tout le monde considère comme étant les plus aptes et les plus dignes de porter à bout de bras l’entreprise du changement, n’en sont, en fin de compte, ni aptes ni dignes (leur mutisme et leur inertie en font foi).

    Le changement qui aurait dû se faire avec eux, se fera pour leur malheur, sans eux.

    Il se fera par des anonymes et des humbles, qui y répondront en grand nombre, et la réussite sera totale.

    Wa Ellahou A’allem.

    Fraternellement.

    Liès Asfour.

    =====================================
    Le changement se réalisera tôt ou tard grâce à une symbiose entre les véritables élites sincères et engagées et notre peuple, comme cela est entrain de se passer avec nos frères tunisiens. Elle ne se fera jamais avec des politicards prétentieux, des appareils sclérosés, et encore moins avec les « opposants » du club des lapins qui roulent avec des véhicules blindés, qui s’acoquinent dans les villas de la zone verte avec les « dieux » de l’Algérie et s’abonnent aux ambassades de fafa et de l’oncle Sam. Les masques sont depuis fort longtemps tombés.
    Salah-Eddine




    0
  • Afif
    13 janvier 2011 at 18 h 23 min -

    بسم الله الرحمان الرحيم

    @ Houari :

    Vous dites : « REBRAB entre en jeu. Les exonérations de 41% lui permettent à lui et son groupe de blanchir quelques milliards de dollars encore en sommeil. »

    Pour clarifier les choses, les 41% se décomposent comme suit : 17% de TVA, 5% de droits de douane et 19% d’impôt sur les bénéfices (IBS). Les droits de douane sont payés par l’importateur et versés à l’Etat, puis ensuite récupérés sur le consommateur final, c’est-à-dire vous et moi. La TVA est aussi supportée par le consommateur final et empochée par l’Etat. Suite à la révolte de la jeunesse de ces derniers jours, l’Etat a abandonné ces deux taxes au profit du consommateur final et non de Rebrab.

    Là où vous avez peut-être raison, c’est l’exonération de l’IBS qui est empochée par l’Etat et qui est prélevée en fin d’année sur le bénéfice annuel des entreprises. J’ai dit peut-être parce qu’il faut attendre la fin de l’année 2011 pour confirmation. Si l’Etat ne l’empoche pas, elle ira effectivement dans les poches de Rebrab.

    Pour l’instant, Rebrab a été sommé par le ministère du commerce de ne pas baisser le prix du sucre et de l’huile de table : c’est contradictoire avec ce que vous dites, puisque d’après vous c’est quelqu’un qui ne cherche qu’à amasser les milliards. Donnez-nous des explications convaincantes, SVP.

    Dans le passé, les commissions sur le commerce extérieur étaient investies à l’Etranger et ne retournaient pas au pays. Mon vieil oncle Allah Yarhmou, pourtant illettré bilingue et pauvre, me disait à l’époque du socialisme, que l’argent volé qui retourne au pays était préférable à l’argent volé qui ne revenait pas, car l’argent qui retournait, un jour ou l’autre, il pourrait tomber dans sa poche.




    0
  • rachid 2
    13 janvier 2011 at 18 h 39 min -

    Bravo les tunisiens , ils sont en train de nous des leçons de courage , de sacrifice et de bravoure … tout c. qu’il est Belkhadem a avoué et a dit que ce n’est pas une question de sucre et d’huile mais une dictature qui n’a faut que trop durer … mes freres debarrassons nous de cette pourriture au pouvoir et tappons le fer tant qu’il est chaud … vivement la 2° independance et laissons notre peur de coté soyons fidèles à la mémoire de nos chouhadas et rendez vous samedi prochain ….




    0
  • Hamma
    13 janvier 2011 at 18 h 52 min -

    L’appel est clair et il est de notre devoir à tous d’y répondre en choeur. Je pense que la coordination a analysé profondément la situation en Algérie et les ratés des derniers événements à l’opposé de ce qui se passe actuellement même en Tunisie qui malgré toutes les victimes,la rue continue d’ébranler le régime Ben Ali malgré les concessions (parapluie de sauvegarde)jugées insuffisantes. La rue Tunisienne est passée de la revendication sociale à celle de politique car les jeunes Tunisiennes et Tunisiens ont eu l’appui indéfectible de pratiquement toute la société.

    Allah yerham tous ceux qui sont morts tant en Algérie qu’en Tunisie.




    0
  • amine
    13 janvier 2011 at 19 h 29 min -

    @zawali
    la france a juste fait passer un message aux dictateurs algériens, tunisiens et tous les larbins qui sont aux commandes des pays frères. Ainsi, le message c’est, résistez et ne soyez pas intimidés car nous vous garantissons notre inconditionnel soutien mais si vous pouvez réprimer en étant un peu plus discret ça serait mieux. La liberté, ça s’arrache, elle n’est jamais offerte sur un plateau.




    0
  • radjef said
    13 janvier 2011 at 20 h 09 min -

    Bonsoir tout le monde. L’intellectuel à pour mission de démasquer le mensonge et de déjouer les complots qui visent a domestiquer la société et non a verser dans des sacralismes ambiants et les convenances dégradantes. L’intellectuel doit former des militants ayant le sens des responsabilités morales et civiques…Or aujourd’hui le pays n’a pas de militants ; il a des fonctionnaires de partis politiques. Pourquoi les partis ne se sont pas rassemblés lors de ces dernières émeutes pour soutenir le peuple ? Ont-ils été empêchés par la police politique ? Ne savent-ils pas travailler ? Ont-ils d’autres priorités et d’autres urgences que celles d’encadrer la société ?
    Anatole France disait lors du procès de Dreyfus « que nous sommes les héritiers des générations passées, les témoins de notre époque et la providence des générations futures »
    Si nous voulons sauver le pays d’une véritable balkanisation dont on n’est pas loin et assurer un avenir radieux aux générations futures, nous devons tirer avec courage les enseignements du passé et être des militants sincères de la vérité, du savoir, de la libre pensée de l’esprit libre. L’Algérie d’aujourd’hui n’a pas besoin des vieux clichés archaïques pour se construire. L’Algérie n’existe pas depuis le 1er novembre 1954. Ce n’est en surfant sur l’ignorance du peuple et les traumatismes de la société que l’on pourra construire une république aux institutions bien établies.
    Le changement que nous voulons ne peut pas s’accomplir si nous reproduisons à longueur de journée des clichés archaïques ; il ne peut se faire que par la promotion de la vérité et du savoir, de l’art et du talent. Aujourd’hui le pays croule sous le poids d’immenses couches d’ignorance et de mensonges. Une société aliénée qui a perdu tous ses repères. Telle est la situation à laquelle nous sommes parvenus un demi siècle après le 1er novembre 1954.
    Je refuse de polémiquer. Mais je ne peux pas ne pas donner mon avis. A ce sujet, il convient de dire ceci : 1- Bouteflika et la junte qui l’a ramené dans un char, n’ont rien usurpé. Ils sont le produit du 1er novembre 1954. Bouteflika et l’armée qui détient la totalité du pouvoir depuis plus d’un demi siècle, ne sont le produit d’un quelconque dérapage de la « révolution » si toutefois elle en est une. 2- L’Algérie, et nous souhaitons connaître les explications des camarades Ait Ahmed, Benbela, Hadjres, Mehri et Harbi à ce sujet, était vertueusement indépendante en juin 1945 avec la fin de la seconde guerre mondiale. Il faut que nos élites se décomplexent devant l’histoire et s’acquittent honorablement de leur devoir moral et intellectuel.




    0
  • radjef said
    13 janvier 2011 at 20 h 13 min -

    Bonsoir tout le monde. L’intellectuel à pour mission de démasquer le mensonge et de déjouer les complots qui visent a domestiquer la société et non a verser dans des sacralismes ambiants et les convenances dégradantes. L’intellectuel doit former des militants ayant le sens des responsabilités morales et civiques…Or aujourd’hui le pays n’a pas de militants ; il a des fonctionnaires de partis politiques. Pourquoi les partis ne se sont pas rassemblés lors de ces dernières émeutes pour soutenir le peuple ? Ont-ils été empêchés par la police politique ? Ne savent-ils pas travailler ? Ont-ils d’autres priorités et d’autres urgences que celles d’encadrer la société ?
    Anatole France disait lors du procès de Dreyfus « que nous sommes les héritiers des générations passées, les témoins de notre époque et la providence des générations futures »
    Si nous voulons sauver le pays d’une véritable balkanisation dont on n’est pas loin et assurer un avenir radieux aux générations futures, nous devons tirer avec courage les enseignements du passé et être des militants sincères de la vérité, du savoir, de la libre pensée de l’esprit libre. L’Algérie d’aujourd’hui n’a pas besoin des vieux clichés archaïques pour se construire. L’Algérie n’existe pas depuis le 1er novembre 1954. Ce n’est en surfant sur l’ignorance du peuple et les traumatismes de la société que l’on pourra construire une république aux institutions bien établies.
    Le changement que nous voulons ne peut pas s’accomplir si nous reproduisons à longueur de journée des clichés archaïques ; il ne peut se faire que par la promotion de la vérité et du savoir, de l’art et du talent. Aujourd’hui le pays croule sous le poids d’immenses couches d’ignorance et de mensonges. Une société aliénée qui a perdu tous ses repères. Telle est la situation à laquelle nous sommes parvenus un demi siècle après le 1er novembre 1954.
    Je refuse de polémiquer. Mais je ne peux pas ne pas donner mon avis. A ce sujet, il convient de dire ceci : 1- Bouteflika et la junte qui l’a ramené dans un char, n’ont rien usurpé. Ils sont le produit du 1er novembre 1954. Bouteflika et l’armée qui détient la totalité du pouvoir depuis plus d’un demi siècle, ne sont pas le produit d’un quelconque dérapage de la « révolution » si toutefois elle en est une. 2- L’Algérie, et nous souhaitons connaître les explications des camarades Ait Ahmed, Benbela, Hadjres, Mehri et Harbi à ce sujet, était vertueullement indépendante en juin 1945 avec la fin de la seconde guerre mondiale. Il faut que nos élites se décomplexent devant l’histoire et s’acquittent honorablement de leur devoir moral et intellectuel.




    0
  • LEMDIGOUTI
    13 janvier 2011 at 21 h 02 min -

    Si j’étais un homme politique français de la trempe de « MAM » c’est à dire un ministre des affaires étrangères d’une puissance au rang de 4ème , 5ème ou 6ème sur le plan mondial, en rentrant le soir à la maison j’aurai eu honte de moi. S’il vous plait comment des politiques qui ont « exercé » depuis de longues années disent des conneries aussi épouvantables alors qu’il y a des morts et des blessés. Comment dire des épouvantes de ce genre et cracher sans honte envers les peuples algériens et tunisiens qui ne cherchent rien d’autre que l’émancipation, la démocratie et le développement équitable et solidaire. J’espère que demain « MAM » ne va pas s’aventurer à revenir SUR LE SOL ALGERIEN. Si elle veut discuter avec Boutef and Co, elle n’a qu’à le faire chez elle, ou à « l’ONU » mais elle n’a pas intérêt à ce présenté devant le peuple CHAABI algérien. Mais, je sais pourquoi , il y a des comportements de ce type chez les Sarkosistes : un mort français c’est grave et inadmissible. Mais plusieurs morts algériens durant les émeutes (sans compter les 200000 morts et 20000 disparus de la décennie qui n’en fini pas) cela ne vaut rien. Donc, pour elle, l’équation est simple :
    200000 algériens morts et 20000 algériens disparu ne valent même pas un demi-mort français. Je ne vous fais pas le bras d’honneur car j’ai du respect pour les femmes. Mais avec des femmes de votre tranche, si on le fait on pourrait être acquitté par un vrai tribunal des droits de l’homme, car le geste serait considéré comme légitime. Notre peuple algérien Madame, n’a pas besoin de savoir faire ou d’expertise en matière policières. Les besoins de l’Algérie, aujourd’hui sont autres, ne vous en déplaise.




    0
  • Hamma
    13 janvier 2011 at 21 h 02 min -

    L’appel de la coordination est clair et il est de notre devoir d’y répondre en masse. Je pense que la coordination et nous même internautes avons analysés les derniers événements d’Algérie, qui pour ma part sont considérés comme « ratés » en partie pour plusieurs raisons qu’il n’est nul besoin d’énumérer. J’emploie le terme « ratés » consécutivement à ce qui se passe depuis plus de 25 jours en Tunisie où la rue est passée de la revendication sociale à celle de politique. A la différence de l’Algérie, la jeunesse Tunisienne a eue et a encore le soutien de pratiquement toute la société. L’ONU, l’UE, les USA et la France se sont impliqués pour demander au régime de Ben Ali de trouver des solutions à la crise. La rue Tunisienne a fait tomber le ministre de l’interieur et réclame très fort le départ du régime. Le bilan actuel des événements de Tunisie donne la rue vainqueur malgré les victimes tombés sous les balles et que je déplore d’ailleurs.

    Nous devons tirer les enseignements des événements de ces deux pays frères et nous dire profondément que la liberté est possible, qu’il suffit juste d’aller la chercher.

    Pour information:

    Le ministre de l’interieur du Koweit (encore un pays arabe)a démissionné de son poste car un détenu est mort de torture dans un commissariat de police. Cette démission va entraîner d’autres selons certains officiels Kowetiens.

    ======================================
    Il était prévisible que la révolte de nos enfants allait s’éteindre au bout de quelques jours pour se transformer en des jacqueries et je l’avais dit sur LQA-TV vendredi dernier. J’aurais voulu me tromper dans mon analyse. Cette révolte de notre jeunesse orpheline de son « élite » a été abandonnée à elle-même. Et nous avons constaté avec sidération, l’attitude lâche de la classe dite politique et intellectuelle. J’ai entendu même certains larbins bardés de « diplômes » et autoproclamés intellectuels, traiter la semaine dernière nos enfants de « araya » (avec tout mon respect à toutes et à tous). Observons l’attitude digne et courageuse des politiques, des intellectuels et des syndicalistes tunisiens qui étaient au côté de leur peuple dès les premiers jours. Leurs avocats ont abandonné les prétoires pour marcher avec leur peuple opprimé. L’exemple de mes frères et Amis Maîtres Ayadi et Abbou est plus qu’admirable. Comparons cela avec le bâtonnier (ou bâtonnet) algérien qui refuse aux avocats l’idée même de se constituer bénévolement pour nos « arayas » arrêtés, tabassés et menacés de lourdes condamnations.
    Allah Yahdina.
    Salah-Eddine SIDHOUM




    0
  • salem
    13 janvier 2011 at 21 h 23 min -

    Bravo au peuple tunisien qui a prouvé qu’il est un très grand peuple.C’est un peuple qui est a la hauteur de la démocratie.le pouvoir tunisien n’a rien pu faire devant la determination de ce grand peuple.Que va faire nos fachistes maintenant? Que va faire le chef d’etat en algerie.L algerie malheureusement recul en matière de démocratie pour se mettre à la dernière place au niveau du magreb.C’est vraiment scandaleux et honteux pour nous les algeriens pour se retrouver à ce niveau.




    0
  • salem
    13 janvier 2011 at 21 h 40 min -

    Bouteflika va t’il continuer a montrer son arrogance et son mépris au peuple algerien ,en répondant au cris de la révolte des mahgourines par le silence,que je trouve criminel de sa part.pourquoi il ne s’adresse meme pas a ce peuple?somme nous devenu un troupeau de moutons pour lui?Je me rappel du president chadli qui a reagit vite après les évenements d’octobre et il a pris des décisions historique(ouverture médiatique et politique),il a fait ca par amour pour l’algerie,c’etait un homme nationaliste pas un opportuniste hors pair.Il pouvait pas voir l’algerie bruler et rester sans aucune réaction ,il a fait ce que un président doit faire au lieu de laisser les policiers et les gendarmes répondre a sa place par la repression et la hogra.




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    13 janvier 2011 at 22 h 36 min -

    Qui a dit que nos avocats ne se sont pas intéressés aux manifestations qu’a connu le pays, c’est faux. Un petit tour au Tribunal ABANE Ramdane et Vous serez fixé en voyons les ronds de jambes et les allées et venus de certains avocats pour attirer les proches des jeunes qui ont été arrétés, ne croyez surtout pas qu’il s’agit de bénévolat, c’est bien plus une chasse aux clients. et dire que l’Avocat, c’est la vestale noire aux mains blanches…
    Chères et Chers amis -ies- Partageons cette Prière :
    Allah Yarham Maitre Mahmoud KHELILI.l’Avocat qui dérangeait




    0
  • salem
    13 janvier 2011 at 22 h 56 min -

    Ses avocats n’ont, aucun niveau ,il faut juste aller les voir plaider,aucune maitrise de la langue,aucune intélligence,ils font honte à ce métier noble ,ce qui les incitent c’est l’argent et rien que l’argent pour construire des villas et etoffer leurs compte bancaire.il mettent leurs nez partout ,c’est des escrocs au sens propre du terme.Ils se conduisent comme de véritables rapaces.En Algerie ,aujourd’hui,ces handicapés mental,sont autant pouri que ce système.

    =================================
    Il ne faut pas généraliser. Il y a des avocats qui se sont constitués bénévolement pour défendre les jeunes révoltés et ce, malgré les vomissures de leur bâtonnier.
    La Rédaction LQA




    0
  • Hamma
    13 janvier 2011 at 23 h 15 min -

    J’ai du interrompre mon précédent post afin de suivre la 3ème intervention du président Ben Ali au peuple Tunisien. Que dire? Sinon que Ben Ali n’a toujours pas compris que la rue exige son départ, celui de son clan et de son régime. Que toutes les concessions faites avant et aujourd’hui sont un droit du peuple frère Tunisien qui a faim de démocratie et soif de liberté.
    Cette intervention télévisée et suivie à travers le monde entier n’est pas sincère et exprime la peur au ventre du régime en place. C’est mon impression en tous les cas.

    @Dr.Sidhoum, merci de souligner la comparaison entre le bâtonnat d’Alger et celui de Tunis. C’est sans commentaires! Notre frère @Nourredine Belmouhoub nous donne un exemple significatif de ce qu’est la profession chez nous, du racolage!

    Fraternellement.




    0
  • hamza
    13 janvier 2011 at 23 h 20 min -

    J’appelle les intellectuels,les artistes, les honnêtes citoyens à commencer peut-être un mouvement historique pour le changement. toutes les conditions sont réunies.N’attendons pas les états majors.Ces derniers sont souvent dépassé par l’histoire.En Tunisie,Med Bouazizi était un inconnu il y a un mois.Maintenant,il est célèbre dans le monde entier et y est entré dans l’histoire par la grande porte




    0
  • salem
    13 janvier 2011 at 23 h 28 min -

    La communauté algerienne en france commence à s’intéresser serieusement sur ce qui ce passe au magreb et notament en algerie.il ya des débats sur les radios communautaires sur la révolte algerienne et tunisienne sur beur fm et radio france magreb,l’association des indigènes de la république l’association des étudiants algeriens en france on décidé de passé a la mobilisatio et c’est de bonne augure,les algeriens de france commence a prendre conscience nourrissent de grands espoirs pour le changement surtout en algerie.




    0
  • LEMDIGOUTI MILLE FOIS
    13 janvier 2011 at 23 h 50 min -

    Je vais poser une devinette à mes amis qui fréquentent LQA. Qui a déclaré hier à Doha (Qatar) ceci ? : « L’Algérie n’a cessé de déployer des efforts pour la consolidation de l’Etat de droit fondé sur la promotion des droits de l’homme, le pluralisme politique et la liberté d’expression. L’Algérie après avoir restauré ses institutions constitutionnelles et mené à bien une politique de réconciliation nationale, s’est attelée à la consolidation de l’Etat de droit fondé sur la promotion des droits de l’homme, le pluralisme politique et la liberté d’expression ».
    Celui qui donne la bonne réponse se verra offrir un voyage à Doha, nourri, blanchi et boissons à gogo, pour casser la gueule à l’auteur de cette déclaration mensongère, immonde et honteuse. On n’a pas encore séché le sang de nos morts, disséminées les fumées des gaz lacrymogènes, nettoyer les traces des brulis de pneus de nos rues de quartiers, qu’on claironne déjà à Doha des galéjades au micro des forums. Quel culot, quelle tranche : Indécrottables ! Incurables !. Inguérissables ! Incorrigibles ! Irrécupérables !




    0
  • Alilou
    13 janvier 2011 at 23 h 56 min -

    L’essentiel est de ne pas laisser s’eteindre le feu de la revolte continuons a le porter a bout de bras, donnons de l’espoire a ceux qui sont labas livrerés a eux meme sans encadrement laissons les voir que nous sommes la a les aider de toutes les manieres possibles, continuons notre combat, ils finiront par se rendre compte qu’ils ne sont pas seules et que nous qui sommes dans ces paradis de democraties continuons a faire entendre leur voies de derrieres les barreaux, derieres les murs et mobilisons nous tous les jours que DIEU fait.

    Ce n’est pas la revolution du sucre, de l’huile ou du lait c’est le raz le bol de la hoggra et de la liberté.

    Si c’est le cas, que le sucre et le lait nous permettent a recouvrer notre liberté, alors ainsi soit-il, amen et on continue.

    Je tire une taffe de mon thé et continue de me battre…




    0
  • fadel
    14 janvier 2011 at 0 h 14 min -

    je suis vraiment jalous du peuple tunisien qui par un combat pacifique et intélligent à reussi a faire trembler le système benali,vous avez bien vu comment il parlait ,il avait une peur bleu.Nous ,en algerie nous avons perdu des centaines de milliers de morts et les assassins sont toujours les rois et les victimes en quete de justice diabolisé.




    0
  • nina
    14 janvier 2011 at 0 h 15 min -

    salam
    @hamma
    effectivement il faut repondre a cet appel pour un changement radical , la victoire tunisienne je dis bien une victoire car l’objectif de cette revolte est bien etudié la mise en oeuvre de leur hymne national  »d’ aboukassem echabbi ».
    une vraie elite qui a pu secouer les consciences et soutenir cette revolte. l’heure est grave pour que nos Draculas quittent ce trone et que ce peuple vive dignement sans hogra car ils l’ont clochardisé et il a tout perdu ( les valeurs,le civisme ….) on dirait une jungle.




    0
  • fadel
    14 janvier 2011 at 0 h 35 min -

    Le roi bouteflika ,selon le journal du drs el khabar à ordoné qu’on lui présente des videos sur cette révolte pour voir qui ont ete derriere.il est mort de rage,comment avec toutes ses masses de policiers et de gendarmes déployés un peu partout et dans chaque coin du pays qu’il a fait une prison a ciel ouvert,on arrive a lui faire une révolte, il est malade ,notre roi.




    0
  • fadel
    14 janvier 2011 at 0 h 42 min -

    Belkhadem a déclaré ,il y a un jour qu’un quatrième mandat pour bouteflika stabilisera définitivement l’algerie.Je pense qu’il est arrivé a ce constat suite a cette revolte qui est pour belkhadem une manifestation de soutien pour notre roi.




    0
  • Hamma
    14 janvier 2011 at 1 h 02 min -

    Demain Vendredi, Mr. Abdelhamid Mehri interviendra sur la chaîne El Djazeera à 15:30 (heure algérienne). L’intervention de Mr.Mehri portera essentiellement sur l’Algérie.

    @nina, je pense que notre jeunesse n’a rien perdu de ses valeurs et de son civisme, c’est enfouie en elle et ça ne demande qu’à s’exprimer. Ce qui s’exprime actuellement c’est l’autre coté de cette jeunesse qui fait face à un régime de voyous dont le langage et la pensée sont aussi crus que la sienne. L’allusion du Dr.Sidhoum à cette « caste dite larbins bardés de diplômes et autoproclamés intellectuels qui traite nos enfants de « araya » est très significative. Qu’en est-il alors du pouvoir?

    Fraternellement.




    0
  • Tweets that mention Le Quotidien d’Algérie » L’HEURE EST GRAVE. — Topsy.com
    14 janvier 2011 at 3 h 24 min -

    […] This post was mentioned on Twitter by Fouad Fouzol, krapi7. krapi7 said: Mais colle pas le texte avec le lien. RT @die10gol: L’HEURE EST GRAVE.http://bit.ly/eySOqT . #algeria #5Janvier #JaccuseDZ #algerie […]




    0
  • djamel
    14 janvier 2011 at 7 h 38 min -

    Bonjour mes frères,
    je veut juste lancer un appel au peuple Algerien NE JAMAIS,JAMAIS ISLAMISER vos problemes sociaux pourquoi?
    a)les gouvernements de l’ouest sont islamophobes ils supportent toujours les dictateurs des pays arabes pour utiliser la force de l’arme pour tuer.un exemple concret voir le dernier discours du president de l’Egypte Moubarek,un autre exemple le president Tunisien quant il a su que le peuple veut sa liberté dans une voie démocratique,il change tout on disant a l’occident son allié que ce sont des TERRORISTES ISLAMISTES POUR AVOIR LE FEU VERT DE TIRER SUR LES MANIFESTANTS.
    Cher freres,je veut dire aussi qu’en Algerie il n’y pas d’opposition tous ses partis politiques c’est une création des deux clans Boutef vs DRS ils sont comme LA CHINE A L’ONU CONCERNANT LE VETO.
    Je m’explique les partis politiques en Algerie ne sont pas au service du peuple Algérien,et ni a l’opposition ils sont au pouvoir pour confondre l’esprit du peuple Algerien,la preuve personne n’est sorti de son bureau pour soutenir ses jeunes.
    le but de ces paris politique c’est de supporter le plus fort si le clan de Boutef est puissant et bein ils seront les BENI-OUI-OUI de Boutef,et vise versa si le clan de la DRS est puissant et bein ils seront les BENI-OUI-OUI du DRS,et cas ou les deux clans sont a egalité alors les partis politiques attendent qui va nous donner la part du gateau on le support,mes freres il y a une rupture entre le peuple et les dictateurs,ces derniers ont perdu la bataille ils savent très bien que le peuple ne fait pas confiance a ces marionnettes.
    chers Algeriens ce gouvernement est FRAGILE et il veut a tout prix maintenir le statu-quo en Algerie pour deux raisons.
    a)ces dictateurs sont vieux et ils ne peuvent pas partir a l’etranger comme réfugiés politiques et laisser toute leur fortune et châteaux derrière eux.
    b)ils savent tres bien que si demain un nouveau gouvernement de loi et de droit et de justice s’installe en Algérie ils passeront tous en justice et peut être ils serons tous fusillés.
    ok, par le biais de cet appel je demande aussi a tous les Algeriens residant a l’etranger de faire l’union il faut EFFACER RADICALEMANT DE NOS ESPRITS LES PROBLEMES DU REGIONALISME,DES FAUX PROBLEMES ARABO-KABYLE mes chers frères l’union fait notre force ils veulent nous voir divisés pour avoir un contrôle total sur nous.
    je fait aussi un autre appel aux Algeriens résidant a l’étranger de créer un parti ou un mouvement de solidarité avec nos freres et soeurs au bled.
    Salam, Fraternellement




    0
  • KAMEL
    14 janvier 2011 at 16 h 23 min -

    QUE LES CLANS BOUTEF ET LE CLAN TOUFIK AVEC SON DRS AILLENT AU DIABLE … JE VOUS JURE QU’ILS ONT LA QUEUE SERREE ENTRE LES JAMBES ET ILS FONT PROFIL TRES TRES BAS … LEUR MERE EST EN TRAIN DE LES LÂCHER … A SUIVRE




    0
  • hour ou moustakil
    14 janvier 2011 at 19 h 19 min -

    salam

    Je suis en tout point d accord avec vous Dr Sidhoum! Cette même déclaration serait valable aujourd’hui, pour une révolution qui aille a son terme cette fois-ci,dans l obtention d’ une réelle indépendance du peuple Algérien!Finis la colonisation interne et finis le néo-colonialisme « français ».Je finirais par « on est jamais mieux servis que par soi-même ».Donc il faut allé chercher cette liberté a n importe quel prix et prouver que nous sommes les dignes successeurs de nos aïeux!




    0
  • rachid 2
    14 janvier 2011 at 19 h 52 min -

    Tous les algerens demandent solanellement au president Bouteflika ,sa famille et au genaraux Boufik , Betchine , Nazar et leurs collegues de quitter immediatement le territoire algerien et cela sans suffision de sang …




    0
  • El Houari
    14 janvier 2011 at 20 h 06 min -

    MABROUK A LA TUNISIE MABROUK

    LAAKOBA L’ALGERIE IN CHALLAH




    0
  • LAIKA
    14 janvier 2011 at 20 h 11 min -

    La leçon est magistrale pour nous peuple colonisable et colonisé. L’abnégation et la détermination ont finit d’aboutir à la liberté d’un peuple opréssé mais solidaire * J’espère que les hommes et les femmes de mon pays s’inspirent de cette situation historique et finiront par comprendre que l’union et la détermination sont nos seules armes.




    0
  • zizou
    14 janvier 2011 at 20 h 56 min -

    Salam,
    Félicitation, Félicitation et mille Félicitation pour le peuple tunisien et la Tunisie. Je dirai aux tunisiens que vous venait d’entré dans l’histoire. Je me permettrai de leur dire de juger tous ceux qui ont contribués au pillage du pays, aux assassinats politiques,…..n’oubliez pas de récupérer l’argent volé et d’exécuter le couple présidentiel comme en Roumanie. Fraternellement, Zohir.




    0
  • LEMDIGOUTI
    14 janvier 2011 at 23 h 25 min -

    Voici chers internautes de LQA comment le régime algérien et son gouvernement, par l’APS interposée, commente la fuite de Zine el-Abidine Ben Ali :
    « Le Premier ministre tunisien, Mohammed Ghannouchi, assure désormais l’intérim de la présidence de la République tunisienne…( lisez bien chers algérien la suite ) …en raison de L’INCAPACITE TEMPORAIRE du président Zine El Abidine Ben Ali à assumer ses fonctions ». C’est une incapacité temporaire délivrée par son médecin traitant.Balak, il va revenir ce soir pour téléphoner à Boutef après avoir bu une potion magique.
    Quelle fumisterie cette clique qui nous gouverne ! Ils sont d’une autre planète, ma parole.
    Bientôt, çà va être votre tour, tôt ou tard. On ne sait pas quel est votre sursis mais vous finirez dans la boue et la honte, bandes d’inconscients.




    0
  • salem
    15 janvier 2011 at 0 h 19 min -

    J’aimerai bien savoir le minimum sur l’etat d’esprit de nos dirigeants assassins après le tremblement de terre tunisien, que vont t ils faire surtout que la méteo dit que le prochain orage s’abbatra sur el mouradia et surtout benaknoun.




    0
  • amine
    15 janvier 2011 at 1 h 02 min -
  • salem
    15 janvier 2011 at 1 h 03 min -

    Bouteflika doit quitter le plutot possible,je suis persuadé qu’il sera trahié et sacrifié par ceux qui l’on amener a la tete de l’algerie,il faut qu’il commence a songer a une sortie honorable.il doit par un geste sage éviter a l’algerie un autre bain de sang.comptes.pourquoi pas un appel a des elections présidentielles anticipée libre et transparentes.c’est pas normal qu’un pays comme l’algerie est géré un homme très diminué physiquement et surtout intellectuellement.sa véritable place et dans un centre de repos pour les ……..




    0
  • fadel
    15 janvier 2011 at 1 h 19 min -

    LE president et le general mediene ne doivent surtout pas suivre les rapports du drs faisant etat d’une situation métrisée,en algerie le volcan peut vous surprendre a n’importe quel moment l’heure et vraiment grave……………




    0
  • Salah Bouzid
    15 janvier 2011 at 3 h 03 min -

    Pour nous, c’est un peu plus compliqué à cause du gaz et du pétrole. C’est pour cela que les syndicalistes à Hassi Messaoud, Hassi Rmel, In Amenas et Arzew seront la pièce maitresse dans la dynamique de changement qui commence à s’enclencher. Les travailleurs de la Sonatrach dans les bases du Sud sont relativement bien rémunérés mais ils ont aussi une obligation envers le reste du peuple qui a besoin de trouver des moyens pacifiques pour faire pression sur la junte au pouvoir.
    Chers frères travailleur de la Sonatrach, en ce 24 Février 2011:

    Pompez un peu moins.

    Fermez légèrement les vannes.

    Réinjectez un peu plus dans notre sol.

    Faites trainer l’inventaire.

    Ne passez pas beaucoup de commandes.

    Laissez ce bordereau d’envoi trainer sur votre bureau.

    Planifier un OT pour une révision générale à Tilghemt.

    Je sais que le DRS vous a à l’oeil, mais le moment est arrivé pour eux de choisir: soit servir une poignée de généraux et trahir leur peuple, soit la victoire pour leur peuple et l’honneur.
    Le moment est sérieux!
    L’heure est grave!




    0
  • med
    15 janvier 2011 at 3 h 45 min -

    salam azul bonjour
    nous appelons nos compatriotes Algériens à venir soutenir le peuple Tunisiens en participant à la marche qui aura lieu le samedi 15 janvier à 14h à la place de la république-paris.




    0
  • W A H I D
    15 janvier 2011 at 3 h 48 min -

    @ Fatalité veut, ces dictatures tomberont d’eux-mêmes.

    Signes précurseurs d’une nouvelle vague de démocratisation celle des pays du Maghreb similaire a celle des pays satellitaires de l’Ex URSS juste après la chute du mur de Berlin.

    Tout pour prédire un effet domino, en plus ce qui caractérise ces mouvements; des protestations, imprévisibles, spontanées mais très efficaces, et le plus étonnant c’est que ces dictatures tombent d’eux-mêmes, sans coups d’états militaires, ni un bras de fer avec l’opposition.

    Une révolution de la rue, de la volonté d’un peuple opprimé, de surpasser la folie de grandeurs de ses dictateurs.

    La volonté de vivre

    Lorsque le peuple un jour veut la vie
    Force est au destin de répondre
    Aux ténèbres de se dissiper
    Aux chaînes de se briser…

    Souffle alors un vent violent dans les ravins,
    Au sommet des montagnes et sous les arbres
    Qui dit :

    « Lorsque je tends vers un but
    Je me fais porter par l’espoir
    Oublie toute prudence
    Je n’évite pas les chemins escarpés
    Et n’appréhende pas la chute
    Dans les flammes brûlantes.
    Qui n’aime pas la montagne
    Vivra éternellement au fond des vallées » …

    Abbou el Kacem Chebbi

    Faisant une prière pour que le vœu des Algériens et Algériennes se réalise, Ya RAb pour enfin d’être libres des dictatures.

    W A H I D




    0
  • LAIKA
    15 janvier 2011 at 8 h 33 min -

    La France a refusé l’accueil de BEN ALI après sa déchéance pourtant s’était leur vassal ‘’aamile ‘’ depuis 23 ans.
    Qu’adviendra-t-il des autres vassaux ‘’oumalas’’ en poste lorsque leur tour arrivera bientôt.
    Ils devraient sérieusement méditer leurs actes maintenant et rendre la liberté à leur peuple avant qu’il ne soit trop tard car la France n’est l’ami que de ses intérêts.




    0
  • jiji
    15 janvier 2011 at 9 h 17 min -

    il temp que l ‘algerie se reveille degage les voleurs d’algerie




    0
  • B Ait Mohand
    15 janvier 2011 at 11 h 07 min -

    Hier , on était même pas une centaine au Trocadéro après l’appel à la mobilisation des Etudiants algériens en France et dire qu’on est des centaines de millier à vivre en France .
    On ne fait que parloter , on ne fait rien .
    On est au chaud derriere nos claviers à se faire passer pour des  » savants  » de la politique .
    a t on peur ou honte de faire ce qu’on fait nos frères Tunisiens ? Je m’adresse surtout à ceux qui vivent à l’etranger .

    ===========================
    Cela s’applique aussi, mon cher Belaïd à ceux d’ici, en Algérie. Mais ne dit-on pas qu’une poignée d’abeilles vaut mieux que………..
    Fraternellement.
    Salah-Eddine




    0
  • ankarba
    15 janvier 2011 at 11 h 23 min -
  • Ya Sidna II
    15 janvier 2011 at 11 h 30 min -

    Bonjour. Quel belle exemple de courage, d’intelligence et de vision que vient de donner le pleuple Tunsien au monde entier. Le sacrifice n’a pas éta vain et le démon chassé. Intérrogé par une journaiste de BFM/TV un Algérien venu manisfester et partager sa joie avec le peuple de Tunisie devant l’Ambassade de Tunisie à Paris a dit quelque chose lourde de conséquence et qui m’a personnelement touché au plus profond de moi-même mais tellement vraie : je reprends ses termes  » l’on (nous algériens) avons toujours crus que le peuple Tunisien était un peuple veule, peureux, soumis, corvéable et donc incapable de réagir de lever les yeux et le poing, voici donc la preuve que non et il vient de nous infliger à la face une belle leçon de courage et de maturité bravant les balles assassines de la milice de Ben Ali, pour retrouver sa liberté, sa dignité et chasser du pouvoir la dictature de son pays et les sacrifices consentis par le sang de martyrs ne sont pas passés par perte et profit ! il à fait rennaître l’espoir – et il continua : je suis fier de ce peuple de ces femmes et hommes, jeunes et moins jeunes pour garder l’espoir d’un effet dominos, voyez-vous c’était un combat pour la liberté, pour la démocratie, pour la tolérence et aucune slogan à connatation religieuse ne fut distillé ! tout cela pour dire que le peuple a déjà fait son choix; celui d’être des femmes et des hommes pacifique, croyant, attaché à leur cultucre à la liberté, tolérent, travailleur et honnête et c’est comme cela que je voudrais voir mon pays l’Algérie »
    Vive la Tunisie, Vie l’Algérie !

    Une leçon à tirer ? NON ! à méditer SUREMENT !




    0
  • echec et maths
    16 janvier 2011 at 1 h 09 min -

    La malédiction qui frappe notre pays n est pas anodine c est tout simplement la conséquence directe d une serie d erreurs historiques que notre peuple a entériné et fini par accepter .nous sommes tous coupables et complices .nous avons accepté le dictat des militaires au lieu d’un régime démocratique émanant du peuple . le regime militaire est infesté d officiers de l armee francaise une union sacree contre tout ce qui est algerien




    0
  • echec et maths
    16 janvier 2011 at 1 h 23 min -

    la conspiration contre le peuple algerien s etant maintenant au autres pays du sahel sous pretexe d aqmi et aqsi une pure creation du drs algerien et l ex dst francaise dans le seul buts de garantir les interets lind




    0
  • echecs et maths
    16 janvier 2011 at 1 h 44 min -

    l algerie ce n est pas la tunisie qui au yeux de la france est une entitee negligeable avec tout le respect que je doit au peuple tunisien qui vient de nous donner une lecon de courage et de bravour .nous les algeriens qui avont crue que notre salut passe foot ball .notre fierte biaise dictee et formatee par la doctrine du regime qui nous a aveugle et floue au point de finir par renonce au gout de la liberte et democratie




    0
  • Algerien de passage
    16 janvier 2011 at 20 h 40 min -

    Pour rappel:
    =====================================

    L’Algérie est le plus grand pays bordant la Méditerranée et le plus étendu d’Afrique et du monde arabe….

    L’Algérie occupe la:
    -15e place en matière de réserves pétrolières
    -18e place en matière de production
    -12e en exportation.

    Concernant le gaz, l’Algérie occupe:
    – la 7e place dans le monde en matière de ressources prouvées
    – la 5e en production
    – la 3e en exportation.

    L’Algérie est le 3e fournisseur de l’Union Européenne en gaz naturel et son quatrième fournisseur énergétique total.

    L’Algérie recèle aussi dans son sous-sol d’immenses gisements de phosphate, de zinc, de fer, d’or, d’uranium, de tungstène, de kaolin, etc.

    En conclusion, l’Algérie est un plus gros gâteau que tous les autres pays du Maghreb réunis !!!




    0
  • nomade
    16 janvier 2011 at 22 h 04 min -

    @algerien de passage

    ce régime renforcera ses positions tant et aussi longtemps que des algériens croient être plus vrais algériens que d’autres

    beaucoup ont prétendus être de vrais algériens:

    1- ceux qui torturaient , tuaient des algériens et se sont retrouve au centre du pouvoir(les daf).

    2- ceux qui prétendaient être de nouveaux prophètes alors qu’ils n’avaient que toufik pour unique dieu .

    3- ceux qui prétendaient être la vraie opposition et se sont retrouves de minables khobzistes

    4- ceux qui prétendaient être de valeureux moujahidines alors qu’ils sont de vulgaires fraudeurs en faux et usage de faux de la carte communale

    5- ceux qui prétendaient être de justes et honnêtes magistrats alors qu’ils ne sont que de crétins faussaires.

    6- ceux qui prétendaient être de véritables guerriers de maquis alors qu’ils n’étaient que de simples sanguinaires a la solde de toufik.

    7- ceux qui prétendaient être de vrais algériens , de vrais hommes alors qu’ils n’attendent que le premier signal, la première opportunité, pour rabaisser le pantalon…

    le nombre de ceux qui prétendent être de vrais algériens et des zouamas ne cesse d’augmenter et le régime de tes maîtres ne cesse de s’enraciner c’est pour ca que ca ne marche pas dans le pays des vrais algériens et des zouamas..

    tout ce qui brille ou veut briller n’est pas or…




    0
  • nomade
    16 janvier 2011 at 22 h 14 min -

    @algeriens de passage:

    8- parmi les ceux qui ont massacré 200 000 algeriens + 500 + 20 000 disparus se comptaient ceux qui prétendaient etre de vrais algeriens .




    0
  • roquia
    19 janvier 2011 at 14 h 51 min -

    Chers tous,
    il y a une chose qui me turlupine. Quel a été le COUT de la réconciliation? Combien de milliards en devises et monnaie nationale. Puisque depuis l’économie informelle a été plus que dopée….




    0
  • houaria
    20 janvier 2011 at 16 h 23 min -

    ce qui me tue,c’est qu’à mon âge,je subis la hogra,la bureaucratie.
    Des recteurs et des chefs d’etablissement et des ministres à vie à un point où ils ont l’impression que l’Algérie leur appartient à eux seuls et que tous les autres sont des intrus.Même si on leur montre qu’ils ont tord,ils maintiennet leur décision et continuent à faire le mal dans l’impunité totale.KHLASS!!!on est fatigué de voir le mal triomphé.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique