Édition du
30 March 2017

Appel pour le rassemblement des forces du changement


Par Dr Ahmed BENBITOUR

Janvier 2011

Algériennes et Algériens, issus de toutes les régions du pays, de tous les milieux professionnels, de diverses tendances politiques, et tous profondément préoccupés par la dérive de notre pays, nous souhaitons à travers cet appel manifester une pleine solidarité avec notre jeunesse.

Ceux qui manifestent aujourd’hui, ont autour de vingt ans d’âge. Ils sont nés dans une décennie de sang et ont grandi dans une autre de corruption. Ils expriment leur désespoir et leur fatalisme par la violence, face à un vécu quotidien difficile et des perspectives d’avenir inquiétantes.

Lorsque la situation devient insupportable, lorsque le sentiment d’injustice domine, l’expérience montre qu’il suffit d’incidents relativement mineurs pour provoquer des embrasements majeurs. Voici malheureusement comment le pays inaugure cette décennie nouvelle.

Le pouvoir a mis l’Etat à son service. Nous le constatons aujourd’hui, l’Etat est déjà engagé dans la déliquescence, puisqu’après plusieurs jours de violence, de destruction de biens publics et privés, de blessés et de morts, aucune institution n’a été capable de réagir positivement, s’installant dans un autisme et un silence ravageurs.

L’administration a construit ses propres intérêts entre l’illusion de fidélité au pouvoir d’une part et le service payant des cercles de corruption d’autre part.

La société civile est muselée par un système qui use de l’état d’urgence, du monopole des médias lourds (TV et radios) et de tout un arsenal d’instruments répressifs apparents ou déguisés, autour de la carotte et le bâton.

Les mécontents, c’est-à-dire l’immense majorité de notre peuple, n’ont aucune confiance dans ce pouvoir. Ils ne réagiront positivement à aucun geste des autorités en place. C’est l’impasse.

Cette flambée de violence  menace de devenir incontrôlable à tout moment. C’est pourquoi il est de la responsabilité citoyenne de tous les patriotes sincères, de la société civile comme de l’administration, de s’unir pour travailler au changement de notre système de gouvernance dans des conditions pacifiques.

Sans un tel changement, aucun des problèmes considérables auxquels nous sommes confrontés ne pourra être résolu alors même que les solutions existent pour engager notre pays vers un renouveau de développement et de prospérité partagée.

Le rassemblement auquel nous appelons tous nos concitoyens se fixe les objectifs immédiats suivants :

1.      Unifier, autour de l’amour du pays et de l’intérêt général, les forces du changement pacifique, existant au sein de la société civile et des fractions saines du pouvoir et de l’administration pour obtenir l’instauration des conditions minimales du changement pacifique : la levée de l’état d’urgence, l’ouverture du champ politique avec la possibilité de créer de nouveaux partis politiques représentatifs de la population et de la jeunesse en particulier, ainsi que l’ouverture du champ médiatique.

2.      Promouvoir par une saine compétition politique arbitrée par le peuple lors d’élections non manipulées, l’arrivée à tous les échelons du pouvoir, d’une nouvelle génération de dirigeants politiques, compétents et honnêtes, aptes à mener un véritable programme de développement assis sur un projet démocratique et moderne et à bâtir des institutions et des mécanismes de gouvernance et de fonctionnement solides et modernes.

3.      Sauvegarder les ressources de l’Algérie par la constitutionnalisation de l’utilisation des recettes d’hydrocarbures et l’arrêt urgent  du plan de développement 2010-2014 qui hypothèque gravement notre présent et notre avenir en organisant le pillage de la moitié de nos réserves d’hydrocarbures sans bénéfice pour le pays,

Les citoyens qui se joignent à cet appel prennent l’engagement de ne pas utiliser le combat de la jeunesse de 2011 à des fins personnelles ou idéologiques, ni d’attiser la violence entre Algériens, ou de prôner l’anarchie ou l’effondrement de l’administration ou de l’Etat.           Ils s’engagent solennellement à demeurer à hauteur des enjeux et des attentes de notre peuple.

C’est le moment de penser à nos enfants et de construire l’Algérie dont ils vont hériter. Mobilisés et unis, rien ne nous sera impossible.

Vive l’Algérie, vivent les Algériens!

===================================================

نداء من أجل لَمِ شمل القوى الساعية للتغيير

إن الأمة في أزمة والبلد في انحراف خطير. حان وقت التعبير عن تضامننا مع شبيبتنا.

إن الأغلبية الساحقة من شعبنا غير راضية على الوضع وفقدت الثقة في هذه السلطة. ولا تتفاعل إيجابيا مع السلطات الحاكمة. إننا في طريق مسدود. إن العنف المزدوج بين السلطة والمجتمع ينذر بأن الأمور قد تخرج عن السيطرة في أي لحظة.

إن الأهداف المباشرة لوحدة الصف التي ننادي جميع مواطنين إليها، تتجسد فيما يلي:

1.    توحيد القوى الساعية للتغيير، من أجل توفير الحد الأدنى من الظروف لتحقيق التغيير السلمي: رفع حالة الطوارئ، وفتح المجال السياسي مع إمكانية إنشاء أحزاب سياسية جديدة، تمثل الشعب و الشباب على سبيل الخصوص، وكذلك فتح قطاع الإعلام.

2.    العمل ، في إطار تنافس سياسي تحت إشراف الشعب، أثناء انتخابات نزيهة  على أن يصل إلى كل درجات الحكم، جيل جديد من المسيرين السياسيين، ذو كفاءة ونزاهة، قادر  على انجاز برنامج تنموي ذي أرضية ديمقراطية وعصرية ؛ وتشييد مؤسسات  وآليات قوية وعصرية للحكم والتسيير.

3.    حماية الموارد الجزائرية، بخصوص عائدات المحروقات، وذلك   بسن صلاحيات للمراقبة على مستوى الهيئة التنفيذية لبرلمان شرعي.

على من يتجاوب مع هذا النداء أن يتعهد بعدم استغلال كفاح الشبيبة في سنة 2011 لمصالح خاصة أو عقائدية، ولا لتغذية العنف بين الجزائريين أو إثارة الفوضى أو التسبب في انهيار الإدارة أو الدولة.

حان الوقت للتفكير في مستقبل أبنائنا وبناء الجزائر التي سيرثونها.

لا مستحيل أمام وحدتنا وتعبئتنا.

تحيى الجزائر !

الدكتور احمد بن بيتور

جانفي 2011.


Nombre de lectures : 1075
26 Commentaires sur cet article
  • ath yenni
    16 janvier 2011 at 15 h 40 min -

    Louable initiative, comme tant d’autres..malheureusement
    L’inflation d’appels et d’initiatives de ce genre ne fera qu’étouffer d’avantage toute énergie de rassemblement.

    Je suis pessimiste, sceptique, presque inerte face à cette paralysie de l’opposition incapable de s’organiser, de ratisser large et de monter un vrai projet rassembleur face à un pouvoir occupé à se partager une rente confortable.

    En fait je vais être direct et tant pis : un peuple versé dans l’ignorance, le charlatanisme, le fanatisme, l’analphabetisme, la course effrenée vers l’argent facile, le mysoginisme sexiste…peut il vraiment aspirer à une démocratie véritable, synonyme de libertés individuelles inviolables ?

    Y a t i vraiment un espoir démocratique dans ce pays ? la société est elle vraiment prête à ce changement ?

    Je ne parle pas des élites, mais de la population au sens large.

    pardonnez moi mon pessimisme, il n’est dicté que par l’optimisme de voir cette formidable jeunesse tunisienne, éduquée et alphabétisée, qui a utilisé tous les réseaux sociaux et les moyens modernes de socialisation dans sa lutte historique.




    0
  • djennane amir
    16 janvier 2011 at 15 h 57 min -

    cet HOMME
    Dr Ahmed BENBITOUR
    rien a dir c’est l’homme qu’il ne faut
    mais j’éspere en retrouver parmis les député d’un nouveau gouvernement, si il aura lieu nchallah, des jeunes des élites qui servent d’intermédiaire entre leur société majoritairement constituée de jeunes….
    pleins d’idée rode dans mon ésprit et n’attendent qu’a trouver un micro…bref assez long pour en parler
    svp veuillez me communiquer un mail ou les coordonnées de MR Benbitour que je puisse le contacter
    merci et vive l’Algérie




    0
  • Boudiaf
    16 janvier 2011 at 16 h 01 min -

    Mr Benbitour: Pouvez-vous faire une déclaration dans laquelle vous demandez la levée de l’état d’urgence, la libération des jeunes des émeutes et la dissolution de l’assemblée nationale et du sénat.

    Après cela, nous pourrons considérer votre appel




    0
  • El Houari
    16 janvier 2011 at 16 h 22 min -

    Louable initiative, et ce n;est pas la première.

    il serait très aise aux citoyens qui se joignent à cet appel prennent l’engagement de ne pas utiliser le combat de la jeunesse de 2011 à des fins personnelles ou idéologiques, ni d’attiser la violence entre Algériens, ou de prôner l’anarchie ou l’effondrement de l’administration ou de l’Etat.

    par contre il serait difficile a ceux qui ont profite du système pour s’enrichir de céder aussi facilement le pouvoir. et s’il faut craindre l’utilisation de la violence c’est surtout de ce cote la qu’il faut se méfier.

    l’idéal bien sur c’est que que la passation de pouvoir vécu par le président Zéroual se répète et que le gouvernement, les sénateurs et les Députés démissionnent. et que le peuple désigne dans le calme de nouveaux dirigeants.




    0
  • hocine
    16 janvier 2011 at 16 h 24 min -

    Je suis également partagé entre ce pessimisme et le formidable espoir que suscite cette révolution tunisienne si elle aboutie biensur. On assiste quand même à un moment historique avec ce qui se passe chez nos voisins.
    On ce qui nous concerne, comment passer des grands discours de bonne volonté et des appèles lancés aussi louables soient-ils à la pratique. Comment réaliser ce grand rassemblement de l’opposition que ce soit au niveau des partis politiques mais également de tout les citoyens épris de justice et désireux d’un profond changement?
    Comment passer de la théorie (encore faut-il nous donner des indications sur ce projet de rassemblement) à la pratique.
    Je dis cela en tant que simple citoyen qui n’arrête pas de penser à ces questions depuis sa tendre enfance.
    Enfin, ou sont les Ait Ahmed, et autres figures qui ont une légitimité historique certaine.
    Nous avons besoin d’être guidés
    Comment fédérer les bonnes volontés ?
    Cette question me hante nuit est jour




    0
  • mohandsaid
    16 janvier 2011 at 17 h 21 min -

    Voilà ce que cherchait justement ce régime de criminels : la division, le pessimisme, la méfiance du voisin, la psychose de la peur d’être trahi par l’autre,la puissance mythique du général,- je dois dire que ce régime a marqué de bons points. Mais l’autre face de la pièce c’est peut être, et je l’espère, leur destruction par leur propre zèle de mépris et la sous-estimation pour ce peuple.




    0
  • samirb
    16 janvier 2011 at 17 h 27 min -

    Mr Benbitour,
    1-nous sommes main dans la main avec celui (personne ou organisme) qui commence à faire des actes réels sur terre ,je veux bien avoir des moyens pour vous contacter .
    2-je trouve que l’appel ne touche pas le profond de simple citoyen (el mahgour- el mashouk ),il faut parler de vraie justice et de vrai changement radical.notre Algérie a besoin d’un Benboulaid et ses camarades.merci.




    0
  • benlamine
    16 janvier 2011 at 17 h 44 min -

    @boudiaf je suis d’accord avec toi c’est juste ce que tu dis et j’ajoute @Mr Benbitour pouvez vous parler au moin une fois du DRS




    0
  • W A H I D
    16 janvier 2011 at 18 h 17 min -

    @LQA

    Bonjour, lecteurs, lectrices.

    Depuis le scandale de la Sonatrach, pendant des mois, je suivais continuellement, la politique en Algérie a travers les medias officiels, et ceux onlines, les Blog’s Algériens, je lisais les infos et les commentaires sur TSA, DNA, Le Matin DZ, LQA, Rachad, le Time, le Monde, les déclarations des personnalités politique en Algérie, pouvoir & opposants, Said Saadi, Karim Tabou, Louisa Hanoun, Reda Malek, Belkhadem, Ouyahia, Aboudjera ceux aussi de la société civile proches du gouvernement, ceux des droit de l’homme, les YouTube Al jazeera, Hachicha etc…

    La conclusion; arrogance, mépris, indifférence, ignorance des politiciens, chefs de l’etat, le premier ministre, les ministres, les chefs de partis, etc… c’est malheureux de le dire, nous nous dirigeons droit vers une confrontation entre le peuple désabusé et les représentant de l’ensemble des institutions du pouvoir y compris ces accessoires.

    Le peuple sera contraint de faire une Révolution d’une extrême violence, contre ceux qui refusent d’écouter les cris de désespoir des victimes de la Hogra, ( Harragas, les immolés, les exilés, les jeunes chômeur, les victimes d’hier et d’aujourd’hui), une accumulation de frustrations, d’injustice, de désespoir, ces ressentiments, desormais, vont guider les comportement des protestataires dans la rue face aux Hagarines.

    Fatalité veut, cette dictature aveugle et autiste n’a pas l’intelligence d’échapper a son destin tragique pour elle, ces proches et ces accessoires.

    Ni le DRS du Générale Mediene, ni la DGSN du Générale Hamel, ni la gendarmerie du Générale Boustela, ni l’armee du générale Guenaizia, ni les N généraux ne freineront un peuple en colère qui veut reconquérir sa souveraineté et sa dignité.

    Ni les balles, ni les chars, ni le terrorisme, ni les disparition, ni les intimidation, ni les subventions, ni les promesses de logements et de l’emploi, ni le plan de développement de 250 Milliards de dollars qui va stopper la vague de protestation pour dire Yankee go home en exile chez le Roi Abdalah. Ce pouvoir qui a la hantise et l’orgueil d’être sensible aux cris de douleur, de désespoir d’un peuple, et qui se barricade dans ces quartiers hautement surveillé, par la corruption il pille les milliards pour s’éloigner de la misère du peuple et au détriment du peuple, pour protéger et sécurisé sa progéniture, et jette celle du peuple pour qu’il soit, un disparu, un exilé, un mercenaire, un hakeur, un Hargas, un Haitiste, un Terroriste, un Trabendiste, un Immolé, un mercenaire, un Aliéné, est un peuple Yankee.

    Par son comportement d’insouciance et d’arrogance qu’il va pousser le peuple de 30 Millions de caser cet ordre. Au passage de ce Tsunamis rien n’est à l’ abri par ce que, une poignée d’hommes arrogants, incompétents, corrupteurs et corrompus dictent et imposent au peuple Algérien une vie de misère, de Hogra, de Haragas, de pauvreté, de misère, d’extrémisme et d’intégrisme.

    Ce que veut le Peuple.

    Assez de pillage, d’assassinat, de disparition, de terreur, de hogra, de misère, de peur, de désespoir, nous voulons reconquérir notre liberté, notre dignité, notre patrie.

    Ce qu’il prêt de faire.

    Pardonner mais,

    Après avoir eu ce qu’il veut reconquérir.

    Dignité Humaine, Liberté individuelle, Justice sociale, Développement sociale, les conditions de prospérité matérielle et immatérielle et les possibilités d’épanouissement personnel.

    Je ne crois pas les Ouyahia, le Belkhadem, les Aboudjeras, les Saidis, les Ghouzali, les Benbitours, les Hanouns, les Maleks, ont les compétences et l’intelligence de saisir les sens de ces revendications et d’y rependre par des programmes politiques.

    C’est par ce qu’ils sont incapable d’innover, de régénérer des génialités, ce sont des fruits secs ou peut être des légumes secs.

    Leurs ouvres se manifestent socialement par; Terrorisme, Misère, Pauvreté, Intégrisme, Extrémisme, Hargas, Hogra, Corruption, ect….

    Le décompte a commencé tic tac, tic tac….

    Amicalement

    W A H I D




    0
  • Ammisaid
    16 janvier 2011 at 19 h 08 min -

    La jeunesse Algérienne maintes et maintes fois a appelé un changement radicale du système et du régime tyrannique qui est à la tête du pouvoir en Algérie !
    Le FFS appelle à ce changement depuis 1963
    Des personnalités politiques de premier plan dont certaines sont morts de
    vieillesses ou lâchement assassinées ont appelé à ce changement des milliers de fois
    L’aile réformatrice du FLN a appelé à ce changement
    Mrs Hamrouche, Mehri et Ait Ahmed ont appelé à ce changement
    Le Maol a appelé et appelé encore à ce changement
    La LADDH a appelé à ce changement
    Les Martyres de leurs tombes appèlent à ce changement
    Les chômeurs, les célibataires, les harragas, baba nadjar, Mohamed gharbi, les
    journalistes assasinés, les artistes exécutés, les cadres emprisonnés, les syndicats autonomes, Liabes, Matoub, Hassani, Hachani, Mecili…ont appelés ou appèlent à ce changement
    Les torturés, les castrés, les exilés forcés, les disparus, l’association des
    disparus, les déportés et l’association des déportés appèlent à ce changement
    Lqa, Algérie focus, Algérie politique, des sites, des youtubeurs, des chanteurs, des écrivains…appèlent à ce changement
    Des millions de mains, des millions de pieds, des milliards et des milliards de
    neurones, des milliards de désirs, de rêves, d’intentions, des millions de langues, des millions d’oreilles et de yeux…appèlent à ce changement
    Des fleuves, des plages, des animaux, des oiseaux, des oliviers, des figuiers, le désert, la montagne, les villes, les routes, les écoles, les universités, les
    entreprises…appèlent ce changement
    Mr benbitour appele à ce changement
    Le contrat de Rome a appelé à ce changement
    Le MDA et le FFS ont appelé à ce changement
    Ali belhadj appelé tout les vendredi à ce changement
    Le FIS du moins la version HACHANI avait appelé à ce changement
    Boudiaf avait tenté ce changement
    Les officiers déserteurs appèlent à ce changement
    L’appel du 19 mars appèlent à ce changement
    Ceux qui s’immolent appèlent à ce changement
    Le mouvement rachad appelle à ce changement
    Les admirateurs de la révolution tunisienne appèlent à ce changement…
    Mais comment les réunir, qui va les réunir, où ils vont se réunir, quand ils vont se réunir, qu’est ce qui ou qui les empêchent de se réunir, pourquoi ils n’arrivent pas à s’unir, alors, qu’ils savent tous et toutes que sans l’union rien ne sera possible. Allah yehdi elkhlkou
    Fraternellement

    Les expulsés, les miséreux, les suicidés, les fous, les alcooliques, les toxicomanes, les zawalis…appèlent à ce changement
    Les militaires, les policiers, les commis de l’état, les juges, les avocats, les universitaires…honnêtes et sincères appèlent à ce changement
    Le premier novembre, les printemps kabyles, les émeutes d’oran, de Constantine, de setif…mai, octobre, décennie noire…ont appelés à ce changement
    Lqa, Algérie focus




    0
  • Said Salombi
    16 janvier 2011 at 19 h 19 min -

    Sur la forme: Je constate d’abord que le texte ici a été expurgé de ses passages « politiquement incorrects » dans le Soir. Y-a-t-il 2 déclarations pour 2 audiences, ou bien la censure a-t-elle joué?. Aussi pourquoi le texte en Arabe est-il bien plus court que celui en Francais?

    Sur le fond: ceci est essentiellement un nieme appel en DIRECTION DU POUVOIR, donc totalement inutile. Le pouvoir est completement sourd, aveugle et muet. Bouteflika ou Toufik ont-ils jamais repondu à des lettres ouvertes ou appels? Alors que le pays brulait il y qlq jours, les pouvoir n’a pas daigné dire quoi que ce soit…Ca s’appelle le mepris total pour le peuple, alors pourquoi donner de dignité à ce pouvoir cynique et assassin en s’adressant à lui?

    C’est inquietant que Benbitour n’ait pas encore compris cela.

    En plus tout a été dit sur ce pouvoir, pourquoi perdre son temps et son energie à le repeter ad-nauseam?. L’inflation d’appels ne sert qu’à noyer le poisson ou, pire, à se donner bonne conscience.

    Le Tunisiens nous ont montré la voie: des ACTES, des ACTES, et encore DES ACTES…resistance pacifique mais inflexible.

    L’Union des forces du changement se fera sur LE TERRAIN de la contestation, pas dans des salons.

    Said

    ===============================
    C’est la déclaration que m’a adressé ce jour Mr Benbitour à 10h 07.
    Salah-Eddine




    0
  • D B
    16 janvier 2011 at 19 h 28 min -
  • K..Seddiki
    16 janvier 2011 at 19 h 39 min -

    Mr Benbitour dont j’ai connu le père (trés respectable et puisse t’il être encore de ce monde)s’est fourvoyé avec Bouteflika (lors de la 1ère non élection présidentielle désertée par Ait Ahmed ,Sifi,Hacène …)en devenant son premier chef de gouvernement,tout en sachant que c’est Mediene,Nezzar et consorts,qui l’ont adoubé.
    Maintenant,il vire sa cuti ! Il propose l’union de tous les algériens .Bon, trés bon même.Mais comment ?
    A la tête,il verrait qui ?




    0
  • D B
    16 janvier 2011 at 20 h 16 min -
  • Tweets that mention Le Quotidien d’Algérie » Appel pour le rassemblement des forces du changement — Topsy.com
    16 janvier 2011 at 20 h 42 min -

    […] This post was mentioned on Twitter by Karamelle. Karamelle said: RT @die10gol: Appel pour le rassemblement des forces du changement. #Algeria #JaccuseDZ #Appel http://bit.ly/hzraNN […]




    0
  • Alilou
    16 janvier 2011 at 23 h 37 min -

    J’ai du thé a fumer en attendant que nous nous reveillons de notre long et tres lourd sommeil.

    A mon heumble avis, et qui ne concerne que nois, l’hibernation va continuer encore quelque annees.

    Le pouvoir peut retourner a ces occupations habituelles, cad delester plus le peuple et l’aveliser encore un peu plus.

    LE PEUPLE TUNISIEN EN 1 MOIS DE TEMPS ET SANS RIEN D’AUTRE QUE SA RAGE A REUSSI A FAIRE CE QUE NOUS AVEC TOUS NOS BLOGS ET NOS MESSAGES ET DECLARATION ET OPPOSITION EN EXIL ETC N’ARRIVONS PAS A FAIRE….

    LE SECRET DE LA REUSSITE DE LA REVOLUTION EST LE SACRIFICE….ARRETONS CES APPEL A X ET A Y A FAIRE UNION OU DESUNION…. LA RUE DOIT PARLER ET IL N’Y A QUE LA RUE QUI REUSSIRA ET RIEN D’AUTRE….

    JE PREPARE UN GROS PETARD POUR CE SOIR….APPELEZ MOI QUE VOUS SERREZ PRET A ALLER DANS LA RUE…




    0
  • barhim
    17 janvier 2011 at 0 h 01 min -

    @ M Benbitour
    faites plutot une DECLARATION officielle a l’intention de bouteflika en lui demandant de
    -LEVER L’ETAT D’URGENCE
    -DISSOUDRE L’APN ET LE SENAT
    -ET ENFIN DEGAGE (DEMISSIONER)
    PUIS LES OPPOSANTS A CE REGIME ILLEGITIME VOUS ECOUTERONT




    0
  • Redman
    17 janvier 2011 at 0 h 23 min -

    Salam,

    il faut saisir l’occasion de la révolution de la jeunesse tunisienne et maintenant, comme Dien bien phu en 1954.

    Il faut appeler les forces de l’ordre à ne pas respecter les ordres de tirer sur la population, en cas de manifestations spontanées ou programmées, mais seulement de maintenir l’ordre.

    Il faut rassembler les forces politiques qui peuvent mettre en avant la volonté du peuple, ex: Messieurs, Benbitour, Mehri, Sidhoum…et d’autres .etc, ainsi que les représentants des partis politiques qui ne se sont pas prostitués aux charmes de la corruption.

    et Allah a3lem
    Salam




    0
  • Algerien
    17 janvier 2011 at 3 h 41 min -

    Salam
    Nous devons être déterminés ,fixons nous une date, un jour et descendons dans la rue comme un seul homme ,ayons le courage . nous sommes pas plus intelligents que ceux qui ont sacrifié leur vie pour que l’algerie reste debout.fixons – nous une date avec l’histoire ,j’embarquerais le premier comme en 88 ,91 , 92 et 2000 .




    0
  • Sadek
    17 janvier 2011 at 19 h 11 min -

    Les Benbitour, Hamrouche, Taleb El Ibrahimi et Mehri devraient quitter le champ de l’action politique et se contenter d’écrire leurs mémoires vécues au sein du système prédateur du régime d’Alger. On ne fait du neuf avec du vieux comme on dit.
    A ma connaissance tous les vrais repentits du système se sont soit exilés ou fait cribler de balles comme Kasdi Merbah.
    Alors, cher messieurs laisser la place aux véritables acteurs du renouveau.




    0
  • imene
    17 janvier 2011 at 19 h 48 min -

    L’initiative de MR Benbitour est louable et il n’y a jamais assez de ce genre d’initiatives dans notre pays. Mais pour maximiser les chances de changement pacifique dans notre pays, il faut l’union de toutes les forces du changement. Mr Benbitour, commencez par contacter les cadres honnêtes comme vous dans toutes les régions du pays et commencez par des réunions de concertation avec les autres forces d’opposition pour arriver à une démarche unitaire.

    Ce système ne peut pas durer, tôt ou tard le changement arrivera PAR LE PEUPLE mais pour que ce changement ne profite pas aux opportunistes comme le RCD, il faut que les gens comme vous se lancent dans la bataille politique et organisent des alternatives politiques.

    Certains parmi nos compatriotes en ont assez des discours et des opposants de salon, et je les comprends surtout quand on voit nos frères tunisiens qui viennent de réussir un exploit! mais ce n’est pas une raison pour se lancer tête baissée avec n’importe qui et n’importe quoi! Déjà qu’on s’est fait avoir en octobre 1988, durant la décennie noire, en 2001 en Kabylie etc, regardez ce qui s’est passé ensuite…
    certains veulent utiliser la religion, d’autres la race, la langue ou la culture pour arriver au pouvoir, même si pour cela il leur faut marcher sur les cadavres de leurs compatriotes.

    OUI A L’ACTION, NON A LA MANIPULATION! La seule solution réaliste que je vois est de développer les mouvements sociaux pacifiques autour de revendications sociales et politiques précises.




    0
  • liberté
    17 janvier 2011 at 19 h 50 min -

    @ Mr Benbitour,

    Le jour ou vous aurez pris position concernant le DRS on pourra alors reflechir à votre appel.Pour le moment le peuple Algérien dont je fais partie ne fait pas confiance à votre appel.En tant qu’ancien premier ministre,est ce que vous pourriez nous dire ce que vous pensez du chef d’état le général major Tewfik Mediene? Pour moi vous n’etes rien au sein de l’échiquier politique Algérien,vous ne représentez que vous meme.

    Cordialement




    0
  • SAID
    17 janvier 2011 at 21 h 40 min -

    La Rédaction à Saïd :

    Ce n’est pas de nos habitudes, ni hier, ni aujourd’hui et encore moins demain de faire de la publicité aux manoeuvres de la police politique, via des « opposants » de service. Nous avons publié toutes les déclarations et tous les appels de Tizi-Ouzou, Paris, Genève, Montréal, Londres…. Des appels venus du fond du coeur de nos compatriotes d’ici ou en exil qui rêvent d’un véritable changement.
    Notre voie politique est claire. Oui au compromis entre toutes les volontés sincères de toutes les tendances sans exclusion, Non à la compromission avec ceux qui ont détruit notre pays et fait couler le sang de nos enfants, pour préserver leurs privilèges mal acquis.




    0
  • khatib
    18 janvier 2011 at 12 h 57 min -

    @ Mr Benbitour

    Tout d’abord je voudrais bien savoir pourquoi est ce que vous ne répondez pas aux gens. je vous ai envoyé un message autrefois. Je suis déçu comme toujours. Je ne fais plus confiance à qui que ce soit.
    Lorsque je suis rentré au pays, j’espérai y vivre avec dignité, surtout que je suis né à l’étranger et dans un pays de dictateur et ses subordonnés. En rentrant au pays comme disait mon père moudjahed mais sans papier ni carte de grattage (excusez le terme); au moins il ya toujours un peu de NIF chez nous. Mon œil.. c’est fini ils nous ont réduit à des gens qui court derrière l’argent par n’importe qu’elle moyen, à penser tous les jours comment arriver à survivre avec seulement su hallal. c’est difficile pour les honnêtes gens. Il faut être escroc; malhonnête et surtout rusé mais surtout pas intelligent et polis. Alors Mr. Benbitour pour vous croire il faut que tu sortes en premier dans la rue et que tu subisses la matraque que les dictateurs achètent au prix fort et par l’argent du peuple pour le matraquer ensuite. Je crois que c’est le moyen le plus élaboré et sophistiqué pour communiquer avec le peuple.
    Vous étiez au gouvernement, qu’est ce que vous avez fait? je sais pertinemment que si on vous donne un poste, vous oublierez tout et vous allez recommencez une belle vis de ministre et c’est le cas de la majorité des chefs de partis algériens rentiers comme ceux des membres
    du mazlej et ceux du majlis al ghoumma, (illa man rahima allah).
    Alors je vous dis on y crois plus et allez y faites quelque chose pour ce peuple et puis on verra. Je m’excuse mais on a toujours donné sans contre partis, mais les autres attendent toujours le renvois d’ascenseur.
    Alors démissionnez tous, je veux dire laissez nous gérer notre pays honnêtement car on a pas besoin de politiciens véreux pour gérer ce pays de Chouhadas trahis; mais on a besoin de personnes qui ont une conscience et aiment la justice de Dieu et sa démocratie. Combien de Ministres voleurs; de Médecins voleurs; de bureaucrates voleurs, d’enseignants voleurs et la liste est longue. Alors Dieu:  » La youghayirou allah ma bi quaoumin hatta youghayirou ma bi anfoussihim.  » chez nous malheuresement on cultivé depuis l’indépendance la haine, la jalousie, le parasitisme, le vol, la mésquinerie, le nifaq, la hogra, le tfar3in, et surtout quand on a affaire à ces nouveaux débarqués épaulés du système et qui deviennent par la force des choses des hommes d’affaires qui ont bien appris toutes les bonnes leçons de management du vol; du marketing de détournement; le savoir-faire de l’exportation de l’argent frais vers l’étranger et le blanchiment d’argent en joint-venture et en coopération avec d’autres vautours bien initiés et surtout biens introduits dans la composante de nos clubs de détournement de richesses en plein air.




    0
  • lejuste
    19 janvier 2011 at 1 h 34 min -

    Mr. BENBITOUR, je suis de tout coeur avec vous et je souhaite que votre appel sera enttendu et que ceux qui espère le changement vous suivrons-pour une vraie Algérie libr et démocratique.




    0
  • Citoyen
    19 janvier 2011 at 9 h 10 min -

    Je suis vraiment sidéré par tant d’inconséquence de la part de nos politiques. C’est d’un amateurisme frôlant l’infantilisme ces appels qui se suivent et se succédent depuis que de jeunes algériens sont sortis dans la rue créant leur insupportable douleur-de-vivre!!! Croient-ils vraiment, qu’ils seront adoubé et paroclamés ZAIMS, par un peuple qu’ils n’ont jamais réellement connu? Est-ce que le drame algérien est né d’aujourd’hui ou de quelques dizaines d’années, pour voir ces nouveaux « Zorros » pointer du nez et revendiquer la paternité d’une luttes dont ils sont à mille lieux de, ne serait-ce, comprendre? Je n’ai pas la prétention de parler en son nom, mais je sais,une chose : le peuple poura comprendre que d’anciens « harkis du systeme » fassent mea culpa et amendes honorables, mais il ne leur donnera jamais l’honneur de devenir ces heros et ces symboles.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique