Édition du
27 July 2017

URGENT : 2e jour de révolte des égyptiens

Egypte: 500 personnes arrêtées lors de nouveaux affrontements


Par LIBÉRATION.FR

26 janvier 2011

Des heurts opposent manifestants et policiers, au Caire et à Suez et 500 personnes ont été arrêtées aujourd’hui. Hier, quatre personnes sont mortes dans les affrontements. Un journaliste du Guardian rapporte avoir été arrêté et battu. Un nouvel appel à manifester a été lancé ce matin. Les autorités ont indiqué qu’elles ne permettraient aucun rassemblement. Twitter est bloqué dans le pays, depuis mardi après-midi. Les appels à écouter le peuple égyptien se multplient à l’étranger.

Des manifs en cours. Selon la page Facebook «We are all Khaled Said» (ci-contre, image du profil Facebook), la foule grossit devant le syndicat des avocats, au Caire. Plus de 1000 personnes y étaient rassemblées vers 16h, d’après les membres de ce groupe, qui rassemble près de 18.000 personnes. Le nom fait référence à un jeune homme de 28 ans, torturé à mort par deux policiers le 6 avril 2008, selon ces militants. Le drame a donné naissance au «mouvement du 6 avril», qui milite pour la démocratie et les droits de l’homme en Egypte (voir aussi le groupe Facebook 6 april youth movement, qui compte plus de 80.000 membres, et le site en anglais 6april.org)

500 personnes arrêtées. Au moins 500 personnes ont été arrêtées, indiquent les services de sécurité égyptiens. 90 ont été arrêtées aux environs de la place Tahrir. 121 autres sont membres des Frères musulmans, organisation islamiste officiellement interdite mais tolérée dans les faits.

Au lendemain d’une journée de manifestations sans précédent depuis 30 ans et après un nouvel appel à manifester ce matin, les autorités ont annoncé ce matin qu’elles ne toléreraient aucun rassemblement de protestation.

Heurts entre manifestants et policiers. Des affrontements opposent des policiers et des manifestants dans le centre du Caire, ainsi qu’à Suez, à l’est de la capitale égyptienne, rapporte l’AFP et des témoins joints par l’agence.

A Suez, environ 2.000 personnes ont manifesté pour la deuxième journée consécutive. Au Caire, les affrontements ont eu lieu dans le centre-ville, près de la Cour suprême. La police a tiré des gaz lacrymogènes face aux manifestants qui jetaient des pierres, a constaté un journaliste de l’AFP.


Nombre de lectures : 1738
14 Commentaires sur cet article
  • Rédaction LQA
    26 janvier 2011 at 19 h 11 min -

    Lepoint.fr
    26 janvier 2011

    ÉGYPTE – Les États-Unis appellent à lever l’interdiction de manifester
    Hosni Moubarak voit les critiques d’un de ses principaux alliés devenir de plus en plus pressantes.

    Source AFP

    La Maison-Blanche a appelé mercredi l’Égypte, un de ses proches alliés, à lever l’interdiction de manifester, après l’arrestation par les forces de l’ordre égyptiennes d’au moins 500 personnes dans le pays. Le porte-parole de la présidence américaine, Robert Gibbs, qui s’exprimait devant les journalistes à bord de l’avion présidentiel Air Force One, a estimé qu’il était important que le gouvernement du président Hosni Moubarak se montre « réceptif » envers son peuple.

    Interrogé sur le fait de savoir si l’interdiction des manifestations, prononcée par le ministère égyptien de l’Intérieur, devrait être levée, Robert Gibbs a répondu : « Oui, encore une fois. Nous soutenons les droits universels de réunion et d’expression. Ce sont des valeurs universelles. » « L’Égypte est pour nous une alliée proche et importante, et elle continuera de l’être », a ajouté Robert Gibbs, qui s’exprimait à l’occasion d’un voyage du président Obama dans le Wisconsin (nord) pour défendre son projet économique sur le terrain, au lendemain de son discours sur l’état de l’Union.




    0
  • mihoubi
    26 janvier 2011 at 19 h 52 min -

    Voir si le tyran sioniste adoptif va obéir à ses maîtres.




    0
  • Hocine
    26 janvier 2011 at 19 h 59 min -

    Les coups de pouces d’Obama.
    Vive l’ingérence positive. En Tunisie il était à l’origine de la réussite de la révolution par ses positions courageuses et ses recommandations à l’armée de ne pas se mettre du coté de la dictature.
    En Egypte c’est en bonne voie et il risque de faire basculer les choses.
    Le Luther King des révolutions colorées est entrain de faire des miracles.
    Dieu n’écoute ni Amarbouzouar ni Tartempiednoir.Il ne prête l’oreille qu’au Président-noir.




    0
  • W A H I D
    26 janvier 2011 at 20 h 20 min -

    @ Le jasmin et l’olivier.

    J’ai lu des déclarations de personnalités politique, ceux qui disent haut et fort qu’il n’y a
    pas de similitude entre l’Algérie, la Tunisie, l’Égypte, ils comme l’autruche qui cache la tête pour esquiver le danger, je dirais juste tout simplement, c’est pays en un point commun , des régimes dictatoriaux, il raison suffisante pour subir le même sort que Ben Ali.

    Désormais BEN ALI est synonyme de dictateur déchut.

    La révolution jasmin peut être un modèle pour d’une révolution de l’Olivier pour l’Algérie.

    C’est une question de temps

    Déjà les rentiers du système se préparent de faire sortir leur butin, la preuve déjà des signes de mouvement de fuite de chapiteaux de l’Algérie vers des Dubaï, et d’autres pays.

    Le ministre fils de l’ex ambassadeur d’Algérie a Paris, il est en convalescence et DG de la banque d’Algérie peine a contrôler la situation.

    Le pompier Bentitou se prépare pour remplacer Ouyahia selon les rumeurs A Alger.

    W A H I D




    0
  • Général AB
    26 janvier 2011 at 20 h 28 min -

    Le peuple égyptien doit savoir que l’heure des consignes de l’extérieur provenant par avion, par sous-marin, par voie de terre ou par Internet au dictateur hosni moubarek soutenu depuis 1981 est finie! Les appels des faux guides sont révolus!
    Le grand vent de la tourmente est venu, je sens le souffre pour les gouvernements fantoches des pays arabes et ceux qui les ont soutenus. La diplomatie adaptative n’y pourra rien pour contenir la VRAIE RÉVOLTE DES PEUPLES LIBRES ET DIGNES!
    Général AB




    0
  • Rachid Belaid
    26 janvier 2011 at 20 h 40 min -

    Hier encore nous traitions les Tunisiens de personnages peureux et soumis, les Egyptiens de laches et tricheurs. Seulement aujourd’hui, l’Algerie qui a epuise le stock de la revolution de 54 se retrouve au dernier rang parmis les peuples aspirant a retrouver leur dignite. Aujourd’hui, l’Algerie a importe en un jour pres de 900000 tonnes de ble pour permettre au pauvre petit peuple de dormir d’avantage et ne plus s’occuper d’autre chose. Le match contre le Maroc approche, et la aussi le pouvoir va activer ses outils a plein feu pour plonger le meme pauvre petit peuple dans une confrontation contre le pauvre petit peuple Marocain pour gagner d’avantage de temps dans ses fourberies de palais. Finalement la fausse arrogance dont nous avons toujours use envers les autres peuples n’etait qu’un mirage. La realite nous enseigne aujourd’hui que nous sommes bien plus en retard que nous pensions.




    0
  • Rédaction LQA
    26 janvier 2011 at 21 h 32 min -

    Egypte : au moins 500 opposants arrêtés

    LEMONDE.FR | 26.01.11 | 13h12 • Mis à jour le 26.01.11 | 19h50

    Le gouvernement égyptien a tout fait, mercredi 26 janvier, pour tenter de bloquer un mouvement de protestation sans précédent depuis l’arrivée au pouvoir d’Hosni Moubarak en 1981.

    Au moins 500 personnes ont été arrêtées dans tout le pays, selon les services de sécurité. Parmi celles-ci figurent 121 membres des Frères musulmans, organisation islamiste officiellement interdite mais tolérée dans les faits, interpellés à Assiout, au sud de la capitale. Le ministère de l’intérieur avait prévenu qu’il interdisait toute nouvelle manifestation, mercredi et que tout contrevenant serait déféré devant la justice. L’agence Associated Press rapporte de son côté que 860 personnes ont été interpellées.

    Frappées d’une interdiction stricte par les autorités, les manifestations ont été moins nombreuses que la veille. Malgré cela, quelques milliers de manifestants protestaient dans le centre du Caire pour demander le départ du président Hosni Moubarak. Des affrontements les ont à nouveau opposés aux policiers en face des locaux du syndicat des journalistes et de ceux du syndicat des avocats. Selon plusieurs journalistes présents sur place, la police a tenté de disperser les manifestants en les frappant avec des bâtons et en utilisant des gaz lacrymogènes. Des heurts particulièrement violents ont ensuite été signalés sur les rues avoisinantes.

    Selon plusieurs témoins sur Twitter, la place Tahrir, épicentre des manifestations de mardi dans le centre du Caire, était calme, avec une présence policière massive. Selon Reuters, la police avait dispersé en début d’après-midi quelques dizaines de manifestants.

    NOUVELLE MANIFESTATION PRÉVUE VENDREDI

    Des milliers de protestataires avaient auparavant réussi à se masser devant le palais de justice du Caire, scandant « le peuple veut la chute du régime ». Dans la ville de Suez, où 2 000 personnes étaient rassemblées, des heurts ont également eu lieu devant la morgue entre policiers et des centaines de personnes réclamant les corps des trois manifestants tués la veille.

    Le Mouvement du 6-Avril, un groupe de militants pro-démocratie à l’origine des manifestations de mardi et mercredi, a demandé à ses manifestants de « faire savoir à tout le monde que nous aurons des manifestations de masse vendredi, après la prière, partout en Egypte ». « Faites-le savoir avant que le gouvernement ne bloque Internet », ajoute le message, en rappelant que Twitter, très utilisé par les manifestants, était bloqué en Egypte depuis mardi.

    Des policiers affrontent des manifestants anti-gouvernement, mercredi 26 janvier, au Caire.

    Des policiers affrontent des manifestants anti-gouvernement, mercredi 26 janvier, au Caire.AFP/MOHAMMED ABED
    .

    FACEBOOK BLOQUÉ

    L’accès à Facebook a également été bloqué mercredi après-midi, selon plusieurs témoignages recueillis sur Twitter (les manifestants utilisent des proxys pour contourner cette censure). Plusieurs internautes du Monde.fr confirment qu’ils ne peuvent plus de se connecter au réseau social depuis le début d’après-midi. (Lire « Facebook et Twitter bloqués en Egypte »).

    « Les quartiers résidentiels sont calmes. Les écoles sont ouvertes et la vie continue normalement. Les manifestations d’hier étaient concentrées dans le centre-ville », témoigne Myriam, une habitante du Caire, au Monde.fr. « Les habitants du quartier continuent comme tous les jours de croiser les habituels policiers dans leur rue, et parfois quelques camions en plus il est vrai, sans s’en soucier ni crier aux armes. A la suite du match Algérie-Egypte en 2009, les manifestations devenues émeutes avaient fait plus de dégâts », raconte au Monde.fr une autre internaute, habitant la capitale égyptienne.

    Quelque 200 personnes ont été arrêtées mardi lors des manifestations, dont 70 au Caire, où un policier a été tué, et 50 à Suez. Plusieurs journalistes ont été arrêtés, comme le correspondant du Guardian au Caire. Il a réussi à enregistrer l’ambiance du camion de police dans lequel il était retenu en compagnie de plusieurs opposants.
    Le Monde.fr, avec AFP et Reuters




    0
  • Amad Malik
    26 janvier 2011 at 22 h 05 min -

    « A QUI LE TOUR »
    Apres la revolution heroique et courageuse du GRAND PEUPLE TUNISIEN qui continue pour eliminer les restes du Cancer Ghannouchi et de ses complices qui tentent de gagner du temps en esseyant de brouiller les cartes aux partis d´opposition, syndicats des travailleurs, elite intellectuelle, peuple courageux en action sur le terrain… Que voila LE TOUR DE MOUBARAK, un autre dictateur qui tremble et dont l´avenir sera un cauchenmar pour lui et ses proches…L´histoire l´ecrira dans les jours a venir…
    Mais au fait que devient Bouteflika, Belkhadem, Ouyahia et leurs valets dans leurs palais de cartons…Que ressentent-ils en visionnant les images des GRANDS PEUPLES EN ACTION, juste en face de chez nous…
    Ou sont passe les partis politiques d´opposition en Algerie et leurs « revendications bidons », ou bien juste des partis « de la figuration », ou sont passe les elites intellectuelles algeriennes, « les cadres », les avocats, les syndicats des travailleurs de Sidou Said qui leche sans relache les bottes de ses maitres, les centaines d´associations qui gravitent dans le vide sideral depuis des lustres…ect
    LA LIBERTE NE SE DONNE PAS, ELLE S´ARRACHE…
    L´heure est grave, c´est le moment ou jamais pour retrouver un semblant de dignite. Ou est passe le slogan « de peuple de la revolution » quelle revolution? Ou bien c´est encore de la frime pour aveugler nos voisins. ILS SONT MEILLEURS QUE NOUS, LA PREUVE PAR 100…
    Un peuple MOU ne peut pas survivre longtemps, CAR ON NE PEUT PAS TROMPER TOUT UN PEUPLE TOUT LE TEMPS…
    Un peuple qui abandonne ses jeunes en les livrant aux « chiens », ne merite aucune clemence. Un peuple qui ne revendique pas ses droits, SA LIBERTE est un peuple de MOUTONS qui ne sait que brouter de l´herbe en attendant d´etre egorge le jour de l´Aid-el- Kebir en chantonnant « one two three viva l´alge – Rien »…
    VIVE LA LIBERTE, VIVE LA DEMOCRATIE…A BAS LES MOUTONS ou qu´ils soient….
    LA TUNISIE EST UN PETIT PAYS, MAIS ELLE A UN GRAND PEUPLE.
    Malik




    0
  • Alilou
    26 janvier 2011 at 23 h 02 min -

    Encore une preuve que les USA tentent de repositionner de nouveaux pions en remplacement des vieux cenils qui sont a bout de souffle et hais surtout.

    Ca confirme ce que j,ai avancé il ya 3 jours ici sur LQA, le prochain tour ca va etre l’ALGERIE je vous le garantie…

    Je fume en attendant notre tour….




    0
  • abd allah el muslim
    26 janvier 2011 at 23 h 03 min -

    ET DANS TOUT SA OU EST LE PEUPLE ALGÉRIIIIIIIIIIEEEEEEENNNNNN????????????????????????????????????.




    0
  • AS
    27 janvier 2011 at 0 h 41 min -

    la marmaille mubarak est arrive a londres ce jour…je confirme que l’info est vraie, la racaille va habiter pres d’oxford a 45 minutes de londres en voiture…




    0
  • AS
    27 janvier 2011 at 0 h 42 min -

    greve generale illimitee … fermeture des pipelines… tu verras tu auras ce que tu veux




    0
  • Salim Ahmed-Nacer
    27 janvier 2011 at 9 h 48 min -

    Vive le peuple algérien, lui quand il sortait, l’armée lui tirait dessus á bout portant et personne ne s’est mis de son coté. Ils étaient où les autres peuples. Maintenant Tonton Obama a décidé de renverser les psychopathes arabes, encombrants et inutiles. Qu’on en profite comme se fut le cas en Europe de l’est. Laissez le peuple algérien tranquille qui a souffert esseulé.




    0
  • OrO
    27 janvier 2011 at 10 h 00 min -

    @Abdallah el muslim
    La question qu’il faut poser est plutôt:où sont les classes moyennes algériennes?Le petit peuple s’est déjà révolté il y a trois semaines.
    Pour le moment,en Egypte,c’est la jeunesse éduquée issue des classes moyennes qui est sortie dans la rue,celle qui manie avec brio facebook et twitter.J’ai bien peur que la « révolution » égyptienne,si elle n’arrive pas à faire jonction avec les couches populaires, échoue pour les raison inverses de celles des émeutes algériennes:trop élitistes alors que dans le cas algérien elles étaient trop plébéiennes.
    Le salut du monde arabe viendra de la jonction des couches populaires(à l’algérienne)et des couches moyennes éduquées(à l’égyptienne).Ne rêvons pas trop d’une révolution à la tunisienne.Celle-ci a bénéficié d’une conjonction exceptionnelle de facteurs internes et externes qui ont très peu de chances d’êtres réunies ailleurs.
    En ce qui concerne les champions de « l’ingérence positive »,je les invite à faire preuve de plus de réalisme.A mon avis l’administration américaine a donné un coup de pouce à la révolte parce qu’il s’agit d’un petit pays dont le poids économique et stratégique est insignifiant pour les intérêts américains,mais aussi,et surtout parce que c’est un pays éloigné de la ligne de front avec Israel et que sa force armée a été volontairement maintenue dans un état de sous-équipement qui fait qu’elle a peu de chance de jouer un rôle majeur dans le cas d’une confrontation militaire arabo-isaélienne.
    Dans le cas de pays dont la stabilité est importante pour l’équilibre des forces dans la région méditerranéenne(Maroc,Algérie,Egypte,Jordanie),l’attitude américaine risque d’être beaucoup plus ambigue.
    d’autre part,les américains veulent apparemment faire de la Tunisie un sorte de laboratoire grandeur nature pour tester les changements démocratiques dans le monde arabe.Si jamais l’expérience tunisienne « échoue »(du point de vue des intérêts américains bien sûr)en donnant le pouvoir à des forces politiques qui ne sont pas bien vues par les américains,la fameuse doctrine Bush sur les changements démocratiques dans le monde arabe risquerait d’être remise au frigo pour très longtemps.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique