Édition du
30 March 2017

Le Peuple égyptien se soulève !


Rédaction LQA

Dernières infos d’Egypte (Al Jazeera et agences de presse):

* Important déploiement des forces de sécurité au Caire et dans les grandes villes égyptiennes, et plus particulièrement près des Mosquées.

*De très nombreux policiers en civil investissent les mosquées.

* Coupure d’Internet, des SMS et des services du téléphone mobile dans plusieurs villes d’Egypte.
*Très vive tension dans la ville de Suez où la ville est quadrillée par la police.
*11h heure algérienne : Début de la prière du Vendredi.

*La police occupe la place Attahrir du Caire et interdit la prière à la mosquée Omar Makrem. (Al Jazeera).

* Mohamed Baradei accomplie la prière du vendredi sur une place publique de Gizeh en présence d’un millier de fidèles. (AFP)
* 11h 45 heure algérienne : fin de la prière. Premiers accrochages entre la police et les manifestants au Caire, là où Mohamed Baradei a accompli sa prière. Ces derniers appellent à la chute de Moubarak (AFP. Reuters).

12h heure algérienne : Des milliers de citoyens manifestent devant la mosquée Al Azhar. (AFP).

12h 03 heure algérienne : des milliers de citoyens manifestent devant la mosquée principale du gouvernorat de Manya, au sud de l’Egypte. (Al Jazeera).

12h04 : 20 000 manifestants sortant des mosquées se dirigent vers le centre du Caire. (Al Jazeera).

12h 05 : Des milliers de citoyens manifestent devant la Mosquée Kaïd Ibrahim d’Alexandrie. Affrontements avec la police qui utilisent des balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes (Al Jazeera. AFP).

12h 13 : Des milliers de manifestants dans la ville de Suez, malgré le quadrillage de la ville par de nombreux barrages de police. Affrontements avec les services de sécurité qui tentent d’isoler la ville du reste du monde. arrestation de journalistes et saisie d’appareils photos et de caméras.

12h 25 heure algérienne : des milliers de manifestants dans la ville de Mansourah.
Des milliers de manifestants tentent d’investir la place Attahrir du Caire encerclée par un impressionnant service de sécurité. Tirs de grenades lacrymogènes pour empêcher les manifestants d’arriver.(Al Jazeera).

12h 43 heure algérienne : Des informations non vérifiées et rapportées par Al Arabia font état d’une agression de la police contre Mohamed Baradeï. Selon d’autres informations il aurait été arrêté.

12h 45 : Confirmation de l’arrestation de Baradeï et d’Oussama Ghazali Harb. (Al Jazeera). Ils seraient séquestrés par la police pour les empêcher de rejoindre les manifestants.

12h 48 : Affolement des services de répression: De nombreux journalistes d’Al Arabia et d’Al Jazeera tabassés puis arrêtés. Les téléphones mobiles d’Al Jazeera bloqués. Le journaliste Ahmed Mansour d’Al Jazeera et un autre de la BBC agressés par des policiers en civil au Caire. Selon le Quai d’Orsay, 4 journalistes français auraient été arrêtés au Caire.

13h 15 : Des centaines de manifestants se rapprochent du palais présidentiel (Al Arabia).

13h 28 : Selon Al Arabia, des policiers se seraient débarrassés de leurs tenues officielles pour rejoindre les manifestants.

13h 30 : Les manifestants envahissent la ville de Suez malgré l’impressionnant quadrillage policier.

13h 40 : Des milliers de manifestants occupent le centre de la ville d’El Ismaïlya. Le siège du Parti au pouvoir est attaqué. Affrontements avec les services de répression. (Al Arabia).

13h 44 : La chaîne Al Jazeera Mubasher est bloquée sur le satellite Nilesat par le régime égyptien, pour empêcher la diffusion en direct de la révolte populaire.

13h 48 : Un camion de la police est incendié sur la place Abdelmounaïm Ryad du Caire. (Al Jazeera).

13h 50 : 40 000 manifestants détruisent le siège du parti au pouvoir à Mansourah. (Al Jazeera).

13h 54 : Violents affrontements entre des milliers de manifestants et les forces de répression à Manoufia, dans le delta du Nil (Al Jazeera).

13h 56 : Des milliers de manifestants occupent la ville d’El Arich, au nord du Sinaï.  Affrontements avec les services de répression.

13h 58 : Sous la pression populaire, la place Attahrir du Caire est évacuée par les services de répression et occupée par les manifestants. (Al Jazeera).

14h : Un 2e véhicule de police incendié à la place Abdelmounaïm Ryad du Caire. (Al Jazeera).

14h 15 : Les manifestants investissent les quartiers résidentiels de la nomenklatura au Caire, dont le quartier Al Maadi.

L’opposant politique Aymen Nour, un des fondateurs de Kifaya, violemment agressé par des policiers. Il a été transféré vers l’hôpital. (Al Jazeera).

Des policiers refusent de réprimer les manifestants à Alexandrie (Al Jazeera).

On parle d’une première victime à la place Attahrir du Caire.

14h 34 : Un mort et plusieurs blessés sur la place Abdelmounaïm Ryad du Caire. (Al Jazeera).

14h 47 : Violents affrontements entre des milliers de manifestants et les forces de répression à Port-Saïd. Des morts et des blessés seraient à déplorer. (Al Jazeera).

15h : des milliers de manifestants sortent dans les rues de Louxor. Violents affrontements avec les services de répression. (Al Jazeera).

15h 13 : Sous la pression populaire, les services de répression se retirent des rues de la ville de Suez, laissant les manifestants occuper les lieux. (Al Jazeera).

15h 14 : De nombreux sièges du parti au pouvoir incendiés en diverses régions du pays.

15h 18 : Une pluie de grenades lacrymogènes s’abat sur le Caire et de manière hystérique selon le correspond d’Al Jazeera. « Nous nous n’arrêterons pas, tant que le régime de Moubarak ne tombe pas » s’écrient les jeunes manifestants.

15h 35 : URGENT : Mohamed Baradei assigné en résidence surveillée. (AP).

16h 30 : URGENT : Instauration du couvre-feu au Caire, Suez et Alexandrie de 18h à 7h.

Près de 500 000 manifestants occupent les rues de la ville d’Alexandrie. Fuite des forces de répression.

16h 55 : Pénétration des blindés  de l’armée sur la place Abdelmounaïm Ryad du Caire  sous les applaudissements des manifestants. (Al Jazeera).

Nombreux incendies au Caire. Les services de répression refusent de réprimer les manifestants en plusieurs points de la capitale. Leurs camions sont incendiés.

Des dizaines de milliers de citoyens convergent vers la place Attahrir du Caire.

Le couvre-feu instauré par ce qui reste du pouvoir n’est pas respecté dans diverses villes d’Egypte.

17h 10 : L’armée occupe le centre de la ville de Suez, sans s’accrocher aux manifestants.  Accueil chaleureux de ces derniers. Les services de répression ont disparu de la ville. (Al Jazeera)

17h 20 : Incendie du siège national du parti au pouvoir au Caire, provoquant un gigantesque brasier. Les pompiers ne peuvent arriver sur les lieux en raison des rues bloquées. (Al Jazeera).

17h 50 : Affrontements  entre manifestants et policiers et tirs d’armes près du parlement au Caire. (Al Arabia).

17h 59 : Fraternisation entre militaires et manifestants au Caire. (Al Arabia).

18h 15 : Les manifestants s’attaquent au ministère des Affaires Etrangères et au siège de la télévision du régime au Caire (Al Arabia). Un responsable du parti au pouvoir dément ces informations.

18h 31 : Des blindés de l’armée protègent les principaux édifices du régime au Caire. (Al Jazeera).

18h 35 : Moubarak étend le couvre-feu à tout le pays. (Al Jazeera).

18h 50 : Des milliers de manifestants continuent à braver le couvre-feu à Suez où des coups de feu sont entendus. (Al Jazeera).

19h 50 : Incendie de locaux commerciaux des maffieux de la ville de Suez, proches du régime. (Al Jazeera).

Selon Reuters, 5 morts seraient à dénombrer au Caire.

Scènes de pillage des magasins de la nomenklatura dans les quartiers résidentiels du Caire.

Des informations font état du pillage du Musée National du Caire.

Des manifestants tendent de s’attaquer au siège de la télévision du régime. Intervention des blindés de l’armée. Pas d’incidents notables. Les manifestants s’en prennent aux véhicules de la police abandonnés par leurs occupants qui avaient pris la fuite. (Al Jazeera).

20h 39 : De jeunes manifestants volontaires s’organisent pour protéger le Musée National du Caire qui avait fait l’objet d’une tentative de pillage. (Al Jazeera).

Le siège du gouvernorat d’Alexandrie incendié par les manifestants. (Al Jazeera).

Le commissariat d’Aïn Shems au Caire incendié par les manifestants. (Al Arabia).

Des manifestants défilent sur les blindés de l’armée en criant : »Djeich, Chaab, Yad wahda ». (Al Jazeera).

21h 48 : Arrivée d’importants renforts de l’armée sur la place Attahrir du Caire où sont amassés des milliers de manifestants. Ces derniers se démarquent des actions de pillage dans la capitale. (Al Jazeera).

Des dizaines de commissariats incendiés en Egypte. De nombreux prisonniers ont été libérés. (Al Jazeera).

22h 20 : Intervention diplomatique américaine pour la libération de Mohamed Baradeï.

22h 30 : Selon le président du « Parlement », des décisions importantes seraient annoncées dans les heures qui suivraient.

23h : Des milliers de manifestants s’installent à la place Attahrir, sous la protection de l’armée. Les services de répression ont totalement disparu de la place. (Al Jazeera).

23h 15 : Moubarak devrait s’exprimer dans les minutes qui suivent selon Al Jazeera.

23h 20 : Discours de Moubarak : changement du gouvernement et fuite en avant. Cette intervention risque de provoquer une explosion populaire.

23h 30 : Colère des manifestants suite à l’intervention de Moubarak. Ils appellent à la poursuite de la révolte.


Nombre de lectures : 1327
18 Commentaires sur cet article
  • omar54
    28 janvier 2011 at 15 h 07 min -

    La chaine nile news se met de la partie,aprés 30 ans de mutisme.des images et des commentaires en presque live ! des infos urgentes en filigrane !HAKMA YA BOUGUELB HAKMA.SVP dites à el djazeera de programmer tous les 15 jours Mr MEHRI,comme ça d’ici la fin de l’année il n y aura plus aucun dictateur dans les pays arabes.Monsieur MEHRI est un porte-bonheur !!!!!!!

    ================================
    Sobhane Allah, mon cher Omar, j’ai eu, il y a une heure, la même réaction que vous avec mes enfants. Qu’on nous programme Si Abdelhamid dans 15 jours pour balayer ce régime qui tremble et dont certains petits mercenaires commencent à faire leurs cartons.
    Cordialement.
    Salah-Eddine




    0
  • omar54
    28 janvier 2011 at 15 h 49 min -

    L’égypte est en effervescence,plusieurs batisses du parti au pouvoir sont prises d’assaut par les maniféstants,certaines ont été brulées.Les manifs se sont généralisées dans plusieurs villes et villages ,on dénombre aussi ,malheureusement,des morts et des blessés.El jazeera est introuvable sur nilesat,toutes les communications sont bloquées,on massacre à huis clos.




    0
  • Rédaction LQA
    28 janvier 2011 at 15 h 57 min -

    La situation bascule en Egypte, la police commence à changer de camp

    Al Watan le 28.01.11 | 14h11

    Plusieurs sources rapportent que des policiers commencent à se joindre aux manifestants, un peu partour en Egypte, selon le journaliste du guardian sur place, alors que la place Tahrir au Caire a été deserté par la police et occupée par les manifestants.

    Les quatre journalistes français, interpellés vendredi matin au Caire par les autorités égyptiennes, ont été libérés, a déclaré à l’AFP Philippe Gelie, un rédacteur en chef du journal Le Figaro dont un collaborateur figurait parmi les personnes arrêtées

    Selon Al Jazeera, plusieurs véhicules de police en flammes à Alexandrie

    Le président de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée, également membre du Parti national démocrate au pouvoir, a appelé vendredi le président Hosni Moubarak à « des réformes sans précédent » pour éviter une « révolution » en Egypte

    Selon Al Arabiya, tous les quartiers du Caire manifestent, soit 10 millions d’habitants.

    Les choses deviennent complètement hors de contrôle à Suez, les manifestant ont brûlé le commissariat d’Al Arbaeen

    Dans la ville de Suez, des manifestants, bien plus nombreux que les policiers, prennent contrôle de la place centrale.

    Les manifestations contre le régime du président égyptien Hosni Moubarak s’étendaient à travers tout le Caire en début d’après-midi, après la prière hebdomadaire du vendredi, au quatrième jour de la mobilisation

    De violents heurts opposent manifestants et forces de police dans la ville de Ariche au nord du Sinaï.




    0
  • Rédaction LQA
    28 janvier 2011 at 15 h 59 min -

    Egypte: une déferlante de manifestants se heurte à la police

    El Watan le 28.01.11 | 07h51
    Les policiers déployés en force ont tiré des gaz lacrymogènes et des balles caoutchoutées pour disperser des dizaines de milliers de manifestants réclamant la chute du président Hosni Moubarak vendredi en Egypte, au quatrième jour d’une contestation sans précédent
    diaporama
    Les policiers déployés en force ont tiré des gaz lacrymogènes et des balles…
    Les policiers déployés en force ont tiré des gaz lacrymogènes et des balles caoutchoutées pour disperser des dizaines de milliers de manifestants réclamant la chute du président Hosni Moubarak vendredi en Egypte, au quatrième jour d’une contestation sans précédent
    Imprimer Envoyer à un ami Partager

    Les policiers déployés en force ont tiré des gaz lacrymogènes et des balles caoutchoutées pour disperser des dizaines de milliers de manifestants réclamant la chute du président Hosni Moubarak vendredi en Egypte, au quatrième jour d’une contestation sans précédent.
    Malgré un déploiement massif des forces de sécurité, les manifestations, marquées par les cris « A bas Hosni Moubarak » et « le peuple veut la chute du régime », se sont étendues à tout le Caire, une métropole de 20 millions d’habitants, selon les journalistes de l’AFP sur place.
    L’internet, qui a joué un rôle-clé dans la mobilisation populaire, était inaccessible dans le pays, une première par son ampleur, selon des experts.
    M. Moubarak, 82 ans, un allié de l’Occident qui s’est appuyé pendant près de 30 ans sur un redoutable appareil policier et un système dominé par un parti qui lui est entièrement dévoué, s’est illustré par son silence depuis le début mardi de la contestation, la plus importante depuis son arrivée au pouvoir en 1981.
    L’opposant égyptien le plus en vue, Mohamed ElBaradei, qui s’était dit prêt à mener une éventuelle transition au pouvoir, a participé aux manifestations dans le centre de la capitale.
    Les protestataires sont descendus dans les rues du Caire après les prières hebdomadaires musulmanes pour ce « vendredi de la colère ».
    Des accrochages ont éclaté avec les policiers devant une mosquée et M. ElBaradei, qui présent à la prière, s’y est réfugié, selon un photographe de l’AFP.
    Plus au nord, à Alexandrie, la deuxième ville d’Egypte, la police a tiré des gaz lacrymogènes et des balles caoutchoutées pour disperser plusieurs milliers de manifestants qui criaient « On ne veut pas de lui », en allusion au président égyptien.
    A Mansoura, dans le delta du Nil, les forces de sécurité dont le nombre dépassait celui des manifestants ont tiré des gaz lacrymogènes pour faire fuir les manifestants et certains imams de la ville ont appelé dans leurs prêches à « sortir dans la rue et demander le changement ». Des affiches du parti de M. Moubarak ont été arrachées.
    La police a fait usage de gaz lacrymogènes, de balles caoutchoutées tirées en l’air ainsi que des canons à eau pour disperser les manifestants dont le mouvement semble s’amplifier après avoir fait en trois jours sept morts et des dizaines de blessés et entraîné plus d’un millier d’arrestations.
    Les manifestants réclament de meilleures conditions de vie dans un pays où l’état d’urgence est imposé depuis près de 30 ans et où plus des 40% des 80 millions d’habitants vivent avec moins de 2 dollars par jour et par personne.
    Parallèlement, les chaînes de télévision arabes Al-Jazira et Al-Arabiya ont fait état de brutalités de la police contre certains de leurs journalistes au Caire, alors que les Affaires étrangères françaises ont annoncé l’arrestation de quatre journalistes français.
    Les Frères musulmans, principale force d’opposition, ont annoncé leur participation aux rassemblements lancés à l’appel du Mouvement du 6 avril, un groupe de jeunes pro-démocratie inspirés par la « révolution du jasmin » ayant chassé le président Zine El Abidine Ben Ali de Tunisie.
    L’internet et le téléphone mobile ont été largement utilisés pour appeler à ces rassemblements. Mais le réseau internet était coupé depuis le matin dans le pays, selon des hôtels et de nombreux usagers contactés par l’AFP.
    Les services de messagerie téléphonique ne fonctionnaient plus non plus et le réseau des mobiles était fortement perturbé.
    M. ElBaradei, l’ancien chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), a demandé au pouvoir l’arrêt « de la violence, des détentions et de la torture ». Et l’organisation des droits de l’Homme Human Rights Watch a dénoncé un usage de la force « totalement disproportionnée » de la police.
    Le président américain Barack Obama a affirmé que la violence n’était « pas une solution aux problèmes en Egypte ». Tout en qualifiant M. Moubarak de « partenaire important », la Maison Blanche a dit ne pas vouloir prendre parti.
    Conséquence des troubles, les matchs du championnat de football prévus vendredi et samedi ont été reportés.
    AFP




    0
  • El Houari
    28 janvier 2011 at 16 h 19 min -

    ET DE DEUX
    l’Égypte est libérée, il faut maintenir le rythme de la révolution. mais attention au Baradei, il n’y a pas d’homme providentiel, il y a des moutons en pâturages en attente pour assurer la reprise du pouvoir. non aux hommes de main oui au peuple et hommes du peuple.

    le même scenario a été vécu en Tunisie avec le 1er ministre, puis après son échec, on sort le général Amar qui aurait été limoge la veille pour avoir refuse de tirer sur les Tunisiens.

    il faut retenir que les HOMMES DU POUVOIR SERONT TOUJOURS LES ESCLAVES DU POUVOIR. il n’y a pas de retour a la case de départ.

    la preuve en Algérie nous vivons une valse a deux temps entre OUYAHIA ET BELKHDEM depuis1995 au niveau du poste du chef de gouvernement a quelque fausses notes du au aléas de survie du pouvoir. (HAMDANI, BENBITOUR ET BENFLIS),




    0
  • omar54
    28 janvier 2011 at 16 h 53 min -

    Vous savez,mon cher ami,je crois que c’est la meme réaction qu’a eu la plupart de nos concitoyens qui sont branchés sur ce site,comme quoi on est très proches les uns des autres,qu’on soit du nord ,du sud ,de l’est ou de l’ouest,on reste jusqu’au profond de nous-meme Algériens.Seulement tous les pouvoirs successifs ont tout fait pour nous diviser,depuis 1830.D’ailleurs à ce propos,je me permet de raconter une petite anecdote :dans le milieu des années 70,quelque part dans cette vieille Europe,j’avais un ami oranais.Un jour,il m’avait vu discuter avec un autre compatriote et, peu de temps après que ce compatriote eut pris congé,il m’interpella et me posa cette question : comment as-tu fait pour entamer une discussion avec ce type ????? il comprend pas l’arabe !je lui ai répondu:je sais,mais j’ai utilisé la langue qu’il comprend (si c’était en france ça aurait été plus facile).Mon ami oranais eut alors cette réaction et la gestuelle qui va avec (texto) :LIYEH,N’TA… ZOUAOUI ?! oui;je suis zwawi,comme vous dites,et il se met à pleurer.Pourquoi? Parce-que m’avait-il dit,entre 2 sanglots,c’est la PREMIERE fois que je cotoie un kabyle et, qui plus , est mon meilleur ami,nos parents nous ont toujours interdits de fréquenter les zwawa.Nous étions des amis,nous sommes devenus des frères.Un grand bonjour à la ville d’oran et particulièrement à la cité « petit lac »,que de souvenirs…………..




    0
  • SOULEVEMENT SUITE….
    28 janvier 2011 at 19 h 21 min -

    Le lâche régime d’Egypte sort ses soldats à l’heure où je commente. Sur Eljazeera on dit que les manifestants tiennent bon. Ensuite Moubarak va parler d’après les dernières informations..
    A nous …Algériens
    Qu’attendez-vous là bas en Algérie ? que le régime vous offre la bonne gouvernance sur un plateau d’argent ?!
    Sans casser on ne peut rien reconstruire, cassons ce régime militaire mafiosi en sortant pour des MARCHES PACIFIQUE quotidiennes, c’est mieux que s’immoler non?!
    Des hommes (et pas de gamins de 15 ans), sortent et imitent les Egyptiens et les Tunisiens courageux car il n’est jamais trop tard pour bien faire et le temps est à la révolte. Assez d’humiliations assez d’injustice assez de soumission SORTEZ ALGERIENS HOMMES ET FEMMES SORTEZ POUR CRIER L’INJUSTICE ET LA HOGRA. !!!
    ET ADVIENNE QUE POURRA.
    Algérienne d’ailleurs




    0
  • Alilou
    28 janvier 2011 at 19 h 23 min -

    Je viens de voir eljazeera.TV ca n’arrete pas ils sont encore dans la rue et l’armee ne semble pas etre impliquee dans les heurts avec les manifestants.

    A quand notre revolution ?????????

    Preparez les cartons bande de voleurs, votre heure a sonné….




    0
  • amel
    28 janvier 2011 at 20 h 12 min -

    Oh ! non ,l’armée égyptienne est complètement acquise au régime , et israel a tout intérêt à maintenir moubarak ,même momifié , ce n’est pas le moment pour l’état sioniste de voir son toutou déguerpir , alors le peuple égyptien doit faire face au pire , d’ailleurs les louvoiement et la cacophonie occidentale des différents discours mielleux le confortent




    0
  • omar54
    28 janvier 2011 at 20 h 35 min -

    Dans « A QUI LE TOUR » d’il y a quelques jours ,j’avais misé sur le suivant du suivi( d’après l’affiche),c’est à dire au yemen et à salah- abdallah 30,je me suis gouré. mais attention,ma mise tient toujours moubarek29 n’est pas tombé,enfin…pas encore.Parmi cette brochette de marionnettes,il y en a un qui est à sa 42 ème année au pouvoir,il s’est fait « intronisé » roi des rois en baratinant, à coups de dollars, les chefs de tribu de cette contrée africaine ,il a meme « inventé » une théorie » dite 3èmè théorie universelle,rien que ça !Pour son malheur,ses frontières est-ouest sont en ébullition et j’ai bien peur qu’il en restera coincé avec sa théorie à la con.




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    28 janvier 2011 at 23 h 02 min -

    APPEL DE LA LIGUE ÉGYPTIENNE DES DROITS DE L’HOMME AUX FEMMES ET AUX HOMMES ÉPRIS DE JUSTICE, DE PAIX ET DE LIBERTÉ

    Le Comité de Solidarité avec la Lutte du Peuple Égyptien appelle à un Rassemblement à Paris, Place de la Fontaine des Innocents, métro/RER Les Halles Vendredi 28 janvier 2011 à 18h30
    A BAS LA DICTATURE DE MOUBARAK
    SOLIDARITE AVEC LE PEUPLE EGYPTIEN
    Les manifestations des Egyptiens contre la dictature de Moubarak sont violemment réprimées.
    Cette répression contre les manifestants au Caire et dans de nombreuses villes de toute l’Égypte a déjà fait au moins 6 morts, des centaines de blessés et d’arrestations.
    Comme en Tunisie où la dictature de Ben Ali a été ébranlée et le dictateur chassé par la formidable mobilisation du peuple tunisien et en particulier de sa jeunesse, le peuple égyptien et sa jeunesse sont partis à l’assaut du régime de Moubarak et crient leur refus de la dictature, du népotisme, de la corruption et de la mal-vie.
    Ce mercredi 26 janvier 2011, a été lancé un comité de solidarité avec la lutte du peuple égyptien, avec comme objectif de rassembler dans l’urgence toutes les voix solidaires pour dire :
    A BAS LA DICTATURE DE MOUBARAK
    HALTE A LA RÉPRESSION, A LA TORTURE, AUX EMPRISONNEMENTS
    HALTE A L’ÉTAT D’URGENCE ET A LA CENSURE
    VIVE LA LUTTE DU PEUPLE ÉGYPTIEN CONTRE LA DICTATURE

    solidaritepeuplegyptien@yahoo.fr

    soyons solidaires avec ceux qui luttent contre la dictature, pour la liberté et la justice.
    Nourredine BELMOUHOUB
    Défenseur « Libre  » des Droits de l’Homme.




    0
  • azzedine
    28 janvier 2011 at 23 h 29 min -

    Il était une fois un dictateur appelé Benali qui se terre maintenant tel un rat.Dans quelques jours on reprendrait les mêmes propos pour ce qui est de Moubarak. Sur l’échiquier qui se reconfigure deux pions tombent puis suivront le fou qui se trouve quelque part en libye , un autre pion quelque part au yemen , un ou deux rois peut être.Le monde arabe changera inéluctablement .Espérons que sitôt un dictateur parti , il ne sera pas remplacé par un autre.les peuples qui ont fait craquer le mur de la peur placent haut la barre des pratiques démocratiques , de l’accés aux ressources y compris l’emploi et l’information et son exercice et aussi l’équité dans la répartition du bien être.




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    29 janvier 2011 at 0 h 19 min -

    « Salam alikoum رائس مجلس الشعب مصر امر مهم سيتم اعلنه عن قريب




    0
  • taguercift
    29 janvier 2011 at 0 h 29 min -

    le pouvoir Egyptien ayant servi pendant plus d’une trentaine d’année de stabilisateur de la fausse paix entre les pays protagonistes de la région, est entrain de flageolé et l’écroulement du régime actuelle interviendra surement ce n’est qu’une question de temps dépendamment des décisions qui sortiront du bureau Ovale de Washington.
    Certes, les règles qui administrent ce pays sont complètement différentes avec celles qui existaient au niveau de la Tunisie, mais les peuples ont opté pour une seule chose unique celle de vouloir changer leurs existences et aspirés pour une meilleure vie.
    La roue de la république est en route et le spectre de la Tunisie continuera longtemps à planer sur ces pays, tant qu’il y n’aurait pas de véritable changement et de comportement dans la gestion de l’Etat




    0
  • taguercift
    29 janvier 2011 at 1 h 07 min -

    Tout le monde sait que le Pouvoir en place en Egypte est à la botte des US pour la survie d’Israël. Le pouvoir Algérien contribue également par le gaz naturel qui est mis à la disposition de ce pouvoir pour une bouchée de pain pour être vendu à Israël pour plaire à l’oncle.
    La seule différence c’est que Moubarek est consorts touchent des royalties ; bâtissent des murs au lieu de nourrir leur peuple, ferment des frontières et laissent mourir des enfants, et des femmes de notre sang.
    L’oncle Sam est la pour veiller mais pas pour très longtemps car ce soulèvement des jeunes assoiffés de vie meilleure et de liberté n’était pas prévus dans les tables de calculs stratégies politiques du nouveau siècle par les amerloc et les Juifs
    Certes il y aura de nouveaux desseins prévus pour certainement pays à travers le monde du 21ème siècle notamment par la création d’autres Etats dont certains sont déjà en phase embryonnaire parmi eux je cite le Sud Soudain, l’Egypte à l’Ouest, même le sud Algérien n’échappera pas.
    Donc, nous devons être très attentifs dans le choix de notre destinée.




    0
  • Boumed
    29 janvier 2011 at 11 h 39 min -

    On ouvre une petite fenêtre pour l’Égypte
    En France, le fournisseur d’accès internet FDN a décidé d’ouvrir une petite fenêtre sur le réseau en mettant a disposition de qui le souhaite un compte d’accès RTC. Par ce biais, précise FDN, n’importe qui en égypte disposant d’une ligne téléphonique analogique capable de joindre la France a la possibilité de se connecter au réseau par le n° suivant : +33 1 72 89 01 50. (login : toto password : toto).

    « Nous espérons contribuer par ce biais à la liberté d’expression des égyptiens et leur permettre de conserver un lien avec le monde.




    0
  • Algerien de passage
    30 janvier 2011 at 11 h 25 min -

    C’est une sauvage politique de terre brûlés qu’applique moubarak pour sauver son régime!!!




    0
  • amad malik
    31 janvier 2011 at 22 h 40 min -

    LA DEMOCRATIE EN MARCHE AU PAYS « DES PHARAONS »..QU´en est-il au pays « DES FENECS? »
    Le peuple heroique Tunisien s´est souleve d´un seul elan apres l´immolation, le sacrifice d´un seul homme MOHAMED BOUAZIZI et le tyran dictateur Ben Ali, ses complices, sa famille sont EN CAVALE a ce jour DANS LE DESERT SAOUDIEN.
    En Egypte le peuple est en action contre le despote Mubarak et consorts. La peur est partout et les rats sont deja loin… LE VENT DE L´EST SOUFFLE TRES FORT ET VA BIENTOT ARRIVER CHEZ NOUS…
    Le Yemen, la Jordanie, le Liban, la Syrie, la Lybie sont ebranles et bientot l´Algerie connaitra LA PLUS GRANDE TEMPETE DE TOUS LES TEMPS.
    Le regime, le systeme corrompu de Bouteflika, si Guada celui qui a detourne des milliards de dollars en Suisse et Emirats Arab Unis, Ouyahia, Belkhadem, Toupik, Guaid et consort sont 100 fois pires que ceux des ex.dictateurs Ben Ali et du despote Mubarak… Le pays est a l´abandon, delabre, la misere et le chomage sont partout et certaines regions ne connaissent meme pas ce que c´est la soit-disante « INDEPENDANCE »…
    Et nos elites restent dans l´expectatives, attendant que LES MIRACLES TOMBENT DU CIEL.
    Nous ne sommes pas des « FENECS », MAIS DES HOMMES EPRIS DE LIBERTE ET DE DEMOCRATIE… L´HEURE EST GRAVE, C´EST LE MOMENT OU JAMAIS de chasser les charognards, les hyenes qui ont suces le sang du peuple depuis 45 ans et trahis le sermon fait aux chouhadas.
    IL N´Y AURA PAS UNE DEUXIEME CHANCE ET NOUS LE REGRETTERONS TOUTE NOTRE VIE ET NOS ENFANTS EN PATIRONS POUR LE RESTANT DE LEURS JOURS.
    SUUUS… AUX DESPOTES, DICTACTEURS, VOLEURS, IMPOSTEURS ET LEURS VALETS DU FLN, RND…ect
    VIVE LA LIBERTE, VIVE LA DEMOCRATIE… A BAS LES MOUTONS OU QU´ILS SOIENT.
    Malik




    0
  • Congrès du Changement Démocratique