Édition du
24 March 2017

Egypte: Le complot des Forces noires, contre les peuples!

Djameleddine Benchenouf

Ne nous y trompons pas! Le retournement de la situation en Égypte, au cours de ces dernières heures, où on a vu des populations « civiles » venir soutenir le président Moubarak et son régime, procède d’une partition de haute facture, composée par ceux qui tiennent le monde entre leurs mains, et jouée par des virtuoses de la manipulation planétaire.

Il y a quelques heures seulement, pour tous les observateurs politiques, la chute et le départ du président egyptien n’était plus qu’une question de jours, voire d’heures.

Le sursaut stupéfiant du peuple égyptien n’a laissé aucun doute sur la suite des évènements, y compris parmi les chefs d’état des grandes puissances eux-mêmes.

Mais c’était oublier les immenses répercussions, au niveau régional, et même mondial, que cette révolution aurait provoquées, s’il elle avait été menée jusqu’à son aboutissement.

Les Forces noires occupées à leurs calculs, ont été prises au dépourvu…

Tout le monde, et particulièrement nous, les peuples arabes et musulmans, ou les deux à la fois, savions que la chute de Moubarak aurait entraîné, à terme, plus ou moins court, celle de tous les despotes arabes, sans aucune exception, et l’avènement, pour nous, d’une ère nouvelle, non pas de régression obscurantiste, comme le rabâchent sans discontinuer tous ceux qui utilisent cet épouvantail, pour une raison ou une autre, mais enfin la renaissance tant attendue, un éveil des masses, pour une réelle démocratie, dans de véritables États de Droit, des républiques sociales, ou des monarchies réellement parlementaires.

Mais cela aurait été aussi, pour Israël, non seulement la perte d’une carte maîtresse, dans sa politique régionale et arabe, et surtout pour son principal objectif de ses futures frontières, une vraie catastrophe, et un avenir incertain, pour cet État, qui a bâti sa présence sur la manipulation et le complot permanent.

Israël prépare, en effet, depuis des années, en douceur lorsque cela est destiné à la consommation occidentale, et avec une extrême brutalité pour ce qui concerne les Palestiniens, son projet, qui n’en est plus qu’à ses dernières finitions, d’un État avec des frontières définitives. Non pas celles des lignes de 1967, mais du mur qu’il est en train d’achever.

Toutes les vaines tractations, et autres négociations toutes vouées à l’échec avant même qu’elles ne soient entamées, n’avait pour seul but que de faire illusion, jusqu’au fait accompli, jusqu’à l’achèvement du mur, et le ralliement des quelques gouvernements occidentaux qui renâclent encore, bien timidement il faut croire, à cette monstrueuse idée.

Un autre projet secret d’Israël, ou censé l’être, et qui changera notablement la donne stratégique dans toute la région du Moyen-Orient sera la séparation définitive, et consacrée, du Kurdistan irakien du reste de l’Irak. Un futur Kurdistan souverain, qui s’accaparera de larges territoires pétrolifères, en plus du fait que la plus grosse réserve prouvée en Irak, se trouve entre Irbil et Halabja, en plein Kurdistan.

Des milliers d’ »experts » israéliens se trouvent déjà au Kurdistan, depuis des années, dont la vraie mission est de préparer le séparatisme, et l’avènement d’un Etat kurde totalement inféodé à Israël.

Ce sont ces « experts » qui ont encadré les opérations d’exploitation et d’exportation de pétrole kurde, contre la volonté du gouvernement irakien.

Des milliers de Kurdes se trouvent, en ce moment même en Israël, sous divers motifs, mais qui, dans la réalité, sont préparés pour l’opération de démembrement de l’Irak.

Et dans ces deux grands projets d’Israël, ainsi que dans une politique globale de contrôle de la situation, le Président Moubarak était une pièce maitresse, avec le Roi d’Arabie Saoudite, le Roi de Jordanie, en plus des nombreux figurants que sont presque tous les autres rois et présidents des pays arabes.

C’est pour cela, malgré l’exécrable publicité qu’ils lui avaient faite en s’exprimant contre son départ, qu’Israël n’a pu s’empêcher de jeter des cris d’orfraie, à l’idée que Moubarak puisse être éjecté, ainsi, avant la mise en place d’un plan « B ». Parce que cela aurait eu un effet dominos, sur tous les alliés d’Israël, qui tiennent d’une main de fer tous leurs peuples. Et il ne faut pas être particulièrement perspicace, lorsqu’on connait, un tant soit peu, le monde arabe, pour savoir que la chute de Moubarak aurait été d’une gravité incalculable pour Israël, puisqu’elle aura perdu, en une seule fois, tous ses gardes-chiourme.

Pendant ces journées héroïques, de la révolution de Jasmin, puis de la révolution du « million », puisque c’est ainsi que les Égyptiens ont qualifié leur propre soulèvement, sans doute en comparaison avec la révolution algérienne, dont ils disent qu’elle est la révolution du million de martyrs, tous les peuples arabes, les peuples qui leur sont apparentés, même s’ils ne sont pas arabes, comme les berbères d’Afrique du Nord, et les peuples musulmans, chiites ou sunnites, attendaient tous la chute du tyran égyptien, pour se lever simultanément, en une sorte de déferlante, pour balayer leurs régimes corrompus et criminels.

Effet dominos...

En Algérie, tout particulièrement, une lourde ambiance de révolution imminente a vissé tous les gens, jusqu’aux enfants, devant leur poste télé.

Le compte à rebours avait commencé, en réalité, partout où les peuples de cette grande région subissaient le joug d’oligarchies brutales et voraces. Même en Lybie, où le « Guide » avait mis en place un vaste plan mi-corruption des masses, mi-représsion préventive, un vent de liberté avait commencé à soulever le sable du désert. Au point où ce président échappé d’un cirque avait imposé un couvre-feu, et procédé à des dizaines d’arrestations spectaculaires, au même moment où il tentait de relancer une contre-révolution en Tunisie.

Un autre rôle du Président égyptien, d’une extrême importance, aurait fait défaut à la stratégie des « Forces noires », si ce dernier était tombé.

Ce rôle, où il était un acteur de premier plan, notamment grâce à la prestigieuse institution islamique « El Azhar », liée intimement au pouvoir égyptien, consistait à attiser la haine entre musulmans sunnites et chiites. Le besoin de maintenir vivace, et mortelle, la haine séculaire entre les musulmans orthodoxes, et les musulmans dits schismatiques, a été très payant non seulement pour les monarchies du golfe, qui ont pu ainsi occuper leurs sujets dans la haine irraisonnée du « mécréant » qu’était le chiite, et de se prémunir ainsi de la contagion révolutionnaire iranienne, mais surtout pour les Forces noires qui ont pompé sans aucun problème, des décennies durant, des fortunes inestimables dans cette région. Au moment où les peuples musulmans des deux bords se perdaient en malédictions mutuelles, les uns contre les autres.

Lorsque le besoin s’est fait ressentir d’attiser ces braises qui commençaient à se refroidir, et presque à s’éteindre, du conflit sanglant entre ces deux grands courants de l’Islam, les « Forces noires » n’ont pas hésité à créer une grosse farce sunnite, si elle n’était tragique, qui s’appelle « Al Qaida », et dont la mission principale, en plus d’aviver la vindicte contre les Chiites, était de faire le plus de victimes possible parmi eux. Simple à vérifier, il suffit de faire la comptabilité meurtrière d’Al Qaida, pour découvrir que les trois-quarts de ses victimes sont des musulmans Chiites. Les attaques contre les « mécréants » et les « croisés » sont destinés à noyer la baleine.

J’ai voulu revenir, de façon presque anecdotique, sur ces quelques données souterraines de la stratégie des « Forces noires », pour permettre à ceux qui n’en ont pas connaissance, de faire une lecture plus appropriée des évènements qui se déroulent, en ce moment même en Égypte, et où va se jouer la suite de la partition qui a été écrite pour étouffer les cris de colère de peuples entiers.

Comment s’est passée la réaction ?

Rarement dans l’histoire des peuples, le mot « réactionnaire », aura été investi, avec un tel réalisme, de son véritable sens.

La révolution de Jasmin et celle du « million », quoiqu’en disent les observateurs politiques qui se spécialisent dans la lecture de l’après coup, pour pontifier avec des airs de Monsieur Sait-tout, ont pris de court tous les gouvernements, et toutes les officines, y compris le plus redoutable et le plus informé d’entre eux tous, l’un des principaux outils des « forces noires », le Mossad.

Personne ne s’attendait, même si une vague impression de catastrophe flottait dans l’air, que des peuples aussi paisibles, et qu’ils croyaient définitivement soumis, au point où en Tunisie, le Président Benali préparait sa propre succession par son épouse, et que le Président Moubarak avait quasiment désigné son fils pour lui succéder, allaient se soulever contre les deux régimes parmi les plus policiers, et les plus brutaux de monde.

Puis, après l’immolation par le feu d’un citoyen tunisien, presque un fait divers pour le régime, mais qui a été ressenti jusqu’aux tréfonds du peuple tunisien, parce qu’il exprimait tout le désespoir de ce peuple opprimé, ce fut une colère de la rue tunisienne qu’on n’avait jamais connue, qui allait monter crescendo, jusqu’à arriver à son paroxysme. Jusqu’à une implication de tout un peuple. On dit aujourd’hui que ce sont les Américains qui avaient demandé à l’armée tunisienne de ne pas ouvrir le feu sur les manifestants. Cela est possible. Mais rien ne dit que si cela n’avait pas été le cas, l’armée tunisienne ne se serait pas rangée du côté de son peuple. Et rien ne nous dit que l’attitude des Américains n’avait pas été dictée par des considérations purement stratégiques. Il n’en demeure pas moins que le peuple tunisien s’est libéré sans l’aide de personne, si ce n’est celle de toute l’opinion publique mondiale, qui a beaucoup compté, puisqu’elle a empêché le bain de sang.

Ce fut le signal pour tous les peuples qui vivaient dans des conditions similaires. C’est à dire tout le Maghreb, et tous les pays Arabes. Le président libyen ne s’y est pas trompé, lui qui a condamné le soulèvement populaire en Tunisie, et qui a tenté de le contrecarrer, avec une promptitude qui en dit long sur son inquiétude.

Israël, la face visible des Forces noires…

Alerté par ses mentors israéliens, le président égyptien tenta de prendre les devants, en s’assurant de la fidélité de l’armée, et du soutien des Américains, mais aussi de toutes les démocraties occidentales.

Les premiers à lui apporter leur soutien, parce que la rue égyptienne, et internet surtout, donnaient des signes d’énervement au sein de leurs propres populations, furent l’Algérie et la Lybie, qui voulaient exorciser la menace, et toutes les monarchies du Golfe, qui offrirent leurs bons services, les seuls qu’ils peuvent rendre, en arguments sonnants et trébuchants.

Israël, comme à son habitude, dont l’efficacité et certains moyens de persuasion ne sont plus à démontrer, se fit un devoir d’infléchir la position américaine, par trop laxiste, à son goût, et qui faisait la part trop belle aux peuples arabes, au détriment de leurs gardes-chiourme.

On ne sait pas comment les choses se sont faites, mais il ne fait plus de doute que le président américain a reçu des injonctions, voire une sommation, de revoir sa copie. Et il a obtempéré.

Pour Israël, ne serait-ce qu’à court-terme, il n’était pas question que Moubarak soit jeté comme un malpropre, à l’instar de Benali. Cela aurait eu un effet immédiat sur tous les pays « amis », dont nul n’ignore que les peuples haïssent profondément Israël, pour tout ce qu’il a fait subir au peuple palestinien.

Israël a exprimé, presque publiquement, son intention d’empêcher que de nouvelles situations, qui menaceraient sa « stabilité », puissent s’installer dans la région. Sans que les  Forces noires  puissent en contrôler le déroulé. Et il ne faut pas être particulièrement perspicace pour imaginer que toutes les monarchies arabes, ainsi que la Lybie, l’Algérie et le Maroc, ont dû peser de tout leur poids, avec leur ami israélien, pour contraindre le Président Obama à mettre un bémol à son enthousiasme. Et comme de bien entendu, qui dit pression d’Israël, lorsqu’elle est majeure et intransigeante, dit aussi celle des lobbies américains les plus puissants, ceux qui sont le fondement même des Forces noires , avec Israël.

Le fait que le président américain soit resté plus de trente minutes avec Moubarak laisse comprendre qu’il n’était plus question de préparer un départ imminent, mais de gérer une prise en main adéquate de la révolution, pour la neutraliser, et avoir le temps de dévier le cours de la contestation vers un exutoire contrôlé. Un « statu quo ante », pour le moins.

Le fait d’avoir préparé Souleiman à la succession de Moubarak, un homme très « sûr « , un pro-israélien pur beurre, le grand patron des services secrets égyptiens, qui n’a jamais déçu Israël, ni encore moins représenté la moindre menace pour lui, n’était plus une garantie suffisante.

Trop d’inconnues subsistaient néanmoins, trop d’impondérables, notamment celle d’un El Baradei dont on avait appris qu’il avait eu des contacts avec les Frères musulmans, et l’intrusion soudaine de ceux-ci sur la scène, après qu’ils aient observé une réserve très prudente, trop prudente pour Israël, qui voyaient en eux, les organisateurs souterrains de la révolte.

Et donc, au moment où la suite des évènements ne faisait plus de doute, la contre-révolution se mit en place, en un temps record.

A la veille de la manifestation annoncée par l’opposition, qui appelait à un rassemblement d’un million de manifestants sur la place au nom prédestiné de « Libération »(Ettahrir), tous les trains, les autobus et les taxis collectifs, à destination du Caire et d’Alexandrie, furent immobilisés. Pour empêcher ce rassemblement, et le tourner en dérision, puisque tout a été fait pour qu’il ne dépasse pas le nombre de quelques milliers.

Malgré cela, et malgré toutes les autres méthodes pour empêcher le succès de cette manifestation, l’objectif des organisateurs fut largement dépassé, puisque le nombre d’un million aurait été largement dépassé.

La contre manifestation « spontanée » pour le « Raïs » bien-aimé…

Puis, avant même que le « Raïs » ne fasse son discours, la machine se mit en branle. Tous les transports publics furent mobilisés, pour aller racoler, souvent avec des promesses mirifiques, mais aussi avec de petites sommes d’argent, dans toute la campagne environnante, des ouvriers agricoles journaliers, qui chômaient bien plus qu’ils ne travaillaient, dont personne ne s’était soucié auparavant, et qui végétaient dans des conditions infra-humaines, puis, dans tous les quartiers misérables de la ville, des chômeurs de toute sorte, des chiffonniers, qui se comptent en dizaines de milliers dans la seule ville du Caire, et tous les laissés-pour compte, complètement ahuris que les représentants de l’Etat lui même, viennent leur demander de soutenir le Pharaon en personne, contre les « ennemis du peuple égyptien », qui voulaient vendre le pays à Israël. Rien que cela!

Et bien sûr, pour encadrer toutes ces malheureuses victimes du régime égyptien, et qui allaient affronter leurs frères d’infortune, pour voler au secours de leur propre bourreau, les services qui ont été chargé de lancer la contre-révolution firent appel aux agents des sinistres « Moukhabarates », les services secrets égyptiens, dont la mission était de chauffer à blanc ces foules hébétées, à qui des portraits du Raïs et des drapeaux égyptiens avaient été distribués. Il faut savoir que les effectifs des Moukhabarates, permanents ou agents infiltrés parmi la population, sont plus de 500 000, pour la seule ville du Caire. Une ville peuplée de 17 millions d’habitants, sans compter tous ceux qui s’y rendent pour la journée, avant de rentrer dans leurs villages. Ce sont des dizaines de milliers de ces agents des Moukhabarates qui ont manifesté leur soutien au « Raïs » On rapporte même une scène de ces zélateurs du régime, et donc d’Israël, qui ont brûlé le drapeau d’Israël sur la place « Ettahrir ». Une grossière manipulation, pour tromper le petit peuple égyptien. Ou plutôt pour tenter de la tromper.

Et ainsi, de façon fulgurante, quelques heures seulement après le discours du Raïs, le monde entier, qui suivait la Révolution égyptienne en temps réel, fut-il surpris de voir surgir du néant, des milliers de contre-manifestants, qui étaient venus, selon la télévision égyptienne, de façon « spontanée », défendre leur « Raïs  et leur pays, contre l’ »ennemi de l’extérieur », contre les « fanatiques islamistes », et même contre l’ »ennemi sioniste ». Des contre-manifestants tellement spontanés, qu’ils portaient tous les mêmes portraits, les mêmes drapeaux, qu’ils hurlaient les mêmes slogans.

Des manifestants tellement spontanés qu’ils s’attaquèrent violemment à tous les journalistes qui tentaient de les filmer ou de les prendre en photo. Parce que la pire chose qui pourrait gripper la machine de la contre-révolution, serait que les agents des Moukhabarates, que la population connait très bien, malgré leur statut d’agents secrets, soient reconnus dans les photos ou les reportages filmés des télévisions étrangères. Et que ces manifestants « spontanés » pour leur Raïs bien-aimé, s’avèrent ce qu’ils sont en réalité, des agents des Moukhabarates.

C’est pour cela que toutes les équipes de télés, et les photographes de presse ont été empêchés de faire leur travail, et qu’ils ont été contraints de se confiner dans leurs hôtels. C’est pour cela aussi, que parmi la foule des contre-manifestants, il y a de nombreux hommes masqués.

Algérie, Libye, petits trucs de compères…

La « Réaction » ne se sera donc pas faite attendre…

Logique, serait-on tentés de dire. Les « Forces noires » n’allaient pas accepter que la situation échappe à leur contrôle. Et leurs gardes-chiourmes qui se vautrent sur leurs trônes d’infamie, et qui saignent à blanc le bétail qui leur sert de peuple, avaient compris, avec la révolution de Jasmin, que s’ils ne réagissaient pas vite, très vite, ils seraient faits comme des rats, et très vite contraints d’aller rejoindre leur compère Benali, dans ce repaire de despotes déchus qu’est devenue l’Arabie Saoudite, jusqu’au jour, peut-être, où le peuple saoudien se lèvera aussi. Quand il comprendra enfin que sa servilité a été acheté, en bons dollars, comme on achète du bétail au souk du coin.

En Lybie, les milices de Khadafi sont en train de procéder à l’arrestation des tous les opposants potentiels, et le « Guide » a décidé, pour une énième fois, d’une distribution de grosses sommes d’argent aux populations. En veux-tu, en voilà ! Tant que tu courbes l’échine, et que tu baisses les yeux.

En Algérie, les généraux du DRS et les détenteurs des plus grosses fortunes, acquises à la faveur d’une incroyable gabegie, tentent de convaincre le Président Bouteflika de démissionner, pour raisons de santé. Une sorte de fusible qui arrêterait la propagation de la colère, serait-ce pour quelques mois, le temps de remettre des choses en ordre, de neutraliser les forces qui s’étaient organisées ces derniers mois, et qui menacent de constituer des centres de ralliement, pour des populations qui ne savent plus à quel saint se vouer, dans ce pays où tous les partis qui ont une existence officielle mangent au râtelier du régime, à l’exeption d’un seul parmi-eux, qui ne s’est pas compromis, mais qui été complètement neutralisé, «ghettoïsé » dans une seule région du pays, sérieusement infiltré.

Cette dernière trouvaille de pousser le président Bouteflika à une démission en douce, pour raisons de santé, devrait, selon les concepteurs de cette idée, dégonfler la colère populaire qui couve, et qui attend d’exploser, du jour au lendemain. Elle aurait le mérite, en plus de gagner quelques mois, de permettre à la famille Bouteflika de pouvoir partir paisiblement, ou de rester en Algérie, et de pouvoir jouir, sans être inquiétée, du butin faramineux qu’elle s’est constituée, depuis que le grand frère préside aux destinées de cette foule, ce ghachi, comme le président Bouteflika lui-même appelle le peuple algérien.

Et cette démission, aurait le mérite, par ailleurs, et surtout, de ne pas déranger la « grande bouffe » qui se prépare, pour le plan quinquennal qui va être lancé incessamment, et dont l’enveloppe est de 300 milliards de dollars.

Tout comme elle permettrait aux « Forces noires » de garder l’Algérie, cet important allié, dans le pré-carré des gardes-chiourmes. A fortiori que ce sont les généraux algériens qui gèrent la carte de l’AQMI, donc de la future politique américaine du Sahel, et de l’endiguement de la Chine, pour l’empêcher d’y prendre pied d’une façon qui menacerait les intérêts bien compris de qui on sait, et pour ne pas nous répéter indéfiniment.

Vers la naissance d’un Peuple du Monde…

Les mécanismes de la contre-révolution ont été activés. Ils sont multiples et complexes. Mais ils tendent tous vers un même objectif. Empêcher, coûte que coûte, les peuples arabes et musulmans d’entrer dans des logiques révolutionnaires. Et empêcher, par les mêmes mécanismes, une prise de conscience planétaire, des peuples du monde, sur la vraie nature des Forces noires, ces énergies mauvaises, occultes et toutes puissantes, dont les seules représentations visibles sont Israël, les grands groupes financiers multinationaux, et les cercles qui dirigent en sous-ordre les grandes « institutions » financières internationales, comme la Banque Mondiale, le FMI et l’OMC, les grandes banques de financement, entre bien d’autres.

Toutes ces constructions financières, et autres grands trusts qui ont fait main basse sur les méga industries, comme celles de l’armement, du pétrole et de ses dérivés, de l’industrie nucléaire, du médicament, des biotechnologies végétales et de tout ce qui représente le Grand Capital et le contrôle politique des populations, s’emboitent les unes dans les autres, pour former un ensemble monstrueux,, sous la direction de milieux occultes, qui décident de tout ce qui doit être, ou ne pas être, à une échelle planétaire. Ce sont ce que j’appelle les Forces noires.

Ce sont ces milieux qui ont décidé de siffler la fin de la partie en Égypte, et qui vont certainement mettre en branle tout un dispositif de réaménagements stratégiques.

Il ne leur coûte absolument rien de changer le personnel politique de leurs gardes-chiourmes. Il vont entreprendre des actions qui vont faire illusion, et qui vont faire croire aux peuples opprimés que des changements inespérés se sont produits dans leurs pays. Le personnel va être remplacé par un autre, plus présentable, moins brutal, dont le discours aura des intonations révolutionnaires, voire anti-impérialistes. Des grands leaders vont naître du néant, qui vont même s’attaquer à l’hégémonie des Américains, voire même à l’intransigeance d’Israël, mais qui seront, en réalité, les plus sûrs alliés des uns et de l’autre.

Mais tant va la cruche à l’eau…

Aujourd’hui, un autre contexte s’est mis en place. En lançant internet, ou du moins en acceptant qu’il soit vulgarisé à toute la planète, les Forces noires ne savaient pas qu’il allait devenir ce qu’ils est devenu aujourd’hui. Des effets « pervers » ont dévié la grosse manipulation de ses objectifs initiaux.

Et il n’est plus possible de faire marche arrière. Les peuples prennent conscience, chaque jour, que leurs intérêts sont intimement liés, où qu’ils se trouvent dans ce monde devenu trop étroit.

Ce n’est pas pour rien que Finkielkraut, pour ne pas le nommer, a qualifié Internet de « Grande poubelle ». Parce que ce moyen est celui qui va accélérer la libération des peuples, et qui va éclairer l’humanité entière, sur la vraie nature des Forces noires.

C’est pour cela, qu’instinctivement, dans le monde entier, hormis dans les castes qui se sustentent du sang de leurs semblables, où des os que leurs maîtres leur jettent, un formidable élan de sympathie est allé au peuple égyptien. Parce que nous commençons à apprendre, en marchant, que l’union entre tous les peuples de la terre sera notre seule planche de salut.

Soutenir le peuple égyptien, contre les Forces noires qui tentent de le réduire, et de le renvoyer à son statut d’esclave, est un acte de résistance.

C’est le moment, pour le peuple mondial de jouer pleinement son rôle.

L’heure a sonné, pour la Révolution de l’Homme, contre le Mal absolu.


Nombre de lectures : 2092
90 Commentaires sur cet article
  • Karime
    2 février 2011 at 22 h 23 min -

    Moubarak a été très clair hier, il a dit exactement: Soit la stabilité soit le chaos.
    Alors, c’est le chaos….




    0
  • Sami
    2 février 2011 at 22 h 25 min -

    Ca montre a quel point POURRAIT ETRE LE DANGER des FAUX HOMMES D’AFFAIRES, LES SERVICES SECRETS, ET LES GENS QUI sont LIES A LA MAFIA DE CE REGIME!!!
    UNE MAFIA QUI GOUVERNE, heureusement que l’armée en Égypte a choisi la neutralité , sinon ca serait le MASSACRE !!!!! Je pense que le régime est à ses dernières heures !!!




    0
  • ali meddah
    2 février 2011 at 22 h 44 min -

    cette recette de policiers en civil mélangé a des taulards « des baltaguia locaux » ,on nous l’a déjà presenté lors du printemps noir de 2001,et la marche des milliers de kabyles vers Alger, on nous les faisant passer pour d’honnêtes citoyens qui défendent la capitale contre une horde barbare venue des montagnes ,ces mêmes « baltaguia » sont les fidèles soutiens du 3éme mandat et dans toute les wilaya d’Algérie moyennant finances bien-sur « vie la sonatrach »




    0
  • Ait Mohand Ouwidir
    2 février 2011 at 23 h 17 min -

    Oui, trés bien vu LQA !

    Israel la face visible des Forces Noires…

    Regardez comment Bibi Netanyahou est entrain de je ter de l’huile sur le feu… « Israel redoute l’arrivée des Islamistes au pouvoir en Egypte si Moubarek tombe ! »

    Khadmète lihoud en taâ essah…..

    Y a pas à dire ! Surtout venant d’un sioniste dont les parents sont natifs d’Algérie… et plus exactement de Blida !

    Tanmirth.




    0
  • ahmed.22
    3 février 2011 at 0 h 05 min -

    Le mensonge fuit et la vérité fini toujours par la rattraper!Je trouve votre article très intéressant,assez explicite je dois dire et vous m’avez l’air plus au moins informé sur certains éléments.Je pense que chacun d’entre nous mesure ou à mesurer l’extrême portée de ces deux révoltes qui se déroulent sous nos yeux aujourd’hui.On a su de suite qu’il en sera autrement pour l’Egypte tant sa position géo-stratégique et ses positions politiques sont déterminantes dans cette région,je me doutais que moubarak ne lâcherait pas le pouvoir aussi vite et que derrière lui la pression doit être énorme car il est toujours la bouée a laquelle s’accrochent ces « forces noires » dans l’attente d’un futur stratagème pour garder la main mise,cependant il y a une variable qui peut être exponentiel et faire tout capoter;la rue égyptienne,si celle-ci maintient la pression et redouble de volume,de véhémence,de revendications,de changements…..il s’en ira et de nouveaux acteurs politiques apparaîtront qui seront certainement indépendant des forces occultes.C’est mon humble avis,ca n’engage que moi mais je suis persuadé qu’il est possible que les Egyptiens prennent en main leur destin,en tout cas je le leur souhaite sincèrement!




    0
  • PADRE – PARDONE
    3 février 2011 at 0 h 26 min -

    l´ignorance et la bétise du peuple font la force du dictateur?




    0
  • Fanon
    3 février 2011 at 0 h 26 min -

    Salam
    Bravo…..bravo…..
    Absolument fabuleuse cette analyse , je suis venu tout récemment sur ce site et je suis réellement agréablement surpris de tant d’abnégation et de clairvoyance de la part de ce peuple sur lequel on dit qu’il n’est pas instruit ni .
    El hamdoulillah El hamdoulillah El hamdoulillah
    Continue mon Frere verse nous de ton élixir de ta substance thérapeutique pour nous sortir de notre torpeur et de nos complexe .
    Qui est benchenouf ?? Que je l’embrasse bien fort pour lui marquer mon profond respect ?????
    Qu’allah te préserve pour que tu continue a nous éclairer sur ses horizons marécageuse !!!!




    0
  • Rachid Belaid
    3 février 2011 at 0 h 30 min -

    Un element de taille dont il ne faut pas minimiser la gravite est le role de l’armee, ou plutot la lachete de l’armee dans ce qui vient de se passer en Egypte. Il n’y a pas de doute que le respect presque total que vouent les populations arabes a leurs armees n’est rien d’autre qu’une peur et une soummission inavouees. On voit leur vraie nature maintenant. Qu’on fait ces armees a part piller et opprimer les peuples? Au diable cette fascination malsaine et remettons ces armees dans leurs caserne: elles ne sont que des entites qui vivent sur le dos du contribuable, elles devraient s’estimer heureuses et rester pretes a defendre le pays si besoin est.




    0
  • brahim
    3 février 2011 at 1 h 12 min -

    Soubhane Allah la recette ‘contre manifestation’ des services de securite dans tous les pays arabes sort du meme laboratoire celui des criminels collaborateurs des services sionistes et americains .la Presidence de l’algerie et nos services secrets sont les leaders en matiere de collaboration




    0
  • Sid Ahmed
    3 février 2011 at 1 h 15 min -

    La saillie existentielle d’Ouyahia:
    « Il faut faire la différence entre les lentilles et les haricots ! »

    Ouyahia, on le sait, est un expert avéré en arts du costume et des textiles. Au cours des dernières années, il a convaincu même les sceptiques les plus invétérés qu’il était tout-à-fait à l’aise dans un costume passablement bien taillé pour faire l’éloge de la limitation constitutionnelle des mandats présidentiels à un maximum de deux, autant qu’il était confortable lorsqu’il lui fallait engoncer un manteau manquant de finition pour défendre, au nom de l’alternance démocratique comme il l’a si bien expliqué, la non limitation des mandats, c’est-à-dire la présidence à vie.

    De la même manière, il a prouvé à maintes reprises qu’il pouvait porter avec l’assurance d’un vieux baroudeur des maquis le treillis de l’éradicateur prêt à parer à toute contestation islamiste pour démontrer, plus tard, qu’il pouvait gonfler sa gandoura de réconciliateur avec la même élégance guillerette qu’un cheikh de zaouia.

    En cela, il semble y avoir un large consensus parmi les Algériens pour lui reconnaitre volontiers ses aptitudes en arts du costume et en techniques de camouflage, d’autant quelles ne sont pas à la portée de n’importe quel dilettante.
    A ce égard, les différents rappels sur le devant du proscenium politique dont il a fait l’objet depuis les années 1990 se sont guère différents des standing ovations que des spectateurs éblouis offrent à un artiste au faîte de son art – quoique les esprits chagrins diront que dans le cas d’Ouyahia les rappels sur scène émanent non pas des spectateurs mais de derrière la pénombre des rideaux. Ne les écoutons pas.

    Or voilà qu’on découvre une autre expertise, jusque-là bien celée, à celui qu’on pourrait surnommer « a man for all seasons ». Jugeons-en. La presse algérienne rapporte qu’à un journaliste qui l’interrogeait à sa sortie de la session de clôture de la session de printemps du « parlement » sur son possible renvoi derrière les rideaux, il a déclaré avec un sens de la répartie époustouflant qu’il « faut faire la différence entre les lentilles et les haricots secs. »

    Au-delà du caractère tout-à-fait approprié de parler de lentilles et de haricots au sortir d’une réunion avec des députés ou sénateurs, certainement très bien versés en cette matière et dans tout ce qui a trait à la panse, je suppose que nous sommes tout-à-fait disposés à faire la distinction entre les deux types de légumineuses si Ouyahia pouvait faire l’effort de parfaire notre éducation.

    Car, l’expert en agronomie et en sciences agricoles qu’il semble être ne précise pas à quelle variété de haricots secs il fait référence. S’agit-il de flageolets, Lima, coco rose, mungo, rognon de coq, Soissons, coco de Paimpol, mistral ou lingot ? La gamme est large et rend difficile la tâche de faire le bon choix.

    Nous sommes tout aussi perplexes, s’agissant de l’autre légumineuse dont il parle, les lentilles. Là aussi, il a omis d’en faire la précision. Comment peut-on choisir entre les lentilles qu’on peut trouver sur les étals des marchés ? Faut-il opter pour les lentilles brunes ou rouges, corail, vertes, dhal, vertes du Puy, ou encore saumon ?

    Enfin, Ouyahia nous laisse encore dans le noir lorsqu’il s’agit de savoir à laquelle des deux types de légumineuses lui et ses adversaires (ou la main de l’étranger c’est selon) appartiennent respectivement. Je pense pouvoir parler pour une grande partie de mes concitoyens en disant qu’il aurait pu fait oeuvre de grande pédagogie s’il avait pris le temps de préciser s’il est possible d’appartenir à un type de légumineuse mais préférer en consommer un autre type. Autrement dit, peut-on faire partie des haricots flageolet et préférer les lentilles vertes ?

    Nous resterons, je suppose, sur notre faim. Mais ne baissons pas pavillon pou autant. Ouyahia se ravisera peut-être et nous conviera à la leçon inaugurale qu’il donnera à l’ouverture de la prochaine session du « parlement » en nous désignant en direct, à titre d’illustration pédagogique, quelle variété spécifique de légumineuse a la préférence de chacun des représentants « élus ».

    Sid Ahmed.




    0
  • Sadek
    3 février 2011 at 1 h 31 min -

    La dernière trouvaille du régime d’Alger pour discréditer notre frère Djamaleddine Benchenouf:
    http://www.youtube.com/watch?v=noGMs3ZrpL8
    Je ne sais même pas si LQA devrait publier ce poste ? Ce serait une aubaine pour ceux qui cherchent à salir l’honneur des gens respectables qui dérangent tant !

    ==============
    N’ayez aucune crainte, mon cher Sadek, nous sommes habitués à ce type de crasseuses et minables provocations de lâches « baltadjia » du système. Je vous dirais plus que cela : notre constance politique dans nos positions et nos convictions dérangent non seulement le régime (et c’est de bonne guerre) mais surtout les faux « opposants », adeptes de la « tharthara boulitique » qui nous parlent à tout bout de champs de démocratie, de liberté et de changement, mais qui, en réalité sont de petits fascistes qui s’ignorent, adeptes de l’exclusion et de l’insulte, faute d’arguments. Ils sont pires que le régime qu’ils font semblant de combattre. Beaucoup de masques sont tombés. Et notre Peuple n’est pas dupe pour être demain trompé par des tuteurs en col blanc.
    Salah-Eddine SIDHOUM




    0
  • Hamma
    3 février 2011 at 1 h 34 min -

    Très bien vu LQA!

    Il est grand temps que les peuples arabes fassent tomber leurs « murs de la peur et de la honte », ce qui entraînera inévitablement l’effondrement des dictatures, des dictateurs et de leurs sujets.




    0
  • Algerien de passage
    3 février 2011 at 3 h 57 min -

    Apres avoir essayer les dromadaires, chevaux est ses singes savants. mobarak veut se rabattre sur le zoo du Caire et utiliser les éléphants, girafes et autre crocodiles pour tenter de déloger les manifestants …..avec ça il vient parler de dignité!!!!
    Personnellement, je suis très admiratif de la résistance des opposants….qui sont devenu plus que ça ….des résistants, surtout avec les balles qui pleuvent en ce moment.




    0
  • tanina
    3 février 2011 at 4 h 04 min -

    Salam, tout le monde,

    Votre article est interêssant, car il sort des sentiers battus et rebattus de la presse globalisée, de la désinformation planifiée et de la ligne des philosophes en Cartoon.
    Il s’agit, en effet, de véritables forces tentaculaires noires, lesquels approuvent le tir à l’aide d’idées fausses, mais à balles réelles sur les innocents qui se battent poitrine nue contre des chars. La boite noire est souvent télécommandée par la maison blanche. Ces monstres sont ni sensibles ni réceptifs à nos plaintes, ni à nos souffrances ou à nos malheurs, ils vivent dans un monde parallèle d’extraterrestres.
    Les chiens de garde et contremanifestants utilisent des subterfuges et aussi l’action psychologique par laquelle ils instrumentalisent la peur et la panique et créent un climat de jungle pour reigner et arriver à leurs fins. Cette atmosphère arrange les ombres furtives des ténèbres et leur permet de s’accroitre et de se propager comme des microbes ou virus sur les corps saints qu’ils attaquent. Ils détournent les révolutions populaires à leur avantage et sont prêts à nous tuer tous pour conserver ou atteindre leurs objectifs. Les pyromanes qui se déguisent en pompiers pilotent les évènements du haut de leur tour d’ivoire comme des gamins qui s’amusent sur leur Play station ou jeux vidéo ils gagnent du temps et nous crachent dessus avec leur mépris avec leurs doubles discours ÉQUIVOQUES en évoquant la dictature UNIVOQUE, la RELALIVE démocratie versus démocratie, etc. Pendant ce temps, des parterres de manifestants (jeunes, femmes, enfants et viellards…) crient à gorge déployée leur indignation et revendiquent le départ des systèmes des pharaons qui les momifient et les enterrent vivants. Le sang des innocents gicle, les blessés et les morts se comptent par dizaines et des gamins sont pris en otage dans les ruelles étroites ou sur les ponts où le massacre se déroule à ciel ouvert,. Des intrus et tireurs d’élite pointent leurs armes sophistiquées made in prix Nobel sur les innocents comme s,il s’agit de mouches ou de morceau de cartons sur lesquels le feu vert de tirer est donné.
    Les mercenaires économiques ont non seulement exporté El QAIDA-AQMI contre notre or noir, mais ils ont aussi exporté leurs méthodes et opérations militaires comme the false flag qu’ils ont appris dans leurs anciennes colonies avec les cobayes Africains. Leurs agents cagoulés infiltrent les manifestations et brandissent des slogans qui accentuent la diversion et la zizanie en alimentant les spéculations MERDiatiques les plus suréalistes.

    Ces monstres ne cessent d’instrumentaliser la peur et de brandir le spectre des frères musulmans, cela est même devenu le sport favori de certaines chaines déchainées. On diabolise l’islam et on l’associe aisément au terrorisme comme le Danone qui est associeé à la silhouette d’une femme nue, et ce, dans le but de matraquer le subconscient et d’inciter les peuples à devenir les adeptes des nouveaux clergés MONEY-théistes et à dépenser au lieu de penser.

    Mais, avec la bénédiction de l’internet et les milliards de passerelles que nous nous lançons mutuellement, à travers le monde, on parviendra certainement à instaurer la paix entre les peuples et à piloter nos révolutions comme le fut l’intifada tunisienne sur face book. Nous ne cesserons de dénoncer l’injustice et le fashisme d’où qu’il vienne.

    YES WE CAN, nous sommes déterminés à combattre ces fossoyeurs de libertés et de droits.
    Mourir est devenu une délivrance pour les jeunes opprimés, le seul choix qu’ils ont est celui d’opter pour la mort à petit feu ou à GRAND feu. Le combat pour la DIGNITÉ et la liberté n’ont pas de prix et comme l’a dit Said Mekbel, roses naissent d’un tas de fumier?
    Cette BARBARIE doit cesser et il est temps de rendre à César ce qui appartient à César.

    Les masques sont maintenant tombés et la politique des deux poids et deux mesures doit cesser. Quand il y a eu la révolution orange, les personnalités politiques de salons n’ont pas hésité un moment à renforcer la Géorgie dans sa révolution, mais c’est parce qu’elle était pilotée par la CIA et c’est pour étendre la politique hégémonique de l’OTAN que cela a été réalisée avec zèle. Mais quand il s’agit des pays arabes, les puissances prennent le temps de réfléchir, d’observer et attendre que les corps soient cousus par les balles et démembrés par les chars et véhicules militaires. Après tout, il ne s’agit que du sang des Arabes.

    Laisser les peuples du sud de la planète se libérer est une chose inconcevable pour les DÉMONrates Occidentaux.

    John Fitzgerald Kennedy a dit: «A vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes.»
    De toute façon, ces puissances n’ont pas intérêt à nous tourner le dos, car ils n’ont pas le choix et un jour ou l’autre, nous allons nous émanciper de nos bourreaux. C’est juste une question de temps.

    Ces pyromanes qui se déguisent en pompiers utilisent les religions et ethnies pour nous distraire et nous éloigner des enjeux. C’est ce qu’on appelle : «diviser pour régner».

    Ces tentatives de détournement qui visent à nous disqualifier et à nous considérer comme des indigènes de seconde zone où des sujets ne peuvent pas durer éternellement.

    Il faut appeler les Algériens à faire attention et à ouvrir les yeux contre les provocateurs qui s’infiltrent, comme à l’accoutumée, dans les manifestations pour semer la pagaille. Ils doivent les éjecter sinon ils risqueraient d’utiliser nos jeunes comme gourdins contre leurs compatriotes et frères, il faut déjouer ces plans qui sont instruits par les apprentis sorciers et nos exécutants qui sont des marionnettes du régime.




    0
  • eldjoudhi
    3 février 2011 at 4 h 09 min -

    le but des kurdes n’est pas de démanteler l’Irak mais d’avoir leur autonomie qu’un ancien dictateur leur reniait a coup de massacres répétitifs. Il aurait été bien que cette autonomie soit facilitée par l’Irak ou par un autre pays arabe. E…lle ne l’a pas été. Elle ne peut pas l’être a cause de la nature ultra centralisatrice des régimes dits arabes. Il se trouve aussi que cela joue en faveur d’Israël, de certains pays européens ET de la Turquie potentiellement.
    Revenons a l’Égypte et a l’Algérie 🙂




    0
  • mihoubi
    3 février 2011 at 9 h 06 min -

    Bravo Monsieur Benchenouf. Le peuple Egyptien tient bon. J’ai suivi les évènements toute nla nuit. C’est le commencement de la fin des sous-hommes chefs Arabes.




    0
  • Nadir
    3 février 2011 at 9 h 34 min -

    Salam,

    Je suis d’accord avec votre analyse.

    Je souhaiterais juste attirer votre attention que qualifier le mal par l’adjectif « noir » relève du racisme. Fanon en a parlé, Malcolm X l’a dénoncé.
    C’est un racisme subtil qui s’est caché dans la langue.

    Je sais que vous n’êtes pas raciste contre les noirs, mais il serait préférable que qualifier ce mal par des adjectifs qui relèvent des comportements plutôt que des pigments.

    Bonne journée,
    Wassalam




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    3 février 2011 at 10 h 05 min -

    Le plus important dans le mal de la dictature pharaonnéene n’était pas à démontrer, la force, la torture la prison, le bannissement, l’élimination extra judiciaire ont de tous temps étaient la Régle. L’ombre se Seid Kotb plane sur Oum Eddounia.
    Ce qu’il faut retenir et trés important à ne pas oublier, ce sont ces escadrons noirs « frates », ils peuvent ressurgirent, peut-être avec des cheveux longs, et pourquoi pas des fausses barbes au pays de Wa koulichi moumken (Tout est possible et rien n’est impossible) Alors dis-t-on une feùùe ou un homme averti en vaut deux. Ici il s’agit de tout un peuple, et c’est la raison pourquoi la criminelle lecon des forces noires de mou-barak le pion sioniste est à méditer, à méditer, sérieusement.




    0
  • Ali La Pointe
    3 février 2011 at 10 h 08 min -
  • l.leila
    3 février 2011 at 10 h 37 min -

    Bonjour,
    Merci cher DB pour cet article très intéressant. Je dirais qu’il n’est pas anodin que notre ministre de l’Inculture se rend, de temps à autre, à Israël.
    @ Nadir, je pense que le qualifiant ‘noir’ que nous utilisons souvent sans aucune arrière pensée, n’est qu’une métaphore de l’obscurité de la nuit. Personnellement, j’en use assez souvent pour qualifier une situation difficile …
    Mes salutations

    =============================
    Où êtes-vous passée, ma chère soeur? Il y a longtemps qu’on ne vous a pas lue?
    Cordialement.
    La Rédaction LQA




    0
  • asma
    3 février 2011 at 10 h 49 min -

    chapeau bas a cette jeunesse egyptienne !




    0
  • Abdul
    3 février 2011 at 11 h 05 min -

    Le discours de Moubarak a créer une brèche au sein des manifestants,en effet certains d’entre eux on estimé que le départ du Rais en septembre était déjà une victoire,et c’est la ou le régime cherche a s’engouffrer pour rétablir le rapport de force en sa faveur.Le résultat de cette tentative sera exactement le contraire des attentes de ce régime corrompu.Autre chose,Moubarak comme ancien Général de l’armée de l’air avec un fait d’arme avéré a son actif cherche a quitter le pouvoir dans l’honneur(si tant est que ces dictateurs ont en) mais cette dernière tentative lui ôte tout espoir de ce cote’ la.




    0
  • AS
    3 février 2011 at 11 h 48 min -

    ce sont des flics et des milices secretes de la police en civils rien d’autres… on peut pas parler de retournement la prochaine grosse journee de manifestation




    0
  • Algerien de passage
    3 février 2011 at 12 h 01 min -
  • D B
    3 février 2011 at 12 h 21 min -

    @Nadir
    Votre souci d’éviter les amalgames racistes vous honore, mais j’avoue, qu’en l’occurrence vous exagérez un peu. N’aura-t-on plus le droit de dire une nuit noire, un café noir, de noirs desseins, la noirceur des coeurs, et tant et tant d’expressions consacrées, et qui n’ont aucune connotation raciste. D’ailleurs, à y bien réfléchir, les hommes qu’on dit noirs ne le sont pas vraiment, mais d’une couleur sombre, qui se décline du clair au foncé. Un peu comme les hommes qui sont blancs, mais qui ne sont pas vraiment blancs, dont la carnation est relativement claire, et qui se décline, elle aussi, du très clair, jusqu’au basané.
    Cordialement




    0
  • ALMOHADE
    3 février 2011 at 12 h 58 min -

    Excellente analyse de M. Benchenouf !
    Oui les peuples opprimés vont se réveiller si la révolte Egyptienne tiendra et pour que cela n’arrivera pas les « Forces du mal » réagissent violemment sans honte aucune en aidant Mubarak et les suivants sur l’échiquier politique mondial afin d’éviter l’effet dominos.
    Inchallah le dessein des » forces noires »ne se réalisera pas et la LIBERTE des peuples est en marche pour le meilleur choix.
    Vive la révolution Egyptienne !
    Vive les peuples libres !
    Renouveau pour les peuples opprimés !
    Dictateurs aux oubliettes de l’histoire !
    A bas les TOUGHATS et les régimes Féodaux, Egyptiens, Algériens, Marocains, Lybiens, jordaniens et les monarchies du Golfe. etc..etc…
    Wa essalam aleykoum




    0
  • Si Salah
    3 février 2011 at 13 h 00 min -

    Le criminel Zerhouni debarqué sans gloire par le non moins criminel Toufik vient de se rappeller à notre bon souvenir…il devrait mediter cette sequence d’un feuilleton Egyptien version 2011:

    Nous voulons le dialogue avec le pouvoir…
    Reponse du pouvoir: Non!

    Alors nous voulons la levée de l’etat d’urgence…
    Reponse du pouvoir: Non!

    Alors nous voulons le depart du président…
    Reponse du pouvoir: Non!

    Alors nous voulons le départ de tout le régime…
    Reponse du pouvoir: Non!

    Alors nous voulons le jugement de tout le régime…
    Reponse du pouvoir: Et si on dialoguait hein?…

    Zerhouni: j’espere que tu vivras assez pour voir la suite du feuilleton,
    tourné en Algérie….

    Si Salah




    0
  • mihoubi
    3 février 2011 at 13 h 45 min -

    Nous aussi nous avons eu notre part des hommes à cheval avec de fausses barbes et des cheveux longs et des sabres. Souvenez-vous de ces mystérieux chevaliers qui apparaissaient et disparaissaient devant…..les casernes militaires.

    ==================================
    Et les étranges créatures appelées « Al Ghadiboun ‘Alla Allah », avec l’une des phalanges des doigts amputée. Des montages criminels dignes de leurs maîtres Godard, Jacquin et Leger.
    Salah-Eddine




    0
  • Alilou
    3 février 2011 at 13 h 45 min -

    @Algerien de passage…

    J’au regardé la video
    Avons nous quelqu’un comme lui ???? Peut-on le cloner ou copié-collé…?




    0
  • msili
    3 février 2011 at 13 h 49 min -

    Bonjour cher salah eedine jai du poste un commentaire qui n a pas ete publier,qu elle ete la raison ,je vois que vous analyser et vous controlez parfaitement les choses je ne serais contraire a vous ,mais dans ce commentaire ,il nya eu ni icitation ,ni insulte,juste un simple language d un ras_le bol de vie et de la situation de monde arabe en general ,nous le savons depuis la nuit des temps d ou notre malheur d ou ces voyous qui nous gouvernent a qui enprofites merci et vous n etes pas non plus de publier ce commentaire mais juste une reponse afin que je puisse comprendre que vous prenez les en consideration merci encore une fois

    =======================
    Mon cher frère,
    Je comprends votre colère devant ce qui se passe dans notre malheureux pays et en Egypte où des voyous autoproclamés dirigeants à vie, terrorisent leurs peuples. Mais en aucun cas, nous devons nous comporter, par l’expression, comme eux. Nous devons leur répondre par la fermeté et l’engagement à libérer notre patrie, comme l’ont fait nos frères tunisiens et égyptiens. Vous avez toujours été le bienvenu sur VOTRE site et vous l’êtes toujours.
    Salah-Eddine




    0
  • tanina
    3 février 2011 at 14 h 25 min -

    @Eldjoudi, Je crois que tu devrais cesser de justifier l’injustifiable. Sadam n’a fait qu’obéir à ses maitres comme le fait notre système. Le peuple irakien n’a rien à avoir avec ce que tramait ce dictateur en dessous de la table avec les forces noires. Certes, les Kabyles ont été de tout temps opprimés et l’arabisation a été instaurée au détriment de tamazight, mais nous savons pertinemment que c’était aussi pour suivre un agenda US bien tracés et parce que la notion d’ethnie a toujours représenté un enjeu essentiel aux cartes géostratégiques. Le système a joué avec le sang et à attaqué les Kabyles en usant de l’islam comme bouclier ou comme gourdin et cela est totalement intolérable vis-à-vis de la religion qui prône la paix. Les apprentis sorciers ont réussi à nous diviser et à nous dresser les uns contre les autres. Si les évangélistes activent en Kabylie en toute liberté et qu’un archevêque à été nommé par le Vatican, ce n’est pas pour rien et en plus de ça, cela s’est passé quand les moines de Tibhirines se faisaient décapiter et cette secte de Bush prospère dans une région ou le terrorisme n’a pas cessé. Cela n’est PAS NORMAL ya el khawa, je vous invite de réfléchir sérieusement à cette question qui vous ouvrira, j’en suis certaine, les yeux. En tant qu’algériens, nous avons tous été trainés dans la boue. Je me rappelle lorsque les jeunes de Kabylie en 2001 étaient arrivés à Alger (place du 1er mai), il y’avait des prisonniers de droit commun qui sont arrivés comme des automates, d’une part pour tabasser les policiers et de s’en prendre, d’autre part et juste après aux manifestants à l’aide de barres de fer. Nous ne sommes pas DUPES. Je suis Kabyle et en tant qu’algéroise, j’ai vécu ces scènes avec mes frères et vue des choses de mes propres yeux. Lors du JT de 13 h, 3ami Ahmed qui est un policier connu sur la place d’Alger et notamment dans les stades appelait à la TV au meurtre en disant: «arwahou t3awnouna» qui veut dire «venez! venez nous aider!!» il appelait au renfort des jeunes algérois pour aller l’aider à chasser l’ennemi Kabyle d’Alger, beaucoup d’entre nous avaient réagi contre cette manipulation, mais ne pouvions contrôler certaines masses dans cette furie furieuse où les choses devenaient incontrolables. Ce sont les apprentis sorciers qui avaient téléguidé ça à partir de la présidence et qui envoyaient leurs ordres au commisariat central, 3ami Ahmed ne faisait qu’exécuter. Ils venaient de déclencher, ce fût la FITNA à ciel ouvert et les Kabyles en veulent aux algérois jusqu’à présent. Il s’agissait bel et bien d’un embrigadement de la population et d’un appel au meurtre officiel sur une TV officielle qui présentait les images de bus calcinés que les apprentis sorciers avaient saccagés et incendiés en catimini et on voyait aussi des policiers transportés dans les civières za3ma, et ce, dans le but de DIABOLISER les manifestants qu’ils ont traités de sauvages et de délinquants et ils avaient passé des Algérois qui disaient que ce n’est pas de cette façon que nous devons manifester. Les Algérois et les masses venaient de se faire laver le cerveau et pourtant les casseurs qui brisent les poteaux pour défoncer des biens publics et qui tabassent les policiers et juste après massacrent les manifestants tout ça n’est pas normal.

    Comment se fait-il que les évangélistes ont commencé à activer en Algérie pendant que les moines de Tibhirines se faisaient décapiter?

    Comment se fait-il que les missionnaires évangélistes ne se sont JAMAIS fait arrêter pendant que le sterrorisme active en Kabylie, pourquoi il n’est JAMAIS arrivé quelque chose à ses relais de Bush et des forces noirs?

    Comment se fait-il que Israel aide Ferhat Mehenni et que ce dernier est allé en mission a Israel?

    Posez-vous les VRAIES questions.

    Tout ça a été soignesement préparé dans les laboratoires noirs avec l’utilisation de vrais cobayes sur le terrain.

    A MÉDITER




    0
  • Al-manar
    3 février 2011 at 14 h 50 min -

    @Sidhoum
    Suffit de patienter et les faits s’imposent d’eux-mêmes. Mon adage que j’avais cité dans l’un de mes tout récents commentaires, passé inaperçu, revient comme un boomerang :
    « Si tu veux agir LOCALEMENT, tu dois penser GLOBALEMENT.
    If you have to act LOCALLY, you have to think GLOBALLY. »

    Reste à désigner clairement qui sont ces « forces noires », où sont elles, que font elles, depuis quand existent-elles, pourquoi ? et comment agissent-elles.

    Internet est un outil essentiel et un travail de recherches doit être entrepris par nos chers lecteurs. Les documents existent. Cela nous changera de leurs pensées personnelles, de leurs souhaits et de leurs imprécations.

    PAR LA CONNAISSANCE NOUS LES BRISERONS.




    0
  • Si Salah
    3 février 2011 at 15 h 31 min -

    من القائل و ما هي المناسبة؟

    « J’aurais tant aimé, mon cher Alaa, être à tes côtés, parmi les manifestants du Caire, pour témoigner de la solidarité des intellectuels algériens, des patriotes algériens, de tout le peuple algérien, à cette révolution qui se déroule dans un pays si cher à nos cœurs. Puis-je, à défaut, te demander de hisser, bien en évidence, sur cette, désormais, légendaire place de la Libération, Midan Attahrir, le drapeau de l’Algérie vibrant du sang de ses martyrs ?

     »

    Vous ne devinerez pas facilement….Eh bien c’est notre intellectuel organique, le colonel DRS Chafik Mesbah!

    « Quand les opportunistes changent de camp, c’est que la fin des despotes est proche » (Azmi Bechara).

    Si Salah




    0
  • Hamma
    3 février 2011 at 16 h 31 min -

    Selon certaines chaînes arabes, la décision a été prise de geler tous les avoirs de responsables politiques et ministres de l’ancien régime avec interdiction de voyager. Ce n’est plus qu’une question de temps, si cela se confirme.




    0
  • mamlam
    3 février 2011 at 16 h 51 min -

    gaza, le gaz et la révolte du populaire en Egypte.

    Les derniers évènements qui ont secoué l’Egypte, et les soi-disant affrontements entre population, ont laissé perplexe l’opinion publique arabe et internationale. Seulement un petit retour en arrière nous éclaire sur l’acharnement d’Israël à maintenir coûte que coûte le régime en place. Peu importe le moyen.
    En effet, Condoleezza Rice et Tzipi Livni ont signé en janvier 2009 à Washington un accord bilatéral destiné, disent-elles, à empêcher « la contrebande d’armes » vers Gaza. Rice a indiqué avoir téléphoné aux ministres des Affaires étrangères britannique, David Miliband, allemand, Frank-Walter Steinmeier et français, Bernard Kouchner, « pour les informer » de sa démarche ajoutant : « Je pense que ces efforts vont être suivis très rapidement par les Européens ». Selon le porte-parole du département d’État, Sean McCormack, Washington s’engage dans ce document à mobiliser des « équipements » pour aider Israël à empêcher « la contrebande ». Il n’a cependant pas précisé ce que seraient ces équipements, mais il a indiqué que les États-Unis ne déploieraient pas de troupes sur le terrain.
    en fait, le régime en place à Tel-Aviv attaque à intervalles plus ou moins réguliers la population palestinienne pour décapiter sa Résistance et la décourager pour plusieurs années. Cette stratégie, d’abord empirique, a été théorisée par Abba Eban à la fin des années 60. Celui-ci —qui avait été élevé en Afrique du Sud— considérait que, pour maintenir l’apartheid en Palestine, il fallait dialoguer avec des autorités politiques palestiniennes tout en faisant la guerre à la société civile palestinienne. Cette stratégie est parvenue à un certain degré de raffinement avec la création de deux entités politiques palestiniennes, géographiquement distinctes, la Cisjordanie et Gaza, séparées par un Mur et des chek points, sur le modèle des bantoustans sud-africains.
    Dans cette optique, le régime sioniste se prépare en permanence à de nouvelles actions militaires contre la population civile. L’opération « plomb durci », quant à elle, a été préparée six mois à l’avance, la pseudo trêve de 2008 n’ayant été conclue que dans ce but, ainsi que l’a révélé le quotidien israélien Haaretz. Restait à définir le moment propice pour la mettre en œuvre, aussi bien en termes diplomatiques que politiques.

    La montée en puissance du Hamas pose un problème politique à l’Égypte et à l’Arabie saoudite. Il s’agit en effet d’un mouvement de libération nationale issu d’un milieu religieux sunnite progressiste et susceptible d’influence dans le reste du monde musulman via les organisations sunnites, actuellement contrôlées par l’Arabie saoudite, et dans une moindre mesure par l’Égypte.
    Un succès du Hamas signifierait à court terme une révolution en Égypte, et à moyen terme une autre en Arabie saoudite.
    De ce point de vue, la guerre menait à Gaza n’a pas seulement pour but de maintenir l’apartheid en Palestine, mais aussi et surtout, de maintenir un contrôle réactionnaire et obscurantiste sur l’ensemble de la communauté sunnite (égypte compris); un contrôle qui est exercé dans l’intérêt des Anglo-Saxons et d’Israël par des gouvernements soutenus par eux à bout de bras.
    Elle fait apparaître un clivage qui n’a rien à voir avec l’ethnie ou la religion. Le vrai conflit n’est pas entre juifs et musulmans, entre chiites et sunnites, entre arabes et perses, mais il oppose la liberté et le droit d’un côté, à la domination et à la violence de l’autre.
    L’opération « plomb durci » a été planifiée par Tel-Aviv avec ses partenaires de Riyad et du Caire. Elle se résume ainsi : les forces armées israéliennes, le blocus égyptien et les finances saoudiennes. À cela s’ajoute le soutien de l’Égypte aux paramilitaires du général Mohamed Dahlan. Ils sont actuellement 2 500 stationnés près de Rafah. Ces mercenaires arabes sont prêts à entrer à Gaza, une fois la résistance au sol maitrisée par les tanks israéliens, pour faire le sale boulot à la place des Israéliens, c’est-à-dire y massacrer les familles du Hamas
    Cette opération militaire s’accompagne d’une action diplomatique de l’Égypte et de l’Arabie saoudite pour torpiller les initiatives de la Ligue arabe promues par le Qatar et la Syrie. Tout cela est certainement difficile à admettre, mais il faut regarder la réalité en face. Riyad et Le Caire ont rejoint le camp sioniste.
    Dans cette optique Israël ne peut s’aventurier de laisser s’installer une démocratie en Egypte.
    Ceci dit sur le plan stratégique. Mais un autre point surgit aussi pour éclairer un peu plus la situation c’est bien sûr, le plan économique.

    La compagnie états-unienne Noble Energy Inc. a annoncé il y a le 29 décembre 2010 avoir découvert un gros gisement de gaz naturel dans les fonds marins, à 130 kms du port israélien de Haïfa . Il est estimé à 450 milliards de m3. Dans la zone, il devrait y avoir en tout environ 700 milliards de m3 de gaz. La prospection et l’exploitation de ce gisement sont confiées à un consortium international, formé de la société états-unienne Noble Energy, qui détient à présent le quota majoritaire des 40 %, et des entreprises israéliennes Delek, Avner et Ratio Oil Exploration, (on devine ici les actions que détient le clan Moubarak dans ces deux entreprises).
    Ceci n’est qu’une petite partie des réserves énergétiques présentes sur le Bassin du Levant, l’aire de la Méditerranée orientale comprenant Israël, les Territoires palestiniens, le Liban et leurs eaux territoriales. Ici, depuis quelques années l’U.S. Geological Survey, agence du gouvernement des USA, procède à des prospections. Elle estime que, dans le Bassin du Levant, il y a des réserves de gaz naturel se montant à environ 3 500 milliards de m3, et des réserves de pétrole d’un montant d’environ 1,7 milliards de barils.

    Le gouvernement israélien, avec le soutien de Washington, du Caire et Riad, considère que toutes les réserves énergétiques sont sa propriété. Les grands gisements de gaz naturel, a déclaré le premier ministre des infrastructures Uzi Landau, non seulement apporteront des bénéfices aux citoyens, mais permettront à Israël de devenir un fournisseur de gaz dans la région méditerranéenne. Israël, a objecté le président de l’Assemblée nationale libanaise Nabih Berri, ignore cependant le fait que, d’après les cartes, les gisements s’étendent dans les eaux libanaises. Selon la Convention des Nations Unies, un Etat côtier peut exploiter les réserves offshores de gaz et de pétrole dans une zone qui s’étend à 200 miles marins (370 kms) de la côte.

    D’après ce même critère, les réserves appartiennent dans une mesure notable aussi à l’Autorité palestinienne. Selon la carte même établie par l’US Geological Survey, il s’avère que la majeure partie des gisements de gaz (60 % environ) se trouve dans les eaux territoriales et dans le territoire de Gaza. L’Autorité palestinienne en a confié l’exploitation à un consortium formé de British Gas et Consolidated Contractors (compagnie basée à Athènes, de propriété libanaise), dans laquelle l’Autorité détient un quota de 10 %.

    Deux puits, Gaza Marine-1 et Gaza Marine-2, sont déjà prêts mais ne sont jamais entrés en fonction. Tel Aviv, en fait, a rejeté toutes les propositions, présentées par l’Autorité palestinienne et par le consortium, d’exporter le gaz en Israël et en Egypte. Les Palestiniens possèdent donc une grande richesse qu’ils ne peuvent cependant pas utiliser.

    Pour s’emparer des réserves énergétiques de tout le Bassin du Levant, libanaises et palestiniennes comprises, Israël utilise la force militaire. Il y a quelques temps, le ministre des Affaires étrangères libanais Ali al-Shami a demandé au Secrétaire général des Nations Unies d’empêcher qu’Israël n’exploite les réserves énergétiques offshores qui se trouvent dans les eaux libanaises. Le ministre Uzi Landau soutient au contraire que ces gisements se trouvent dans les eaux israéliennes et prévient qu’Israël n’hésitera pas à employer la force pour les protéger. Israël menace donc d’attaquer de nouveau le Liban, comme il le fit en 2006, avec l’intention aussi de lui enlever la possibilité d’exploiter les gisements offshore.

    Pour la même raison Israël n’accepte pas l’Etat palestinien. Le reconnaître signifierait reconnaître la souveraineté palestinienne sur une grande part des réserves énergétiques, dont Israël veut s’approprier. C’est surtout à cette fin qu’a été lancée l’opération « Plomb durci » en 2008-2009 soutenue par le Caire et Riad et Gaza prise ensuite dans la morsure de l’embargo. En même temps les navires de guerre israéliens contrôlent tout le Bassin du Levant, et donc les réserves offshore de gaz et pétrole, dans le cadre du « Dialogue méditerranéen », opération de l’OTAN —à laquelle participe aussi l’Italie— pour « contribuer à la sécurité et à la stabilité de la région ».

    en fin, la situation actuelle dévoile les contradictions de l’administration US. Barack Obama a tendu la main aux musulmans et appelé à la démocratie lors de son discours à l’université du Caire. Toutefois aujourd’hui, il mettra tout en œuvre pour empêcher des élections démocratiques en Egypte. S’il peut s’accommoder d’un gouvernement légitime en Tunisie, il ne le peut pas en Egypte. Des élections profiteraient aux forces démocratiques qui combattent l’hégémonie sioniste. Elles désigneraient un gouvernement qui ouvrirait la frontière de Gaza et libérerait le million de personnes qui y sont enfermées. Les Palestiniens, soutenus par leurs voisins, le Liban, la Syrie et l’Egypte, renverseraient alors le joug sioniste.
    Ici, il faut signaler qu’au cours des deux dernières années, des stratèges israéliens ont envisagé un coup tordu. Considérant que l’Egypte est une bombe sociale, que la révolution y est inévitable et imminente, ils ont envisagé de favoriser un coup d’Etat militaire au profit d’un officier ambitieux et incompétent. Ce dernier aurait alors lancé une guerre contre Israël et échoué. Tel-Aviv aurait ainsi pu retrouver son prestige militaire et récupérer le mont Sinaï et ses richesses naturelles. On sait que Washington est résolument opposé à ce scénario, trop difficile à maîtriser.

    En définitive, l’Empire anglo-saxon reste arrimé aux principes qu’il a fixé en 1945 : il est favorable aux démocraties qui font « le bon choix » (celui de la servilité), il est opposé aux peuples qui font « le mauvais » (celui de l’indépendance).
    Par conséquent, s’ils le jugent nécessaire, Washington et Londres soutiendront sans état d’âme un bain de sang en Egypte, pourvu que le militaire qui l’emporte sur les autres s’engage à pérenniser le statu quo international.




    0
  • omar54
    3 février 2011 at 16 h 53 min -

    J’ai lu avec grand interet l’article de Mr Benchenouf,et je trouve qu’il tombe tout pile tout poil.Le monde (surtout arabe) va vivre un grand bouleversement, pour ne pas dire chamboulement,certainement concocté et voulu par ces forces occultes,qu’on ose à peine définir.Qui sont-ils,combien sont-ils,qui représentent-ils?Pour certains ce sont les franc-maçons pour d’autre ce sont (on ose à peine les désigner,pour le coté mythique)les illuminati ,ou encore ce sont les plus grosses fortunes de ce monde ,qui font et défont les pouvoirs pour asseoir leur domination et protéger leurs interets et ceux de leurs serviteurs,ils sont un mélange de sionistes et de chrétiens-sionistes.Les uns ou les autres ont un but commun :formation d’un gouvernement mondial géré à partir de new-york et demain jérusalem,leur gouvernement c’est l’onu (bien que cette institution ne soit en réalité qu’un attrape-nigauds) et leur armée l’otan.Voilà pour le coté mythique de la chose (reste à vérifier) et contentons-nous des bouleversements à venir;une nouvelle carte géo-stratégique se dessine au moyen-orient et l’égypte en est(qu’on le veuille ou pas) la citadelle.Pour les américains le moyen-orient engloberait le maghreb,la france (alliée à l’allemagne), qui voit sa part de gateau s’effriter, dit non,et elle crée l’upm avec comme vice-président un certain …….Hosni moubarek.Les enjeux de demain dépassent toute imagination,parce-que le moyen-orient (nous inclus) sera le champ de bataille de la guerre des titans que vont livrer les usa/alliés à la chine ,pour la suprématie et le controle du monde.D’après les experts et autres spécialistes de la chose américaine,les usa savent que d’ici 20 25 ans ils seront démantelés en tant que puissance incontestée et incontestable,et justement la chine est là pour le leur rappeler.D’où la nécessité à ce que les peuples de cette région doivent impérativement prendre leur destin en main pour limiter,un tant soit peu, les dégats car,chinois ou américains nous serons toujours la proie de ces prédateurs à cause de la bénédiction de DIEU que certains cancres qualifiaient de malédiction,parce-qu’ils n’ont jamais su s’en servir et servir la cause de leurs peuples respéctifs et servir (c’est moindre) CELUI qui a tout crée, pour nos bienfaits.5 siècles d’hibernation,hadoudj ou madjoudj sont déjà là et nous on attend………..
    Merci Monsieur Benchenouf d’avoir « titillé » nos consciences,je ne vous connais pas,mais c’est comme si. Salam.




    0
  • Algerien de passage
    3 février 2011 at 17 h 15 min -

    « Bouteflika annonce la levée de l’état d’urgence dans un « très proche avenir »  » !!!!!




    0
  • omar racim
    3 février 2011 at 17 h 22 min -

    si l’armée était réellement neutre moubarek ça fait longtemps qu’il aurait quitté son poste.ce n’est pas l’affaire d’un homme c’est tout un système qui se protège derrière l’armée. ce sont les médias qui exercent la pression sur le système sinon ces manifestations ça fait longtemps qu’elles auraient été matés. et aussi moubarèk c’est le joker du moyen orient car s’il y aura une dèmocratie rèelle même les monarchies arabes vont disparaitre.




    0
  • Si Mahmoud
    3 février 2011 at 17 h 29 min -

    On sait que le pouvoir au bled ( Algerie) donne a tous va et essaye d acheter les gens sur place, d’ailleur a chaque quartier il y a des vendu ou plutot des gens achetés par Boutef pour denoncer leurs voisin par jalousie ou par haine, souvent par jalousie. Bref mais devant la volenté des autres et des braves gens qui ne sont ni avendre ni a acheter on peut fair chuter ce systeme pour cela je suis de ceux qui sont contre une marche afin de ne pas donner l’occasion a ces « Balatagias »
    Mai plutot restant chez soit et boycotont tous au moins pour une journée ensemble comme un seul home on vaincra sans cela on jouera le jeux du pouvoir criminelle, nous devons tirer les lecons de 88 a 2011.

    Merci D.B pour votre sagesse et Houb el Watan




    0
  • mihoubi
    3 février 2011 at 17 h 32 min -

    Notre malheur vient de nos soit-disants dirigeants. Ces gens supposés travailler pour eux et pour le bien-être des algériens ! Non ces types à qui nous avons fait confiance, que nous payons et vivent royalement sur notre dos font tout pour détruire ce pays et son peuple. Ces macaques sont devenus nos pires ennemis. Quel paradoxe, unique dans l’histoire de l’humanité.




    0
  • Si Salah
    3 février 2011 at 17 h 42 min -
  • el-amel
    3 février 2011 at 17 h 50 min -

    « Dans le monde d’aujourd’hui, on ne peut plus gouverner comme celui d’hier » a déclaré M.Sarkozy, le défenseur de l’idée d’un « changement pacifique » pour « devancer » les contestaions des peuples. L’année 2011 a commencé par un attenat visant l’église copte. « Pour la minorité chrétienne l’inquiétude est palpable », c’est « une communauté qui préfère l’exil au sang ». Et « du fait de situations politiques et économiques particulièrement instables » ils « émigrent aux Etats-Unis et au Canada ». A qui profite l’instabilité de l’Egypte ? Certainement pas au peuple qu’il soit musulman, chrétien ou autre(s). Des spécialistes analysent l’évolution du mouvement de révolte en Egypte, le peuple a dit son mot au dictateur : « Dégage ! ». « Ses jours et ses heures sont comptés » dira un analyste, pour les familles égyptiennes qui occupent la place Tahrir « c’est la première révolution depuis 1952 ! Le 1ER février va devenir notre jour de Fête nationale. Celui de la liberté ! » Liberté oui mais sans les « frères musulmans », un chercheur du collège de Franceaffirme que « Les frères musulmans ont un discours violent », des discours sur le musulman on en a eu.
    Qu’est-ce qu’un discours violent ? « nettoyer au Karcher », le « savoir-faire » proposé à la police tunisienne pour mater la révolution tunisienne , ou les « occupants » de leur propre pays.
    Et en réponse à la « marche du million », ce sont les cavaliers pro-Moubarak qui donnent l’assaut, il faut bien donner l’impression par ce spectacle policier que les « barbares » sont à civiliser.
    L’enjeu est le contrôle du canal de Suez par lequel « transite une parrtie de la flotte américaine mais aussi du pétrole en direction de l’Europe ».




    0
  • l.leila
    3 février 2011 at 17 h 55 min -

    @ La Rédaction, merci mes chers frères. Je n’ai pas bougé; seulement je me contentais de lire, aussi bien les articles que les commentaires. Je suis connectée quodiennement à LQA .
    Mes salutations




    0
  • Hamma
    3 février 2011 at 17 h 56 min -

    Selon toujours des informations: Levée de l’état d’urgence en Algérie et ouverture du champ médiatique?

    Vos lettres à Bouteflika et les « généreux du DRS » ont-elles fait mouche?




    0
  • omar54
    3 février 2011 at 18 h 29 min -

    Aprés ce que nous avons vu aux infos,je peux dire sans l’ombre d’un doute que les heures de moubarek sont comptés.Une nouvelle tactique de terreur a été trouvée,celle qui consiste a rentrer dans les « paquets » de manifestants avec des véhicules de police et de pompiers.Pratiquement toutes les chaines du monde diffusent ces insoutenables images.Ce tyran vient de signer son arret de mort politique.Ce souleiman,qui est l’homme fort du moment, à n’en pas douter,va le sacrifier au plus tard demain VENDREDI,il était dit que tous les tyrans s’en iront un VENDREDI.C’est lui qui tire les ficelles, sans tremper, dans la tragédie qui se déroule sous les yeux du monde entier.Ah! koursi,mon beau koursi combien de temps me reste-t-il? Barack est en train de se mordre les doigts,il aurait surement du dire à ce nouveau tyran qu’il fallait déposer le rais,plus tot !




    0
  • Said Salombi
    3 février 2011 at 18 h 31 min -

    « Ils » vont lever l’etat d’urgence …Ah la blague!

    Nous allons instaurer notre propre etat d’urgence democratique pour qu’ils degagent à Djahannam…

    Nous ne voulons ni pain, ni sucre, ni levée d’etat d’urgence, ni la promesse de ne pas se representer en 2014, ni celle de ne pas voir un autre Bouteflika a la presidence, ni augmentation de Smig, ni ouverture du champs mediatique, ni facilité de visa, ni la démission du Wali ou celle de l’ambassadeu, ni, ni, ni!

    Nous voulons le depart definitif et irreversible du pouvoir assassin et de tous ses representants.

    Pouvoir assassin degage!
    Boutewfika degage!

    Said




    0
  • blue waves
    3 février 2011 at 18 h 49 min -
  • Larbi
    3 février 2011 at 20 h 06 min -

    J’invite mes chers compatriotes à lire cet article qui m’a paru très intéressant:
    Frank Wisner, 72 ans, envoyé par Barack Obama au Caire pour tenter de gérer au mieux le passage à l’après-Moubarak, est un spécialiste des situations inextricables.
    Il a, du point de vue français, une autre caractéristique : il est marié à Christine de Ganay, une aristocrate française, ex-femme de Pal Sarkozy de Nagy-Bocsa, et donc ex-belle-mère de Nicolas Sarkozy…
    Les Américains appellent ce genre de personnage un « troubleshooter », un mot qui n’a pas véritablement d’équivalent en Français, mais qui désigne un personnage envoyé pour démêler les situations « troublées ».
    Ancien ambassadeur des Etats-Unis au Caire Frank George Wisner, c’est une dynastie. Avec un père, Frank Gardiner Wisner, qui fut le chef des opérations stratégiques américaines à la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe, puis directeur des plans de la CIA dans les années 50, au début de la guerre froide, chargé de monter les opérations d’espionnage en direction de l’Union soviétique.
    C’est aussi un homme qui a créé sa propre légende, diplomate au département d’Etat dès les années 60, devenu le spécialiste des zones de conflit. Dans les années 70, sous l’administration Carter, il plonge en Afrique australe, à l’époque des guerres de libération, de la présence cubaine, de l’apartheid.
    En 1986, il devient ambassadeur des Etats-Unis au Caire, où il restera cinq ans et apprendra à connaître Hosni Moubarak, des liens jamais rompus depuis et qui lui valent aujourd’hui d’être le porteur de mauvaises nouvelles au Caire, en pleine contestation de la rue.
    On retrouve ensuite Frank Wisner en Asie – Philippines et Inde –, avant de quitter la carrière diplomatique en 1997 et de passer dans le privé. Mais pas n’importe où : d’abord à Enron, l’une des plus grandes entreprises américaines dans le secteur de l’énergie, qui s’écroule dans un énorme scandale au début des années 2000, préfigurant par bien des aspects la crise financière de 2008.
    Il est aussi, jusqu’en 2009, vice-président d’AIG, la compagnie d’assurance américaine en faillite dont l’Etat a dû prendre le contrôle lors de la crise financière.
    Un vieux routier de la diplomatie Mais l’appel des crises n’est jamais loin : Frank Wisner participe sous l’administration Bush à un groupe de travail indépendant qui réfléchit, avant l’invasion de l’Irak, aux institutions de l’après-Saddam Hussein, puis participe au nom de l’administration à la « troïka » qui a défini le statut final du Kosovo, devenu depuis un Etat indépendant mais encore contesté.
    La diplomatie américaine a quelques personnages comme Frank Wisner dans sa manche. L’un d’entre eux vient de disparaître : Richard Holbrooke, mort brutalement en décembre, a été le représentant spécial de Barack Obama pour l’AfPak (Afghanistan-Pakistan) après avoir conduit les négociations de Dayton qui ont mis fin à la guerre de Bosnie.
    Il fallait un vieux routier de la diplomatie et sans doute des services, ayant roulé sa bosse sur plusieurs continents, plusieurs crises, connu des échecs et des succès, des méthodes douces et des coups fourrés, pour intervenir de manière avisée et informée sur une crise majeure pour les Etats-Unis, dans l’une des zones névralgiques du monde. Frank Wisner est de ceux-là.
    ►NB, le 3/1/11 : ne suivant pas d’assez près la rubrique mondaine, on me signale que Frank Wisner et sa femme ont divorcé en 2010. Dont acte.




    0
  • Arezki Nait Amar
    3 février 2011 at 20 h 33 min -

    Quand des comploteurs contre leur peuple crient au complot.

    Le vice-président de la république et ancien puissant chef des services de renseignements militaires, Omar Souleimane,a déclaré,ce jeudi soir,lors d’une interview diffusée à la télévision nationale, « que les violences résultent d’un complot.Il est possible qu’il y ait plusieurs desseins étrangers,ou des Frères musulmans ou de certains partis ou d’hommes d’affaires.Nous allons ouvrir une enquête pour connaître et sanctionner les auteurs. »
    Le premier ministre Ahmed Chafik qui s’exprimait une heure auparavant à la télévision nationale a joué à l’ignorant et a dit la même chose que Omar Soleimane sur les violences.
    Une dictature n’obéit à aucune morale : tous les moyens sont bons pour se maintenir coûte que coûte au pouvoir.




    0
  • Tweets that mention Le Quotidien d’Algérie » Egypte: Le complot des Forces noires, contre les peuples! — Topsy.com
    3 février 2011 at 20 h 44 min -

    […] This post was mentioned on Twitter by AGERON, arty_box 02. arty_box 02 said: Le Quotidien d'Algérie » Egypte: Le complot des Forces noires, contre les peuples!: http://bit.ly/ietu8l […]




    0
  • Adel
    3 février 2011 at 20 h 57 min -

    Il n’y a pas lieu de faire des études très poussées pour comprendre l’importance du Moyen-Orient dans les calculs stratégiques des USA et de l’Europe. Selon Wikipédia, les réserves totales prouvées de pétrole dans le monde en 2005 étaient de 1200 milliards de barils. Sur ces 1200 milliards, 743 se trouvent au Moyen-Orient! Il est donc vital pour les grandes puissances industrielles de contrôler cette région et Israël est la pièce maîtresse de leur stratégie. Depuis la pseudo-victoire de l’armée égyptienne sur l’armée israélienne, en octobre 73, les stratèges américain ont mis en application leur plan qui a commencé par les accords de Camp David et la paix entre Israël et l’Égypte et qui a abouti en 2003 à l’occupation de l’Irak.

    La mise en place de régimes militaires dictatoriaux alliés des USA et de l’Europe est venue compléter le maillage serré qui comprenait au départ les monarchies moyen-moyenâgeuses. Aujourd’hui, avec l’embrasement dont le départ a été donné par le peuple tunisien héroïque et qui se poursuit sous nos yeux avec la formidable révolution du peuple égyptien, c’est toute cette stratégie qui risque de s’effondrer. Les peuples arabes, longtemps passifs, n’acceptent plus de servir de moutons de l’Aïd pendant que les classes dirigeantes corrompues font bombance et accumulent les milliards de dollars dans leurs comptes à l’étranger. Le monde occidental doit réviser sa copie, s’il ne veut pas s’engager dans un interminable bras de fer avec les peuples arabes. La démocratisation des régimes politiques de ces pays est inévitable et s’y opposer relèverait d’une démarche suicidaire. L’ordre mondial unipolaire est sérieusement ébranlé et nous devons ce miracle à la révolte de nos frères et sœurs tunisiens et égyptiens. A nous de continuer le travail afin de planter une autre banderille dans le cou du monstre qui veut nous manger vivants et l’abattre une fois pour toutes.

    Rappelons-nous le mot d’ordre des patriotes chiliens : « El pueblo unido jamas sera vencido! » (« Le peuple uni ne sera jamais vaincu »)




    0
  • Arezki Nait Amar
    3 février 2011 at 21 h 56 min -

    Hosni Moubarak vient de déclarer à la chaine tv us ABC qu’il est disposé à démissionner mais qu’il a peur du chaos.Un dictateur n’a d’amour pour son peuple et pour son pays qu’ à la dernière seconde, au moment où son avion décolle et prend la direction de l’Arabie Saoudite.




    0
  • Général AB
    3 février 2011 at 22 h 01 min -

    Bravo Monsieur Benchenouf, entièrement d’accord pour votre analyse!
    Outre la volonté plus que déterminée d’en finir avec leur système politique avilissant, dicté construit et négocié par lesdits dominants, il s’agit pour les peuples arabes de démontrer par cette contestation et revendication politique qu’ils ont des choses à dire à cette humanité, qu’ils ont des stratégies de lutte contre les forces du mal, qu’ils ont des solutions à proposer, qu’ils ont envie de contribuer à son essor et développement, qu’ils ont une compréhension plus noble de l’Islam entièrement à contre-courant de ce qu’une poignée de fétichistes islamisants produits à Peshawar et Riadh et dans les laboratoires particuliers ont voulu montrer à l’occident en perte de sens!
    Personne ne restera impuni devant ALLAH!
    Général AB d’El-Ahrar




    0
  • echecs et maths
    3 février 2011 at 22 h 09 min -

    j invite mes compatriotes qui souhaitent comprendrent qui sont les forces noires qui sevissent en algerie a visiter ce site dont je ne cautionne pas toutes les analyses : islamic intelligence.




    0
  • Hamma
    3 février 2011 at 22 h 55 min -

    Tout au fond de moi, je ne peux m’empêcher de me poser cette question absurde: Si les Tunisiens ont mis 23 jours, combien de temps mettront les Egyptiens à renverser leur président et son régime?

    Cette question dénote de mon empressement à voir la tête de nos dirigeants à la nouvelle de la chute de Moubarak, de son clan et de son régime.




    0
  • Algerien de passage
    3 février 2011 at 23 h 03 min -

    Il est vraiment sur sa petite planète a des milliards d’années lumières du peuple !!!!

    أكد الرئيس المصري حسني مبارك اليوم، الخميس 3-2-2011 على رغبته الشديدة في الرحيل وترك الحكم لكنه يخشى على البلاد من فوضى عارمة ستتعرض لها في هذه الحالة.
    وقال مبارك خلال مقابلته مع شبكة إيه بي سي الأمريكية  » نفد صبري وأريد ان أرحل ، فاض بي الكيل بعد 62 عاما في الخدمة العامة ولكنني لا أستطيع ».
    وأضاف مبارك عدم اكتراثه بما يقوله الشعب عنه لأن الوطن هو أول اهتماماته، مشددا أنه لايزال مع عائلته ونجله جمال في القصر الرئاسي وتحت حراسة مشددة.

    كما أبدى مبارك استياءه الشديد حيال مشاهد العنف التي شهدتها مصرخلال اليومين الماضيين قائلا « لا أريد ان أرى المصريين يتقاتلون في ما بينهم » ملقيا بالمسؤولية عن ذلك العنف على عاتق الإخوان المسلمين .

    في الوقت نفسه، دعت مسودة قرار بمجلس الشيوخ الأمريكي اليوم الرئيس المصري إلى نقل السلطة إلى حكومة مؤقتة لتصريف الأعمال تضم جميع الأطياف بالتنسيق مع زعماء من المعارضة والمجتمع المدني والجيش لتنفيذ الاصلاحات اللازمة لاجراء انتخابات حرة ونزيهة هذا العام .

    ولا يتضمن مشروع القرار الذي يرعاه السناتور الجمهوري جون ماكين والسناتور الديمقراطي جون كيري دعوة محددة الى مبارك للاستقالة.

    ويدعو القرار مبارك الى البدء سريعا في انتقال سلمي وسلس الى نظام سياسي ديمقراطي.

    Pour résumer: le bokoko n’a plus la patience et il veut partir, 62 années de service lui pèsent, mais il peut pas !!! Il s’en fiche de ce que dit ou pense le peuple de lui, car ce qui compte pour lui c’est l’intérêt du pays !!!




    0
  • Hamma
    4 février 2011 at 0 h 13 min -

    Je ne souhaite pas le chaos à l’Egypte et son peuple, mais vu le KO dans lequel ils ont été mis par Moubarak et son régime depuis plus de 30, le sacrifice ne sera pas vain. Le chaos est l’apanage des tyrans alors chaos pour chaos autant y aller et dire à Moubarak, Ciao..




    0
  • D B
    4 février 2011 at 0 h 21 min -

    Facebook en fusion:

    Des mots d’ordre circulent sur une manifestation demain, en même temps que le peuple égyptien.

    Voici les mots d’ordre:

    1/Organiser des comités de vigilance dans les quartiers.
    2/Fraterniser avec l’armée et toutes les forces de sécurité.
    3/Repérer les agents provocateurs qui vont tenter d’entraîner les jeunes dans des actions de pillage et de dévastation.
    4/Un seul slogan: « Bouteflika dégage! DRS dégage! »
    5/Appeler à la grève générale.
    6/ne pas manifester au nom d’une quelconque mouvance politique, mais uniquement pour le changement.
    7/Eviter toute forme de violence, et au besoin rester dans son quartier.
    8/Relayer les mots d’ordre.
    9/filmer tous les évènements et les diffuser via youtube et autres supports.
    10/Refuser tout engagement violent.




    0
  • l.leila
    4 février 2011 at 1 h 26 min -

    Il semble que Moubarek a quitté l’Egypte. J’évite d’écrire « son pays » puisqu’il n’a pas oeuvré pour le bien du peuple, il a agit en colonisateur.
    Je serais curieuse de savoir la réaction de dame Jihane ESSADATE, laquelle eut, un certain jour,  » le coup de foudre » pour le NAÏF, officier supérieur. Elle, qui conseilla MOUBAREK de prendre le pouvoir, alors qu »elle venait de faire ses adieux à la dépouille de son mari, admise à l’hôpital. Effectivement, il n’était pas question de perdre du temps !




    0
  • Mourad2
    4 février 2011 at 2 h 08 min -

    @ Si Mahmoud: Vous dites: « On sait que le pouvoir au bled ( Algerie) donne a tous va et essaye d acheter les gens sur place, d’ailleur a chaque quartier il y a des vendu ou plutot des gens achetés par Boutef pour denoncer leurs voisin par jalousie ou par haine, souvent par jalousie. »
    Si vous parlez d’indicateurs, de ces energumenes qui n’ont ni foi ni loi, de ces gens (comme bouchkara) du temps de la periode coloniale si vous connaissez. Ces indicateurs de la plus basse espece existent depuis 62; et ce n’est pas Bouteflika qui dirige cette honte mais plutot la securite militaire. Donc soyons precis sur ce sujet. Ces individus doivent etre fiches au plus vite afin de les recompenser pour service rendu.




    0
  • Hamma
    4 février 2011 at 4 h 27 min -

    Dernières minutes: Le New york Times.

    « L’administration Obama discute avec les hauts responsables Egyptiens une proposition de démission immédiate de Moubarak. Cette proposition confère au vice président Omar Soleiman la présidence du gouvernement de transition tout en invitant celui-ci à discuter avec tous les partis d’opposition »…

    A quelques heures de la grande marche, l’oncle Sam met les bouchées doubles en proposant Omar Soleiman qui devra en quelque sorte calmer le petit David (Israël) qui voit d’un mauvais oeil l’attitude d’Obama sur sa politique en Egypte. Lire l’article sur http://fr.news.yahoo.com




    0
  • Algerien de passage
    4 février 2011 at 4 h 36 min -
  • rachid 2
    4 février 2011 at 11 h 50 min -

    On espere bien que les milices de Toufik et de Boutef prendront de leçons sur ce qui s’est passé aux milices de Ben Ali et de Moubarek et plutôt se ranger du coté du peuple que du coté des sanguinaires et des dictateurs parce que les algeriens ne les pardonneront jamais ……




    0
  • Si Mahmoud
    4 février 2011 at 12 h 16 min -

    Désolé Hamma
    @Mourad2: Merci pour la precision, mais il ne faut pas oublier que depuis l arrivée de boutef le phenomene c’est accentué de plus en plus.
    Ma question pour quoi boutef ne c’est pas arrêté à la fin du deuxième mandat pour laisser la place a quelqu’un d’autre et peut etre on reconnaitera en lui qu’il ne couvre pas les services DRS, car mon sentiement que boutef couvre effectivement ou laisse faire ou partage avec le DRS le pourrissement de la situation en algerie ?
    S’il est vraiment honnete il par, il est incapable depuis ca maladie de gerer le pays. L’algerie Merite mieux que lui.
    Cordialement




    0
  • AS
    4 février 2011 at 13 h 13 min -
  • Hamma
    4 février 2011 at 14 h 32 min -

    @Si Mahmoud, Vous êtes désolé de quoi?




    0
  • ali lebane
    4 février 2011 at 14 h 39 min -

    Nous sommes ni la tunisie ,ni l’égypte, si nous devrons manifester nous devrons le faire contre toufik et sa bande ET TOUT LES CLANS ,car il ne faut surtout ne pas oubliés que contrairement a l’armée tunisienne et egyptienne ,l’armée algerienne a les mains plein de sang et les poches pleine ,le mal est déja fait , « tout le reste, boutef,kafi,zeroual,ne sont que des légumes sur un couscous »,chers compatriotes n’oubliés surtout pas que si on arrive a foutre dehor bouteflika nous aurions rendu service a un des clan de la mafia. sa va etre tres tres difficle pour nous,surtout avec la médiatisation et le lachage de l’occident envers benali on lui bloquant ces comptes en france ,en suiisse,l’éxpatriation de taraboulssi du canada etc…cela veut dire que ce n’est plus comme avant et qu’il ne pourrons plus s’enfuire a l’etranger ,donc il vont se battre a fond,mais inchallah le dernier mot va nous revenir. VIVE L’ALGERIE




    0
  • Madjid
    4 février 2011 at 14 h 44 min -

    Notre cher D.B meci de ters conseils et pour plus de conseils et de mefiance envers le regime en sa manipulation on vous invite à visiter les conseils prodigués par notre compatriote Dhina sur rachadTV , je suis sur que cela nous servira le 12 fev. car ce jour est un grand RDV avec l’histoire et c’est à nous de prouver au monde entier qu’on n’est pas des laches et bon courage !!!!




    0
  • Ait Mohand Ouwidir
    4 février 2011 at 15 h 25 min -

    @Si Hama.

    Il faut faire une bonne lecture de la situation présente et à venir…

    Le VRAI problème N’EST PAS bouteflika qui n’est que khoudhra fouq aâcha ! Mais ceux qui l’ont ramené et imposé de force au peuple Algérie et à l’Algérie. C’est à dire le SYSTEME par : DRS – DAF et malgaches interposés qui ont confisqué la Révolution et l’ont détournée à leur seul profit au détriment du peuple Algérien pour nous emmener vers une REGRESSION TOTALE qui n’est pas du tout « féconde » comme le prétendaient certains… Les résultats sont là puisque nous sommes dans une impasse totale : politique, sociale, économique et culturelle. Nous stagnons depuis plus de trois décenies… et comme dit l’adage : QUI N’AVANCE PAS RECULE !!!

    C’est pourquoi il nous faut TOUS lutter à présent contre ce processus de REGRESSION en nous levant comme un seul homme pour mettre A BAS ce SYSTEME destructeur et aliénant du peuple Algérien.

    Car le rêve sinon le BUT essentiel et fondamental de notre oligarchie militaire DICTATORIALE est de continuer à gouverner SANS LE PEUPLE ! De le DISQUALIFIER et de le METTRE A L’ECART ! Chose à laquelle il s’attelle de faire depuis 62 et même bien avant !!!

    Aussi, notre problème actuellement est avant tout une crise de représentation politique qui est non populaire mais surtout non démocratique (anti-démocratique).

    C’est ce qui nous EMEUT qui nous MEUT…

    Tanmirth.




    0
  • Si Mahmoud
    4 février 2011 at 15 h 33 min -

    @ Hamma : En fait je me suis trompé on répondant a Mourad 2.

    Sinon : Bouteflika Khoudra Fou Aacha  » Qui fait fuir les mangeurs quand ils s’approchent du plat et qui rend le plat immangeable voila pourquoi on veut son départ qu’il nous laisse jeter le plat dans la poub… e.
    Donc boutef laissez nous on est grand et on a pas besoin de bouc émissaire




    0
  • Hamma
    4 février 2011 at 17 h 49 min -

    Place Etahrir, place des braves, place du courage et du sacrifice. Voilà la réalité qui éclabousse tous les écrans de télé du monde. Malgré le froid, la faim, le manque de sommeil, les agressions de toutes sortes, les blessés, les morts et le silence complice des autorités, cette place ne céde pas, ne décolère pas, ne plie pas. Les forces noires de Moubarak, malgré les millions de livre égyptienne perçues pour casser la révolution n’ont pas réussis dans leur coup.




    0
  • hyppo
    4 février 2011 at 17 h 53 min -

    De Bretagne, nous regardons avec émotion les tentatives de libération … Ici nous souffrons de représentants qui sont une honte. Ils ont proposé d’aider à mater doucement la révolte Tunisienne. En fait, ils se mêlent seulement des dictatures qui ne les arrangent pas. L’Affarie Mam est éloquente; un ministre des Affaires étrangères qui ignorait que le jeune Mohamet Boazizi s’est immolé avant qu’elle n’arrive en Tunisie et soit aux frais de la Princesse logée et « véhiculée » par un soutien du régime ( ses avoirs ont été gelé en Suisse) ose mentir effrontement . une honte….

    Honte d’être française. Ici notre ridicule Président fait du populisme après un meurtre atroce et se met toute la magistrature à dos heureusement ! alors que ce sont les manques de moyen qui génèrent cela. Ici nous avons la liberté d’expression mais les choses changent vraiment et la parole contestataire est de plus en plus réduite sur les ondes et la TV. Quand Sarkozy va quelque part, tout est bloqué pour que les manifestants n’approchent pas ; seuls les encartés participent à son cinéma.

    Courage aux peuples Tunisiens, Egytiens, Algériens, Marocains … Nous sommes avec vous du fond de notre Bretagne.




    0
  • Algerien de passage
    4 février 2011 at 19 h 52 min -
  • Hamma
    4 février 2011 at 22 h 04 min -

    Ils sont capables du pire scénario, leurs hommes d’affaire ont mis le paquet pour casser ce peuple et si le honni Moubarak s’accroche encore au pouvoir malgré toute la pression de la rue et de la diplomatie occidentale, c’est qu’il y croit encore. Il joue la carte de la terreur même envers les journalistes locaux, arabes et occidentaux.

    Nos hommes d’affaire et notre régime à nous, pensent déjà au scénario à l’égyptienne et ils feront passer des chars sur nous s’il le faut. L’enjeu est plus important que celui de l’Egypte. L’Algérie compte moins d’habitants mais plus de richesses qu’en Egypte.




    0
  • Amad Malik
    4 février 2011 at 22 h 26 min -

    LA FIN DES DESPOTES DU MONDE ARABE.
    « Forces noires » ou pas, Mubarak est deja en orbitre vers son cruel destin de criminel despote, certains Ministres sont deja en cavale… Apres la Tunisie, la Jordanie, le Yemen et bientot la Lybie, le Soudan, la Mauretanie, le Maroc et enfin les charognards-imposteurs du regime algerien corrompu en place qui sont 1000 fois pires que les premiers, NOUS LEUR DISONS QUE LA DEMOCRATIE EST EN MARCHE EN CE MOMENT MEME EN EGYPTE ET VA BIENTOT ARRIVER SUR VOUS COMME UNE TEMPETE qui vous enverra tous en enfer pour toujours… Nous ne miserons pas un dollars troue sur vos tetes d´imposteurs incompetents.
    LA GRANDE CAVALE des CHAROGNARDS a commencee en Algerie depuis le debut de janvier 2011 avec des milliards dans leurs valises… Nous leur disons: Ou irez-vous pour vous cacher? VOUS SEREZ TRAQUES ET RECHERCHES COMME DES RATS, COMME DE VULGAIRES CRIMINELS VOLEURS. Certains ne dorment plus et meditent deja sur leurs tragiques possible FIN… Nous leur disons: VOUS ETES EN SURSIS, C´EST UNE QUESTION DE TEMPS…
    VIVE LE GRAND PEUPLE TUNISIEN, VIVE LE PEUPLE EGYPTIEN, VIVE LA LIBERTE, VIVE LA DEMOCRATIE…A BAS LES MOUTONS OU QU´ILS SOIENT…
    MICHEL




    0
  • sedik
    5 février 2011 at 16 h 24 min -

    il n’ya aucun complot politique ,tout au contraire l’administration americaine d’obama veut punir et menacé israel qui ne veut toujour pas regler le probléme palestinien et qui joue avec la montre depuis la poigné de main entre rabine et arafat soit presque 20ans d’usure .Sachant que le congrés americain et pro israelien ,alors obama veut prendre le probléme a l’envers en democratisant le moyen-orient et faire pesé le « péril vert » sur israel ,meme si au fond l’amerique sait qu’elle est puissant militairement et qu’ils ne laisserons jamais tomber israel.
    Tout en pesant le risque « islamique qui militairement ne fera pas le poids » devant la seul puissance nuclaire israelienne  » rajouter a cela que en cas de guerre les usa et l’europe vont la soutenir a fond ».Aujourd’hui israel a lui SEUL est capable de faire une guerre éclaire en une semaine face a tout les pays arabes.
    barak obama ne veut pas se faire berner par israel comme il l’ont fait avec les clinton,bush1,bush2,bush2, non seulement il n’ya pas de paix mais il ya un vraie recule puisque israel grainte de plus en plus les territoires occupés. Aujourd’hui le seul soutien a moubarak et toute la clique c’est israel




    0
  • Taos
    5 février 2011 at 18 h 17 min -

    Les civiles, en vérité des prisonniers mêlés au agent de la Securitate, que le pouvoir Egyptiens envoit contre le peuple, sont les même que la pouvoir d’Alger a envoyé pour tuer du Kabyle pendant la marche du 14 juin 2001. Même méthodes mêmes pouvoirs de deux peuples « Achiqaa ». A la seule différence, les Algériens avaient soutenu leur pouvoir. « Comme tu fais, on te fait ».




    0
  • Ait Mohand Ouwidir
    5 février 2011 at 18 h 28 min -

    Nos appréhensions commencent à se confirmer quant à l’alliance stratégique d’entre les puissances occidentales d’avec les régimes dictatoriaux en place dans nos pays.

    Pas plus tard que ce matin, Hyllary vient de soutenir avec toute la conviction voulue en l’espèce « Qu’il serait EXTREMEMENT DANGEREUX de soutenir les mouvements de révolte pour la démocratie dans les pays du proche-orient (comprendre surtout par là nos pays d’AFN) aux risques de voir l’islamisme s’y instaurer….. INCREDIBLE !!!

    Comme quoi, elle nous dénie tout droit d’être suffisamment ADULTE pour appliquer la DEMOCRATIE dans nos pays respectifs parce que nous serions encore des MINEURS congénitaux ad vitam eternam…..

    Mais non seulement. Car en agissant de la sorte, elle ne fait que confirmer et CONFORTER les DICTATURES EN PLACE DANS NOS PAYS….. et la Hylary devient un ALLIE OBJECTIF de ces dictatures monstrueuses qui nous écrasent de tous leurs poids nous empêchant de goûter à la LIBERTE et au DEVELOPPEMENT de nos pays, de notre être et de notre conscience qu’elle veut formater à tout jamais grâce à nos dictatures !!!

    De plus, en maintenant en place toutes ces dictatures, Hylary maintient le pillage de toutes nos richesses et ressources énergétiques….. grâce aux soutiens indéfectibles qu’elle apporte aux maintiens des dictatures de nos pays respectifs.

    Donc, les pays occidentaux, en vérité, ne veulent pas que nos pays s’émancipent contrairement à ce qu’ils affirment ici et là dans les forums et les assemblées mondiales.

    Aussi, aprés MAM….. voici à présent Hyllary ! Nous avons là, deux « Gastones La Gaffe » si l’on puit dire !!!

    Et tout cela, va droit dans le fil développé par l’Empire du mal du pouvoir franco-maçonnique et ce ce qu’il y a derrière la porte : les deux réseaux siono-laïcaires…..

    Oui, et décidemment, grâce aux States et c’est bien dommage que ce grand pays s’allie aux gouvernements dictatoriaux au lieu de s’allier avec les peuples de la régions pour les futures échéances qui l’attendent contre la Chine pour leur supprématie du monde…..

    Les E.U. se gourrent en se coltinant avec les dictatures de nos pays pour nous affaiblir en vue de l’instauration du Grand Moyen Orient décidé et dessiné par les Francs-maçons et ses deux réseaux laïco-sionistes…..

    Cette stratégie vise beaucoup plus à détruire la PUISSANCE des States et les mettre à bas pour permettre à la Chine de prendre la place des U.S.A. qui portent en eux-mêmes et déjà les germes de leur propre destruction par F.M. (francs-maçons) et leurs deux réseaux L.S. (laïco-sionistes) interposés.

    Réveillez-vous pays occidentaux ! Vous êtes menés à la dérive par les grandes puissances de l’argent F.M. L.S. qui dominent le monde et qui nous dominent.

    Ils sont en train de VOUS DETRUIRE et de NOUS DETRUIRE…..!!! WAKE UP HILLARY !!!

    Ajoutez à ce tableau les insultes plus que criminelles de ce m…… de BHL qui refuse tout droit aux peuples arabo-musulmans de pouvoir COMPRENDRE, ASSIMILER et APPLIQUER pour eux-mêmes les plus simples pcp de la démocratie qui n’est pas la panacée pourrions-nous lui dire du seul Occident ! Car il ne doit jamais oublier ce grand m…… que dans l’héritage du monde occidental dit « civilisé » nous avons apporté NOTRE PROPRE PART de la Civilisation Arabo-Andalouse dans celle qui existe maintenant et que ce petit m…… renie en toute malhonnêteté !

    Nous avons le DROIT de nous émanciper au même titre que TOUS les pays sur cette terre que vous appelez si justement LE VILLAGE….. MRS. HILLARY ! Nous dénier ce DROIT de nous émanciper va à l’encontre de tous les principes du DROIT HUMAIN !!!

    Vous ne POUVEZ pas dire ce que vous avez dit comme vous ne DEVEZ pas dire ce que vous avez dit. C’est tout simplement honteux ce que vous avez dit là ! Car c’est une INSULTE à notre intelligence, une INSULTE à notre passé et une INSULTE à notre Grande Civilisation qui resplendissait jadis quand l’Europe vivait alors les siècles de la Féodalité et de l’Intolérence les plus totales !!!

    Oui, nous sommes capables de vivre en démocratie et de la développer pour peu que vous arrêez de SOUTENIR des REGIMES DICTARIAUX INFAMES contre leurs propres peuples comme vous êtes en train de le faire actuellement en Egypte pour soutenir le pharaon en voie de déchéance….. VOS SEULS ET VOS VRAIS AMIS SONT LES PEUPLES DE NOS PAYS MAIS NON PAS LES DICTATEURS DE NOS PAYS !!!

    Seuls les peuples durent et sont éternels mais JAMAIS LES DICTATURES que vous êtes en train de soutenir à bras le corps CONTRE LA PROPRE VOLONTE DE LEURS PEUPLES…..

    I’m really verry disappointed MRS. Hillary CLINTON by your speech and irresponsable attitude.

    With all my RESPECTS to you and to the GREAT AMERICAN PEOPLE !!!

    Tanmirth.




    0
  • Algerien de passage
    5 février 2011 at 19 h 06 min -
  • Ait Mohand Ouwidir
    5 février 2011 at 19 h 20 min -

    Je m’excuse auprés des lecteurs.

    Hillary a dit exactement ceci : « …..qu’elle a peur du CHAOS au proche orient….. ». Sous entendu, si Moubarek part. Donc, pas de vent de LIBERTE et pas de DEMOCRATIE pour le peuple Egyptien et les peuples arabes. Elle préferre mieux s’accommoder du DICTATEUR…..

    Sincèrement, je n’arrive pas à comprendre cette « logique » venant d’une Dame qui appartient à un trés grand pays comme les U.S.A.

    Même « l’écrivain » Mouleshoul se met de la partie sur France24.

    Unbelievable !!!

    Tanmirth.




    0
  • FAKOULEAKS
    5 février 2011 at 20 h 44 min -

    Ecoutez bien ce que dit ce journaliste irakien. De Moubarak et des chefs d’état arabes. Et combien il a raison. Y compris sur Obama, l’esclave de l’AIPAC. Chapeau.
    «Tous les chefs d’ Etat Arabes tremblent devant Israel»
    Canal Gaza
    Posté par : (Fatimzahra310)

    Vidéo à voir sur : http://www.yout=KOnXG5I3MbA&feature=player_embedde




    0
  • Jeff
    5 février 2011 at 21 h 35 min -

    @ Larbi

    Il est vrai le lien plus au moins familial entre Sarko et Frank Wisner Junior. Lui aussi est un fortuné, son Père portant le même nom est l’un des fondateur de la CIA. Cependant, l’info la plus importante est Frank Wisner Junior était ambassadeur US en Egypte et qu’il a noué une relation très spécial avec les MOUBARAK Family pas seulement avec HOSNI. En quittant le corps diplomatique il a intégré en tant que PDG de ENRON dans le domaine de l’énergie et qui a fait faillite, prélude de la crise financière, à cause de la perte de son projet d’oléoduc en Afghanistan. Il repris ses actifs auprès de AGF le géant US en assurances qu’elle a failli couler aussi grâce au sauvetage du plan OBAMA. Mais, Frank Wisner Jn demeure toujours actif car il est le gérant du Patrimoine des MOUBARAK au USA et en Europe estimé à 70 milliards de Dollars. Voir ce lien :http://www.guardian.co.uk/world/2011/feb/04/hosni-mubarak-family-fortune?INTCMP=SRCH L’info date d’hier seulement.
    La mission de Frank Wisner Jn en Egypte est de négocier la transition sans que le prochain gouvernement puisse poursuivre les MOUBARAK en Justice. C’est que Djameledinne appelle les forces noires, que je traduirai par les forces obscures rien pour faire plaisir à @ Nadir.




    0
  • pach
    5 février 2011 at 22 h 00 min -

    Bonsoir,

    A mon humbe avis, Le problème est que ce soit Moubarak ou un autre, le lobby Americano-sionistes en fera un de leurs subordonné qui remplacera Moubarak dans la mesure ou les Américains économiquement tiennent ce pays a coup de millions de dollards par ans .




    0
  • Hamma
    5 février 2011 at 22 h 24 min -

    Il (Moubarak) ne veut pas de la transition qui pourrait le mener à la fin de son mandat en septembre 2011. Avec la complicité des américains, de l’UE, d’Israël, des monarchies arabes et surtout de ces partis d’opposition en Egypte qui négocient avec le pouvoir en place cette transition, il veut plus. Il veut se laver du sang de ces compatriotes tombés sous les balles de sa milice, de ses policiers et de ses baltagias. Il veut arrondir sa fortune en mettant à sec l’économie de son pays. Il veut donner à Israël l’aubaine de reprendre la Sinaï et d’établir l’expansion de son Etat. Il veut tout, quitte à sacrifier sa patrie, son peuple, son parti et son âme.




    0
  • jamouli
    5 février 2011 at 22 h 51 min -

    Bonjour Monsieur Benchenouf

    Permettez de rajouter cette article qui conforte bien votre analyse avec des arguments géostratégiques et historiques afin de voir les enjeux de survie pour le monde arabe (Algérie comprise) qui se déroulent maintenant devant nos yeux : car la voie de toutes les capitales arabes passent par celle du Caire et aujourd’hui nous sommes des égyptiens et nous devons nous mobiliser pour l’Égypte que maintenant on veut faire rentrer dans un bain de sang de guerres civile !
    ——-
    Chantage de l’occident ; Nos Intérêts ou le Chaos pour vous !

    Quand Moubarek dit MOI ou le CHAOS ; il voulait dire MOI ou les ISLAMISTES ou plutôt MOI ou l’ISLAM. Un Islam qui terrorise l’occident dans leur subconscient ! Un islam a qui ils ont fait la guerre sainte depuis 1400 ans et comme on va le voir une guerre qui a juste changé de nom mais qui ne s’est JAMAIS arrêté !

    Un islam qui est devenu synonyme du Diable après ces milliards de $ de propagandes et de propos islamophobes contre l’Islam. Un Dictateur comme Moubarek devient donc le défenseur de l’occident contre ces millions d’égyptiens musulmans dans la place Tahrir alors qu’aucune revendication religieuse n’a été faite et que TOUT le peuple est sortie pour la liberté et la dignité humaine et contre la dictature, la corruption et l’humiliation !

    Ce message n’est pas en réalité celui de Moubarek mais celui des Occidentaux qui après 12 jours de révolution continuent à supporter (discrètement) Moubarek en laissant les choses pourrir surtout après avoir vu ces hordes barbares de Moubarak attaquer des innocents civils. L’occident condamne mais qui !!! Moubarak a un nom : Un Despote contre son propre peuple !

    1) Que demandent les occidentaux ;
    C’est un changement qui ne change pas leurs intérêts. Ils n’abandonneront jamais leurs intérêts (en réalité ceux d’Israël) même si toute l’Egypte est massacrée surtout si ce n’est pas eux qui massacrent mais Moubarek qui va le faire à leur place avec l’appui de mercenaires qui ont été formés depuis des années à cette éventualité. Le cas de l’Algérie est là pour nous rappeler comment les occidentaux ont supporté (activement) 200.000 morts en Algérie sans dire le mot : Génocide !

    Les chancelleries occidentales continuent leurs manœuvres hypocrites avec des discours diplomatiques : Nous demandons à Moubarek de … donc ils ne veulent pas ce que le peuple veut : son départ … a aucun moment ils parlent de son départ et encore mois de le faire passer au Tribunal international pour des centaines de morts … ils manœuvrent en gagnant du temps contre le sang des égyptiens … pour renverser la vapeur de la révolution. On connaît déjà ce silence complice lors des massacres de Gaza et ceux du sud Liban : une licence de massacrer en direct …après on regrette la violence, on veut condamner à L’ONU mais les USA vont faire leur veto, et on demande aux deux partenaires de la retenue et on oublie ces centaines de milliers de morts : Magnifique leçon d’hypocrisie diplomatique !

    La guerre contre l’islam n’a jamais dit son nom mais on peut le constater devant cette guerre médiatique conte les musulmans ; les versets coraniques, le voile, les caricature contre le prophète, les mosquées, et même les cimetières sont saccagés.

    2) Que demandent les égyptiens :
    Des valeurs universelle de dignité humaine : comme la liberté de pensée, la liberté d’expression, la liberté des médias, la liberté de choisir ses représentants : la démocratie qui est une valeur occidentale universelle et que l’occident dit promouvoir et on l’a vu par même l’invasion de pays …
    A) en Irak pour la démocratie ; libérer le peuple irakien en ramenant la guerre civile et + de 1 million de morts déjà …
    B) en Afghanistan contre le terrorisme islamiste ; libérer le peuple afghan des islamistes et le résultat + de centaines de milliers de morts déjà !!! et pourtant on ne verra JAMAIS de débarquement en Arabie saoudite; le pays le plus obscurantiste islamiste de la planète ; Cela ne gêne personne ; ces burka et ces femmes sans aucun droit humain ; nos féministes se taisent !

    Le voile est dévoilé sur les vraies intentions de l’Occident : Des valeurs humaines universelles sont utilisées pour mener un autre combat, une autre guerre de prédation qui ne dit JAMAIS son VRAI NOM dans ce fameux Axe du MAL : la subordination de ce vaste mode arabo-musulman que les prédateurs se partagent les ressources énergétiques et pour écouler leurs marchandises en vendant des armes qui vont être utilisées contre ces mêmes populations ou contre d’autres pays arabes. Malgré toutes ces années d’indépendance, et ces ressources naturelles inestimables, les pays arabes croulent toujours dans la pauvreté et une jeunesse qui va dans l’émigration pour plus d’humiliations.

    3) Histoire : je me souviens
    Première phase ; croisades
    Deuxième phase : colonisation et démembrement du Kalifa en multitudes de pays insignifiants et incapables d’assurer leur sécurité ou leur prospérité. Des pays fondés sur le nationalisme, le régionalisme et le tribalisme dont les extrêmes fanatiques veulent se séparer encore plus …kurde, sahraouis, kabyle …
    Troisième phase : soutien aux dictatures, faire des guerres civiles et exploitations des ressources naturelles (pétrole) et humaine (immigration)
    Depuis ces 50 ans de décolonisations, le monde arabe croule sous la dictature, les guerres civiles, les corruptions et surtout l’humiliation de voir Israël massacrer sans pitié des palestiniens et être incapable de leur porter secours car des régimes de Moubarek ont fermé les frontières de la solidarité humaine en faisant un mur de la honte contre les palestiniens.

    a- Repères récents :
    L’occident a supporté toutes les dictatures du monde arabe. Ces liens très étroits sont un secret de polichinelle. La ministre française qui veut envoyer ses policiers mater les tunisiens comme s’il s’agissait de leur banlieue. L’occident sait que toutes les élections ou le dictateur à 90 % et règne depuis 30 ans sont trafiqués. La preuve de l’alliance perverse entre démocraties occidentales et dictatures arabe a été dévoilée par Wikileaks pour l’opinion publique qui croient aux médias de la désinformation systémique officielle de leur propre gouvernement !

    b- Ce qui a changé :
    – l’Iran a retrouvé sa liberté (après la tombée du Shah soutenu par les USA) et rejoint sa vocation historique ; après 25 ans de révolution elle survit toujours et plus forte que jamais malgré une guerre que lui fait Saddam (ami ou ennemi du l’occident !!!) avec 1 million de morts, des sanctions universels de la communauté internationale (!!!) et des menaces de bombardements (nucléaires) d’Israël ! La géostratégie du Moyen Orient est ainsi balancée par l’Iran; les autre pays arabes sont tous des dictatures affiliées aux démocraties occidentales !

    – La Turquie retrouver finalement sa vocation Historique grâce à l’Europe qui lui a fermé la porte de la CEE et à Israël qui a bombardé sa flottille de liberté. Un pilier de l’occident est tombé !

    – La Tunisie, l’Égypte et tout le monde arabe se lèvent pour la liberté et la démocratie mais ultimement ce sont les partis musulmans qui vont gagner car c’est la nature profonde historique, millénaire et indestructible pour ce monde qui revient après un coma de 2 siècles de colonisation et dictature !

    Conclusion : je me souviens !

    La Chine et l’inde reviennent aussi et Ibn Khaldoun nous a parlé de ces cycles historiques des empires ; naissance, évolution et décadence. Certains périssent et certaines renaissent. L’empire musulman renaît car il ne peut être détruit avec un milliard d’humains et des espaces infinis quand Israël qui n’a jamais formé d’empire depuis 3000 ans a besoin juste d’une seule défaite pour son extinction définitive ! La Force réelle de survie et d’évolution dans l’écologie reste toujours celles des animaux : le nombre et l’espace vitale de survie !

    Le vrai déclic du monde arabe a été le point le plus sombre de leur histoire : le bombardement de gaza par l’armée sauvage israélienne devant la conscience humaniste universelle de l’occident ; 1.400 morts … Oui je me souviens !

    La volonté du monde arabo-musulman ne peut être arrêtée et une chance historique s’offre aux rapports entre occident et Islam dans leurs intérêts géostratégiques : des ressources énergétiques illimités et un marché de 1 milliard de consommateurs et non pas ceux d’Israël qui ne lui apportent absolument aucun bénéfice que celui d’un fardeau qui devient de plus en plus lourd : ces aides par milliards, ces guerres qui ne sont pas les leurs ou leurs soldats meurt et leur taxe-payeurs qui payent des milliards de $ dans un moment de crise et finalement leur conscience morale universelle humaniste de liberté ; tuer des humains !

    Pour revenir aux événements en Égypte : Ou bien les occidentaux vont encourager la démocratie et avoir un islam modéré ou bien ils auront un islam qui va les haïr et les combattre dans une guerre sainte contre ce qu’il estime être une croisade qui sera la dernière croisade !

    Le monde arabo- musulman a décidé de revenir a l’histoire et Il reste maintenant a l’occident de faire ce choix historique : arrêter la prédation de 1400 ans ou avoir la chaos certes chez le monde musulman (déjà instable) mais cette fois en occident stable. Les deux perdront mais on sait déjà qui perdra le plus ; pas celui qui n’a plus rien a perdre !

    Jamouli Ouzidane

    AlgerieNetwork




    0
  • Jeff
    5 février 2011 at 23 h 32 min -

    Le vrai visage des forces obscures ou noires.

    Pour ce qui est du plan de transition. Plusieurs scénarios sont à l’étude et qui préservent l’humiliation de petit Pharaon. Parmi les scénarios :
    – l’évacuation du dictateur égyptien en Allemagne où il s’est soigné il y a plus d’une année de cela pour des raisons de santé. C’est une manière de lui sauver la face.
    – Transfert des prérogatives du dictateur à son vice président qui assurera la transition. Cependant, il y a une grande tension dans l’armée. Les jeunes officiers se démarquent de ce plan. Résultat, Omar Suleyman a été victime d’assassinat il y deux jours où deux de ses garde corps ont péri (l’info est confirmée même par les canaux égyptien).
    – L’Allemagne vient d’ouvrir un canal officiel de négociation avec les frères musulmans, confirmé par l’agence de presse allemande. L’objectif de cette démarche est de ne pas lever le glaive judiciaire pour les poursuites contre la nomenklatura des Moubarak et sbires d’où la démission massives du bureau politique du parti., y compris la démission de Moubarak de son parti en vue à son démantèlement .
    Il est à rappeler qu’une réunion s’est tenue aujourd’hui en Allemagne (Munich) entre les EU et US, la presse n’est pas invitée, afin de débattre sur l’ébullition des peuples au moyen orient et en Afrique du nord. Ce n’est pas un hasard du calendrier. H. CLINTTON a déclaré que : « Le statu quo est tout simplement intenable » et, confirmant que le régime de Moubarak a définitivement été lâché par les États Unis. Elle a fait la déclaration suivante qui à un sens lourd à l’avenir : « Ce n’est pas seulement une question d’idéalisme. C’est une nécessité stratégique. Sans progrès authentiques vers des systèmes politiques responsables et ouverts, le fossé entre les peuples et leurs gouvernements va grandir et l’instabilité ne fera que s’accroître. L’ensemble de nos intérêts serait en péril ». Le premier ministre Britannique déclara à son tour lors de cette réunion : « Plus on attend, plus il est probable qu’on risque d’avoir un jour affaire à une Égypte qui ne nous plaira pas ».
    Les responsable UE et US se sont mis d’accord sur les points suivants :
    1) Les transitions doivent s’effectuer dans les plus brèves délais, le temps est un facteur stratégique.
    2) Les transitions doivent amener au pouvoir des responsables pragmatiques capables d’assurer les intérêts occidentaux.
    3) Les transitions doivent assurer le statut quo ante en préservant à la fois l’accès aux ressources naturelles et au maintien du processus Israélo-palestinien.
    4) Les transitions doivent maintenir l’axe Egypto-Israelien dans la normalisation avec les pays Arabes.




    0
  • Al manar
    5 février 2011 at 23 h 48 min -

    @Jamouli Ouzidane
    A l’appui de vôtre excellente analyse, ce florilège non exhaustif de citations qui, mieux que mille discours, vient illustrer la guerre à outrance contre la religion islamique et les Musulmans. Imparable.

    Einstein et le sionisme: «Si nous ne trouvons pas la voie d’une honnête coopération dans nos négociations ave les Arabes, alors nous n’aurons rien appris de nos deux mille ans de souffrances et nous mériterons tout ce qui nous frappera».

    Interview sur Europe 1 du premier ministre François Fillon par Jean-Pierre Elkabbach (01/09/2008)
    « Le conflit va durer, parce que les causes de ce conflit sont très profondes (…) C’est l’opposition entre le monde musulman et une grande partie du reste de la planète,»

    « S’ils allument leurs radars, nous ferons exploser leurs nom de Dieu de SAMs (missiles sol-air) ! Leur pays est à nous, leur espace aérien est à nous. Nous décidons de comment ils doivent vivre et s’exprimer. Et c’est ça qui est grand avec l’Amérique en ce moment. C’est une bonne chose, surtout quand on pense qu’il y a là-bas un paquet de pétrole dont on a besoin! »
    Le général William Loonev, 30/08/1999A propos de l’Irak, dans une interview au Washington Post, le 30 août 1999.

    Aumônier militaire en Afghanistan
    Dépêche de l’AFP sur l’abbé Decourneau, aumônier militaire en Afghanistan. Extraits.
    «Une fois par jour, à 06H50, les cloches sonnent à toute volée sur la base avancée de Tora, à une soixantaine de kilomètres à l’est de Kaboul. Et quelques-uns rejoignent la petite chapelle du camp, un ancien bunker soviétique.»

    Egypte / Mossad
    Amos Yadlin, lequel, en exposant ses exploits, a reconnu avoir réussi à semer la discorde confessionnelle en Égypte: «  en Égypte qui constitue le théâtre le plus important de notre action, et en fonction des plans conçus depuis 1979, nous sommes parvenus à infiltrer les arènes politiques, économiques, militaires et autres, et nous sommes parvenus à exacerber la tension interconfessionnelle et sociale, pour créer un environnement tendu et perturbé, divisé en plusieurs parties et pour approfondir l’état de – au sein de la société égyptienne, pour qu’aucun régime ne puisse parvenir à mettre fin à ces divisions, ou dégager l’Égypte du sous-développement et l’impuissance qui sévissent chez elle».

    Kissinger:  » Le Liban est une erreur, vous n’êtes pas une nation » !

    «Nous avons tiré sur un nombre considérable de personnes et en avons tué beaucoup, et pour autant que je sache, aucune de ces victimes ne représentait une menace établie pour nos forces».
    Stanley McChrystal, ex Commandant des forces armées U.S en Afghanistan
    (Propos publiés dans l´hebdomadaire « Época » , Brésil, n° du 12 avril 2010).

    Etc….etc…etc.




    0
  • W A H I D
    6 février 2011 at 3 h 36 min -
  • Rachid
    6 février 2011 at 18 h 05 min -

    Bonjour Merci beaucoup Djameleddine Benchenouf de votre analyse
    claire et logique




    0
  • Sadek
    7 février 2011 at 8 h 22 min -

    Voici une belle illustration d’un autre épisode du complot des forces noires. Vous allez reconnaitre certains refrains qui nous sont très familiers comme la théorie du complot islamiste, le peuple n’est pas près pour la démocratie etc…,

    http://news.yahoo.com/video/politics-15749652/24096098




    0
  • Congrès du Changement Démocratique