Édition du
27 July 2017

Promesses de Bouteflika : Pourquoi il faut s'en méfier

In Radio Kalima algérie

Vendredi 04 février 2011

Par Yahia Bounouar.

Pour beaucoup d’acteurs politiques et d’observateurs, la promesse de Bouteflika de lever l’état d’urgence, n’est qu’une manœuvre de plus pour justifier l’interdiction de la marche du 12 février et accessoirement de donner des gages à la communauté internationale en matière de respect des revendications des citoyens.
Ces craintes, disons le tout de suite, sont fondées sur l’expérience et le vécu. Bouteflika et les généraux qui le soutiennent ont érigé en fonctionnement quasi méthodique la manipulation, la ruse et la roublardise.Comment les croire alors que depuis 20 ans, ils ont fermé tous les espaces d’expressions pacifiques aux citoyens. Comment les croire, alors qu’ils ont accompagné le développement de la corruption, en lui assurant l’impunité, jusqu’à un niveau jamais atteint dans notre pays. Comment les croire, alors que la police politique (le DRS) s’immisce dans la vie publique (politique, syndicale, associative) et contrôle les médias comme jamais dans l’histoire du pays.

Enfermés dans leurs luxueuses villas, ils ne conçoivent de relations avec la population qu’en termes de manipulation. La moindre des critique transforme celui qui l’émet en suspect, comme s’il était dénié aux algériens la capacité et le droit d’avoir une opinion différente. Accrochés au pouvoir comme de véritable sangsues, ils harcèlent en permanence, plumes libres, syndicalistes autonomes, militants politiques ou des droits de l’homme et la jeunesse insoumise.

Comment les croire alors qu’au moment même ou ils annoncent la prochaine levée de l’état d’urgence, ils continuent de violer quotidiennement la constitution du pays qu’ils prétendent défendre. Ils continuent à interdire aux citoyens de s’organiser en partis politiques, en syndicats, en associations alors que la loi suprême accorde ces droits. Ils continuent à refuser aux hommes libres, ceux qui ne versent pas dans l’allégeance, la possibilité de créer des journaux, des radios et des télévisions, alors que ces droits sont inscrits dans la constitution et dans les lois.

Comment les croire alors que la justice est aux ordres. Elle emprisonnent les uns, sur un simple appel téléphonique et ferment ostensiblement les yeux sur la corruption des puissants.

Les pires corrompus qui ont pillé les richesses de l’Algérie sont encore aux postes de responsabilités et jouissent d’une totale impunité.

Ce régime, en place depuis l’indépendance, qui a mené le pays à une sanglante guerre civile puis à l’impasse, est dans la totale incapacité de comprendre les enjeux démocratiques. Pour Bouteflika et ses généraux, la démocratie ne signifie la participation des algériens, dans leur ensemble, aux destinées de leur nation. Elle ne signifie pas l’épanouissement des citoyens à la possibilité de vivre, enfin, dignes et libres dans leur propre pays. Elle ne signifie pas la libération des énergies, que seul un environnement libre, en permet l’éclosion.

Pour Bouteflika et ses vieux généraux, la démocratie signifie seulement, ce qu’ils craignent le plus : quitter le pouvoir. Il ne faut pas se faire d’illusions. Comme leurs compères tunisiens et égyptiens, comme toutes les dictatures avant eux, ils vont s’accrocher, ruser, manipuler. Ils ne peuvent pas faire autrement, ils ne savent faire que cela. C’est par ces méthodes qu’ils sont au pouvoir, et grâce à elles qu’ils s’y sont maintenus.

Cette promesse de levée de l’état d’urgence, quelque soit sa portée – réelle concession ou manœuvre-, est de toute évidence, insuffisante tant que les citoyens ne se seront pas réapproprier la totalité de leurs droits.


Nombre de lectures : 1655
35 Commentaires sur cet article
  • tacili
    4 février 2011 at 16 h 15 min -

    Bonjour,

    Qui est il pour lever ou ne pas lever l’Etat d’urgence ? Le peuple algérien va lever cet Etat de facto. Pour lui le train de l’Historie est passé mais il peut toujours rattraper le prochain vol sur Jeddah.

    Dégagez !!




    0
  • Ait Mohand Ouwidir
    4 février 2011 at 16 h 52 min -

    Ya Si le 3/4, vos dernières propositions sont NULES ET NON AVENUES pour le peuple Algérien !!!

    Nous ne voulons pas d’un ravallement de façades mais d’un ordre nouveau qui sera dicté et imposé par le peuple lui-même !!!

    Pour l’heure, ce peuple vous dit :

    BARRA !

    DEHORS !

    RAUS !

    GET OUT !

    IRHAL…!

    VOX POPULI VOX DEI !!!

    It’s too late now for you, just step down ! You and your scum…

    Tanmirth.




    0
  • mohamed
    4 février 2011 at 17 h 16 min -

    boutef joue avec le temps et l’opposition deplace le pion de deux cases et le peuple attends (échec-et mat !).




    0
  • mihoubi
    4 février 2011 at 18 h 01 min -

    Les généraux et leurs complice, boutef (j’écris volontairement en miniscule) et sa secte sous-estiment beaucoup ce peuple. Il faut se méfier de l’eau qui dort !




    0
  • Hamma
    4 février 2011 at 18 h 10 min -

    Comment les croire alors qu’un simple match amical de préparation à la CAN 2012 entre notre pays et la Tunisie (programmé depuis 2010) est annulé et que le championnat national de foot-ball est chaque fois reporté à une date ultérieure?

    Certes, nous les croyons seulement quant ils promettent le chaos si nous osons seulement ouvir le bec.




    0
  • nomade
    4 février 2011 at 19 h 12 min -

    Il ne faut jamais croire bouteflika .
    Le train de la liberté , de la dignité , de la justice , est déjà parti , démolissant sur son chemin toutes les iniquités a jamais sur cette bonne terre algérienne fertile d’hommes rebelles et courageux.
    bientôt ce peuple respirera l’air de la liberte , quant a toi ya si bouteflika
    tu n’auras droit qu’aux odeurs nauséabondes de la décharge de
    l’histoire.




    0
  • nadir
    4 février 2011 at 19 h 35 min -
  • Alilou
    4 février 2011 at 19 h 39 min -

    J’espere que cette revolution de tsunami ne va pas s’essouffler a 1 m de notre nation…il ne faut pas leur laisser aucun repis, on acheve bien les chevaux….mourrants…

    Il faut etre pret a toutes les manoeuvres machiaveliques de nos cenils et preparer un plan pour y faire face….




    0
  • kanadi
    4 février 2011 at 20 h 31 min -

    Mais en réalité, l’état d’urgence n’était appliqué qu’à l’encontre des partis et des organisations de la société civile. Les émeutiers n’ont jamais demandé l’autorisation à personne et des manifestations récurrentes se déroulent presque quotidiennement dans les coins et recoins du pays. N’importe quel village organise son propre émeute quand le niveau de frustration dépasse les bornes. Et même Alger n’y a pas échappé. Donc, cette levée partielle et limitée de l’état d’urgence ne change en rien à la réalité du terrain.




    0
  • salem
    4 février 2011 at 21 h 57 min -

    Bouteflika est un veritable escroc en politique.Il faut comprendre toujours le contraire de ce qu’il dit ,il nous a promis mont et merveilles est regarder bien ce qu’il a fait de l’algerie ,un véritable enfer,au sens propre du terme.il s’est allié avec les généraux et ils sont en lune de miel.ils ont qu’un objectif ecraser encore plus les algeriens jusqu’a en faire des esclaves.il est pire que benali et moubarek,il est en train de tuer les algeriens a petit feu,il utilise la justice comme moyen de chantage contre tout un peuple,il n’ya qu’a voir le nombre des affaires dans les tribunaux ,c’est du jamais vu,presque chaque algerien a yne affaiore devant la justice de bouteflika.maregtha ya bouteflika.




    0
  • brahim
    4 février 2011 at 22 h 18 min -

    Il faut juste revoir son passe du temps ou il etait ministre des AE et comment le decrivent les anciens ministres et officiers de boumedienne vous trouverez un seul qualificatif VOYOU .
    Si Bboumedenne Allah yerhamou ,avait dit un jour a Bedjaoui alors qu’il redigeait un passage de la constitution : »ecrit tout se qui te passe par la tete sauf ce que te dit bouteflika  »
    Le seul souci de bouteflika est de mourir president ,l’algerie ,le peuple ,la democratie etc…ce sont le dernier de ses soucis
    bouteflika DEGAGE , DRS DEGAGE




    0
  • Boualem
    4 février 2011 at 22 h 28 min -

    Bouteflika va nous donner l’impression qui va changer prochainement des têtes que le peuple détestent dans le gouvernement qui représentent le clan de DRS et les autres têtes que le peuple détestent, pour juste vous citez quelque uns parmi eux (OUYAHIA, BENBOUZID, Boualem Goulam Allah etc..), comme ça le peuple va croire que Bouteflika a gagné le bras de fer contre le DRS. Je vous assure, que ce n’est qu’une tactique de la part de Bouteflika et le DRS contre le peuple, remarque j’avais lue l’article sur ce lien suivant du journal chourouk el-youmi (http://www.echoroukonline.com/ara/national/67662.html), tout les commentaires (plus de 300 ) tu les commentaires avec BOUTEFLIKA , et j’avais fais une recherche dans tout les commentaires (plus 300 ), j’ai pas trouvé le mot DRS, ce qui est bizarre , ca prouve que ce journal appartient a eux et Bouteflika et ce n’est que leur marionnettes ou avec eux.




    0
  • Boualem
    4 février 2011 at 22 h 35 min -
  • salem
    4 février 2011 at 23 h 51 min -

    Le quotidien algeria times vient de de publier une liste de personalités algeriennes qui détiennent comptes en suisse et c’est en millions de franc suisse parmi ses figures ,monsieur bouteflika avec un compte bien garné puis il ya khalida messoudi,l’hypocrite abou djerra soltani les freres du president et d’autres c’est en million de franc suisse.c’est pour cela qu’ils aiment bien l’algerie et qu’il sont pas pret a quitter leurs cher territoires.

    Adm: Pourriez vous nous indiquer le lien? Merci




    0
  • djamel
    5 février 2011 at 0 h 09 min -

    Salam,et bonjour a tous,
    Monsieu,Bounour votre article du 4/1/11 est interessant et simple a comprendre du moment que le peuple Algeriens de mature est conscient de se qui se passe au nivaux de cet junte.
    la revendication du peuple Algeriens est simple (justice-travail-logement et des services sociaux de drout et de loi).
    Monsieu le peuple Algerien est fire de son histoire et sa guerre de LIBERATION, donc j’aime bein vous posez une question simple.
    POUQUOI LE PEUPLE ALGERIEN EST ARRIVER A SE STADE D’INCOMPETANCE INTELLECTUEL?
    on dit que la reconcilition des peuples se fait par l’intermediaire de l’histoire
    ok,il y a un autre point dont je veut on parler et sa c’est mon opignon personel,je crois que la situation on Algerie est IREVERSIBLE,je crois qu’ont est pris au piege de vivre de cette maniere j’usqua l’arriver d’une autre generation plus dinamique et plus patriotique que nous,pouquoi parceque se pouvoire est devenus comme un geon octopuce qui est du a notre generation qui a bein dormi pendent plus de 30ans est qui a donner l’occasion a se baby octopuce de devenir un geon predateure.




    0
  • rabah
    5 février 2011 at 1 h 08 min -

    Lever l’état de siège ne suffit pas si TOUTES les libertés ne sont pas garanties. Que le policier, le gendarme ou le militaire n’applique pas la loi dans toute sa rigueur mais RIEN QUE LA LOI et pour tout le monde.
    Permettre aux partis de passer à la tv nous ferait une belle jambe!! Ce que les citoyens algériens veulent c’est de permettre l’ouverture total du champ médiatique. Qu’il y ait des chaines de radio et de tv et une presse libre. Que les algériens se réapproprient tout le territoire algérien y compris les principautés de Moretti et du Club des pins. Que tous les algériens soient libres d’investir tous les créneaux économiques. Que les satellites du pouvoir tels que l’ugta, l’onec, l’onem, l’unfa, l’onm etc… redeviennent des associations comme toutes les autres. Les algériens en ont marre du tchoukir.




    0
  • hakim
    5 février 2011 at 2 h 30 min -

    Les promesses tactiques de Bouteflika et le message ‘ dit de positif’ d’Obama sont extrêmement suspects.
    1) Cela ressemble vraiment a ce que Moubarek a tenté de faire avant de faire d’autres concessions majeures envers la révolution populaire égyptienne.
    2) Le semi-satisfecit de Obama révelle quelque chose d’une gravite immonde : Ces présidents dictateurs ont été imposés par le CIA.
    3) L’Algérie et l’Égypte sont importants étant donné l’islamisme de 60% du peuple et de la richesse et du poids de ces deux pays.
    4)Il y a et il y aura ingérence en Algérie même en démocratie réelle.
    5) Il faut faire vite et en finir avec ce pouvoir avant qu’il ne se renforce. C’est un pouvoir illégitime, vieillissant, fragile, non soudé.
    6) A partir du moment ou Bouteflika a parlé, il sait qu’il va partir et il a déjà préparé des valises : les siennes, celles de Ouyahia et des autres.
    7) Seule l’union des Algériens divisés par la mafia par régionalisme, par islamisme et clientélisme cassera le mur de la peur.
    8) Attention, il y a déjà des personnes qui se disent démocrates qui préparent la relève de Boutef. Barrons leur la route.




    0
  • Tweets that mention Le Quotidien d’Algérie » Promesses de Bouteflika : Pourquoi il faut s’en méfier — Topsy.com
    5 février 2011 at 4 h 09 min -

    […] This post was mentioned on Twitter by revoldz, diego. diego said: Promesses de Bouteflika : Pourquoi il faut s’en méfier. #algeria #algerie http://bit.ly/i3rlEV […]




    0
  • aboudouma
    5 février 2011 at 10 h 34 min -

    je trouve l’idee de se mefier (ou pas) de bouteflika est supperlue voire meme ridicule : ceux aux noms desquels ils gesticulent ont eu plus de 50ans pour demontrer leur bonne foi et leur bonne gestion : le resultat est bien la : O!
    Le contraire , tous leurs actes et leurs spoliations demontrent qu’ils sont la pour piller, ruiner, detruire l’algerie et faire expier le peuple pour une faute : d’avoir cru leurs boniments revolutionnaires et d’avoir leurs remis les clés du pays !

    Se mefier est un acte de couardise ! agir et mettre cette mafia hors d’etat de nuire est l’acte requis ……..




    0
  • le mouvement de citoyen pour une Algérie libre !
    5 février 2011 at 10 h 55 min -

    bouteflika et son systeme c’est du pipo ,se sont des hypocrites, car bouteflika est au sein du pouvoir depuis 1962. pourquoi boudiaf n’a pas eu le soutient qu’il faut de la part des politiques algériens. idem pour zeroual. boudiaf et zeroual sont moins nationaliste que bouteflika. boudiaf avait un projet pour l’algerie, et zeroual voulait une algerie forte, capable de relever les defis, alors que bouteflika n’avait ni projet ni programme, juste un desir, celui du koursi et que l’algerie va au diable. alors toujours la mem question ; pourquoi bouteflika a eu tant de soutient et de la part de tout le monde.? et vous savez tres bien que parmis les souteneurs de bouteflika y avait des (democrates). drole de façon de faire de la politique en algerie.en fait bouteflika est il democrate liberal, socialiste, communiste, islamiste, dictateur, anarchiste?. en réalité il n’est d’aucun bord politique. les louanges ne manquer pas envers bouteflika au debut. le probleme maintenant c’est le fait que c’est les enfants du peuple qui vont creuver, alors que les enfants de ceux qui appellent a la contestation seront a l’abri. les hypocrites dehors, c’est eux qui font vivre le systeme pourri corrompu qui gerent l’algerie.Encore un fois que dieu protege tous les jeunes algériens, des comportements inconcients des hypocrites. sans tous ces hypocrites le systeme finira dans le mur tout seul.le premier ennemi de l’algerie c’est l’hypocrysie de ses politique et intellos.
    Les généraux veulent leur revanche Posté dans Terrorisme et violence en Algérie C’est au bout d’une réunion houleuse entre plusieurs généraux influents au siège de l’état-major que la vaste opération menée aujourd’hui en Kabylie contre le GSPC a été décidée. L’armée algérienne malmenée par plusieurs déconvenues dans le sahel, où en revanche les Mauritaniens et les Maliens marquent des points contre AQMI, aurait besoin en ce moment de redorer son blason. Ainsi plus de 6000 soldats à la tête desquels 2 généraux ont été engagés dans la région de Sidi Bounab où devait se tenir une réunion entre les principaux chefs du GSPC et à laquelle aurait dû normalement assister l’émir Abdelmalek Droudkal. L’ANP n’a pas hésité à utiliser les gros moyens. Artillerie lourde et hélicoptères achetés en Russie et en Afrique du Sud. Même le réseau de téléphonie mobile a été brouillé pendant des jours. Les observateurs à Alger ont relevé l’étrange similitude entre cette offensive et plusieurs autres déjà déclenchées par le passé, mais sans réel impact sur les groupes du GSPC. Selon les mêmes sources, l’opération que l’ANP mène en ce moment en Kabylie a deux objectifs. Le premier, c’est celui de remonter le moral à une troupe continuellement harcelée sur le terrain et, deuxièmement, démontrer à l’opinion publique internationale que l’Algérie est intransigeante dans la lutte contre le terrorisme. Les généraux espèrent frapper ainsi un grand coup et offrir la tête de Droudkal aux pays « amis » en guise de gage de bonne volonté.,concussion avec les services de renseignements de la France pour « hériter » du pouvoir à la solde de l’ex-puissance colonisatrice,prise du pouvoir par la force armée dès l’indépendance, coupr d’Etat de 1965,Assassinat de Boumedienne, de Boudiaf, prise du pouvoir par l’arme moderne du trucage des urnes confisquant la volonté populaire,modification de la Loi Fondamentale(constitution) au bon vouloir du chef avec la complicité d’une assemblée qui coute au peuple plus de vingt salaires moyens par mois et par député. Tout cela situé dans un contexte de terreur sous des formes évolutives et adaptées aux circonstances: il faut à chaque fois créer l’Ennemi: tantôt c’est le communisme,puis les berbéristes, les islamistes, les terroristes. Nous allons peut être encore une fois rater le cours de l’histoire.Le monde arabe fait sa révolution et en Algérie nos dirigeants observent des positions de mépris.Le premier Ministre , avec sa dernière formule,confusion entre « les lentilles et les haricots » ne fait qu’attiser la haine du peuple qu’il réussit à chaque fois de grossir: son autosuffisance et sa hogra du peuple.Zerhouni qui déclare , même sur un strapontin son ‘refus d’autoriser » les marches à Alger et l’impossibilité de lever l’Etat d’urgence démontrent de son côté également cette propension à négliger toute contestation de son pouvoir qu’elle qu’en soit la forme ou le fond. Il vient d’être déjugé par la Président et cela ne le bousculera nullement. Pour conclure, il parait évident que l’Algérie ne peut échapper » à ce vent de révolution qui souffle sur notre monde, les situations étant identiques en Tunisie, en Égypte, en Libye,au Yémen, en Syrie, même si certains « analystes » déclarent ostensiblement que  » l’Algérie n’est pas la Tunisie ou l’Égypte, ce qui est une évidence, oubliant que les régimes sont identiques et oubliant, de surcroit que les peuples sont les mêmesle monde des dictateurs arabes, une époque est en phase terminale, le passage à un autre mode de vie politique est imminent les peuples doivent se prendre en charge pour tracer les directrices du futur et l’avenir de leur progénitures. Les générations présentes doivent nettoyer leur pays de ces prédateurs, récupérer l’indépendance confisqué et mettre leur pays sur les rails de la démocratie. Il n’existe aucune autre alternative, la conjoncture actuelle est plus que positive pour mener un combat libérateur, le vent de la démocratie siffle a grande vitesse et à basse et haute altitude. Nous sollicitions l’armée de libération nationale a se mettre avec la patrie et le peuple et refuser a se soumettre aux ordres de la dictature et la corruption. L’ANP doit être a la mesure de l’armée tunisienne et égyptienne qui anoncent ouvertement l’amour pour leur pays et la protection de leurs frères et sœurs . Nous savons que le pouvoir maffieux a enroler des généraux dans des opérations de corruption et de génocide et se trouvent menacés de se voir condamner devant des tribunaux internationaux, le peuple prendra en considération votre acte de courage dans le cas d’alignement sur le chemin de la démocratie et le bien de la patrie. Prenez conscience que le monde change, il faut être parmi les leaders pour gagner de l’espace, du temps et donner la chance à notre pays de rattraper les cinquantes années de bêtise humaine, d’assassinat, de destruction, de monsenge, de redicule,




    0
  • yes we can
    5 février 2011 at 13 h 04 min -

    Promesses de Bouteflika : Pourquoi il faut s’en méfier?La question ne devrait pas être posée.C’est une règle Immuable.Avec ces taupes ou ces anguilles perpétuellement à l’affut sous roche,Lemthel Algérien dit: »oûm ou âss hwaydjak ».pour confirmer mes appréhensions à propos de méfiance,je reprends les écrits de l’écrivain Yasmina KHadra ancien militaire et Directeur du centre culturel et considéré pourtant comme proche du pouvoir.Livre: »A quoi rêvent les loups ».page 82. Dahmane dit: »ce n’est pas possible,mais nous sommes dans un état de droit! Nafâ lui dit: »oui,tout à fait.notre pays est un état de droit.c’est indéniable.Encore faut il préciser de quel droit il s’agit…Il n’ y en a qu’un seul,unique et indivisible: »le droit de garder le silence »…Moralité: la vérité est puisée de la source même du pouvoir.La méfiance légitime devient donc une obligation…
    Bien à vous.




    0
  • salem
    5 février 2011 at 18 h 35 min -
  • Sadek
    5 février 2011 at 21 h 57 min -
  • aboudouma
    5 février 2011 at 23 h 04 min -

    aussi paradoxal que cela puisse paraitre, le regime algerien a autant de raisons (sinceres ) pour rendre le tablier et « degager » que de raisons pour encore se cramponner au pouvoir et encore sevir ……et sevir…..

    Des raisons pour partir et lâcher prise :
    -la gestion du pays est devenue de plus en plus complexe, de plus en plus technique ……comme l’exige l’environnement international……
    ces maitres du pays sont incultes…..à peine ils arrivent à faire marcher un systeme mercantile que la dislocation de l’economie algerienne impose : le pays importe la quasi totalité de ses besoins…..par de veritables circuits-couloirs dominés par les militaires.
    Cette oligarchie militaires se trouve perdue dans les meandres de la politique internationale moderne : quand celle dicte la democratie et l’ouverture du pays sur le plan democratique et economque , ils ne trouvent de reaction que dans la mefiance, la suspicion, une retraction conservatrice qui fait bouger des reflexes chauvins à outrance et un retour à ce que ces militaires depassés maitrisent le plus: la manipulation , qui a ete la base de leur prise de pouvoir, la destabilisation de leur voisinage et le recours a des slogans (anti imperialisme, anti amercicanisme, etc ….) , des slogans que l’histoire a mis à l’epreuve et qui ont demontré leurs limites et leur perversion
    -meme leur associés (les cartels petroliers et autres) ne veulent plus marcher dans leur politique ou leur procurer l’assistance technique qui les a jusqu’alors depannés : ils ne veulent plus s’afficher avec le regime parce que leur image de marque risque d’en patir et leur penenité en algerie risque de s’arreter….
    -ces difficultés de gestion du pays se trouve conjuguée à l’incapacité de ce regime à mettre fin à la violence civile qui regne dans le pays depuis toujours mais qui semble se redicaliser de plus en plus :l ‘effaicacité des achats massifs de materiel militaire et les declarations victorieuses sont serieusement mises en doute sur le terrain par la resistance du terrorisme et de l’opposition politique armée
    -la façade democratique du regime se fissure chaque jour d’avantage : les partis crees de toutes pieces par le regime pour assurer le role d’oposants-comparses se sont revelés etre plus des officines pour divers trafics que des acteurs veritables pour donner la replique opposée au gouvernement civil que les militaires composent et deconposent selon la conjoncture interne et surtout…..selon les contrats juteux que ce gouvernement devra signer au nom de l’algerie…..au seul benefices des maitres , militaires, de l’ombre

    En bref , le regime assiste à la deliquessence de l’edifice etatique , meme decoratif, qu’il a reussi à configurer……pire encore …..les comparses se sont reveles , eux aussi, avoir un appetit feroce et un penchant pour rogner le gateau « algerie » ….les derniers scandales de la sonatarch en sont temoins….
    Donc autant de raisons qui donnent aus militaires et aux civils qui les servent envie de se retirer des affaires et aller se dorer lesz cotes aux bahamas ou….tout simplement au maroc ou la tuniisie voisins…..

    Mais cette perspective demeure impossible…..
    Ce ci pour les raisons suivantes :
    -ces militaires et leurs servants civils ont beaucoup de morts , de tortures, de rapines …..sur le dos
    -le droit international ne protege plus les dictateurs , les voleurs et les bourreaux…..il a fait mieux : il a cree un tribunal special pour leur genre…..tribunal dont les sentences sont trés dures…..pour donner l’exemple bien sur….
    -dans une folie inexpliquée , ce regime s’est créee des ennemis dans le monde arabe, en afrique et en europe : les responsables algeriens ne peuvent profiter de la clemance seoudienne offerte à ben ali et à mosharaf ; ils ne peuvent , non plus compter sur les freres maghrebins : trop de coups bas, de sang et de magouilles ont rendu les relations entre les dirigeants maghrebins inexistantes ……voire hostiles
    Bien sur ils peuvent compter sur l’iran et le qatar…..mais vraiement peut on se fier à ces girouettes ?

    L’equation donc est ainsi clarifiée : ceux qui ecrasent l’algerie sont prets a « degager » mais où? et sous quelle garantie?
    Ils misent sur le maintien au pouvoir de force jusqu’a mort ……de vieillesse s’en suive ……
    Le peupel algerien qui agonise sous le joug de ses seniles ne peut attendre que satan fasse son travail …..il devra faire comme les freres algeriens et egyptien : briser le mur de la peur ….dire bismillah ….ou au nom de jesus …..et foncer …….ces generaux lievres ne sortiront pas de leurs gites facilement…..il va faloir les deloger ……
    …..marchons alors ….surement la lumiere est au bout du chemin…..de toute façon ce ne sera pas aussi pire que maintenant




    0
  • Salah Bouzid
    6 février 2011 at 0 h 15 min -

    Est-il possible que Bouteflika serve une transition pacifique du pays vers un régime réellement démocratique? Pour que la réponse soit positive, il faudrait au moins qu’il réussisse à faire très, très vite les choses suivantes:
    – accompagner immédiatement la levée de l’état d’urgence de la dissolution de l“APN
    – remercier le gouvernement actuel et nommer un premier ministre compétent et intègre et lui donner toute l’indépendance de former son gouvernement avec des gens intègres et compétents.
    La priorité de ce gouvernement serait d’organiser des élections pour une Assemblée constituante dans les plus brefs délais
    – mettre à la retraite tous les officiers supérieurs de l’ANP qui ont participé à la décision d’interrompre le processus électoral en Janvier 92, donc entre autres Mediène, Gaid Salah, Guenaizia, et promouvoir de nouveaux chefs de l’ANP.
    Si Bouteflika avait une volonté réelle d’aller dans ce sens du changement, il risquerait sa vie, et je ne crois pas que Bouteflika possède ce courage politique. C’est un grand manoeuvrier parce qu’il a passé toute sa vie dans tous les complots du système.
    Il ne prendra donc que le risque minimum, c’est-à-dire dissoudre l’APN, quisque certains partis comme RCD, PT et le FNA expriment déjà cette demande. Donc on est encore en présence de bricolage politique.
    La pression de la contestation populaire est nécessaire pour amener ce régime à prendre sa retraite.




    0
  • le mouvement de citoyen pour une Algérie libre !
    6 février 2011 at 9 h 26 min -

    MONSIEUR LE PRESIDENT COMMENT ANNONCER QUE VOUS ETRE PRET DE REVOIR L’ETAT D’URGENCE DANS TOUTE SA COMPOSANTE,ET VOUS VENEZ DE PARAFER UN DECRET SIGNE PAR OUYAHIA(PREMIER MINISTER) LE 21 DEC N° 10-316 INSTITUANT ET DELIMITANT LE PERIMETRE DE PROTECTION DE LA RESIDENCE D’ETAT DU SAHEL(CLUB DES PINS ,MORETTI); MONSIEUR LE PRESIDENT,TOUT CE QUE VOS AVEZ FAIT POUR CE GRAND PAYS QUI EST SI CHERE A VOS YEUX ET VOTRE COEUR ,ET QUE CETTE REGION DU LITORAL QUE VOUS AVEZ ET VOUS HABITEZ ,ET CES GRAND COMPLEXE TOURISTIQUE DE MORETTI ET SIDI FREDJ DON VOUS ETIEZ EN COMPAGNIE DE NOTRE GRAND PRESIDENT HOUARI BOUMEDIANE LORS DE LEURS INNOGURATION,POUR QUE CHAQUE ALGERIEN POURRA PASSER CES VACCANCES AU BORD DE LA MER ET DE VISITER CETTE ARCHETECTURE UNIQUE ET D’ETRE A LA HAUTEUR DU TOURISME INTERNATIONALE.AVEC CE DEUXIEME DECRET VOUS VENEZ DE CREER UN 2EME ETAT AU SENS PROPRE DU MOT »SON PRESIDENT,SON PREMIER MINISTRE,SA GENDARMERIE,SA POLICE,SA DOUANE,ET DANS QUELQUES MOIS SON AEROPORT INTERNATIONALE AVEC SCE V.I.P »AVEC CE DECRET VOUS POUVEZ ANNEXCER LA COMMUNE DE STAOUELI. MONSIEUR LE PRESIDENT L’EX WALI D’ORAN NAVAIT PAS TORD ET MAINTENANT NOUS EN TANT QUE ALGERIEN LIBERER CE TERRITOIRE OCCUPER PAR LA GRANDE MAFIAT QUA CONNUE L’ALGERIE INDEPENDANTE QUI SE BARICADENT AU NOM DE LA MENACE TERORRISTE ; MONSIEUR LE PRESIDENT L’ALGERIE ET UN GRAND PAYS , DON VOUS AVEZ ,CONNU LES PLUS GRAND DIREGENT DE CE MONDE ,LORSQUE VOUS ETIEZ LE PLUS JEUNES MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERE D’UNE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE QUI S’APPELLE L’ALGERIE(L’ALGERIE,L’ALGERIE).LAISSEZ CE PEUPLE VIVRE HEUREUX ,SE BALADER,SE PROMENER,PROFITER DE SES PLAGES D’OR,REGARDER LE COUCHER DU SOLEIL,TRAVAILLER POUR POUVOIR MANGER UN PETIT PAIN A CHAQUE FIN DU MOIS;UN PETIT TOIT; MONSIEUR LE PRESIDENT CHASSER CES GENS QUI SIGNE ET PARLE EN VOTRE NOM ET AU NOM DE LA PRESIDENCE ;QUI PORTE ATTEINTE A LA NATION ET QUI SONT ENTRAIN DE MARGINALISER LES FORCES VIVES DE L’ALGERIE , DE LA HOGRA AU GRAND JOUR. MONSIEUR LE PRESIDENT RESTITUER CES GRAND COMPLEXES TOURISTIQUES (MORETTI,SIDI-FREDJ) A LEURS VOCCATION INITIALE,PARCEQUE TOUT LE PEUPLE EST MENACER ,PAS QU’UNE MINORITE. MONSIEUR LE PRESIDENT C’EST UN DECRET DE LA HONTE ET DE LA TRAHISON DE NOS MARTYRS




    0
  • Med Ali
    6 février 2011 at 11 h 34 min -

    De la part de Aca Coordination : Marchons tous ensemble, le 12 février 2011, à partir de 11h, à Alger, place du 1er mai, et partout ailleurs en Algérie, contre cette dictature sécuritaire .
    Beaucoup parlent de récupération et paralysent les énergies, les esprits et l’action…. Ne tombez pas dans le piège du boycott de la marche. Cela fait trop longtemps que nous n’avons pas marché ensemble.
    c’est peut être pour cela aussi que l’Algérie n’est plus en marche. Nous avons besoin de nous voir , de nous revoir et d’échanger Pour restructurer le corps populaire. nous sommes condamnés à vivre ensemble, pourquoi mourir,ou se cacher?
    Les récupérateurs seraient ravis de se retrouver seuls pour négocier avec le pouvoir, et dire qu’il n’y avait personne d’autre qu’eux pour réclamer « les droits du peuple ».
    Nous vous proposons donc une idée simple : si vous ne vous reconnaissez dans aucun des partis, syndicats, ou associations présents, fabriquez une banderole avec vos revendications et la mention: « citoyen libre et solidaire ».soyons
    VISIBLES et INDIVISIBLES!
    Ainsi, le monde verra que la grande majorité des marcheurs sont de simples citoyens indépendants, unis et déterminés à faire tomber ce régime injuste et méprisant. Ce dernier semble lâcher du leste car il a peur. on parle d’une hypothétique levée de l’état d’urgence, mais qu’en est -il de cet état? ou sont les vrais urgences? .
    nous le savons tous: l’état est démissionnaire ,et l’urgence c’est le peuple. La roue doit tourner, et en marche avant si possible.
    la marche du 12 février est très importante d’un point de vue symbolique, elle n’est que la première d’une longue série d’actions pour affirmer notre détermination à changer d’ère.Venez nombreux et amenez vos amis. Notre présence à tous sera garante de la légitimité de la marche. l’Algérie nous appelle, ne faisons pas la sourde oreille.
    Par Amazigh KATEB
    http://www.facebook.com/group.php?gid=139400616073241
    P/ACTION POUR LE CHANGEMENT EN ALGERIE




    0
  • aboudouma
    6 février 2011 at 12 h 08 min -

    Le peuple n’a plus rien à donner
    Le sol agaonise et n’a plus de petrole à donner
    Les meres pleureuses ont les yeux secs, plus de larmes à donner
    La mer est repue ,il n y a plus de jeunes et les pateras n’ont plus rien à donner
    L’algerie est fatiguée , sucée jusqu’a l’os , elle n a plus rien à donner

    Les cieux n’entendent plus les appels des peuples amorphes et desabusés , ils n’ont plus rien à donner

    Debout ! marchons et marchons encore …demain la revolution aura tant à nous donner




    0
  • guerriere de la lumière
    6 février 2011 at 12 h 31 min -

    Je croie bien que si le « DERNIER » cerveau des attentats-suicides est abattu, On ne craint plus rien……Plus d’attentat …plus aucun risque ….plus rien………….la situation est sous contrôle…….l’Etat d’urgence peut donc être levé!!!

    IN LIBERTE 06/02/2011
    Abou hafs était le coordinateur du GSPC
    Le «  » »dernier » » » cerveau des attentats-suicides abattu à Bouira
    Par : NEÏLA B.

    Bourihane Kamel alias Abou Hafs un proche collaborateur de Droukdel, chef de la commission des relations extérieures au GSPC, âgé de 36 ans, originaire de Keddara, wilaya de Boumerdès, est tombé dans la nuit du vendredi à samedi à Bouira après seize années au maquis terroriste. Il est derrière les attentats kamikazes perpétrés dans la capitale en 2007. Bourihane Kamel était le coordinateur des zones et phalanges du GSPC (devenu Aqmi). Il est également membre influent au conseil des notables (majliss El-Ayane) au sein de l’organisation terroriste. Selon une source sécuritaire, les services de sécurité ont intercepté le chef terroriste, suite à un renseignement précieux, dans une embuscade sur la RN 33 reliant Haïzar à Tikjda dans la wilaya de Bouira. Le terroriste était à bord d’un véhicule de type DSM qui s’est avéré être un véhicule volé à un citoyen, dans un faux barrage, et qui a été séquestré jusqu’à une heure tardive de la nuit. Le chef terroriste se rendait à un conclave avec les “émirs” des phalanges et seriate de la région centre sur instruction de Droukdel pour reconstituer les phalanges. Son arme de type Kalachnikov a été récupérée dans cette opération. Selon les observateurs de la scène sécuritaire, cette opération constitue un vrai coup dur à l’organisation de Droukdel d’autant que Abou Hafs faisait partie de la dernière génération des vétérans du GSPC encore actifs et également la dernière carte de Droukdel pour réactiver les attentats terroristes particulièrement les attentats kamikazes surtout après l’élimination du terroriste Rachid Abdelmoumen alias Younès Abou Hodeïfa, le chef de la commission militaire abattu à Tadmaït. Son sinistre palmarès est jalonné de plusieurs massacres. Il est le cerveau des attentats kamikazes dans la capitale, du 11 avril 2007 ainsi que du double attentat du 11 décembre 2007 à Hydra et Ben Aknoun. Il faisait parti du noyau dur du GSPC avec Abdelhamid Saâdaoui alias Yahia Abou Haïthem ex-“émir” de la zone 2, abattu, et Harek Zoheir alias Sofiane Fassila, le cerveau des attentats abattu lui aussi. Droukdel misait beaucoup sur ce chef terroriste qui était le responsable militaire de la région du centre chargé des relations extérieures et coordinateur après la neutralisation de Louzaï Mourad alias Nouh Abou Koutada abattu à Khaïther à El-Bayadh.

    Conclusion :
    Code 1 : Boutekhrifa promet de lever l’Etat d’Urgence
    Code 2 : la genmerderie diffuse des SMS avec des numéros verts afin de nous protéger  »Za3ma 😉  »
    Code 3 : Le DERNIER cerveau du GSPC ou AQMI des attentats suicide est neuralisé.
    Le jeu de piste est fort intéressant, digne d’un nouveau roman de DAN BROWN………..DA DRS CODE………
    Affaire à suivre!




    0
  • mihoubi
    6 février 2011 at 13 h 02 min -

    Au mouvement de citoyen pour une algérie libre,

    Monsieur de ce mouvement, d’abord quel mouvement ? Et « votre Monsieur le Président » que vous citez à chaque fois est-il un président ? Et si oui, un président de qui et de quoi ?




    0
  • abouyacine
    6 février 2011 at 19 h 02 min -

    Le régime est dans un sable mouvant, plus il essaie de manœuvrer et plus il s’enfonce.C’est ce qui arrive à tout pouvoir illégitime.Notre révolution n’est pas négociable.Dégagez d’abord et on discutera après. »On discutera après » signifie vous rendrez des comptes après.Vous rendrez des comptes à la cour des comptes, au TPI,à la justice et surtou au peuple algérien opprimé et spolié depuis 1962.Meme vos protecteurs de tous les jours commencent à vous lacher.Vous serez indésirables partout.C’est tout simplement la justice divine qui va frapper fort.Très fort même.




    0
  • abouyacine
    6 février 2011 at 19 h 14 min -

    Vous tenterez de sortir les vieux épouvantails;les constantes nationales, les kabyles qui veulent diviser, le terrorisme islamiste qui ne finit pas, les communistes, les forces occultes, la France (vous en etes les plus fidèles serviteurs) les ennemis de la révolution (en réalité c’est vous)…Mais le problème pour vous c’est qu’on est déjà passé par là.Ce sera quoi votre prochain cirque.Aucun, parce que vous avez épuisé tous vos atouts.Il faut vous rendre, c’est tout!




    0
  • nomade
    8 février 2011 at 9 h 07 min -

    Oui, il faut se méfier de ces étrangers, boutef, zerhouni , chekib, ….etc , qui nous gouvernent.
    ces algériens qui n’ont mis les pieds en Algérie qu’après juillet 62.
    chekib , de sa oujda natale s’est envole aux usa pour atterrir en Algérie qu’après 1970 .Dans les années 2000 , bingo, il s’est retrouvé à la tete du trésor algerien.faute de trouver l’eldorado en amerique , il l’a vécu en Algérie.
    Il s’est emparé de la cagnotte et puis, ni vu ni connu.
    Les deux cousins boutef et chekib, sont nés sous une bonne étoile , après une révolution au mali (boutef), une autre aux usa (chekib),leur étoile les a largués dans un pays des plus riche de la planete.qu’ils ont dilapidé sans retenue.

    Dans le futur ,le peuple imposera des balises qui ne permettront qu’a des algériens de la dixième génération ,a postuler à des postes de responsabilité depuis la gestion de l’apc.
    le peuple fera des enquettes sur les origines des postulants.
    Le peuple algérien ne commettra plus la même erreur de permettre à des étrangers de décider de sa vie.la charite commence par soi meme et puis on pensera aux autres.
    l’algerie aux algeriens.
    auslander raus ,, comme ils disent en allemagne.

    if you foul me once shame on you , if you foul me twice shame on me.
    l




    0
  • el-amel
    8 février 2011 at 15 h 12 min -

    L’ALGÉRIE ACCUEILLE LE SIÈGE DE LA FORCE AFRICAINE
    Un organisme qui va contrer l’Africom?
    26 Janvier 2011 – Page : 24
    Lu 2710 fois

    La FAA est une force qui comprend cinq brigades régionales avec une composante militaire et civile pouvant atteindre jusqu’à 75.000 engagés.

    En réponse à une demande de maintien de la paix et de la sécurité dans le continent africain, Alger vient d’abriter la signature d’un siège au niveau de la wilaya de Jijel. L’accord a été signé entre l’Algérie et la Capacité de la région Afrique du Nord (Cran) de la Force africaine en attente (FAA). C’est le directeur général du protocole du ministère des Affaires étrangères, Fouad Bouattoura et le représentant de la Cran relevant de la FAA, le général libyen Neftti El-Fitouri Zarras et qui est aussi adjoint au chef du secrétaire exécutif, qui prendront en charge la signature de cet accord, qui a fait de l’Algérie le premier pays en Afrique du Nord à avoir accompli cette importante étape. A l’occasion, le directeur général Afrique au ministère des AE, M.Ouam Noureddine souligne: «Par la remise de cette base logistique, l’Algérie est le premier pays de l’Afrique du Nord à avoir accompli cette étape importante, cette base de Jijel sera l’unité logistique de la Capacité de l’Afrique du Nord, et l’accord signé est un accord juridique, qui règle les relations entre les pays abritant le siège d’une organisation ou d’une institution africaine. Il permettra à la FAA, d’intervenir dans le cadre d’une crise ou d’un conflit dans chaque région».
    Pour sa part, le général libyen estime que «cette signature reflète l’engagement de l’Algérie par rapport au protocole créant le Conseil de paix et de sécurité de l’UA. Ce type d’engagement permet à l’Afrique de réaliser son rôle dans la gestion de la paix et de la sécurité».
    La création de ce siège a pour objectif de faire face aux multiples situations de crises et de conflits sur le continent africain et d’assister certains Etats de l’Afrique dont les difficultés politiques sont conjuguées avec l’insécurité. C’est ainsi pour dire que l’article 5-2 de 2002 relatif à la fondation de l’UA (Union Africaine) qui donnera naissance au Conseil de la sécurité et de paix (CPS) a conduit à l’institution d’un système de sécurité collective et d’alerte.
    Il devrait permettre d’agir efficacement dans les situations de crises et de conflits dans le continent et avec la mise en place d’une Force africaine sans attendre la communauté internationale. Il n’en demeure pas moins que la FAA pourrait constituer un outil de taille pour contrer, ce qu’on appelle l’Africom. En octobre 2008 déjà, une rencontre de trois jours à Alger qui avait porté sur les moyens à activer au sein de la FAA, avait convenu de rendre opérationnel cet engagement.
    Mais selon toute vraisemblance, ce n’est qu’au premier semestre de l’année en cours que les choses commencent à devenir plus concrètes et ce qui a été autrefois un défi est aujourd’hui pure réalité.
    La FAA est une force constituée de cinq brigades régionales comprenent une composante militaire et civile multidimensionnelle pouvant atteindre jusqu’à 75.000 engagés.
    Au-delà des objectifs soulignés plus haut, ce mécanisme est un moyen de lutter plus efficacement contre les réseaux terroristes.
    Cette approche réduirait à néant l’intention de placer un commandement américain régional militaire en Afrique. Notons que ce commandement a été installé en Europe vu le refus catégorique des pays africains, même si le Maroc, qui n’est pas membre de l’UA, était disposé à accueillir ce projet sur son territoire.
    La FAA est conçue pour répondre à six types de missions, dont notamment l’aide militaire pour une mission politique, l’observation déployée conjointement avec une mission des Nations unies, le déploiement d’une force de maintien de la paix et le déploiement des forces de maintien de la paix pour des missions complexes et multidimensionnelles (humanitaire, désarmement, administration, etc.). Mais aussi d’intervenir en cas de génocide. »

    la levée de l’état d’urgence quand cette base serra opérationnelle, pourquoi à jijel?




    0
  • loulou
    10 février 2011 at 16 h 49 min -

    boutef ,12ans aprés son intronisation il décide d’un coup d’ouvrir les médias ,il viens de découvrir les vertus de la democratie ,lui ce faux jettons qui depuis son accession au pouvoir n’a jamais donner une conference de presse dans son pays,lui qui s’est ériger en rédacteur en chef de l’aps a partir de son squatte d’el mouradia,ah soudain il a sentis le vent tourner. povre de toi.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique