Édition du
22 July 2017

Algérie, c'est parti: La première manifestation contre le régime à a eu lieu à Ghardaïa

http://www.4shared.com/video/6UcgiWQ6/Marche_2__de_09-02-2011.html

Ce fut un truisme, que de dire des Tunisiens qu’ils étaient le plus doux, et le plus paisible des peuples du Maghreb. Et qui ne se soulèveraient donc jamais contre le régime qui les opprimait.

La révolution de Jasmin a culbuté ces idées toutes faites. Puisque non seulement les Tunisiens purent chasser, tout seuls, l’un des régimes les plus féroces du monde, mais ils allaient devenir un exemple à suivre, pour tous les peuples de la région.

En Algérie, Il ne serait venu à l’idée de personne que les Mozabites, musulmans Ibadites, réputés appartenir à une communauté très fermée, et particulièrement paisible, puisse entreprendre la moindre petite action contre le régime qui opprime tous les Algériens.

Et voilà que ce sont ces Mozabites qui, de tous les Algériens, sont les premiers à manifester contre le régime. Ah ! Ces idées reçues...

Grosse suprise, en réalité.

Pendant que le pouvoir magouillait des choses et d’autres, et qu’il mettait en place tout un dispositif pour contrecarrer toute manifestation à Alger, et dans les grandes villes algériennes, c’est dans le sud du pays, au Sahara, à Ghardaïa, plus précisément, que la première manifestation contre le régime a éclaté !
Et comme de bien ententu, les médias algériens, et particulièrement la Télévision, n’en ont soufflé mot. Idem pour la presse étrangère, dont les correspondaants à Alger étaient aux abonnés absents. Pas une seule ligne ! Ni la moindre allusion.

Pourtant, ce qui s’est passé à Ghardaïa est bel et bien une manifestation politique, avec banderolles et slogans. Et quels slogans ! Puisque les manifestants ne réclamaient pas moins que le ralliement de tout le peuple algérien, jusqu’à la chute totale du régime.

Cette marche,symbolique à plus d’un titre, aura été la première à avoir brisé cette lourde ambiance qui pèse sur tout le pays, pendant des semaines. Et elle sera certainement un signal, et un modèle, pour le reste du pays.

Un signal, parce que la chape de plomb a enfin été levée, que la peur a été exorcisée, et un modèle, parce que cette marche a été réellement exemplaire. A plus forte raison qu’elle a été entreprise par les citoyens du M’zab, dont le civisme, le pacifisme et la conscience politique sont autant de qualités typiques de cette région.

Parfaitement bien organisés, brandissant des banderoles qui appellent au changement, les manifestants ont clamé des slogans qui ne laissent aucune place à une quelconque ambiguïté : « Chaab yourid iskat ennidham »(Le peuple exige la chute du régime), « En nidhal, en nidhal, hata yeskout ennidham »(Militons, militons, jusqu’à la chute du régime).

Cette manifestation, qui s’est voulue résolument politique, s’est déroulée dans le calme. Aucune dégradation du mobilier urbain, ni la moindre violence n’ont été déplorées, contrairement aux émeutes quelques peu violentes qui ont lieu à Alger, il y a quelques semaines. Des manifestations qui ont vite tourné à la jacquerie, faute d’organisation. Mais aussi, il faut le dire, à cause d’agents provocateurs du DRS (Police politique du régime), dont le rôle a toujours été, à chaque manifestation de la rue, de pousser les jeunes émeutiers à la dévastation et au pillage. Une méthode éprouvée, par le régime, pour créer une peur panique au sein des populations, et s’ériger ainsi en sauveur de la paix civile.

Rien de tel, dans cette manifestation des habitants du M’Zab. Forte de centaines de manifestants, la marche s’est ébranlée depuis La Cour de justice de Justice jusqu’à la prison de la ville, et de celle-ci vers la Salle d’une Association, en traversant plusieurs artères de la ville. Les services de sécurité, venus en renfort, ne sont pas intervenus, et sont restés à distance.

Après la manifestation, des débats ont été organisés par les Docteurs Kamel Eddine Fekhar et Salah Eddine Sidhoum, tous deux défenseurs des Droits de l’Homme, autour de la situation en Algérie, et des actions qu’il sera nécessaire d’entreprendre afin de hâter un changement radical et pacifique du régime, pour l’avènement d’un Etat de Droit.

Bon augure pour l’Algérie où tout le monde est dans l’attente d’une explosion annoncée, et dont on dit déjà qu’elle ne s’apaisera qu’avec le départ de tout le régime. Mais où tout le monde craint que le régime ne parvienne, comme à l’accoutumée, à faire dégenerer le soulèvement populaire en chaos. Comme les régimes de Tunisie et d’Egypte ont tenté de la faire dans ces pays.

D.Benchenouf

Photos de la journée

ghardaia001

ghardaia002
VIDEO
ghardaia003

ghardaia004

ghardaia005

ghardaia006

ghardaia007


Nombre de lectures : 5988
85 Commentaires sur cet article
  • D B
    10 février 2011 at 16 h 00 min -

    Nous avons toujours pensé, que parmi les peuples du Maghreb, les Tunisiens étaient les plus doux, les plus paisibles, et qui ne se soulèveraient jamais contre le régime qui les opprimait. Ils ont démontré que nous nous trompions lourdement. Puisqu’ils sont devenus un exemple pour tous les peuples du Maghreb.
    Et pendant longtemps, nous avons pensé que nos compatriotes Mozabites, encore plus doux, et plus paisibles, n’entreprendraient rien contre le régime qui nous opprime tous. Et voilà qu’ils nous gratifient d’une leçon de courage et de civisme. Puisqu’ils s’érigent en exemple de dignité, désormais.
    Un seul mot : Bravo!




    0
  • mihoubi
    10 février 2011 at 16 h 07 min -

    Bravo à nos compatriotes de Ghardaia. Sachez que vous avez le soutien de tous les algériens. Persévérez car la lutte sera longue et rude. Alors courage, d’autres algériens (nombreux) vont faire de même.




    0
  • marzouk
    10 février 2011 at 16 h 12 min -

    faites circuler linformation a dautre journaux web
    merci




    0
  • Salah-Eddine SIDHOUM
    10 février 2011 at 16 h 16 min -

    Ce fut un grand honneur pour moi de participer à la marche de nos frères de Ghardaïa, suite au report du procès de mon compagnon de lutte Kameleddine.
    Ce report fut l’étincelle qui déclencha cette imposante marche de près de 300 citoyens, jeunes et moins jeunes qui, à travers les diverses artères de la ville ont appelé sans hésitation ni ambiguité à la CHUTE DE CE REGIME ILLÉGITIME.
    Que cette marche spontanée, sans calcul bassement bouliticien, soit le début de cette longue mais inéluctable marche populaire vers le véritable changement radical et pacifique après 50 années de hogra et d’injustice.
    Tous mes remerciements à mes compatriotes de Ghardaïa pour leur accueil et leur hospitalité.
    Toute mon admiration à cette jeunesse digne et engagée.
    Votre frère Salah-Eddine




    0
  • amel
    10 février 2011 at 16 h 21 min -

    Au pouvoir de tenir compte des réactions imprévisibles qui pourrait le balayer , quand le peuple se révolte, aucune tutelle occidentale ne pourra voler à son secours ,les exemples de nos voisins tunisiens puis égyptiens ont contrecarré tous les pronostics qui laissaient entendre que cela n’était que quelques agitations qui ne pouvaient guère inquiéter les dictatures en place




    0
  • Med Tahar
    10 février 2011 at 16 h 28 min -

    @ D. Benchenouf, je te remercie pour la bonne nouvelle avec film à l’appui. Pour ce qui est des images que l’on collait sur nos frères tunisiens et mozabites il y a lieu de noter qu’ils ont appliqué à la lettre ce qu’avait dit Aboulkacem Chabbi :  » LORSQU’UN PEUPLE VEUT LA VIE, FORCE EST AU DESTIN DE REPONDRE « .




    0
  • gogosalah
    10 février 2011 at 16 h 36 min -

    Bravo les mouzabites c’est le début de changement dans l’Algérie.
    Bouteflika Dégage




    0
  • el-amel
    10 février 2011 at 16 h 40 min -

    LE PEUPLE EST DANS LA RUE. VIVE LA LIBERTE.




    0
  • kanadi
    10 février 2011 at 17 h 16 min -

    Ce n’est pas une emeute de mieux-vivre materiel, mais une expression citoyenne hautement politique. Les slogans ne laissent aucun doute et renvoient dans son coin d’insolence le lugubre ministre de l’intérieur. La dignité est universelle et nos frères de Ghardaia ont donné le coup d’envoi d’une autre forme de contestation, celle du droit, de la démocratie. Celle qui fait frémir les tenants du pouvoir.




    0
  • Abdul
    10 février 2011 at 17 h 43 min -

    Moubarak A été demis par le haut conseil des forces armées(sur twetter)




    0
  • Abdul
    10 février 2011 at 17 h 52 min -

    17 jours pour l’Égypte.Record a battre!!




    0
  • Maestro
    10 février 2011 at 17 h 54 min -

    Nous nous revoltons a cause du S12 !!! selon ce que j’ai appris elhoukouma a supprime le S12 pour la CNI pour apaiser notre tension arterielle et eviter de faire dans la gesticulation gratuite sur la marche du 12; parait il aussi qu’un certain nombre de partis ont ete eleves au rang par la grace et la bienveillance de l’affreux; sale et mechant dictateur Bouteftifa; quoique tu fasses comme allegement; assouplissement; acquitement; benediction comme celle d’accorder aux journalistes etrangers le visas de l’ouverture democratique; merci a toi au venerable dictateur; le peuple n’a rien demande de tout ca; juste une chose prends avec toi tout le regime et DEGAGE avant qu’il ne soit trop tard personne en algerie ne veut de toi et de tous tes serviteurs; nous saurons etre guider vers qui de droit pour le meilleur et pour le beau le pire tu l’endosseras pour le restant de tes jours et sache que je ne te pardonne pas devant dieu et tous les temoins l toi et tes sbires




    0
  • Samy Hamzaoui
    10 février 2011 at 17 h 54 min -

    État-DRS dégage !!!

    On est de tout cœur avec nos frères Mozabites ,je crois la déferlante populaire digne de ce pays va balayer ce régime illégitime ,corrompu et criminel !
    Toutefois ,je porte à votre connaissance qu’une jeune militante du MDS vient d’être arrêtée à la rue Didouche Mourade par le DRS alors qu’elle distribuait des tracts pour la marche du 12 février!
    Cette militante est détenue au commissariat du 6eme Artd d’Alger !
    L’intimidation vient de démarrer !!!




    0
  • Rachid Belaid
    10 février 2011 at 18 h 03 min -

    Soubhane allah, les evenements se precipitent, en ce moment meme on annonce le depart imminent de moubarak si ce n’est pas deja fait. Les choses aboutissent en Egypte. Quelle aubaine en termes de timing pour la revolution en Algerie. Grand bravo a nos co-citoyens de Ghardaia pour ce depart clair, net et sans ambiguite: Regime degage, pouvoir degage, racaille boutesrika et drs degagez.




    0
  • Abdelkader
    10 février 2011 at 18 h 12 min -

    Bravo au Dr Salah Sidhoum.
    Nous sommes fiers de vous et saluons votre participation.
    L’Histoire retiendra que vous avez été à la tête de cette première marche de nos compatriotes de Ghardaïa pour réclamer le départ de ce régime.




    0
  • Salah Bouzid
    10 février 2011 at 18 h 13 min -

    C’est de bonne augure! Ghardaïa. Prenez la RN1 direction nord. Berriane,Tilghemt. Vous êtes à l’embranchement. Prenez la route à gauche. Vous êtes maintenant au-dessus de la plus grande nappe de gaz naturel de l’Algérie. C’est ici que des hommes viennent d’Oran, de Tizi, de Tébessa, de Sétif, de Lagouat, d’Alger, pour travailler et nourrir leurs enfants honnêtement. Des hommes qui font leur travail paisiblement, dans la chaleur de l’été, dans le froid de l’hiver. Des ingénieurs, des ouvriers, des managers, des jeunes, des vieux, des hommes, des femmes, maintiennent les usines sophistiquées.
    Ils méritent chaque dinar de leur PRI-PRC, leurs IFRI.
    Ils savent bien que c’est eux qui détiennent la manne.
    Il leur suffit de décider. Et tout bougera et ira si vite qu’ils seraient eux-mêmes étonnés.
    Chers fréres, je vous ai cotoyé et je vous connais. Je ne vous demandrais pas celà si je pensais que c’est hors de votre portée.
    Yes, you can!
    Il y a de celà 40 ans, nos aînés prirent une décision pour continuer le recouvrement de notre souveraineté. Le combat continue.
    C’est notre tour de relever les défis que notre pays ne peut plus éviter.




    0
  • babelouedcity
    10 février 2011 at 18 h 15 min -

    QUELLE FIERTÉ DE VOIR MON PEUPLE DU MZAB DONNANT LE STARTER DU DEBUT DE LA FIN DE LA JUNTE MERCENAIRE AU POUVOIR EN ALGERIE DEPUIS 1962 Á NOS JOURS.
    EN EFFET APRES BEJAIA, TIZI-OUZOU, BOUIRA QUI AVAIENT TOUT LE TEMPS CRIÉ HAUT ET FORT L’INJUSTICE DE CE REGIME AU POUVOIR MAINTENANT EST VENU HEURE DE TOUTE L’ALGERIE POUR SE REVEILLER EN UN SEUL HOMME ET FEMME ET ENFANT POUR DIRE BASTA Á 48 ANS DE VOL ET VIOL DE LA NATION ALGERIENNE COMME NOS GRANDS PARENTS ET PARENTS AVAIENT DIT Á LA FRANCE COLONIALE APRES 132 ANS DE SPOLIATION DE NOS TERRES ET BOMBARDEMENTS AU NAPALM ET AUTRES MISERICORDES BASTA N’D RAUSS.

    LE PEUPLE ALGERIEN DOIT COMPTER SUR SOI-MEME ET IL A DROIT Á RECONQUERIR SA SOUVERAINETÉ.

    IL NE FAUT SURTOUT PAS COMPTER SUR LA FRANCE OFF-ICIELLE QUI A MISÉ TOUTES SES CARTES ET CE DEPUIS 1962 Á NOS JOURS SUR SES PROPRES ENFANTS DE DEGAULLE ET LA PROMOTION SOUSTELLE AU POUVOIR EN ALGERIE.
    D’AILLEURS LA PREUVE EST LA TOUTE DERNIERE DE L’AMBASSADEUR FRANCAIS EN ALGERIE

    A la suite des manifestations qui sont intervenues en Algérie du 7 au 11 janvier 2011, M. Xavier Driencourt, l’ambassadeur de France à Alger, a été soumis à un exercice ardu à travers son audition par la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale française. A l’origine, l’ambassadeur français à Tunis, M. Pierre Menat, devait, lui aussi, subir la même épreuve. Ayant été, entretemps, définitivement rappelé de Tunis, le gouvernement français a dispensé son ambassadeur de l’exercice. L’audition de M. Driencourt auprès de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale française s’est déroulée le 18 janvier 2011 et son compte- rendu établi sous le n° 29 est disponible en version électronique sur le site Web de cette institution

    A vous de deduire la suite
    http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2011/02/10/article.php?sid=112699&cid=2

    D’un coté je suis outré par son exposé farfelu des faits qui reprend exactement la meme version du regime assassin d’algerie et
    de l’autre coté ce n’est une surprise pour personne du faite qu’il devoile au monde que c’est la france OFF-icielle qui dicte la politique en algerie ALORS si c’est le cas il est temps au peuple algerie de FERMER cette ambassade et ses consulats en Algerie.

    VIVE ALGERIE LE PEUPLE ET LA LIBERATION DE L’ALGERIE POUR RECONQUERIR SA SOUVERAINETÉ DANS SON PROPRE PAYS.




    0
  • Tweets that mention Le Quotidien d’Algérie » Algérie, c’est parti: La première manifestation contre le régime à a eu lieu à Ghardaïa — Topsy.com
    10 février 2011 at 18 h 19 min -

    […] This post was mentioned on Twitter by stam06 and BENCHENOUF, mstfa k. mstfa k said: #Algérie #12Fev , c’est parti: La première manifestation contre le régime à a eu lieu aujourd'hui à Ghardaïa: http://bit.ly/gT6a1f […]




    0
  • Ammisaid
    10 février 2011 at 18 h 26 min -

    L’unique et vrai mot d’ordre est lancé de chez nos frères mozabites, espérant qu’il sera diffusé comme une tempête dans toute l’Algérie et espérant qu’il arrachera le système avec toutes ses racines. Vive les peuples libres et dignes.
    Fraternellement




    0
  • General AB
    10 février 2011 at 18 h 27 min -

    Oui, la fin du régime approche avec celle de son soutien hypocrite extérieur! Les peuples de notre région sont en train de s’affranchir!
    Que la revendication soit constante par rapport à l’objectif MAJEUR : SYSTÈME DÉGAGE!
    Plus aucun militaire en politique!
    Que les vrais compétents SAINS ET JUSTES occupent les postes de gouvernants!
    Que le peuple s’exprime dans la DIGNITÉ, LE CALME et LA LIBERTÉ!
    Que le peuple demeure vigilant!
    ben-ali et son régime, c’est fini! Enfin, il y a du vrai travail encore!
    moubarek s’en va ce soir, son régime dirigé par un chef de la CIA, demain peut-être!
    Mais la mascarade et la fourberie intérieure et extérieure est en voie de prendre fin!
    «JAA ALHAKKOU WA ZAHAKA AL BATILOU INNAL BATILA KANA ZAHOUKA!» Sadaqua Allahou El-ADHIM!
    Vive l’Algérie digne et libre
    Général AB d’EL_AHRAR!




    0
  • karim
    10 février 2011 at 18 h 35 min -

    grand merci aux mozabites, surtout par d ‘ambiguïté, c’est le système qui doit sauter et non le fusible boutef, mazal el kheir el gouddame, le départ de moubarek va piquer au vif les algeriens




    0
  • rachid 2
    10 février 2011 at 18 h 36 min -

    Il ne faut surtout pas se laisser intimider par le regime car ils ont peur de subir le meme sort que Ben Ali et Moubarek et leurs familles … ce ne sont que des laches sinon ils seraient partsi sans faire couler le sang de leurs compatriotes … tous ils seront jetés dans la boubelle de l’histoire … vive la liberté vive l’Algerie independante …




    0
  • Kamal D
    10 février 2011 at 19 h 22 min -
  • Abouyacine
    10 février 2011 at 19 h 27 min -

    L e 12 inchallah il n’y aura ni kabyle ni chaoui ni mozabite ni arabe, il n’ y aura que des ALGÉRIENS ASSOIFÉS DE LIBERTÉ!!!!!!!




    0
  • abouyacine
    10 février 2011 at 19 h 28 min -

    Bravo à nos braves freres et soeurs de Ghardaia.




    0
  • mihoubi
    10 février 2011 at 19 h 58 min -

    d’abord nos concitoyens mozabites, maintenant ceux de Kherrata.
    La révolution est en marche. Il ne faut surtout pas oublier cette jeune dame arrêtée par les criminels. S’il le faut tous devant le commissariat avant qu’elle ne soit transférée à Antar. Nous mettons en garde tout tortionnaire qu’il sera poursuivi et qu’aucun pardon ni demi-mesure ne lui sera accordé.




    0
  • El Houari
    10 février 2011 at 20 h 08 min -

    LA RÉVOLUTION N’A PAS BESOIN DE PRÉPARATION NI DE TÉLÉVISION

    La révolution contre le pouvoir est en marche. Aujourd’hui Ghardaia a pris le flambeau, il sera demain a Annaba, Batna, Bejaia, Chlef, Constantine, Msila, Oran, Setif, Tamanrasset, Tebessa, Tlencem, Tizi Ouzou…… il finira par arriver a Alger pour chasser le pouvoir, la mafia du pouvoir et tous les complices et harkis du pouvoir.

    LES ALGÉRIENS ONT LEURS DESTINS ENTRE LEURS MAINS.

    LES ÉGYPTIENS ONT RÉUSSI L’IMPOSSIBLE DEVANT UN DICTATEUR IMBU DE SA PERSONNE ET QUI PENSAIT RÉUSSIR A COMBATTRE LA VOLONTÉ DU PEUPLE.




    0
  • KIFKIF
    10 février 2011 at 20 h 15 min -

    bravo aux initiateurs de la marche et aux gens de ghardaia.
    toufik, bouteflika, ouyahia, belkhadem, les generaux et tous les corrompus du regime, DEGAGEZ !!
    le fln au musee.
    et le rnd a la poubelle de l,histoire.




    0
  • liberté
    10 février 2011 at 20 h 32 min -

    @ Docteur Sidhoum et Mr Djamel Benchenouf,

    Le quotidien français le monde daté de demain a publié cet aprés-midi une tribune signée par des universitaires intitulée: Il faut soutenir la jeunesse algérienne .Je vous prie de bien vouloir la mettre sur le site à la veille de la grande marche du 12 février en Algérie. Je salue au passage le courage du Docteur Sidhoum d’avoir participé à la marche de ghardaia.

    Cordialement




    0
  • nomade
    10 février 2011 at 20 h 32 min -

    il faut se rappeler ce que le grand patriote de tous les temps , larbi ben-mhidi, nous a enseigné :
    jeter la révolution dans la rue et le peuple s’en chargera .




    0
  • NEDJMA
    10 février 2011 at 21 h 07 min -

    JOUR APRÈS JOUR ÇA DÉBOULE
    LE RÉGIME DÉGAGE.
    JE MARCHE DES MILLES ET DES MILLES
    LE RÈGIME BERRAA.
    C’EST PAS MOI QUI RAPE
    MAIS LES RÈGIMES QUI DÉRAPENT
    LE RÈGIME ARRHELL




    0
  • Hamma
    10 février 2011 at 21 h 31 min -

    Je suis fier d’être Algérien!




    0
  • Alilou
    10 février 2011 at 21 h 43 min -

    Genial ca commence le feuilleton, attendez un peu je vais aller chercher une bierre et des chips…

    A quand notre tour a ALGER….la plus grande manifestation jamais imaginée 30 millions d’ALGERIENS dans la rue pour chesser le SYSTEMES, LE DRS et TOUS LES hommelletes du SYSTEME …

    ALGER: Samedi: Prevision Meteo : +20C ensoleilé
    Montreal: Samedi: prevision meteo: -20C Ensoleilé

    Bierre (Sans Alcool) et hotdog (HALAL) a tous les algeriens Samedi GRATIS soyez nombreux…Café Chaud Inclu SVP…et du Thé a fumer

    Salutations




    0
  • salem
    10 février 2011 at 21 h 57 min -

    BARAK ELLAH FIKOUM LES ENFANTS DE MOUFDI ZAKARIA.GHARDAIA EST CHERE AU COEURS DES ALGERIENS,IN CHALLAH DE BONNE AUGURE.J ADMIRE LE COMBAT POUR LA LIBERTE ,LA JUSTICE,et la veritable democratie que mene Notre frere SALAH EDDINE SIDHOUM.BARAK ELLAH FIK.




    0
  • Djamel M
    10 février 2011 at 22 h 28 min -

    Cher compatriote « liberté » pour satisfaire votre curiosité, je vous l’article que vous avez demandé
    Il faut soutenir la jeunesse algérienne ! | 10.02.11 | 13h42 • Mis à jour le 10.02.11 | 14h32

    El harga ouala houma (« Le feu plutôt que ces gens-là »). Vive la jeunesse algérienne ! » La jeunesse algérienne et la population sont désespérées. En cinquante ans, l’augmentation du nombre d’habitants (36 millions aujourd’hui) a été supérieure à 200 %. Age moyen : à peine plus de 26 ans. Treize ans en moyenne passés à l’école, c’est très peu car, depuis longtemps, les gouvernements algériens investissent plus dans l’armée que dans la jeunesse, dans la militarisation que dans la scolarisation du pays.
    L’augmentation du prix de la farine, de l’huile et du sucre qui a déclenché la révolte n’a rien à voir avec la consommation mais avec le droit de vivre et le chômage.La hogra (« le mépris »), le ras-le-bol, la mal-vie dominent. Alors les jeunes Algériens s’enflamment, certains préfèrent prendre feu. Des adolescents en colère ont été vus sur toutes les images. Pourquoi descendent-ils dans la rue ? Parce qu’ils n’ont ni présent ni avenir. La précarisation s’est étendue. Le « dégoûtage » est le sentiment dominant. Les droits fondamentaux ne sont ni garantis ni respectés. Les droits sociaux d’accès au travail et au logement sont lettre morte. La détresse gagne. On ne comprendrait pas autrement le phénomène des harragas, ces clandestins qui préfèrent partir par la mer au péril de leur vie : l’eau, ou le feu, plutôt que « ces gens-là » ! Ces gens-là ? En face de cette jeunesse démunie, le spectacle d’Algériens riches et arrogants, corrompus et puissants qui font le jour et la nuit, la pluie et le beau temps dans le pays. En face de cette jeunesse démunie, un gouvernement prétendument « démocratique et populaire » qui ne connaît aucune alternance et aucune amélioration. Une nomenklatura prédatrice qui, sous couvert de nationalisme, gère et capte à son profit les ressources du pays, son gaz et son pétrole. Beaucoup de très pauvres dans un pays très riche.
    En butte à l’arbitraire
    Ce n’est pas la première fois que le pays s’embrase. L’année 1988 avait vu la fin du parti unique et l’instauration du multipartisme, l’ouverture des médias et la manifestation de l’espoir. Celui-ci a été ruiné. Après 1992, le « péril islamiste », réel, a été l’alibi des exactions légales et des répressions systématiques pour combien de milliers de morts et de « disparus » ? Le « Printemps noir » kabyle de 2001-2002 a été cruellement réprimé.Tous les Algériens sont aujourd’hui, d’une manière ou d’une autre, en butte à l’arbitraire. Combien de dinars faut-il pour vivre décemment ? Combien de dinars faut-il pour parler (à peu près) librement ? Combien de dinars faut-il pour faire taire, combien de policiers ou de militaires ? Quand un wali (préfet) détourne des fonds destinés à la création d’une université dans le sud (il n’y en a aucune), c’est celui qui dénonce la spoliation qui va en prison. La jeunesse algérienne a besoin de solidarité internationale. Elle a besoin de savoir qu’on soutient son combat. Elle a besoin de liberté. Elle ne cherche pas un avenir qui lui serait offert mais un avenir qui lui soit permis. La médiocratie et la gérontocratie lui ferment toutes les portes. A désespérer sa jeunesse par goût pour les prébendes et bénéfices personnels, par soif du pouvoir et des positions acquises, on attise l’extrémisme qu’on prétend combattre. Quand les bureaux de vote sont manifestement vides, les urnes, paradoxalement, sont pleines. Au-dessus du volcan, rien ne bouge. Les manifestations violentes sont réprimées, les manifestations pacifiques interdites, les casseurs prépayés, selon une stratégie bien huilée. La police occupe la rue, l’armée veille. Il y a longtemps que les Algériens ne sont plus fiers de leur passeport, comme ils l’ont été au lendemain de l’indépendance. Abdelaziz Bouteflika, déjà ministre de la jeunesse et du tourisme en 1962, est aux affaires étrangères, de 1963 à 1978. Avec les « hommes forts » du régime, il est toujours aux affaires, et aux commandes, puisque cela fait douze ans qu’il tient la présidence. La « communauté internationale » des Etats est bien trop souvent encline à soutenir la stabilité des régimes, fussent-ils iniques, plutôt que l’alternance démocratique. La France ne fait pas exception. Dans la conjoncture nouvelle qui se fait jour en Algérie, avec la mobilisation des militants des droits de l’homme et des syndicats autonomes, il est de notre devoir de soutenir ces mouvements démocratiques et d’affirmer haut et fort qu’il n’y a pas de démocratie sans liberté ni égalité, autrement dit sans respect ni justice.
    Lahouari Addi, universitaire ;
    Zineb Ali-Benali, universitaire ;
    Kader Attia, artiste ;
    Fethi Benslama, psychanalyste ;
    Alain Brossat, philosophe ;
    Alice Cherki, psychanalyste ;
    Nabile Farès, psychanalyste ;
    François Gèze, éditeur ;
    Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire ;
    Seloua Luste Boulbina, philosophe
    Nourredine Saadi, écrivain.
    Fraternellement




    0
  • Zineb Azouz
    10 février 2011 at 22 h 54 min -

    Qui l’eût cru !
    Comme je t’envie cher frère Salah Eddine, c’est un moment historique que tu viens de vivre.

    Les rideaux et tous les mythes du pouvoir sont en train de tomber, les peuples ont compris, ceux dont on disait qu’ils n’étaient pas encore « prêts » pour la démocratie sont en entrain de nous prouver que c’est l’occident des prédateurs avec ses philosophes paranoïaques, ses FMI & CO esclavagistes et bien sûr nos « surveillants » de dirigeants qui ne sont pas prêts pour le changement.

    Le message est clair et la volonté semble inébranlable, Les régimes sont condamnés à partir et c’est non négociable.

    Qu’ils maintiennent Moubarak, qu’ils entretiennent les reliques de Ben Ali, qu’ils continuent de négocier sur notre dos, on vous retourne la formule :
    ON VOUS A COMPRIS !

    Merci à nos frères de Ghardaia pour cette marche de l’honneur.

    Cordialement,

    ZA




    0
  • Sadek
    10 février 2011 at 23 h 06 min -

    Je salue le courage et l’engagement de notre frère Salah-Eddine Sidhoum. Rabbi Yahfathak Inchallah!




    0
  • Abdelilah
    10 février 2011 at 23 h 41 min -

    Je suis devant la TV collé sur Aljazzeera en suivant en direct l’histoire qui s’écrit en direct d’Egypte en rêvant que we can do it and nothing is impossible inchaallah. Je vis au Canada depuis plus de 25 ans, j’ai largement dépassé la cinquantaine, je suis fils de chahid et je vous assure que je n’ai pas encore réussi à accepter qu’il aie choisi l’Algérie au profit de ses enfants car rien et vraiment rien de tout ce qui s’est passé depuis 62 ne me permettait de penser le contraire. En regardant la vidéo sur ce que nos frères MOZABITES ont fait j’ai pleuré de joie et mon seul regret est de ne pas y participer directement et je trouve ca très dure. Allah yarham echouhada d’hier, d’aujourd’hui et de demain et vive l’algérie avec toutes ses différences.




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    10 février 2011 at 23 h 42 min -

    Docteur Salaheddine SIDHOUM, permettez moi :
    – D’une part d’être jaloux,
    – Et d’autre de Vous dire humblement que Votre action Vous honore, et confirme Votre Grandeur.
    Merci Docteur, Merci Partisans du Docteur FEKHAR
    Ouel faham yafham.




    0
  • echecs et maths
    11 février 2011 at 0 h 08 min -

    salutation au dr SIDHOUM .
    la symbolique de votre geste mérite d’être saluée .la géostratégie au service de la révolution qui devra inclure dans ces mots d’ordre:
    les richesses de l’Algérie pour tout les algériens.
    drs dehors dgse dehors cia dehors mossad dehors




    0
  • Hamma
    11 février 2011 at 0 h 20 min -

    tahiya doudou!




    0
  • aquerado
    11 février 2011 at 0 h 21 min -

    Salam,
    Je voudrai saluer et rendre un grand hommage au gens de Ghardaia qui nous offert Kassaman a travers Moufdi Zakaria, et par cette manifestation une preuve de leur courrage




    0
  • g.brahim
    11 février 2011 at 1 h 09 min -

    je tiens de ma part a remercier les mozibites pour la marche qu’il a organise contre le pouvoir mafieux l’ennemi de l’espoire refuse chaque fois le changement , la solution entre nos mains c,est d’investir la rue comme nos voisins ,la revolte d’un peuple est une justice.




    0
  • NEDJMA
    11 février 2011 at 1 h 37 min -

    LA PEUR FRANCHIE, LE RÉGIME NE PEUT ÊTRE QUE RENVERSÉ.
    RÉGIME BERRA, DÉGAGE, ARRHELL.
    CITOYENS DEMANDONS L’IMPOSSIBLE.




    0
  • Adbdenour
    11 février 2011 at 3 h 21 min -

    Il faut rendre un grand hommage au courage et à l’abnégation de notre grand militant le docteur Sidhoum d’avoir été le premier à marcher pour réclamer le départ de ce régime !
    Encore bravo et merci au docteur Salah-Eddine Sidhoum.




    0
  • mohamed
    11 février 2011 at 3 h 26 min -

    New York: 8:20 p.m.
    Moubarek n’a pas deposer les armes, tout au contraire il a choisi d’insulter son peuple en utilisant le language de bois bien connus des dictateurs qui font deja partis du passe. Il a choisi de « moraliser » son peuple et de le victimiser. Demain sera son dernier jour.

    Pour nous, la fete ne fait que commencer, les mouzabits nous ont montrer le chemin en se manifestant en citoyens civilises. Nous espoerons que toute l’Algerie suivent le meme chemin le 12 Fevrier, que nos jeunes soient lucides et ne sombrent pas dans le delire et la passion et surtout de rester vigilants face au fouteur de trouble que sont ces rats du systeme.

    If there is a will, there is a way.
    Power to the people of Algeria.




    0
  • hakim
    11 février 2011 at 4 h 17 min -

    Ghardaia, ca sent des partis qui font les choses en silence et en cachette, le FFS est surement dans le coup sans le mentionner.
    Il y a aussi Benbitour qui est de la région.

    ============================
    Arrêtez votre propagande gratuite digne des labos de la crasseuse police politique. Il n’y avait aucun parti derrière cette marche, encore moins Mr Benbitour. Je ne suis pas né de la dernière pluie pour participer à des marches téléguidées. Certains ont la manie de coller des étiquettes et à imaginer des scénarii…..stériles. Excusez-moi, mais c’est lamentable!
    Allah Yahdina.
    Salah-Eddine SIDHOUM




    0
  • Smaïl Medjeber
    11 février 2011 at 5 h 04 min -

    Il est bientôt 4 h du matin. Je n’arrive pas à dormir en pensant à la marche de samedi 12. Comme je viens de découvrir, en consultant votre site, ce qui s’est passé à Ghardaïa, cela me fait profondément plaisir. Nos frères Mozabites ont donc ouvert la marche vers la liberté, la paix, le respect des droits de l’homme et la démocratie en Algérie. Halte au régime tyrannique, oppressif, répressif, dictatorial, tortionnaire, spoliateur de nos richesses et briseurs de nos vies ! Mille fois bravos. Tannemirt tamuqrant ay atmaten, seg ul iw. Merci beaucoup mes frères, du fond de mon coeur.




    0
  • djamel
    11 février 2011 at 7 h 33 min -

    Bonjour a tous,
    cher compatriotes si le 12 fevrier sera notre marche soit y on.
    1) QUE CETTE MARCHE SOIT PACIFIQUE
    2) SURVEILLER TOUT LES CASSEURES
    3) SURVEILLER LES BOUTIQUES ET LES BEIN DU PEUPLE (ECOLE-MAIRIE-BANQUE- TOUS SE QUI NOUS APPARTIEN POUR L’AVENIR)
    4)SURVEILLER TOUT ETRANGER (MILITAIRE-POLICIER ECT..)ON CIVIL
    5)FAITE UNE RESERVE D’EAU ET DE NOURITURE
    6)FILMER AVEC VOS PORTABLE LES EVENEMENTS.
    7)PRENDRE DES PHOTOTS DES CASSEURES.
    8)QUE TOUT LE PEUPLE SORTIRA (HOMME-FEMME-VIEUX ) NOUS SOMME 30 MILLIONS D’HABITANTS ILS PEUVENT RIEN FAIRE CONTRE NOUS. NOUS SOMME UNIE POUR UNE SEUL CAUSE (LIBERTEE-DROIT-JUSTICE-LOIS POUR TOUS-)NOUS VOULONS VIVRENT DANS NOTRE PAYS AVEC HONNEURE ET DIGNITEE SIMPLEMENT.
    SALAM A BEINTOT




    0
  • Mokrane
    11 février 2011 at 8 h 20 min -

    Selon une source locale, à leur sortie des classes, des dizaines de lycéens ont assiégé, hier, le palais de justice de la ville d’Akbou. Les insurgés ont bombardé à coups de pierres et divers projectiles l’institution judiciaire.
    Ils ont tenté de barricader la principale rue menant au centre-ville du côté du lycée Hafsa, avec des pneus brûlés. Des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants aux abords de la Sûreté de daïra ont été signalés.
    A. K.

    APC D’AKBOU
    Tentative d’immolation par le feu
    La wilaya de Béjaïa a enregistré, hier, une première tentative d’immolation par le feu à Akbou. Il s’agit d’un fonctionnaire à l’APC d’Akbou qui a tenté de se tuer par le feu en aspergeant son corps d’essence, un briquet à la main. La victime, la quarantaine, dans un moment de désespoir suite à une décision «arbitraire» de mutation vers un autre service, a attenté à sa vie à l’intérieur même de l’enceinte de l’administration communale. Alertés à temps, ses collègues ont réussi à le convaincre de renoncer à son geste évitant ainsi que ne survienne un drame certain.




    0
  • le mouvement citoyen pour une Algérie libre!
    11 février 2011 at 10 h 32 min -

    Chers compatriotes,libérez l’Algérie de ces brigands qui la gouvernent et la pillent.Ces gens là sont des bandits et rien d’autre!Nous sommes gouvernés par des criminels,des malades mentaux,des truands,des psychopathes,des tortionnaires!Réveillons nous!Soyons des hommes et des femmes libres!Vive l’Algérie du peuple libre et démocratique!
    La cellule familiale, d’ailleurs en décomposition, la sphère informelle, les transferts sociaux mais mal gérés et mal ciblés permettent transitoirement une paix sociale fictive grâce à la rente des hydrocarbures (la rente toujours la rente et que deviendront les Algériens avec son épuisement dans environ 20 ans) mais répartie in égalitairement dans la mesure où existe une concentration excessive du revenu national au profit d‘une minorité rentière. Cela ne concerne que quelques départements ministériels mais que l’ion peut généraliser comme ces scandales de Sonatrach, des banques, de la route Est-Ouest et bien d‘autres sans rappeler cette déclaration récente d’un Ministre, déclaration irresponsable que des parents favorisent les harragas afin de pouvoir s’octroyer des visas. Quel est le parent qui souhaite la mort de ses enfants, les harragas étant le produit d’un processus économique et social interne à l’Algérie et que les suicides actuels par le feu sont un signe de désespoir.Il est temps que nos responsables reviennent sur terre, ou se recyclent dans la formation, en disant la vérité rien que la vérité. Le peuple algérien et notamment sa jeunesse est un peuple mur. En plus, ces déclarations intempestives ne font que ternir l’image internationale de l’Algérie. Alors pourquoi ces mensonges ? Incompétence ou acte volontaire pour se maintenir ? Cela pose la problématique de l’urgence d’un changement de politique économique (condition essentielle) ? L’actuelle étant caractérisée par un manque de cohérence et de visibilité dans la démarche avec des décisions contradictoires nuisibles aux intérêts supérieurs du pays. Sous réserve de cette condition, cela doit être accompagné d’un changement de gouvernement qui a montré ses limites, voire son incompétence et navigant à vue. Du fait de la panne de la réforme globale, l’économie algérienne est une économie totalement rentière 98% d’exportation d’hydrocarbures et important 75% des besoins des entreprises et des ménages, les 155 milliards de dollars de réserves de change n’étant pas dues au génie créateur mais aux hydrocarbures. La rente toujours la rente entre 1963 et 2011. D’où l’urgence d’une nouvelle vision stratégique afin de mette en place une économie hors hydrocarbures compétitive dans le cadre des valeurs internationales si l’on veut créer des emplois durables et atténuer les tensions sociales inévitables si l’on ne change pas de politique économique et de gouvernement en minimisant les évènements par du replâtrage. En bref, l’Algérie a d’importantes potentialités pour devenir être un acteur actif au sein de la mondialisation a besoin de plus d’espaces de libertés, évitant cette vison des dirigeants d’assimiler la population à un tube digestif, d’un Etat de droit, d’une gouvernance renouvelée, supposant une mutation systémique.et donc d’une transition démocratique pacifique.




    0
  • Walkyr » Blog Archive » Revolutions – In Progress
    11 février 2011 at 11 h 32 min -

    […] Algérie, c’est parti: La première manifestation contre le régime à a eu lieu à Ghardaïa (source : lequotidienalgerie.org) […]




    0
  • medjeri
    11 février 2011 at 12 h 27 min -

    j’ai pleure de bonheur et de fierte en voyant les mozabites manifester a ghardaia je suis fier d’appartenir a cette belle algerie ce qui s’est passe aghardaia constitue le debut d’une ere nouvelle consistant d’abord a faire deguerpir ce regime maffieux (bouteflika ses freres les ministres les generaux drs et leurs valets deputes et collaborateurs) a les traduire en justice et a rapatrier tous leurs biens deposes dans plusieurs banques etrangeres il faut mettre le fln bien de tous les algeriens au musee de l’histoire dissoudre le rnd mes chers compatriotes le combat ne sera pas facile nous devonsoublier toutes nos divergences partisanes et avancer ensemble la main dans lamain pourmettre sur les rails l’algerie democratique de demain




    0
  • Ya Sidna II
    11 février 2011 at 13 h 35 min -

    Bonjour à toutes et à tous. Merci à nos frères de Ghardaïa et à Monsieur Salah-Eddine pour avoir donné l’exemple, le courage et le départ de cette mue qui se développe en Algérie.

    A @mouvement citoyen pour une algérie libre. Le chiffre de 155 milliards de réserve de change que vous avancez est celui annoncé il y a ………10 ans ! oui Messieurs seulement 10 ans !!! Le vrai chiffre celui divulgé par les organes économiques internationaux et bien aux faits de l’aisance financière algérienne parle eux de plus de 450 milliards de dollars oui, oui et c’est ce chiffre que je vous invite à retenir. La preuve : commement peut-on expliquer que dans son dernier plan quinquénal le gouvernement algérien met sur la table 286 milliards de dollars pour relancer son économie ? Nul besoin d’aller plus loin pour démontrer que l’on ne peut dépenser plus que ce que l’on gagne ou possédons dans notre bas de laine. Les USA ont mis sur la table 1000 milliards de dollars pour relancer leur économie lors de la crise des subprime et la faillite des banques ! Pour sauver la Grèce l’Europe a mis à disposition de ce pays 100 milliards d’Euros non pour construire des routes ou des hôtels, mais pour relancer elle aussi son économie.

    Voyez-vous lorsqu’un pays comme l’Algérie se permet de mettre sur la table 286 milliards de dollars soit un peu plus de 28 % de la dotation américaine c’est que le pognon, le fric, les tunes appellez cela comme vous voulez – EXISTE – MAIS DE GRACE PAS 155 MILLIARDS MAIS PLUS DE 450 MILLARDS qu’il faut ABSOLUMENT RETENIR.

    Avez-vous entendu parler du Fonds OPAQUE National de Régulation ? où va l’argent, qui le gère, à combien se monte-t-il, qui en a accès, où est-il déposé ? Combien rapportent les intérêts de placement ? Mystère quand tu nous tiens……..

    Je tenais à faire cette mise au point car il faut que chacun de nous sache comment un pays si riche a fait de son peuple l’un des pays des plus pauvre et misérable de la planète et pas seulement en terme d’argent !




    0
  • slam
    11 février 2011 at 13 h 47 min -

    Bravo à nos frères de Ghardaia!Nous leur souhaitons beaucoup de réussite dans leurs revendications!Nous sommes tous de tout cœur avec vous ,vous tees sur le droit chemin et vos contestations sont les nôtres!!!
    Qui sait si le départ d’un changement partira à partir de la vallée du M’Zab. La Révolution du « Chih » s’appellera-t-elle ! Bon courage à notre ami Kameleddine Fekhar.




    0
  • ahmed 22
    11 février 2011 at 13 h 47 min -

    @lqa,salam à tous

    Si vous avez l’information d’une préparation de manifestation sur paris,veuillez nous en faire part,je vous serais très reconnaissant.Il est important je pense de se mobiliser tous ensemble ou que l’on soit afin de crier notre volonté de changement.Ceci dit un grand merci a nos frères de Ghadaia…….




    0
  • Si Tchad
    11 février 2011 at 14 h 49 min -

    Ksentini: «On peut s’exprimer utilement en dehors d’Alger»….

    Oui, particulierement à partir de Djeddah…

    Si Tchad




    0
  • Salma. Damous.
    11 février 2011 at 15 h 05 min -

    Les voix de ceux qu’on n’entend pas
    « Si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des puissants… Car les puissants ne travaillent qu’à marcher sur nos vies. »
    William Shakespeare




    0
  • Tahri
    11 février 2011 at 15 h 44 min -
  • Bahmed Bakir
    11 février 2011 at 16 h 34 min -

    C’est quand même bizarre que cette marche dans notre ville qui a été reprise par des centaines de sites, sur fb et par aljazeera à 3 reprises dans ses infos, n’ait pas été reprise par la presse privée autoproclamée indépendante et par certains sites dits démocrates ! Et il est quand même bizarre que les agitations de groupuscules inconnus du peuple sont publiés et diffusés à grande échelle et encouragés. C’est quoi cette démocratie orientée? Ghardaïa et ses habitants n’appartiennent-ils pas à l’Algérie?




    0
  • D B
    11 février 2011 at 16 h 43 min -

    @Bahmed Bakir
    C’est la preuve par 9 que le régime encourage certaines actions, à grands renforts d’articles sur tous les journaux algériens, au moment où il donne l’ordre de ne pas souffler mot de manifestations qui échappent à son contrôle.
    Cette occultation intégrale par la presse algérienne de la marche de Ghardaïa est à méditer, pour ceux qui doutent encore…

    PS: Une précision cependant. Ghardaïa est une ville chère au coeur des Algériens, et elle est un bastion inviolé de notre authenticité, et de notre fierté. Et nos frères Ibadites sont des modèles de courage, d’abnégation, et d’intégrité. Nous sommes fiers de vous.




    0
  • Yasm
    11 février 2011 at 16 h 55 min -

    Pour Paris c’est Ok demain




    0
  • Abdelkrim Tahar
    11 février 2011 at 17 h 00 min -

    @ Docteur Salah-Eddine Sidhoum.
    Continuez votre combat docteur Salah-Eddine Sidhoum.
    Je rends personnellement hommage à votre courage et demeure convaincu que vous faites maintenant partie de ces grands hommes dignes et intègres dont l’Algérie et les algériens ont besoin pour être guidés vers des lendemains meilleurs.
    Le combat n’est pas encore terminé et ce régime ne se rendra pas facilement, c’est pour ça que nous serons tous derrière vous jusqu’à la victoire finale.
    Nous ne saurons jamais vous remercier assez pour votre engagement sincère et pour votre courage.
    Mille merci à vous, docteur Salah-Eddine Sidhoum.

    =====================
    Merci, mon cher frère pour vos encouragements. C’est avec toutes les volontés sincères, sans exclusion que nous arriverons ENSEMBLE, à vaincre ce régime illégitime et à instaurer un véritable Etat de Droit où tous les Algériens auront leur place au soleil. Nous devons cependant être vigilants pour ne pas tomber de Charybde en Scylla. Vous avez remarqué que depuis la révolte de nos enfants, abandonnée à elle-même et les révolutions de nos frères tunisiens et égyptiens, nous assistons à un grenouillage boulitique où des opportunistes de tous acabits essaient d’occuper le terrain, pensant tromper le peuple et faire oublier leur passé plus que troublant et douteux, jouant aux militants de la 1ere heure , voire aux tuteurs de ce qu’ils appelaient, il y a à peine quelque temps, le « ghachi ». Et ce grenouillage est amplement encouragé par les officines du pouvoir, afin de procéder à un changement de façade, au sein du régime alors que la véritable solution à la grave crise politique passe par un CHANGEMENT RADICAL DU REGIME.
    Fraternellement.
    Salah-Eddine




    0
  • NEDJMA…
    11 février 2011 at 17 h 09 min -

    LE PEUPLE SE REVEILLE ,LE RÉGIME TREMBLE.
    LE PEUPLE AVEC SES ÉLITES, LES ÉLITES AVEC SON PEUPLE.
    JEUNES ,FEMMES, TRAVAILLEURS, ET OFFICIERS INTERMEDIAIRES
    DANS LA RUE.
    RÉGIME DÉGAGE , BERRA ,ARRHELL..




    0
  • ahmed 22
    11 février 2011 at 18 h 05 min -

    @Tahri

    Merci mon frère pour ton info,j’en serais demain inchaallah!Je suis impatient de vivre cette journée en espérant qu’elle soit memorable!




    0
  • babelouedcity
    11 février 2011 at 19 h 00 min -

    tyran nr-1 de tunisie O U T
    tyran nr-2 d’egypte O U T
    tyran nr-3 d’algerie (boutef+apn+senat+drs+la suite) la grande fete START 12 fevrier 2011

    « Lorsqu’un jour le peuple veut vivre….

    Force est pour le destin de répondre

    Force est pour les ténèbres de se dissiper

    Force est pour les chaînes de se briser ».

    LE VOLCAN COMMENCE A FAIRE QUELQUES IRRUPTIONS AVANT LE JOUR “J”

    Y E S – W E – C A N




    0
  • Amine
    11 février 2011 at 19 h 41 min -

    Devoir de mémoire : le plus illustre des mozabites, le chantre de la Révolution, Mufdi Zakaria, celui qui a chanté l’indépendance du pays, membre du Bureau Politique du PPA, a été contraint, par le Clan d’Oujda et le MALG, à vivre dans l’exil où il est mort en 1976 à Tunis, sous le régime de Boukharrouba, dans l’anonymat le plus total, alors qu’il mérite des funérailles nationales. Ce sont les lions qui ont apporté l’indépendance, et pendant qu’ils se battaient à l’intérieur du pays, les hyènes planqués au Maroc et en Tunisie, se préparaient au festin.

    Le 12 février, tous dans la rue pour le respect de la mémoire des Martyrs, même en compagnie de Sharon en personne.

    NB : ce post a été envoyé par erreur sur le forum « lettre ouverte aux généraux du DRS ». Or, c’est la manifestation de Ghardaia qui m’ a inspiré ce devoir de mémoire.




    0
  • rachid 2
    11 février 2011 at 20 h 28 min -

    Mes chers freres l’effet domino a commencé a qui le prochain tour … je suis soulagé que moubarek est parti avant le 12 fev ça va nous donner beaucoup d’antousiame pour reussir et surtout de perceverer … les notres devraient s’attendre au meme scenario et ils vont essayer tout pour nous intimider … notre regime va tout essayer mais soyez sur qu’on y arrive et disons nous yes we can .




    0
  • YANI
    11 février 2011 at 20 h 46 min -

    le 12 février est un jour de fête, il ne faut pas avoir peur d’aller de l’avant, ne pas hésiter une minute à cette invitation soyez nombreux à venir exprimer votre joie, tout en restant pacifiste et purement algériens …….




    0
  • lahlou
    11 février 2011 at 22 h 15 min -

    azul,ce que j’ai vu hier a ghardaia je savais que quelques choses a changé,le mur de la peur a bel et bien tombé,plus tôt la peur a changée de camp,j’ai aussi constaté la discipline et le vouloir d’aller de l’avant,j’ai aussi vu le docteur fekhar s’est porté comme un digne leader de son peuple,j’ai aussi un peuple spolié de sa langue et de son rite religieux, j’ai vu aussi,un peuple qui na pas reniée son histoire et fier de le conserver,mes amis j’ai vu tout ça,bravo tanemmirt lahlou




    0
  • Amad Malik
    11 février 2011 at 23 h 49 min -

    AZUL ET MILLES BRAVOS FRERES DU COURAGEUX M´ZAB.
    La Tunisie est un petit pays, mais elle a UN GRAND PEUPLE.
    GHARDAIA est une petite ville, mais elle a GRAND PEUPLE COURAGEUX.
    L´Egypte EST UN GRAND PAYS AVEC UN GRAND PEUPLE, car a l´instant meme il vient de renverser l´un des plus grands despotes dictateurs des pays Arabes corrompus Moubarak et ses complices. A QUI LE TOUR MAINTENANT?
    L´Algerie est un grand pays, mais son « elite » hesite et reste dans l´expectative… CES INSTANTS NE SE REPRODUIRONT PLUS JAMAIS ET LES REGRETS SERONT AMERES POUR NOUS ET NOS ENFANTS.
    LE REGIME ALGERIEN ET SES VALETS SONT MILLE FOIS PLUS CORROMPUS, PERVERS, INCOMPETENTS, CRIMINELS QUE LES AUTRES PAYS ARABES.
    L´HEURE EST GRAVE, ´C´EST LE MOMENT OU JAMAIS CAR ILS NE DORMENT PLUS !!! ILS SONT AUX ABOIS, CERTAINS SONT DEJA EN CAVALE DANS LE DESERT D´ARABIE, EN EUROPE…
    VIVE LA LIBERTE, VIVE LA DEMOCRATIE, VIVE LES PEUPLES HEROIQUES ET COURAGEUX… A BAS LES MOUTONS ET LES BROSSEURS OU QU´ILS SOIENT.
    ENCORE UNE FOIS BRAVO FRERES MOZABITES. OUI NOUS POUVONSS NOUS AUSSI CAR NOUS SOMMES DES HOMMES EPRIS DE LIBERTE…
    YES WE CAN! YES WE CAN! YES WE CAN!
    SI LES LES PEUPLES TUNISIEN ET EGYPTIEN L´ONT FAIT, NOUS AUSSI NOUS LE FERONT.
    SUS, SUS AUX CHAROGNARDS DU POUVOIR POURRI ET CRIMINEL…
    A QUI LE TOUR MAINTENANT? Le Soudan, la Lybie, le Yemen, la Syrie, la Mauretanie, le Maroc? SUIVEZ MON REGARD MES FRERES, JAMAIS DEUX SANS TROIS… C´EST LE MOMENT OU JAMAIS, VENEZ EN MASSE CAR L´HISTOIRE, LA DEMOCRATIE SONT EN MARCHE EN ALGERIE ET PERSONNE NE PEUT L´ARRETER par ALLAH L´UNIQUE, LE GRAND!
    LA LIBERTE, LA DEMOCRATIE VAINCRONT LES MEDIOCRES, LES DESPOTES, LES DICTATEURS, LES VOLEURS ET LES CRIMINELS…
    MALIK




    0
  • benaicha
    12 février 2011 at 2 h 36 min -

    bravo 17 jour un record .a nous a faire




    0
  • hanif
    12 février 2011 at 7 h 04 min -

    La première marche pour le changement à Ghardaïa et l’écriture par un mozabite de l’hymne national ne sont pas en soi des événements surprenants au regard des spécificités des populations de cette région . Ils ont toujours et depuis l’installation de leur rite ibadite en Afrique du Nord , répondu présent quand la Nation était en danger que se soit durant l’invasion du Pays par Charles Quin , la lutte contre l’invasion française en 1830 surtout par le Bey Ahmed de Constantine ou tout récemment durant la lutte pour l’indépendance en 1954.

    On a tendance à oublier, par ignorance de notre tumultueuse et complexe histoire, que l’a dynastie ibadite c’est la première dynastie berbère du Maghreb musulman, et que ce rite, branche politique du Kharidjisme, a voulu être une expression du nationalisme berbère , comme le shiisme l’est pour les iraniens et le hanafisme pour les turcs. .Ce rite répond parfaitement à leur caractère et esprit rebelle égalitariste voir même démocrate. Il considère que le Khalife doit être désigné par consensus par les musulmans même s’il n’est pas arabe Koraïchite ou descendant de Fatima « Shiite » Il peut être un non :; berbère, noir pourvu qu’il remplisse les conditions morales ( justice, droiture etc ) et religieuse .

    Les dynasties omeyades d’Andalousie et abassite de Damas et Bagdad l’ont farouchement combattu car ils mettait en danger leurs intérêts politiques et économiques .Du point de vue dogme religieux , l’Ibadisme s’appuie comme les sunnites sur les mêmes dogmes et sources, : Le Coran et la Sunna , ils ont été , pourtant accusés de révisionnistes .et déviasonistes, farouchement combattus, ils ont connu durant leur tragique histoire, génocide, exode , persécution et actuellement marginalisation politique e, économique et sociale

    Les récents événements qui ont secoué le Mzab depuis 1982 n’est qu’une résistance compréhensible et légitime pour sauvegarder leur terroir millénaire support du cultural, culturel et cultuel , classé par l’UNESCO patrimoine culturel mondial, de la destruction voir même disparition à très court terme.

    Le Mzab aurait pu servir de modèle de développement politique et économique pour les autres régions du Pays. Il a su intégrer et faire cohabiter harmonieusement et intelligemment berbérité, arabité et francophonie , ruralité et citadinité infirmant de la sorte la théorie chère à Mr Houari Addi sur la citadinité arabe et berbérité rurale.

    Il a pu également ancrer dans le domaine hydro agricole les nouvelles techniques moderne de l’irrigation sur le savoir local ancestral reconnu mondialement ; barrage de stockage , digue de dérivation, technique d’alimentation des nappes souterraine et d’irrigation

    Dans le domaine de l’aménagement de l’espace et architecturale cette région est reconnu aussi mondialement que c’est une école à préserver et à prendre comme modèle plutôt que l’ignorer et de la laisser se dégrader dans l’indifférence totale et l’utiliser au mieux comme carte postal pour d’éventuels touristes




    0
  • Ali
    12 février 2011 at 9 h 27 min -

    Bravo l’Egypt..KI NETFEKER qu’ils étaient que 150 au départ yweli li l’éspoir..sobhan allah.
    Maintenant on a la recette pour faire tomber les dictateurs et les despotes!!
    a bon entendeur
    et bravo mes frères Mozabites!!




    0
  • l.leila
    12 février 2011 at 11 h 27 min -

    Bonjour,
    Mes hommages aux frères Salah-Eddine et Ghardaouis. Un bon départ bi idhni ALLAH. Voilà, un bel exemple de mache pacifique!
    Si on pouvait avoir recours à tous les moyens pacifiques, nous arriverions à réaliser notre rêve sans verser une goutte de sang.
    Nous avons l’habitude, en ce site, de citer les grands Hommes, maîtres de Révolutions pacifiques, mais nous avons oublié un acteur de chez nous, d’une époque bien lointaine. Une époque marquée par une économie florissante, ouverte sur les marchés extérieurs, où étaient coulés les surplus. Le comte berbère GILDON, lequel fit pression sur Rome, en interdisant l’exportation du bon blé d’antan. Par conséquent, la famine sévit à Rome. Et alors, au poète CLAUDIN de dire:
     » Le Maure éprouve une joie insultante à m’offrir, comme à un esclave, mon pain quotidien; il met orgueilleusement dans sa balance, ma vie et ma faim. »

    Aux Patriotes qui occupent des postes imporatnts, de s’affranchir!
    Mes salutations. Et que VIVE notre chère ALGERIE!




    0
  • Abdel Madjid AIT SAADI
    12 février 2011 at 13 h 20 min -

    1.Lâ Khawf, lâ ‘Unf = Pas de PEUR, Pas de VIOLENCE !
    2.Lâ liqem’i elhuriyât = NON à la RÉPRESSION des LIBERTÉS
    3.Lâ li’adâlati ettiliphoune= Non à la justice du téléphone !
    4.Lâ lielmassâs bi Roumouzina= Ne Touchez pas à nos symboles !
    5.ANNIDHAL hatta souqout annidhâm= Le combat jusqu’à la chute du système !

    Ces cinq mots d’ordre, sont les ferments de la démocratie en marche, ils sont le levain qui fait monter le pain de la démocratie, qu’il s’agit ensuite de pétrir pour le donner à la Nation toute entière.

    Le levain a été pétri à GHARDAIA, il servira ailleurs, dans toute l’Algérie, pour abattre le REGIME imposé au peuple algérien, par des brutes !

    Demain, toute l’Algérie, je dis bien tous les Algériens du Nord au Sud, d’Est en Ouest, n’auront de cesse de dire leur trop plein de cette morgue affichée par ceux qui se sont autoproclamés « protecteurs » de:
    1. « nos constantes », qu’ils ont eux seuls élaborées,
    2. « nos libertés », qui n’ont aucun sens, sinon celles données à une « police politique » gardienne du SYSTÈME et de sa pérennité, de nous confisquer celles dont Allah, nous a dotées à notre naissance !
    3. « l’État de droit », c’est-à-dire, le droit que se sont arrogés les hommes du système de considérer l’Algérie, comme leur propriété « privée », et à ce titre:
    3.1- Édicter les lois qui leur conviennent, les faire voter par leurs chambres d’enregistrement, les faire voter par leurs valets « désignés élus » par les maîtres.
    3.2- Promulguer les lois et ordonnances qui confirment la souveraineté des « hommes du système », et mettent sous surveillance, font disparaître, font taire, rééduquent, terrorisent le Peuple et toute voix non soumise !
    3.3- Mettre en œuvre toute réglementation financière, commerciale ou sur le crédit et les investissements, pour enrichir encore plus les gérants des fortunes des privilégiés du système, qui ont bénéficié de la privatisation de la rente, et des revenus pétroliers, et veiller à ce que le peuple ne vienne pas polluer ces « pompes à fric ».
    4. « notre sécurité »:
    4.1- En veillant à ne pas faire cesser les violences contre les personnes et les biens, pour justifier une police pléthorique tout en veillant à ce qu’elle soit aussi inefficace que possible.
    4.2- En veillant à détourner le rôle et la fonction de forces de sécurité, à celles non de protection et d’assistance aux Algériens, mais au contraire, à celui de représentants brutaux des symboles de la toute puissance du Système et de ses dirigeants et de ses hommes liges.
    4.3- En veillant à créer à nos frontières des situations de « ni guerre, ni paix », pour maintenir le pays en état de « guerre permanente », contre l’Algérie.
    4.4- En veillant à susciter des contre-guérilla, pour noyauter tout foyer potentiel de libération de la parole et de la réflexion, ou simplement de développement social ou agro-industriel non contrôlé et d’émancipation sociale et psychologique.
    4.5- En veillant à assimiler la protection des « biens mal acquis » par la Nomenklatura, à celle de la souveraineté nationale et à du patriotisme chauvin.
    4.6- En transformant notre glorieuse armée, non pas en protectrice de nos frontières, de notre intégrité nationale, du choix de son peuple dont elle est sensée être l’émanation, en une armée mise au service d’une « Nomenklatura », et d’un système qui a renié la proclamation du 1ier Novembre 1954, c’est-à-dire, les constantes mêmes, qui ont présidé à l’Union sacrée des Algériens, pour libérer leur pays des chaines du colonialisme extérieur, avant que ne se substitue à ce colonialisme, un autre plus pervers et plus insatiable, celui de ceux qui se sont autoproclamés indignement « PÈRES DE LA NATION »…

    RÉAGIR: Mais comment ?

    Devant la brutalité des moyens de répression dont s’est doté le système, et qu’il n’hésitera pas à déployer si tant est qu’il se sentira menacé dans son existence même, et contrairement aux Tunisiens et aux Égyptiens, dont les armées sont tout de même dirigées par des hommes cultivés, en Algérie, ceux qui ont un brin d’humanité ont été bannis ou mis à la retraite de l’armée, lorsqu’ils ont refusé de tirer sur leurs parents, durant la décennie rouge !
    Aussi, la culture dans laquelle ont baignés ceux qui ont été formés dans les académies militaires, durant la décennie rouge, a assimilé la liberté à l’anarchie, la démocratie à la main-mise de l’étranger sur nos richesses nationales, le respect de nos valeurs morales islamiques à du « terrorisme islamique », intégriste et sanguinaire.
    Aussi ne pouvons-nous attendre de ces promotions aucun bien, sauf à Allah ne plaise, un quelconque miracle, car le moule pernicieux dans lequel ont été formés nos filles et enfants, par ces éradicateurs et spoliateurs de nos richesses nationales, ne pouvait produire que des « gens qui se sont encore trompés de société et de peuple »… la presse « in-DÉPENDANTE » complétant la formation et la généralisant à l’ensemble de la société, malheureusement.

    Notre société a besoin d’une véritable cure de désintoxication, et l’une de celle-ci aurait du être une catharsis salutaire sur les conditions qui ont mené à la catastrophe de la décennie 90’s, les conditions dans lesquelles s’est déroulée la « SALE GUERRE, contre le peuple ».

    Seule, la vérité sur cette période, tout comme sur celles qui ont mis les martiens à la tête du pays, et la restitution au peuple de ses outils de production, qui ont été « privatisés » et offerts aux « terroristes » qui ont mis et continuent de maintenir notre pays sous leurs diktats, et leur tutelle, peut libérer notre pays et notre peuple, de la schizophrénie qui touche aussi bien :
    – nos brutaux « tuteurs », que
    -leur chair à canon, c’est-à-dire, cette frange du peuple masochiste, qui entend les servir envers et contre tout, pour mériter un salaire et des prébendes, et qui pullulent dans les forces de sécurité et les militants des « partis cocottes-minutes » de service.
    – le peuple « pushing ball », contre lequel, se déverse le fiel de ceux que nous empêchons de « dilapider » les biens de la Nation, ce que eux appellent « crédits d’investissements » (non remboursables, évidemment, sinon par la méthode algérienne du « melahitou bekherlou »)

    Contre ces prédateurs, une seule issue :

    GREVE DU ZELE, REFUS de reconnaitre l’autorité imposée.

    Si les marches peuvent être réprimées, la grève, de la ville MORTE, durant une semaine ou au moins jusqu’au départ des figures marquantes du système,peut, elle avoir des éffets bénéfiques, si tant est qu’elles puissent demeurer PACIFIQUES et que le peuple se refuse à répondre à toute provocation, sinon par des messages de PAIX envers ses enfants « chairs à canon » entre les mains des « nouveaux colons ».

    a)- nul ne peut licencier l’intégralité des fonctionnaires de l’administration, en grève,
    b)- nul ne peut obliger les agriculteurs à vendre leurs biens aux mandataires des halles, et autres intermédiaires spéculateurs. La désobéissance fera baisser les bras aux gendarmes et aux policiers verbalisateurs.
    c)- nul ne peut obliger des enfants à aller à l’école, ni leurs maîtres à donner des cours, s’ils y sont obligés, alors qu’ils peuvent utiliser leurs classes en classes d’éducation civique ou citoyenne, en attendant de voir le système tomber…


    La suite chacun peut la compléter, et merci de m’avoir supporté.




    0
  • Mahieddine Lachref
    12 février 2011 at 13 h 58 min -

    Frères militants de Ghardaia,
    Frère Salah-Eddine Sidhoum, frère Kamel-Eddine Fekhar
    Comme je l’ai toujours dit, je suis très fier de vous et je vous transmets toutes mes salutations militantes en vous souhaitant beaucoup de courage moi qui partage bien entendu votre combat dans le fond et dans la forme. La marche d’Alger a échoué. C’est Ghardaia qui donne l’exemple. Merci encore une fois.

    Fraternnellement
    Mahieddine Lachref




    0
  • D B
    12 février 2011 at 15 h 06 min -
  • espoir retrouver?
    12 février 2011 at 19 h 54 min -

    salam alikoum et azul fellwen.
    J’aimerai bien savoir si le peuple algerien et pret pour changer le system parceque si si le cas je suis pret pour ,mais pour du serieux parceque pacifiquement a mon avis ca marchera pas , je suis vraiment chaud comme toujours pour les deraciner du pouvoir ,parceque j ai quiter le pays a mes 28ans et jai 32ans la je pleur pour mon pays .jai perdu espoir au chanegement mais la flame me revien je voie encor de l’espoir pour du serieux SVPje suis pret a sacrefier ma vie .vive L’algerie libre




    0
  • nourredine BELMOUHOUB
    12 février 2011 at 19 h 57 min -

    El Hamdou lillah la marche de Ghardaia est là pou me faire oublier l’échec de l’Appel du 12 février 2011.
    Merci frères de Ghardaia pour la leçon de courage et pour la réussite de votre rassemblement pacifique et significatif.
    BRAVO.




    0
  • Manifs en Algérie : la police a gagné (pour l’instant) | Rue 89 | Actualités des Journaux
    12 février 2011 at 22 h 49 min -

    […] le moins », note Thucydide. Le mercredi 9 février, à Ghardaïa, dans le sud du pays, selon Le Quotidien d’Algérie : « Parfaitement bien organisés, brandissant des banderoles qui appellent au changement, les […]




    0
  • personne
    23 février 2011 at 9 h 42 min -

    bravo les mazabites,vous pouvez etre fiere de votre action . on voit biens que vous etes unis,ya pas eu de baltaguiya dans vos rang c’est pour ça que votre marche à reusi




    0
  • Amad Malik
    8 mars 2011 at 21 h 09 min -

    « PREMIERE MANIF MZAB CONTRE LE POUVOIR ALGERIEN »
    Azoul grand peuple Mozabite imazighen algerien.
    Votre courage a revendiquer la liberte, vos droits et plus de dignite nous laisse mediter sur nos hesitations. Unis et fiers vous avez brave les forces de securite du pouvoir pervers, incompetent, corrompu et criminel algerien.
    Votre courage nous encourage, nous les etudiants, intellectules, travailleurs, chomeurs…ect a suivre votre voie, celle de la TUNISIE HEROIQUE.
    Nous disons a ce pouvoir: »PARTEZ AVANT QÚ´IL NE SOIT TROP TARD POUR VOUS ET VOS COMPLICES CRIMINELS!
    Si vous ne me croyez pas: »RESTEZ! MAIS CE SERA ALORS TROP TARD ET TANT PIS POUR VOUS »
    C´est le sage Cheikh EL GHARDAOUI qui l´a predit, et l´histoire nous le confirmera bientot.
    vive la JEUNESSE ALGERIENNE, VIVE LA LIBERTE, VIVE LA DEMOCRATIE. NIDHAL! NIDHAL! HATHA YASGOUT ENIDHAM ELKHABITH.
    MALIK




    0
  • Amad Malik
    12 mars 2011 at 19 h 12 min -

    « LES PREUVES PAR 1000! »
    Azoul grand peuple courageux du M´zab.
    Enfin ca commence, le pouvoir algerien pervers, incompetent, corrompu et criminel vient d´etre denonce par la chaine Tv Germanophobe « Arena » sur les milliards de l´argent sale depose dans les banques suisses .
    A lui seul, Si Dagua Boutef detient le record avec seulement 907 millions de francs suisses, une petite partie, la grande partie qui se chiffre en billiards a ete « sortie » et deposee aux Emirat Arabes Unis ou il possede des biens immenses. Pour rappel il n´a aucun enfant pour heriter de ces sommes colossales.
    Et les ministres, Caporaux-generaux, colonels, FLN, RND, leurs familles et leurs valets, a combien se chiffres les sommes deposees a l´etranger, mais surtout les biens achetes avec l´argent des chouhadas et du peuple trahis lachement.
    Comme dit le proberbe: « Un bien mal acquis ne profite jamais! ».
    Et les preuves par 1000 viennent de sonner le glas pour les VOLEURS algeriens. Ben Ali, Mubarak, Ali Abdellah, Ghaddafi sont les premieres victimes et bientot le TOUR des Assad, Med V, Boutef, Belkhadem, Ouyahia et consort.
    A QUI LE TOUR?
    On le saura bientot, car l´histoire est en marche SUR EUX, et leur destin trace.
    Vive la jeunesse algerienne UNIE, vive la liberte, vive la democratie… A bas les moutons et les voleurs ou qu´ils soient. Nidhal, Nidhal Hatha Yasgout Enidham el Khabith!
    Malik




    0
  • nd
    26 mai 2011 at 15 h 03 min -

    mais mes amis quand est ce que cette manif a eu lieu car ils ont pas précisé la date merci




    0
  • Congrès du Changement Démocratique