Édition du
30 March 2017

Grève des paramédicaux: Les sanctions commencent à tomber

par Salah C., Le Quotidien d’Oran, 10 février 2011
Deux jours après l’entame de leur grève, déclarée illégale par la justice, les premières sanctions contre les grévistes sont tombées hier à l’encontre des paramédicaux occupant des postes supérieurs.

L’administration qui a reçu dès le premier jour une note ministérielle pour le pointage a été suivie hier par des sanctions administratives notamment de rétrogradation. A Oran, où le SAP n’est implanté qu’au niveau de certains établissements comme les EHS pédiatrie de Canastel et d’ophtalmologie, la coordinatrice nous apprend que les grévistes ont été notifiés de leur rétrogradation par l’administration. A Alger, où le SAP est implanté sur 39 secteurs sur les 40 que compte la wilaya, on annonce également des mesures similaires.

Contacté à cet effet, M. Ghachi, le premier responsable national du SAP, a confirmé ces mesures en estimant que certains directeurs ont décidé de rétrograder le personnel gréviste en commençant par celui qui occupe des postes supérieurs. Notre interlocuteur a estimé que cette mesure ne fera que motiver davantage les grévistes pour continuer leur protestation étant donné que même les sanctionnés n’auront rien à perdre vu que ces postes de responsabilité ne leur apportaient rien. Quant au fait que la grève est déclarée illégale, le même responsable estime que seul le ministère du Travail est habilité à se prononcer sur cette question étant donné que toute la procédure légale a été respectée pour le dépôt du préavis de grève.

Selon lui, la tutelle ne peut en aucun cas être juge et partie et au lieu de revenir à la table de négociations pour débloquer la situation, elle signe et persiste pour continuer son harcèlement contre les grévistes.

Au plan du suivi de la grève, la situation diffère d’une wilaya à une autre et d’un établissement à un autre. Cependant, estime M. Ghachi, même si on accepte le taux avancé par le ministère, à savoir 11%, en terme d’effectifs c’est l’équivalent de 10.000 paramédicaux. En clair, la tutelle doit écouter les doléances et les préoccupations des grévistes. A Oran et à titre indicatif, l’activité était hier normale au CHU et à l’EHU, ainsi que dans la grande majorité des structures de proximité. Mais un gréviste nous dira que contrairement à d’autres corps, une grève dans le secteur de la santé peut passer inaperçue en raison de l’obligation d’assurer le service minimum.

Pour rappel, la décision du conseil national du SAP a été prise à l’issue du changement de la position du MSPRH qui par le biais de son premier responsable avait annoncé sur le petit écran que le statut des paramédicaux n’est pas encore prêt et qu’il faisait appel à des agents sans couleur syndicale pour la confection de ce texte. Cette démarche, selon le SAP, est nulle et non avenue étant donné que le texte ne présente aucun ancrage juridique.

Le même syndicat accuse le ministre d’avoir utilisé le média le plus lourd à savoir la télévision pour annoncer le dépôt du statut, une manière apparentée, selon les paramédicaux, à «un antalgique sans effets». Le SAP tient enfin à décliner toute responsabilité quant aux risques d’enlisement de la situation et que toute «la campagne médiatique menée tambour battant pour casser la dynamique du SAP a échoué et a eu l’effet inverse».


Nombre de lectures : 1763
4 Commentaires sur cet article
  • Boreal
    10 février 2011 at 15 h 23 min -

    Comment une grève peut-elle être déclarée illégale dans la mesure où le droit de grève est un droit fondamental inscrit dans la constitution ?

    Par ailleurs, si une grève se déclenche de façon sauvage sans respecter un préavis minimum, l’employeur peut sanctionner un gréviste dans le respect du droit.
    Chez nous, on le rétrograde ! Cette manière de sanctionner est non seulement totalement démesurée mais en plus ce type d’agissement est contre-productif car il alimente le sentiment d’injustice. Evidemment, il n’y a aucun recours possible…
    Pour le Pouvoir toute revendication sociale est génératrice de désordre et de danger. Sa réaction devient agressive et hasardeuse. La gestion des conflits se fait hélas toujours à court terme par manque de capacité d’anticipation.
    Il temps que ces rapports entre l’Administration et les employés du service public s’affranchissent de cet état quasi féodal dans lequel ils sont depuis l’indépendance.

    Amicalement




    0
  • Gone
    11 février 2011 at 9 h 26 min -

    Qu: Quand un haggar se kamchi….qui montre sa queue?
    ré: un haggar supprême!




    0
  • Ammisaid
    11 février 2011 at 12 h 06 min -

    Attendez les sanctions de 50 ans de viols, de vols, de tortures, d’.humiliations et massacres !
    Attendez-les, elles arrivent avec leurs juges, leurs procureurs et leurs lois qui ne tremblent, qui ne se vendent pas et qui n’auront pas de vos rois et vos protecteurs !
    Attendez-les, elles sont entrains de sortir du ventre de la vérité, du ventre de la liberté, du ventre de la hogra, du ventre du deuil et du ventre de la misère !
    Attendez-les, elles affluent de l’exil, des tombes sans noms, des cimetières, des
    gourbis, des sans logis, des célibataires endurcis, des veuves trompées, des orphelins abandonnés, des handicapés délaissés, de soldats que vous aviez utilisés pour vivre dans l’impunité, la tranquillité et le bonheur que vous n’aviez pas mérité !
    Attendez-les, les sanctions que s’entassaient car il n’y avait plus personne pour les porter aux tribunaux que vous utilisiez pour condamner les innocents, les faibles et les hommes et les femmes sincères que vous ne cessiez de mépriser et d’ignorer !
    Attendez-les, les sanctions qui sorteront de la bouche de ceux que vous ne cessiez de menacer, de persécuter, d’arrêter et de torturer, de censurer et d’obliger à se soumettre à votre vilaine tyrannie, à votre perversité irréversible et déterminée et vos trahisons qui ont détourné notre révolution des objectifs qu’elle s’était aissaignée !
    Attendez-les, elles se sont mises à maracher, elles arriveront unies, fraternelles et armées de courage et de vérité de sud, du nord, de l’ouest et de l’est pour vous déloger des places et des lieux que vous aviez usurpés et pour vous réclamer de restituer les privilèges que vous vous êtes octroyés par la force de la mitraillette, des chars, des bombes lacrymogènes, de la baïonnette, du coteau, du sabre et des armes les plus sophistiquées !
    Attendez-les, ces sanctions que vous ne cessiez d’evitez malgré que vous les ayez mérités avant même que vous ne soyez rentrés de ce pays que vous aviez trahi et que vous n’aviez jamais, jamais, jamais, aimés !
    Attendez-les, l’heure de la vérité a sonné, l’ivraie va se séparer de la graine, le traitre va rejoindre la place qu’il doit occuper, le faux roi va rejoindre la place d’esclave qu’il aurait du ne jamais quitter, le criminel va sortir du palais et des bunkers luxueux pour occuper la place des prisonniers qui étaient condamnés pour avoir défendu la vérité, la dignité et la liberté, le voleur va restituer l’argent qu’il avait volé à la veuve et l’orphelin qui vivent dans l’antre de la pauvreté…!
    Attendez, la révolution de la dignité, de la fraternité, de la solidarité et de la liberté vient achever ce que nos martyres avaient, il y a plus de cinquante, entamé !
    Fraternellement à toutes et à tous




    0
  • said
    18 février 2011 at 19 h 47 min -

    salut, moi meme infirmier clinicien , continuez votre greve et dites aux responsable d`arreter d`intimider, de mepriser mais surtout de voir le cote positif de cette greve et de proceder aux changementset surtout travailler en collaboration au lieu de marginaliser les paramedicaux. voir ce qui se passe dans le monde et prendre un exemple afin d`ameliorer la qualite des soins et repondre aux besoins des clients(patients)




    0
  • Congrès du Changement Démocratique