Édition du
27 July 2017

Les raisons d’un échec.

Saïd Radjef

La classe politique algérienne, après l’échec qui a ponctué la marche d’aujourd’hui, ressemble à l’univers aux premiers jours de sa création lorsqu’il offrait un seul et même aspect : le chaos. Lorsqu’il n’était qu’une masse informe et confuse, un bloc inerte, un entassement d’éléments contradictoires, discordants et mal unis. Un univers ou chaque élément était un obstacle au développement et à l’épanouissement des autres.

La démobilisation et le peu d’engouement affichés par la rue, en réponse à l’appel de la coordination qui a exhorté les algériennes et les algériens pour marcher aujourd’hui  en faveur d’un changement pacifique au régime totalitaire en place depuis plus d’un demi siècle,  ne sont pas seulement le résultat du travail de sape entrepris par le DRS. C’est beaucoup plus le résultat de la démarche des partis politiques. En tout état de cause,  cette démobilisation et ce manque de solidarité avec « l’homme politique opposant » ne sont pas étrangers aux méthodes archaïques et populistes si ancrées dans les traditions de l’opposition algérienne.

Deux dictatures viennent de tomber grâce à la mobilisation de deux peuples, que rien ne distingue du peuple algérien, tant sur le plan culturel, civilisationnel qu’intellectuel. L’une en rendant l’âme à Carthage, et l’autre en s’essoufflant sur les bords majestueux du Nil.
Ni l’une ni l’autre ne semblent inspirer pour autant les élites algériennes qui ont préféré plutôt se recroqueviller sur leurs divergences superficielles et dont le comportement nous incite à nous poser ces questions : l’opposition algérienne est-elle aussi faible et aveugle au point de ne pas pouvoir déjouer le travail de fractionnement entamé par la police politique depuis l’avènement de « la révolution de jasmin » ? Comment donc le DRS a-t-il réussi a faire ressurgir les querelles et les haines du passé pour refroidir les ardeurs de toute une nation ?  
La parfaite illustration est que certains camarades ont refusé de marcher sous prétexte de voir les islamistes, le RCD et le MDS à cette manifestation. Cette attitude suicidaire, outre son caractère vaniteux, démontre l’immaturité politique  de celles et de ceux qui prétendent être les seuls représentants légitimes pour guider la jeunesse et la rue d’une façon générale vers des lendemains radieux. A cela hélas, s’ajoutent désormais, pour le grand malheur de la rue, les querelles de clochers au niveau des syndicats.

Pour empêcher la société de tisser des liens de solidarité et de fraternité avec les corps constitués, le pouvoir d’Alger désormais abandonné par ses tuteurs de Paris et de Washington, s’est préparé à l’éventualité d’une « révolution » en augmentant généreusement les salaires des policiers de 50% avec des rappels de trois ans décrétés en décembre dernier, alors que les gendarmes, les agents du CTRI et les troupes subalternes de l’ANP ont subitement reçu d’autres faveurs, d’autres privilèges et d’autres prérogatives extra constitutionnelles. Chose que la junte a refusé de faire au moment le plus fort du terrorisme.

Le peuple voue une haine viscérale à la dictature des généraux du DRS, mais refuse cependant de se reconnaître dans les querelles, les divisions, les hésitations et l’absente d’une stratégie concertée de l’opposition.
Le peuple algérien n’est ni dupe ni stupide. Comme tous les peuples de la terre, il aspire à la liberté, à la démocratie et à la diversité politique. Le mal n’est pas dans le peuple ; il est dans les élites. Aussi il est tout à fait exact de dire  que le changement prendra plus de temps en Algérie par rapport à la Tunisie et à l’Egypte.
Toutefois une chose est sure : en dépit de toutes les hésitations et de toutes les suspicions, le changement est inéluctable. Quelles que soient les circonstances, il aura lieu.

Que faire pour renverser le régime militaire en place depuis plus d’un demi siècle ?
Il n’y a pas de recette miracle. Il faut faire preuve de solidarité comme sont en train de le faire les différentes castes du pouvoir. Il faut rompre avec les archaïsmes du passé et du mensonge. Il faut cesser avec le populisme et faire preuve de sacrifice et de détermination politique. Le peuple algérien est aussi fort, homogene et généreux que les peuples tunisiens et egyptiens.


Nombre de lectures : 3991
178 Commentaires sur cet article
  • Toufik
    12 février 2011 at 21 h 16 min -

    salam,
    la question qu’il faut se poser est : y’a t-il une opposition NATIONALE en algérie ?? la réponse est sans equivoque : NON.




    0
  • Boudiaf
    12 février 2011 at 21 h 16 min -

    Désolé, ce n’est pas un échec. Le fait que des milliers d’hommes et de femmes sont descendus dans la rue, constitue en soi une victoire. Ils ont bravé la menace et la peur et ils sont sortis pour dire au mercenaires du pouvoir: DEGAGEZ.

    Maintenant, et tout comme l’on fait les tunisiens et les égyptiens, il faut que la résistance s’organise en Algérie et à l’extérieur du pays.




    0
  • Hamma
    12 février 2011 at 21 h 18 min -

    @Radjef Saïd, Tu as parfaitement raison, mais peut-on parler d’échec quand rien de concret n’a encore été tenté sur le terrain? Je comprends ton amertume, ta déception et ta colère et je les partage avec toi. Cette marche programmée n’est qu’un test. Ce n’est pas une provocation que de dire que les rues d’Alger et des autres Wilayas n’attendent que d’en découdre avec ce régime. Ce n’est pas le mot d’ordre de la coordination, j’en conviens, mais ce que je constate de visu ce soir à Alger n’est pas pour me contredire.
    L’explosion s’est programmée d’elle même et il sera impossible d’arrêter le compte à rebours.

    Fraternellement.




    0
  • rachid 2
    12 février 2011 at 21 h 21 min -

    Tout ce dont je suis sur c est que le DRS a infiltré tout le monde et a manipulé les uns contre les aures … ce soir Boutef avec son clan , les generaux sanguinaires et leur clan et bien sur sans oublier Ksantini et Ami Said et les sbires du FLN pour feter leur victoire sur le peuple … Mais rassurez vous que la volonté du peuple est la plus forte et que leur fuite est tres proche et ce n’est que partie remise … vive les tunisiens et les egyptiens et ce soir je me sens plus proche d’eux que de certains algeriens …




    0
  • hamza
    12 février 2011 at 21 h 24 min -

    Je suis entièrement d’accord avec vous monsieur.Je l’ai déjà dit.Si nous attendons les partis politiques pour faire la révolution, peut-être en l’an 2099.En Tunisie et en Égypte,c’est le peuple qui a fait cette extraordinaire révolution et non pas les partis.




    0
  • medjeri
    12 février 2011 at 21 h 26 min -

    votre analyse est pertinente mais permettez moi de vous informer que j’etais sur place et ce que j’ai vu m’a donne beaucoup de jeunes non affilies a aucun parti et chez lesquels j’ai constate une veritable prise de conscience ils disent ne plus rester en marge de la societe et decides a prendre leur avenir en main j’ai constate la presence remarquable de beaucoup de femmes tres courageuses de ali belhadj qui a rejoint la manifestation je vous assure qu’il y avait du monde aussi dans la manifestation qu’en retrait je pense que c’est un bon debut le debut de la fin de ce regime pourri




    0
  • Alilou
    12 février 2011 at 21 h 30 min -

    Avec de l’amertume plein le coeur que j’ecris ces quelques mots.
    Nous sommes un GHACHI de peureux et sans dignité, je l’avais cité dans un de mes posts, c’etait voué a l’echec et ils sont fort ceux qui utilisent l’argent du peuple pour se maintenir au pouvoir car ils savent que les algeriens sont tous devenu des khobzistes sans exception, il n’y a plus d’honneur en algerie, nous avons vendu notre ame au diable en echange de quelque euro…ce qui me fait mal au coeur de facon atroce c’est nos glorieux martyres entrain de se retourner dans leur tombes en ayant sacrifié ce qu’il leur etait le plus chere, le valeures ames, pour nous les LACHES, on ne vaut meme pas un dime, vous pensiez vraiment pouvoir les deloger de cette maniere, les militaires, les policiers, les gendarmes et les milices, les pro Boutef et Toufik vont faire la teuf ce soir et dormir en paix, ils n’ont desormais plus rien a craindre de nous, on a rien dans le pentalon, ils achetent qui ils veulent tant que les laches sont pret a prendre le fric, ces pretendu algeriens (flic, gendarmes, militaires et CO) ont choisi leur camps, pour notre liberte et notre dignité desormais c’est un message claire, il faut verser le sang encore du sang et toujurs du sang, cette nation qui est l »ALGERIE est un veritable vampire, car NOUS AVONS TRAHI LA MEMOIRE DE NOS MARTYRES, nous avons donc herité leur malediction, des lions sont tombés au champs d’honneur pendant que les hyennes sont entrain de devorer cette nation et nous soit disant de hommes on observe avec la peur au ventre.
    Vous pouvez ecrires toutes les lettre possible et imaginable, ils ne partiront jamais, ils n’ont pas ou partir car l’ALGERIE EST LEUR BUTIN ET NOUS NE SOMMES QUE LEUR ESCLAVES nos vies dependent de leur bon vouloir, ils ont droit de vie ou de mort sur nous, car nous sommes des laches.
    On les supplis pour nous jetter quelques miettes ou un os…
    Restons chez nous et prions que demain ALLAH descendra sur un nuage nous delivrer de l’ogre…nous merritons notre sort et tout ce qui nous arrive…
    On ne se revolte pas sur un RDV pris un mois en avance…UN AMI M’AVAIT AVERTI QUE JE ME FAIT DES ILLUSIONS ET IL A RAISON…ON NE LES DELOGERA JAMAIS CAR NOUS SOMMES UN GHACHI…PAS UN PEUPLE…

    ADIEU…




    0
  • Nacera Kherbouche
    12 février 2011 at 21 h 45 min -

    Bonjour,

    J’aime votre analyse et pour cela je trouve que votre titre ne correspondrait pas vraiment au texte. Si avec toutes ces hypothèses, et avec les barrages, les 30000 policiers, il ya eu quand même beaucoup d’algeriens qui sont sortis, pour moi ce serait un succès. Petit certes, mais loin d’être un echec.




    0
  • Alilou
    12 février 2011 at 21 h 47 min -
  • fateh04
    12 février 2011 at 21 h 52 min -

    Le peuple a raison de ne pas suivre un dictateur pour chasser un autre. Un dictateur peut en cacher un autre.Le peuple Algérien est conscient de ses intérêts. Il semble dire à ces démocrates « Fakou »
    mais quand l’heure viendra, il n’attendra aucun appel, il saura reconnaître les braves.




    0
  • Ayaniw
    12 février 2011 at 21 h 55 min -

    Vous avez l’heure juste Monsieur Radjef,le soulèvement du peuple algérien est inéluctable. Toutefois, ce dernier ne pourra atteindre ses nobles objectifs sans l’implication immédiate d’hommes politiques sincères et de charisme insoupçonnable qui jouissent encore du respect du peuple. Cela m’amène à me poser des questions sur ce silence inquiétant du zaïm Hocine Ait Ahmed pour ne citer que lui. Un si grand homme, au crépuscule de sa vie, ne devrait-il pas prendre encore une fois ses responsabilités et s’afficher en tête de ce soulevement tant souhaité et tant attendu comme vient de le faire l’égyptien Mohamed El Baradei? La présence des ces sincêres et reconnus opposants donnera des ailes aux jeunes qui se surpasseront et le pouvoir mafieux n’y pourra rien puisqu’il sera sous les feux de la rampe et tout ce qu’il tentera de faire sera répercuté par tous les médias internationnaux coome ça a été si bien fait dans le cas de l’égypte.




    0
  • JUSTICE
    12 février 2011 at 21 h 57 min -

    J’ai des nausées.
    Quelle honte pour les gens d’Alger. C’est bien d’aller faire des courses de dernière minute, puis se terrer dans leur F… comme des rats, et puis se poster à leur balcons comme des cigogne.




    0
  • Mohamed YAHIAOUI
    12 février 2011 at 21 h 58 min -

    Assalamo Aleikoum
    Il est vrai que la mobilisation a été tres faible en Algérie , nous ne pouvons que remercier et feliciter les manifestants qui ont eu le courage de descendre dans la rue, et en particulier les deux valeureux défenseurs des Droits de l’Homme , Maître Ali YAHIA ABDENNOUR , et Maître BOUCHACHI.
    Il faudrai mettre de côté toutes les divisions, se reunir sans essayer de récuperer quoi que ce soit pour son propre compte ,puisque l’objectif et le changement total du régime militaro-police -politique qui étouffe l’Algérie .
    En ce qui concerne BOUTEFLIKA , ne soyons pas naif jusqu’à la bêtise , le DRS attend des pressions sur ce Président fantôche et corrompus ,pour le pousser vers la sortie ,le remplacer par un autre guignol , et nous faire croire par un message tel que  » Je vous ai compris  » .
    Il faut demander le depart non seulement de BOUTEFLIKA et de son frère SAID qui esst devenu archi-millardaire , mais aussi de tous les Généraux ,mettre leurs noms sur des banderoles , Le Général Mohamed LAMARI ,chef du DRS la police polique chargée de la repression et de la torture , et de ses adjoints les généraux , M’henna DJEBBAR , Bachir TARTAG , Kamal ABDERRAHMAN , sans oublier les Généraux qui tout en étant à la retraite continuent a tirer les ficelles dans l’ombre et soutiennent les généraux en active
    le général Gaid SALAH chef d’Etat-Major de l’ANP toujours en activité, le général Khaled NEZZAR l’assasin d’octobre 1988 , Mohamed LAMARI , Mohamed TOUATI ,les criminels du coup d’Etat du 11 janvier 1992 et leurs complices cités ci-dessus, sans oublier le Général Abdelmalek GUENAIZIA actuel vice-Ministre de la défense, et un autre assassin et tortionnaire des enfants d’octobre 1988 le Général Mohamed BETCHINE
    La liste est longue,mais nous avons les noms et grades de tous ceux qui ont organisé les escadrons de la mort et les massacres de civils Algériens apres le coup d’Etat militaire de 1992 .
    La fortune de tous ces criminels et leurs complices civils s’élève à environs 120 milliards d’Euros détournés depuis plus de 20 ans ceci reste à vérifier auprès des instances internationales compétentes ;
    Dans les prochaines manifestations ,il ne faudra pas oublier les Ministres et chefs de partis politiques qui ont soutenus l’éradication , Khalida TOUMI (ex-Messaoudi ) Ahmed OUYAHIA etc…
    Tout le système doit être dénoncé, ils doivent tous partir, le Gouvernement de transition pourra être assuré par les représentants de la Ligue Algerienne de Défense des Droits de l’Homme ,en qui nous avons entièrement confiance, avec un chef historique de la Révolution de 1954 ,Hocine AIT AHMED et son fidèle entourage.
    Diffusons les noms des Généraux assassins partout ,sur tous les médias du monde, ils faut qu’ils soient connus , BOUTEFLIKA n’est pas seul , ma marionnette doit partir avec les tireur de ficelles
    EN AVANT,nos frères et soeurs en Algérie qui sont sur le terrain compte sur nous
    COURAGE




    0
  • Lamris Fouzia
    12 février 2011 at 22 h 00 min -

    Un article qui va dans le même sens trouvé sur Algérie-focus.

    La marche du peuple n’a pas eu lieu

    Poste par Sat fév 12th, 2011 categorie Editorial. Vous pouvez suivre les reponses via RSS 2.0. Vous pouvez commenter et trackbacker cet article Print This Post Print This Post

    La marche du peuple n’a pas eu lieu. Selon la CNCD, 5.000 manifestants étaient présents à la Place du 1er Mai ce samedi 12 février, soit bien moins que toutes les estimations gonflées des médias nationaux et étrangers. Les Forces de l’ordre ont quadrillé les manifestants et ont géré la situation jusqu’à ce que tout le monde rentre chez lui.

    Les initiateurs de cette marche ont vite quitté les lieux et l’appel à la dispersion a été lancé dès midi. De sérieuses questions se posent sur l’intérêt et la légitimité d’une telle action qui n’a pas emballé les Algériens. La révolte des Algériens n’a pas eu lieu et certaines régions du pays ne savaient même pas qu’une marche était prévue dans la Capitale.

    Pendant que les jeunes, les plus sincères, tentaient de réclamer un changement de gouvernance, les hommes politiques se sont contentés d’assurer le show médiatique en sautant d’un plateau télé à un autre. Ce 12 février 2011 aura au moins eu le mérite de confirmer que si on devait réclamer un changement, il devrait inclure aussi bien le Régime, avec ses composantes civiles et militaires, que toute cette classe politique qui se revendique de l’«opposition».

    On vient encore d’assister à une autre vulgaire mise en scène médiatique qui n’a fait que décevoir encore plus les jeunes algériens qui n’arrivent plus à se reconnaître au sein de cette classe politique surannée.

    Ali B.




    0
  • Nacera Kherbouche
    12 février 2011 at 22 h 11 min -

    Alilou
    On peut être en colère et vouloir la sortir, c’est humain est souvent utile. Par contre, je crois qu’il faudrait s’assurer de diriger cette colère contre les bonnes personnes. Je suis en colère aussi mais en colère contre ce pouvoir qui a fait, fait et fera feu de tout bois. Rien n’a été laissé au hasard.
    Des lâches, des vendus, il y en a partout. En Tunisie, en Égypte et dans le monde entier. De plus, chaque individu gère ses peurs à son rythme et selon des niveuax différents. Le pouvoir a infantilisé, et tout fait pour maintenir l’algerien dans une ignorance confortable. Je n’excuse pas le peuple, seulemnt ce n’est pas en continuant à nous fustiger comme le fait le pouvoir et même plus du tout subtilemnt, ces dernières années que nous allons nous en sortir.
    Quand à préparer une manifestation pendant lgtps avnt, je ne pense pas que c’est ce qui s’est passé en Tunisie ni en Égypte puisqu’on en parle.
    Le pouvoir fait du bon boulot depuis des décénnies et notre réalité est que nous nous detestons nous ne nous faisons plus confiance. On parle souvent de l’élite, oui le peuple n’a plus confiance envers ses représentants, mais le pire est que le peuple ne se fait plus confiance. D’ailleurs en lisant beaucoup de textes sur les forums, je réalise que l’algerien actuel se déteste lui même. Avant qu’on puisse aimer et faire confiance, il faut d’abord s’aimer et avoir confiance en soi.




    0
  • rak
    12 février 2011 at 22 h 11 min -

    salam,azul bsr les ami(e)s

    je te rejoins entierement cher ami Alilou meme si ca fait mal au coeur.
    j’ai dit dans de nombreux posts ici meme, que finalement ce pouvoir est « beaucoup fort aalina »
    On est juste bons pour la critique et la « tharthara » et encore de derriere son ecran.
    je commence serieusement a penser que le peuple Algerien ne se liberera jamais, le regime seoudien ou le regime de khadaffi peuvent tomber mais pas le regime Algerien.
    ne nous voilons pas la face, on est devenu un peuple de laches avec un ego demesuré, c’est la seule chose que nous avons de grands.Chaque Algerien est devenu une republique de parlotte a lui tout seul
    c’est reparti encore pour 20 ans ou plus bye bye

    cordialement




    0
  • hakim
    12 février 2011 at 22 h 15 min -

    Il aurait fallu faire la marche le jeudi pour après remplir la rue le vendredi après la prière.
    Il aurait fallu aussi attendre que tous les partis d’opposition soient d’accord. Il y a eu précipitation et les jeunes ne comprenaient pas qui suivre et quoi faire. Autre chose, je ne comprends pas pourquoi brusquement les organisateurs ont arrêté la manif.
    Pourtant, il y a eu une contre manif pro-Boutef, ce qui signifie que le régime tremble vraiment.
    En Égypte et en Tunisie, le premier jour il y avait a peine 2000 personnes, mais ce sont 2000 personnes qui ont résisté et ont attendu le reste. Il y avait aussi Un Baradei qui a préparé le terrain et en qui le peuple égyptien a fait confiance, il s’est endossé sur les frères musulmans qui jusqu’à preuve du contraire ont été propres.
    Mais je vous avez écris un message que vous n’avez pas publié. Il ne faut pas désespérer , il faut se mobiliser davantage et attendre que le peuple soient prêt ou que le peuple se révolte comme le début janvier et sauter sur l’occasion et sortir en masse.
    Il faut faire d’autres manif chaque jeudi soir jusqu’à ce que les jeunes du quartier sortent.
    Il faut aussi créer des regroupements de quartiers qui peuvent déclencher a tout moment. Toute une organisation que les autres pays ont fait pour se débarrasser de Zine et Mbarek.




    0
  • kaddour
    12 février 2011 at 22 h 18 min -

    En partie, l’échec de la tentative de la marche d’aujourd’hui est le résultat de l’échec de la marche du 14/06/2001. Quel gâchis et que de temps perdu.
    Peut-on encore parler de peuple Algérien uni,solidaire et luttant pour les mêmes objectifs? A méditer.




    0
  • JUSTICE
    12 février 2011 at 22 h 27 min -

    Déçu, je le suis profondément.
    En toute sincèrité, moi qui suis un fan de tous les forums, désormais je ne reviendrai plus perdre mon temps derriére mon clavier.
    On ne prend pas rendez vous pour des evenements pareils, ça doit être spontané sans aucun calcul. En 2001 la kabylie s’est réveillée comme un seul homme, chers concitoyens d’autres régions méditez…




    0
  • ahmed.22
    12 février 2011 at 22 h 39 min -

    @alilou

    Je comprend ton énorme déception et je la partage,je suis déçue ce soir…J’attendais beaucoup meme si je savais que le régime des ces crapules est beaucoup plus criminel que nos voisins…bref… Apparemment certains ont jugés de ne pas se joindre car ils sont eux légitimes……pffff au nom de qui?de quoi?toujours pareil,toujours divisés…les Algériens sont laminés,fatigués surtout psychologiquement.Et maintenant?Allons nous regarder le train passer et rester a quai?Voulons nous rentrer dans l’histoire comme héros ou lache?Alilou ca fait longtemps qu’on attend que ca bouge et je remarque que nous sommes souvent décus.Pourtant j’ai toujours aimé mon pays et son peuple tel qu’il est,je suis persuadé que le changement est possible,que nous devons etre solidaire les uns des autres quelque soit nos appartenances politiques ou autres…Le combat doit continuer,as tu oublié que les moudjahad ont combattu les forces coloniales alors qu’ils étaient moins nombreux,moins armés etc….et ils sont partis quand meme!Voila je compte bien lire tes posts encore toujours pertinents et partager mon thé…..




    0
  • echecs et maths
    12 février 2011 at 22 h 42 min -

    UNE REUSSITE N EST JAMAIS DEFINITIVE ET UN ECHEC N EST JAMAIS FATALE .JE TIENS A FELICITE TOUE LES PERSONNES QUI ONT PARTICIPES A LA MARCHE D AUJOURDUI. LE LUTTE CONTRE LE SYSTHEME A COMMENCE AUJOURDHUI GRACE A VOUS .




    0
  • Le marcheur
    12 février 2011 at 22 h 46 min -

    Bonjour
    Aujourd’hui je suis triste pour le peuple Algérien qui n a pas encore réussi a trouver ce fameux Starter pour enclencher et faire démarrer la révolution. Le momentum etait la et on est passe a cote. Pourquoi? Je pense sincèrement parceque entre le vrai peuple et les hommes politiques il existe un hiatus que le pouvoir actuel a su élargir afin de maintenir cette déconnection. Les personnalités politiques de l opposition semblent montrer des priorités qui n appartiennent pas au peuple. Ma perception est que le discours est plus centre sur comment ne pas se faire doubler que sur comment faire tomber le régime actuel et créer une nouvelle république démocratique.
    Je dis tout cela tout en étant conscient que pour moi c est très facile de dire ce que je veux . La crittique est aisée mais l art est difficile. Cependant, je crois que le paradigme de la lutte pour le changement pourrait être change et que d’ autres moyens de la
    contestation devraient être envisages pour que le processus soit enclenche de manière sûre et durable.
    J aurais tant aime pouvoir crier moi aussi: Je suis fière du peuple algérien et de la révolution populaire .
    Peut-être le jour ou la jeunesse décide vraiment de choisir la lutte que la harda. Mais encore une fois je suis loin de pouvoir me permettre de donner des leçons, moi qui ai
    choisi l exil au combat. Honte a moi et a mes semblables




    0
  • nina
    12 février 2011 at 22 h 48 min -

    salam
    @alilou
    ne désespère pas
    l’echec de cette révolution c’est sa programmation et aussi le choix d’un samedi et pas d’un vendredi comme en Égypte, la coordination des partis de salons et pas de la rue il faut aller aux jeunes les sensibiliser et déterminer l’objectif de cette révolte plus exactement les principales revendications car ce pauvre peuple a déjà subi des coups de ce maudit régime.inchaallah notre revolution aura lieu dans les prochains jours un vendredi je l’espère.




    0
  • AS
    12 février 2011 at 22 h 50 min -

    c’est juste le debut… maintenant une foiss l’agent de laa DSt Saadi parti… facile de reorganiser de nouveaux rassemblements…

    une info top … Paris est dans tous ses etats… ordres de faire silence dans les medias !




    0
  • yazid
    12 février 2011 at 22 h 54 min -

    Pour les lescteurs du LQA ce temoignage du chroniqueur du journal le quotidien d’Oran rapporté par le journal en ligne DERNIÈRES NOUVELLES D’ALGERIE

    « Kamel Daoud, chroniqueur au Quotidien d’Oran, est revenu pour DNA sur son interpellation par des policiers en marge du rassemblement tenu aujourd’hui à la place d’Armes qui a été violemment dispersé par un impressionnant dispositif.

    « La manifestation tirait à sa fin et la réaction policière autant brutale que disproportionnée avait créé une panique générale parmi les manifestants. Sous mes yeux, un universitaire a été pris à partie par des flics en uniforme et en civil qui ne le relâcheront qu’après qu’il se soit présenté. Apparemment vexé par sa réaction, les policiers s’entendront pour le coincer un peu plus loin et lui faire sa fête. En les entendant, j’ai rejoint l’universitaire lui conseillant de changer d’itinéraire, chose qu’il fera, mais les flics ont repéré mon manège et me sont tombés dessus. ».

    Le calvaire ne fera que commencer pour Kamel Daoud qui sera rudement molesté, les mains et les pieds pris dans de véritables étaux humains et trainé sur une cinquantaine de mètres avant de « comparaitre » devant les flics dans un espace « réquisitionné » à l’intérieur même du siège de la mairie d’Oran. »




    0
  • Ahmed Kaci
    12 février 2011 at 22 h 57 min -

    La marche d’aujourd’hui n’est pas un échec, mais ce n’est pas une victoire. C’est juste comme on dit un round d’observation. ça sert toujours. personnellement je n’étais pas acquis à cette action, mais je l’ai soutenue parce que des gens intègres, autonomes et honorables ont en appelée. ce que je reproche à la coordination c’est son manque d’ambition, son ambivalence, comme si d’une part elle ne désespérait pas d’une grosse initiative de la part du régime dans le sens de l’ouverture et en même temps elle n’avait pas trop d’illusions sur une telle issue. D’où des revendications en deçà de ce que les Algériens attendaient. Je m’explique là-dessus: Deux révolution viennent de passer devant nos fenêtres (tunisienne et égyptienne), nous n’y avons pas pris. Tant mieux et tant pis. Tant mieux parce que les expériences des autres nous apprennent des choses. Des fois plus que nos échecs. Et cela ne permet d’approfondir, de formaliser nos revendications, de manière la plus concrète possible alors qu’en Tunisie et en Egypte ce travail est en train de se faire ou se fait dans la douleur. En Egypte, l’expérience tunisienne a été aussi d’un apport formidable: la constituante est posé comme revendication fondatrice de la révolution après celle du départ de Moubarek.
    Il suffit de regarder les revendications de la CNCD pour s’apercevoir que les slogans ont pris le pas sur la vision réaliste des choses et la juste perception de l’état d’esprit des masses. C’est pourquoi de mon point de vue, il faut vite se ressaisir et aller aux fonds des choses et ne pas se contenter de bonnes et vagues intentions comme la « justice sociale », « la démocratie et le changement » qui ne veulent rien dire. Cela m’étonne qu’ils provoquent un quelconque espoir chez le peuple tellement il les a entendus dans la bouche des tenants du pouvoir. C’est pourquoi enfin, nous devrions apprendre de l’expérience tunisienne et égyptienne, le luxe de l’élaboration à priori et constituer un large front de résistance et de mobilisation pour faire aboutir une véritable état démocratique impulsée par une véritable société civile démocratique, tolérante, juste et généreuse. C’est également des voeux pieux, mais je le dis et le répète élaborons cela de façon à ne laisser point de doute à personne et de façon à ne permettre aucune brèche d’où pourrait s’infiltrer les opportunistes et les forces chargées de mission. Nous le devons aux Algériens et nous le devons à l’Algérie pour que la colère qui gronde ne soit pas énergie destructrice et chaos.
    De grâce, le temps n’est pas au dépit, à la résignation. Les élites devraient être à la hauteur du peuple qui sait d’avance, par intuition ce qu’il doit faire mais ne veut pas aller au charbon sans qu’on lui dise dans quelle direction d’autant que les révolution de Tunisie et d’Egypte lui ont ouvert les yeux, fait reculer la peur. Remettons-nous en cause et soyons à la hauteur de ce peuple et mettons de côté tous les compromis qui sont autant de compromissions que ce soit avec le pouvoir en place, que ce soit avec les pseudo-opposant et autres salonnards et autres « faykine » de la 25ème heure.




    0
  • AS
    12 février 2011 at 22 h 57 min -

    que les gens honnetes appellent eux aux rassemblement, ils verront que meme les flics manifesteront avec eux si vous laissez la DST depuis Paris organiser des manifs a Alger ca va pas marcher !




    0
  • D B
    12 février 2011 at 23 h 00 min -

    Je voudrais poser des questions.

    Je voudrais faire quelques remarques.

    1/Comment se fait-il, qu’un journal comme El Watan, sans parler de tous les autres, fasse une telle promotion à cette manifestation, par des articles, des vidéos, des centaines de commentaires, alors qu’il n’a pas évoqué de la plus petite façon la marche de Ghardaïa. Sachant qu’El Watan ne passe pas la plus petite critique contre le DRS…

    2/Comment se fait-il que certains correspondants de chaînes étrangères, comme celui de BFM TV, aient annoncé des dizaines de milliers de manifestants, alors que nous savons tous qu’il n’y en avait pas plus de 1500?

    3/Pourquoi les caméramen des chaines de télé, ont utilisé une technique, très connue par les journalistes, qui consiste à ne pas filmer la masse des manifestants de loin ? Pour montrer le vrai nombre des manifestants. L’enregistrement des images s’est fait de près, et au ras des têtes, pour faire croire à une forte participation…

    4/Pourquoi Saïd Sadi, qui passait en boucle dans toutes les chaînes françaises, et d’autres, ne s’attaquait-il qu’au régime de Bouteflika, et qu’il n’a pas, à un seul moment, évoqué le rôle du DRS, et depuis quand le RCD est LE Parti de l’Opposition?

    5/ Comment se fait-il que les agents des forces de sécurité, qui se distinguent habituellement par leur grande brutalité, ont-ils été si délicats?

    6/Pourquoi la population d’Alger, dont le nombre d’adultes dépasse les deux millions, n’a-t-elle pas rejoint cette manifestation?

    7/ Pourquoi, malgré l’adhésion de personnalités charismatiques, et intègres, comme Me Ali Yahia Abdenour, et Me Bouchachi, et le syndicaliste Malaoui, cette marche n’a pas mobilisé?

    8/ Cette manifestation procédait-elle d’une technique de contre-feu, ou bien a-t-elle été une instrumentalisation d’un clan contre un autre, celui de lobbies financiers liés à un clan du DRS contre le clan Bouteflika ?

    9/Allons nous indéfiniment laisser ces manipulateurs se servir de notre jeunesse, qui n’a d’autre souci que de lutter pour une Algérie nouvelle, débarassée de tous ses parasites, tous ses parasites ?

    10/ Et si nous lancions un vrai appel, pour une vraie démobilisation civile, une action qui émane du peuple, et du peuple seul ?
    Une vraie révolution§ Pas une parodie de révolution, lancée par des habitants du Club des Pins…

    A VOUS LA PAROLE!!




    0
  • Med Tahar
    12 février 2011 at 23 h 02 min -

    Le titre est imparfait.
    Si le pouvoir a mobilisé 30 000 policiers, chapeau bas aux organisateurs aussi modestes soient-ils. Saluons le courage et la determination des femmes et des hommes qui ont regagnés aux premières heures la place du 1er Mai.
    Quant aux querelles de chiffoniers dont nous ont habitués ces petits partis ne nous interessent pas, et s’ils persistent à polluer ce mouvement ils devront être exclus par les initiateurs de la coordination.
    Le peuple est assez mûr pour reconnaitre les siens.




    0
  • Hamma
    12 février 2011 at 23 h 03 min -

    L’effet de surprise a été un facteur déterminant dans la révolution Tunisienne et un peu plus tard Egyptienne. Le monde entier ne s’attendait pas à voir deux dictateurs tomber en si peu de temps sur la pression de la rue.

    Celà n’était possible qu’en raison des facteurs suivants: (c’est un avis personnel)

    1.Ces révoltes ont été tellement spontanées dans ces deux pays frères que tous les partis d’opposition ont été pris de cours et ont dûs se résigner à les suivre et non à les diriger.

    2.L’organisation était impécable sur la place Tahrir surtout en matière de prise en charge des blessés et des familles. Les sit-in ont été présents malgré le manque de commodités. Les manifestants n’ont pas cédés un arpent de terrain ni à la police, ni à l’armée et encore moins aux baltaggias du régime.

    3.La détermination était le maître mot à la place Tahrir et à Tunis: »Erhal! » pour les uns et « Dégage! » pour les autres. Toutes les concessions faites n’ont pas ébranlées cette détermination.

    4.La couverture médiatique et surtout internet ont donné un nouveau souffle et un immense élan de solidarité à cette révolution.

    5.Le rôle pacifiant de l’armée dans ces deux pays a été le seul gage d’assurance que la révolution allait aboutir à son terme.

    Je crois qu’il y a d’autres paramètres qui rentrent en condidération, mais je crois que ceux sont là les plus importants.

    En ce qui nous concerne nous Algériens, nous devons nous rendre à l’évidence qu’en calculant, le régime calcule aussi. Comme je l’ai déjà dit, cette marche n’était qu’un test pour les deux parties en présence. 30 000 policiers pour 5000 braves manifestantes et manifestants me fait dire que le régime a vraiment peur et c’est déjà ça de gagné.




    0
  • Alilou
    12 février 2011 at 23 h 03 min -

    Ce que j’ai remarqué qui est un manque criare dans nos rangs c’est UN VERITABLE LEADER RASSEMBLEUR qui n’a jamais fait parti du systeme ni a une tendence vers une ideologie ou un parti pris, ni mouillé dans aucun complots ni corrompu…cette perle rare il faut la trouver, cette perle rare en qui tous les algeriens se reconnaitrons il faut la denicher, on ne peut rester eternelement dispersser, l’union fait la force, pour y arriver il nous faut un rassembleur qui parle la langue que le peuple comprends UN NELSON MANDELA ALGERIEN.

    NB: tant qu’il y aura des gens corruptibles les crrompteurs auront toujours de beaux jours devant eux.
    Honte a l’ARMEE, honte a la POLICE, honte a la GENDARMERIE qui sont encore de leurs cotés…honte a tous algeriens qui se laisse corrompte…

    SVP ne me parlez pas de khobza, car cette derniere il faut la manger propre et ne pas manger le pain de la disgrace…nous avons toujours le choix quelque soient les raisons…le choix comme la liberte et la dignité sont des FITRA MIN INDI ALLAH….

    ALI MOUTE WAKEF…en fumant du thé




    0
  • ali
    12 février 2011 at 23 h 05 min -

    je suis dans l’ensemble d’accord avec votre analyse sauf qu’avec un déploiement extraordinaire de moyens policiers, gendarmes et gardes républicains, c’est le pouvoir qui à montré sa lacheté et non les Algériens. Il y a + 35 000 policiers + tout les autres autour de la capitale, jamais il n’y a eu un si grand nombre de forces de police.
    La réalité est tout autre, il montre le visage hideux de la dictature en Algérie, sans fard dans toute son horreur, il est discrédité à l’étranger et les dirigeants algériens pour qu’un on porte plainte contre dans les instances internationales ne pourront plus sortir de l’Algérie.
    C’est le début de la fin pour les immondes criminels d’Alger. Il faut maintenir la pression par des manifestations en Algérie et les criminels se sauveront lachement. la première bataille à eu lieu il y aura d’autre et nous vaincrons les harkis qui polluent l’Algérie




    0
  • Mazal Mazal
    12 février 2011 at 23 h 18 min -

    Avez-vous remarqué une chose? Malgré qu’il y avait quelques milliers de manifestants, les caméras des chaines francaises ne fixaient qu’une personne – Dr SS. Pourquoi? C’est tout simplement le repoussoire. Comme ca le peuple restera à la maison! Fakou.

    Voila, échec et math du DRS! Dr SS = Kabyle (donc une marche qui ne concerne que les Kabyles). Dr SS = L’Ami à Toufik (donc la marche a été organisée par le DRS et doit etre un piège). Le système est un maitre de la division et de la manipulation. Ils ont toujours gagné par la ruse et notre manque de maturité politique et d’unité.

    La révolution pacifique doit s’organiser par des jeunes qui n’ont rien avoir avec la politique comme en Tunisie et en Egypte. Nos soit-disant « politiciens » ne pourront jamais s’unir et il faut reconnaitre que chez nous les Algériens, on a un syndrome dangereux de la Zaa’ama (pas tous hacha).

    Chacun de nous veux etre le Zaim. Si quelque chose ne provient pas de lui, elle est donc douteuse. Le jour ou nous tous deviendrons de vrais démocrates entre nous meme (le peuple) et mettrons l’Algérie avant nous meme, le système disparaitra à jamais.

    La thawra Tunisienne et Egyptienne sont des révolutions de jeunes inconnus et instruits. Jabouha Yaatihoum essaha. Laakouba lina InshAllah.




    0
  • saleh
    12 février 2011 at 23 h 18 min -

    En resumé il faut retenir que :
    – Pour garantir une plus forte mobilisation il faut l espace d expression ouvert a la population est c est justement que nore gouvernement qui a compris cela ne permetrra jamais des expressions dans les rues ou mediatiques DONC, le moment est venu pour essayer d’avoir une TELEVISION LIBRE qui emettera en Algerie par satelitte depuis l’europe ou les Usa; ET QUI VONT MEME LA SUPPORTER POUR PROMOUVOIR LA LIBERTÉ ET DESHABIER LA DICTATURE MILITAIRE. Combien ca coute et les algeriens QUI ASSPIRENT POUR LA LIBERTÉ doivent cotiser pour faire rouler cette chaine qui va faire redonner confiance aux gens de l opposition et faire montrer le vrai visage de not regime 2h/7 ce qui obligera la tv nationale a s ouvrire et permetre la contradiction
    Toutes ces revolutions qui ont abouter ne l’ont faite que parcequ il y avait des media qui ont mobiliser la population..
    Ce que fera une tv libre est de beaucoups ce que pourra faire des partis sur le terrain en algérie avec toutes les obstacles qu ils rencontrent..

    – L’opposition doit s’unir sur un minimum vital de demandes..et il faut viser les plus fondamentales..Liberté de l expression mediatique etc.. ca va etre la premiere .
    Cest cette expression qui va changer la perception qu’aurons les gens algeriens et algérois qui sont endoctrinés par des analyses du DRS 15 fois par jours..

    tous les autres moyens comme l internet, facebook etc sont tres limités pour le moment en algérie et leur contenu est toujour censuré par le DRS.

    En conclusion : 2 heures de sensibilisation par jour pour révéiller les algériens hypnotisés par le DRS est la révolution poura recommencer




    0
  • Tweets that mention Le Quotidien d’Algérie » Les raisons d’un échec. — Topsy.com
    12 février 2011 at 23 h 18 min -

    […] This post was mentioned on Twitter by Fairuz Basalamah, Elie Levasseur, Tom Lamb, berahm, diego and others. diego said: Le Quotidien d'Algérie » Les raisons d’un échec. http://bit.ly/f4fhky #Feb12 #algeria […]




    0
  • ahmed.22
    12 février 2011 at 23 h 25 min -

    Je me suis rendu a la place de la république aujourd’hui et je peux vous dire que cette journée ne restera pas dans annales,c’était vraiment catastrophique pour ma part,je pensais que le mot d’ordre était;changer le système,drs dégage,alors que j’entendais crier;non a la polygamie,changer le code de la famille et bien sur boutef dégage…..J’attendais beaucoup de cette journée et elle n’a pas été a la hauteur de mes espérances.Vivement demain!




    0
  • rak
    12 février 2011 at 23 h 27 min -

    salam , azul, bsr les ami(e)s

    @notre ami DB

    vous posez 10 bonnes questions auxquelles je pense ( a l’instar de la tres grande majorité des Algeriens) nous devons partager avec vous, a quelque nuance prés, les memes reponses.
    ceci etant dit j’ai quand meme une remarque a vous faire, avec tout le respect que je vous dois Mr Benchenouf, en disant que les manifestants n’etaient que 1500 vous faites dans le meme registre que le sinistre policier en chef Algerien ould kablia ( ellah la yekebel allih) qui parle de 250 manifestants alors qu’il a du mobiliser 30.000 policiers pour les empecher de marcher et qu’il en a arreté 300 ( toujours selon lui), il a du y avoir surement 50 accouchements dans les commisariats!!!
    si vous me le permettez a vos 10 questions , j’ai une seule a vous poser:
    jusqu’a quand laisserons nous le champ libre a chaque fois que le RCD ‘noyaute » une initiative aussi louable soit elle? meme Ali belhadj son meilleur ennemi ne l’a pas fait et s’est joint a la marche « au coté » de Saadi.
    mon avis je l’ai devellopé a maintes reprises ici et c’est le suivant:
    une fenetre de tir s’est ouverte( a tou point de vue: ras le bol du peuple, tunisie, egypte, les moyens de communication, conjencture internationale… ) pour enfin se debarasser de ce regime
    exploitons a fond cette opportunité et ne nous laissons pas devier a chaque fois qu’une minorité se joint a nous, acceptons les tout en gardant le cap et en restant vigilant

    cordialement




    0
  • kaddour
    12 février 2011 at 23 h 27 min -

    Officiellement, Alger est la capitale de la république Algérienne, mais, les Algérois, apparemment,ne l’entendent pas de cette oreille. Et pour cause…
    Pour les mettre un peu dans le bain, peut-être faudrait-il que les marches soient d’abord organisées dans chaque wilaya avant de converger vers Alger pour la finale.




    0
  • Kamel Bouras
    12 février 2011 at 23 h 37 min -
  • kaddour
    12 février 2011 at 23 h 40 min -

    35000 flics pour mater les marcheurs, et quel est le nombre d’habitants de la capitale?

    Il faut faire appel le plutôt possible à Rabah SAADANE et ses ex-joueurs de l’EN. Ils sont les seuls capables de mobiliser. Avec eux, on marchera même à Khartoum.




    0
  • salem
    12 février 2011 at 23 h 54 min -

    Ayant suivi l’action politique de certains partis politique en egypte ,je peut vous dire qu’il ya un mois leurs manifestations ne dépassaient pas les mille personnes,mais quant l’heure du changement a sonné on vu le ras de marée ,donc au contraire ce qui s’est passée aujourd’hui a mon avis est un début ,les manifestant du 12.02 ont montré la voie ,celle de la libération,sans oublier ceux qui ce sont mobilisée dans certaines villes occidentale.contrairement à ce que beaucoup le pense ,pour moi c’est un grand pas,je sais que des millions d’algeriens etaient de tout coeur avec cette action car il esperent le changement en algerie.JE PENSE QUE LA MAJORITEE SILENCIEUSES NE TARDERA A RENTREE SUR SCENE CE QUI SIGNIFIERA LA FIN DU REGIME.DANS LES ESPRIT CE REGIME ET FINI ,IL RESTE QUE LE COUP DE BALAI.




    0
  • Arezki Nait Amar
    13 février 2011 at 0 h 04 min -

    Gardons espoir !L’Algérien est difficile à démarrer,mais quand il se met en branle rien ne peut l’arrêter.Je l’ai constaté cet après-midi place de la république à Paris où se sont rassemblé des milliers d’Algériens et d’Algériennes qui scandaient « Bouteflika dégage », »DRS dégage », »Abas le régime », » Abas les généraux » , »Liberté et démocratie pour le peuple »,etc.Des Egyptiens et des Tunisiens portant des drapeaux de leurs pays respectifs se sont joints à nous pour apporter leur soutien et leur solidarité au peuple algérien dans sa lutte contre la dictature.
    En 20 ans de présence à Paris , c’est la première fois que j’ai vu une forte mobilisation d’Algériens et d’Algériennes issus de toutes les couches sociales et de toutes les tendances politiques.




    0
  • echecs et maths
    13 février 2011 at 0 h 10 min -

    @db
    vous avez entierement raison c une conspiration.
    LORSQUE DES HOMMES COMME ALI YAHIA ABDENOUR RALIE LE RCD .IL NE FAUT PAS S ATTENDRE A SE QUE LE PEUPLE ALGERIEN LEUR FACE UNE OVATION .
    les choses serieuses commenceront lorsque le ffs decidera de reagir au moment opportun .
    je ne suis ni kabyle ni membre fe ce paryis




    0
  • Sadek
    13 février 2011 at 0 h 14 min -

    On a entendus beaucoup de voix discordantes avant cette marche. D’abord celle Souadia puis celle du capitaine Chouchane pour ne citer que ceux là. L’échec était prévisible.
    Que valent les opinions des uns et des autres, si celles-ci vont à l’encontre de l’élément essentiel du débat qu’est la mobilisation citoyenne sans faille oh combien vitale pour déloger ces bandits.
    Si telle est notre incapacité à faire abstraction des détails au profit de l’urgence de la mise en marche d’un processus de changement rassembleur, alors ce pouvoir aura encore de beaux jours devant lui.
    Si Saïd Sâadi représente un tel obstacle pour la réalisation d’un consensus unificateur, alors demandons lui de s’éclipser (il le fera s’il est sincère dans son opposition au régime et s’il est vraiment conscient de l’enjeu politique) ou alors créons un CNCD-bis (le message s’adresse aux anti-Sâadi) et investissons la rue avant la fin de cette semaine. Je ne suis pas un sympathisant du RCD et je m’en fou totalement des visées politiques de Sâadi. Ce qui importe à mon sens et que le peuple soit guidé vers le seul objectif qu’est le recouvrement de sa souveraineté.
    Ce clivage idéologique interminable qui traverse nos élites ne fait qu’agrandir le fossé entre le peuple et ses représentants. Le temps presse car le peuple est sans repères et l’Algérie est en danger.




    0
  • Hassen Terro
    13 février 2011 at 0 h 19 min -

    Ce n est pas un echec au contraire c est une victoire en Algerie la revolution a commencer en 1988, tout le monde sait que la mafia gouverne ils ont affaiblient et ont prouver au monde que c est les pires des dictateurs sur terre ce n est qu une question de temps. Il va faloire nous organiser




    0
  • ouhib mustapha hakim
    13 février 2011 at 0 h 21 min -

    salam
    qui a prie la décision de reporte la marche du 9 au 12?
    c’est comme déclarer la guerre et annoncer le jour de l’attaque en plus en sachant que l’ennemi et plus fort et ses taupes sont parmi vous et nous.
    le RCD (Rassemblement Contre la Démocratie)depuis sa création 0/100 positif rien rien rien en plus 100/100 de la merde.
    en sais que les jours de se pouvoir sans compter et ont sais aussi (pas tous)qu’il partira exactement comme la France et parti de notre cher payer.
    pour la marche du 12 oublier la, point.




    0
  • hichem
    13 février 2011 at 0 h 23 min -

    Arretez de vous plaindre ,ce n’est qu’un début.L’essentiel est que la révolution est présente dans la rue.Aujourd’hui,sur la place du 1er mai, j’ai découvert une jeunesse plus que déterminée.Il faut juste maintenir la pression et l’effet boule de neige se produira sans aucun doute.




    0
  • nomade
    13 février 2011 at 0 h 28 min -

    tous ceux qui je connais et avec lesquels j’ai abordé le sujet algerie ,said saadi et le rcd , traitent said saadi de tous les noms. il n y a pas un algerien que je connais ,arabe ou kabyle, qui dit du bien de lui.
    une révolte sans lendemain, sans suite,parceque les algeriens sont refractaires a tout ce qui rcd ou said saadi.

    des langues disent que saadi et ait hamouda logent au club des cretins , je ne pense pas que des gens qui se demarquent du peuple , vont le défendre.

    said saadi est en laisse dont l’autre bout se termine a ben aknoun.

    saadi saadi ne s’attaque qu’a boutef et son clan ,
    il ne s’est jamais attaque au drs . il ne veut que la tete de boutef tout en gardant le systeme de ses maitres et amis.

    si on marche avec saadi autant marcher avec toufik.

    les algeriens ne veulent plus etre les dindons de la farce.




    0
  • Hadj Mrizek
    13 février 2011 at 0 h 29 min -

    Il faut appeler à des marches sur l’ensemble du Territoire.
    Dans la vie d’un peuple, il y a toujours des périodes de flottement. Désemparé par la crainte du lendemain, usé par l’épreuve et, surtout, lassé par les expériences infructueuses, le peuple, avant de se lancer, fait une halte, une halte salutaire, puisque, c’est un recul pour un grand élan. La présence de certains acteurs et la façon dont les choses ont été préparées ont achevé par ne pas me convaincre de la réussite de la marche. L’Algérie, ce n’est pas la Tunisie ou l’Egypte, détrompez-vous !
    Le pouvoir est loin de ressembler à celui de ces deux pays, dont l’ossature est plutôt pyramidale: il y a un roi et toute la cour derrière. Combien y a t-il de rois en Algérie? Le pouvoir algérien c’est l’Hydre de Lerne.
    Ce n’est pas le moment de baisser les bras,tout à fait d’accord mon cher ami, Ahmed Kaci, seulement, il faut réajuster le tir et inscrire à l’ordre du jour d’autres initiatives.
    « L’absente d’une stratégie concertée de l’opposition », dites-vous! Mais de quelle opposition parlez-vous? Celle qui a servi de « bras démocratique » du régime depuis plus de 2o ans, Monsieur? Le peuple n’est pas dupe; on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps. Voilà pourquoi il n’y a eu pas foule dans les rues d’Alger. Je propose une autre formule. Il faut appeler à des marches sur l’ensemble du Territoire, dans les villes, les communes, les villages, même les plus reculés. Il y a certainement des « pyromanes de la lutte » dans tous coins et recoins de l’Algérie. Ainsi, il sera difficile au pouvoir de mettre des policiers dans chaque douar. A moins que Alliot-Marie y prête main forte. La presse internationale ne manquera pas de rapporter l’incendie géant qui emportera, à coup sûr, les dinosaures. A méditer




    0
  • HADJ-LAKHDAR
    13 février 2011 at 1 h 09 min -

    Salam aîlaykoum,

    C’est une véritable honte qui vient d’être infligé au peuple algérien aujourd’hui !!!
    Voilà pourquoi la jeunesse ne croit plus en ses aînés !!….et que la seule échappatoire ne leur reste que la violence contre leur ainés peureux et résignés et par là-même tout ce qui représente le pouvoir. Cette jeunesse n’a connue que la violence, et faute d’un autre exemple, ne répond que par la violence, c’est presque normal ainsi !
    Le 12/02/2011 devait être un jour d’exemple de marche pacifique mais déterminé pour un changement total du système en place pour répondre à la jeunesse et à son avenir….malheureusement la société civile , les ainés, le peuple, la majorité qui voulait le changement par des voies pacifiques, étaient tous absents !!!
    Où êtes-vous peuple algérien, peuple d’Alger ! Ou, alors la révolution ? C’est l’autre, jamais moi ! Nous nous sommes ridiculisés aux yeux du Monde qui nous regarde et nous observe, même nos anciens colonisateurs rient sous table de notre déconvenue ! Même si il y avait une armada de policiers en face, cela n’empêchait pas d’être au rendez-vous de l’histoire ! D’autant plus que cette marche qui était populaire (tout parti, tout syndicat, toute association, tout citoyen sans distinction de région, de tendance, jeunes, hommes, femmes, etc.…) pouvait s’y joindre ! Et elle était pacifique !!! Pourquoi alors, que quelques braves, que nous saluons au passage ! Où est donc la majorité ? Il y a quelque chose qui n’est pas normal dans ce pays !!! Où sont les algériens qui veulent le changement ? Nous sommes donc tout simplement des lâches et nous méritons donc la violence de notre jeunesse qui veut vivre et décider de son avenir, par tous les moyens !!!
    Pour demander à un système de partir, il faut que tout le peuple soit présent !!
    Les organisateurs, soit ils l’ont fait exprès donc consciemment, pour étouffer la contestation dans l’œuf (comme à l’habitude : les nôtres sont des experts dans ce domaine), soit ils relèvent de la médiocrité que nous déplorons en Algérie depuis les effets de l’école « Benbouzid ! »…. Les policiers en place n’ont fait que leur boulot ! Et ils ont été ingénieux…bravo pour eux….si nous étions des milliers et des centaines de milliers, plus motivés et plus rusés, les choses auraient été tout autre, et certainement notre jeunesse qui bouillonnent aurait compris l’impact et l’utilité d’une marche pacifique pour atteindre l’avènement d’un système plus juste et équitable, à l’instar de l’Egypte et de la Tunisie sur la bonne voie de la justice et de la véritable démocratie.
    La piètre organisation de la marche d’aujourd’hui renseigne tout un chacun sur l’amateurisme et le manque flagrant de maturité politique des organisateurs qui ne savent que se chiffonnés entre eux lors des réunions organisatrices de la marche, alors que l’heure était à la fusion de toute les forces vives du pays et à l’union sacrée de tout les algériens sans aucune distinction, s’il y a des parasites, la décantation se faisant par la suite, après la récupération de notre Algérie des mains des despotes. Après les masques tomberont d’eux-mêmes et nous pardonneront ceux qui se repentiront, l’Algérie n’abondera aucun des ses enfants à condition qu’il se décide enfin d’œuvrer pour le bien de tout le peuple et de son avenir !
    La marche d’aujourd’hui n’étant pas spontanée, il fallait faire en sorte de bien couvrir tout l’algérois en prenant le risque inhérent à ce genre de démarche de dialoguer, informer, discuter, encourager (supprimer la peur du système), expliquer le but réel de la marche, insister, pour ceux qui adhérent, de la nécessité du nombre et de l’effet de masse qui impressionne tout un chacun ( l’effet des manifestations grandioses sur le psychique humain), agir sur le complexe qui tend à faire croire que tel chef de parti ou tel autre chef va sauver l’Algérie….il n’y a pas de « Zorro » en Algérie….l’Algérie a ses enfants pour la sauver et sauver son peuple et construire son avenir !!! Allah en est témoin…Alors peuple d’Alger et de toute l’Algérie prenez votre courage à deux mains et sortez !!!!Pour exiger votre part de liberté d’expression…Allah vous l’a accordée, personne ne doit vous l’interdire ! C’est votre droit, c’est votre devoir…Allah en tiendra compte….ne l’oubliez surtout pas !
    Lorsque en 1960, après que le chahid Larbi BenMhidi eût dit « mettez la révolution dans la rue, le peuple saura s’en servir » de toutes les ruelles d’Alger émergèrent des centaines de milliers d’algérois, l’Occupant se trouva submerger et abdiqua !!!
    Les policiers et les militaires algériens sont des enfants du peuple comme vous et moi et si cela serait le cas (manifestation de milliers et de milliers d’algériens), après quelques effarouchées, n’hésiteront pas pour se ranger du côté de leurs frères de sang, c’est clair !
    Mais ne leur demandez pas maintenant, alors qu’ils assurent l’ordre actuellement comme métier, de venir vous embrasser !!! Soyez logique, jusqu’à la preuve du contraire que seul l’ensemble du peuple en masse peut apporter, il sont obligé d’assurer l’ordre et la sécurité.
    Je n’excuse personne mais chacun doit maintenant prendre ses responsabilités, c’est clair et tout à fait logique…arrêtons de nous jouer du peuple algérien, il a trop souffert et il souffre toujours, donnons lui sa vraie chance de délivrance et d’indépendance, il a soif de vérité et grand besoin d’hommes intègres ayant le sens des responsabilités et de la justice.
    La paranoïa est à son comble : tout le monde se méfie de tout le monde… c’est grave….il faut se libérer avant tout des dépendances que certain voue à des chefs chimériques….l’Algérie a parmi ses enfants des hommes sincères, droits, intègres, loyaux envers leur peuple, qualifiées et hautement qualifiés, ils sont parmi le peuple, ils sont parmi vous, ils forment comme vous la vraie opposition, rassemblons-nous en masse à ALGER précisément, car c’est là où se trouve le nœud de la discorde, libérons-nous de ce nœud qui nous étouffe à Alger et avec l’ensemble des algérois qui justement ont été mis en marge de toutes les discussions et ce depuis 1962 !!! Oui les algérois ont été plus que frustrés alors que l’histoire est là pour dire leur rôle décisif dans la sortie du pays de la colonisation, les décideurs avec la bénédiction de certains harkas du système ont sciemment omis et parfois dénaturé le rôle de la « Wilaya 4 » lors des événements de 1960 à 1963 en Algérie, zone qui voulait l’institution d’un Etat de Droit avec un pluralisme politique à l’époque ! Tout cela a été sciemment effacé pour permettre une autocratie (la plupart des dits-dirigeants sont issues du fameux MALG : ancêtre du DRS) qui a donné les résultats qu’a connus le peuple algérien depuis !!! Alger a payé un lourd tribut pour la démocratie, rendons-lui ce mérite et disons-lui que le peuple a besoin d’elle aujourd’hui… elle est impatiente de retrouver son rôle d’avant et de toujours bientôt.
    Au fait, aujourd’hui les femmes ont été nombreuses à être arrêter !…où sont les hommes !!! Un grand bravo à ces femmes courages….Réveillez-vous et Unissez-vous…la victoire est entre vos mains ! Soyez courageux, rusés, astucieux, stratégiques, inventifs et marchez en masse pacifiquement, les jeunes seront avec vous, ils seront pacifiques mais déterminés, ils vous font confiance, ne les trahissez pas encore !!!… Utilisez votre matière grise pour établir des stratégies afin de réussir vos marches, malgré tout les blocages…c’est trop facile de dire : ils nous ont bloqués, çà c’est leur boulot, à vous d’être imaginatif pour mieux organiser…car ce soir…nous sommes la risée du Monde…c’est dur, écœurant, choquant même …il faut retenir la leçon …surtout si la révolution doit se mettre en route….Nous disons que nous sommes un peuple intelligent…essayons uniquement de faire comme en Egypte ou en Tunisie…Ne disons-nous pas il y a quelques années que nous étions « la Mecque des Révolutions » ou alors c’était pour nous endormir….dans ce cas nos despotes ont réussi leur coup ! Chapeau ! Non je ne crois pas, car mes ancêtres ont été plus que cela : des condamnés qui ont accepté la guillotine au lieu de demander la Grâce au colonisateur… Surtout ne l’oublions pas…tous ces martyrs pour que l’Algérie soit libre et indépendante et dans une démocratie qui respecte les droits de chacun, pour un avenir serein à nos enfants.
    Appeler le peuple d’Alger et il vous répondra, ayez Alger dans vos cœurs et Alger vous mettra dans son cœur !!! Alger a toujours été le cœur de l’Algérie, elle a su toujours réussi l’union de tout algérien, et elle nous répondra et elle fêtera bientôt l’Algérie démocratique, juste et équitable.
    Pour infos :Alger compte plus de 7 millions d’habitants+ les régions limitrophes, il y a des centaines de voies d’accès et il faut plus de 2 millions de policiers pour bloquer les issues, alors soyons sérieux, la population d’Alger-centre peut à elle-seule retourner la situation en Algérie et provoquer le changement si vous informez et sensibilisez , quartier par quartier, secteur par secteur, celui qui a le message transmet à l’autre jusqu’à faire une chaine humaine par tout moyen de communication ( bouche à oreille, internet, facebook, twiter, portable…).

    Réfléchissons nous avons tout à gagner dans une véritable démocratie et rien à perdre dans le système actuel ….si j’oubliais, notre misère morale et physique, et ça tant mieux !!!
    Soyons une fois des Hommes courageux dans notre vie, c’est pour nos enfants…Dieu nous récompensera sur terre et dans l’au-delà…. Inchallah…
    Allah yensar elhak
    Tahia chaab el djazair
    H-L.




    0
  • nacim
    13 février 2011 at 1 h 14 min -

    une marche ça ne s’organise pas un mois d’avance , quelle naiveté!les organisateurs ont donné beacoup de temps au DRS pour s,oganiser.UNE MARCHE CA S’IMPROVISE voila le secret d,une marche reussi.Je pense que les organisateur manque d’intelligence.




    0
  • ALGERIEMAJEUR
    13 février 2011 at 1 h 33 min -

    BRAVO pour toutes les personnes qui ont defié BOUTFLIKA et TOUFIK etc … mille fois BRAVO toute la presse international au USA, CANADA ( meme une marche de soutien a Montreal ) et france a parlé que de l’ALGERIE une bonne pub pour toufik et boutef …. Je propose une procedue a suivre et dite moi ce que voue pensez :
    D’orenavant, chaque region ou willaya doit manifester chez elle. Pourquoi vouloir deloger le nain d’Elmouradia, alors qu’il y a un wali et un chef de Daira qui representent ce meme nain et qui sont nommes par ce dernier. Il faut deloger ces deux energumenes et c’est tout comme. Chaque population d’une region doit occuper les espaces publiques et celles qui ne le font pas, tant pis pour elles si elles veulent vivre dans la misere. Je pense que c’est le seul moyen de contourner ce blocage.
    Fraternelement …




    0
  • Koulou
    13 février 2011 at 1 h 34 min -

    Monsieur Radjef,
    Essayez de jouer un match de foot-ball avec une seule équipe.Ça ne marchera tout simplement pas pour la seule et bonne raison qu’il n’y a pas d’adversaire. Elle est ou cette opposition dont vous faites mention? Appelons un chat un chat Mr. Radjef. Tant et aussi longtemps qu’on n’arréte pas de crier au loup dans la bergerie alors qu’il n’y a tout simplement qu’un rat, alors là on n’est pas encore sorti de l’étable.
    Revenons un peu à cette fameuse marche du Samedi passé,on a vu qui dans les rues d’Alger? un groupuscule de jeunes sans réelles convictions,avec un étandart national VERT ET BLANC terne tronqué de son étoile(Dans les ténébres c’est les étoiles qui font briller le ciel). En ce qui me concerne cette marche ressemble un peu à une désobeissance aveugle d’un ado qui veut défier l’autorité de ses parents pour savoir jusqu’ou irait leurs patiences ni plus ni moins. Aucun slogon patriotique pour un changement quelconque,ni une philosophie claire de ras le bol de la population qui aspire à un avenir meilleur. Niet messieurs.




    0
  • W A H I D
    13 février 2011 at 1 h 41 min -

    @ DB

    Peut être qu’il faut parallèlement deux stratégies pour mener le combat du changement.

    La société civile, les activistes des droits de l’homme, les journalistes, les associations, les syndicats, les corporations professionnelles, les organisations de mases, doivent continuer à promouvoir l’esprit de la mobilisation pacifique du peuple pour exprimer leurs revendications, (Travailleurs, les chômeurs, les enseignants, les victimes de la sale guerre, les laisser pour comptes etc) de façon continuelle et permanente sur l’ensemble du territoire, le but est d’entretenir cet embryon de corps de solidarité nationale initier par la CNCD et de Monsieur, Ali Yahia Abdenour, président d’honneur et de Monsieur Mostepha Bouchachi, président de la LADDH.

    PARALLÈLEMENT:
    Un congre national qui sera tenu a l’extérieure de l’Algérie pour redéfinir les objectives et un programme de l’opposition sur le court et moyen terme, pour un redéploiement effective sur l’échiquier politique, dans le but de construire une véritable alternative au pouvoir, similaire a celui de Sant’Egidio, a Rome en janvier 1995 qui a regrouper l’opposition pour une sortie de crise en Algérie.

    Les partisantes, qu’ils soient laïque, islamistes, de gauche, nationalistes, patriotiques, démocrates, seront rassemblés pour esquisser l’architecture de l’unification des forces pour le changement positif et pacifique du système politique Algérien.

    Les alliances possibles entre les uns et les autres, ou l’unification des uns et des autres doivent être recherché durant ce rassemblement et mettre les haches de guerre loin de ce combat pour le changement.

    Une opposition forte et uni nécessairement pèserait lourd face à la coalisation maléfique RND/FLN/MSP, elle sera effectivement une alternative et un espoir pour le peuple Algérien.

    W A H I D




    0
  • Algerien de passage
    13 février 2011 at 1 h 48 min -

    La raison est toute simple mais personne ne veut la voir, ni se l’avouer. Le régime algérien connait bien la psychologie de ceux qui prétendent le combattre, ils n’ont rien qui puisse le surprendre et ou le déstabiliser ….que ce soit l’éternel jeune Belhadj ou le vieux Ait Ahmed, en passant par les Tabou ou Fekhar pour ne citer que ceux que connait +/- la rue algérienne. Le pouvoir a toujours une longueur d’avance …tout comme c’était le cas en Tunisie et en Egypte.
    La surprise, est venu de la jeunesse, et c’est elle qui va ou ne va pas changer les choses en Algérie. C’est elle le facteur inconnu qui pourra faire basculer les choses. Les autres n’ont qu’a se préparer a prendre le train en marche …ou passer le temps a chercher un autre Zaim pour les guider.

    Ali Belhadj et Said Saadi dans une méme march á Alger:
    http://www.youtube.com/watch?v=AHb9Ihv46OQ




    0
  • do
    13 février 2011 at 1 h 56 min -

    Ce qu’il faut c’est faire comme si les partis et les syndicats n’existaient pas. Il ne faut pas s’occuper d’eux. Ne jamais leur demander une permission quelconque pour aller manifester ou faire grève. Ne même jamais leur demander leur avis sur quoique ce soit. Ainsi ils perdront leur pouvoir pertubateur.

    La libération des esclaves sera l’oeuvre des esclaves eux-mêmes !




    0
  • Karim Merouane
    13 février 2011 at 2 h 01 min -

    « En Algérie, la protestation pourrait durer plus longtemps qu’ailleurs »

    Par Luis Martinez*
    Le Monde 12Fév.2011

    Hosni Moubarak vient d’annoncer son départ du pouvoir en Égypte. Quelles peuvent être les conséquences de cette décision sur les pays voisins ?

    En ce moment, nous réfléchissons minute par minute. Mais d’ores et déjà, on ne pourra plus dire que le départ d’un président dans cette région est un fait exceptionnel. On a pu le dire après la Tunisie, mais plus maintenant.
    La pression égyptienne a permis non pas la fuite de Moubarak, mais sa sortie par le haut, avec un départ protégé par l’armée : cela va donner des idées à tous ceux qui pensaient que c’était inimaginable. C’est comme si un nouveau mur de Berlin se fissurait : il y aura probablement des résistances plus ou moins fortes selon les endroits, car le « béton » n’est pas le même partout, mais cette fois, nous sommes passés à un stade supérieur, c’est un événement considérable.

    Quelles suites peut-on envisager à la chute de Moubarak ?

    Le fait que l’armée égyptienne soit solidaire jusqu’au bout avec le pouvoir lui permet d’apparaître comme un intermédiaire crédible face à la population. En substance, l’armée dit au peuple : « vous avez fait tomber Moubarak, certes, mais vous ne pouvez pas vous en prendre au système », ce qui risque de limiter la diffusion du processus de démocratisation. C’est une victoire importante, mais les Égyptiens vont devoir affronter politiquement une armée qui, elle, reste solide. Ce n’est pas la même situation qu’en Tunisie, où les manifestants n’ont aucune limite et veulent tout, y compris le démantèlement des institutions.

    Une telle contagion est-elle possible à l’Algérie ?

    L’Algérie pourrait tout à fait gérer un siège sur Alger de deux, trois mois. Le pays a malheureusement une grande expérience en la matière et saura le faire, il en a les moyens. Le mouvement de protestation pourrait durer plus longtemps en Algérie qu’ailleurs car elle ne dépend pas de l’industrie touristique comme l’Égypte, son système politique n’est pas bâti sur la rente du canal de Suez ni sur les aides de l’armée américaine à l’armée égyptienne. De plus, elle peut s’appuyer sur les 50 milliards de dollars de pétrole et de gaz qu’elle vend chaque année à l’étranger. Elle n’a donc aucun problème en termes de résistance à la pression extérieure.

    D’ailleurs, on voit mal l’Union européenne exercer la moindre pression : l’Algérie l’approvisionne pour 10 % en gaz et en pétrole. Quant à l’intervention de la CIA, elle est peu probable : l’Algérie n’est pas un pays stratégique et ne connaît pas spécialement de problème avec Israël. On voit donc mal les États-Unis jouer en Algérie un rôle aussi considérable qu’en Égypte.

    Je ne suis pas sûr que la police, l’armée, les politiques aient envie de revivre une épreuve de force qui pourrait durer des semaines et des semaines : ils savent d’expérience que cela pourrait déboucher sur une guerre civile. Les Algériens se sont entretués lors de la guerre d’indépendance, puis dans les années 90. La crainte de la guerre est très forte, car même si la guerre civile est terminée, justice n’a pas été rendue aux victimes. Le contexte est donc explosif.

    Qui retrouve-t-on au sein de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie ?

    Je la découvre en même temps que tout le monde. Il me semble que cette coordination tente de faire deux choses. D’une part, associer les forces démocratiques traditionnelles en Algérie, présentes sur le terrain dans les années 1980 et 1990 et qui avaient un peu disparu dans les années 2000, et des éléments virtuels qui, sur les modes tunisien et égyptien, tentent de structurer une action collective dans l’espoir qu’elle débouche sur une vraie manifestation. Dans ce deuxième groupe, on trouve un peu de tout : essentiellement des gens qui ont pris des initiatives sur la Toile. D’autre part, la coordination doit trouver de vrais supports politiques, comme en Tunisie et en Égypte, pour passer du virtuel au réel et transformer les aspirations en négociations.

    Ce qui s’est passé en Tunisie et en Égypte montre que c’est possible : si l’armée égyptienne est prête à laisser partir le raïs la tête haute, pourquoi pas en Algérie ? J’attends de voir si les Algériens vont reprendre les mêmes slogans qu’en Égypte. Si c’est le cas, cela veut dire que le mode opératoire est comparable. Et si la pression populaire était suffisamment forte demain pour faire partir Bouteflika, je pense que l’armée n’aurait pas de mal à le pousser vers la sortie. Mais pour l’armée algérienne, revenir dans la rue affronter la population est difficile à concevoir. Je ne pense donc pas que ça se passerait de cette façon, je crois plutôt que les slogans porteront davantage sur le système algérien que sur son chef.

    Quels obstacles les forces révolutionnaires algériennes pourraient-elles rencontrer ?

    En Algérie se pose la question de la solidarité du pays avec sa capitale. Je suis curieux de voir si la dynamique va prendre, car Alger a pendant longtemps été considérée comme une ville frondeuse, emplie de révoltés et de manifestants, et dans laquelle le reste du pays ne se retrouve pas forcément. En Égypte, le Caire a été soutenu très rapidement par le reste du pays. Idem en Tunisie, où la révolution est partie d’une petite ville de province pour arriver jusqu’à Tunis, preuve que l’ensemble du pays s’est reconnu dans le mouvement. En Algérie, en revanche, cette question reste la grande inconnue.

    Propos recueillis par Audrey Fournier

    *Luis Martinez est chercheur au Centre d’études et de recherches internationales de Sciences Po Paris, spécialiste du Maghreb et du Moyen-Orient.




    0
  • ali
    13 février 2011 at 2 h 18 min -

    pour moi on ne peux pas parler d’un échec pour cette marche mais au contraire c’est bien une réussite pour les raisons suivantes:2000manifestants pour 30000policiers le rapport 1pour10 conclusion le pouvoir a peur et est pris de panique. la révolution populaire a bien démarré mais….




    0
  • UN PASSANT
    13 février 2011 at 2 h 48 min -

    La raison de l’échec est:
    la clientèle du régime est plus grande qu’on ne le croit. Il arrive parfois au pouvoir aussi d’investir dans dans la ressource humaine algérienne, en espèces.




    0
  • Argaz
    13 février 2011 at 2 h 57 min -

    Salam Alikoum,

    Non la marche n’est pas un grand succès mais ce n’est que le début de la mobilisation en Algérie , n’oubliez pas que l’ombre des années 90 plane sur l’Algérie et si on revient dans l’histoire de notre nation , la mobilisation des Algériens contre l’occupant a été l’œuvre d’une poignée de militants au départ mais comme dit Ben Mhidi , jetez la révolution dans la rue et elle sera prise en charge par le peuple, Non ce n’est que le début d’un autre scénario pour l’Algérie , le pouvoir va essayer coute que coute de manipuler , diviser , mais rien n’arrêtera la marche du peuple , maintenant place aux syndicats , aux avocats , aux intellectuels , aux universitaires , a toutes les forces vives de dépasser les clivages politiques et de faire tomber ces dinosaures , la partie ne sera pas simple mais ce qu’ont fais aujourd’hui les marcheurs est une début de succès en face d’un ogre , oui ca été David contre Goliath mais David sortira vainqueur inchallah de ces tyrans , voleurs , il faut que les exemples Tunisiens et Égyptiens nous inspirent pour montrer au monde qu’on est capable de faire une révolution pacifique qui va balayer les monstres.




    0
  • still
    13 février 2011 at 3 h 05 min -

    Salut DB. Bonsoir tout le monde
    Je trouve que vous avez posé des questions pertinentes. Ci-après une esquisse globale des réponses a vos questionnements : Je pense tout simplement que la première marche servit de test pour le dispositif sécuritaire, en même temps qu’une première dose de « vaccin de découragement »pour les candidats a la désobéissance et d’encouragement pour les forces de sécurité, une sorte d’expérience contrôlée au labo. La seconde marche/dose était destinée à renforcer les objectifs de la première. Comme il n’y a jamais deux sans trois, cette dernière aura lieu inéluctablement. Elle scellera, au moins pour un certain temps, dans beaucoup d’esprits, une certaine idée de solidité du régime et de précarité de l’opposition. La scène nationale ne tarira pas de manifestations sporadiques certes, mais le régime sait que les petits torrents alimentent les rivières et que les rivières alimentent les fleuves. Il n’attendra pas que les fleuves le surprennent et l’emportent: les manifestations orchestrées ultérieurement portaient en leur sein des « personnalités de l’opposition » qui apporteront de l’eau à son moulin. Le régime consentira donc en guise de reforme, a intégrer dans son système des figures de « l’opposition » qui -tenez-vous bien! Non seulement ne lui font guerre de mal mais que des élections libres et transparentes ne hisseront jamais a ce niveau.
    Comme je ne suis pas totalement parano, je concède que la majorité des manifestants étaient ou seront sincères et épris(es) de justice, mais tout le monde sait que la majorité ne sert que de tremplin pour une certaine « élite ».
    En tout cas, cette mise en scène ne servira qu’à retarder l’ouragan tout en décuplant son potentiel de destruction.

    Note pour l’ADM.
    Si vous trouvez que mes « analyses » sont inappropriées, tirées par les cheveux ou même débiles, vous êtes libre de les censurer ; je n’en ferai pas grand cas.
    said z.




    0
  • amar chebbalah…
    13 février 2011 at 3 h 28 min -

    J’apprecie tellement les articles de Said Radjef que je ne rates jamais ses passages dans ce journal.
    Quelqu’un de trés instruit se trouvant au bas de l’echelle de la société. Jamais je n’oublierai son article remettant en cause les compétences des autorités de la ville ou il habite jusqu’a present.Il faut avoir beuacoup de talent pour reussir une telle description. C’est un type que j’ai connu personnelent dans un cybercafé en Algérie avant de debarquer ici a Montréal. Croyez-moi qu’il n’a meme pas un poste de travail pour nourrir ses petites filles. Il est tellement integre qu’il passe tout son temps a ecrire pour denoncer les disfonctionnents qu’il constate a tous les niveaux de la société. Des gens comme lui ne courrent pas les rues. ses analyses politiques ont toujours été a la hauteur. celle sur la marche d’aujourd’hui ne derope pas a la regle.
    Je partage tout a fait son avis.
    Prends soin de toi said et Merci pour tes ecrits.




    0
  • Fanon
    13 février 2011 at 3 h 45 min -

    Salam
    Algérien a Paris .
    Comme je l’ai posté ici meme il ya quelque jours cette marche n’etait pas viable et pour plusieurs raisons .
    1- Son caractère programée , manque de spontanéité et Donc d’effets de surprise ,ce qui a laissé tous le loisir et le temps au régime de la contrecarrer . Ni les tunisiens ni les égyptiens n’ont donnés a leur régimes respectifs de rendez vous 3 semaines a l’avance
    pour lui signifier ses revendications .
    2- La marche paternalisée entre autre par Said Saadi , et qui fait suite en quelques sorte a la  » marche du 22 janvier  » par ce même porte étendard , elle même étant un échec patent .Ce personnage est plus que douteux , et peu d’algeriens se reconnaissent en lui .
    Il est le produit de l’échec ,et son parti une machine  » made in DRS »
    Quelqun qui vilipende toute une composante de son peuple et qui alimente des mensonges d’états « assasinat de matoub  » ne peux pas être pris au sérieux .
    Je vais ici émettre une hypothèse qui peut paraitre incongrue et tirée par les cheveux et peut être aussi trahir chez moi une tendance a la schizophrénie ( maladie acquise a la suite de la décennie noire innocullee par ce régime pourri ) .
    Quoi de mieux pour éviter une réelle manifestation émanant du peuple que d’en organiser une avec des pseudos opposants et de la pérenniser avec les mêmes acteurs qui on le sait participe a ce jeu de rôle pour tuer dans l’oeuf toute contestation .
    Le régime est stratégique dans sa façon de faire et les prébendes ne manqueront pas d’être servies a ceux qui veulent bien participer cette mascarade .
    Ils mettent en scènes des acteurs honnis par le peuple dans des manifestations et ils savent bien qu’ils ne seront pas suivis par le peuple pour principalement donner en image que la contestation ne prend pas .
    3- Le déroulement de cette marche qui n’a pas fait 100 mètres prête a rire .
    Des les premières heures les leaders ont laissé en plan les participants sincères pour se réfugier dans leurs bureaux pour  » échafauder un autre plan  » puisque bien ils avaient déjà enterré le premier . De quoi cela procède t’il je vous pose la question ?
    Les émeutiers a naciria ne s’y sont pas trompés il ont repris leur frondes bien après la fin de la marche et cela démontre que l’on a pas besoin de ces pseudos opposant pour contester ce régime .




    0
  • batni
    13 février 2011 at 3 h 54 min -

    Je salut les personnes qui ont participés a cette marche qui symboliquement constituera un déclic pour la suite des choses. Koulchi moumkin li chaab idha arada alhayat.
    Je salut le patriotisme de Mr Said Saadi, de Maître Ali Yahia Abdenour ,Maître Bouchachi, de Amazig Kateb et de toutes les personnes qui ont rendus la chose possible.
    Je dirais que ce n’est pas le moment de chercher des poux sur la tête d’un chauve et de comptabiliser cette marche dans les acquis du peuple Algérien.
    A l’ere de Facebook, youtube et twitter plus aucun prophete ne viendrais détourner la marche du peuple Algérien vers la citoyenneté et la modernité.

    Mes respects,




    0
  • Badis
    13 février 2011 at 4 h 19 min -

    Il ne faut pas dramatiser les choses.
    Ce n’est pas un échec, c’est une action qui va être suivie par d’autres.




    0
  • W A H I D
    13 février 2011 at 4 h 50 min -

    @ A CEUX ET CELLE QUI ONT DE L’AMOUR POUR LA PATRIE

    LA VAGUE DU CHANGEMENT CE PROFIL SUR L’HORIZON.

    J’ai vu les vidéo, j’avais eu une sentiment de fierté, malgré ce que le peuple a pu endurer pendant la décennie noire, le terrorisme, la répression, le déchirement et le peuple EST toujours debout, il y a une chose que les militaires ne pourront jamais réussir a faire, ôter cet amour qu’ont PORTE en nous et avec nous pour notre mère patrie l’ALGÉRIE.

    j’AI ÉTÉ TRÈS FIÈRE DU COURAGE DE CES HOMMES ET CES FEMMES QUI ONT HONORÉ(ES) L’ALGERIE.

    JE SALUE LE COURAGE DE MONSIEUR ALI YAHIA ABDENOUR.

    90 ans de détermination et mobilisation pour sa patrie.

    IL EST, IL ÉTAIT, IL SERA LE MODÈLE ET LE SYMBOLE DE LA LUTTE ET LE COMBAT POUR LES DROITS HUMAINS.

    http://www.algeriachannel.net/?p=4849

    Alah inaourek ya rab.

    W A H I D




    0
  • KIFKIF
    13 février 2011 at 5 h 19 min -

    @AS
    je ne te remercierai jamais assez pour tes anaylses pointues sur les evenements dans le monde arabe et l’implication du mossad et de la dst.
    laisse les pauvres autres epiloguer sur les raisons de l,echec de la marche.




    0
  • Salah Bouzid
    13 février 2011 at 5 h 31 min -

    Personne ne s’attend à ce que le pouvoir tombe en une journée, mais chaque étape prépare la prochaine. La marche de Ghardaïa montre que l’Algérie profonde est prête au changement. Ce qui est une chose formidable, un acquis à préserver. Le pouvoir a mis le paquet pour limiter les dégats, mais il ne pourra pas le faire tout le temps et partout. Les flics, ce sont des Algériens comme tout le monde et ils vont s’essouffler si la contestation reprend et s’amplifie. Ce qu’il faudrait faire dans l’avenir, c’est de les prendre à contre pied. Par example, annoncer une marche comme celle d’aujourd’hui pour que les forces de sécurité concentrent leurs ressources au Champs de Manoeuvre et faire la marche a Hussein-dey, par example, ou à Cheraga.
    Mais il faut que cela se fasse dans toutes les grandes villes: Oran, Annaba, Constantine, Sétif, Tizi Ouzou, Bejaia, Batna, Skikda, Guelma, Laghouat, Souk Ahras, Tebessa, Ouargla, Tlemcen…
    Mais il faut aussi que les politiques qui veulent encadrer ce mouvement travaillent ensemble et commencent à définir ensemble les étapes intermédiaires.
    Et encore une fois, j’appelle la Fédération des Pétroliers de prendre ses responsiblités et de renouer avec sa vocation d’avant-garde dans ce combat, même si toutefois notre peuple aurait encore quelques hésitations sur l’issue de cette dynamique. Mais il y aura un point de non-retour et tout le monde le reconnaitra quand il sera atteint, comme on l’a vu avec Benali et Moubarak. Chaque situation est quelque peu différente, mais le schéma générale et la dynamique sont similaires. En Egypte et en Tunisie, les présidents étaient plus forts que Bouteflika et c’est eux qui sont devenus une cible visible pour le mouvement de contestaion. C’est donc simple. Il faut viser l’homme fort en Algérie et ce n’est un secret pour personne que Mediène Mohamed dit Toufik est le vrai patron. S’il est écarté, le reste suivra.




    0
  • Nabil
    13 février 2011 at 5 h 44 min -

    Bonsoir/Bonjour
    je me demande pourquoi les gens parlent de mobilisation du peuple ! vous savez quoi ? c’est le peuple qui doit mobiliser des élites ! mais il doit les trouver d’abords…




    0
  • abouyacine
    13 février 2011 at 6 h 50 min -

    Ce n’est pas un échec à mon avis.Cette marche est une réussite médiatique internationale.Le monde entier sait que le régime algérien est la prochaine dictature qui tombera inchallah.Juste une question de temps.Essabr ya ikhwan.




    0
  • Anwar N Haddam
    13 février 2011 at 7 h 01 min -

    @ Said Radjef, Assalamu Alaikum

    Merci pour une telle claire analyse de la situation que je partage. En effet, comme il a été mentionné dans un appel du MLJS ( le 2 Février 2011) il faut que nous tous Algériennes et Algériens « …, civils et militaires, appartenant au pouvoir ou non, [nous nous acquittions ] de [nos] responsabilités, loin de tous calcul politicien étroit, afin de préparer ensemble le climat adéquat pour que le changement attendu du système polique soit un changement global et réel, vers un système qui reflétera la diversité du peuple et ses aspirations,… »
    (Pour l’occasion, c’est dommage que la Rédaction du LQA ait jugé non opportun de publier un article titré ‘Pour Un Système Politique Reflétant la Diversité du Peuple Algérien et ses Aspirations’, que j’ai envoyé le 3 Février dernier, dans lequel j’explique certains points de cette appel du MLJS destiné conjointement aux personnes intègres au sein du pouvoir et de l’opposition… et je respecte tout de même la décision de la Redaction…)

    Cependant, la marche vers un système politique représentative de notre société dans sa diversité doit continuer. Il ne faut pas désespérer ; le changement est inévitable.
    Il faut tirer les leçons – des bonnes leçons bien pensée et en toute sincérité – de toutes ces initiatives et continuer la marche…comme celle peut être d’adopter en toute circonstance – et que cela se reflète dans nos dires, actions et organisations – les concepts, attitudes, et institutions démocratiques…loin de tout « veto idéologiques » ou autres …

    Wassalam
    Anwar N. Haddam

    ============================
    Réponse LQA : Nous avons été bousculés par les événements. C’est la raison pour laquelle nous avons tardé à publier votre plateforme. Nous la publierons incessamment.
    Fraternellement.




    0
  • galili
    13 février 2011 at 7 h 26 min -

    salam
    MES COMPTRIOTES, SA CONTINUE,DEPUIS LA NUIT DES TEMPS LES REVOLTES EN ALGERIE NE SONT GUERRE ARRETE,IL NE FAUT ETRE DEFITISTE .L’ECHEC AUX PARTIS POLITIQUES PAS AU PEUPLE,C’EST A EUX DE REJOINDRE LE LES MASSES ET DE SUIVRE SA LIGNE DIRECTICE .Y ATOUJOUR DE LA MACHINATION ET DE L’INTRUMENTATION ,.CE N’EST PAS DE NOS JOURS ON CONNAIT PARFAITEMENT LE SYSTEME ET CES SERVETEURES.SOYANT PACIFISTE ET PRUDENT LE COMBAT CONTINUE L’ALGERIE RETOUVRA LE DROIT CHEMIN.




    0
  • karim
    13 février 2011 at 8 h 59 min -

    Le fait de mettre en avant un parti politique en avant n’aide pas à la mobilisation, les gents on en marre des partis politiques, notament lorsque ce parti s’appelle RCD, il rime beaucoup avec DRS.

    Le point commun entre les Egyptiens et les tunisiens c’est que tout les commentateurs disaient que c’est des révoltes de la jeunesse et qu’il y’a pas de leadeur politique.

    Y’a des gents qui son deja desesperés, ALILOU nous cite les combatants du FLN, visiblement il ne sait pas comment la lutte de liberation a commencé, les luttes fratricides faisaient plus de victimeS au milieu des Algeriens que les français.

    Si on veux parler de la solidité des nerfs, au debut le FLN n’avait ni combattant ni armes, c’est la justement que boudiaf a prononncé ça fameuse phrase  » la révolution on la ferra, avec les singes de la chifa s’il le faut.




    0
  • Adel
    13 février 2011 at 9 h 02 min -

    Je n’ai pas marché car je ne me trouve pas en Algérie et là où je suis on ne peut pas marcher. Il y a cependant une question qui me tracasse : devrions-nous être contents que la marche d’hier ait échoué – en nous basant sur l’hypothèse que cette marche était manipulée par le DRS – ou bien déçus?

    J’aimerais aussi rappeler à nos ami(e)s certaines vérités de base :

    – Un militant révolutionnaire est un coureur de fond pas un spécialiste du 100m. Il travaille pour le long terme, tout en saisissant la moindre opportunité que le présent lui donne pour faire avancer la cause pour laquelle il se bat.

    – C’est un optimiste invétéré.

    – Avant de critiquer ceux qui ne font rien, il prend l’initiative et s’engage résolument dans l’action. On ne peut pas reprocher aux autres de se cacher derrière leurs claviers quand on reste soi-même bien au chaud devant sa télé pendant que des femmes se font molester par de flics. Un peu de décence, quand même…

    – Appeler à une marche spontanée est un non-sens! Le militant révolutionnaire ne compte pas sur la spontanéité; il agit pour provoquer la révolution. Il est toujours en état de veille et saisit l’occasion lorsqu’elle se présente.

    Pour finir, je poserais, de mon côté, une question à notre ami DB : quel sens donne-t-il à la présence à cette marche d’Ali Yahia Abdennour et Ali Benhadj, ainsi que d’autres personnalités qu’on ne peut soupçonner de collusion avec le DRS?




    0
  • liberté
    13 février 2011 at 9 h 38 min -

    Salam Aleykoum,

    Ne soyez pas naif,la présence de Said Sadi n’est là que pour saboter le début de révolution en Algérie.On voit bien que le FFS de Karim Tabou n’a pas participé à la marche d’hier à cause justement de la présence du RCDRS.Said Sadi a diné hier soir avec le général Toufik Mediene.Je pense qu’il faudrait qu’on dise au peuple qui représente qui et qui est qui afin que tout le monde s’identifie à telle ou telle organisation politique ou syndicale.Le peuple algérien se méfie parceque la présence des agents DRS lors de cette marche est importante.

    Cordialement




    0
  • hadj Mrizek
    13 février 2011 at 10 h 15 min -

    Dans la vie d’un peuple, il y a toujours des périodes de flottement. Désemparé par la crainte du lendemain, usé par l’épreuve et, surtout, lassé par les expériences infructueuses, le peuple, avant de se lancer, fait une halte, une halte salutaire, puisque, c’est un recul pour un grand élan. Certains acteurs et la façon dont les choses ont été préparées ont achevé par ne pas me convaincre de la réussite de la démarche. L’Algérie, ce n’est pas la Tunisie ou l’Egypte, détrompez-vous !
    Le pouvoir est loin de ressembler à celui de ces deux pays, dont l’ossature est plutôt pyramidale: il y a un roi et toute la cour derrière. Combien y a t-il de rois en Algérie? Le pouvoir algérien c’est l’Hydre de Lerne.
    Ce n’est pas le moment de baisser les bras,tout à fait d’accord mon cher ami, Ahmed Kaci, seulement, il faut réajuster le tir et inscrire à l’ordre du jour d’autres initiatives.
    « L’absente d’une stratégie concertée de l’opposition », dites-vous! Mais de quelle opposition parlez-vous? Celle qui a servi de « bras démocratique » du régime depuis plus de 2o ans, Monsieur? Le peuple n’est pas dupe; on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps. Voilà pourquoi il n’y a pas foule dans les rues d’Alger. Je propose une autre formule. Il faut appeler à des marches sur l’ensemble du Territoire, dans les villes, les communes, les villages même les plus reculés. Il y a certainement des pyromanes de la lutte dans les tous coins et recoins de l’Algérie. Ainsi, il sera difficile au pouvoir de mettre des policiers dans chaque douar. A moins que Alliot-Marie y prête main forte. La presse internationale ne manquera pas de rapporter le brasier géant qui emportera, à coup sûr, les dinosaures. A méditer et sans censure svp




    0
  • Nacera Kherbouche
    13 février 2011 at 10 h 21 min -

    Merci D.B d’avoir proposé l’exercise de s’étirer le coup à travers des questions. Je n’ai bien sûr pas de réponse mais je me suis amusée à imaginer des choses…

    Samedi 12 février 2011 ou la vraie hrira
    Mafhamt walou. C’est aussi frustrant de ne pas trouver d’explications à une situation donnée que de lui trouver trop d’explications. J’ai lu dans les forums les frustrations de ceux qui y croyaient, les jubilation des beni ouiouistes, les explications fermes de ceux qui pensent détenir la vérité, les questionnements de ceux qui veulent comprendre, les déchirements entre kabyles et arabes, entre francophones et arabisants, entre intégristes et musulmans tolérants et enfin entre corrompus et moins corrompus. Wow, quelle hrira!
    Après une journée complète collée à mon clavier, je n’ai toujours pas compris. Avant de chercher le pourquoi de la chose, il me semble que trouver les données et hypothèses de la situation est déjà un exercice qui me dépasse. Mais faisons le pour le fun!
    Contexte :
    1) Algérie, ras le bol du peuple, corruption, etc…
    2) Révolte en bonne voie pour la Tunisie , Égypte
    3) Une dictature
    Les intervenants :
    1) Clan Boutef
    2) Clan Toufik (DRS)
    3) Said Saadi
    4) Belhaj
    5) Une petite coalition
    6) Le peuple :
    a. Les arabes anti kabyles
    b. Les kabyles anti arabes
    c. Les kabyles tout courts
    d. Les arabes tout court
    e. Les arabophones anti francophones
    f. Les francophones anti arabophones
    g. Les arabophones tout court
    h. Les francophones tout court
    i. Les musulmans integristes
    j. Les islamophobes
    k. Les musulmans tout court
    l. Les non croyants tout court
    m. Les corrompus
    n. Les non corrompus
    Ca démarre mal mon affaire! Ya trop d’intervenants! Mais bon continuons! J’ai fait exprès d’ajouter la dimension corruption car chez nous la corruption est devenue une valeur (presqu’ajoutée). Pour comprendre, je commence par mon peuple, je laisse les chefs pour le dessert (l’omelette norvégienne, vous connaissez? une espèce de mélange douteux, des œufs, du chaud du froid, et de la crème).
    Je vous propose l’exercice suivant : Essayez d’abord de déterminer ce que vous êtes et ensuite faîtes le pour quelques proches. Ne riez pas, c’est important, moi cela m’a pris du temps. Je ne savais pas quel type d’algérienne j’étais. C’est en voyant, tous les types qui existent que j’ai dressé ce tableau pour savoir qui j’étais. C’est plus fort que moi, on dirait, que je veux à tout prix trouver au moins un ou une algérienne à qui je ressemble!
    Attention : l’exercice n’est pas facile. Vous devez être une combinaison d’au moins 4 dimensions :
    Ex : vous pouvez être arabe anti kabyle, arabophone, musulman tout court et corrompu
    Ou anti arabe, francophone, musulman tout court et corrompu. Continuez et avec un peu de chance, vous allez trouver un ou une compatriote qui vous ressemble.
    Faîtes la matrice et vous réaliserez de visu notre diversité comme peuple pour ne pas dire division et vous comprendrez peut être un peu plus ce que nous avons vécu hier.
    Maintenant le dessert, on a le clan Boutef qui a eu le temps d’adhérer à son fauteuil grave!, et qui ne peut s’imaginer mourir sans, le clan Toufik DRS qui ont développé des racines chenues et profooooondes avec ce pays, Said Saadi comme Sattelite essoufflé, et Belhaj comme prisonnier de service. Dans tout cela, notre vaillante petite coalition.
    Et si hier, c’était une mascarade de plus. Peut être que les gens plus haut ont eu le temps de se préparer! Le pire est que j’ai l’impression que dans leur préparation, ils ne nous ont même pas comptés. Je ne sais pas, il me semble que c’est insultant. Au moins quand on complote contre toi, on t’accorde l’idée que tu existes, non?
    Et si hier, c’était uniquement une bataille entre Boutef et Tewfik. J’ai même imaginé la chose en voyant ce qui s’est passé hier. Imaginez la DRS, qui utilise l’événement pour décoller Boutef du trône. Elle encourage la marche, utilisant des journaux et en faisant croire qu’il ya avait foule. Et Boutef, de riposter en faisant empêcher la foule. Pourquoi un samedi, si ce n’est pour pouvoir empêcher l’accès à Alger puisque il n’ ya ni école ni boulot? Pourquoi, la presse étrangère pense que nous étions 15 000?
    Wow! Je crois que ceci dépasse la tête de madame tout le monde, je vais arrêter là pour l’effort d’essayer de comprendre. Remarquez, je peux faire de la paranoia aussi! C’est devenu notre sport national , non?
    C’est pour toute cette Khalouta, que je crois que le changement ne viendra que de la rue aidé par Internet peut être. Je crois que même Superman ne pourrait organiser une marche mobilisatrice. Les émeutes en Algérie sont devenues violence courante. Il va peut être y en avoir une qui va prendre, et à ce moment là, elle pourra être un levier.
    Dur, dur, mais on va continuer, et on va trouver une façon. Nous ne sommes quand même pas assez forts pour défier ce vent qui souffle sur les régimes dictateurs arabes, à moins que l’on se mette en guerre contre d’autres pays pour le garder! Tiens, on pourrait sortir notre drapeau pour l’occasion. Cela fait tellement longtemps qu’on ne le voit plus! C’est pour cela, qu’hier c’était quand même agréable de voir cette foule de courageux avec notre drapeau. Dire que j’ai dû m’obliger à me taper des matchs de foot en entier, moi qui déteste cela juste pour me mettre dans le bain afin de me trouver une raison d’apprécier le drapeau algérien.




    0
  • Rak
    13 février 2011 at 10 h 45 min -

    salam, azul, bjr ou bsr les ami(e)s de LQA

    je me permets de soummettre a votre appreciation pour publication sur votre site ma presente lettre ouverte a Mr Ait ahmed.ayant essayé de l’envoyer sur l’onglet contact, je recois un message d’erreur.
    cordialement

    Lettre ouverte a Monsieur Ait Ahmed

    En ce jour du 12 février 2011 j’ai envie de faire enfin une chose à laquelle j’ai toujours songé mais que je n’ai jamais pu concrétiser : m’adresser a l’un de mes « pères spirituels » politique et a un grand Monsieur pour lequel j’ai un immense respect : Mr Ait Ahmed.
    Avant d’entrer dans le vif du sujet permettez-moi de me présenter brièvement
    Algérien de la génération post indépendance ayant fait des études approchant la cinquantaine, mon éveil politique je le dois à mon origine géographique (Kabylie), j’étais lycéen en 1980 et vécu de l’intérieur les événements de cette année là.
    J’ai fait connaissance avec vous Da l’Hocine non pas dans les manuels scolaires mais dans les livres et revues publiés principalement en France que l’on s’échangeait sous le manteau.
    C’est ainsi que j’ai pris connaissance de votre combat avant, durant et après la glorieuse guerre de libération qui force le respect de l’écrasante majorité de nos compatriotes.
    Donc c’est tout naturellement qu’à l’ouverture d’après 1988 j’ai été amené à être un sympathisant actif de votre parti, pour ne pas dire militant, même si je n’ai jamais été encarté.
    J’ai participé activement a la campagne des législatives de 1991 ainsi qu’a l’opération électorale (j’étais membre d’un bureau de vote ayant prêté serment), participé a la marche du 02 janvier, aux compagnes municipales jusqu’en 1999 ou j’ai quitté l’Algérie comme tant d’autres avant et après moi.
    Ce jour je me retrouve exilé de mon pays en ayant mal en notre chère Algérie, mais le pire je suis devenu binational.
    Suprême sacrilège ! Je porte le nom et le prénom d’un chahid de notre glorieuse guerre de libération, mon père ayant voulu honorer la mémoire de son frère à travers son premier enfant en me prénommant comme lui ellah irahmou.
    Donc ce nom et ce prénom se retrouve aujaurd’hui sur le monument aux morts de ma ville en Kabylie profonde ainsi que sur une carte d’identité Française, cette France sous les balles desquelles il est tombé.
    Ceci étant dit j’en viens à l’objet de mon adresse à vous, en espérant que par un canal ou un autre vous puissiez prendre connaissance de mon message.
    Concernant le FFS je pense que ces derniers temps il a perdu beaucoup de sa présence et de sa visibilité alors qu’il avait suscité un espoir formidable de par ses militants de valeur et ses positions.
    J’ai côtoyé une multitudes d’hommes de valeur comme Halit, Djeddai, Oudahar, Taleb, Zenati… etc.. Ou sont-ils ? Je les croise parfois ici a Paris perdus comme nous tous mais toujours attachés aux idées du FFS même s’ils sont plus actifs ou sous les feux de la rampe.
    Que s’est il passé pour que le parti se retrouve qu’avec Mr Tabou (il est de mon patelin soit dit en passant donc aucune animosité personnelle) sur le devant de la scène.
    Que s’est il passé pour que le parti de l’espoir qu’a été le FFS sombre dans le mutisme ne réagissant que par des communiqués laconique de son SG et déserte le terrain laissant place libre aux opportunistes de tout bords et a tout les « chevaliers de l’apocalypse ».
    En deux mots Da l’Hocine j’ai mal aussi en le FFS, ce n’est pas possible qu’il tombe si bas en étant même pas capable d’animer un site internet interactif et attractif contrairement au site actuel amorphe et repoussant, se contentant de publier les communiqués
    Fin politique que vous êtes, c’est pas a vous que j’apprendrai que nous vivons ces jours ci des événements a différentes échelles : nationale, régionale et mondiale qui font que nous avons une fenêtre de tir pour enfin venir a bout du régime usurpateur d’Alger.
    Je pense que les Algériens ont confiance en vous et qu’encore une fois nous vous demandons de mettre votre expérience, votre prestige et votre aura au service de notre peuple.
    Aussi je vous demande de lancer un appel a la révolution pacifique en Algérie avec pour unique slogan « SYSTEME BARRA » et de rentrer en Algérie pour conduire celle ci avec d’autres hommes intègres a l’instar de maitre Ali yahia, Bouchachi, Mehri, Hamrouche, Sidhoum, les syndicats autonomes, le mouvement Rachad, le MAOL ainsi que toutes les filles et fils de notre chère Algérie droits et sincères.
    Les Algériens seront des centaines de milliers à vous suivre, vous accueillir à l’aéroport et vous protéger.
    Nous serions aussi des milliers, moi le premier, a rentrer avec vous pour vous accompagner et mener a bien cette révolution avec le peuple
    Je sais bien que d’aucuns diront que je vous en demande beaucoup trop pour quelqu’un qui a tant donné et au « crépuscule de sa vie ».
    Je vous dirais tout simplement, que vous êtes déjà dans le Panthéon de notre histoire et que si en plus vous faites ca et que cette révolution aboutisse, ce dont je ne doute pas avec vous et d’autres hommes sincères, vous resterez a jamais dans l’histoire de notre pays.

    Respectueusement

    Rabah Ait si AAli




    0
  • Si Salah
    13 février 2011 at 11 h 05 min -

    En ces moments decisifs, il faut documenter les mefaits de tous les ennemis du peuple. Entres autres, les Baltaguia de la presse, comme Ech-chorour (un certain Djamel Laalami) qui vient de nous dire que la « Revolution ne peut commencer car…elle ne s’est jamais arretée depuis 20 ans… ».

    Rentrez chez vous, c’est Boutef et Toufik qui menent la revolution pour vous, et qui gardent votre argent bien au chaud en Suisse…

    Qaatalakoumou Allah!

    Said




    0
  • Si Mahmoud
    13 février 2011 at 11 h 16 min -

    Une marche annoncé à la vance et voué a l’échec dans un système oppresseur. il faut être naïf pour que cela aboutis
    La marche au le RCD et Belhaj font partie ne marchera pas.
    Suivre la vague Tuniisenne et egyptienes sans s’en inspirer vraiment n’est pas intelligent de la part des l’opposition
    s’entêter pour marcher a Alger alors que les manifestations sont un peu partout a l’image de celle des Mouzabites serait une opportunité pour l’oppostion de la faire fructifier.

    Le RCD qui veut s’emparer de la vague du moment a l’image de ce qui se passe chez nos frères arabes de Tunisie et d’egypte. et pour des calcules personnel a mon sens est une grosse erreur
    DB avait posé 10 Question et si j ai bien compris que la majorité tourne autour de SAADI que cette personne comprendra un jour qu’il n’est pas mandate pour parler au noms des algériens ni s’obstiner a marcher encore une fois forcement a Alger alors qu’il n’a même pas reussie a rasambler 1000 personnes .

    Prenons le temps pour un changement radicale sinon tirons les leçons du passé. gagnons la sympathie de l armée seul allier peut être garant du changement ni DRS, NI Opposition du moins celle qui joue le jeux d’un clan ou d’un autres.




    0
  • biscotte
    13 février 2011 at 11 h 34 min -

    Bonjour à tous,

    Je suis étonné des analyses qui comparent la tunisie et l’egypte à l algerie.La tunisie et autant l egypte sont deux états du 20eme siecle dont le systemepolitique est resté sclérosé depuis bourguiba et abd’nasr donc 60 ans d immobilisme.
    figurez vous des citoyens qui avaient meme peur de penser.Or en Algerie ce pas a été franchi en 1988(de façon bizarre certes) et les soupapes ont depuis été ouvertes (notre presse est une des plus libres!!)
    Il y a un décalage de 30 ans (com dab) entre ces pays ou il s est passé la meme chose avec le meme script que les pays de l est…les autres pays et societes semblables ,sclerosées,sont la syrie le yemen par exemple mais aussi la france




    0
  • Algerienmeskine
    13 février 2011 at 12 h 15 min -

    Désolé les gars….
    vous avez marché pour le DRS et non pas pour l’algérie
    nous « algériens » avons pas un gros problème avec boutef du fait que c’est un simple pantin…
    hier c’était la confusion totale.. Said Sadi « la créature du DRS » en premier plan partout… et personne d’autre…. Said sadi le premier qui a applaudi fortement le coup d’état et les massacres génocidaires contre les algériens vient de gagné un pas en avant en piétinant le sang des algériens… Ali belhadj première victime du DRS marche cote à cote avec le vrai pouvoir… je commence à douter là!!des journaux de l’armée qui font de la grosse pub pour une si petite marche… faites deux pas en arrière et réfléchissez bien.. c’est du bidon!!!
    On est pas prêts les gars… regagnez vos maisons.. et laissez la classe ouvrière algérienne revendiquer ses droits à sa facon… vous êtes entrain de nous déranger là




    0
  • AS
    13 février 2011 at 12 h 16 min -

    Bonnes questions DB…

    Tu as fait le parallele avec les methodes de gestion des manifs a la francaise en propulsant leur agent Saadi a latete de manifestants fantomes… c’est a dire tenter de tuer la revolte au commencement…

    Ceci est un appel sincere a toutes les veritables forces de Ali Belhadj, a Rachad en passant par Salah Eddine et Maitre Ali et autes syndicalistes honnetes et les jeunes blogger du mouvement algerie pacifique… la DST est derriere Saadi et autres bouffons il est de votre devoir d’appeler vous tous a se rassembler et etant reconnu comme veritable opposition a des appels tous les vendredi et samedi jusqu’a ce que les gens comprennent que c’est une lame de fond et ne pas cibler le nain de Boutef uniquement mais bien les barons de l’armee et le systeme clientele et parentele… systeme mais le mot mafia, bachagas etc… est le mieux a utiliser… dans ce cas…

    secondo il est de notre devoir a nous autres d’organiser des manifs partout en france, europe pour montrer la solidarite mais egalement mettre la pression de ce cote ci de la mediteranée…

    et obliger sarkozy a les lacher sinon l’entrainer avec eux dans la chute…

    troisiemmement …une fois votre appel et plateforme unifiee aux commandes rallier tous les groupes honnetes dans toutes les villes semaine apres semaine… l’armee et le reste suivront… immediatement et vous donnerez du champ libres pour ceux qui a l’interieur de l’armee, et du systeme sont restes fidels a leur pays et a leur religion… ils auront un signal clair et iront au contact… ceci sachant que les americains et francais n’ont pas sla meme emprise sur le peuple et la vie civile qu’en egypte… on l’a vu en Tunisie… les tunisiens ont fait preuve de beaucoup de maturite politique en sachant et comprenant les manips d’arriere fond

    Cet appel doit se faire egalement sur les radio qui se pretendent libre comme kalima dz et les appels se doivent de l’etre des deux cotes de la mediteranee… en total symbiose, le message n’en sera que plus clair, il va s’en dire qu’une vraie revolution se fait pacifiquement et que seuls ceux qui ont du sang sur les mains seront ceux qui declencheront les violences mais celles ci se retourneront contre eux comme dans le cas de l’egypte…

    vous avez des allies partout a l’interieur comme a l’exterieur vous le savez alors prenez le temps qu’il faudra mais c’est aux gens honnetes et sinceres de se montrer… donnez nous des coudees franches pour agir

    nous avons prevu le coup des medias francais c’est pourquoi nous savons demande aux medias alternatifs americains de nous soutenir et de ce cote la c’est un veritable succes… l’Algerie a ete plus couvert sur le net anglophone que l’Egypte qui est pourtant un pays anglophone… vous n’avez qu’a googler… et vous verrez… tous les medias reels d’opposition meme economique comme ceux de max keiser suivent de tres pres… les journalistes de RT anglais, chinois, cherchent des infos cherchent des contacts… il faut demonter les medias francais complices de cette maniere en les poussant a couvrir de facon plus honnete… alors que les algeriens manifestent le vendredi et la diaspora le samedi … et les deux en meme temps… lorsque les manifestants se compteront par centaines de milliers a Paris et millions a Alger ce sera un autre son de cloche et les reseaux occultes n’auront qu’a faire leurs valises….

    Faites passer les communiques pour traduction en anglais sur toute plateforme

    facebook et internet coupes en Algerie




    0
  • aboudouma
    13 février 2011 at 12 h 17 min -

    Je crois que les prémisses de cet échec étaient détectables bien avant lorsque certaines figures connues ou illustres comparses ont commencé à laver leur linge sale sur les colonnes des journaux, les ondes des radios et les forums et les blogs du web.

    Je crois aussi que l’intensité des accusations qui ont fusé de tous bords dépassait de loin la conviction des manifestants d’hier.
    Si ces derniers sont excusables parce qu’innocents…….ceux qui se sont livrés à la suspicion et aux déclarations hostiles à leur partenaires dans l’opposition ne le sont pas !

    Ne savaient ils pas qu’en agissant de la sorte, ils faisaient le jeu du régime et particulièrement de la sécurité militaire qui fait danser tout le monde?

    Ne savaient ils pas qu’en agissant ainsi, ils jetaient l’opprobre sur toute l’opposition organisée ?

    Ne savaient ils pas, qu’en agissant ainsi, qu’ils détruisaient les repères qui maintenaient le peuple dans la résistance au régime ?
    Ne savaient ils pas, qu’en agissant ainsi, ils livrent le peuple, dorénavant déboussolé et sans arrimage idéologique et politique, à encore plus de manipulation par le régime et, plus grave à plus de récupération par toutes les formes d’extrémisme armé ou pas ?

    Ce crime ainsi organisé et ainsi préparé couvre toute l’opposition organisée non seulement de ridicule mais fait peser sur sa probité et son nationalisme de très forts soupçons !

    Et si tout ce beau monde collaborait avec le noyau dur du régime?

    Question légitime que toutes les victimes de cette énième manipulation devront sérieusement se poser.

    Dans tous les cas, et ce qui est sur, que l’intifada a commencé…..sans trop de casse parce que l’opposition a bien joué son rôle de démobilisation comme le DRS le voulait!
    Mais demain (demain qu’il faut envisager en épisodes…hélas) le peuple, seul et livré à lui même, aura un comportement instinctif dont les conséquences seront incommensurables…….profondément destructives pour l’état, le pays………dans son entière intégrité ….




    0
  • Algerienmeskine
    13 février 2011 at 12 h 24 min -

    Une question :
    de quelle manière a regagné Said Saadi la marche?
    avec sa voiture blindée escorté par une 407 pleine de gardes du corps (portants leurs cartes MDN)?




    0
  • AS
    13 février 2011 at 12 h 24 min -

    les medias anglophone veulent parler des vrais dirigeants… ciblons les maintenant tewfik le malade, kherfi de la france -israel, lamari a dubai et nezzar … djebbar etc etc etc… et bien sur les relationss avec les services francais et americains…




    0
  • ahmed.22
    13 février 2011 at 12 h 28 min -

    SALAM

    Pourquoi la révolution ne viendrait pas du sud?Nous avons tous les yeux rivés sur Alger et nous avons peut etre inconsciemment aidés le régime à prendre les devants en discutant de cette marche prévu à Alger des jours durant…Il faut etre pragmatique et objectif;la capitale est la ville la plus sécurisé d’Algérie,je pense qu’il faut taper dans le porte-feuille de ces crapules….le sud avec ses gisements de gaz et de pétroles et les ports de marchandises.C’est juste un avis,je ne pense pas que la machine de répression soit la meme partout,qu’elle peut se mobiliser dans un temps tres court dans tous ces endroits stratégiques…




    0
  • t.montana
    13 février 2011 at 12 h 47 min -

    La vrai raison de l’echec,
    Statistiquement parlant , les pays reconvertie a la democratie ces 50 dernieres annees sont des pays non petroliers,mais pour l’Irak meme la plus grande puissance du monde a de la peine d’instaurer un etat democratique , donc je pense que si on veut mener une revolution respectable on est oblige malheureusement de faire exploser Arzew,je sais que vous me prenez pour un malade mais mon raisonnement est tres logique car avec $50 milliards par an nos dictateurs pourris ainsi que toute les dictatures petrolieres Russie y compris peuvent non seulement se payer tout les mercenaires du monde pour se proteger mais distribuer quelque miettes au peuple ( les aides aux jeunes logement HLM ,subvention des denres alimentaires, ) pour casser l’elan d’un eventuel soulevement populaire ,c’est pas le cas ni de la tunisie ni de l’egypte , supposant maintenant que notre gouvernement pourris n’avait pas pris des mesures urgentes face a la derniere revolte des jeunes par manque de moyen , eh bien la revolution aurait ete poursuivi jusqu’au depart ne serais ce que du president car pour les generaux c’est pratiquement impossible car meme en egypte ils ne sont pas partis ainsi qu’en tunisie , et concernant les pays petroliers democratique , ils ont eu la chance d’etre democratique avant la decouverte du petrole ( norvege , USA ) , c’est pour cela que malheureusement je le dis je persiste et je signe ( comme dirait http://www.youtube.com/watchv=6Awd9LrFzsw&feature=related ) l’algerie deviendra un grand pays democratique apres l’epuisement des reserves petrolieres ou bien si les americains voudront bien nous preter quelques Tomahawks pour faire exploser Arzew et on sera a arme egale avec le gouvernement corrompus et on aura pas a etre jaloux ni des egyptiens ni des tunisiens car moi personellement je suis tres mais alors tres tres jaloux vous ne pouvez pas imaginer combien et ca me fait si mal si mal comme dirait encore une fois http://www.youtube.com/watch?v=HL5CQiaKUGc&feature=related , salam !
    Ps: Rappel : l’Algerie a failli etre un pays democratique en 88 lorsque le prix du petrole ne depassait pas $10 donc la theorie et vrai, petrole et democratie ne peuvent pas cohabiter sauf avant la decouverte du petrole , je pense qu’on devrait l’appeler » la theorie de tony montana « 




    0
  • Ammisaid
    13 février 2011 at 12 h 47 min -

    Que peut une personne mains nues contre six policiers, six bainonnettes et six pistolets. c’est la police qui a fait sa révolution. Elle a peut être fêté son augmentation et elle a montré la force de sa préparation à la future révolution du peuple pour l’Algérie.

    Le peuple n’est pas venue. Elle n’est pas venue car à chaque fois qu’il était venue, il a été laissé au bord du Chemin ou carrément entre les mains des assassins, des tortionnaires et des sauvages de tout type de folies.

    Un type comme Saïd Sadi ne doit plus faire de la politique étant donné qu’il a obtenu tout ce qu’il voulait et c’était le peuple qu’il l’avait aidé. Il ne le dit pas mais il le sait. Il n’était rien, il sait ce qu’il est devenu. Il était parti de tizi et il est arrivé au club du pin comme tout ses amis actuels, ceux qu’il disait être ses ennemis. Il avait fait des promesses aux kabyles mais il les avait trahi. La Kabylie pour laquelle il était sensé se sacrifier est devenue orpheline, fragile et divisée à cause des coups qu’elle avait reçu sans que personne ne soit là pour l’aider.

    Maintenant, tout le monde sait qui est qui, qui fait quoi, qui tue qui, qui profite des
    révolutions et des révoltes, qui va à la casse et qui profite des résultats des soulèvements populaires…

    Le peuple n’a pas encore pansé ses blessures pour suivre, encore une fois, les aventuriers et les combattants qui essayent de prendre la tête de la future révolution pour asseoir les privilèges qu’ils avaient obtenu des précédentes révolutions.

    Tout le monde doit faire son autocritique, le peuple Algérien n’est pas un peuple soumis, il a fait plusieurs révolutions par le passé, il a payé plus que tout les autres peuples la trahison de ses élites et de ses hommes politiques. Il est patient et il attendra jusqu’à ce qu’il soit sûre que ses futurs représentants soient aussi déterminés qu’il est pour combattre jusqu’à la victoire finale: le changement radical du système et la mise à l’écart des traitres du passé et du présent actuel.

    Wa Allahou a3lam
    Fraternellement




    0
  • ALMIZANE
    13 février 2011 at 13 h 01 min -

    Avis aux Généraux de pacotille.
    Pour faire face à 2000 manifestants censés effectués quelques exercices d’échauffement, le Régime vient d’aligner 40 000 hommes aguerris dotés de véhicules blindés et d’armements sophistiqués dernier cri. Soit un rapport de force défiant l’imagination la plus débridée.
    Il est extrêmement urgent pour maintenir la parité, que nos Sergents Garcia pour qui le ridicule semble être le cadet de leurs soucis, envisagent rapidement une importation massive de 15 000 000 d’hommes pour encadrer le 1 000 000 d’Algériens qui se profilent à l’horizon décidés vraiment à casser la baraque.
    L’aviation Egyptienne, aux dernières nouvelles, n’a pas réussie à raser la place Al Tahrir.
    Un précédent à méditer.
    P.S. L’Image du vénérable ALI YAHYA ABDENOUR adressant un signe discret d’encouragement aux générations montantes projette comme une douce clarté l’assurance d’un avenir radieux pour le peuple Algérien




    0
  • ali la pointe
    13 février 2011 at 13 h 11 min -

    il ne fallait pas s allier avec le diable (said saadi) c est un oportuniste et un losers et un mauvais perdants et plus grave un faux democrates qui a mal accepte le resultat des elections de 1991 en disant sa celebre phrase qu il s est trompe de peuple.
    la victoire du peuple viendra sans les oportunistes in chaallah.




    0
  • AS
    13 février 2011 at 13 h 30 min -

    vous connaissez la chaine des israeliens Fox news… ils m’ont envoye une personne qui tient un tres gros site anti-sioniste me demandant de confirmer des infos sur l’Algerie j’ai refusé…

    l’ennemi cherche des infos… tous sles ingredients sont la… mais si j’ai d’autres medias anglophones que je juge non alignes sur l’enemi je vous les envoi… qui speak english sur lqa… je parle des gens qui sont sur le terrain

    moi j’ai mon avi et mes infos je les donne mais vis a Londres pas a Alger…




    0
  • idir39
    13 février 2011 at 13 h 32 min -

    Vive L’ALGERIE TERRE DES HOMMES libre et uni.

    Iji n’harek ya El Khayen




    0
  • Révolté
    13 février 2011 at 13 h 35 min -

    Ma révolte est contre les parties et le pouvoir, le peuple algérien doit se mobiliser pour un changement du régime militaire et/ou les parties corrompus, alors pas de marches initiée ou réprimée par l’une ou l’autre partie.




    0
  • mostafa
    13 février 2011 at 14 h 47 min -

    Bonjour à tous,
    C’est dommage!!!!les Egyptiens et Tunisiens qu’on prenaient pour des poltrons et qu’on raillaient à toutes occasions se sont avérés des HOMMES et des vrais non pas des rats qui se terrent dans leurs caniveaux aux premières echaufourées , Bouteflika a coupé « LE NIF » dont se targuaient les Algériens; ils ne sont plus capables de lever la tête de peur qu’on leur la coupe; ils sont justes capables d’injurier et de critiquer les voisins , ils ont perdu toute dignité et honneur; ils laissent le soin aux femmes et aux vieux de défendre leurs intérêts quand ils le peuvent;comment peut on accepter de continuer a être dirigés par une marionnette dont les généreaux tirent les ficelles?;comment peut on accepter qu’un des pays les plus riches en pétrole et en gaz qui générent des milliards de dollars par an;continue à laisser de côté 70%de sa population(les jeunes) à laisser vivre 250000 enfants vivre dans les rues ; à laisser des familles entières à vivre dans des bidonvilles; si ce n’est pas dans des vides ordures?En Tunisie et en Egyptes c’est la classe moyenne une jeunesse aisée qui a fait tomber les dictateurs;alors que la nôtre c’est terrée comme des rats; s’ils attendent que le pouvoir en place tienne les promesses circonstancielles faites par Boutef, ils se trompent lourdement; LE DRS et Bouteflika préparent le petit frère à reprendre le flambeau et s’enrichir un peu plus.
    Ne rejeter pas la faute de l’échèc de la marche du 12 Février sur les autres, c’est la faute à tous surtout à ceux qui ont tout perdu même leur dignité et qui préfèrent mourir en mer que de mourir chez eux pour le changement.




    0
  • Ensemble
    13 février 2011 at 15 h 09 min -

    Ce sont les participations de Said Saadi et de Ali Belhadj qui reviennent beaucoup plus dans les médias étrangers.
    Ces deux personnages sont les deux faces de la meme médaille qui sont venus faire de la récupération.

    Les gens sont encore traumatisés par les dix années de guerre civile et ils refusent(peur) d’aller une deuxieme fois à  » l’aventure ».
    Les algériens ne veulent pas d’un remplacement du régime militaire par un autre parti unique .

    On veut tous que Boutef et le DRS dégagent mais certains politiques et intérnautes avancent masqués et chacun veut imposer son « projét » .

    Les éradicateurs et les islamistes refusent de dire s’ils sont;
    – Pour un VRAI gouvernement de transition ?
    – Pour une assemblée nationale constituante ?

    Amicalement.




    0
  • Al manar
    13 février 2011 at 15 h 15 min -

    @AmmiSaîd
    Bien dit ! Notre train privatisé n’est plus que « wagons à bestiaux ». Une seule voie : les abattoirs. Que reste-t-il ? L’attaque du train,changer les aiguilleurs,changer les conducteurs. Car le guichet des réclamations a été mis au rencard et l’association des usagers aux abonnés absents.

    Il n’y a plus d’alternative.

    Cordialement




    0
  • Redman
    13 février 2011 at 15 h 26 min -

    Salam
    La révolte doit prendre place de toute l’algérie, mais pas seulement à Alger, j’aimerai bien voir le peuple à Bechar, Tiaret, mostaganem, Adrar se soulevaient, c’est tout le peuple qui doit bouger, vous verez que l’état ne saura pas ou mettre son nez!!!




    0
  • AS
    13 février 2011 at 15 h 49 min -

    C’est totalement faux ensemble… Les medias peuvent instrumentaliser les uns contre les autres lors de leur presentation mais ne venez pas raconter n’importe quoi… TOUT LE MONDE VEUT LE CHANGEMENT!

    Si vous continuez a vous cacher derriere la DST, c’est votre agenda qui est a mettre sur la table…

    laissez ce peuple choisir qui il veut comme representant Saadi est un infime virus sorti des labos de la DST il ne pese strictment rien… aux gens honnetes de parler ! Point barre !




    0
  • karim@yahoo.fr
    13 février 2011 at 16 h 01 min -

    Les raisons de l’echec sont simples:

    1- L’Algérie n’est pas la Tunisie ou l’Egypte, en effet en Algérie il y a eu l’ouverture d’octobre 88 et les algériens ont gouté à la liberté politique entre 88-91. L’échec cuisant du processus d’ouverture ne veut pas dire qu’il faut revenir à 88 et recommencer à nouveau, on continue sa vie on la refait pas. Donc les solutions que l’élite doit proposer doivent prendre en compte le passif de 23 ans d’expérience démocratique avec ses réussites et ses échecs. Certes la balance est plutôt négative que positive mais il faut faire le bilan de cette période avec courage, lucidité, tolérance et pardon et proposer en fonction de cela les solutions adéquates à la donne algérienne.

    2- Rien ne prouve que le processus en Egypte ou en Tunisie a réussi, les même personnes et les mêmes systèmes sont encore sur place. Et ces personne vont d’abord cherchez à les solutions pour faire perdurer ce système ou des parties de ce système. Le problème en effet chez les arabes c’est leur vanité dès lors qu’ils accomplissent quelque chose de bien. L’autre jour à la télévision al Jazeera le journaliste, j’imagine d’origine égyptienne, voulais coûte que coûte faire dire à son invité tunisien que la révolution a débuté en Egypte et non pas en Tunisie. Voyez vous le sang n’a pas encore séché sur la place attahrir que ces gens pense déjà que c’est bon la Suède vient s’installer chez eux. Or rien n’a bougé si ce n’est le départ du chef de clan mais le clan est toujours là. On ne peut parler de réussite de l’intifada Egyptienne, ou tunisienne que le jour ou il y aura des élections libres et honnête et le jour où la volonté du peuple sera respectée à 100% chose qui me semble encore très loin. Nous algériens on devrait connaitre cela mieux que quiconque d’autre.

    3- L’élite qui conduit l’opposition, surtout celle basée à l’étranger autour du Quotidien d’Algérie et du mouvement Rachad, est un peut loin de la réalité du terrain algérien et surtout de l’état d’esprit de l’algérien aujourd’hui. Il n’est plus simple de mobiliser les gens par un simple coup de cri sur Youtube, Facebook ou al jazeera. Les algériens ont subit une décennie ultraviolente et les dégâts psychologiques sont très profond. Les gens chez nous à mon avis sont rentrés dans une période post moderne où il est très difficile de les emballer avec de simples cris ou slogans.




    0
  • Mahieddine Lachref
    13 février 2011 at 16 h 09 min -

    Bonjour tout le monde.
    Tout d’abord, je te salue, frère Saïd, pour cette analyse que je partage entièrement. Ensuite, j’aimerais rappeler, pour apporter en fait de l’eau à ton moulin, une petite réflexion fanonienne: en Algérie, durant aussi bien la période coloniale que la période post-coloniale, les élites ont de toujours été prise dans l’engrenage de l’aliénation. Je dis bien les élites et pas le peuple, et ce, à travers une intériorisation mal entreprise des « différente structures anthropologiques de l’imaginaire » européen sans passer préalablement par ce qu’il serait théoriquement juste d’appeler « ‘processus d’abrogation et d’appropriation » susceptible de déboucher, à la longue, non pas sur un phénomène d’aliénation mais celui, plus viable et mieux négocié qu’est « le métissage ». On constate, en effet, que cette dernière, refusant obstinément d’écouter la voix profonde du peuple, s’investit en revanche dans des aventures d’inspiration mégalomaniaque sans nul fondement allant droit dans le sens du renforcement de leur aliénation vis-à-vis aussi bien du « centre » -par opposition à périphérie- que du Pouvoir qui, lui, est n’en est pas un dans la mesure où, selon la logique impérialiste, n’est qu’un proto-pouvoir, sans aucun fondement socio-anthropologique algérien, donc une illusion, ce qui rend la dynamique positive de la construction psychique de notre société illusoire. N’est ce pas en fait insensé d’appeler à une marche pour revendiquer la mise à mort du régime en place tout en sachant que non représentatif et mal écouté? Une Coordination créée à peine un mois à l’avance, où aurait-elle puisé la légitimité lui permettant de porter une revendication aussi grande, à savoir le changement du régime? L’échec « relatif » qu’a essuyé cette Coordination ne va-t-il pas contribuer à fragiliser ses membres intègres aux yeux de la population? La non-adhésion du peuple à cette action ne va-t-il pas, sur le plan psychique, travailler les esprit des marcheurs sincères dans le sens de l’immobilisme? Cette marche, une vraie séance de défoulement en définitive, n’aura-t-elle pas servi de procédés thérapeutiques poudre le Pouvoir en place? Je n’ai nullement envie de tenter de répondre à ces questions, ni même d’en poser d’autres, tout ce que je voudrais dire au contraire est: l’inconscient collectif algérien regorge de violence et si les élite de se mettent pas d’accord sur une feuille de route commune allant dans le sens du changement radical, seule chose à même de canaliser les violence qui habitent notre société, celle-ci va tout perdre dans des démonstrations musculaires, des spectacles sans lendemains et des mises en scènes stérile et le changement sera alors, encore une fois, ajournée.
    Fraternellement
    Mahieddine Lachref




    0
  • Fayçal
    13 février 2011 at 16 h 14 min -

    Monsieur DB,
    Bonjour. Comment savez vous qu’il y avait 1500 personnes et pas plus? Comment savez vous que les militants était infiltrés par le DRS?
    Je vous respecte énormément vous et vos honorables articles, mais cette fois ci permettez moi de vous dire que vous vous gourez complétement.
    cette manif m’a appris 02 choses très importantes:
    1/le pouvoir vient de commettre une bêtise irréparable.
    2/ les Algériens cherchent à s’unir à tout prix quitte à faire des concessions dur leurs idéaux,et personne n’a cherché après Saadi ou Belhadj. du moins, c’est ce que j’ai ressentis hier à Alger.
    En tous cas la rue ne va pas tarder à trancher au regard des évènements qui se succèdent aujourd’hui à Alger.Il est vrai que la peur a changé de camp.
    Pour revenir au DRS, je me suis laissé dire que si c’était lui l’initiateur de ce « grenouillage » il aurait laissé la marche se dérouler sans aucun incident et aurait fini par en tirer profit, comme à ses habitudes.Il est loin d’être bête (comme boutef)
    Salutations




    0
  • ALGERIEMAJEUR
    13 février 2011 at 16 h 36 min -

    J’espere que cette fois mon intervention sera publier !!
    BRAVOO et mille fois BRAVOO pour toutes les personnes qui ont marché a alger .. le pouvoir de Tewfik et de Boutef est au abois …. toute la presse international parle des forces de repression exemple au USA ( CNN, CBS , ABC ….. ) au canada toute les chaine on parle de 30000 policier contre 10000 manif hehehe ca veux tout dir !! je veux juste faire une proposition dite moi ce que vous pensez :
    d’orenavant, chaque region ou willaya doit manifester chez elle. Pourquoi vouloir deloger le nain d’Elmouradia, alors qu’il y a un wali et un chef de Daira qui representent ce meme nain et qui sont nommes par ce dernier. Il faut deloger ces deux energumenes et c’est tout comme. Chaque population d’une region doit occuper les espaces publiques et celles qui ne le font pas, tant pis pour elles si elles veulent vivre dans la misere. Je pense que c’est le seul moyen de contourner ce blocage.
    Fraternelemnt




    0
  • Algerien de passage
    13 février 2011 at 17 h 18 min -

    @Algerienmeskine
    exactement !!! Un opposant aussi grand que Saadi se doit d’être protéger avec des garde du corps spécialement envoyé par toufik …et ses députés ne sont surement pas venu a pieds.




    0
  • mostafa
    13 février 2011 at 17 h 33 min -

    C’est ce qu’on dit « chassez le naturel il revient au galop » arrêtez pour l’amour de dieu de dire que c’est la faute à l’étranger,c’est la faute à ABBAS,BELHAJ ou SAADI
    c’est une faute collective; on est tous fautifs, c’est nous qui avons laissé la gangrène s’installer et nous rogner jusqu’à l’os; il ne faut plus écouter les discours polissès des dirigeants et leurs cliques; il faut boycotter la TV et la radio d’état; il ne faut plus lire la presse complice du pouvoir, qui nous on endormi en nous décrivant un pays idyllique ou tout va pour le mieux tels que CHOROUK AL WATTAN ou autre ALAKHBAR sans parler du MOUDJAHID qui n’a plus que le titre;les 1millions et demi de chouhada doivent se retourner dans leurs tombes en voyant ce qui est advenu de leur pays et de leurs martyrs; ils ont donné leurs vies et leur sang pour qu’on puisse vivre dans l’honneur et la dignité;et non pas dans le déshonneur et la misère, y en a marre du parti unique le FLN,ou sont ceux qui ont parié avec leurs vies pour ce parti? qu »est ce qui reste de ceux qui ont écrit son histoire avec leur sang? ils ne sont plus là tous ceux qui gravitent autour du parti sont des opportunistes et des usurpateurs qui n’ont aucune légitimité qui ce sont enrichis à outrance en laissant les vrais MOUDJAHIDINES et leurs enfants vivre dans la misère;le régime n’a aucune légitimité car il a été mis en place par ceux qui ont refusé hier la légitimité des URNES;qui ont mis le pays à feu et à sang; qui ont dilapidé et vendu les richesses du pays et qui aujourd’hui nous brandissent le foulard rouge des terroristes qu’ils ont créer nourris et finabcés.




    0
  • mehdi
    13 février 2011 at 17 h 50 min -

    Bonjour
    En a rien à branler des intellos ou des parti d’alger, Nous prendrons la révolte de l’intérieur si Alger veux se la jouer, le peuple suivra. c’est maintenant ou jamais




    0
  • hakim
    13 février 2011 at 18 h 00 min -

    Les egytiens et les tunisiens ont commencé a récupérer la révolution une fois que les présidents a vie sont partis.
    En Algérie, les partis politiques et surtout les personnes autonomes ont commencé a se montrer avant même la révolution pour devenir futur ministre ou futur president. Du jamais vu autant d’opportunistes dans un même pays.
    Les jeunes algériens ont compris qu’il y a des milliers d’opportunistes qui attendent aux frontières de l’est, aux frontières de l’ouest, etc. pour sauter sur le butin.
    QUESTION POUR VOUS DB
    1)Pourquoi avant le 12 février beaucoup de gens commencent a écrire sur LQA en mettant leur vrais noms et non pas des pseudos, alors que maintenant, on ne les voie plus. Voulaient-ils profiter de l’après révolution qui n’a même pas eu lieu.
    2)Le peuple est sorti et est bien sorti clairement pour dire deux choses : on ne veut pas de Boutef, mais on ne veut pas aussi que notre révolution soit récupérée par DRS et opportunistes, avez vous remarque que les cameras ne montraient que SS?
    3) le FFS et d’autres personnalités ont tué cette révolution dans l’œuf parce qu’ils ne veulent pas voir le RCD, pourquoi ne vont-ils pas organiser des manifestations dans laquelle le RCD serait absent?
    4) Ne pensez vous pas qu’il faut faire un travail de fond, de terrain et aller vers les jeunes des quartiers, plutôt que l’élite opportuniste et lâche?
    5) Pensez-vous que les gens qui écrivent sur LQA vont faire ce qu’ils disent : sortir tous et appeler leurs amis a sortir?
    6)Ne pensez-vous pas que les gens ont perdu des jours pour les slogans? pour le projet après révolution? Ne pensez-vous pas que vous avez compté sur les philosophes parleurs non faiseurs. Changez de cible M, DB. J’ai déjà fait l’expérience avec les universitaires, hyper-laches.
    7) Ne pensez vous pas que nous algériens on sous-estime notre ennemi et lorsqu’il gagne on le surestime trop. Soyons sincères avec nous mêmes d’abord et Dieu nous aidera après.
    8) Ne pensez-vous pas que vous pouvez vous même proposer une journée entre nous, et chacun de nous en parlera a toutes ces connaissances. Décidons d’une journée nous mêmes sur LQA et n’invitons pas le RCD.
    juste un exemple le 3 mars, mais officiellement on va dire le 5 mars.




    0
  • s ukuffir
    13 février 2011 at 18 h 01 min -

    Said Radjef, comme toi je suis deçu du resultat de cette journée de protestation, mais peut-on parler, pour autant d’échec, je ne le pense pas, car le pouvoir a tout fait pour empécher des milliers de personnes non seulement pour marcher mais pour atteindre Alger, sans trains et bus, je ne vois pas comment des citoyens pourront arriver à Alger, seulement je deplore encore plus l’absence de reaction des algérois,ou étaient t-ils hier? les manipulés du pouvoir ont fait plus de bruit que toute la population algéroise, je ne veut aucunement ni blamer ni polimiquer, mais, nous sommes tous des algériens, on se bat tous contre le même pouvoir et pour le même ideal, donc on devrait avoir les mêmes devoirs pour ce pays, je ne comprends pas, est ce qu’il y’a des algériens qui ont plus d’algériénnité que d’autres pour qu’ils soient obligé de faire bouger les choses que par eux même? mes fréres si on veut un vrai changement, il faut qu’on arrête ces divisions entre nous, à part le pouvoir et les islamistes, je suis et je soutiendrai n’importe quelle initiative qui emanera de tout parti ou personnalité d’opposition, si on a plus confiance en RCD, comme le disent certain, premierement,si on attend d’avoir une opposition clair, propre et net, à mon avis c’est pas pour demain, car n’importe quel opposant, on lui touvera toujours quelque chose à lui coller sur le dos et deuxiemement,dans cette coordination, il n’ya pas que le RCD, il y’a des personnes en qui on peut avoir totalement confiance comme Me Ali Yahia, Boumala et Bouchachi, donc pourquoi donner plus de crédit aus uns mais pas aux autres? Mr Radjef,t’avais dit que le peuple algérien n’est ni dupe,ni stupide, moi,je pense qu’on est dupe et stupide, pour rester sympa, autrement dit,comment expliquer que nous n’avons cessé de gober toutes les manipulations et plans machiavéliques du pouvoir assassins, nous nous sommes resté passifs devant les scandales de corruption, de detournement, de mepris des lois et de la constitution,d’injustice,de falsification des éléctions etc…et que nous sommes incapables de donner sa chance à quelqu’un qui n’a jamais gouverner? rien ni personne ne pourra être pire que le pouvoir actuel, mais je reste aussi convaincu d’une chose, mes fréres, mes amis, que notre premier souci, c’est le manque d’éveil politique, avec cette culture de division, la liberté n’est pas pour demain.




    0
  • Nadia Chaouch
    13 février 2011 at 18 h 04 min -

    De l’autre coté de l’océan, au canada, votre article nous touche par sa force. Sans pouvoir etre au coeur du problème , vos mots nous y donne un portrait fort avec des mots minutieusement choisis. Merci de nous rapporter aussi bien ce qu’il se passe dans notre Algérie.




    0
  • Mehdi
    13 février 2011 at 18 h 18 min -

    On s’en fou des intellos d’alger, la révolution se fera dans ce cas de l’intérieur, c’est maintenant ou jamais.
    Nous étions le premier peuple à avoir déclenché une révolution unique dans le monde, celle de 1954, serions-nous le premier pays dans la monde a avorté une révolution unique dans le monde arabe, celle qui a commencé en Tunisie.
    Lahchouma nous guette et notre célebre NIF risque de prendre un sacré coup.




    0
  • NEDJMA
    13 février 2011 at 18 h 33 min -

    J’ai consulté pour vous la sybille révolutionnaire,elle répondra sous peu à votre quéstion, comment aller plus loin au bout de votre délivrance.




    0
  • radjef said
    13 février 2011 at 18 h 50 min -

    Bonsoir tout le monde. A la communauté juive et au parti communiste qui lui reprochaient ses accointances avec les militants indépendantistes de la cause nationale, Daniel Timsit eut cette réponse : « Quand un peuple se bat pour la liberté et la dignité, on se met d’abord de son coté et on pose par la suite des questions » @A Haddam, bonsoir. Je saisis cette occasion pour renouveler ma solidarité aux amis et aux camardes qui se trouvent loin du pays, en Amérique et en Europe, en leur disant que le peuple a besoin de vous, de vos compétences morales et intellectuelles. Le peuple a besoin de vous voir dépasser vos querelles et vos divergences qui en réalité ne reposent sur aucun argument logique. Pour canaliser la force de la jeunesse, pour que cette jeunesse ne déverse pas comme le souhaite le pouvoir militaire, sa violence dans le vide, pour structurer le citoyen algérien sur les plans politique, culturel et intellectuel, les élites du pays doivent se rassembler sous la bannière d’un seul et même mot d’ordre : le régime dehors ! Pour la constituante. Pour la deuxième république…
    Je ne veux pas refroidir les ardeurs de mes camarades. Peut être faute de temps, peut être également des contraintes de dernière minute ont fait qu’ils n’ont pas pu entamer le travail de sensibilisation de proximité dans les villages et les villes, si nécessaire à la mobilisation du peuple. Ali Yahia Abdenour, Malaoui, Bouchachi, Ait Larbi, Dhina… savent quel travail entreprendre pour faire réussir un tel événement Le travail qui a été entrepris avec courage et abnégation par les camardes de la coordination pour un changement pacifique mais qui a été diffusé a travers des canaux de communication peu crédibles, a quelque peu nourri le doute et la suspicion dans l’esprit du peuple qui attend avec impatience la chute du régime militaire. Il faut reconnaître que le peuple n’a aucune confiance les médias algériens.
    @Rachid du Canada qui a signé avec le nom de Amar Cheballah, bonsoir. J’espère que tu as trouvé au Québec le bonheur que tu n’as pas trouvé dans les prairies du Djurdjura.




    0
  • Mohamed YAHIAOUI
    13 février 2011 at 19 h 02 min -

    Assalamo Aleikoum

    ALI BENHADJ a passé 17 ans de prisons,et de bagne en plein sahara , et toutes sortes de tortures et d’humiliations.
    Il continue à montrer à la junte militaire qu’il est présent et que le Front Islamique du Salut est présent au service de la liberté du peuple Algérien
    Nous avons dénoncé le coup d’Etat militaire du 11 janvier 1992 qui a mis fin au processus électoral , nous avons dénoncé la mascarade du tribunal militaire de Blida ,qui a condamné à 12 ans de prisons les dirigeants du Front Islamique du Salut, et nous avons rejeté sa dissolution et son interdiction par les Généraux et leurs valets civils .
    Le FIS existe toujours , et nous n’allons pas laisser Ali BENHADJ et son entourage dans l’isolement.
    Aussi nous lançons un appel à tous les militants et sympathisants de cette formation, à reconstituer des sections locales partout ou ils se trouvent, à travers tout le territoire Algérien , en France , en Europe et ailleurs.
    Nous les appelons à s’organiser pacifiquement et d’étudier la charte de ROME signée à l’invitation de la communauté Catholique de SAN EGIDIO le 13 janvier 1995 Pour ceux qui veulent soulever le problème du terrorisme , nous les invitons à demander une commission d’enquête internationale sur tous les évènements d’octobre 1988 , et du coup d’Etat militaire du 11 janvier 1992
    La charte de SAN EGIDIO a été signée par plusieurs formations politiques et par la Ligue Algérienne de Défense des Droits de l’Homme .
    Pour la région de lyon , contactez sosalgerie1954@yahoo.fr
    tel: 0624749790 Mohamed YAHIAOUI




    0
  • Adel
    13 février 2011 at 19 h 09 min -

    Et si nous décidions d’oublier Saïd Sadi, Ali Benhadj, Louisa Hanoun, Boudjerra Soltani, Abdallah Djaballah et tous les leaders de partis (y compris celui du FFS malheureusement) qui font du sur-place depuis 89?

    Pourquoi leur faire encore et encore de la pub? Pour ma part, je prends comme exemple Me Ali Yahia Abdennour qui, a 90 ans, a plus de ferveur révolutionnaire qu’un jeune homme de 20 ans! Oublions tous les vendus et tous les perdants des 20 dernières années et commençons une nouvelle page en nous adressant à la jeunesse. C’est elle qui fera bouger les choses car c’est elle qui supporte tout le poids de la mal-vie, de l’humiliation et du mépris. Oublions tous les manipulés et tous les manipulateurs et portons notre message d’espoir à tous ces jeunes qui n’attendent que le moment propice pour se lancer dans la bataille. Il faut changer de méthode si nous voulons avancer. Il faut faire preuve d’imagination et aller à la rencontre de cette jeunesse. Il faut se rendre à l’évidence : vouloir unifier les rangs de l’opposition est une tâche titanesque dans ce brouillard opaque qui s’est installé dans notre pays depuis 20 ans. Tout le monde tire sur tout le monde. Où se trouve l’ennemi? Qui est manipulé et qui ne l’est pas? La situation devient inextricable tant la suspicion est grande.

    Pourquoi laisser l’initiative à Saïd Sadi et tous ceux qu’on dit être manipulés par le DRS? Pourquoi ceux qui se situent clairement dans l’opposition véritable, tels le Collectif de l’Appel du 19 mars ou Rachad ne prennent-ils pas l’initiative de former un front commun? Cela serait certainement un grand pas en avant.

    La vague qui vient de balayer moubârak n’est pas encore retombée. Les Algériennes et les Algériens ont passé de longues heures devant leurs téléviseurs et ont vibré avec la rue égyptienne. Il faut utiliser ce capital de ferveur révolutionnaire avant qu’il ne s’érode.

    L’heure est à l’action. Un seul objectif : la chute du système toufiq-boutef pourri.




    0
  • W A H I D
    13 février 2011 at 19 h 19 min -

    @ LQA,

    & Saïd Radjef.

    La lutte des Algériens pour le changement est légitime, IL FAUT SURTOUT ETRE POSITIF et pour preuve de ce mouvement a eu une résonance et un échos partout dans le monde et les médias Nord Américains en témoignent.

    The New York Times:
    http://www.nytimes.com/2011/02/13/world/africa/13algeria.html?_r=1&scp=2&sq=algeria&st=cse

    The washington post:
    http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2011/02/12/AR2011021200511.html

    Times Magazine:
    http://www.time.com/time/world/article/0,8599,2048787,00.html

    CNN:
    http://www.cnn.com/video/#/video/bestoftv/2011/02/12/exp.nr.algeria.tensions.erupt.cnn?iref=allsearch

    Reuters:
    http://www.reuters.com/news/video?videoId=186963238

    CBC/RADIO CANADA:
    http://www.cbc.ca/world/story/2011/02/12/algeria.html

    Qui veut faire quelque chose trouve un moyen.
    Qui ne veut rien faire trouve une excuse.
    Proverbes arabes.

    Amicalement

    W A H I D




    0
  • azizou
    13 février 2011 at 19 h 20 min -

    Vous posez une question crutiale: »Que faire pour renverser le
    régime militaire en place depuis plus d’un demi siècle? ».
    C’est bien avant 1962 que les autorités françaises ont fais le choix de « SOLDER » le devenir de ce pays, le résultat est vécu graduellement depuis des années. Alors retenons le message du Président des Etats Unis – Abraham LINCOLN (1809-1865) : »Vous pouvez tromper quelques personnes tout le
    temps. Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps.
    Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps. »




    0
  • Adel
    13 février 2011 at 19 h 31 min -

    @batni

    Bonjour,

    « Je salue le patriotisme de Mr Said Saadi, de Maître Ali Yahia Abdenour, Maître Bouchachi, de Amazigh Kateb et de toutes les personnes qui ont rendu la chose possible. »

    Comme vous êtes l’une des rares personnes qui fréquentent régulièrement LQA à saluer le patriotisme de Saïd Sadi, je me permets de vous poser la questions suivante (sans aucune arrière-pensée, soyez-en assuré):

    Pourriez-vous nous donner cinq bonnes raisons pour croire en la sincérité de la démarche de Saïd Sadi et lui faire confiance en tant qu’opposant?

    Cordialement




    0
  • Ammar Bouzouwar
    13 février 2011 at 19 h 55 min -

    Une action salutaire, un échec certainement mais qui aura peut être le mérite de nous pousser à mener une réflexion de fond sur nous même.
    Les accusations contre l’opposition (RCD) sont sans fondement. Que les islamistes s’en prennent au RCD, c’est de bonne guerre. Les islamistes veulent établir une république théocratique et affirment que la démocratie est kofr. Le RCD veut établir une république démocratique et laique et il revendique son combat contre les islamistes.
    Pour tous les autres, soit il s’agit d’un racisme anti kabyle primaire de la part de pseudo nationalistes patriotes que l’on connait très bien, ou bien, il s’agit là d’une propagande du régime pour tétanisée toute action contre lui.
    Ceux qui affirment que c’est la faute de la « fausse » opposition, alors on attend de voir la « vraie » opposition…
    La vérité, et vous le savez très bien, il n’y a pas d’autre opposition que celle qui a « marché » hier.
    Il est plus facile de mobiliser les oranais pour sauver leur club de la descente en division 2 ou les algérois pour aller casser de l’égyptien à Khartoum que de les mobiliser pour la dignité et pour la nation.




    0
  • D B
    13 février 2011 at 20 h 10 min -

    @Faycal
    Ce sont des gens qui y étaient qui m’ont informé de ce nombre approximatif e 1500 personnes. Et puis, nous avons eu la possibilité de nous en faire une idée, nous tous qui avons suivi les informations.
    Le grand problème, que n’ont pas compris les organisateurs de cette marche, dont certains étaient manipulés à l’insu de leur propre gré, est que le peuple algérien n’est plus cette foule imbécile qu’on traîne dans les rassemblements des uns et des autres, pour se fabriquer une opposition, ou se remettre en selle, et encore moins organiser un contre-feu, pour détourner la colère du peuple. Said Sadi, qui est passé en boucle dans plusieurs télés n’a pas cessé de dénoncer Bouteflika, ce qui est bien en soi, s’il avait évoqué une fois, une fois seulement, le DRS, et le rôle monstrueux qu’il joue dans la tragédie algérienne.
    Saïd Sadi qui s’est fait très discret avant la manifestation, vraisemblablement parce qu’il se savait très impopulaire, est apparu en tête d’affiche le jour « J ». Je l’ai vu, sur une vidéo, « affronter » les policier, il a tenté d’arracher la casquette de l’un, et de frapper un autre. Peut-être parce qu’il trouvait les policiers trop gentils, et qu’ils ne jouaient pas le rôle de méchants qu’il aurait voulu. C’était à mourir de rire. Je vais poster le lien de cette vidéo à la fin de ce post.
    Mais ce qui m’a fait encore lus rire, c’est qu’un homme « politique », qui fraye avec les les requins, qui fricote avec le gratin du régime, qui roule dans une voiture blindée, et qui habite, semble-t-il, dans des résidences réservées à l’oligarchie, puisse s’improviser ainsi, du jour au lendemain, en révolutionnaire irréprochable. Il y a beaucoup de choses dont il faudra reparler en temps voulu. Par exemple le ralliement de Ali Benhadj à cet manifestation. Moins énigmatique que révélateur, en réalité. Révélateur de l’état d’esprit des jeunes d’aujourd’hui, qui sont autrement plus politisés qu’on ne croit. Ils ont beaucoup de respect pour Ali Benhadj, en tant qu’homme qui a résisté à l’oppression, mais ce n’est plus, pour eux, le Savonarole impétueux, qu’ils suivaient les yeux fermés. C’est fini tout ça. Ceux qui l’avaient convaincu de participer à cette marche croyaient pouvoir drainer les foules. Ils en seront pour leurs frais.
    Les jeunes d’aujourd’hui, et même les plus vieux, comme moi, ont été forgés dans l’atelier de la Hogra et de la manipulation. Ils ne croient plus en rien. Ils ont trop souvent été trompés. Par ces pseudo démocrates qui habitent au Club des Pins, avec les tortionnaires du peuple, qui fricotent au râtelier des barons du régime, qui ont leurs entrées dans toutes les antres, et dont les ambitions n’ont aucune butée.

    Il n’ya aucun doute que le peuple algérien est sur le point de se soulever contre l’oppression. Il va réaliser une vraie révolution, et recouvrer une indépendance chèrement acquise, dont il n’a jamais goûté les fruits, qui lui a été volée par des ogres insatiables, qui se repaissent de chair humaine.

    Mas cette révolution sera faite par le peuple, et non par le Club des Pins.

    C’est par la désobéissance civile, et une révolution pacifique, comme celle de nos frères égyptiens, que le peuple parviendra à l’indépendance.

    Cela ne saurait tarder. Et le peuple reconnaîtra les siens.

    Voici le lien de la vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=yII0nr9n-3k&feature=player_embedded




    0
  • Amad Malik
    13 février 2011 at 20 h 13 min -

    « LES CHAROGNARDS DU POUVOIR SONT AUX ABOIS »
    UN SOULEVEMENT POPULAIRE CONTRE LES DESPOTES, DICTATEURS CRIMINELS DOIT ETRE SPONTANE SANS FIXER UNE DATE CONNUE. DE PREFERENCE EN DEBUT DE SEMAINE PAS LE WEEK-END…
    Il ne faut plus lacher prise. Les manifestations doivent continuer et nous nous battrons contre 40.000 ou 100.000 policiers s´il le faut et nous vaincrons.
    L´armee et les policiers font partis du PEUPLE, ils finiront par se rallier a nous.
    Les familles des criminels du pouvoir sont deja en cavale depuis le mois de janvier et certains hauts responsables sont sur le chemin de l´exil. Mais ils n´iront pas loin, car ils seront traques comme de vulguaire criminels.
    Le combat pour eliminer les CHAROGNARDS DU POUVOIR DOIT CONTINUER JUSQU´A LA VICTOIRE FINALE COMME L´ONT FAIENT LES PEUPLES COURAGEUX ET HEROIQUES DE TUNISIE ET D´EGYPTE… BIENTOT LE TOUR DE LA LYBIE,DU YEMEN, DU MAROC, DE SYRIE, DU SOUDAN, DE LA MAURETANIE MAIS PRECEDE PAR LE SOULEVEMENT DU PEUPLE ALGERIEN QUI SERA RAVAGEUR.
    UNE CHOSE EST SURE,TOUS LES CHAROGNARDS DU REGIME CORROMPU, INCOMPETENT, ASSASSINS SONT EN SURSIS… C´EST UNE QUESTION DE JOURS CAR LA LIBERTE ET LA DEMOCRATIE SONT EN MARCHE SUR EUX..
    SOYONS NOMBREUX, 100.000, 500.000, 1.000.000 POUR CRIER NOTRE RAGE DE LIBERTE,,, SUS, SUS AUX CHAROGNARDS DU POUVOIR, ILS NE DORMENT PLUS, ILS SONT AUX ABOIS.
    LA LIBERTE NE SE DONNE PAS, IL FAUT L´ARRACHER DE FORCE. C´EST LE MOMENT OU JAMAIS…
    VIVE LA LIBERTE, VIVE LA DEMOCRATIE… A BAS LES MOUTONS OU QU´ILS SOIENT (on les as vus a Alger!).
    LE PEUPLE ALGERIEN VAINCRA LES FORCES DU MAL.
    MALIK




    0
  • Afif
    13 février 2011 at 20 h 15 min -

    بسم الله الرحمان الرحيم

    @ Justice :

    Vous dites : « En 2001 la kabylie s’est réveillée comme un seul homme, chers concitoyens d’autres régions méditez… » Pourriez-vous être plus clair pour qu’on puisse vous répondre ?




    0
  • salmi
    13 février 2011 at 21 h 07 min -

    je suis autant deçu que certains d’entre vous, seulement il ne faut pas baisser les bras il faut qu’on se remonte mutuellemnt le moral, ce n’est pas evident de venir à bout d’un boulon rouillé du premier tour de clé, il faut au contraire analyser les faits. La seul chose à savoir, on ne prends pas de RDV avec les forces de l’ordre, il ne fallait s’attendre à etre recu avec des fleurs. Il faut revoir la strategie.




    0
  • rafik
    13 février 2011 at 21 h 19 min -

    la coordination veut une autre marche le 19 fev. c est une grande erreure..
    excuser moi mais je pense qu il ya precipitation pour organiser une autre manif comme ca sans prendre tous les atouts qui vont faire qu il va y avoir une grande mobilisation pour une action future..cette coordination en decidant comme ca sans analyse et apprentissage des lecons de l echec de cette marche le resultat va etre desatreux pour le changement : les algerois vont devenir hostil a toute manif qui derange leur ville chaque samedi et qu elle nest pas cautionner par eux..
    c est quoi qui fera que les habitants d alger vobt decendre et rejoindre la marche..pour la gongler ce sont le choix dures courants influents a lager..le FFS et les islamistes qui doivent etre inclues dans toute action si vous vouler faire assembler 100.000 personnes et que les greves fonctionnent, meme avec les barrages limitants les deplacemnets..
    vous saviez que beaucoups ont boycoter la marche parcequ ils ont un doute sur les actions singuliaires du RCD et pourquoi la coordination agit seule sans essayer de s associer a des autres coordinations et appels qui se forment actuellement, le poids de tous les courants politiques est tres important ,, j ai peur que vous etes en train de donner des excuses au gouvernement pour annuler des marches..pas chaque Samedi..on ne fait pas de l essai..




    0
  • rak
    13 février 2011 at 21 h 31 min -

    salam, azul, bsr les ami(e)s

    Afin de pouvoir aller de l’avant chers amis, je pense qu’a mon humble avis nous les Algeriens, tous et toutes autant que nous sommes, nous devons nous debarraser de deux maux qui nous collent a la peau:

    – notre ego surdimensionné qui fait qu’on se prend pour le nombril du monde et qui fait que chacun d’entre nous considere qu’il a un avis eclairé sur tout et que celui ci est la « verité divine », apprenons a s’ecouter les uns les autres mais surtout a se respecter

    -nous debarasser de ce virus que le pouvoir hybride et alienateur a reussi a nous inoculer et qui est la « suspicionnite aigue et patholigique », tout le monde doute de tout le monde et personné n’a confiance en l’autre, nous ne savons meme pas accorder le benefice du doute a son prochain meme pour mener une action que tout le monde considere comme salvatrice.

    cordialement




    0
  • aquerado
    13 février 2011 at 21 h 32 min -

    Salam,
    Non! ce n’etait pas un echec au contraire c’etait une tres belle feinte du peuple Algerien, si je peux me permettre d’utiliser le jargon footballistique.J’ai reelllement apprecie la lucidite du peuple qui ne veut pas marcher a la telecommande.Pour preuve la pietre image d’un saadi sous les feux de la rampe (Echourouk) qui a l’instar d’une pseudo vierge recousue attendait sur son balcon l’arrivee d’un vulgaire manant pour l’emmenee au bal des maudits.Patience et longueur de temps ne font plus que force ni que rage, ainsi parlait Jean de la Fontaine lorsque le lion etait sous les rets, ou encore rien ne sert de courir il faut partir a point.D’ autres occasions se presenteront InchAllah, Mars,Juillet,Aout,Octobre,Novembre…
    Le plus important a mes yeux c’est de vous informer,de vous eduquer, de vous instruire sur des sciences utiles et laisser tomber ce qui peut vous egarer ou vous faire perdre du temps.Je finirai par un proverbe qui prend son importance dans le contexte actuel: »tout vient a point a qui sait attendre ».




    0
  • W A H I D
    13 février 2011 at 21 h 51 min -

    @LQA

    IL FAUT SE MOBILISER POUR DÉNONCER CE COMPORTEMENT DE VIOLENCE DES FORCES DE SÉCURITÉS.

    NOUS SOMMES DÉTERMINÉ A BANNIR A JAMAIS LA HOGRA ET NOUS DEVONS DÉPOSER PLAINTE AUPRÈS DE LA JUSTICE ALGÉRIENNE < ET LES INSTANCE INTERNATIONALE S'IL LE FAUT POUR DIRE ZÉRO TOLÉRANCE DEVANT LA RÉPRESSION, LES REVENDICATIONS DU PEUPLE ALGÉRIEN SONT LÉGITIMES.

    LE GÉNÉRAL HAMEL DGSN, LE MINISTRE DE L'INTÉRIEURE DAHOU OULED KABLIA< LE PREMIER MINISTRE AHMED OUYAHIA ET LE PRÉSIDENT ABDELAZZIZ BOUTEFLIKA EST RESPONSABLE DE CES ACTES VIOLENTS SUR LA POPULATION CIVILE.

    L'ABRUTIE AGENT DOIT COMPARAÎTRE DEVANT LA JUSTICE POUR ATTEINTE A L’INTÉGRITÉ ET LA DIGNITÉ DE CE MONSIEUR VENU REVENDIQUER DE VIVRE DANS UN ETAT DE DROIT

    IL FAUT ARCHIVER CETTE VIDÉO COMME UNE PARMI DE MILLIERS DE PREUVE DES DÉPASSEMENT GRAVES DES FORCES RÉPRESSIVES

    AGISSONS ENSEMBLE AU PLUS VITE

    VIDEO:
    http://www.youtube.com/watch?v=JyP7Ux_bS6c&feature=player_embedded

    SOLIDARITÉ FRATERNELLE

    W A H I D




    0
  • Amad Malik
    13 février 2011 at 22 h 00 min -

    « LE POUVOIR CRIMINEL ALGERIEN AUX ABOIS »
    C´EST CONFIRME, LES CHAROGNARDS DU POUVOIR ALGERIEN SONT EN TRAIN DE PROCEDER AUX RETRAITS DE L´ARGENT SALE PLACE DANS « LES BANQUES RECELEUSES SUISSES ».
    ILS VEULENT LE CACHER DANS DES PAYS LOINTAINS NON REGIES PAR LES LOIS INTERNATIONALES.
    CERTAINS SONT DEJA EN CAVALE AVEC DES MILLIARDS DANS LES VALISES…
    TOUTES LES FORCES VIVES DOIVENT,EXIGER DU CONSEL FEDERAL SUISSE DE BLOQUER TOUS LES COMPTES DES CRIMINELS VOLEURS ALGERIENS.
    DE TOUTE FACON ILS N´IRONT PAS TRES LOIN, CAR ILS SERONT TRAQUES COMME DES RATS.
    VIVE LA LIBERTE, VIVE LA DEMOCRATIE… A BAS LES CHAROGNARDS OU QU´ILS SOIENT.
    MALIK




    0
  • Alilou
    13 février 2011 at 22 h 37 min -

    Puisque tout le monde s’accord a dire que c’est un echec du a la masse de flicaille et de racaille qui ont fait d’alger une ville policiere et par manque de leader charsmatique autour duquel les algeriens seront pret a suivre et comme nous autres ici sur LQA et autres n’acceptons pas de nous associer je vous propose a vous les leader de l’exil @Mr HADDAM, Dr SIDHOUM, Mr RADJEF, Mr DB et autres que je ne connais pas mettez vous d’accord et creer un rassemblement autour de Mr Maitre Ali Yahia Abdennour et regarder si le peuple ne vous suivera pas….
    Ils preparent encore une marche propgrammee par avance pour le 19 c’est du n’importe quoi, ils sont entrain de saborder encore ce pauvre navire et ces pauvres matelots que nous sommes.

    AYEZ LE COURAGE MESSIEURS QUE JE VIENS DE CITER RASSEMBLEZ VOUS AUTOUR DE MeALI YAHIA ET LANCONS UN MESSAGE CLAIRE NON PAS AU POKEMON AND CO MAIS AU PEUPLE…
    CA VA FINIR PAR ARRIVER MAIS ILS NE SE LAISSERONT PAS FAIRE A ALGER …OCCUPONS LES AUTRES VILLES…ORAGANISONS NOUS DE FACON A ATTIRER L’OPINION INTERNATIONAL PAR TOUS LES MOYENS EN NOTRE POSSESSION…AGISSONS SANS TARDEZ..LA BETE EST AGONISANTE ET SI LES TRAITRES EN KEPPI NOUS ATTAQUENT ET BEN RIPOSTONS…ON N’EN A MARRE DE TENDRE L’AUTRE JOUE…POKEMON AND CO SE NE SONT PAS BENALI ET MOUGHAREK…ILS N’ONT AUCUN SOUTIENT OCCIDENTAL…POUR SARKO L’AUTRE POKEMON NOS LAGERIENS EN EXIL EN FRANCE S’EN OCCUPERONT.




    0
  • Afif
    13 février 2011 at 23 h 29 min -

    بسم الله الرحمان الرحيم

    Dernière nouvelle : dans le 20H de l’Entv aujourd’hui, une longue intervention de Louisa Hannoun expliquant aux cadres de son parti les mesures positives prises par le Pouvoir (investissements dans le secteur public, augmentations salariales très substantielles, et d’autres que je n’ai pas retenues) en insistant que n’importe quel observateur impartial ne pouvait pas ne pas reconnaître et qu’aucun pays n’a atteint ce niveau d’engagement durant cette dernière décennie.

    Juste après elle, la parole a été donnée à M° Bouchachi, Président de la LADDH, qui a pu s’exprimer quelques secondes en revendiquant le changement. Après son intervention, l’ENTV a montré une scène où ses cameramen auraient été bousculés par les participants à la réunion de la CNDC.

    Question fondamentale : y a-t-il une contradiction frontale entre les intérêts du pouvoir et ses satellites et ceux de la majorité du peuple ?

    Dans la négative, comme le laisse penser Louisa Hannoun, il n’y a pas lieu de s’agiter puisque le Pouvoir travaille dans l’intérêt du peuple. On va demander juste à notre passionaria de nous pistonner pour que la Télévision soit sous l’autorité d’un Conseil de l’Audio-visuel autonome du Pouvoir, Télévision où l’action de ses ministres sera suivie à la loupe pour la satisfaction des aspirations populaires au travail, au logement et à la dignité (El Izza Ou El Karama).

    Dans l’affirmative, donc dans le cas où les intérêts du Pouvoir et ceux de la population, surtout ceux de la jeunesse et des travailleurs, sont en confrontation, les 30.000 policiers mobilisés le 12 février, ne pourront rien contrte la déferlante populaire provenant de la seule ville d’Alger. Et il est certain qu’on assistera à l’intifada de toutes les villes et villages du pays, les mêmes causes produisant les mêmes effets.

    Si l’intifada n’a pas eu lieu le 12 février, c’est le problème des jeunes de Diar Chems et d’ailleurs : ils étaient au courant et ne sont pas venus. Comptent-ils sur notre vénérable Yahia Abdennour pour améliorer leur situation ou pensent-ils tout simplement que le discours que tient Hannoun et d’autres de la Coalition présidentielle est véridique, d’autant plus que toutes les vannes pour l’emploi et les prêts ont été ouvertes ces jours-ci.

    En tout état de cause, si les jeunes avaient décidé de descendre dans la rue, les querelles politiciennes que nous développons dans nos commentaires seraient leur dernier souci.




    0
  • Liès
    13 février 2011 at 23 h 46 min -

    Salutations à toutes et à tous.

    Hier un peu tard le soir, j’ai rédigé un commentaire en réponse à l’article de notre ami @ Radjef, ou j’opposais la force de mon optimisme, à la force de son scepticisme, comme lui avec des arguments sérieux, objectifs et sincères.

    Mais au moment de poster mon commentaire mon ordinateur a entièrement gelé. Il était minuit passé, j’étais vidé et en plus je ne pouvais me permettre de déranger d’avantage ceux de ma famille qui dormaient.
    Je l’ai éteint et je suis allé me coucher.

    Le lendemain en voulant démarrer mon ordi je découvre que j’ai été attaqué par un virus malveillant. J’ai fait ce que j’ai pu et avec l’aide du soutien technique que m’offre mon fournisseur, l’ordi à été réparé et je pouvais l’utiliser comme avant l’incident.

    Mais voila que je n’ai plus envie de reprendre mon texte que j’avais pourtant en mémoire, et j’avoue aussi n’avoir pas eu la volonté de lire tous les commentaires de nos amis internautes.

    J’en ai lu quelques uns et j’en ai déduit que l’ambiance est au dépit généralisé et au découragement contagieux.

    Quelques rares éclaircies d’espoir essaient de se frayer un chemin au milieu de cette nuée compacte de désespoir.

    A défaut de reprendre mon post, je dirai simplement ceci, en attendant de m’expliquer plus clairement dans la rubrique qui vient d’être mise en zoom, que
    Le CHANGEMENT est non seulement INÉLUCTABLE mais également IMMINENT.

    J’en donnerai les raisons plus tard, dans un autre post.

    Et concernant la marche d’Alger du 12/02, j’affirme, même si elle a été circonscrite et étouffée par le pouvoir, il n’en demeure pas moins qu’elle a été une réussite.
    Toutes les marches pour le changement du système et l’instauration d’un État de droit sont des réussites, même si elles sont faites par 4 chats.

    Je conclue par cette évidence :
    Le monde est en train de changer
    Et l’Algérie ne peut faire exception à cette nouvelle synergie qui est en train de se développer dans la région.

    L’environnement international ne pourra permettre au régime algérien de continuer à fonctionner de cette manière inique qui cultive les contradictions et les contrastes les plus honteux.

    La fin des dictatures et des régimes illégitimes qui ont sévi dans nos contrées plus que nulle part ailleurs, a bel et bien sonné.

    Seule la monarchie échappera à à ce coup de balai de l’Histoire, en contre partie de sérieuses reformes, efficaces et équitables.

    La sagesse doit prévaloir, et seule la poursuite de la PAIX et de la JUSTICE porteront.

    A bon entendeur.

    Fraternellement à toutes et à tous.

    Liès Asfour.




    0
  • hakim
    14 février 2011 at 0 h 28 min -

    Entièrement d’accord et heureux enfin que j’entende des voix sincères comme celle de @rak, @Ammar Bouzouar, @Adel, @Alilou, @Ammar Malik et les autres qui pensent comme eux.
    1) Il faut se débarrasser des égos de ‘poids lourds’ surtout quand ils sont des islamistes, j’ai été révolté de voir certains se penser des poids lourds en disant des autres des energuments et des epifunales, du jamais entendu de ma vie.
    2)Tant qu’il y a racisme envers les kabyles, pas de salut.
    3)Au lieu de critiquer le RCD, faites mieux que lui.
    4)Ali Yahia Abdenour n’a rien a perdre, il a 90 ans, construisons un noyau autour de lui et des hommes comme lui.
    5) Pas de RCD, PT, FNA, RND, etc, dans nos marches.
    6) Préparons les jeunes des quartiers pour une journée surprise , mais bien organisée et surtout sans relâche.
    7)Je demande a ceux qui veulent qu’on fasse un projet de nous mêmes les gens de LQA, de fonder une plate forme et des revendications et ainsi que des actions claires et concrètes de 2 ou 3 lignes pas plus.
    8) J’aimerais que ce soit Docteur Benchenouf qui commence cette plate forme a élargir si vous le voulez bien ou une autre personne.

    On peut par exemple
    a) dire le nom de 10 personnalités variées : kabyle, chaoui, oranaise, du sud , etc. Femme, homme, jeune, moins jeune, syndicat, universitaire, chomeur, militaires, civiles…
    b) choisir un slogan bref et clair.
    c) convenir de parler a tous les jeunes qu’on connait et qui nous font confiance que la révolution se prépare pour un jour J.
    d)Arrêter toute suspicion et bloquer tous les commentaires suspicieux ou offensants.
    e)Faire des marches virtuelles sur un site ou sur facebook, chaque mercredi pour voir combien sont prêts pour une vraie marche.
    f) Des qu’on voit qu’un seuil de 100 000 personnes ont dit présentes au virtuel, sortir une semaine après un jour de soleil ( le premier jour de soleil).
    g)
    h)
    SVP COMPLÉTEZ LA LISTE G) H) ETC. ET CHANGEZ CE QUE VOUS VOULEZ CHANGER. LE BUT C’EST DE DIMINUER LE NOMBRE D’ULCÉREUX SUITE AUX MANIPULATIONS DES UNS ET AU MANQUE DE COURAGE DE D’AUTRES.




    0
  • Rbaoui
    14 février 2011 at 0 h 46 min -
  • Afif
    14 février 2011 at 0 h 49 min -

    بسم الله الرحمان الرحيم

    @ Ammar Bouzouwar :

    Cher frère, tu dérapes. Je te fais remarquer qu’au mois d’Octobre 1988, au moment où les jeunes oranais étaient fauchés par les mitrailleuses, certaines régions et certaines grandes villes étaient dans l’expectative. A bon entendeur, salut. Nous n’avons à recevoir de leçon de personne.




    0
  • qlq1
    14 février 2011 at 0 h 58 min -

    salam tout le monde…
    je viens de découvrir le journal…

    « Malheur aux peuples qui ont besoin de héros. » Bertold Bretch




    0
  • hora
    14 février 2011 at 1 h 50 min -

    je refuse d’écouter les péssimistes, à cette marche je n’y étais pas étant loin par la force des choses.Il est vrai que les partis sont disloqués compte tenu des alliances et conta alliances contre natures qui nous ont siédéré ces dernières années mais le peuple algérien sait de quel mal il est atteint,et sur cette question il y’a pas deux personnes pour dire le contraire alors arrêtons les idées fatalistes et entrons dans l’arène de l’histoire, il n’y ‘a que la mobilisation populaire soutenue le temps qu’il faille pour buter la racaille hors du territoire libéré algérien en 1962 par des hommes qui ont commencé sans trop savoir comment cela allait se terminer…l’indépendance pardi el la joie de se retrouver LIBRES, regarder ces images d’archives et dites vous qu’il faut être sur les pas de ces analphabètes populations qui ont participé massivement à la libération du pays et l’heure est venue de reprendre ce même chamin pour une Algérie nettoyée de ses suceurs de sang et de prédateurs, je n’ai pas d’enfants mais les petits algériens méritent de bénéficier de leur part de lumière en ce III° millénaire pour bâtir une Nation Forte. Alors la trêve des confiseurs doit se faire au plus tôt, tous unis contre le même mal pour un avenir radieux contrarié et différé chaque année pour des siècles et des siècles si on n’arrête pas ces idées fumeuses que les partis sont tutti conti, moi je me fédère avec tout(e) algérien qui vise à un changement radical réel qualitatif et durable en cette terre d’Algérie que je ne veux pas troquer contre n’importe quel paradis terrestre j’y suis j’y reste étant donnée que j’y suis née et là sera ma tombe si c’est possible à flanc d’une fière montagne de l’Atlas. Oui l’Algérie mérite que se secoue un peu, le temps d’ébranler des assises fondées sur la terreur d’état
    Un seul HEROS LE PEUPLE.Courage dignes héritires des enfants de la Toussaint.




    0
  • batni
    14 février 2011 at 1 h 56 min -

    Mes respects Mr Adel,
    ^Pour commencer j’ai toujours apprecié tes interventions pleine de sagesse, toujours mesurée, sur ce site.
    On peut être contre les idées de Said Saadi mais on ne peut nier son patriotisme. Les faits parlent pour lui.
    – N’est-ce pas patriotique que de ne pas accepter la talibanisation de l’Algérie en 91, un plan démoniaque concocté par les laboratoires americains et francais et la frange la plus réactionnaire du pouvoir pour tué dans l’oeuf les premisses de la démocratie naissante?.




    0
  • Adlane
    14 février 2011 at 2 h 00 min -

    Bonjour à tous,
    Le courage des algériens est perçu depuis l’extérieur.
    D’ailleurs un groupe Facebook a été lancé pour soutenir la lutte des algériens pour leur dignité, j’ai même vu à plusieurs reprises des égyptiens chanter « one two three via l’Algérie » pendant la manifestation à Paris du 12/02/11. Inscrivez-vous sur la page Facebook pour voir les photos, les vidéos et vous rendre compte que les algériens de l’éxterieur vous soutiennent : http://on.fb.me/hmtx8s




    0
  • algérien optimiste
    14 février 2011 at 2 h 21 min -

    bonjour mes chers compatriotes,
    il est trés important de garder notre détermination. Le temps est proche. Il ne faut surtout pas s’autosanctionné. Il est clair que maintenant, nous Algériens avons tous compris que le salut de notre trés cher pays vient de la prise de conscience que nous ne devons faire aucune différence entre nous. Quelque soit nos convictions, notre but est de liberer le pays des dirigeants actuels. Ceux qui sont apparents et ceux qui ne le sont pas.
    je considére la marche du 12 février comme une semence. elle va vite donner des fruits.
    continuons d’y croire et ne nous décourageons pas si vite. Le pouvoir a vraiment tremblé.
    bien à vous

    un Algérien optimiste




    0
  • Abouti
    14 février 2011 at 2 h 27 min -

    Mettre le RCD en tete de file de la marche c’est dire au peuple que cette marche est orchestree par le DRS dont le RCD et le produit de ses laboratoires. Le RCD a une tres mauvaise reputation chez le simple citoyen algerien, personne n’a oublie les positions du RCD pendant la decenie noir au cote des erradicateurs, ces fanatiques sanguinaires qui ne sont pas different des sanguinaires de l’autre extreme les fanatiques islamistes.




    0
  • HADJ-LAKHDAR
    14 février 2011 at 2 h 38 min -

    Salam,

    Les nouvelles du bled ne sont pas réjouissantes, et pour cause :

    Le peuple algérien, le Vrai peuple qui travaille chaque jour, qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, qu’il tombe des lustres, que le pouvoir soit despotique, ingrat ou injuste, ce peuple hait les manigances de quel bord, elles viennent !!! Il veut une Algérie sereine et libre qui puisse changer son terrible quotidien ! Et là vous êtes à vouloir « vendre la peau de l’ours, avant de l’avoir tué ! » Votre comportement est tout à fait honteux !!! Alors que l’heure est à l’Union Sacrée et au rassemblement de tout citoyen algérien, vous vous plaisez dans vos réunions à faire du théâtre : à qui va diriger l’autre, à qui va parler et s’imposer, à qui est plus propre que l’autre, à qui appartient la légitimité du mouvement, à qui doit partir ou rester, à qui doit obédience à l’autre, à qui doit faire la courbette à tel parti ou tel parti pour vous rejoindre(FFS) , à qui doit juger l’autre !!! Là vous êtes NULS, complètement NULS, et vous allez complètement contre Le MUR !!! Réveillez-vous si vous voulez libérez réellement le Peuple Algérien, soyez sincères avec vous-mêmes et avec les autres, mettez de côté vos différences personnelles, taisez votre égoïsme et soyez objectifs, regardez l’intérêt du peuple avant de voir vos intérêts personnels et partisans (RCD), unissez vos forces puisque vous tous, vous voulez la même chose : Le Véritable Changement du Système et du Régime, n’est-ce pas ? Alors pourquoi ces batailles entre vous ? Etes-vous des véritables immatures où vous êtes logiquement et clairement à la solde du pouvoir en place pour semer la discorde et la zizanie…Allah ouakbar alla mounafikine !!!… Ceux sont pires que les despotes eux-mêmes ! Allah yestar Minn houm…Ne vous en faites pas ils se dévoileront d’eux-mêmes par leur action douteuse et autres agissements significatifs lors de leur sortie sur le terrain et dans les médias, il y a eu toujours des JUDAS ! Et l’Algérie hélas ne peut faire exception….seulement en Algérie…à vrai dire il y en a un peu TROP !!!… Alors en attendant laissez-les, ne tenez pas compte d’eux, ils ne sont parmi vous qu’en simple citoyen et c’est leur droit de citoyen de participer…peut-être qu’ils changeront d’avis ??!! Surtout ne leur donnez plus autant d’importance dorénavant, considérez-les uniquement en simple citoyen comme vous et moi…c’est déjà bien pour eux et au vu des résultats de leur « pseudo-opposition depuis 20ans !!! » et nulle sur tout les tableaux avec même des erreurs de position, n’est-ce pas Mr.RCD !!! Ou Mr. FFS !!! Pour le peuple algérien dont je fais fièrement partie, vous avez été à ce jour le 13/02/2011 : NUL ET TOTALEMENT NUL….Les deux ZAIMS, l’un sur place, l’autre du bord du Lac Léman, font de la haute STRATEGIE !!! Mon œil !!! Soit ce sont deux roublards de plus des despotes que nous avons, soit des Dictateurs sans royaumes…Ah pas de chance pour eux…Si ils avaient eu la chance d’être au pouvoir, ils pensent qu’ils auraient réussi une MEILLEURE DICTATUTURE !!! …Dommage pour eux, alors ils tentent de se remettre ou de se maintenir sur l’échiquier politique…seulement nous sommes en 2011 et les événements et les choses ont changé depuis 1962 !!!Pour M. Ait-Ahmed, grande figure historique grâce à notre Chahid Mohamed Belouizdad, initiateur de la première force armée révolutionnaire de l’O.S. …Alors arrêtons le Culte de la Personnalité…le peuple a été naïvement piégé une fois…ce n’est pas demain la veille où il se fera prendre…et..Et nous sommes en 2011, en pleine mondialisation sur tout les plans….et le dernier prophète de l’ISLAM est Sidna MOHAMED..SALA AILAY LIH WA SALAM…Alors réveille-toi AMAZIGH,-toi qui ne reçoit d’ordre que de toi-même !!! Relève la tête…c’est toi le printemps berbère, c’est toi le révolté de Massinissa ! Et non ton Zaîm !!! Alors si tu est un vrai Amazigh ( HOMME LIBRE ) rejoint ton peuple en tant que citoyen et partisan de la seule Algérie de tes enfants, ta place sera plus précieuse et aura que plus de valeur pour ta famille, tes enfants, ton bled, ton pays et surtout ton peuple dont tu est sa partie intégrante…
    Pour notre Mr. Said Saadi, transfuge du FFS, 1988 a été son aubaine pour lui, il s’est mis sur l’échiquier politique, et…et…ne pouvant ramer seul ….dans ….l’opposition…ni dans quel sens aller il a été tenté par les diables !!! Alors il a commis des impairs que ses pairs ne lui pardonne pas à ce jour….le plus terrible à force de vouloir user des uns comme des autres il finira par ce mettre tout le monde à dos !!! Et ce serait grave pour lui….ceci en considérant qu’il n’a aucune connivence avec le DRS…Et que c’était qu’un petit thé entre algériens !!!
    Et puis depuis 1988, Président sans élection et la plupart des fondateurs l’ont quitté…c’est vraiment bizarre pour un opposant démocrate !!! En fait c’est une véritable insulte à l’intelligence de tout le peuple algérien…Et le voilà qui bénéficie du titre de leader de l’opposition…c’est le monde à l’envers…Les Médias européens de peur du soi-disant islamisme ridiculisent notre démarche pour une véritable démocratie qui n’exclura aucun de ses enfants quelque soit ses tendances, sa région, sa religion, ses idées, son programme sauf si il tend à négativer la démocratie et la liberté d’expression ou porter atteinte aux libertés individuelles et collectives… Donc Mr. Said Saadi ne pourrait pas être le porte-parole du mouvement dans l’état actuel…un point c’est tout…c’est clair….c’est un simple citoyen comme vous et moi …c’est tout….son parti..le RCD…Eh-bien après le changement du système, il pourra présenter son programme et des élections libres et sereines auront lieu et il aura tout le cadre démocratique et républicain pour convaincre le peuple algérien….Mais de GRÄCE, Unissons nos forces sincères aujourd’hui, notre peuple, notre jeunesse, nos enfants, notre avenir, ont besoin de NOUS, ne trahissons pas leur attente, serrons nos rangs, ayons le sens de nos responsabilités pour un BUT COMMUN : le CHANGEMENT DU SYSTEME ET DU REGIME POLITIQUE, DRS, ECONOMIQUE, CONSTITUTIONNEL…LES DINAUSAURES DU REGIME DOIVENT SE RETIRER…( BOUTEFF+TOUFFIK…la main dans la main pour des lendemains lointains !!!)…LA REVOLUTION EST CELLE DU PEUPLE, L’OPPOSITION C’EST UNIQUEMENT ET TOUT LE PEUPLE….ON EFFACE TOUT ET ON RECOMMENCE….D’AILLEURS IL Y A RIEN A EFFACER…PUISQUE AUCUNE OPPOSITION DEPUIS 1962 A FAIT QUELQUE CHOSE….ENFIN SI…PARTICIPER A APPAUVRIR ET A MASSACRER LE PEUPLE…. ET DIRE….MOI ET MOI J’AURAI FAIT SOIT DE DIDOUCHE MOURAD SOIT DE LAUSANNE….LES AUTRES PARTIS SOIT-DISANT D’OPPOSITION, J’OSE MËME PAS EN PARLER…TELLEMENT ILS SONT RIDICULES….SURTOUT SUR LEUR DERNIERE SORTIE MEDIATIQUE CONTRE LA MARCHE !!!…ils s’accrochent aux branches d’un arbre calciné ….et plus dure sera la chute !!! Mais partisans de tous ces partis à la solde du régime y compris celui dont le chef décide tout de Lausanne !!! Libérez-vous de vos chaines partisanes pour le moment, l’Algérie a besoin de vous personnellement…rejoignez librement le mouvement de contestation….vous n’êtes pas des brebis qui attendent les ordres du berger…soyez vous-mêmes, soyez des hommes libres…nous sommes des milliers d’algériens qui demandent la même chose et qui ont le même but …l’union fait la force et la masse triomphe toujours car la majorité est dans le mouvement…et plus nous reculons plus nous souffrirons dans nos chairs et dans notre avenir…
    Le MOUVEMENT EST ET DOIT ËTRE ET RESTERA UN MOUVEMENT DU PEUPLE CE SERA LE SEUL PARTI QUE LE PEUPLE ACCEPTERA DE SUIVRE, APRES NOUS AURONS TOUT LE TEMPS POUR LE FUTUR ET VERITABLE MULTIPARTISME…IL FAUT QUE LA COORDINATION LE DISE CLAIREMENT ET NETTEMENT….SINON LE PEUPLE S’ORGANISERA EN UNE AUTRE REELLE COORDINATION…MAIS LE PEUPLE N’OUBLIERA PAS…CAR LE PEUPLE N’OUBLIE JAMAIS !!!

    A BON ENTENDEUR SALUE….

    ALLAH YENSAR ELHAK…

    Vos commentaires sont le bienvenues…puisque du débat jailli la lumière…Merci…

    H-L.




    0
  • Abouti
    14 février 2011 at 3 h 13 min -

    Pour reussir il faut noyer le RCD dans ce rassemblement, laisser le RCD prendre les devant de la scene est une gaffe monumentale. Tout etait previsible apares avoir El Watan et TSA pousser le RCD depuis quelques jour au devant du mouvement de protestation du CNCD.
    Le RCD est un repoussoire du peuple algerien (le peuple le vomi), ce mouvement du CNCD est condamne a echouer, Tant qu’on essaie de faire avaler de force le RCD au peuple algerien, ca ne marchera pas.
    Je blame le FFS qui fait toujours dans l’opposition de l’opposition et qui n’a pas voulu saisir l’occasion pour enfin faire une action qui risque de le propulser a la position de leader, dommage, le FFS est malade de son syndrome d’opposant exile.




    0
  • Benchabane
    14 février 2011 at 4 h 08 min -

    Ne dépendant d’aucun parti, je voudrais mentionner ma déception concernant l’inertie de la population de l’Algérois par rapport à la marche du samedi 12-02-2011.
    Les gens qui sont restés comme spectateurs chez-eux seront-ils capables de se montrer dehors à partir de lundi!!!
    Auront-ils le courage de critiquer le régime en place au travail ou au café comme d’habitude à longueur de journée !!!
    Pourront-ils se comparer au courage des tunisiens et égyptiens qui nous ont réellement donné une très belle leçon de courage et de résistance.
    Pourront-ils penser un instant être les dignes héritiers de nos martyres!!!!
    Le changement pourrait-il venir uniquement de l’intérieur du pays!!
    Ne dit-ont pas que chaque peuple n’a que le pouvoir qu’il mérite!!!
    Takhti Rassi!!! El khobz ou Trafik!!!!
    Les mouzabits par leur défit m’ont donné la chair de poule et ont fait coulé mes larmes!!!
    Pour qu’il ait changement dans ce tr`s beau pays, il faut qu’il y ait des marches et des sit-in permanents dans toutes les wilayas du pays en même temps de tous les citoyens peu importe leurs rangs social ou leur appartenance religieuses ou politiques.
    Qu’en le veuille ou pas l’Algérie est condamnée à s’en sortir de ce guêpier peu importe le temps que cela prendra.
    Je vous remercie de votre attention.
    Ben.




    0
  • batni
    14 février 2011 at 7 h 48 min -

    A Monsieur Adel je vous salut,
    Je lis toujours avec delectation vos interventions pondérées, toujours mesurées et pleines d’enseignements.
    Je vais vous donner cinq bonnes raisons qui j’espere vous rendront moins sceptiques
    1 – L’idée qu’il se fait de l’Algérie et de son peuple
    2 – Lorsque le pays a failli basculer dans la talibanisation, alors que la majorité des intellectuels et politiciens offraient déja leurs services et ont abdiqués aux nouveaux maitres, il s’est opposé lui et plusieurs autres patriotes a la mort programmé de son pays (redha Malek signataire des accords d’Evian, feu Boudiaf, feu Boukhobza,feu laid flici, feu Tahar Djaout, feu Benhamouda,salim Saadi et les membres du CNSA(Conseil national pour la sauvegarde de l’Algérie) et la liste et longue)
    – Beaucoup de gens disent qu’il est minoritaire, mais qui a dit que la majorité a raison?
    – Il y’a même des agents du MI6 anglais qui l’accuse d’être a la solde de la DST francaise!!!
    – Voila ce qu’a dit OBAMMA suite a la manifestation du samedi « Nous prenons acte des manifestations actuelles en Algérie , et appelons à la retenue les forces de sécurité », écrit le porte-parole du département d’Etat Philip Crowley dans un communiqué. Ajoutant : « Par ailleurs, nous réaffirmons notre soutien aux droits universels du peuple algérien, y compris les droits de réunion et d’expression. Ces droits s’appliquent sur internet » et « doivent être respectés », ajoute-t-il, précisant que les Etats-Unis « suivront de près la situation ces prochains jours ».

    Mes respects Mr Adel,




    0
  • radjef said
    14 février 2011 at 11 h 34 min -

    Bonjour tout le monde. Said Saadi ceci, Said Saadi cela…On ne tire pas sur une ambulance, sur un cadavre politique. Je ne peux pas m’associer à celles et à ceux qui font feu de tout bois et qui crient à chaque virage haro sur « les baudets de la democratie algérienne ». Cela dit, personne ne peut interdir à Saadi de se repentir, de marcher et de scander des slogans hostiles à la junte avec laquelle il s’est solidarisé il n’y a pas longtemps. Celles et ceux qui justifient leur abscence sur le terrain en tirant sur des ambulances, en réalité ne valent pas plus grand-chose que Saadi. Ils sont aussi steriles et cadavériques que Saadi. Du reste qu’est ce qui les empêche d’occuper la rue et de devorer tous les traitres et de faire preuve de leurs grandes capacités de mobilisation? Ne disent-ils pas qu’ils sont les seuls representants légitimes du peuple, alors que dans leur espace actif ils n’arrivent pas a recolter un centieme des voix ? Said Saadi, avec tous ses defauts, n’est pas le probleme du peuple. Le probleme du peuple c’est d’abord l’ANP qui detient la totalité du pouvoir depuis plus d’un demi siecle et ensuite les élites qui n’arrivent pas à se mettre d’accord sur un minimum.




    0
  • Med Tahar
    14 février 2011 at 11 h 44 min -

    @ RAK . Lettre ouverte à M. Ait Ahmed
    Post du 13.02.2011 – 10H45.

    « … Fin politique que vous êtes, c’est pas a vous que j’apprendrai que nous vivons ces jours ci des événements a différentes échelles : nationale, régionale et mondiale qui font que nous avons une fenêtre de tir pour enfin venir a bout du régime usurpateur d’Alger.
    Je pense que les Algériens ont confiance en vous et qu’encore une fois nous vous demandons de mettre votre expérience, votre prestige et votre aura au service de notre peuple.
    Aussi je vous demande de lancer un appel a la révolution pacifique en Algérie avec pour unique slogan « SYSTEME BARRA » et de rentrer en Algérie pour conduire celle ci avec d’autres hommes intègres a l’instar de maitre Ali yahia, Bouchachi, Mehri, Hamrouche, Sidhoum, les syndicats autonomes, le mouvement Rachad, le MAOL ainsi que toutes les filles et fils de notre chère Algérie droits et sincères.
    Les Algériens seront des centaines de milliers à vous suivre, vous accueillir à l’aéroport et vous protéger.
    Nous serions aussi des milliers, moi le premier, a rentrer avec vous pour vous accompagner et mener a bien cette révolution avec le peuple… »

    Je suis solidaire de cet appel à l’homme historique, dans ces moments aussi graves pour l’avenir de notre pays. Je rajouterai, l’implication dans ce mouvement populaire de ces figures intègres et nationalistes cités dans cette lettre, sonnera le glas de ce système mafieux qui a pris en otage pendant 50 années l’Algerie et son peuple.




    0
  • Si Mohamoud
    14 février 2011 at 12 h 56 min -

    @ Batni : Pas convincant, justement pour les memes raisons que vous evoquez que SAADI et discritité, passant Si on veut profiter du moment pour cahnger le systeme il est necessaire que SAADI ce met en retrait comme ce qu’ils ont faient Les islamiste en Tunisie et on Egyptes et c’est valable pour tous les parties poliques laisser le peuple s’organiser loin des calcules polititiennes de garce SAAAI avec 500 )à 1000 personnes, Meme le leur ne le suit plus ….




    0
  • Abouti
    14 février 2011 at 13 h 25 min -

    Cette marche n’a pas ete totalement un echec, ce qui en est sortie c’est qu’en Algerie il y a un mouvement de contestation bien vivant et que le peuple veut du changement et le plus important et qu’en Algerie il y a:
    1- Un etat d’urgence qui dure depuis 20 ans
    2- Le peuple algerien vit sous un regime tres repressif

    Pour moi l’echec c’etait d’avoir laisse les devant de la scene au seule RCD que nous savons que le peuple a vomi depuis longtemps. Il fallait noyer le RCD…….




    0
  • brahmi16
    14 février 2011 at 13 h 43 min -

    ce n ‘est pas un echec ,car les medias de tous les pays l’ ont relatés et les usa l’ allemagne et l’ union europeenne ont critiqués l’ attitude du pouvoir algerien.Rien que pour cela, c ‘est un succès.En outre ,le raz de marée des policiers en civil ou en uniforme a empechée la foule de developper toute forme de contestation.IL faut le dire, messieurs les rabat joie, que la police(en civil et en masse) s’etait infiltré parmi les manifestants et procedait systematiquement à l’ isolement et à l’ enlevement des organisateurs, dans ces cas comment voulez que l’ impact sur la population soit important?Autres choses le pouvoir algerien a été d une generosité sans borne envers tout ceux qui le soutiennent et il est naturel qu’ ils se soient opposes à la marche.Tous les speculateurs, les corrompus ,les opportunistes, les barons de l’ informel, tous ceux qui sont au pouvoir, tous ceux qui profitent de la demission de l’ etat, tous ceux qui ont fait fortune par la rapine,tous ceux qui ont les mains tachés de sang,tous ceux qui ont batis des fortunes avec l’ argent de la corruption, tous ceux qui ne cherchent que leurs interets egoistes au detriment du plus grand nombre, tous ceux qui souhaitent que cette dictature perdure pour continuuer à piller l’ algerie et les citoyens, TOUS ceux qui ne sont pas honnètes, tous ceux qui n’ ont ni maturité, ni conscience ,tous ceux là sont pour le maintiens de ce regime totalitaire ,HONNI par le peuple .Cette marche à permis de devoiler la nature de certaines personnes machiaveliques.Ces pauvres manipulés(policiers notamment) seront victimes à leur tour des manigances et des carences de ce pouvoir diaboliques qui les utilise.ces services seront a leur tour victime de la mediocratie violente( exemple:si vous etes atteints d’une maladie grave, vous etes condamnés à mourir dans d’ atroces souffrances, vu que dans nos hopitaux ,il n’ y a pas de medicaments, mais pour vos chefs, s’ ils tombent malades ,ils iront en Europe se faire soigner) qui regne au sommet du pouvoir.Souvenez vous comment ce meme pouvoir a reussi à faire le coup d’etat(en 1994?) grace à la complicité des partis dits democratiques qu’ il a par la suite persecuté(MDS, RCD,FFS,etc). HADI BIDAYA, MAZAL ,MAZAL.La lutte continue ,A LQA ET AUX AUTRES FORCES SINCERES, D’ OUVRIR D’ AUTRES FRONTS sous la forme qu ‘ils jugeront appropriés , mais bougez vous, il faut pas laisser de repit à ce pouvoir, il faut l’ encercler et que chacun prenne des initiatives. j ai remarqué que le pouvoir maitrise mieux les manifestants quand il y a concentration importantes de militants sur un seul site, mais si nous adoptons le morcellement des manifestations(en petit groupe a travers toute la ville), avec plus de mobilité, la police ne pourra rien faire , alors changeons de strategie , des petits groupes devront silloner les arteres en banderoles, ça marchera peut etre mieux .Il faut battre le fer tant qu ‘il est chaud, En avant JUSQU’ A LA VICTOIRE.A la prochaine etape du 19 fevrier! inch allah.




    0
  • azzeddine
    14 février 2011 at 13 h 56 min -
  • Abdel Madjid AIT SAADI
    14 février 2011 at 13 h 57 min -

    Assalam;

    J’avais souhaité ne pas intervenir sur ce débat fort intéressant certes, mais vu qu’il a été posé actuellement à chaud, il ne peut recevoir de réponse que des sautes d’humeur, et non le type qu’auraient donné les sociologues comme Si el Houari Addi, ou Ahmed Rouadjia, qui eux préfèrent travailler sur des éléments beaucoup plus probants, tels que les documents des deux parties en opposition, ou sur la base de sondages recueillis au sein d’éléments représentatifs des protagonistes.

    N’étant ni sociologue, ni n’étant sur le terrain, pour apprécier les conditions dans lesquelles se sont retrouvés :
    1.- des militants aussi bien pro « éradication » des Algériens, « qui ne savent pas voter », ou qui ne savent pas apprécier l’apport des « intellectuels de l’éradication », que
    2.- des militants des « droits de l’homme » qui se sont opposés durant la « décennie rouge » à ces « patriotes-miliciens de l’éradication », aux côtés des
    3.- victimes algériennes de l’arrogance des « miliciens éradicateurs » d’Algériens qui auraient eu le malheur de croire que l’habit islamique prémunirait ipso facto et sans effort personnel, des fautes humaines, telles que la prévarication, le mensonge, le vol, les mauvaises moeurs, et la manipulation.
    4.- Les agents du DRS et de la « houkouma », subitement habillés et dressés, pour soutenir toute contestation qui affaiblirait un « clan » du pouvoir occulte au profit d’une autre aile du pouvoir, qui rechercherait un pouvoir hégémonique, pour lui permettre de protéger ses acquis financiers, commerciaux, politiques et enfin, sécuritaires et sociaux.

    Ainsi donc, lors de la marche du 12.02.2011, et sans qu’il ne me soit loisible d’en tirer les conclusions idoines, nous avons vu face à face:
    a.- La police du système, envoyée sur le front par un système qui refuse de céder quoique ce soit de son système qu’il croit dur comme fer, être le meilleur régime qui soit, pour imposer à un peuple incapable de discerner ce qui est bien et bon pour lui, et l’avenir de ses enfants.
    Les policiers envoyés par le système, pour mater les enfants « gâtés », c’est-à-dire le GHACHI ingrat en sont issus, bien entendu, et il ne leur est demandé que d’empêcher ces « si-toi-Rien » de suivre les mauvais bergers, qui veulent « faire comme les Tunisiens et les Égyptiens, qui eux ont de véritables griefs contre leurs présidents à vie… ce qui n’est pas le cas de l’Algérie, qui a vu, surtout durant la décennie de l’éradication, une « véritable démocratie » avec un changement de têtes au pouvoir, HCE- Boudiaf, Kafi, Zeroual, qui dit mieux, en moins de 7 ans, avec même deux ou trois « assemblées élues ou désignées » par un comité des sages « Armée du peuple » issue des daf : Conseil de transition, constitution a, constitution révisée bis…
    b) Les « agents du système » alliés de la première heure, issus du tristement célèbre CNSA (comité national, pour Suicider l’Algérie), créé en son temps, dans les laboratoires DRS, autour de Said Sadi, son complice Benhamouda, et les pantins nommés depuis au sein de l’APN, dont ils sont devenus les ténors, du mensonge, et du micro pour tenter de racoler les naïfs autour de slogans creux, ou bien pour faire rire leurs co-députés et autres co-sénateurs, tous « élus-IMPOSES », bien entendu.
    c) des ex détenus, libérés sous condition, mais empêchés de « reconstituer une ligue (parti) dissoute » au nom de la sécurité des coquins du Club de p(a)ins, et auxquels il ne reste qu’à accompagner toute contestation du pouvoir qui les empêche même de gagner le pain de leurs enfants.
    d) des militants sincères des droits de l’homme, mais apparemment déphasés, tout au moins du choix de leurs alliances, lorsqu’ils laissent parler leur coeur et leur passion du droit, pour accorder l’absolution à ceux-là, même qu’ils savent n’être « opposés au système », que par opportunité.

    En conséquence, ces contraires idéologiques, ne peuvent en aucun cas, aujourd’hui, s’unir autour de dénominateurs communs, car si :

    1.- pour les uns, il s’agit de se débarrasser d’un système corrompu et en faillite et le remplacer par un système issu de l’élection d’une assemblée constituante, composée par de VRAIS élus,
    2.- pour les autres, qui reprochent au système actuel de ne les avoir pas assez récompensés, et de ne pas avoir fait de l’Algérie, une république « laïque » à l’image de la France, qui tolère l’Islam, il s’agit de se mettre en avant et de conduire les marches et devenir des symboles comme le fut Lech Walesa, (Said Sadi) dans les années 80, face au Président Jaruzelsky (Bouteflika), et non pas, face au général Jaruzelsky (général Tewfiq), et c’est là que réside toute la différence, et toute la subtilité que SS, n’a toujours pas assumée, car, il a oublié que si son modèle a bien « réussi », c’est parce que derrière lui, il y avait la formidable propagande US, et occidentale, d’une part, mais d’autre part, il y avait l’Église, pour galvaniser les masses, or, SS, a horreur des prédicateurs de mosquées, et surtout, Lec Walesa, avait derrière lui, un puissant syndicat Solidarnoc.
    Or, nous savons que Said Sadi, SS, est en froid avec Sidi Said, SS, de l’UGTA, et deux SS essayant chacun de DIRIGER la contestation pour « un changement dans le changement », ne peuvent en arriver qu’à s’exclure mutuellement.
    En sus, si Lech Walesa a réussi, parce qu’autour de lui, il y avait de vrais intellectuels, lui, SS du RCD, ne peut plus compter que sur son homme du SAS (service Action secrète), c’est-à-dire NAH, une fois que tous les autres symboles ont été par le DICTATEUR du RCD.

    Tout ceci étant pris en considération, la libération ne peut venir d’un homme ou de cohortes « nourries » par le système, mais bien, de VISAGES nouveaux, de JEUNES conseillés, par des militants INTEGRES, et rompus, nourris de valeurs propres au peuple algérien, et surtout, probes et talentueux.




    0
  • azzeddine
    14 février 2011 at 14 h 01 min -
  • W A H I D
    14 février 2011 at 14 h 36 min -

    1-
    Ceux qui s’opposent ou résistent au changement du système; la classe politique algérienne et l’intelligentsia, ils devraient réfléchir et de tirer les bonnes leçons de la dramatique expérience des événements de 1988 et ces conséquences, ils devraient plutôt, encourager le président pour adopter rapidement des réformes positives et effectives des institutionnelles fondamentales

    QUI SONT-ILS :
    – L’entourage immédiat du président (Conseillers)
    – Les leaders du FLN/RND/MSP
    – Les Chefs de la DRS et des services se sécurité.
    – La haute hiérarchie militaire MDN
    *ce sont les plus influents.

    2-
    • Deux cent mille morts, cent mille orphelins, cinquante mille veuves ; en moins de 6 ans • Trois millions de chômeurs effectifs • Plus d’un million de prostituées équitablement réparties sur l’ensemble du territoire national. • Trois cent mille femmes et enfants SDF abandonnés et jetés à la rue. • Cent mille malades mentaux, oisifs et désœuvrés livrés à eux-mêmes. • Deux cent mille mendiants et mendiantes en 2008 (12 000 en 1970). • Apparition massive des maladies vénériennes non suivies. • Retour massif des maladies éradiquées au siècle dernier (tuberculose, choléra). • Massification des trafics et de la consommation des drogues et divers stupéfiants (en termes de volumes écoulés, l’évolution passe de quelques grammes dans les années soixante à des tonnes actuellement). Des chiffres jamais publiés • Un Algérien sur trois (environ 12 millions) vit en-dessous du seuil de pauvreté avec moins d’un dollar de revenu quotidien. • 82% des Algériens se déclarent mécontents de leur vie. • 89% des foyers algériens déclarent que leurs conditions de vie se sont dégradées durant les dix dernières années. • 92% des foyers algériens déclarent que leur pouvoir d’achat a chuté d’une manière substantielle durant les dix dernières années (de 20 à 40%). • 78% des Algériens ne font pas confiance aux représentants du pouvoir (gouvernement, autorités locales, élus locaux et nationaux). • 32% des élus locaux ont eu maille à partir avec la justice. 238 P/APC ont été condamnés à la prison ferme durant les dix dernières années. • 86% des Algériens pensent que l’Etat central et ses institutions sont gangrenés par la corruption et la concussion. • 84% des Algériens pensent que les membres du gouvernement travaillent pour leurs propres intérêts personnels, ceux de leurs familles et de leurs amis. • 78% des jeunes (16-30 ans) souhaitent s’installer à l’étranger, dont 32% se déclarent candidats au départ par n’importe quel moyen. • Chaque Algérien connaît personnellement au moins trois cas de corruption non sanctionnés aux niveaux local, régional et national. • 87% des Algériens pensent que les grands et gros corrompus échappent à la justice. • 75% des Algériens ne pensent que la justice ferme les yeux sur la grande corruption. • Nombres de repenties jusqu’à présent 17 540• nombre de cas de disparus selon les déclarations des familles des disparues 25 000. • Les algériens en situation irréguliers hors du territoire National ou des algériens ayant obtenus des droits d‘asiles 50 000,
    CE N’EST ASSEZ!

    QUI DOIT ASSUMER.
    Les deux courants qui s’opposent, (le RCD, le FIS ), l’un sur la base de l’identité berbère avec une conception de l’état laïque, l’autre sur la base de l’identité arabo-musulmane préconisant Islamisme exclusive de l’état.
    **Évidement les putschistes et leurs alliés

    Malheureusement, les deux courants sont multiélément antipathiques, loin d’offrir des programmes plausibles pour gouverner mais, ils ont bien réussi à diviser l’opinion publique on semant les graines de la violence.

    3-Émergence d’une nouvelle et jeune élite politique.
    La naissance d’un Front National Démocratique dans les conditions politiques actuelles de l’Algérie, éloignerai du coup le spectre traumatique du syndrome post Chadli, et mettre en statuquo les politiques identitaires de source de conflits et de divergences, qu’ils soient sur la base d’affirmation identitaire berbériste ou islamiste de la société algérienne, qui sont malheureusement de forme mutuellement antipathiques et opposées. Dix ans après, malgré la guerre et ses conséquences sur la population civile, la stabilité de l’état et la cohésion de la nation, cette rivalité reste encrée dans la mentalité de l’opinion publique et risquerai de compromettre l’émergence d’organisations politiques démocratiques sur une base d’affirmations de valeurs d’appartenances nationales comme ce fut le cas au lendemain de l’indépendance sous la formation FLN qui a démontré un degré impressionnant de continuité et de stabilité pendant 25 ans.
    **Inconstatables les jeunes ont besoin d’un encadrement, non pas être encouragés de faire une révolution.

    4-
    CNCD La Coordination Nationale pour le Changement et la Démocratie
    Un mouvement de revendication légitime du peuple algérien pour les droits et les libertés, il doit être encouragé, soutenus sous le leadership de Monsieur Ali Yahia Abdenour et Monsieur Mustapha Bouchouchi, des activistes des droits de l’homme qui lutte et milite au sein de la société civile, c’est une expression populaire pour le changement.
    **Évidement des parti veulent s’accaparer ce mouvement.

    Fraternellement

    W A H I D




    0
  • Zineb Azouz
    14 février 2011 at 14 h 37 min -

    Chers amis,

    Ne m’en voulez pas, mais espérer la réussite d’une marche qui n’a émané ni des opprimés ni des jeunes, ni des chômeurs, ni des mères de famille, ni même des morts, c’est quelque part croire au père noël.

    Je ne remets nullement en cause ni la sincérité ni l’engagement de beaucoup de manifestants qui ont eu le mérite et le plus grand mérite de braver les interdits et la peur, même si on connaît tous les limites historiques, endémiques et chroniques de ceux qui se pensent encore de l’opposition.

    Il ne faut pas chercher les raisons de cet échec je dirais « raisonnable » pour une fois, mais plutôt se pencher sur l’échec de la raison et de l’éthique.

    Ce qui est dramatique dans ce pays, c’est que même lorsque les ingénieurs DECO nous offrent la possibilité de jouer aux acteurs d’un révolution colorée dont le but est de faire dégager un président usé et PARTANT de tous les points de vue, « nous » ou plutôt ceux qui appellent au changement de vitrine en sont incapables.

    Soyons réalistes, l’empire occidentalo-sioniste a AUTORISE Ben Ali à partir avec 1 tonne et demi d’or, et Moubarak, serein est promis une retraite dorée peut-être en Arabie Saoudite ou pourquoi pas en Israël.

    Les peuples se sont soulevés et ont affronté les balles et les cravaches pour voir une seule revendication satisfaite, à savoir le départ des dirigeants plus que contestés.

    Malgré toutes ces souffrances, rien n’est encore joué,
    car le remplacement est une autre paire de manches, en Egypte, je vois par exemple des hommes encore plus cruels et plus vigoureux que Moubarak.

    Notre pouvoir va inévitablement muer, mais en quoi et surtout avec la complicité de qui ?

    Serons nous capables d’imposer d’autres règles et d’autres façons de faire, à défaut d’avoir les moyens de mobiliser la société abusée et sans meneur ?

    Si nous ne savons toujours pas à qui il faut dire « dégage », nous pourrions peut être au moins dresser la liste de ce que le pouvoir ne voudrait surtout pas voir dégager, et là il ne s’agit pas de personnes, ces variables muettes capables de se reproduire telles des bactéries en laboratoire, mais de lois, de mode de désignation, de balises, de décrets à abolir et de mesures d’exception à LEVER.

    Allons nous leur permettre une transition tiède avec en plus la possibilité de compter sur nous pour un gouvernement provisoire ??

    Allons nous encore longtemps TOLÉRER le BANNISSEMENT de nos élites, de nos internés, de nos jeunes, de nos opposants en fuite, de nos journalistes traqués et de nos dits « déserteurs » qui n’ont fait que déserter les champs du Déshonneur et les salles de torture et d’extermination.

    En plus de la honte de n’être même pas capable de se débarrasser d’une opposition artificielle préfabriquée et surtout contraignante, allons nous encore nos encombrer de fausses pudeurs envers ce pouvoir, ses symboles, ses lois et son armée.

    Cordialement,
    ZA




    0
  • Afif
    14 février 2011 at 15 h 11 min -

    بسم الله الرحمان الرحيم

    Ci-après, le dernier paragraphe de mon dernier commentaire qui n’a pas été publié à cause d’une mauvaise manipulation :

    « Enfin, pour réussir les futures marches, tous les courants politiques doivent être associés et invités publiquement : si un courant politique manque, son absence sera exploitée pour faire diversion. »




    0
  • Med Tahar
    14 février 2011 at 17 h 56 min -

    @ Zineb Azouz,

    « …Ne m’en voulez pas, mais espérer la réussite d’une marche qui n’a émané ni des opprimés ni des jeunes, ni des chômeurs, ni des mères de famille, ni même des morts, c’est quelque part croire au père noël… »

    Mme Zineb Azouz, tous mes respects pour votre sincérité et engagement pour une cause aussi noble que celle que vous défendez.

    Tous ceux que vous citez n’attendent que le déclic, un appel de l’élite du pays, or il me semble qu’une certaine élite ne peut pas parler la bouche pleine. Il faut bien rappeler que Bouteflika pu corrompre tout un beau monde : intellectuels, journalistes, avocats, immams, islamistes, terroristes, gens de gauche de droite, sans parler des trotskistes devenus ses porte parole…

    La manifestation du 12 février a été une réussite pour plusieurs raisons. Cela a permit aux algériens de briser le mur de la peur, un retentissement international au lendemain de la chute d’un dictateur inféodé aux sionistes, ce n’est pas rien tout cela. Autre remarque le pouvoir avec son scénario répressif a dévoilé à la communauté internationale son vrai visage. Les déclarations et communiqué des USA et des européens sont une preuve que la marche avorté par le pouvoir a fait « tilt » au prés des occidentaux.

    Je suis sûr que nous sommes sur la bonne voie, nous devons rester vigilants pour ne pas laisser se reproduire les calculs et les lâchetés qui ont jalonné l’histoire de notre révolution. In cha Allah pour le cinquantième anniversaire de l’indépendance le meilleur cadeau qu’on donnera à notre Algérie sera un Président de la génération de l’indépendance élu au suffrage universel. Ainsi je pourrai mourir tranquille.




    0
  • Afif
    14 février 2011 at 18 h 21 min -

    بسم الله الرحمان الرحيم

    Louisa Hanoun a accusé certains partis ayant adhéré à la CNCD de partis de droite : je propose un mot d’ordre mobilisateur qui prouvera à la jeunesse que la CNCD et les partis qui la composent sont fermement à ses côtés. Ce mot d’ordre est : »SECURITE SOCIALE RETROACTIVE POUR LES TRAVAILLEURS DU SECTEUR PRIVE, A COMPTER DE LA DATE DE LEUR RECRUTEMENT ». Pour éviter toute suspicion de connivence avec le secteur privé informel, suceur de sang, ce mot d’ordre devra être adopté et vulgarisé au maximum, sinon, on n’est pas mieux que ceux qu’on veut combattre.

    Prière aux partisans du RCD de transmettre à qui de droit : on verra alors si on peut habiter au Club des Pins et défendre ceux qui ont perdu leurs droits à une vieillesse digne.




    0
  • Rédaction LQA
    14 février 2011 at 20 h 30 min -

    Algérie-Focus

    Pourquoi la marche n’a pas marché

    Poste par faycal fév 13th, 2011 categorie Algérie, Chronique avec hrissa. Vous pouvez suivre les reponses via RSS 2.0. Vous pouvez commenter et trackbacker cet article Print This Post Print This Post

    D’un côté il y a un peuple désabusé qui veut en découdre, mais qui ne sait pas comment s’y prendre. Il a comme atouts : un vent de révolte en poupe, deux modèles de soulèvements populaires réussis et à portée de vue (en Tunisie et en Égypte), l’audace et le rêve de sa jeunesse, un gouvernement cliniquement mort, dépassé, divisé et sans perspective.

    De l’autre côté, il y a un pouvoir usé, mais fort de la division de son peuple. Un pouvoir qui a 50 ans d’expériences en laboratoire sur une population prise au berceau de l’indépendance, nourrie au sein de la révolution paternaliste, et dont le cerveau a été lavé et l’estomac pris en otage. Et, cerise sur le gâteau, un pouvoir qui peut compter sur le vide politique incarné par une opposition « parlementaire », pour qui le peuple sert de marchepied plutôt que de base électorale.

    Le 12 février devait donc marquer le début de la fin d’un régime déliquescent, mais le peuple n’a pas été au rendez-vous. Ô désillusion ! Peu d’Algériens se sont mobilisés, mais d’autres Algériens en tenue, revigorés par des émoluments doublés, les ont empêchés de réclamer à leur tour une part du gâteau national. Le pouvoir a toujours laissé ces deux Algérie s’affronter en les observant du haut de son cynique calcul de survie.

    Pourquoi alors, la place du 1er mai ne s’est-elle pas transformée en Place Tahrir ? Les algériens sont pourtant culturellement proches des égyptiens et leurs deux régimes sont quasi jumeaux : c’est l’armée qui détient le pouvoir.

    Probablement parce qu’en Algérie, le peuple ne se reconnaît pas dans cette opposition qui l’a appelé à sortir dans la rue. Et il n’a pas eu assez de temps pour apprivoiser les autres meneurs réunis en comité, formé à la va vite, donc pas assez identifiable pour les algériens; qui ont appris à se méfier de tout effet de surprise.

    Et comment cela pouvait-il en être autrement. Comment un jeune qui n’a jamais croisé ce même député « marcheur du 12 février», dans un bus ou dans une bousculade à la mairie pour obtenir le fameux S12, peut-il croire en celui-ci. Comment un salarié qui n’a pas eu l’occasion, une fois dans sa vie de se frotter, voire de discuter avec ce député à la Poste lorsqu’il va chercher son smic de subsistance. Leurs salaires ne sont pas pareils, leurs mondes sont tout aussi décalés. Comment espérer séduire la foule, quand on pause en smoking avec BHL au Festival de Cannes, alors que des jeunes se noient par centaines dans la méditerranée.

    La marche n’a pas marché, parce que le peuple refuse de se laisser marcher sur les pieds. Il ne suivra plus ceux, toujours les mêmes, qui, au fond, ne veulent pas le servir, mais se servir de lui.

    La marche marchera quand c’est le peuple qui la portera. Il aura le dernier mot. Ce jour finira par arriver. Le ras de marée empotera alors le pouvoir et tous ses marchands, cette “élite” qui méprise ce «ghachi » (la populace) tout en se revendiquant de lui.

    Redwane N




    0
  • still
    14 février 2011 at 20 h 31 min -

    @ qq1
    Ta citation est bien à propos : « Malheur aux peuples qui ont besoin de héros». En Tunisie et tout récemment en Egypte, nous l’avons vu, tout le peuple était un héro. Des lors, il n’avait besoin d’aucune figure « emblématique » pour lui frayer un chemin parmi la horde des policiers aux ordres. Il l’a fait lui- même. Bien sur il y a « laissé des plumes». Ce sont les martyrs qui sont tombés sous les balles des policiers et autres snipers. Mais les Tunisiens et les Egyptiens chacun de son coté, ont atteint une cohésion qui fit d’eux une seule âme, l’âme de la Révolution, partagée par des milliers et même des millions de citoyens. Les régimes criminels pouvaient donc tuer des individus sans affecter l’âme de la Révolution a laquelle ces individus ont deja dédié les leurs.
    Initier une tache noble d’une façon généreuse et désintéressée, sans garantie aucune d’y réussir, d’en profiter personnellement ou même d’y survivre, voila ce qui fait d’un individu ou d’un peuple des héros, de leur entreprise une épopée. Avis aux âmes généreuses.




    0
  • Amad Malik
    14 février 2011 at 21 h 32 min -

    LES CHAROGNARDS DU POUVOIR ASSASSIN alge-rien ET « L´OPPOSITION ».
    Pendant que deux GRANDS PEUPLES, TUNISIEN et EGYPTIEN, ont reussis a chasser deux dictateurs-despotes CRIMINELS Ben Ali et Moubarak,en Algerie « l´opposition »
    discute, tergiverse pour finalement fixer la prochaine « manif » pour encore une fois le samedi 19, c´est a dire le week-end??? Le jour ou tout le monde est au bled, est a la maison bien peinard…
    Ils nous prennent pour des demeures ou quoi? On avertit pas l´ennemi quand on veut attaquer!!!
    UN SOULEVEMENT EST SPONTANE, FULGURANT COMME LE GRAND PEUPLE TUNISIEN ET EGYPTIEN… A L´INSTANT MEME LE YEMEN, LA LYBIE ET LE BAHREIN SONT EN ACTION…
    « Balguatia ou MOUTONS », policiers, milices et leurs valets, LES CHAROGNARDS DU POUVOIR ASSASSIN ALGERIEN SONT EN SURSIS, CAR LEURS FAMILLES SONT DEJA EN CAVALE DANS les deserts d´Arabie et d´Europe…
    C´est le moment ou jamais, L´HEURE EST GRAVE, IL FAUT JOUER FRANC JEUX AVEC LE PEUPLE. IL NE FAUT PLUS ESSEYER DE NOUS ROULER DANS LA FARINE, CAR ON VOUS CONNAIT TOUS MRS DE LA CNDC ET AUTRES…
    CHANGER DE DATE SANS LE COMMUNIQUER, ET CELA MARCHERA, VOUS VERREZ.
    LES CHAROGNARDS NE DORMENT PLUS APRES LA CHUTE DE MOUBARAK, ILS SONT AUX ABOIS ET SAVENT QUE LEUR FIN EST PROCHE… IL NE FAUT PLUS S´ARRETER EN SI BON CHEMIN CAR CETTE OCCASION NE REPRODUIRA PLUS POUR EFFACER LE FLN, RND ET LEURS CLONES DU POUVOIR ALGERIEN INCOMPETENT, IMPOSTEUR, CORROMPU ASSASSIN ET LES ENVOYER TOUS EN ENFER.
    SUS, SUS, SUS AUX CHAROGNARDS ET LEURS LARBINS.
    LE PEUPLE VAINCRA, VIVE LA LIBERTE, VIVE LA DEMOCRATIE…A BAS LES MOUTONS ET LES PERVERS OU QU´ILS SOIENT.
    MALIK




    0
  • brahmi16
    14 février 2011 at 21 h 48 min -

    Dans notre forum (LQA)chacun y va de sa theorie , chacun tente de convaincre l’ autre, tous sont d’ accord pour un objectif commun : la chute de ce pouvoir, MAIS HELAS personne n’ entends personne , personne n’ arrive à convaincre,on se croirait à un meeting de gauchiste utopiste, à croire qu’ on nous a jeté un sort!!Mais ce qui est incroyable, c ‘est que chacun reprends à son compte les analyses et les idées de l’ autre sans pour autant lui faire part de son soutien????Ne trouvez pas cela bizarre, que certains expriment les memes idées ,un peu edulcorés soit, mais ne soutiens pas celui qui en est à l’ origine????On a l’ impression que certains se complaisent dans ces joutes « oratoires », uniquement par plaisir ou pour se mettre en evidence!.Ne croyez vous pas, mes amis qu’ il est temps enfin de passer à autre chose et de cesser de regarder notre nombril? Tenter Autre chose de plus concret qui fasse avancer notre projet(appel du 19 mars)Allez chiche…..




    0
  • hora
    14 février 2011 at 22 h 53 min -

    Bonjour, j’ai posté hier un message par lequel je formule un avis selon lequel la marche n’a pas été un echec loin s’en faut. Et je suis de retour vu que je n’ai pas trouvé la trace de mon écrit-tout p’ti- d’hier. je veux participer à partir de cette tribune pour appeler à une vision positive de ce qui c’est passé le 12 Fev. Si le régime dispose d’autant de policiers c’est pour une cause qui lui tient plus que l’algérie: casser du peuple, le réduire au silence étant donnée la clarté du discours musclé qui est sans équivoque le peuple pour faire équilibre doit lui aussi se protéger derrière des armures et là on verra si face à la détermination populaire et ses revendications légitimes l’idée que le face à face musclé soit perçu comme un echec? Personne n’a compté 250 manifestants sauf ceux qui voulaient manipuler l’information ,de mon côté j’ai bien remarqué qu’il y ‘avait foule déterminée à dire barakat, et c’est de cette présence bien assumée sur place tenant fermement face à la machine représsive qu’il faut applaudir. Le régime est féroce mais un peuple détreminé ça use une dictature aussi musclée soit -elle alors saluons le courage de ces corps sans défence venus se faire tabasser pour l’amour réel et authentique d’une Algérie trahie 50 ans durant. l’énergie, la conscience polotique et la maturité citoyenne étaient les ingrédients de cet acharnement à dire NON à la trahison du serment de Novembre. Le peuple n’est pas là pour figurer au rang d’esclaves indépendants, mais pour assumer pleinement et fièrement l’héritage patriotique des lions des djebels. L’histoire vomie les dirigents incultes et injustes et la volonté populaire est le moteur des renverssements de situations historiques intenables, aussi il est temps de fermer les yeux sur ce qui divise et rejoignons le cortège des peuples récemment libérés par la force du génie populaire soyons les prochains à renverser la vapeur, nos enfants, les petits algériens méritent qu’on bouge résolument vers un avenir à bâtir ensemble. Non ce n’était pas un echec mais un début avec 3000 algériens courageux et fiers de tracer une route nouvelle. Méditons et agissons car ils ne nous aiment pas ceux là qui nous offrent la misère et l’incertitude comme perspectives d’avenir.




    0
  • Zineb Azouz
    15 février 2011 at 0 h 40 min -

    Mes respects Monsieur @Med Tahar,

    Je ne sais pas si c’est le déclic qui manque au peuple pour se soulever surtout sachant que les raisons de tous les ras le bol ne manquent pas.
    Je crains fort que les horribles répressions, les échecs successifs, les sacrifiés de tout bord, entre morts, torturés, déportés et exilés, et les compromissions de nos « oppositionistes » piégés par le système n’aient fini par avoir raison de toutes ces colères.

    Les jeunes ne savent même pas à quoi sert un président, j’en ai entendu beaucoup le 12 Février à Constantine, et tout ce que j’ai remarqué d’anormal c’est l’affluence vers les épiceries par peur de pénuries.

    Nous n’avons pas d’autre choix que de mobiliser et de sortir, mais avec de véritables slogans revendicatifs, des appels à l’armée et des rappels à l’occident.
    On a eu notre dose de Cordialement, pléonasmes, de clins d’œil et de regroupements de vieux copains nostalgiques.

    ZA




    0
  • Ensemble
    15 février 2011 at 1 h 45 min -

    @ Afif,Ait Saadi, Abouti

    Oui je suis d’accord avec vous, Saadi doit rester à l’écart et laisser faire la CNCD mais Belhadj doit aussi faire la meme chose.

    En Tunisie et en Egypte ce sont les simples citoyens qui sont sortis en premier pour crier leur ras le bol et demander le depart des dictateurs et les partis ont suivis le mouvement pour le soutenir .
    Chez nous on veut faire l’inverse et les gens ne sont pas dupes car ses politiques sont discrédités.

    Pour l’intéret de l’Algérie, Saadi et Belhadj doivent rester chez eux et laisser le peuple marcher .

    Amicalement.




    0
  • Alilou
    15 février 2011 at 1 h 51 min -

    @Mme ZINEB AZOUZ

    AFAME ton peuple et tu le soumettera
    APEURE le et tu le dominera
    ABRUTI le et il te suivera comme un toutou

    On est devenu comme ca, au lieu d’aller manifester on court faire les courses, on est des vrais oeusophges, juste des tubes digestifs…




    0
  • Wahab
    15 février 2011 at 4 h 34 min -

    Voila, bien sur que cette marche a ete un echec, mais heureusement, vous avez vu comment les capitales occidentales se sont vite fait des donneurs de lecons et d’avertissement masqué au pouvoir algerien et venant en aide a leur homme said sadi, on peut comprendre qu’il ya connivence entre eux.

    Moi je vous avoue que je crains pour l algerie un complot deja preparé ( il faut se rappeler les va et viens de sadi et ferhat mehenni aux us, …..)

    Je propose que cette coordination arrête ses marches , et de procéder à des pressions sur le pouvoir algerien et faisant comme ordogan, qui a chaque fois qu’on lui dissout un parti, ne va pas riposter violemment , mais puise dans son heritage ottoman, et sort avec une idee nouvelle, qui respecte les citoyens et le sang turc, et cree un autre parti avec d autres programme, et voila ou est la turquie , et ou est l algerie. Je suis pour un changement radical du regime, mais de grace notre evolution politique depuis 1988, nous distingue des autres experiences arabes. et ce n est pas par la dictature du moment historique , tunisie et egypte, que nous devrons nous jeter et jeter le sort de l algerie dans le neant et le chaos. J espere me comprendre en disant que mm si je suis en phase avec les militants qui sont a exterieur du pays, mais je pense que cette situation presse et impose un dephasage politique et psychologique qui peut fausser une evolution, et j’opte pour le combat du Dr Sidhoum , en algerie, et pesant les choses avant de voir voler et biaiser des changements .

    la levee de l etat d urgence, ouvre a des capacites politiques et militantes d etre en harmonie aevc les algeriens , sociologiquement et psychologiquement.

    de grace il faut parfois savoir s’arreter pour mieux repartir. vive l algerie




    0
  • djamel
    15 février 2011 at 7 h 25 min -

    Bonjour a tous,
    to soeur NACERA,
    je suis heureux pour toi,d’avoire trouver tes origines,c’est un travail psychologique remarquable que tu a fait, mais tu a oublier une chose le soleil qui c’est lever sur l’omelette 1954,et bein ce n’est le meme soleil de 2011. pourquoi????
    et bein cher Nacera il faut que que tu revein tres loin pour comprendre pourquoi se peuple est diviser et qui a creer ces fleaux social au sein du peuple.
    une deuxieme chose importente c’est qu’il y a 25% de la population analphabetes,c’est pour cette raison cette guerre civil a duree plus de 10 ans,parceque se pouvoir a utiliser ses gens pour faire disparetre les cervaux Algerien vers l’etranger,et diviser le peuple entre kabyles vs arab — musulman vs salafi -soeur vs non soeur il y eu meme le partage au sein des famille.
    c’est exactement le travail du pharaon pour controler sont peuples.
    cher soueur si tu utilise se journal pour ecrire et faire l’union au sein du peuple tu nous aidera a faire l’union notre force.merci
    a beintot salam




    0
  • Mi-figue,mi-raisin…les Demi-barbes sont là! « Echos libres et Equilibres de Dzayer-Blog
    15 février 2011 at 11 h 01 min -

    […] radjef said dit : 14 février 2011 à 11 h 34 min […]




    0
  • brahmi16
    15 février 2011 at 11 h 30 min -

    @zineb azouz:il faut continuer à se mobiliser sans cesse,regulierement,occuper les places , montrer notre determination et notre presence, continuer de mobiliser les medias internationaux , attirer l attention des gouvernements occidentaux sans cesse, il faut harceler ce pouvoir mediatiquement, pousser ce pouvoir à montrer son vrai visage belliqueux et oppressif au monde entier ,en manifestant regulierement,reevaluons notre methode d’ exprimer notre haine de cette tyrannie,nous avons tout a gagné en leur mettant la pression, on trouvera bien la faille et ils partiront.




    0
  • Afif
    15 février 2011 at 12 h 27 min -

    بسم الله الرحمان الرحيم

    @ Wahab :

    Manifester pacifiquement n’est pas le chaos, c’est un droit humain, c’est une manière de s’exprimer. Ce que j’ai compris de la LADDH dans sa volonté de manifester tous les samedis, ce n’est pas tant le changement du régime que de revendiquer le droit de manifester. A côté de ce droit, créer des partis pour défendre un projet de société et un programme politique est une entreprise louable, encore faut-il que le pouvoir vous accorde son agrément et vous accorde le droit de vous exprimer dans les médias publics audio-visuels. Si ces droits sont bafoués, le droit de manifester que vise la LADDH est justement là pour revendiquer ces droits et tous les droits bafoués.

    @ Ensemble :

    C’est une grave erreur que d’empêcher Saïd Saâdi et Ali Belhadj de manifester : pas d’exclusion, même Belkhadem ou Ouyahia sont les bienvenus s’ils sont d’accord avec les mots d’ordre de la manifestation. C’est une peur de soi-même que de ne pas accepter autrui, c’est une preuve de faiblesse.

    Enfin, ci-après quelques slogans qui intéressent la jeunesse :

    Slogan 1 : SECURITE SOCIALE RETROACTIVE POUR LES TRAVAILLEURS DU SECTEUR PRIVE, A COMPTER DE LA DATE DE LEUR RECRUTEMENT.

    Slogan 2 : ALLOCATION CHÔMAGE 50% DU SMIG (cette allocation obligera en même temps tout pouvoir à créer des emplois permanents)

    Slogan 3 : IMPÔT DU LOGEMENT VIDE SUPERIEUR A L’IMPÔT DU LOGEMENT LOUE.




    0
  • l.leila
    15 février 2011 at 13 h 21 min -

    Bonjour,
    Et Pourtant nos Jeunes s’étaient mobilisés à travers tout le pays, en même temps, bien avant la Révolution tunisienne. Mais c’est bien dommage!
    Cette marche était vouée à l’échec dès son annonce. Il faut vraiment être loin de la masse populaire, ou naîf, pour croire en pareille initiative. On savait que cette marche visait uniquement Bouteflika et non le pouvoir réel. Nos jeunes disaient tout haut: » Nous ne sommes pas bêtes pour aller servir Toufik et toute sa djamaâ… »
    Ne désespérons pas cher- ère-s Compatriotes.
    Mes salutations




    0
  • ANDALOUSYA
    15 février 2011 at 13 h 42 min -

    ESSALAM ALEYKOUM
    Les Algériens sont divisés.
    Il n’y a pas de leaders pour mener un soulèvement populaire à bon port.
    C’est tout ce que l’on peut dire et le reste n’est que bla-bla, désolée…et bon courage.
    Merci.




    0
  • salmi
    15 février 2011 at 18 h 26 min -

    des marches à répétition c’est intéressant, du fait que sa mobilise les forces sécurité ce qui fait que sa devient stressant pour le pouvoir et sa crée des tensions en haut lieu….




    0
  • Rédaction LQA
    17 février 2011 at 12 h 36 min -

    Lettre ouverte à Mostefa BOUCHACHI, Président de la LADDH

    Monsieur le Président, cher ami,

    Parce qu’il n’existe pas de débat au sein des structures nationales de la Ligue depuis plusieurs mois, je me trouve dans l’obligation de rendre publique ma position en ma qualité de vice président de la LADDH.

    Raisonnablement faut quitter la Coordination pour le Changement et la Démocratie qui va dans tous les sens et dans la surenchère. Il est clair que la Ligue n’a ni l’expérience ni les moyens humains ou matériels de gérer des marches à répétition. Pour le moment n’y a pas de révolution à attendre de la rue algérienne. La rue a sa propre dynamique (émeute ou révolution, violente ou pacifique, ça dépend) et dans ce cas nous n’avons plus qu’à nous rhabiller et à nous fondre dans le peuple car de nouvelles forces, d’autres structures apparaitront, comme en Tunisie, comme en Égypte. Il serait alors dérisoire de nous prendre pour des meneurs de foules.
    Pour le moment rien n’est tel: on fait seulement, involontairement peut être, le jeu d’un clan du pouvoir contre un autre clan: la gestion par « les services » contre les effets d’annonce de Bouteflika (destinés d’ailleurs à l’étranger plus qu’à nous).
    Comme il est clair que le DRS contrôle parfaitement le processus policier de manipulation à travers le RCD (Saadi a déclaré publiquement qu’il a rencontré récemment Toufiq qui lui a dit que l’Algérie va mal )
    La CN(R)CD est un jouet entre le DRS et Bouteflika: le départ de ce dernier est déjà programmé, de préférence avec le consentement de la foule (du peuple ?). C’est une question de timing et de choix du successeur.
    La LADDH va perdre son âme si elle s’obstine dans cette démarche.
    Notre boulot est de défendre les droits de l’homme, de les faire respecter, de dénoncer leurs violations et c’est déjà beaucoup pour notre organisation actuelle. Pour le moment nous devons nous en tenir là. L’action au sein des partis politiques ne fait pas partie de notre cahier des charges sauf modification de nos statuts. A chacun son travail.
    Ni la CN(R)CD ni la LADDH seule ne tiennent l’avenir de la démocratie et des droits de l’homme entre leurs mains face à un pouvoir qui a déjà prouvé ses capacités de nuisance particulièrement répressives. La réalité est cruelle mais c’est la réalité du moment.

    Je suis désolé d’être aussi direct par le canal des médias mais je n’ai pas eu d’autre choix.

    Kamel Daoud, vice président de la LADDH




    0
  • Afif
    17 février 2011 at 14 h 37 min -

    بسم الله الرحمان الرحيم

    @ Kamel Doud :

    La Laddh est parfaitement dans son rôle si elle se limite à ne réclamer que le droit de manifester qui est un droit humain. Quel est ce “nationaliste” FLN, RND, Hamas, PT ou autre qui trouve normal qu’un français ou autre européen a le droit de manifester et de revendiquer ses droits, alors que ce droit est interdit à l’algérien. Où est notre dignité d’algérien, quel est ce nationalisme de bas étage ? Mr Kamel Daoud, vous avez raison de ne pas faire le travail des partis, mais vous avez tort de ne pas revendiquer le droit de manifester, car c’est ce droit qui va permettre à l’algérien de défendre ses droits bafoués que vous défendez par ailleurs avec peu de moyens. Le droit de manifester est un plus important dans vos moyens.




    0
  • Abdel Madjid AIT SAAD
    17 février 2011 at 16 h 24 min -

    @Kamel Daoud, vice président de la LADDH

    Merci si Kamel, vous avez mis du baume dans mon coeur, en confirmant ce que j’ai dit sur un autre fil de discussion que  » les intellectuels algériens ne peuvent être pris pour des minables », et votre lettre ouverte au Président de la LADDH, en est la meilleure des illustrations.

    Ne pas voir dans la campagne médiatique, subitement prise en charge par une presse que d’antan, durant la décennie rouge, je qualifiais de PUA (Presse urinoirs d’Alger), une simple amplification des désidératas, de ceux qui ont amené Bouteflika, contraints, comme avant-hier ils ont ramené Boudiaf, pour ensuite « l’éliminer » de la façon la plus bestiale qui soit, et veulent aujourd’hui se débarrasser du citron Bouteflika, en fin de mission, relève de la simple cécité politique !

    Si Boudiaf a servi pour légitimer le HCE, et le pronunciamento contre la République algérienne, et ses valeurs fondamentales, Bouteflika, a été utilisé par les criminels à s’auto-amnistier par l’amnésie, et à légitimer l’entrée de l’Algérie, dans le concert des valeurs de la globalisation, en désindustrialisant le pays, en destinant nos revenus pétroliers, à des distributions de rentes et de sinécures, réparties entre les tenants de la maffia militaro-commerciale, alliée de l’impérialisme financier occidental, et le « ghachi » réduit une fois privé de sa citoyenneté et du droit à l’opinion et à la conduite de ses affaires, en simple consommateurs dociles, de « slogans » racoleurs, au lieu et place d’idées, en simples ventres, au lieu de producteurs de richesses.

    Là se trouve précisément le mal de l’Algérie, qui a réussi la formidable prouesse sous la conduite d’un clan autocrate, né hors des frontières de l’Algérie combattante, à transformer la Révolution de Novembre 1954, en simple étincelle, une fois l’indépendance acquise, pour ne plus servir qu’à remplacer le colon, par Benbella, Boukharouba, Chadli, et la clique de présidents aux ordres des militaires qui se sont succédé à la présidence de l’Algérie, et qui n’ont eu d’autre électeurs que les CONCLAVES autour des galonnés de l’armée, fidèles à la ligne des TUTEURS de la nation.

    Si l’Algérie, veut se libérer, elle n’a et ne doit compter que sur le dynamisme de sa jeunesse, et la marche inexorable de l’histoire, qui par ses effets multiples repose de façon cyclique devant ceux dotés du savoir intellectuel et de l’expérience des idées et de la sociologie politique, pour enfin combattre le « tutoriat militaro-commercial », par le refus obstiné de se plier à ses velléités de récupération des mouvements issus du tréfonds de l’identité algérienne, c’est-à-dire, le souvenir atavique, de la lutte pluri-millénaire de nos aïeux, pour la souveraineté, l’égalité, le NIF (l’honneur), et la liberté sous toutes ses formes.

    Que les ombres ne nous fassent pas oublier l’essentiel, que l’OS de la levée de « l’état d’urgence », ou du droit octroyé, semble-t-il, de « marcher » sous contrôle, ne nous fasse pas oublier le BEEF STEAK, partagé par les titulaire du droit de nous arnaquer, de nous dire ce qui est « bien ou mal », et enfin ce que demain sera !




    0
  • chikh
    20 février 2011 at 0 h 04 min -

    vous voulez un changement avec said saadi vraiment soit vous êtes naïfs soit vous oubliez rapidement,chassez ce larbin du DRS de vos rangs et vous verrez tous les jeunes avec vous car tout le monde en Algérie connait ce minuscule saadi et sa poubelle politique le RCD.




    0
  • M.J
    24 février 2011 at 9 h 38 min -

    @Radjef Said.

    Bonjour cher ami.

    Tu sembles encore attacher de l’importance à ce que tu nommes tantot l’opposition, tantot la société civile.

    Les partis mon frère ne peuvent exister, à mon humble avis, que tant que les institutions dans une société jouissent de la confiance du peuple qui leur confère l’autorité (morale) de le diriger et qui fait qu’il les suive.

    Autrement, sans cette confiance, ces institutions, toutes, ne sont que poudre aux yeux.

    Quand on sait que le RCD a marché avec les éradicateurs et à tourné le dos en 92 aux résultats des urnes, il ne faut pas s’attendre à ce que la populace lui fasse confiance, ni même les islamistes qui ont été l’outil utilisé pour tuer dans l’oeuf les acquis de 88.

    Le peuple n’est pas « mghandef » comme semble le croire nos politiques et une société secrète lentement et surement les ingrédients de sa libération. Il y a une intelligence sociale globale inintelligible aux gens qui utilisent la malice et les manoeuvres dans leur quête et cette intelligence globale permet aux sociétés de « voir » leur chemin à travers les détritus qu’on met sur leur chemin.

    La société algérienne a développé une aversion pour tout ce qui est institutions et aucun parti ni formation politique qui puise dans les critères du passé pour comprendre les mécanismes d’action ne pourra déchiffrer ses messages et ses aspirations afin de pouvoir prendre les devants.

    Le peuple déçu veut le changement, un changement global, un changement total, une révolution des meoeurs et des pensées alors que son élite lui reproche de ne pas encore s’attacher à respecter les partis, tel le RCD, le FFS et les Islamistes, pour ne pas dire Ali Benhadj ou Ammar Bouzouar comme dirait mon ami @BRAHIM.

    D’ailleurs il est une constante mondiale que les élections dans tous les pays même civilisés entrainent de moins en moins de participation poulaire, il s’agit là d’un phénomène à l’échelle de la planète qu’il faudra prendre en compte lorsqu’on veut comprendre.

    Les émeutes aussi devienent partout un moyen de manifestation populaire spontané qui à touché bien récemment même la France et autres pays dits civilisés.

    Les classes politiques dans le monde moderne doivent changer de fusil d’épaule et concevoir une nouvelle façon de faire de la politique, elles semblent pour le moment dépassées, en tout cas à la traine par rapport à leurs peuples.

    Une nouvelle approche et de nouveaux concepts doivent être élaborés.

    Ce DRS qu’on érige en divinité a certainement quelque chose à voir avec nos soucis quotidiens, puisque tout le monde semble le pointer du doigt, mais ce ne sont en fin de compte que quelques individus et sur ces quelques individus seule une minorité agit à l’encontre des intêrêts du peuple, on ne peut présumer de la mauvaise foi de tout un organisme, soyons logiques et je dis cela en sachant le tollé que cela risque de provoquer.

    En définitive, le système social tel qu’il existe et se perpétue a besoin d’un changement radical qui ne peut venir que de la base ou de l’extérieur.

    Pour venir de la base, il lui faut des conditions qui impliquent tout le monde ou au moins la plus grande majorité du peuple, qui le mette en condition de réagir. Or les colmatages et improvisations qui se font de temps à autre empêchent le seuil critique de se former et de produire de l’effet quantitatif qui produit l’étincelle. Le dernier conseil des ministres vise à cette fin.

    Une action de l’extérieur ne peut venir que de la diaspora, mais en a t elle les moyens et la volonté ?

    Quelles autres solutions avons nous ?

    Amitiés.à+




    0
  • Will Algeria Follow Tunisia and Egypt? · Global Voices
    25 février 2011 at 15 h 47 min -

    […] organizers of the march were discredited because they are members of parliament. Algerienmeskine writes [fr]: Sorry guys, you were marching for the Department of Intelligence and Security (DRS), not for […]




    0
  • Congrès du Changement Démocratique