Édition du
22 July 2017

A quand la révolution en Algérie?

Par Ait Benali Boubekeur

La jeunesse algérienne vit, ces dernières années, dans une situation de marasme abyssal. Elle est probablement l’une des situations les plus alambiquée que l’Algérie ait connue. Bien que le pays soit très riche, sa jeunesse est soumise à des formes d’injustices et d’humiliations intenables. Et face au système politique inique, deux phénomènes au moins ont fait, ces derniers temps, leur apparition: la Harraga et l’immolation par le feu. Par ailleurs, le hic, en Algérie, c’est que ces injustices ne peuvent même pas être décriées. En effet, le pouvoir algérien, depuis la promulgation de l’état d’urgence, n’autorise aucune manifestation pacifique à Alger. Et le verrouillage du champ politique, et c’est le moins que l’on puisse dire, a atteint son paroxysme avec l’arrivée d’Abdelaziz Bouteflika au pouvoir. En effet, les libertés politiques sont tout bonnement mises en sourdine. Cette façon de gérer les affaires du pays a engendré deux injustices majeures: le régime ne résout pas les problèmes du peuple et il ne le laisse pas les revendiquer. Or le peuple algérien, contrairement à ce que l’on puisse penser de lui, est un peuple qui apprécie la liberté et son indépendance, et ce quelle que soit l’emprise. Et si celles-ci n’étaient pas effectives en Algérie, il faudrait chercher les raisons ailleurs. En effet, les événements, qu’ont vécu les Tunisiens et les Égyptiens, ont été suivis, avec intérêt, par le peuple algérien. Incontestablement, il a partagé sans ambages leur combat. Mais chaque peuple a ces spécificités.

I)- Le cas algérien.

Les Algériens ont cassé le carcan dés octobre 1988. Le pays a vécu les trois années[1989-1992] les plus libres depuis son indépendance. Hélas, cette parenthèse fut fermée un certain 11 janvier 1992 par un coup d’État. Ce constat n’est pas partagé par l’ensemble des Algériens. Et l’interrogation qui demeure d’actualité est de savoir si le parti vainqueur à ce moment-là pouvait être le véritable protecteur de toutes les libertés du peuple algérien? En tout cas, si la question reste discutable, on ne pourra pas dire autant du verrouillage du champ politique depuis l’arrêt du processus démocratique. En tout cas, ce coup de force a conduit inévitablement à la suspension de tous les acquis où les vainqueurs à cette élection n’auraient pas fait pire. Tout compte fait, cette politique ne suscite plus l’adhésion du peuple. Au faîte de sa puissance, avec des réserves de change atteignant les 150 milliards de dollars, le régime n’a réuni entre 20 et 30% de votants lors de la dernière élection présidentielle. En revanche, cette politique du régime a engendré des situations dévastatrices: Corruption généralisée, censure, enrichissement injustifié d’une infime catégorie de la société, la paupérisation de la classe la plus vulnérable, etc. Et l’exacerbation du contrôle de la société pousse les jeunes, environs 500 par mois, à quitter le pays en risquant leur vie dans les eaux méditerranéennes. D’autres téméraires essayent sporadiquement de braver la peur en sortant dans la rue. Les estimations font état de prés de 10000 émeutes en 2010. Du coup, on peut dire que les ingrédients d’une explosion sociales sont réunies depuis quelques mois déjà. En effet, elle fut bien marinée bien avant les révolutions tunisienne et égyptienne. Surtout, les deux révolutions sont menées par une jeunesse que rien ne différencie de son homologue algérienne. D’où l’interrogation suivante: pourquoi ces révolutions ont-elles pu réussir alors que cette perspective est difficilement envisageable en Algérie? Ailleurs, ces jeunesses assoiffées de liberté n’ont pas confié leur avenir à des appareils politiques désuets. Dans ces deux pays, les militants se sont fondus dans la masse. Or, en Algérie, l’entrée en lice des partis a inévitablement dissuadé les jeunes. Les échecs des marches du 22 janvier et du 12 février sont la preuve que la révolution est une affaire dépassant amplement les partis.

II)- Que faire?

Le peuple doit, et ceci est une évidence, prendre son destin en main en dehors de toute manipulation. Il doit réclamer le droit à la liberté et la bonne gestion de ces deniers. Pour ce faire, il ne faudrait pas qu’il attende une recette miracle survenant ex nihilo. Cependant, la désaffection du peuple, tout à fait justifiée, à l’appel de la coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD) ne doit pas l’empêcher de penser à son avenir. En dépit du rejet de la dictature en place[ du commandement militaire à la présidence], il n’en demeure pas moins quele peuple ne veut pas non plus adhérer à la stratégie des partis ne se démarquant pas totalement du régime, érigé depuis un demi-siècle. Or, un parti de la coordination siège encore au parlement et son président rencontre le chef du DRS en vue d’évaluer la situation du pays.

Cependant, tant que le peuple n’est pas sûr d’être maître du mouvement, la place du 1er mai ne se transformera jamais en la place Al-Tahrir. En effet, bien que la ressemblance entre les deux régimes soient identiques, force est de constater que le peuple algérien ne s’est pas reconnu dans les partis qui l’ont appelé à sortir, le 12 février, dans la rue. Malgré la faiblesse de la participation, le régime a fait appel à ses relais. Ces derniers n’ont pas hésité à se focaliser sur la présence d’Ali Belhadj, ancien dirigeant du FIS dissous. Un journal à la solde du pouvoir a eu le culot de se demander pourquoi les manifestants n’avaient-ils pas renvoyé illico facto cet encombrant militant. Or une révolution populaire n’exclut personne. Mais elle ne laisse personne la manipuler. L’exemple égyptien est à ce titre édifiant. Les Frères musulmans ne sont acceptés qu’à titre de citoyens et non de militants. D’ailleurs, doit-on hypothéquer notre liberté à cause de la participation d’autres Algériens prônant des solutions radicales soient-elles? Dans une interview au journal la Croix, Lahouari Addi souligne en répondant à la question sur les craintes d’une récupération des islamistes: «Ce sont les régimes autoritaires qui sont à l’origine de la radicalisation d’une frange islamiste. Quant aux autres, ils ont évolué et joueront pour la plupart le jeu du changement. Les conditions politiques et idéologiques sont réunies pour la démocratie arabe. L’heure est à plus de vigilance car les prédateurs ne lâcheront pas prise de sitôt, pour laisser se défaire leurs intérêts mal acquis, leurs privilèges et leur pouvoir. Ils doivent surtout compter sur eux-mêmes. Ils sont les seuls à voir mieux ce qui les arrange sans se laisser guider par des milieux dont les travers à se mêler des affaires des autres mènent au désordre ou, au mieux, à une démocratie “conditionnelle”.»(1)

Pour conclure, en Algérie, la mobilisation réussirait si l’initiative venait de la jeunesse souffrante. Or, on le constate bien que la rue algérienne n’est pas prête de rééditer les exemples tunisien et égyptien. Les initiateurs ne rassurent pas le peuple. Car quelques-uns sont connus pour leurs positions anti démocratiques antérieures. Car au delà du dispositif sécuritaire à Alger, le manque d’engouement à l’échelle nationale prouve que les chances d’aboutissement sont infimes. Au lieu de tirer cet enseignement, la coordination renouvelle l’appel pour le samedi 19 février 2011. Sur les enseignements à tirer, un observateur de la scène politique les résume comme suit: «Comment un jeune qui n’a jamais croisé ce même député « marcheur du 12 février», dans un bus ou dans une bousculade à la mairie pour obtenir le fameux S12, peut-il croire en celui-ci. Comment un salarié qui n’a pas eu l’occasion, une fois dans sa vie de se frotter, voire de discuter avec ce député à la Poste lorsqu’il va chercher son smic de subsistance. Leurs salaires ne sont pas pareils, leurs mondes sont tout aussi décalés. Comment espérer séduire la foule, quand on pause en smoking avec BHL au Festival de Cannes, alors que des jeunes se noient par centaines dans la méditerranée.»(2)

En somme, la condition sine qua none d’un large rassemblement national se réalisera lorsque le militant aura choisi d’être avant tout citoyen. A ce moment-là, la révolution aura toutes ces chances d’aboutir.

Par Ait Benali Boubekeur

Notes de renvoi:

  1. Interview du 12 février 2011, journal la Croix,
  2. Redwane N, Algérie Focus, 13 février 2011.

Nombre de lectures : 2140
36 Commentaires sur cet article
  • ANDALOUSYA
    15 février 2011 at 13 h 46 min -

    Par Ait Benali Boubekeur:
    « Comment espérer séduire la foule, quand on pause en smoking avec BHL au Festival de Cannes, alors que des jeunes se noient par centaines dans la méditerranée.»(2) »
    Tout est dit.




    0
  • karim
    15 février 2011 at 13 h 46 min -

    les théories qui tentent d’expliquer la propagation des phénomènes sociaux nous enseignent qu’on peut diviser la population en 3 catégories.

    Catégorie1: Elle est minoritaire , elle aime la nouveauté et le risque, elle est snobe, elle aime oser des choses qui lui feront croire qu’elle est « supérieure »

    catégorie 2: la majorité, ce sont des gents qui n’aiment pas le risque, ils attendent qu’un phénomène ai fait ses preuve pour l’adopter, cette catégorie est sous influence de l’effet mouton  » sans vouloir être péjoratif »

    categorie3

    On peut les appeler les ringards, c’est les retardataires.

    conclusion: les précurseurs doivent tenir bon, la majorité va suivre, à travers notre histoire on a pas fait preuve d’un génie exceptionnel mais la révolution c’est notre truc.




    0
  • Tweets that mention Le Quotidien d’Algérie » A quand la révolution en Algérie? — Topsy.com
    15 février 2011 at 14 h 33 min -

    […] This post was mentioned on Twitter by Melclalex, Reda. Reda said: Le Quotidien d'Algérie » A quand la révolution en Algérie? http://bit.ly/g98Gc7 […]




    0
  • HADJ-LAKHDAR
    15 février 2011 at 15 h 04 min -

    SALAM,

    MESSAGE TRES URGENT A TRANSMETTRE AUX MEMBRES FONDATEURS DE LA CNCD———————————————————————————————————

    HONORABLES MEMBRES DE LA CNCD,

    ARRETEZ…..ARRETEZ DE COURTISER LES PARTIS POLITIQUES EN PLACE ET SURTOUT LEURS LEADERS….ILS SAVENT DEJA QUE L’HEURE EST GRAVE…QUE L’HEURE DE LA VERITABLE REVOLUTION EST VENUE…COURTISEZ A LA RIGUEUR LEURS PARTISANS…COURTISEZ CEUX-LA !
    .COURTISEZ LE PEUPLE…APPELER…TRANSMETTER….MOTIVER…INFORMER…
    .EXPLIQUER…RASSUREZ LE PEUPLE…LANCER DES APPELS AUX MILTAIRES INTEGRES, AUX MEMBRES DES SERVICES DE SECURITE INTEGRES, AUX HOMMES INTEGRES DE LA POLICE ET DE LA GENDARMERIE…ILS FONT PARTIE DU PEUPLE…ILS SONT NOS FRERES !….
    ALORS, AVISEZ, ENCOURAGEZ-NOUS A VOUS SUIVRE, PAR TOUT MOYEN DE COMMUNICATION :
    .ECRITS DANS TOUT MEDIA NATIONAL OU ETRANGER, AUTORISE OU INTERDIT, ELECTRONIQUE (comme LQA) OU SUR PAPIER, INTERNET, FACEBOOK, SMS, YOUTUBE, TWITER, BOUCHE A OREILLE, AUDIO-VISUEL, CHAINES TELEVISEES SATELLITAIRES, FORUMS, BLOGS, E-MAILS…etc.
    .LE PEUPLE ATTEND QUE VOUS VOUS LIBEREZ DU COMPEXE DU PARTI POLITIQUE PROVIDENTIEL ET DU LEADER PROVIDENTIEL…CAR IL N’EXISTE QUE DANS VOTRE ESPRIT…C’EST LE PEUPLE LE PARTI PROVIDENTIEL…C’EST LE PEUPLE LE VERITABLE LEADER PROVIDENTIEL..ET VOUS DEVEZ ETRE SA VOIX…SON EXPRESSION…SON IMAGE…TOUT LE PEUPLE VOUS SUIVRA DANS CE CAS…ET UNIQUEMENT DANS CE CAS…SINON IL IRA TOUT SEUL !…LA VIOLENCE REPONDRA A LA VIOLENCE…ET ENCORE PLUS DE SANG ET PLUS DE VICTIMES…MAIS LE PEUPLE SORTIRA TOUJOURS VICTORIEUX…TOUT CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE MAINTENANT HONORABLES MEMBRES DE LA CNCD C’EST D’EVITER CETTE VIOLENCE PAR VOS DEMARCHES PACIFIQUES…SINCERES…SANS MANIPULATION…SANS RECUPERATION A DES FINS PERSONNELLES OU OCCULTES !….LE PEUPLE EST TRES MEFIANT…ET IL A RAISON DE L’ETRE…TELLEMENT DE MANIPULATION ET DE DETOURNEMENT PAR LE PASSE ET DEPUIS 1962 !!! ALORS LE PEUPLE DIT BASTA ! BARAKAT !!!
    IL Y A DANS LE PEUPLE, ASSEZ D’HOMMES ET DE FEMMES, HONORABLES, DEVOUES A LEUR PEUPLE, INTEGRES ET DOUES DE BON SENS POUR LEUR PAYS, QUI ONT TOUTES LES CAPACITES DE PARTICIPER A L’AVENEMENT D’UN VERITABLE ETAT DE DROIT EN ALGERIE…ILS SONT PARMI NOUS…ILS SERONT AU RENDEZ-VOUS DE L’HISTOIRE DE LA 2éme REPUBLIQUE VERITABLEMENT DEMOCRATIQUE, LIBRE, JUSTE ET EQUITABLE…
    LA MARCHE DU 19/02/2011 SERA DETERMINANTE POUR LA CNCD…ALORS FAITES VITE DES COMMUNIQUES DETERMINANTS VOTRE POSITION CLAIRE ET SANS AMBIGUITE DE NON-OBEDIENCE A AUCUN PARTI POLITIQUE OU D’UN QUELCONQUE LEADER DE PARTI…C’EST PRIMORDIAL POUR LA SURVIE DE L’ACTUEL CNCD…A LAQUELLE LE PEUPLE SOUHAITERAIT JETER SON DEVOLU !…ALORS DETERMINEZ-VOUS HONRABLES MEMBRES DE LA CNCD…ET RESPECTEZ LA PRESENCE ET LE PRIVILEGE D’AVOIR PARMI VOUS DES HOMMES PRESTIGIEUX COMME MAITRE ALI-YAHIA ABDENOUR QUI MALGRE SON AGE S’EST TOUJOURS MIS AUX PREMIERES LIGNES DES COMBATS POUR LA VERITE ET DES DROITS DE L’HOMME…LA DEMOCRATIE EST AU BOUT DU CHEMIN, AVEC L’ELIMINATION DE TOUT LE SYSTEME ET SES PARASITES….YESKOUT ANIDAM !…CHANGEMENT DU SYSTEME, DES INSTITUTIONS ELUES FRAUDULEUSEMENT !…MEDIENE ALIAS TOUFFIK BARRA ! TARTAG BARRA ! BOUTEFF BARRA ! BENFLIS RESTE BARRA ! OUYAHIA BARRA ! ZERHOUNI BARRA ! BELKHADEM BARRA ! OULD-KABLIA BARRA! MEHRI RESTE BARRA! HAMROUCHE RESTE BARRA! BENBITOUR RESTE BARRA! GHOZALI RESTE BARRA ! BELHADJ RESTE BARRA ! ABASSI RESTE BARRA ! SAID-SAADI RESTE BARRA ! AIT-AHMED RESTE BARRA ! GENERAUX DINOSAURES BARRA ! DRS BARRA ! …. CE SONT LES SLOGANS DU PEUPLE DE LA 2éme REPUBLIQUE ALGERIENNE LIBRE, DEMOCRATIQUE, JUSTE ET EQUITABLE…..A CETTE CONDITION LE PEUPLE SORTIRAIT EN MASSE AVEC LA CNCD EN TETE….GLOIRE A NOS MARTYRS A CE JOUR…TAHIA EL DJAZAIR…NOUS CHANTERONS EN CŒUR KASSAMAN ET DJAZAÏROUNA LORS DE NOS MARCHES PACIFIQUES ET ALLAH SERA AVEC NOUS….CAR NOUS VOULONS LE BIEN-ETRE DE NOTRE ALGERIE…OULAHOU-ALA-MA-AKOULOU- CHAHID !

    H-L.




    0
  • yazid
    15 février 2011 at 15 h 13 min -

    « Les Algériens ont cassé le carcan dés octobre 1988 » ….
    « En revanche, cette politique du régime a engendré des situations dévastatrices: Corruption généralisée, censure, enrichissement injustifié d’une infime catégorie de la société, la paupérisation de la classe la plus vulnérable, etc. »
    De tous les malheurs que ce régime a fait endurer à notre peuple il en est un dont les dégâts sont incommensurables. Bien plus que
    – les centaines de milliers de morts (qu’il reposent en paix)
    -la corruption qui s’est démocratisée
    -l’État permanent de non droit
    -une justice aux ordres
    -un parlement croupion
    Le crime le plus abjecte commis demeure le désastre subi par le système éducatif du palier le plus bas jusqu’à l’université.Sur ce plan nous pouvons dire qu’il atteint son but d’abrutissement et d’aliénation de toute une génération. Je suis convaincu que c’est une situation voulue et préméditée.
    pour revenir à la marche du 12 , ce n’est ni la faute de la coordination qui viendrait d’une autre planète ni de tel ou tel responsable qui ne fait pas la chaine avec les jeunes pour retirer sa paie.
    En Tunisie et en Egypte ce sont les – de 30 ans qui ont fait la revolution . Chez nous cette catégorie qui vit des problémes autrement plus graves et plus douleureux parce que concients que leur pays a les moyens de leur epargner cette misère morale et physique qui est leur lot quotidien. Pour leur malheur leur niveau et leur formation qui sont loin d’égaler celle de leurs voisins font qu’ils réagissent toujours par la violence transformant ainsi des mouvements de révolte en émeutes que le pouvoir se fait fort de criminaliser et circonscrire.Le silence assourdissant de la communauté universitaire dans son ensemble ( étudiants comme enseignants)alors qu’ils devaient être à l’avant garde est en soit eloquent.
    Maintenant si des gens appellent à marcher ma foi ce serait se tirer une balle dans le pied que de le leur reprocher.




    0
  • iris samy
    15 février 2011 at 16 h 01 min -

    MONSIEUR BOUTEFLIKA
    Vous nous avez trahi!vous n’avez pas tenu vos, engagements dont vous étés promis de les appliquez! Alors comment expliquer ces milliers de jeunes qui n’attendez que ce que vous leurs avez promis alors que rien n’a été fait, au contraire vous les avez mal traités, ballonnés, matraqués et vous les avez poussé à haire l’Algérie et risquer leurs vies en payant d’avance leurs morts certaine dans les mers et océans et se faire tabasser, humilier et subir les pires injures,insultes et maltraitances de la part de ces européens que nos pères ont combattu pour que vive l’Algérie libre avec ses enfants
    Vos ministres et responsables, vous les avez choisi, trié et inculqué votre démarche de revanchard!d’autoritaire,de dictateur, de régionaliste!,de tlemcenien marocain
    Vos ministres ont bradé nos sociétés de production qui faisaient notre fierté ,qui employaient nos parents et frères et qui nous mettaient à l’abri du chômage ,qui nous sécurisaient ,maintenant nos parents sont au chômage,ils mendient ,ils sont humiliés déshonorés et subissent les pires maltraitances pour trouver un emploi
    Vos ministres ont vendu les sociétés algériennes aux étrangers pour sommes dérisoires ; mais eux ils ont eu leur tchipa, et ont tapi l’avenir de leurs progénitures qui étudient à l’étranger !
    Que dire de ce charlatan, magicien de TEMMAR qui considère nos sociétés comme son bien personnel et les traite comme des cobayes! Et rebelote quand ça ne marche pas! et vous parle d’une nouvelle stratégie industrielle! Du khorti! Parce qu’il engage des bureaux d’études étrangers payés en devises pour nous faire des constats!constats évidemment noirs pour les vendre à leurs compatriotes ! Et vive l’Algérie mondialisée plutôt mendiant lésée!!!!!!!!! Mais vous !vous avez vos conseillers!
    Ces terres qui ont été prises par les grosses légumes et que personne ne peut inquiète
    Ces lots de terrains qui se sont accaparés, créer dans des zones que nul algérien ne pourra prétendre!
    Ces projets spécifiques qu’ils ont attribués à leurs proches et sociétés connues d’avance !
    Ces chinois qui ont tout pris avec vos réglementations à la merde! Pour faire travailler les algériens mais en fin de compte ramener des milliers et des milliers de chinois dont la plus part sans titre ni permis de travail et que personne n’ose déranger même les inspections de travail! Ils ont même accaparé des carrières de turf,de graviers pour l’autoroute mais eux ils vendent au privé et s’enrichissent avec votre bénédiction et celle de vos ministres et faux responsables.
    On vous a demandé du travail pour nous jeunes et moins jeunes, qu’est ce que vous avez faits???? Les seules sociétés qui restaient vous les avez vendu au prix symbolique et astreintes à fermer ou couler, pour tout importer en devises par le biais des généraux! Détenteurs exclusifs du commerce international!
    Vous avez érigé l’Algérie en un pays policier! Pays de la répression car vous n’avez pas fini d’importer des 4X4 pour la gendarmerie,la police et l’armée ;peut être 50% du budget vous l’avez consacré au matériel de répression! Oui de répression et non pour la défense du territoire.
    Votre idée géniale ou plutôt celle du ministre tyran zerhouni, de mettre d’avantage l’administration à sa portée pour bien cerner et préparer les élections : les wilayas déléguées.
    Bientôt : 1policier, 1gendarme, 1pompier pour chaque algérien!!!!!!Vous étés entrain de construire un commissariat de police, une gendarmerie et une unité de pompier dans chaque commune! C’est ça la création d’emploi? Les emplois répressifs et improductifs! C’est l’idée de zerhouni votre conseiller en affaires de détournement, de répression et de fraudes électorales!
    Mais réagissez! Vous avez oublié qu’après la vie, même une vie de chien ; il y a la mort? Et vous avez oublié le sens de la responsabilité (el mesoulia) en islam??? Que diriez vous demain au bas monde ?que répondriez vous demain à nos millions d’algériens que vous nous avez trahi et spolie nos richesses et distribués aux riches, votre famille et amis.
    Et dire que votre heure approche, et que vous étés entrain de payer maintenant avant le grand jour que ni les gardes corps, ni les généraux, ni les imams étatiques, ni votre mère ne vous connaitront ni épargneront !!!!
    Votre maladie est un châtiment de DIEU pour ce que vous avez fait, menti et enduré à ces algériens qui vous ont fait confiance et mis leur destin et destinée entre vos mains; ces jeunes qui n’ont jamais connu le bonheur et se sont jetés dans la mer par votre faute, vos mensonges et promesses électorales!!!
    Et ces familles qui ont perdu des maris, frères, fils, filles dans cette sale guerre du terrorisme, pour après gracier ces criminels et les récompenser à coups de millions et d’avantages sociaux alors que des algériens meurent à ce jour par votre FAUTE et de la main de ces criminels que vous avez gracié!!!
    Aucun algérien ne vous pardonnera ce que vous avez fait, même ceux à qui vous avez octroyé des milliards, des terrains, des terres, des appartements, des postes et autres avantages, à l’exemple de Khalifa, lamari et autres ; ils vous diront que vous les avez induits en erreur pour s’éterniser dans votre chaise, par des avantages qui appartiennent en fin de compte au peuple, à tout le peuple algérien!!
    Et même, s’il resterait un seul algérien à vous juger devant DIEU, se serai moi!!




    0
  • mamlam
    15 février 2011 at 16 h 46 min -

    Hier soir, alors que je m’apprêtais à me mettre au lit, après avoir terminé la lecture de tous les journaux que j’ai acheté le matin et fait le tour de tous les journaux télévisé d’un grand nombre de chaînes, où j’ai appris que les chancelleries occidentales ont pris acte de ce qui se passe en Algérie, une voix mystérieuse n’arrêtée de me chuchoté à mon oreille des mots que je comprenais à peine . J’avoue que j’avais les yeux très lourds… j’étais presque pris d’hallucinations… j’ai eu même peur ; puis, je me suis ressaisi… Et la peur disparaitra comme par enchantement et j’ai commencé à discerner ses quelques mots de la voix mystérieuse…
    Révolution! Démocratie! A bas la Dictature de l’infamie! Tiens, ton peuples dans la rue, qui s’embrase, s’embrasse et fraternise pour une nouvelle espérance…Pourtant, le peuple ne se soulève jamais tout seul, jamais. Il en est incapable. Il lui arrive, certes, de grogner un peu, mais se soulever seul, ça! Non! Jamais! C’est qu’il peut tout morfler le peuple, tout avaler, tout supporter, absolument tout encaisser, la fringale, le froid, la dèche extrême, les humiliations, la torture et tout l’arsenal à malheurs de l’univers. C’est un dur à cuire, un coriace, tenace à sa poisse. Il n’y a pas plus résistant, plus récalcitrant aux libertés que le peuple. C’est le champion toutes catégories de la création question endurance à tous les calvaires. Le peuple, c’est la tête à massacre idéale dans le parc d’attractions d’ignominies humaines concoctées par l’oligarchie au sommet du pouvoir infernal depuis plus de cinquante ans déjà. Le peuple, c’est le con parfait, manipulable à souhait. Alors, pour qu’une révolution réveille le peuple, il faut qu’une volonté occulte s’en charge avec du grand spectacle, des supers héros charismatiques, de la grosse caisse médiatique et toutes ses ficelles finassières, une bonne clique d’hystériques, un barnum colossal du tonnerre de Dieu, avec beaucoup d’émotions, de trémolos et des tonnes de rémoulades de musique à violons antalgiques, quelques martyrs triés sur le volet et de belles idées archaïques remaniées à la sauce progressiste. Et puis surtout, surtout, pour que tout ce bastringue puisse tenir debout, se réaliser, changer la face du monde et faire que l’illusion se transforme en une réalité virtuelle, il faut du flouze, beaucoup de flouze. Et ceux qui allongent l’oseille veulent assurer leurs risques. Qui dit révolution, dit enrichissement garanti pour une minorité. Le peuple s’engouffre dans une espérance pour fuir un cauchemar. Embellie de quelques années. Les macros de la finance repassent à la caisse. Ils récupèrent leurs mises et leurs intérêts. Le peuple replonge dans ses ténèbres cyclothymiques de misère noire en attendant que ses maîtres reviennent un jour avec un nouveau bastringue encore plus affriolant. Le peuple ou la pute éternelle…
    Mais mon peuple n’est pas une pute ! … lui dis-je
    Si me répondit elle… c’est que Boutef, sa clique, ses prédécesseurs, sans oublier les partis d’opposition, ont entrainé, en cinquante ans, l’Algérie dans le bourbier actuel. Ton peuple a la mémoire courte, sclérosé, abruti de conneries virtuelles et de charabia propagandistes, il n’a même plus la force de foutre dehors la bande de charlatans au pouvoir. Au fil du temps, Le peuple Algérien est devenu poltron, féminisé, robotisé jusqu’à l’os, masochiste, hypocondriaque, lourd et tellement culpabilisé de tous les côtés, qu’il est fin prêt à voter, en majorité et en bavant d’espérance, pour le diable.
    Mais comment est-ce possible ?! Lui demandais-je.
    Nous vivons les temps du « Sous homme ». Phase terminale annonçant une transmutation programmée. La société actuelle se façonne et se désintègre, dans un rythme de mort et de renaissance diabolique produisant les immondices de sa propre dégénérescence. Les larves humaines foisonnent, permettant à l’oligarchie qui tient les rênes du pouvoir fantôme, de nourrir, à moindre frais, leur appétit féroce de chair fraiche d’émotions humaines. La véritable humanité est en train de disparaitre à vue d’œil, elle est remplacée par une vaste entreprise de « poulets de batteries » et presque personne ne semble s’en rendre compte. Les prétendus révoltes des peuples pour obtenir leur liberté ne sont que pures mascarades orchestrées par des macaques masqués aux rituels cabalistiques obscures. Les peuples, dans leur très grande majorité, ne veulent pas être libres, et ça, les marionnettistes malfaisants le savent. Les peuples cherchent, tout au plus, un « maître » moins sévère, moins cruel. C’est ce qui se passe actuellement en Tunisie et en Egypte, le peuple rejette une dictature et réclame à juste titre pense-t-il, une démocratie, sachant que celle-ci une fois obtenue, sera, comme dans les pays dits « démocratiques », confisquée au peuple par une minorité qui manipulera l’opinion en l’aveuglant dans le but unique de favoriser les intérêts du gang à la tête du pire des Empires. Comme toujours dans ce genre de processus, le peuple se retrouvera « marron » il sera endetté jusqu’au trognon et en plus, au nom du mondialisme obligatoire, il aura rompu avec ses racines et ses traditions qui font son identité. Il sera donc forcément paumé. Il deviendra alors, manipulable à souhait et prêt à tout pour conserver sa possibilité de consommer, en effet, on lui a dit que la liberté c’est de pouvoir consommer sans retenue, alors son but pour se sentir libre, c’est consommer, jouir, aller et venir comme bon lui semble et surtout être « citoyen du monde », leurre luciférien pour appâter le gogo ivre de pseudo indépendance. Au bout d’un certain temps, il sera exsangue et désespéré avec un chômage chronique et des emplois précaires (comme dans les pays occidentaux), du coup, il en viendra même à regretter sa dictature passée (comme au centre Afrique). En réalité, la véritable liberté ne concerne pas le commun des mortels, elle lui est insoutenable, elle ne s’adresse qu’à quelques individus isolés, lucides, non manipulables, témoins de l’Esprit, capables de résister à un maximum d’addictions, pratiquant l’ascèse, le silence et l’amour profond d’eux-mêmes qui loin d’être une attitude égocentrique et égoïste, est au contraire un formidable anti corps diffusé dans une société gravement malade. Les virus, à l’origine de cette terrible maladie, sont particulièrement redoutables. Ils ont la capacité d’adopter toutes les apparences du bien. Ils avancent masqués. Une fois dans la place, la société est pratiquement condamnée, sauf si, au préalable, des mesures de préventions ont été prises. Malheureusement, ce n’est pas le cas aujourd’hui.
    Que peut-on faire, alors ?
    C’est simple me dit-elle… débarrassez-vous de ces marionnettistes qui vous gouverne , sans l’aide de personne et surtout réinventez la démocratie.




    0
  • Général AB
    15 février 2011 at 17 h 02 min -

    Essalamou Oua MinHOU ALLAH Essalam!

    Juste une petite contribution en réponse à la question qui est posée dans cet intéressant article, et partager avec les membres de la CNDC les éléments suivants que je considère très importants:

    Le peuple Algérien semble subir dans sa prison à ciel ouvert le syndrome de Stockholm avec ses géoliers! Syndrome que les membres de la CNDC doivent absolument intégrer dans leur démarche de mobilisation, et je vous révèle une chose aujourd’hui : Les bourreaux de l’ALGÉRIE travaillent avec ce syndrome et l’entretiennent. OUI, je m’explique et suivez SVP de près les analogies:

    1.Le syndrome de Stockholm désigne la propension des otages partageant longtemps la vie de leurs geôliers à développer une empathie, voire une sympathie, ou une contagion émotionnelle avec ces derniers. Ce phénomène serait dû à l’intimité créée par un lieu partagé pendant une longue période;

    2. Le diagnostic est facile à établir à partir de trois critères :
    * le développement d’un sentiment de confiance, voire de sympathie des otages vis-à-vis de leurs ravisseurs;
    * le développement d’un sentiment positif des ravisseurs à l’égard de leurs otages ;
    * l’apparition d’une hostilité des victimes envers les forces qui perturbent cette intimité et ce sentiment de confiance

    3. Alors, pour que ce syndrome puisse apparaître, trois conditions sont nécessaires:
    * l’agresseur doit être capable d’une conceptualisation idéologique suffisante pour pouvoir justifier son acte aux yeux de ses victimes ;
    * il ne doit se révéler ouvertement aucun antagonisme ethnique, aucun racisme, ni aucun sentiment de haine des agresseurs à l’égard des otages ;
    * enfin, il est nécessaire que les victimes potentielles n’aient pas été préalablement informées de l’existence de ce syndrome.

    Les effets :
    – L’adhésion des victimes à la cause de leurs agresseurs est souvent persistante.
    – Le syndrome de Stockholm se différencie des psychoses par un caractère généralement réversible qui se manifeste pendant les jours ou semaines qui suivent la libération.

    Aprés ce bref aperçu, décrivons la situation de notre peuple depuis 1962 à chaque point énuméré ci dessus pour le diagnostic, pour les conditions d’apparition du syndrome et pour les effets. Nous découvrirons que nous vivons parfaitement ce syndrome en ALGÉRIE!!!!.

    Alors, la stratégie de communication et d’explication au peuple exigera d’immenses efforts, pour briser ce lien d’intimité avec nos géoliers et bourreaux, particulièrement en ce qui concerne le critère 3.

    Pour nous rassurer, le réveil a eu lieu en 1988, mais a été confisqué par les fascistes de satan se déclarant salafistes islam-istes et la génération actuelle s’est ré-endormie!

    Pour être optimiste, on peut encore se référer à l’effet Nr.2!!

    «JAA ALHAKKOU WA ZAHAKA AL BATILOU INNAL BATILA KANA ZAHOUKA!» Sadaqua Allahou El-ADHIM!

    Vive l’Algérie digne et libre
    Général AB d’EL_AHRAR!




    0
  • SAID
    15 février 2011 at 17 h 51 min -

    ya akhi Hadj lakhdar,
    Cette coordination regroupe des partis, des syndicats, des associations, des personnes etc …
    Son seul objectif est l’instauration d’un vrai état de droit.
    Tant mieux si le peuple prend l’initiative comme en Tunisie et en Egypte. Mais il faut bouger. On ne peut pas continuer à observer ce qui se passe dans le pays sans réagir au pretexte de ne pas se faire manipuler.

    La finalité sera d’arriver à organiser des elections propres et crédibles sur des bases solides et consensuelles.

    Bon courage !




    0
  • rachid
    15 février 2011 at 18 h 04 min -

    salut tout le monde.
    le changement ,le meilleur, se fait de l intérieur du système lui même. les changements brusques n ont riens de bons . la preuve notre révolution armée qui l a préparée? qui l a faite ? et qui en a profité ?. et est ce que nous sommes indépendants?.
    La révolution se fait par les intellectuels.les pionniers de la pensée ,pas par la rue qui engendrera que desastres et tragedies. les jeunes si ils trouveront des alternatives ils suiveront.
    en fin svp qui est mieux BOUTEFLIKA OU SAADI?
    IL nous faut une vision claire pour changer la psy de la societe et le changement s operera tout seul.




    0
  • slam
    15 février 2011 at 18 h 32 min -

    C’est le peuple qui convoque les partis et non l’inverse ! Les partis politiques sont là juste pour encadrer les populations. Mais lorsque l’on sait qu’un parti politique qui de tout temps conféré avec le régime se trouve impliqué dans la coordination nationale pour le changement, on se demande où est la crédibilité de cette dernière. A mon avis,elle devrait se défaire de ce parti pour rassembler plus d’adhésion à sa démarche. Que des syndicats autonomes ou une ligue de défense des droits de l’homme appellent à une marche cela peut se produire mais lorsque des partis politiques s’en mêlent, il est très peu probable que cela fonctionne normalement.
    Ce parti politique fait du populisme sans peuple!




    0
  • rachid 2
    15 février 2011 at 19 h 01 min -

    Avec tout son arrogance , sa megalomanie et son mepris envers le peuple algerien Bouteflika reste le moins dangereux et facilement deboulonnable que les generaux avec à leur tete le sanguinaire Toufik qui sont prets a eradiquer , comme ils l’avaient fait par le passé , toute une partie de la population et ce sont eux qu’on doit deraciner malgré toutes leurs intimidations et cela par notre cohesion et notre determination à en finir avec cette mafia…

    echaab yourid iskat anidham




    0
  • le journal de personne
    15 février 2011 at 19 h 02 min -

    Au suivant !

    Et maintenant… A qui le tour ?
    Bonjour, bonsoir !
    Au suivant… au suivant… au suivant !
    Avec ces révolutions à la chaîne… les internautes veulent en finir avec la gangrène…
    Et pour nos autres démocrates à la traîne, il ne s’agit plus de casser la baraque,
    mais de briser tous les dictats de tous les empires financiers. A vos blogs citoyens du monde entier !
    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/au-suivant/




    0
  • rak
    15 février 2011 at 20 h 34 min -

    salam, azul, bsr les ami(e)s

    Frequentant LQA depuis belle lurette, permettez moi de vous soumettre une remarque que j’ai faite en lisant pratiquement tout les articles et tout les commentaires.
    premierement ayant le net depuis plus de 10 ans, il est de notorieté publique que l’usage et l’abus de majuscules dans les forums n’est pas souhaité car ca denote un caractere agressif pour ne pas dire ‘kilet el adeb » envers les forumers.
    secundo tout les adeptes de ces majuscules de facon abusive tiennent un propos defaitiste et demobilisateur en tirant sur tout ce qui bouge, et comme par hasard ils tiennent tous le meme discours, qui est soit dit en passant le meme que celui du pouvoir, visant a discrediter tout les opposants plus particulierement les partis d’opposition ainsi que les personnalités de l’opposition sauf ceux de l’alliance presidentielle et mafiosi.
    Donc chers amis, a tout ces forumistes en service commandé, moi personnellement je leur dit FAKOUUUU, qu’ils prennent des pseudos de femmes, de Ait je sais quoi ou de Hadj je sais qui..
    vos ecrits degagent une odeur nauseabonde de « mouthakafine el kerch » et baltadjia
    a bon lecteur salut

    cordialement




    0
  • Amad Malik
    15 février 2011 at 21 h 34 min -

    « A QUAND LE VRAI SOULEVEMENT POPULAIRE ALGERIEN CONTRE LES CHAROGNARDS DU POUVOIR CRIMINEL ALGERIEN? »
    SEUL LE BON DIEU CONNAIT LA REPONSE…
    LE PEUPLE ALGERIEN A ETE BERNE A MAINTES REPRISES PAR LES PRETENDUS « MILITANTS DU FLN » BIEN AVANT 1962. ILS S´ETAIENT PARTAGES LE PAYS ENTRE EUX, EN EUROPE ET EN EGYPTE, BIEN AVANT CETTE DATE.
    LA PRETENDUE « INDEPENDANCE DE 1962 » ETAIT LA PLUS GRANDE IMPOSTURE DE L´HISTOIRE ALGERIENNE, ET LE PEUPLE EN PAIE LE PRIX JUSQU´A CE JOUR. C´ETAIT « LEUR INDEPENDANCE », CELLE DU FLN QUI A RUINE LE PAYS POUR EN FAIRE « UN PAYS DE MORTS-VIVANTS »…
    LE « FLN » AVAIT PROGRAMME L´ASSASSINATS DE CENTAINES D´HOMMES INTEGRES POUR PRESERVER « LEURS ACQUIS », ET DONT LE DERNIER EN DATE FUT MOHAMED BOUDIAF ASSASSINE DANS LE DOS.
    CE MEME PEUPLE A ETE FACONNE PAR LES MAINS PERVERSES DU FLN POUR EN FAIRE « UN GHACHI » TRES DOCILE. Y A QU´A VOIR « LES MOUTONS » ET LES MILLIERS « DE CRETINS FRUSTRES » QUI COMPOSENT ET DIRIGENT LA SOCIETE ALGERIENNE D´AUJOURD´HUI.
    POUR TOUTES CES RAISONS, BEAUCOUPS DE PERSONNES INTEGRES SE MEFIENT DES DISCOURS POLITIQUES DE CERTAINS LEADERS DE PARTIS.
    NOUS NE VOULONS PLUS ETRE TROMPE. NOUS AVONS TOUTS COMPRIS ET NOUS SAVONS CE QUE VOUS VOULEZ!!! IL VAUT MIEUX JOUER FRANC JEUX POUR REUSSIR UNE VRAIE REVOLUTION COMME CELLE DES PEUPLES HEROIQUES TUNISIEN ET EGYPTIEN.
    UN SOULEVEMENT POPULAIRE EST SPONTANE, FULGURANT. IL DOIT DURER DANS LE TEMPS JUSQU´A LA VICTOIRE FINALE CONTRE LES CHAROGNARDS DU FLN, « SON CLONE LE RND » ET LES AUTRES SATTELITES QUI « GRAVITENT DANS LE VIDE »…
    IL EST QUASIMMENT LOUCHE ET DOUTEUX QUE LES « MANIF » SOIENT PROGRAMMEES UN SAMEDI, JOUR DU WEEK-END…
    SI LES MEMBRES DE LA CNDC, LES PARTIS POLITIQUES ET « LEURS CONSEILLERS » PERSISTENT DANS CETTE VOIE, NOUS POUVONS VOUS ASSURER QUE CE SERA DES ECHECS A REPETITION TRES CINGLANTS DANS LES JOURS A VENIR.
    REVOYEZ LES PEUPLES TUNISIENS, EGYPTIENS ET LEUR COMBAT JUSQU´A LA VICTOIRE FINALE… VOYEZ LES PEUPLES DU YEMEN, DU BAHREIN, DE L´IRAN ET DE LYBIE EN ACTION TOUS LES JOURS.
    NOUS NE SOMMES PAS « DES FENECS », DES DEMEURES, MAIS DES HOMMES EPRIS DE LIBERTE ET DE DEMOCRATIE…
    LES JOURS PROCHAINS SERONT DECISIF, CAR L´HEURE EST GRAVE. LES FAMILLES DES CHAROGNARDS SONT DEJA EN CAVALE AVEC DES MILLIARDS DANS LES VALISES, MAIS ILS N´IRONT PAS LOIN.
    A CE MOMENT LA, LA VRAIE HISTOIRE DE L´ALGERIE SERA ECRITE EN LETTRE D´OR PAR DES HOMMES LIBRES ET DEMOCRATES COMME LA TUNISIE ET L´EGYPTE.
    VIVE LA LIBERTE, VIVE LA DEMOCRATIE… A BAS LES MOUTONS OU QU´ILS SOIENT.
    MALIK




    0
  • Es’said
    16 février 2011 at 1 h 10 min -

    a Karim
    bravo pour ton analyse, lucide et pointue, et pour tous ceux qui pensent qu’on devrait rester à la maison parce que Saadi pourrait nous manipuler,je leur dirai de se poser une question, est ce qu’ils ne sont pas deja manipulé en prenant cette position? arrêtons de reculer, on a dos au mur!une, parcequ’au sein de la CNCD, il y’a beuacoup d’autres hommes integres et de confiance que tout le monde connait, donc, je ne vois pas pourquoi se focaliser sur Saadi et balayer le courage et le travail de dizaines, si ce n’est de centaines d’autres;deuxiemement, mes frères, si on veut vraiment la révolution, on doit d’abord s’unir, arrêtons de nous chamailler avant de commencer le combat; Saadi? si on n’a pas confiance en lui,avec un semblant d’intelligence, on pourra l’utiliser, unissons nous avec la CNCD ou n’importe quelle personne ou groupe qui pourra nous rassembler, sortons dans la rue bloquons Alger,Oran,Tizi,Annaba etc…ayons la conviction et le courage de la revolution, si on s’unis on bloque tout et le jour ou le DRS et son nain tomberont,vous croyez que Saadi pésera ? on fera ce qu’on veut de lui et des autres,ça sera notre révolution et c’est notre volonté qui gouvernera, Lounis disait « wigi yet’sseggimen ccna, &al jiha na& atnidnarnu…ula d afrux di laxla atenssegged ma yecnu » »on en fera appel même aux chanteurs,pour les rallier à notre cause et le jour ou nous ateindrons notre but, on chassera même l’oiseau qui chante »,alors arrêtons de casser les mouvements avec des tergiversations inutiles, on à besoin de tous le monde pour battre l’ogre qui nous attends, le tri du bon et du mauvais, on le ferra aprés, pas avant d’avoir gagner. cordialement.




    0
  • Hamma
    16 février 2011 at 2 h 21 min -

    A quand la révolution en Algérie? Mais elle est là depuis le nuit des temps mes chers amis. Elle a toujours été là.C’est nous qui sommes aveugles contrairement à nos ainés qui l’on vue et soulevée à bras le corps pour la jeter à la face du monde.




    0
  • Boubekeur
    16 février 2011 at 12 h 14 min -

    Il y a deux commentaires qui retiennent mon attention. Le premier est celui de Karim. Il nous explique qu’il existe trois catégories. Sa stratification est recevable uniquement dans les pays réellement démocratiques. Or, en Algérie, les manipulations sont telles que les plus téméraires attendent de mieux voir avant de s’engager. Pour ma part, je ne veux pas me reconnaître dans son classement. Le texte, je l’ai fait après la marche. Mon souci fut de comprendre les raisons de l’échec. Donc, il s’agit d’un point de vue. Mais aussi, une façon d’exprimer ma déconvenue. Et c’est là où je m’inscris en faux avec le commentaire de Rak. En effet, on peut s’appeler Ait et ne pas marcher avec Said Sadi. Mon adhésion à un programme politique n’a jamais été dicté par l’appartenance régionale. Mon pays est l’Algérie. Je marcherai avec celui qui sera susceptible d’aider l’Algérie à sortir de son immobilisme. Et ce, quelle que soit la personne qui le portera et surtout peu importe son lieu de naissance.




    0
  • ca21dz
    16 février 2011 at 12 h 44 min -

    Permettez moi monsieur DB d’attirer votre attetion sur ce sujet sur TSA : c’est ttres interressant

    Ils demandent au RCD d’être plus discret et estiment que le chemin sera long
    La lucidité des jeunes du Collectif Algérie pacifique au sein de la CNCD




    0
  • Sliman Maazouzi
    16 février 2011 at 13 h 43 min -

    أعتقد أن الأمر أصبح واضحا للكل. فمن تسبب في الأزمة لا يخفى على أحد من الجزائريين. أنا سأشارك في مسيرة ال 19 فيفري شارك فيها سعدي أو لم يشارك. فبعد التغيير لنا كلام آخر. و سيرى سعدي و من ولاه أنه فشل فشلا ذريعا في إجهاض ما كان يصبو إليه كل جزائري غيور على بلده.




    0
  • Sliman Maazouzi
    16 février 2011 at 13 h 49 min -

    بعد التفكير الطويل إستنتجت شيئا واحد وهو أن السعيد تحالف مع النظام ضد الشعب فالكل يعلم أن السعيد مغضوب عليه
    من قبل الشعب وهو أيضا يعلم ذلك ومع هذا فقد دعى للمسيرة التي كانت معلومة مسبقا انها فاشلة إذا فهي خطة من قبل النظام حتى لا يثور الشعب والدليل على ذلك الإستمرار كل أسبوع يعني أن الشعب لن يثور أبدا زما زاد من شكوك لماذا لا يحاسب السعيد كغيره لدي أصدقاء دخلو السجن بسبب التجمهر بدون موافقة السلطات أما السعيد فقد إعتدى على الشرطة وتجمهر بدون موافقة وهو حر

    أعتقد أن الأمر أصبح واضحا للكل. فمن تسبب في الأزمة لا يخفى على أحد من الجزائريين. أنا سأشارك في مسيرة ال 19 فيفري شارك فيها سعدي أو لم يشارك. فبعد التغيير لنا كلام آخر. و سيرى سعدي و من ولاه أنه فشل فشلا ذريعا في إجهاض ما كان يصبو إليه كل جزائري غيور على بلده.




    0
  • rak
    16 février 2011 at 15 h 22 min -

    salam azul bjr les ami(e)s

    @Boubekeur

    Avant toute chose, je vous remercie de l’interet que vous avez porté a mon commentaire mais a mon grand regret votre interpretation de mes propos est a mil lieues de ce que j’ai voulu exprimer.
    en effet, je n’ai pas parlé de votre article et de votre analyse que je partage quasiment mais des commentaires des forumers utilisant abusivement les caracteres majuscules dans leur texte.

    ceci etant dit je dois vous avouer qu’en lisant votre analyse j’ai meme pas fais attention que vous etes un Ait, les ami(e)s de LQA connaissant mes positions que j’ai a maintes reprises exprimées ici depuis pas mal de temps pourront vous dire que vous me faites un procés d’intention injustifié.
    je vous invite a relire mon commentaire sous son veritable « angle » et vous comprendrez pourquoi je parlais de Ait je sais quoi, hadj je sais qui ou alors de pseudo feminin

    Cordialement




    0
  • yucef
    16 février 2011 at 15 h 30 min -

    il n’y’aura pas de révolution tant que toufik sera vivant.




    0
  • zohra
    16 février 2011 at 15 h 58 min -

    sincèremment nous sommes des peuples qui fdaiguent l’èxistence hummaine mème si en fera 1000 rèvolutions nous souffrons toujours car on est des peuples sans but sans stratègie sans gouvernail sans bousol on est anarchique paer nature ègoiste dans l’âme car ceux qui vont profiter de ces rèvolutions jamais ceux qui veulent que les choses change car on manque d’èducation dans le sens large des choses ..etc alors vive l’algèrie française et mème sio je le dis car vous topus vous aimez l’algèriez française on se hait entre nous et on fera jamais un etat on le sait tous arrètons notre hypocrètie c’est une èrreur d’avoir combattu la france.

    DB: Je vous plains chère Madame. Je vous plains, parce que vous vous reniez le lien, la branche, qui vous relie à une longue chaîne de mémoire. J’ai une petite fille de 04 ans, née en France, et qui parle couramment l’arabe. Et si je l’avais pu, je lui aurais appris le chaoui, la belle langue de ma mère.
    Savez-vous pourquoi cette petite fille sera une personne forte, et généreuse ? Parce qu’elle est emplie de sa propre identité. Parce quelles que soient les difficultés qu’elle rencontrera dans sa vie, elle sera portée par un héritage millénaire. Elle sera peut-être pauvre, peut-être malheureuse, mais dans sa personnalité profonde, elle portera la fierté d’être, d’être le dernier maillon d’une longue chaîne mémorielle, de tous ceux de son sang qui l’ont précédée, et lui auront légué le simple sentiment d’appartenir à un vécu, à une histoire, de victoires et de défaites, de chants et de lamentations, de génération à génération.
    Qu’importe ce que sera sa nationalité. Ou sa bi-nationalité. Mais elle sera Narimène bent el mostfa, bent Djamel Eddine, Ben Mahmoud, Ben Mostfa, Ben Mahmoud, etc.. Et nul ne la diluera dans le magma informe d’une assimilation mal assimilée, et encore moins dans la haine de sa propre origine. Je serais mort et enterré, lorsqu’elle sera une femme, et qu’elle aura des enfants, mais le feu sacré que m’ont légué mes aïeux, comme vous dites, sera toujours entretenu. Il flamboiera dans son coeur. Comme un feu de joie, comme l’annonce d’un jour nouveau, mais un jour qui succède à un passé vivace, qui se régénère comme revivent les graines emportées par le vent.Et ce peuple qui est le mien, qui fut le vôtre, avant que vous ne le répudiez, pauvre de vous, ne mourra jamais. Tous les Hommes sur la terre ont le droit à la dignité de vivre et d’être. Mais toute plante qui n’est pas entretenue par la culture, et par l’éternel cycle de vie, dépérit et meurt. Et avec elle, une longue chaîne de vie.




    0
  • Jeune prêt à mourir pour son pays mais pas pour SAADI
    16 février 2011 at 16 h 10 min -

    Salam alikoum

    Je vais essayer de présenter mon avis de jeune « prêt à mourir pour son pays ».

    Avant les révoltes de la tunisie et l’egypte, on attendait que vous politiciens et expérimentés, vous initiez le mouvement de changement pacifique. Alors que vous avez commencez réellement à travailler sur le sujet, la révoltre du jasmin a commencé.

    Maintenand, les choses ont changé, vous attendez de nous une révolte que vous comptez soutenir, défendre et encadrer. Mais entre vous et nous il y a un CAP. Ce CAP a été encore creusé par SAADI et ses troupes pseudo-démocrates.

    L’heure de vérité est arrivé, il faut que vous puissiez prendre le devant de ces salots et proposer au peuple une vitrine politique propre, de notre coté on y travail, on va essayé de faire comprendre aux jeunes qu’il vaut mieux mourir pour le pays qu’à cause du pays.

    Salam alikoum




    0
  • S Mahmoud
    16 février 2011 at 17 h 38 min -

    @ Jeune prêt à mourir pour son pays mais pas pour SAADI : Ca me rechaufe le coeur je savais que c’est vous les jeunes qui vous allez changer ce pays je vous encourage a Mourir pour le pays que mourir a cause du pays tres bien dit bravo …..




    0
  • Boubekeur
    16 février 2011 at 19 h 59 min -

    Bonsoir monsieur Rak!
    Il est normal, pour moi, de m’intéresser à ton commentaire. Je dois dire que je n’ai jamais fui le débat. Comme tu me l’a suggéré, j’ai relu ton commentaire avec attention. Je peux te dire, je ne sais pas si les autres partagent ce point de vue, que ton commentaire prête à confusion. Je t’avoue aussi que quand je réponds à quelqu’un sur cet agréable espace, le journal libre des Algériens, offert aux gens modestes, je ne devine pas forcément les idées sous-jacentes exprimées. Mon seul souci est que ma réponse corresponde à ce que j’ai écrit. Si tu as trouvé mes propos offensants, je te demande de m’en excuser. Car chaque contributeur à ce journal, LQA, est important.




    0
  • Amad Malik
    17 février 2011 at 19 h 25 min -

    « A QUAND LA REVOLUTION POPULAIRE CONTRE LE REGIME CORROMPU ET CRIMINEL ALGERIEN? »…
    La reponse est:QUAND LES POULES AURONT DES DENTS.
    Votre analyse est pertinente Mr. Ait BENALI et vous avez parfaitement raison d´ecrire que « le peuple doit prendre son destin en main », mais il faut se rendre a l´evidence que LA LIBERTE NE DONNE PAS, IL FAUT LA PRENDRE PAR LA FORCE comme cela a ete fait par les peuples HEROIQUES ET COURAGEUX DE TUNISIE ET D´EGYPTE qui se sont battus comme des lions, jours et nuits pendant des semaines, jusqu´a obtention totale de leurs revendications.
    En Algerie « le peuple », les partis politiques, la CNDC, les syndicats…ect viennent d´inventer une nouvelle methode historique et unique contre le regime algerien: « LES MANIF DU SAMEDI – DIMANCHE!!! »
    C´est a dire que durant les cinq jours de la semaine ils se reposent, profitent du soleil, et dans la soiree ils discutent des prochains week-ends pour defiler au 1er Mai…
    Pendant ce temps les CHAROGNARDS du pouvoir criminel algerien preparent tranquillement la riposte et « PARLENT » au peuple d´en bas.
    Dixit le somalien Belkhadem qui annonce aujourd´hui:IL FAUT SEMER DANS LES JEUNES!!! Peut etre parle-t-il des patates. L




    0
  • Rien à dire
    17 février 2011 at 19 h 29 min -

    Je ne vois pas pourquoi beaucoup de gens se plaignent trop du RCD s’ils ne sont pas vraiment manipulés ou bien en train de nous manipuler! Si ce Said Sadi est vraiment un collabo ou un lâche, une fois la révolution est faite , il devra lui aussi présenter des comptes au peuple tout comme nos décideurs pourris puisqu’il s’agit d’une révolution contre le tout système. De plus, certains ont peur de récupération politique! je vous assure qu’il ne sera jamais à la tête de l’Etat vu qu’il est impopulaire comme le laisse penser les différents commentaires que j’ai lus de part et d’autre. Si vous dites ça uniquement parce que c’est tout le monde qui le dit, alors là je n’ai rien à dire!. Dites-moi mes chers compatriotes, êtes-vous manipulés ou en train de nous manipuler? Je me suis aperçu que le RCD est beaucoup plus critiqué que le système-lui même! Mais c’est injuste! Et croyez-moi je n’ai aucune sympathie pour ce parti. Au contraire, je suis convaincu que Said Sadi est un dinosaure de la politique qui refuse d’évoluer mais, à mon avis,il n’est pas l’ennemi number 1 de la république. Un vrai démocrate est normalement susceptible de bien me comprendre en tout cas. D’autre part, je pense que nous avons vraiment besoin de cette CNCD pour encadrer les marcheurs et ne pas laisser le terrain aux casseurs. Toujours en ce qui concerne le RCD, « Si vous dites ça uniquement parce que c’est tout le monde qui le dit, alors là je n’ai rien à dire!. Etes-vous manipulés ou en train de nous manipuler?




    0
  • Amad Malik
    17 février 2011 at 20 h 08 min -

    Malik Suite « A QUAND LA REVOLUTION POPULAIRE CONTRE LE POUVOIR CORROMPU ET CRIMINEL ALGERIEN »
    Reponse: « QUAND LES POULES AURONT DES DENTS… »
    Dixit le SOMALIEN BELKHADEM du pervers FLN qui annonce aujourd´hui: »IL FAUT SEMER DANS LES JEUNES!!! » comme si cela n´a pas suffit durant 47 longues annees…
    Quand a Louiza Hanoune « la FOUINE », celle-ci a retournee la veste et parlent a la place du pouvoir et s´en prend rageusement aux eventuels algeriens qui oseront manifester « SAMEDI -DIMANCHE », dans l´espoir d´endosser le costume de « Ministre-Baltaguia » et rejoidre sa copine « Malika-tartaguia »…
    Moi je leur dis:Qui s´assemble se ressemble. Ils font partis de cette categorie de « cretins-frustres et incompetents criminels » qui gerent un pays delabre, anarchique, miserable… La corruption, les trahisons, la misere, l´injustice, les passe.droits, la hogra,la hargua,les crimes sont le quotidien des algeriens.
    Jusqu´a quand les leaders de la CNDC, des partis politiques, les syndicats des travailleurs,les cadres,
    les intellectuels, les chomeurs, les mouvements associatifs…ect continuent de discuter, de tergiverser dans le vide pendant que




    0
  • Amad Malik
    17 février 2011 at 21 h 26 min -

    Malik suite:
    « A QUAND LA REVOLUTION POPULAIRE CONTRE LE POUVOIR CORROMPU ET CRIMINEL ALGERIEN »
    Reponse: « QUAND LES POULES AURONT DES DENTS… »
    Dixit le SOMALIEN BELKHADEM du pervers FLN qui annonce aujourd´hui: »IL FAUT SEMER DANS LES JEUNES!!! » comme si cela n´a pas suffit durant 47 longues annees…
    Quand a Louiza Hanoune « la FOUINE », celle-ci a retournee la veste et parlent a la place du pouvoir et s´en prend rageusement aux eventuels algeriens qui oseront manifester « SAMEDI -DIMANCHE », dans l´espoir d´endosser le costume de « Ministre-Baltaguia » et rejoidre sa copine « Malika-tartaguia »…
    Un certain « Mesmar » dans sa sortie hier a la Radio-LQA, « menage le choux et la chevre » et n´ose pas pronobcer le nom « de pouvoir corrompu » et tente de donner des lecons « en argots » aux algeriens pour semer des troubles supplementaires deja legions.
    Tu est « baltaguia,tartaguia, Mesmar-Djeha » ou quoi?
    Moi je vous dis:Qui s´assemble se ressemble. Vous faites partis de cette categorie de « cretins-frustres et incompetents criminels » qui gerent un pays delabre, anarchique, miserable… La corruption, les trahisons, la misere, l´injustice, les passe.droits, la hogra,la hargua,les crimes sont le quotidien des algeriens.
    Jusqu´a quand les leaders de la CNDC, des partis politiques, les syndicats des travailleurs,les cadres,
    les intellectuels, les chomeurs, les mouvements associatifs…ect continuent de tenir des discutions byzanthines, de tergiverser dans le vide pendant que les PEUPLES DU YEMEN, DE LA LYBIE, DU BAHREIN SONT EN PLEINE ACTION EN CE MOMENT MEME POUR CHASSER LES DESPOTES CRIMNELS comme l´ont faient il y a quelques jours les GRANDS PEUPLE DE TUNISIE ET D´EGYPTE.
    En Algerie, le grand probleme ce sont « LES SENIORS » surtout ceux de la capitale qui ont peur de ne pas souper le soir, habitues au confort, au luxe de la rente petroliere. Ils ne souhaitent aucun changement POUR PROTEGER « LEURS ACQUIS ». Mais cela ne depend pas d´eux, CAR LA PLUPART ONT PREPARES LEURS VALISES ET CERTAINS SONT DEJA EN CAVALE… TOUS DEPEND DU PEUPLE.
    UN SOULEVEMENT POPULAIRE EST SPONTANE, FULGURANT comme ceux des GRANDS PEUPLE TUNISIEN ET EGYPTIEN.
    On ne doit pas avertir le pouvoir, CAR IL SE DEFENDRA PAR TOUS LES MOYENS.
    Des maintenant « les manif du SAMEDI » seront un echec cuisant et une victoire pour le pouvoir criminel algerien.
    LE COMBAT NE DOIT PAS S´ARRETER EN CHEMIN, IL DOIT CONTINUER SANS INTERRUPTION JUSQU´A LA VICTOIRE FINALE DE TOUTES NOS REVENDICATIONS CONTRE LES CHAROGNARDS DU POUVOIR CRIMINEL.
    C´est le moment ou jamais, CETTE OCCASION NE SE REPRESENTERA PLUS JAMAIS ET LES REGRETS SERONT AMERES POUR NOUS ET NOS ENFANTS.
    Soyons nombreux, 100.000, 500.000 et plus pour ecraser les CHAROGNARDS DU SYSTEME QUI NE DORMENT PLUS. ILS GUETTENT LE MOINDRE SOUFFLE DE « LA TEMPETE QUI SOUFFLE DE L´EST », ILS SAVENT QU´ILS SONT EN SURSIS ET LEURS FAMILLES SONT DEJA A DUBAI ET EN EUROPE AVEC DES MILLIARDS DANS LES VALISES.
    Enfin la meilleure preuve de leurs mortelles frayeurs, leurs profonds desarrois, « BOUTEF ET CONSORTS » n´ont pas a ce jour felicite les VAILLANTS ET HEROIQUES PEUPLES DE TUNISIE ET D´EGYPTE POUR LEUR VICTOIRE QUI MARQUERA L´HISTOIRE POUR TOUJOURS.
    Le regime corrompu et criminel algerien est 100 fois pire, pervers que ceux de BEN ALI, MUBARAK, GHADDAFI, ABDELLAH, MOHAMED V, ASSAD… ILS DOIVENT SUBIR LE MEME CHATIMENT OU PIRE A LA MESURE DE LEURS ACTES CRIMINELS.
    LE PEUPLE ALGERIEN DOIT PRENDRE SON DESTIN EN MAIN, LES PREUVES ONT ETE DONNEES PAR NOS COURAGEUX VOISINS ET C´EST MAINTENANT OU JAMAIS…
    LA DEMOCRATIE EST EN MARCHE ET RIEN NE PEUT L´ARRETER.
    VIVE LA LIBERTE, VIVE LA DEMOCRATIE… A BAS LES MOUTONS OU QU´ILS SOIENT
    MALIK




    0
  • DGHT7
    18 février 2011 at 15 h 07 min -

    JE SUIS CONTRE QUI pensent à changer un systéme par sois disant une révolution cela poura engendre des problemes graves et donnera l’occasion aux loups qui n’attendent que ce dérapage. pour remédier à une situation comme la notre il est préferable d’uliser les moyens pacifiques,Est le dialogue .




    0
  • ماسينيسا
    21 février 2011 at 19 h 15 min -

    قبل الحديث عن التحرر من النظام حرروا أنفسكم من ثقافة التفرنس حتى تصلوا إلى عقول و وجدان الشعب الجزائري ..أنا أمازيغي ، أتقن الفرنسية و العربية ..لكن اللغة الأقرب إلي هي العربية … أفكاركم رائعة لكن الثلاثين مليون جزائري ليسو كلهم « فولتير » سلامي




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    21 février 2011 at 21 h 12 min -

    A quand la révolution en Algérie? Lorsqu’on arrêtera de se tirer dans les pattes, et quand l’esprit de solidarité citoyenne primera, à la place de la passion et de l’aventurisme politique., donc à nous d’unir nos forces et notre volonté sans le besoin d’exclure.




    0
  • HOUARI
    2 mars 2011 at 18 h 23 min -

    A quand la revolution en Algerie????????????????????La reponse a cette question demeure chez les Algeriens qui endurent la misere, l’injustice, la crise du logement, la galere du chomage. La reponse a cette question est chez ceux et celles qui savent que sur 10 diplomés en Algerie il ya un qui se trouve un emploi, trois qui quittent le pays, et les 7 autres tournent en rond a vieillir avant l’age si non a s’enfoncer dans la debauche.
    La reponse a cette question est chez les Algeriens et les Algeriennes victimes de la corruption qui a gangréné l’esprit du peuple. La reponsse a cette question est chez ceux et celles qui ont mal au coeur d’apprendre que la dependance alimentaire de l’Algerie est de 80% et que 75% des Algeriens moins de 30 ans sont au chomage.
    Ne peut repondre a cette question que l’Algerien qui a appris qu’un grand revolutinnaire de la trempe de feu Boudiaf a eté assassiné par le pouvoir mafieu Algerien et non pas par le colonialisme Francais et qu’a ce jour aucune suite n’a ete donné au peuple..
    Ne repondra a cette question que celui et celle qui ont honte de voir son pays dirigé par un president qui a des antecedents avec la cour des comptes.
    En fin la reponse a cette question ne vera le jour que lorsque son peuple saura qu’au royaume des hypocrites les corrompus sont roi.
    Vive l’Algerie




    0
  • hakim
    2 mars 2011 at 20 h 30 min -

    je veut juste dir que nous les algerien on sor toujour du sujet qui nous interesse .n’ecoute pas les ce qui dis arabes kabyles musulment constantinoi oranais etc tout sa c la creation du systeme DRS .ALOR YA UNE SEUL ALGERIE LIBRE ER INDEP nous sommes tous des kabyles des arabes des musulment est meme des cretien qui veul du bien pour notre ALGERIE.POUR LA DAME QUI VEUT LE RETOUR DE LA FRANçe je vous respecte mais respecte nos chouhada stp c pas de leur faute si nous somme la c la faute de boussouf boumadiene ben bella et surtou les generaux qui ete avec la françe et qui nou gouverne maintenant ex larbi belkhir khaled nezar mouhamed lamari mouhamed mediene touati etc




    0
  • Congrès du Changement Démocratique