Édition du
29 March 2017

L'insensibilité et la désagrégation des liens sociaux en Algérie.

Mohamed J.

Comment peut on rendre à ce point un peuple insensible. Ni les immolations par le feu, ni les pendaisons, ni les grèves de la faim, ni les morts en mer, ni les prises d’otages régulières, ni la cherté de la vie et la perte de la dignité qui fait notamment que des gens se nourrissent directement dans les poubelles, ou acceptent de voir leurs filles se prostituer pour leur amener de quoi se nourrir, ne font frémir ni n’amènent les gens à s’interroger sur leur devenir incertain et hasardeux.
La drogue qui fait des ravages au sein de la jeunesse, la violence et l’insécurité qui gagnent du terrain tous les jours, la morale qui régresse et qui fait que les gens ne s’opposent meme pas ou n’osent même pas s’opposer par le verbe à des faits délictueux qui se comment sous leurs yeux, agressions de jeunes filles, de mères de famille de vieillards et de pères de famille, sont le lot quotidien des algériens et progressent sans que cela n’entraine d’alarme.
Qu’est ce qui peut faire comprendre aux algériens qu’ils doivent se prendre en charge et « bouger, comme disent les jeunes d’Alger, pour manger du rouget ». Il est certain que ce n’est pas en restant dans l’expectative que les choses changeront et s’amélioreront d’elles même, loin de là, on descend de plus en plus dans les abysses et nous ressentons comme le plongeur cette pression qui s’exerce sur nous et qui devient intolérable à mesure que nous descendons dans les profondeurs de cet abime de misère intellectuelle et sociale.
Lorsque les ressorts sociaux de l’Homme sont cassés, il en ressent une profonde inquiétude, une profonde tristesse et il sombre peu à peu dans la dépression, il se sent mal dans sa peau et la vie lui importe peu et il se voit agir à l’encontre de ses instincts de survie. Car de par sa nature l’Homme est social et ne peut vivre en dehors de la société et lorsque il ressent que celle ci le chasse ou l’exclut, il en meurt ou peut en mourrir. On ne peut dire que la société algérienne garde encore tous ses ressorts, sa trame est en train à l’évidence de se dissoudre de plus en plus et nous risquons de jour en jour des déchirures de plus en plus graves, qu’il échet dès maintenant de prendre en considération pour pouvoir juguler le raz de marée ou tout au moins le canaliser vers des lendemains plus sereins en essayant de garder le maximum intact.
Ce n’est pas avec la force des armes et des gourdins qu’on remplace la cohésion sociale, au contraire, on ne fait qu’aggraver la situation de cette façon, puisqu’une société déchiquetée et qui n’a plus de raison d’être à tendance à agir de manière primitive, irraisonnée et n’a plus peur de rien, ni des armes ni de la force et qu’elle devient un raz de marée incontrolable et qui draine tout sur son passage comme un fleuve en furie pour le jeter à la mer. Le Rwanda hier encore faisait frémir le monde.
Que les sages de ce pays se concertent et trouvent au plus tot une échappatoire à cette alternative inéluctable et dont les signes sont de plus en plus chaque jour, projetés au devant de nos consciences. Que ceux qui se targuent d’être des intellectuels, des patriotes et des responsables se remettent un instant en cause et choisissent entre leur vie éphémère et celle du pays qui a abrité leurs parents et ancêtres depuis des temps immémoriaux.
Tout est perdu d’avance et il n’y a plus rien à perdre et tout à gagner. Tous autant que nous sommes, nous sommes tous responsables de notre pays et il est de notre devoir d’arrêter sa marche inexorable vers les abysses. Aujourd’hui vaut mieux que demain. Et il est maintenant certain que le train est en marche et que rien ne l’arrêtera, je ne pense pas que ce soit un événement propre à l’Algérie, mais la résultante de la mondialisation, un èvènement de l’Histoire, un autre bond quantitatif de la démocratie avant son bond qualitatif et qui touchera même l’occident.
Il est évident maintenant que ce qu’on nomme en Algérie « l’opposition » n’est plus crédible aux yeux de cette jeunesse abreuvée de messages contradictoires et qui ne croit plus en la classe politique, cette classe politique dont une grande partie à émargé sur les rôles d’un système parasité et dont les plus honnètes ont été écartés bien que choyés par ce système.
Cette jeunesse à besoin d’un sang nouveau, d’une nouvelle façon de faire de la politique, d’une nouvelle façon d’être mobilisée, d’une nouvelle façon de concevoir les rapports sociaux, sur des bases de compétence, sur des bases de savoir, sur des bases de justice.
Le temps est définitivement révolu ou il faut recourir à des personnalités connues pour mobiliser les masses, les jeunes se mobilisent par eux mêmes grace aux méthodes modernes de communication et un simple sms relayé arrive aux confins de l’Algérie en quelques minutes, pour ne pas parler de l’internet. Le jour où cette jeunesse sera en mesure de bouger, les garde fous doivent être déjà en place, non pas pour l’empêcher d’agir, ce qui serait non seulement peine perdue mais dangereux pour tous, mais plutot d’éviter que le peu d’acquis de notre chère Algérie ne rejoignent le néant comme le reste et qu’on doive tout reconstruire à zéro, en d’autres termes de tenter de la canaliser dans la mesure du possible afin qu’elle arrive à ses fins sans trop de dégats.
Ceux qui s’opposeront à cette jeunesse, ou ne l’assiteront pas, iront rejoindre leurs compères dans la poubelle de l’Histoire.

M.J


Nombre de lectures : 1625
15 Commentaires sur cet article
  • azzedine
    15 février 2011 at 15 h 33 min -

    Il y à deux jours de cela ,la ville ou j’habite à été secouée par un drame et ce n’est pas le premier ,ni le seul et ne sera pas le dernier assurément. Un jeune qui n’a pas bouclé ses 20 printemps suite à une dispute avec un autre qui prépare le bac cette année , finira le poignarder.les deux jeunes de bonne famille avaient des armes blanches.de Bonne source :lorsque le jeune meurtrier sort de son état dans lequel l’avaient plongé les  »cachets » s’est mis à pleurer ,il s’est rendu compte de ce qu’il a fait.Voila ou on est arrivé. les jeunes lycéens sortent munis d’armes blanches .Démission des parents , mauvaises fréquentations , drogue ,cachets , agressions , vols . C’est le lot quotidien des jeunes.Une vie difficile rythmée par la violence verbale et physique.Les temps ont bien changé.




    0
  • midipress: L’insensibilité et la désagrégation des liens sociaux en Algérie. «
    15 février 2011 at 19 h 17 min -

    […] ne l'assiteront pas, iront rejoindre leurs compères dans la poubelle de l'Histoire.M.JLectures: 2 ici pour lire l’article depuis sa […]




    0
  • Sami
    15 février 2011 at 21 h 12 min -

    @ Azedine !
    Ces cachets ont ete la cause de bcp de drames en algerie !! Et ils ont toujours en marche !! Avec la drogue ils sont vendu apparement avec l’encouragement des services de securites pour etouffer la societe !!!
    APRES LA DECENIE DES MASSACRES DE MASSES, maintenant ce sont les cachets et la drogue et la prostitution pour ettouffer la societe !!




    0
  • Tweets that mention Le Quotidien d’Algérie » L’insensibilité et la désagrégation des liens sociaux en Algérie. — Topsy.com
    15 février 2011 at 21 h 44 min -

    […] This post was mentioned on Twitter by Ismail CHAIB, Ayat Ghanem. Ayat Ghanem said: RT @die10gol: L’insensibilité et la désagrégation des liens sociaux en #Algérie. http://bit.ly/hmM0PC #algeria […]




    0
  • Koulou
    17 février 2011 at 5 h 35 min -

    INNAMA EL OUMAMOU AKHLAKOUN IDHA BAQUIAT…
    IBN BADDIS RAHIMAHOU ALLAH avait une juste vision sur notre jeunesse et la réalité d’aujourd’hui.
    Voila ce qui arrive à une nation qui singe l’occident du moindre fait et geste et ne pense qu’avec ses oreilles et son ventre.
    On ne peut pas toujours porter le blame sur un gouvernement aussi illigitime soit-il quand nous-même jouant le jeu de l’indifférence et du je m’en foutisme.
    Une jeunesse sans moralité d’aucune qui ne pense qu’à leur ventre et bas ventre. On ne construit pas une nation avec un ramassi d’inconscients pareil.
    Cette jeunesse malheureusement a été façonné de l’exterieur(occident)à une image prédéfinie et avec la complicité de nos gouvernements passifs à ce qui se trame dans leurs cours. Ils finirons(s’ils n’ont pas déjà fini) par nous remodeler à l’état primitif de la pensée de DARWIN càd des êtres de l’âge de pierre gouvernés par des pantins que l’occident manipule à sa guise.
    Donc s’il y a quelqu’un à blamer c’est nous autres.
    WHEN YOU LET THE DEVIL IN DON’T BE SURPRISED BE THE OUTCOME.




    0
  • Adel
    17 février 2011 at 12 h 16 min -

    @Koulou

    Bonjour,

    « Cette jeunesse malheureusement a été façonnée de l’exterieur(occident)à une image prédéfinie et avec la complicité de nos gouvernements passifs à ce qui se trame dans leurs cours. »

    Si vous le permettez, j’inverserais votre phrase : cette jeunesse a été faconnée (depuis 1962) par des gournements composés de voleurs, sadiques, malades, psychopathes, détraqués, corrompus, voyous, bandits sans foi ni loi, menteurs, manipulateurs, cyniques, sans scrupules, escrocs, etc., avec la complicité des Occidentaux.

    Cordialement




    0
  • M.J.
    17 février 2011 at 19 h 42 min -

    @Koulou.

    Peux tu nous expliquer pourquoi notre jeunesse, lorsqu’elle se trouve à Londres, à Paris,ou ailleurs dans les villes occidentales, devient autrement plus performante et reste attachée à ses valeurs, alors que dans son propre pays elle les perd ? Je ne pense pas que cela soit aussi simple que tu le décris.

    Amicalement.




    0
  • Koulou
    17 février 2011 at 20 h 28 min -

    Bonjour,
    @ Adel
    Vous conviendrez avec moi Mr. Adel que la jeunesse Algérienne d’aujourd’hui se divise en trois catégories:
    La 1er catégorie: On peut la qualifier de consciente. Elle se compose d’environ 15%(insignifiante) de la populasse donc en état de faiblesse.Elle veut des changements pour le bien être des gens et du pays mais n’a pas les moyens de s’imposer de quelle façon que ce soit.
    La 2eme catégorie: On peut la qualifier d’inconsciente. Elle se compose d’environ 60%(majoritaire) de la populasse.C’est une population inerte totalement maléable de l’intérieur comme de l’extérieur(GHACHI). LA TANFA3 OUA LA TADHOR.Elle attend LEILAT EL KADRI, ne fait rien mais veut que ça change.
    La 3eme catégorie: Elle se compose d’environ 25%(trouble fête) de la populasse.On peut la qualifier de je m’en foutiste, elle est à l’affut de la moindre occasion pour s’enrichir,elle bascule au gré d’humeur des pouvoirs(gouvernements) succéssifs(depuis 62 à ce jour)tantôt avec les uns tantôt avec les autres.Je les qualifierais de parasite Humain, profiter des uns et des autres.Comme on les appelle dans le jargons scientifique:vivre au dépend des autres. Leurs disparitions est plus que souhaitable.
    Donc à partir de ce constat amère l’on se demande comment pourait-on faire pour que ça change?
    Cet amalgamme d’idéologie n’est d’aucune façon profitable à l’émancipation d’une nation aussi civilisée soit-elle.
    Pour en finir Mr. Adel juste une petite réflection: Est-ce-que c’est le gouvernement qui incite le citoyen à agresser le voisin dans le but de lui voler ses biens? L’on se demande si le mal n’est pas en nous.
    NOU3IBOU ENNASSOU OUA EL 3AIBOU FINA.
    Cordialement!




    0
  • Koulou
    17 février 2011 at 20 h 30 min -

    @ MJ
    Pour la bonne et simple raison que dans ses pays civilisés l’état de droit existe.




    0
  • M.J.
    18 février 2011 at 13 h 39 min -

    @Koulou.

    Bonjour.

    Je retiens deux éléments de ton post:
    Le premier est que tu considères que si notre jeunesse change de comportement en occident c’est le fait de l’Etat de droit. L’Etat de droit existe dont les jeunes se comportent de manière adéquate.

    Par opposition donc, je suppose que tu considères que si cette jeunesse se comporte mal chez elle c’est qu’il n’y a pas d’Etat de droit.

    De ce fait tu sembles dire que c’est le fait qu’il n’y a pas d’Etat de droit que notre jeunesse est ce qu’elle est mais malgré cela tu la rend en partie responsable de ses malheurs.

    Ce qui me semble paradoxal c’est que tu la rends quand même responsable des actes qui émanent d’elle en réaction et du fait de ce qu’elle subit.

    Si on prive ses enfants de nourriture, ils vont voler n’est ce pas ? A qui incombe alors la faute ? Au père qui a failli ou a l’enfant qui n’est pas en mesure d’assurer sa subsistance ?




    0
  • M.J
    18 février 2011 at 13 h 56 min -

    RECTIFICATIF:

    L’Etat de droit existe donc les jeunes se comportent de manière adéquate.




    0
  • Koulou
    19 février 2011 at 0 h 22 min -

    @MJ
    Notre jeunesse(malheureusement)est en effet parti prenante de ce qu’il lui arrive.Elle n’a pas la patience et la sagesse des générations passés.Elle veut tout et tout de suite quelqu’en soit l’issue. La fin justifie les moyens pour eux.C’est une jeunesse conditionnée et façonnée à l’image de leur maître càd à leurs dirigents et ça fait leurs affaires au bout du compte comme pour l’un comme pour l’autre.
    Affamer,persécuter et oppresser c’est la devise des dictateurs.Ça tout le monde le sait.Mais est-ce pour autant qu’on doit se retourner contre nous-mêmes pour chercher à calmer notr envie de réagir par la violence qu’on nous fait subir? Je pense que pour un sage la patience et la persévérence sont de mise.
    Rome n’a pas été construite en un jour n’est-ce pas?
    Amicalement votre




    0
  • M.J
    19 février 2011 at 13 h 05 min -

    @Koulou.

    « C’est une jeunesse conditionnée et façonnée à l’image de leur maître càd à leurs dirigents… »

    Quelqu’un qui est conditionné et façonné de quelque façon que ce soit (par la force, par la la malice, par les manoeuvres, de division et autres, par la peur, par les atteintes à sa culture de base, par un déni de ses valeurs, par les pénuries de toutes sortes…etc…la liste est longue…) sans qu’il puisse réagir pacifiquement et sans détenir les moyens de la réaction pacifique ou violente ni juridiques, ni moraux ni matériels, est il responsable pour autant de ce qui lui arrive ? C’est comme quelqu’un auquel on met le couteau sous la gorge et auquel on dit signe ce contrat, il t’est opposable.

    La patience des peuples mon frère est comme une soupape de trop plein…elle tient…elle tient… puis bouf ! elle saute et alors c’est souvent catastrophique. C’est cette catastrophe qu’il faut prévenir et éviter à tout prix par un travail patient et laborieux et ce à quoi LQA s’attelle depuis sa création il y a près de deux ans et bien avant dans http://appel-algerie.xooit.com/index.php




    0
  • Koulou
    19 février 2011 at 19 h 07 min -

    @M.J
    Vous avez résumé ce que je voulais vous faire comprendre dés le début.Votre dernière remarque me fair dire que notre jeunesse pourait saisir le message si on s’assoie calmement et réfléchir ensemble à l’avenir de notre pays.Il ne suffit pas de s’emporter aveuglément afin de chasser ce gouvernement pour la simple et bonne raison qu’un ramassi de sanguinaires occupent actuellement ce famaux coursi tant convoité par des errudis.
    Je cite votre quotation: »C’est cette CATASTROPHE qu’il faut prévenir et éviter à tout prix par un travail patient et laborieux et ce à quoi LQA s’attelle depuis sa création il y a près de deux ans et bien avant ».
    « Changeons notre avenir un pas à la fois »
    Quand on prend un peu de recul,on s’aperçois que le seul moyen d’arriver à concrétiser nos rêves communs càd une vie décente,c’est de s’ateler à un idéal commun,persévérer,ne pas basculer vers des rêves éphéméres qu’est le « COURSI »,là on peut travailler ensemble pour un avenir mailleur,sinon tout est fictif et désué.
    Victor Hugo avait résumé le succés et la réussite par la persévérence et le travail ardu. »Travaillez,prenez de la peine,foulillez bébéchez ne laissez nulle place ou la main ne passe et repasse » etc…pour leur faire comprendre que le TRAVAIL est un trésor.
    PAS LA FAOUDHA.
    Salut!




    0
  • Mohamed YAHIAOUI
    22 février 2011 at 10 h 37 min -

    Assalamo Aleikoum
    Il n’y a pas que la jeunesse Algérienne qui part à la dérive, ici aussi en France les jeunes Franco-Algériens, dans les banlieues ,se livrent à toutes sortes de délinquances,et surtout dans le domaine de la drogue qui fait des ravages, il suffit de voir QUI remplit les prisons, et le nombre de suicides des jeunes dans ces mêmes prisons.
    Je connais beaucoup de jeunes qui ont été sauvés grâce à l’Islam ,en revenant à la religion et à ses commandements, ils ont oubliés toutes les oeuvres du diable, plus de drogue ,plus d’alcool, plus de délinquance…… si seulement toute notre jeunesse pouvait revenir dans le chemin de DIEU
    AMIN




    0
  • Congrès du Changement Démocratique