Édition du
26 March 2017

Les officines du régime algérien face à l'éventuel soulèvement populaire : Un plan « B – Eprouvette »

Djameleddine BENCHENOUF

Salah-Eddine SIDHOUM…………………..

Plus de vingt ans après l’Europe de l’Est, le vent de la libération souffle sur le monde arabe. Trois dictatures, des plus féroces,  viennent de tomber face à la volonté des peuples. Ni les sinistres moukhabarates, ni l’hypertrophie des forces de répression, ni les milices n’ont pu résister à l’ardent désir populaire de changement. Et, désormais, trois pantins-dictateurs, hier encore « tout-puissants » potentats, se retrouvent désormais dans la poubelle de l’Histoire. Il n’est rien resté de leur sinistre présence, que les stigmates de leurs monstrueuses prédations.

Le régime illégitime d’Alger, secoué par la révolte de  janvier dernier, par une jeunesse marginalisée, montre des signes de panique.

Comme tous ceux qui lui ressemblent et qui ont fini par être balayés, malgré les évènements récents qui ont bouleversé la situation, dans la région, le régime algérien, autiste à l’évidence, montre qu’il n’a rien compris de ce qui se passe autour de lui. Après près de 50 années de pouvoir sans partage, qui ont mené le pays vers une faillite sanglante, il persiste dans sa fuite en avant et tente encore une fois un replâtrage d’un système obsolète et injuste, qui vacille sur ses fondements.

Là, où tout politicien censé aurait préconisé de passer le relais, voire de se démettre avant qu’il ne soit trop tard pour le faire, et d’impulser une dynamique de changement véritable, qui ferait table rase du passé, pour mettre en place les voies et moyens pour mener à bien une transition en douceur, ceux qui nous dirigent louvoient, replâtrent, et rusent, pour contourner la crise, plutôt que d’y remédier. Stratèges géniaux qu’ils se croient être, ils ont découvert la panacée. Offrir des friandises à un peuple qui crie famine. A un peuple qui a faim de liberté et de dignité.

Ils croient pouvoir éteindre un feu de forêt avec quelques seaux d’eau, et pouvoir conjurer les lourdes menaces qui pèsent sur leur régime, par de vaines incantations. Et, dans leur aveuglement, ils mettent en place une vaste supercherie, une opération de ravalement des façades, pour faire croire à une volonté de changement de leur système.

Le replâtrage…

Des ordres sont donnés aux administrations locales pour répondre aux doléances des citoyens, par les habituelles méthodes populistes, qui consistent à régler des problèmes par des décisions hâtives, souvent contraires à leurs propres dispositions règlementaires. Une façon pitoyable et génératrice de plus grands problèmes, pour gagner du temps, croient-ils.

Les formalités administratives, souvent absurdes, mises en place par une bureaucratie tatillonne, sont allégées sans aucune étude sérieuse.

Les prix des denrées alimentaires, après une flambée spectaculaire et spéculative, au début de l’année, provoquée par la mafia économique de l’import,  redeviennent abordables comme par enchantement. Par la grâce de mesures opaques, dont on ne sait rien, et qui sont, en réalité, subventionnées par le trésor public. Des prix qui deviennent abordables, pendant que les spéculateurs continuent à s’enrichir. On donne aux populations de la main droite ce qu’on lui subtilise de la main gauche. Comme d’habitude.

Les mercenaires politiques, jusque là cantonnés aux « sales besognes », et qui se faisaient forts de réguler le marché par une gestion rigoureuse de l’économie, sont relégués au silence, alors qu’il y a à peine quelques semaines, ils bombaient le torse à la Chambre Nationale d’Enregistrement (APN), se faisant forts de « combattre » les lobbies financiers qui vampirisent des secteurs entiers de l’économie nationale.

Lors  de la révolte des jeunes contre la hogra et la marginalisation, en ces jours de triomphe de la Révolution de Jasmin, nous avions attiré l’attention de l’opinion publique sur le grenouillage boulitique qui s’ébrouait sous nos yeux. Nous avions dénoncé ces tentatives lamentables de « changement » de système, dans le système, par le système. Des gesticulations à grands renforts de réclame politique, qui ne pouvaient aboutir à rien de vraiment concret, et qui ne feraient que compliquer, encore plus qu’elle ne l’était, la grave crise politique de légitimité du pouvoir.

Ces faits, des pratiques de manipulation, voire de subversion, patentes et avérées, se déroulent pourtant au vu et au su de tout le monde.

L’état d’urgence vient d’être  formellement levé. Après presque deux décennies, durant lesquelles il a permis aux barons du régime, à ses clientèles, et à ses parentèles, de piller en toute quiétude les richesses du pays, et même de mettre en place tout un dispositif législatif et règlementaire scélérat pour légaliser le pillage systématique, et même systémique, de toutes les sources génératrices de profit.

Mais cette levée dans l’urgence …..de l’état d’urgence, qui veut faire croire qu’elle n’est dictée que par le fait que le régime a vaincu le terrorisme, s’est opérée dans une totale opacité. Rien n’est révélé aux populations de certaines dispositions dites nouvelles lois « anti-terroristes » passablement floues, une sorte d’auberge espagnole de la loi, que le régime pourra interpréter et manipuler à sa guise, dans le traitement de ce qu’il lui plaira d’entendre par « terrorisme ».

Un scénario de série « B »…

Au même moment, des marches censées êtres des initiatives de la société civile, sont suscitées en sous-main, dirigées de façon plus ou moins visible, par des politicards de laboratoire et autres opportunistes rejetés par l’opinion,  pour couper l’herbe sous les pieds à une  véritable contestation populaire. Et pour que cela ne soit pas trop flagrant, il a été fait de sorte que des militants sincères des Droits de l’Homme et du syndicalisme libre, y soient embarqués. L’échec cuisant de ces initiatives tonitruantes, fortement relayées par la presse dite indépendante et l’usage immodéré qui en a été fait, pour faire croire que la revendication populaire était fondamentalement différente de celle des autres peuples maghrébins, a finalement entraîné l’éclatement de cette « manifestation » de la société civile. Le mariage de la carpe et du lapin n’a pas eu lieu, finalement. Les militants sincères qui y avaient cru, ont entendu, distinctement, la réponse du peuple. Parce qu’il ne suffit pas, il ne suffit plus, d’émettre des professions de foi.

La mise en chantier d’un décor en trompe-l’œil est en cours. Les échafaudages et les étais sont installés. Des annonces, à doses homéopathiques, pour ne pas tuer le poussin dans l’œuf, sont savamment distillées. Des fuites d’informations « confidentielles » sont organisées.

Des interviews d’ « experts » viennent saupoudrer la grosse tarte, pour enfoncer les portes ouvertes, et convaincre les convaincus, parce que de toute façon, hormis les « initiés », personne ne comprend mot dans toutes ces circonvolutions qui se veulent subtiles, et qui ne sont que de vagues galimatias.

Ces intellectuels organiques, issus de la police politique, convoqués pour la circonstance, pour nous tracer, via une « analyse » dans la presse, une sorte feuille de route , ne disent rien d’autre, en fait, que de désigner le locataire d’El Mouradia (responsable à leurs yeux de tous les maux de l’Algérie) comme le fusible idoine. Une sorte de suite logique à l’évacuation des présidents Benali et Moubarak. A la différence que ces derniers ont été éjectés par leurs peuples, et non par les faiseurs de présidents.

Et donc, ils susurrent, doucement d’abord, entre les lignes, puis de façon de plus en plus explicite, que ce Président qu’ils ont installé à la tête du pays doit quitter la scène politique, à l’amiable, lui rappellent-ils, tant qu’il est temps. Avec un ton doucereux qui confine à la menace voilée. Façon de lui dire qu’il a le choix entre partir de son plein gré, ou avec un coup de botte au postérieur.

Le reste du scénario est tout aussi mièvre. Comme ces films dont on devine la fin dès les premières séquences, et qui sont d’excellents soporifiques. On nous apprend ainsi, sans le crier sur tous les toits, mais en en faisant un secret de polichinelle, que des options pour des élections législatives et présidentielles anticipées sont à l’étude. On aimerait bien savoir où, en fait. Qui est le virtuose dans ces « bœufs », qui est le véritable maître du jeu dans cette opération de sauvetage du régime? Nous ne croyons plus à cette sempiternelle tête de turc qu’est le général Toufik, qu’on nous sert à toutes les sauces. Toufik le « rab » est-il aussi puissant qu’on veut nous le faire croire ? N’y a-t-il pas dans son environnement un autre personnage dont le nom de famille est deux fois « reb »? Entre-autres très nombreux barons et autres proches du sérail qui pèsent de plus en plus lourd dans la balance…

Maquignons et cadavres politiques…

Des rumeurs persistantes, un peu trop même, comme s’il s’agissait de ballons-sondes, font état de contacts entre Mouloud Hamrouche et le Haut commandement militaire. On nous apprend même que les approches auraient passé le cap des préliminaires, et que des négociations se dérouleraient, en ce moment même, sur tout l’échafaudage. Et même que des apartés ont eu lieu avec les représentants d’ États occidentaux, pour sécuriser le champ des opérations. Certains observateurs ont en déduit que ces rumeurs coïncident tout naturellement et de manière logique avec les propositions de Mr Mehri et l’appui …..appuyé que Mr Aït Ahmed leur a donné. A fortiori que les liens politiques entre ces trois personnages sont notoires. La seule interrogation lancinante réside dans l’appui de Monsieur Mehri, et surtout de Monsieur Aït-Ahmed, à une telle entreprise. Se peut-il qu’un leader de l’opposition, comme Monsieur Aït-Ahmed, dont la perspicacité est légendaire, puisse ainsi se fourvoyer dans un tel guêpier ?

Mais il semble que le locataire d’El Mouradia, ce fusible désigné de l’oligarchie, n’est ni aussi docile qu’on le voudrait, ni disposé à entrer dans le rôle qu’on veut lui faire jouer. Il aurait, lui aussi, trouvé son propre fusible, celui dont on dit qu’il est l’homme des sales besognes, pour pouvoir terminer paisiblement son troisième mandat, et pourquoi pas, d’ici là, inverser le rapport de forces au sein des gangs pour prétendre à un quatrième mandat ? Ou de désigner à sa succession l’héritier qu’il s’est choisi, au sein de sa propre fratrie, nous dit-on.

Un autre compromis, médian et consensuel, entre ces gens qui font de la politique comme des maquignons affairés dans un marché de bestiaux, consisterait à ménager les uns et les autres, en faisant nommer Monsieur Hamrouche à la tête du Gouvernement, avec l’engagement public du Président Bouteflika qu’il ne se représenterait pas à un troisième mandat.

Et, bien sûr, cette séquence serait agrémentée de scènes inspirées du théâtre de boulevard. Ainsi, outre le changement de gouvernement, l’élimination de quelques mercenaires politiques par trop impopulaires, et l’octroi de quelques strapontins à des « opposants » de salon, des mesures sociales populistes dont l’impact serait immédiat, seraient prises (création de milliers d’Entreprises de jeunesse, dans l’improvisation, prêts sans intérêt aux exploitants agricoles, distribution de logements, kiosques pour les jeunes,  légalisation de l’économie informelle, indemnités de chômage, aides aux plus démunis, aux handicapés, etc….). Le régime, qui ferait tout pour ne pas être balayé, aurait consenti plus de 50 milliards de dollars pour ces mesures dont il pense qu’elles seraient suffisantes pour désamorcer la tension sociale, en attendant que le vent de révolte qui souffle sur le Maghreb et le Moyen Orient s’apaise progressivement.

C’est un bis repetita de la supercherie de 88. Avec  la complicité de ceux qu’on désigne sous le qualificatif usurpé de classe politique et intellectuelle.

Des cadavres politiques  seront déterrés pour  « présider » aux destinées de l’Algérie, avec la participation de nouvelles têtes. Des technocrates et des opposants de service.

Ils constitueront  la nouvelle vitrine d’un pouvoir finissant. Qui est bien le seul à ignorer qu’il est déjà mort, et que ses gesticulations sont autant de spasmes.

Le Pouvoir apparent,  qui sera chargé de  « réformer »  (encore une fois) un système politique moribond n’aura qu’un seul avantage: La manne considérable qui le maintiendra sous perfusion. Il n’aura d’autre mérite, ni d’autre mission, par ailleurs, que d’acheter la paix sociale à tout prix, pour faire perdurer un régime prédateur.

Mais, dans ce marché de larrons, le peuple ne sera pas dupe. Il est vrai que la corruption de couches plus larges de la population fera gagner du temps à ce régime. Mais c’est une fuite en avant. Il sera rattrapé par les évènements plus tôt qu’il ne croit. Parce que le peuple va assister à la renaissance des peuples voisins, à l’avènement de démocraties à ses portes. Il va découvrir, s’il ne le savait déjà, que la dignité ne s’achète pas, puisque ses voisins ont donné leurs vies pour la conquérir. Et le peuple sait que ceux qui l’ont meurtri dans sa chair, qui l’ont pillé, dévasté son pays, et compromis son avenir, ne seront jamais ceux qui le relèveront de l’ornière où ils l’ont précipité. Ceux qui sont à l’origine de la destruction du pays, ne peuvent pas être les plus aptes à la reconstruire.

Tel est vraisemblablement le scénario qui se concocte dans les officines de la police politique et de lobbies divers et variés. Un scénario qui permettra de modifier  la façade d’un pouvoir maffieux. Une oligarchie qui continuera, il ne faut pas en douter, à être le vrai maître du jeu, qui restera, comme d’habitude, dans l’ombre du pouvoir informel, pour régner en maître, et continuer à piller  tranquillement les richesses du pays. C’est cela la vérité crue, l’amère réalité de ce qui se trame contre le peuple algérien.

Les Algériens accepteront-ils encore une fois une telle supercherie politique qui ne réglera nullement la question de la légitimité du pouvoir et qui aggravera un peu plus la crise politique qui perdure depuis 62 ? Réagiront-ils ? Où succomberont-ils à la vaste campagne de corruption des masses qui se prépare ?

N’existe-t-il pas au sein de ce système politico-militaire des patriotes sincères et courageux pour contrecarrer cette suicidaire fuite en avant ? Cette autre menace qui ne fera qu’aggraver la situation…

Notre  jeunesse trouvera-t-elle des ressorts puissants, pour s’organiser à l’instar des autres jeunesses de la région ? Résistera-t-elle au son des sirènes, pour prendre son destin en main ?

Sommes-nous incapables  de nous rassembler au sein d’un Front du changement comme l’ont fait  les tunisiens  avec l’accord du 18 octobre et les Egyptiens au sein de l’Association nationale du changement ?

L’Algérie est-elle devenue stérile de compétences politiques et intellectuelles sincères et engagées ? Est-elle condamnée à être à la merci d’une fausse élite constituée d’imposteurs, reliques des frontières  et de ses petits mercenaires politiques recrutés dans les amphis de l’université par la police politique ?

Devrons-nous attendre le tsunami populaire qui offrira l’occasion, encore une fois à l’oligarchie militaro-financière de faire couler le sang de nos enfants ?

Autant de questions que seul le peuple algérien est en mesure de résoudre.

Nous sommes convaincus, pour ce qui nous concerne, que seul un changement radical du système politique viendra à bout de la grave crise de légitimité du pouvoir.

Il est impérieux, plus que jamais, d’œuvrer à rassembler toutes les volontés, sans exclusion ni exclusive, par le dialogue et la concertation. Un très large consensus autour d’un compromis politique pour constituer cette force politique, capable d’accompagner la révolution populaire qui pointera, tôt ou tard, à l’horizon et qui viendra signifier sa retraite définitive à ce régime.

C’est cette force politique fédératrice du peuple dans sa libération, qui permettra aux volontés sincères au sein du régime actuel et dans l’institution militaire débarrassée de son oligarchie, de franchir le pas, et de négocier une transition démocratique qui permette d’aboutir à l’élection d’une assemblée Constituante.

Seule une force politique de cette nature, impulsée par une large adhésion populaire, et non par des tractations bassement politiciennes, et surtout sordidement opportunistes, pourra tracer la route, pour une autre Algérie, une Algérie dont ont rêvé ceux qui lui ont tout sacrifié, jusqu’à leurs vies.


Nombre de lectures : 3653
84 Commentaires sur cet article
  • Y_Zohir
    25 février 2011 at 13 h 05 min -

    Bonjour,
    J’espère que mon message sera publié.

    Tous les peuples de la méditerranée se soulèvent contre leur régime, qu’attendent les Algériens pour le faire ?

    Pourquoi des millions d’Algériens sont sortis dans les rues des 48 wilayas du pays pour fêter la qualification pour la Coupe du monde (mais surtout l’honneur sauvé et l’affront lavé contre des Égyptiens au comportement mesquin et chauvin durant la présence des joueurs et supporters algériens au Caire) et ne peuvent même le faire pour leur pays ? Est-ce que le football est beaucoup plus important que notre avenir et celui des générations futures ?
    Comment ça se fait que pendant un très court laps de temps plus de 32000 algérien ont pu se mobiliser pour assister le match Algérie-Egypte à Khartoum alors que pour faire une marche contre la dictature, la corruption … on n’arrive pas à mobiliser plus d’un millier de personnes ?
    Comment les Tunisiens ont pu faire, avec toutes les restrictions imposées par le régime de Ben Ali, tomber le régime via une révolution internet et que nous, avec toutes les libertés qu’on a, on ne peut même pas se mettre d’accord et proposer une solution radicale? Même si la comparaison n’est pas pareille, car en Tunisie il y a deux millions de comptes Facebook pour onze millions d’habitants à peine.
    Pourquoi des personnes comme Mrs Sidhoum et compagnie, les personnes signataires de l’Appel du 19 mars sont contre la marche du 12 février (je suis avec eux à 50% car cette marche est à double sens) et qu’ils ne proposent pas d’autres choses ? Est-il difficile pour eux de proposer une date précise pour faire sortir le peuple algérien dans les rues ? Ou bien font-ils partie des personnes qui nous cuisinent des recettes pour que le régime actuel nous gouverne le plus longtemps possible ?
    Nous sommes dans une situation très difficile, d’autant plus qu’on sait qu’elle va durer encore longtemps. Notre détermination est presque à zéro. La remobilisation va être très lente, pas seulement parce que nous n’avons pas suffisamment de moyens, mais parce qu’il faut briser les chaînes de la peur.
    Aujourd’hui encore, encore et encore, je lance un cri, un appel aux femmes, aux hommes, aux jeunes et aux vieux, en général et aux étudiants en particulier. Il faudrait sortir de la longue somnolence, apprendre à se libérer, il faut oser. Il y a beaucoup à faire.
    C’est le moment ou jamais pour s’unir et faire la révolution à ce pouvoir, comme dit le proverbe, mieux vaut frapper le fer tant qu’il est chaud.
    Je vous propose donc de se mobiliser entre nous et voir comment on pourrait préparer le jour J (réaliser une feuille de route).
    J’attends vos propositions.
    Y zohir




    0
  • medjeri
    25 février 2011 at 13 h 12 min -

    absolument il faut federer toutes les forces(societe civile syndicatshommes politiques sinceres)pour commencer la veritable bataille pour la liberte et la democratie ce regime pourri essaie de se maintenir en insultant notre peuple par des mesures sociales voulant insinuer que ce peuple ne se souleve que pour son ventre je propose a nos concitoyens etablis a l’etranger de reflechir serieusement a une television algerienne de l’opposition qui pourra s’adresser au peuple algerien directement pour le sensibiliser et lui montrer le veritable visage de ce regime pourri constitue d’une maffia de generaux (toufik lalali tartag djebbar kherfi) j’insiste sur ces generaux car ils sont le veritable pouvoir




    0
  • Alilou
    25 février 2011 at 13 h 24 min -

    @DB

    Je crois que, comme vous le dites que les Dés sont pipés d’avance, tout se deroule dans les coulisses…
    Mais ce qui me donne plus froid dans le dos et l’envie de vomir, c’est que comme vous le dites, la participation d’un personnage historique, qui jusqu’a present a preferé l’exil qu’a etre mouillé dans les combines sous marines…si ca s’avere juste votre info, alors la, je crois que moi j’aurai perdu espoire en toutes les personnes qui ont pretendu jusqu’a present etre hors systeme…

    Le plan de corruption a grande echelle que prepare notre gouvernement de pacotilles, va trouver preneur dans la population, car a l’instare des autres peuples des pays voisins, notre peuple et un peuple khobziste, il a ete habitué au gain facile et copié-collé sur l’occident ces manieres de vivre, le peuple algerien ne sait pas travailler pour le bien de sa patrie ou pour son prochaine, mais egoiste. Alors si vous vous posez la question sur le nombre d’algeriens qui succomberont a cette tentation? je vous dirai tous sans peur ILLA MEN RAHIMA RABOUKA, et ils se comptent sur les doigts d’une seule main.
    Ce plan marchera et donnera les resultats escomptés, ca va laisser echaper la pression, une sacré soupape de securité de 50 milliard de dollars.

    Avec un peu de confiance je peux avancer sans peur et dire que les peuples tunisiens et egyptiens ne sont pas comme les algeriens, eux ils sont emancipés, solidaire, unis et travailleurs, les notre font dans la debrouillardise et le trabendo qui s’est installé chez nous depuis des decennies, on a pas la culture du travaille collectif et pour le bien de l’ensemble, mais on a celle du gain facile, alors le plan de corruption a grande echelle marchera, ce sera du gateau pour le systeme.
    En ce qui concerne la peur de voir encore du sang couler a flots, il n’y aura point de manif…distribution de logement, de boulots, kiosques, faciliter la creation de petits business pour occuper ces jeunes etc… va faire avorter toute tentative de recuperation des jeunes par l’opposition.

    Le ghachi que nous sommes, sommes faibles devant la tentation et le copié-collé, si un, accepte d’etre corrompu l’autre va se dire pourquoi pas moi INNA ALLAH GHAFOUROUNE RAHIM, il y aura toujours de l’absolution TOUS LES PECHéS, ON TROUVERA TOUJOURS UN IMMAM PRET A MOUILLER SON T-SHIRT…ETC…

    J’ai vu comment ces memes jeunes qui le 12 janvier ont defié les flics, ont le 12 et 19 Fevrier accepté la chippa pour etre des pro-systeme…les girouettes y’en a plein chez nous…tout le monde a un prix selons ces besoins immediat et l’interet individuel passe avant le collectif, malheureux de le dire mais c’est comme ca.

    Pour comprendre les algeriens il faut vivre comme eux, nous sommes en majorité en exil depuis des lustes, nous autres sur LQA, on ne manque de rien, on a appris a parler sans peur, on a aucune difficulté a resoudre un probleme administratif, dailleur on le fait par le net plus besoin de se deplaceer et nous avons oublié toutes les difficultés quotidiennes des algeriens, chacun se debrouille a sa maniere avec en generale le plan F… alors si demain le gars qui a 8 enfants qui vit dans 1 chambre recoit 1 apart F6 pour loger ces ados, pour lui son probleme a ete reglé, pourquoi risquerait-il sa progeniture pour aller chasser un systeme qui vient juste de resoudre sont plus gros probleme…corruption de masse se fera et trouvera un large echo et le plan B du systeme va marché avec la benediction de l’opposition exilée de luxe. On se targuerra dans quelque annee a dire que chez nous tout c’est fait dans la douceur et on sera encore une fois fiere de notre …RAVALEMENT DE FACADE ET on fera encore passer une fois de plus des VESSIES POUR DES LANTERNES…
    @DB de Maxime loiseau
    YA mon frere DB, je ressent le desespoire a la lecture de ton article ecrit dans un style parfait et vehiculant l’info et non l’intox…merci et bon courage

    Amicalement

    Alilou qui fume et reste eveillé car le cauchemard continu…je peux t’envoyer par FEDEX un peu de thé..

    DB: L’article est rédigé par Salah Eddine et moi. Merci.




    0
  • Alilou
    25 février 2011 at 13 h 39 min -

    @Y_Zohir & medjeri

    1- Je vais repondre a ta question concernant la mobilisation des algeriens pour le foot et non pour la liberté

    A- Pour le foot: L’algerien est un gars qui aime le HOULE

    B- Pas pour la liberté: Car l’algeien se sent libre dans…sa tete…

    2- pourquoi les gens de l’appel du 19 Mars ne preparent pas une manif un jour J: On ne fait pas une manifestation populaire sur RDV pris dans un agenda.

    Les autres peuples sont sorti spontanement et le miracle est dans la spontaneité de l’action…dailleurs tout chose planifiée d’avance fini par foirer…deja vecu et verifiée.

    @ Medjeri

    Creer une chaine de television pour mobiliser le peuple: La revolution de nos ancetres qui a mit dehors la 4eme puissance coloniale de l’epoque, n’avait ni facebook, ni yahoo, ni TV ni radio ni I-Phone, ni twiter, ni reseau 3GS, ni cell-phone, ni LQA, ni page web, ni rien….JUSTE L’AMOUR DE LA PATRIE, MARRE DE VIVRE INDIGNE, RAZ LE BOL DE LA HOGGRA…ET LE COURAGE PLEIN LE VENTRE ET DES COUILLES A LA PLACE DU CUL…et les notres utilisent la Telé pour les films XXX et le Net pour la Porno alors ????

    ALORS TV POUR FAIRE UNE REVOLUTION ????

    jE TE PROPOSE UN ENVOIS FEDEX AERIEN GRATUIT DE MA COLLECTION DE THé A FUMER GRATIS POUR TOI….

    AMICALEMENT A TOUTES ET A TOUS…

    ALILOU




    0
  • Ihsan
    25 février 2011 at 13 h 49 min -

    Je suis d’accord avec toute votre prospective. Vous avez dénombré exhaustivement les plans que pourrait entreprendre le régime militaire pour éviter d’être emporté par une vraie révolution.

    Mais il me semble que vous avez dévoué trop peu d’espace dans votre réflexion au « comment faire une vraie révolution? »

    Comme les autres forces de l’opposition sincère, vous êtes plus spécialisés dans le décortiquage des stratégie du pouvoir que dans l’élaboration des stratégies pour le renverser.

    La question qui se pose: Nous, les opposants sincères au régime qui refusons de nous faire grenouiller, que fait-on de concret, au niveau de la rue?

    Ou est l’organisation qui doit nous regrouper?

    Quand peut-on se rencontrer physiquement et ou pour discuter du quand et comment passer à l’action?

    Quand doit on passer à l’action pour se prémunir des plans B que vous avez identifié?

    Je caricature peut-etre un peu mais mon message est que le temps n’est plus à l’analyse mais à l’action…

    Et sur ce point, on ne voit sur le terrain que le pouvoir, ses grenouilles, et quelques tentatives de sincères grenouillées…

    Parce que sur le terrain, je veux dire la rue, les sincères sont absents…




    0
  • H.S
    25 février 2011 at 13 h 49 min -

    Plan B, on s’en fous. Vive la révolution.
    Messieurs Sidhoum et Benchenouf, la situation exige une analyse lucide et exhaustive en tenant compte de plusieurs facteurs. Si vous croyez que les Tunisiens et les Égyptiens ont renversé leurs régimes, vous vous trompez énormément. Jamais Moubarek ou Ben Ali avant lui seront déchus si ce n’est le coup de pouce de LA CIA, voire son implication effective. L’implication de la CIA nous vient surtout de la Libye où le fou Kadhafi est livré aux abois par les Américains et les Européens.
    Pour argumenter mon analyse, je vous renvoie mes chers compatriotes à ce qui se passe actuellement en Tunisie. Sachez que des sit-in, des rassemblements sont interdits par l’administration d’Al Ghannouchi, bras droit de Ben Ali qui est toujours au pouvoir. La plupart des gouverneurs de différentes régions sont rcdistes, les médias lourds sont toujours également gérés par la police politique de Ben Ali. J’ai assisté à un meeting à la bourse de travail de St-Denis animé par le collectif du 14 janvier qui englobe les partis d’oppositions, syndicats, assos…les intervenants dont Hamma Hammami étaient unanimes à dire que la « vraie révolution » n’a pas encore commencé en Tunisie, car les sbires de Ben Ali contrôlent tout en Tunisie. En Egypte la situation est pire. Certes Moubarek est parti et après? Les militaires sont toujours là, notamment les moukhabarat qui sont pro-américaines. Moussa el hadj El Hadj Moussa.Mes chers compatriotes il faut être vigilant. Pour le moment rien n’a changé, il ne suffit pas de chasser un dictateur et de crier à la victoire. Si la révolution ne se met pas en marche rien n’est acquis.
    Revenons maintenant à l’Algérie. Les dernières mises en scène d’une pseudo coordination…m’a écoeuré et m’a révolté en même temps. Dans la configuration actuelle le changement ou être clair la révolution ne peut venir que la jeunesse désœuvrée et désespérée quand elle se rendra compte que la lutte est le seul moyen d’y parvenir à chasser les tyrans et les capitalistes qui pillent les richesses du pays. Les partis politiques au placard. Je préconise même leur dissolution. Qu’est ce que j’attends d’un Ait Ahmed qui a choisi l’exil volontaire depuis 1992 au lieu de se battre à coté de son peuple? Qu’est ce que j’attends d’un Sadi à la solde du pouvoir? Qu’est ce que j’attends d’une Louisa qui a trahi les travailleurs et s’enrichit sur leurs dos, en achetant des appartements à Paris et ailleurs? Qu’est ce que j’attends d’un Djaballah qui ne veut pas regarder la réalité en face? Les autres partis ce n’est même pas la peine d’en parler.
    Exigeons d’abord le partage des richesses, éveillons les consciences en Algérie que poignée de gens nous spolient et nous pillent nos richesses pour mobiliser l’ensemble de la plèbe, des chômeurs, des précaires, des haragas…Un seul mot d’ordre « rendez nous nos richesses et dégagez »
    Vive la souveraineté populaire.




    0
  • el-amel
    25 février 2011 at 14 h 02 min -

    La jeunesse est dans la rue, les syndicats libres et les militants sincères des Droits de l’Homme devraient les encadrer!
    Les familles des victimes n’ont pas encore pansé leur blessure.
    Vérité et Justice POUR TOUTES LES VICTIMES DE LA « GUERRE INVISIBLE ».




    0
  • amel1
    25 février 2011 at 14 h 25 min -

    salam,
    @ Alilou
    je suis tout à fait d’accord avec toi! d’ailleurs chez nous ce n’est pas facebook, mais je m’excuse, c’est fess-look!
    « La youghayirou allah bikawmin hata youghayirou ma bianfousihim »,la manif du 12.02.2011 nos msaghers pro-boutef scandaient:echaab yourid zatla batel! j’ai compris que génération benbouzid y’a plus rien à tirer
    ça m’a refroidi!j’espère que j’ai tord car je suis une têtue optimiste.
    un thé ya kho sans sucre!




    0
  • Ait Mohand Ouwidir
    25 février 2011 at 14 h 47 min -

    Le pouvoir/système algérien, comme on dit si bien chez nous « compte seul… ». Or, nous savons trés bien ce qui arrive à celui qui compte tout seul : il perd toujours la mise car LI YAHSSAB WAHDOU I CHITLOU…

    Ce pouvoir/système commet une erreur fondamentale de ne jamais vouloir composer avec l’élément fondamental qu’est le peuple algérien, en continuant de l’ignorer en le confinant à son seul et unique statut de mineur à vie dans lequel il l’a placé depuis Juillet 62.

    Comme il est vrai que l’appui apporté par la dernière grande figure révolutionnaire dans notre pays Mr. AIT AHMED à cette énième fourberie de Scapin du pouvoir/système me laisse trés perplexe.

    Pas vous pas çà a DA L’HO !!!

    Tanmirth.




    0
  • N.A
    25 février 2011 at 15 h 12 min -

    Si je peux partager ma vue sur la « chose » … je commencerais par saluer les auteurs de cet article pour leur tentative de decortiquer une situation on ne peut plus floue et compliquee qu’est la situation algerienne.
    Nos auteurs tentent d’enumerer ici les possibles issues politiques et les probables sorties de cet entonnoir, dont le cou n’a ete que trop serre par la mafia militaro-financiere. Ils finissent par des cris de detresse au peuple et a la societe (civile?) de se prendre en main et de sortir de ce fourbier qui n’a que trop dure.
    On ressent toutefois, entre les lignes, un soupcon de « fechlesse » et de desespoir qui hante « al noukhba » (l’elite) algerienne, celle qui cherche le changement. Disons que ce soupcon de desespoir de voir un peuple aussi manipule, amoindri et accule par la peur et le doute se soulever d’une facon intelligente et organisee est totalement justifie.

    C’est pas pour autant qu’il faut baisser les bras, il faut continuer a militer pour la cause de notre PATRIE. Il faut continuer a attaquer cet ignoble systeme de toute part: politiquement, socialement, culturellement …etc. La situation geo-politique de la region aidant, ce systeme finira par craquer tel une ile sous le tsunami d’un ocean houleux.

    L’image est certes encore tres floue. Tout a ete fait pour que ca soit ainsi … Mais l’aube est proche! Gardons espoir .. ce sont des lois universelles que ces energumenes de mafiosis essayent d’ignorer et d’affronter.




    0
  • Tijani
    25 février 2011 at 15 h 43 min -

    شيئ محزن ما أقرأه هنا, الكل في الماضي يحكون عن الماضي و لا حس لهم بالحاضر, فمع احتراماتي للسيدين بن شنوف و سيدهم, بينما الشعوب العربية تتحرر بنضال الشباب المرابط لساحات المدن, نحلل نحن آراء الطاعنين في السن(مع كل تقديري و احتراماتي) مهري, أيت احمد, حمروش….. دوركم الآن هو اعطاء الأمل و دفع الشباب لإنقاذ ما يمكن انقاذه من مستقبلهم الضائع, كرهنا لا نريد أن نعيش في هذه الفوضى تحت هذا الإستبداد إلى مستقبل مجهول!

    ======================================
    تكلمنا يا اخي الكريم عن المناورات الحالية لتغيير شكلي من طرف هذا النظام. لم نكلم على الماضي. كما اعطينا رأينا فما يخص التغيير الجذري.
    مع تحياتي الخالصة
    صلاح الدين سيدهم




    0
  • aek
    25 février 2011 at 15 h 45 min -

    Le contenu de l’article exprime le desarroi de tous(tes) les algeriens(nes) qui n’arrivent pas à comprendre Pkoi on n’arrive pas à aller au delà du constat.
    Je pense qu’il y a une chose qu’on doit se dire en face: en Algerie (hacha eli ma yastehlech ) on est devenu un peuple rkhiss et marague avec cette capacité à croire que lui s’en sortira .C’est devenu une structure mentale et comportementale.
    On voit bien que tout ce cirque (Lettre de Mehri,accord de Ait Ahmed,trainning mediatique du Said Sadi,les annonces du renard,le confessional de Ould K..,satisfaicit des USA ,…Un vrai cirque ) comment donner une autre fascade tout en gardant les mêmes interets ‘ depuis quand les USA ont été pour la liberté des peuples ? depuis quand et où ?
    Je reste convaincu que tant que ce sont les mêmes depuis l’ere du néolitique algerien (1945…) ils sont les mêmes qui decident , les mêmes qui parlent ,les mêmes qui s’opposent entre eux…
    Ca restera comme ca jusqu’à un nouveau genre qui refusera des discuter avec eux dans le cadre qu’ils ont defini (qui finit tjrs par enlever la substance â l’evenement pour ne laisser qu’une coquille vide),qui refusera de parler des chouhadas/revolution/islam/arabe.
    Seule chose : une nouvelle constitution; dissoudre L’APN,…,separation des differents pouvoirs,…..
    l’histoire de la fille qui s’est faite balafrée par un batard m’a revolté :Si Mrs Hamel et Ould Ka… sont capables de mettre 10 policiers pour une marche(tte) comment ne peuvent t ils pas assurer un minimum de securité aux citoyens( leurs filles ne pourront jamais être touchées:ailleurs ou protegées :elles peuvent faire leurs booms en sécurité):
    comme dans les années noires les ‘terros’ n’ont jamais touché les nanti(es) sauf le petit peuple. D’ailleurs : comment des Algeriens peuvent voir ca et se taire ? la prochaine ce sera ta famille . Si l’etat ne peut pas il faut que l’algerien face sa propre justice lui même (comme le moudjahid qui est en prison): protege ta famille
    Vous savez Il n’y a rien attendre ni des pseudo elites/mousranes, ni des partis(cules),ni des associations , encore moins du systeme .Je n’aurai jamais imaginé qu’apres tant de morts des gens comme belkhadem ,hadjar,ouyahia,benbouzid pourraient ressortir et reparler .Comme si l’algerie est a spatio-temporelle
    Seul(es) les jeunes fils(les) du peuple conscient peuvent changer le cours de l’histoire en veillant surtout à ne faire aucune concession avec ces vieux mutants rapaces (qu Il faudra juger un jour inchaalah ).




    0
  • djamel
    25 février 2011 at 15 h 56 min -

    BONJOUR A TOUS,
    CHER FRERE ZOHIR,THE GAME IS OVER
    10 ANS DE GUERRE CIVIL A FAIT DE SE PEUPLE DES MORTS VIVANT.
    DANS CETTE PERIODE SANGUINE LA JUNTE A REUSSI A CONTROLER SE PEUPLE PHYSIQUEMENT ET EN PLUS MORALEMENT,ET CELA EST DUS A MON AVIS A 3 FACTEURS IMPORTANT.
    A)ILS ONT TUER LE SYSTEM SCOLAIRE.
    B)23% DES ALGERIENS SONT ANALPHABETES(ALORS ILS ONT UTULISER CETTE POPULATION CONTRE LES INTELECTUELS.
    JE VOUS DONNE UN EXEMPLE CONCRET,JE VOUS JURE PAR ALLAH QUE C’EST LA VERITEE.
    J’ETAIT EN VACANCE A L’OUEST DU PAYS ET PENDANT CETTE PERIODE IL Y AVAIT LES ELECTIONS DES MAIRES,IL Y AVAIT DES AFICHES PARTOUT DANS LES RUES,ALORS J’AI DIT TIEN VOILA JE VAIS VOIRE CES GENS PEUT ETRE JE CONNAIS QUELQU’UN,JE PARLE DE MON CARTIER,ET BEIN CROIYIER MOI IL Y AVAIT LA PHOTOT DU GADIEN DE VOITURE DU CAFE.
    UN GARDIEN DE VOITURE QUI SE PRESENTE POUR ETRE MAIRE,VOUS NE VOIYIER PAS CHER ZOHIR QUE C’EST UN PAYS COMIQUE.(CHIRAC ETAIT LE MAIRE DE PARIS)
    C)LA FUITE DU CERVAUX ALGERIEN VERS L’ETRANGER.
    CHER FRERE TOUS A ETAIT ETUDIER ET PLANIFIER PAR CETTE JUNTE.
    UN AMI ORIGINAIRE DE MOSTAGANEM,MA DIT UN JOUR QUE LE SENATEUR DE MOSTAGANEM (SI AFFIF) QUI EST ORIGINAIRE DU (DOUAR SIDI LAKHDAR)LUI A DIT QUE NOUS LES HOMMES POLITIQUE ON AIME BEIN QUE LES INTELECTUELS ALGERIEN QUITENT LE PAYS,PARCEQUE CA NOUS ARRANGE,ALORS C’EST A VOUS DE DEVINEZ POURQUOI???????
    CHER ZOHIR LES HOMMES HONNET-INTELECT-PATRIOTIQUE ILS ONT TOUS QUITTER LE PAYS,LE RESTE C’EST DES MARIONETTES
    FACILE A MANUPULER (AVEC DU FOOT-DU RAI-L’ALCOOL-LA DROGUE-LA PROSTITUTION-ECT..)
    CHER FRERE EXPLIQUE MOI CA? COMMENT SA CE FAIT QUE TU A 20% DE JEUNES CHOMEURS,ET TU VA RAMENER 50000 OUVRIERS CHINOIS????? JE DIT BEIN DES OUVRIERS.
    ON MA DIT QUE L’ANNEE DERNIERE IL Y AVAIT UNE GRANDE BAGUARE OU LES ALGEROIS ON ETAIT MASACRER PAR DES CHINOIS,ALORS OU EST PASSER LA (DOUJLA YA KHOU)ET LE PIRE ENCORE CE QUE CES CHINOIS SONT DEVENUS DES COMERCANTS DANS NOTRE PAYS,POUR VENDRE AUX ALGERIENS CE QUE L’OCCIDENT REJECT,ALLER VOIRE A ALGER VOUS ALLER VOIRE DES MAGASINS CHINOIS,ECRIT ON LANGUE CHINOISE,DEPUIS QUANT L’ALGERIEN PARLE CHINOIS?
    C’EST UNE POLITIQUE A L’ON THERME DON’T NOUS ALLONS TOUS PAYER LE PRIX,VOUS ALLER VOIRE LES RESULTATS DE CETTE POLITIQUE DANS 10 ANS,PARCEQUE LE PEUPLE EST IGNIRONS DE SE QUI SE PASSE SUR LA SCENES POLITIQUE NATIONAL ET INTERNATIONAL,RENPLIRENT LEUR VENTRE EST DEVENUS UNE CHOSE PRIMORDIAL DANS LEUR VIE QUOTIDIENE.
    SI TU VA DANS UN CAFE POUR PARLER EVEC DES JEUNES ET MEME LES HOMMES DE L’AVENIR DU PAYS ET COMMENT ON DOIT FAIRE POUR SORTIRE DE CETTE CRISE ET PREPARER LE TERRAIN POUR LA PROCHAINE GENERATION,TOUS LE MONDE TE RAGARDE COMME SI TU VEINT DE LA PLANETE MARS.MAIS SI TU PARLE DU (BARCA-REAL MADRID)TOUS LE MONDE T’ECOUTE.
    LE DRS ET BOUTEF ON DIT (ON VOUS A COMPRIS ET LE PEUPLE A DIT MERCI POUR LES MIETTES)CELA A ETAIT DIT LA SEMAINE PASSER.
    JE SUIS FATIGUER MORALEMENT DE SE QUI SE PASSE DANS MON PAYS IL EST DEJA UNE HEURE DU NATIN,JE DOIT M’ARRETER A BEINTOT FRERE ZOUHIR.




    0
  • Sammy Boutarfa
    25 février 2011 at 16 h 00 min -

    Selon un proche « famille » dans l’institution sécuritaire  » DRS » une initiative imminente pour contrer le prochain soulèvement, l’annonce du départ de Toufik et une autre mise d’un certain DJebar M’hana à la retraite d’office et la nomination de Chafiq Mosbah comme chef du DRS
    sous réserve de confirmation




    0
  • Rachid Belaid
    25 février 2011 at 16 h 25 min -

    En ce moment meme, un multicast sur Al-Jazeera montrant des foules immenses dans une grande partie des ays Arabes: Tunis, Le Caire, Benghazi, El Beida, Amman, Baghdad,El Bassra,…Dieu merci ils ne nous ont pas oublie, le drapeau Algerien est bien present parmis ces foules, meme au Caire.




    0
  • yazid
    25 février 2011 at 16 h 26 min -

    il ya un ecrivain americain baurkdit  » tout etat ne puisse pas s’alterner avec les changements socials de linterieur ;il se chute  » vous croyez que le pouvoir algerien est en courant avec la societe ? plus que jamais ce qui manque en algerie c’est le temps rien que le temps hier il etait le corps medicale et maintenant c les etudiants demains inchallah c tout le peuple ; la roue de l’histoire bouge et les 50 MD
    ne peuvent jamais barrer cette route du changement .




    0
  • Hamid Lahouid
    25 février 2011 at 16 h 30 min -

    J’ai simplement une question à propos d’un passage de votre texte, en observateur non-averti.

    Vous écrivez et vous interrogez : « Qui est le virtuose dans ces « bœufs », qui est le véritable maître du jeu dans cette opération de sauvetage du régime? Nous ne croyons plus à cette sempiternelle tête de turc qu’est le général Toufik, qu’on nous sert à toutes les sauces. Toufik le « rab » est-il aussi puissant qu’on veut nous le faire croire ? N’y a-t-il pas dans son environnement un autre personnage dont le nom de famille est deux fois « reb »? Entre-autres très nombreux barons et autres proches du sérail qui pèsent de plus en plus lourd dans la balance… »

    Ce que je ne comprends pas, c’est que le fameux (fumeux donc ?) Toufik, dont vous avez pourtant fait vos choux gras un certain temps, pas plus tard que l’année passé, ne serait maintenant que l’ombre de lui-même, dépossédé de tout pouvoir, toute prérogative ouverte ou occulte, au profit d’affairistes vendeurs de zit et de zebda et de leurs alliés à l’intérieur du système politico-militaire ? Mais qui dirige alors ? Qui décide ? Qui veux quoi ? Qui fait quoi, si cela change tout le temps comme ça !!

    Ma question est simple : d’après vous, quelles sont les centres de pouvoir pertinents pour analyser les rapports de force actuels ? Quel est le poids du DRS ? Du « clan présidentiel » comme disait Khelil ? Des affairistes ? Qui est allié avec qui ? Quels sont les intérêts des uns et des autres dans la répartition de la rente, le commerce extérieur et l’attribution des grands marchés publics ?

    Désolé si cela peut sembler naïf, mais il y a souvent plus d’allusions que d’explicitations dans certains de vos textes, ce qui, me semble-t-il, nuit à la bonne compréhension de votre propos.

    Comme celui intitulé « Rumeurs sur un prochain discours de Bouteflika: Le cinéma s’installe… » où je n’ai compris que la moitié de ce que vous vouliez dire – et encore j’en suis pas certain !

    Alors, en tout humilité, excusez mon inculture, mon incapacité à lire entre les lignes, à avoir mes oreilles dans le sérail, je ne suis qu’un citoyen qui cherche une information claire, précise et sérieuse – que j’ai souvent trouvé dans à Tahia Bladi comme à LQA – mais, dans la situation actuelle, d’une extrême importance humaine et historique, cessons la langue de bois et le débat entre « initiés » pour permettre à tout vos lecteurs, même les moins au courant des coulisses comme moi, de comprendre ce que vous voulez dire dans le fond.

    Merci, en espérant que vous publierez cette question et que vous, ou quelqu’un d’autre, y répondra.

    =========================
    Je crois que le texte est clair et loin de la « langue de bois » dont vous nous accusez. Et nous agissons à visage découvert. Ce n’est pas de notre faute si vous ne comprenez pas le texte qui n’a pas besoin de « décodeur », à moins que….
    Salah-Eddine SIDHOUM
    Alger




    0
  • hydrasixties
    25 février 2011 at 16 h 51 min -

    25 février 2011 à 16 h 47 min
    Selon la TV arabe du golf,un général algérien aurait déclaré ,suite à une reunion consacrée à la libye ,que si kadafi tombe ,le systéme algérie suivra.., les aéroports militaires dans le sud algérien seraient utilisés pour envoyer des mercenaires africains, et notamment algériens au secours de Kadhafi. 5 mercenaires algériens auraient été arrêtés à Benghazi…
    Si cette info s’avére authentique ,les généraux algériens auront franchi un palier diabolique dans leur fuite en avant…ont ils commencé à avoir peur…?




    0
  • Général AB
    25 février 2011 at 17 h 02 min -

    Essalamou Oua ILLA MinHou Essalam!
    Une petite contribution en période du ASR: L’unique façon d’impulser le changement est de dire NON aux TAGHOUTS et de ne plus les écouter!

    D’abord que signifie NON ! : Il doit signifier NON AU DHOLM apparent et caché!

    Qu’est l’origine du DHOLM ? :
    – Les militaires qui participent à la vie politique depuis 1962! Au lieu de s’occuper de la défense du territoire, ils s’occupent de choses qui ne relèvent pas de leurs compétences légales!!!!
    – Ils ont commis ce qu’on appelle en droit pénal : Un abus de pouvoir et un trafic d’influence
    – Ils ont «virussé» et contaminé toutes les institutions du pays en commençant par les APC, jusqu’au sénat et la présidence et toutes les couches de la société! Vous voyez que la liste de corruption des mentalités de l’éthique humaine est abominablement longue, mais rien n’est éternel, sauf ALLAH!

    NON signifie : Regagner vos casernes! BASTA! Même s’ils n’ont pas fini de se reconvertir entièrement en pouvoir financier, leur progéniture pourra tranquillement continuer, mais elle doit se soumettre aux lois civils comme tous les citoyens, quelque soit le grade de leur parents! LA FÊTE DE LA TRIBU EST FINIE! Qu’ils rentrent dans leurs casernes et libèrent les rues de Hydra!!!!!!!

    Comment leur dire NON : le NON doit s’accompagner d’une conviction intérieure qui chasse la peur de notre cœur IMMÉDIATEMENT et réalise par enchantement le transfert de peur dans leur cœur et leurs entrailles!

    Les mots qui permettent cela sont : RABBOUNA ALLAH, HASBOUNA ALLAH!RABBOUNA ALLAH HASBOUNA ALLAH! RABBOUNA ALLAH HASBOUNA ALLAH!

    Cela vous semble étrange, mais on n’a rien d’autres de plus vrai que cet attachement véridique et inéluctable, qui permet de ne rien associer à lui, rien de ce monde pervers et faux, rien …puisque nous allons affronter la mort de toutes les façons un jour et ce ne sont pas eux qui décident du jour de ma mort, ni de la votre.

    Ils sont plus fragiles que moi qui suit à 1m50 de ma tombe, oui, ils sont plus fragiles que vous ne le croyez, malgré leurs villas et compte en banques en suisse, en allemagne, en france, en espagne, malgré leurs chars, leurs avions, leurs armes automatiques, leurs grenades, leurs gaz lacrimogénes et autres instruments de tortures….. Oui, regardez et qu’ils regardent ce qu,est advenu de benali, moubarek, gaddafi, hitler, benhadj, madani, mussolini, et leur maître satanique NEMROD!!!

    DIRE NON! RIEN NE VA PLUS ! Pas de recyclage! On veut une société humaine construite par des humains jeunes qui vont nous aider de passer de l’état d’humanoïde à l’état d’HUMAIN !

    Ni Hamrouche, ni Benbitour, ni aucun enfant de ce système pervers qui ne connaît qu’une seule voie de développement, le développement de l’avilissement du peuple et le développement de l’armée et de la police!

    Ni récupérateur barbu et non barbu, en gandoura ou djallaba, en costume cravate, en pantalon ou en jupe qui veulent faire eux aussi l’expérience à coup de laser dans le ciel ou dans les têtes de LA DICTATURE ! NON, surtout pas eux!

    UNE HONTE POUR les premiers DEPUIS 1962 !!!!!!! Quand je vois que le pire crime qu’ils ont commis par le mépris dans leur cœur devenu pierre, d’avoir délaissé l’éducation de nos enfants qu’on retrouve dans nos quartiers débilités, démunis de tout projet d’avenir, ne connaissant que le comportement de voyou, de bizness et de violence, car violentés par ces ministres, ces walis, ces chefs de daïra, ces commandants de région militaire, ces parlementaires femmelettes et véreux qui n’ont jamais aimé l’Algérie et qui n’ont jamais eu le courage de dire NON! JE SUIS RESPONSABLE ET LES GÉNÉRAUX ET& CO N’ONT A RIEN À VOIR LÀ_DEDANS DANS MON CHAMP DE COMPÉTENCE!!!

    Même l’entraineur national de l’équipe de foot depuis 1962 subit les interventions et les injonctions des militaires, même au niveau des entraineurs des petites équipes dans le plus petit des villages!!!!!!! J’en témoigne!!!!!!!

    UNE HONTE pour avoir délaissé la jeunesse!
    Une HONTE pour l’avoir meurtrie!
    Une Honte pour lui avoir barré la route!
    Une Honte pour lui avoir montré des modèles débilitants, toujours en mode laboratoire, sataniques!

    C’est le seul crime qu’il ne faut pas pardonner et pour lequel il faut témoigner devant ALLAH!

    Je sens de plus en plus les GRANDS CHEVAUX! Ils ne doivent pas être bien loin……..

    Dites en chœur avec moi et dans notre cœur : Rabbouna ALLAH! Hasbouna ALLAH! Rabbouna ALLAH! Hasbouna ALLAH!
    et SORTONS !!!!!!

    «JAA ALHAKKOU WA ZAHAKA AL BATILOU INNAL BATILA KANA ZAHOUKA!» Sadaqua Allahou El-ADHIM!

    Vive l’Algérie digne et libre
    Général AB d’EL_AHRAR!




    0
  • t.montana
    25 février 2011 at 17 h 38 min -

    je ne pense pas que les tunisiens libyens et egyptiens sont plus aptes que nous , car on etaient en avance par rapport a eux de 20 ans , et en une seule journe on a eu plus de mort ( 5 octobre 88 ) que tous ces pays reunis pendant toute leur revolution, nous au lieu de reussir comme eux, on a eu 200 mille mort , ca a ete mal gere , kaddara Allahou ma cha a fa3al , maintenant vous voulez tous qu’on fasse une rebelotte mais au moins laisser le sang seche de la decenni noir,la population est vraiment epuise par cette terrible epreuve et comme a dit Monsieur Benchenouf on verra le decollage de nos voisins , et on verra que malgres le petrole on reste a tourner en rond , et c’est la qu’il y’aura le vrais reveil car maintenant apparemment la plupart des gens aiment plus le foot que la liberte , wa allhou a3lam , salam
    Ps: un peu d’humour pour changer
    http://www.youtube.com/watch?v=GCG0Z8QoWK4




    0
  • Amar
    25 février 2011 at 17 h 46 min -

    Scénario possible de politique fiction.
    Pourtant ,ici-même ,on n’a pas cessé d’encenser Mehri,Hamrouche ,Ait Ahmed et autre Benbitour pour le rôle positif qu’ils pourraient jouer dans le changement démocratique si jamais il survenait.
    Ce changement qui pourrait émaner d’une révolution populaire spontanée n’aura jamais lieu ,peut-être.Ce que je ne souhaite nullement.La spontanéité n’est pas de mise chez-nous.On réagit de telle sorte lorsqu’on constitue la majorité qui a faim,prête à s’immoler ou à s’exposer aux balles assassines d’un pouvoir qui veut perdurer quel qu’en soit le prix à payer.
    Chez nous la majorité est aisée:voyez le nombre de villas,le nombre de logements standing,le nombre de véhicules 4×4 et de berlines de luxe,le nombre de véhicules ordinaires ,le nombre des bénéficaires des aides au logement,des aides à la création des PME et des commerces.Voyez le nombre de places publiques squattées par des commerçants informels où les gens exercent sans devoir aucun sou aux impôts.Voyez le nombre de trottoirs détournés de leur fonction première pour servir de surfaces commerciales supplémentaires à des commerçants voraces.Voyez les quantités de marchandises qu’on importe et qu’on bazarde à tout va et n’importe où.Voyez le nombre de parkings sauvages dont les détenteurs gagnent plus qu’un diplômé universitaire non encore expatrié.Nous vivons dans un bazar paradisiaque où seuls les incapables n’arrivent pas à tirer leur épingle du jeu.
    Au royaume du Bazar et de la Qfaza,les révoltes ne sont pas spontanées.Et même quand elles sont transformées en manifestations pacifiques pour demander de regarder un peu du coté des démunis,elles sont sabotées et carrément boycottées.
    En Algérie,ce n’est pas l’Egypte ou le Tunisie.Non,chez nous c’est la démocratie,et la minorité démunie ne doit pas être jalouse de la majorité opulente.Ils n’ont qu’à les imiter,faire comme eux:ne pas être sincère,ne pas se contenter de son seul salaire,s’il en a un.Il faut savoir nager comme tout le monde et arriver à s’accaparer sa part de gâteau.C’est la loi de l’Economie de Bazar et elle s’applique à merveille depuis qu’on a appris à savoir se faire pousser des poils.
    On se révolte spontanément en aboutissant à une révolution colorée et fortement parfumée au pays des gens sincères,où l’on ne survit que par le fruit de son travail.On ne réussit les révoltes que là où l’union ,la compréhension et l’acceptation des uns par les autres sont les seuls crédos.En Algérie il a existé des précurseurs de la révolutions et des révolutionnaires de la trempe du « Che » ,bien avant nos voisins immédiats ou lointains.Personne n’a de leçon à nous donner en la matière.
    Mais,malheureusement,depuis un certain temps ,l’Algérien n’est plus lui-même:il s’est transformé et « révolutionné » profondément même.Cet Algérien qui a perdu ses véritables repères est devenu un parfait zombie,insensible à tout,sauf à l’argent.




    0
  • Y_Zohir
    25 février 2011 at 17 h 55 min -

    @ Alilou

    En lisant votre message, j’ai eu l’impression qu’il n’y a aucune solution pour évincer ce régime, changer notre destin, instauré un État de justice…J’avoue que le sentiment de dégoût et de révolte que vous m’inspiriez s’est transformé en indifférence totale.
    Votre analyse est tout à fait fausse et grotesque. Les étudiants tunisiens et égyptiens se donnaient rendez-vous (sur Facebook et par SMS) tel jour à telle heure sur telle place pour une dénonciation massive. Pas besoin d’être un génie pour deviner que ces fameux réseaux ont été plus qu’utiles pour s’échanger des infos pratiques. Ce qu’il se passe dans telle ville… Qu’est devenu Untel ? As-tu des nouvelles de Machin ? Rendez-vous pour une manif tel jour telle heure… L’armée a-t-elle tiré ? Etc.
    Si le soulèvement fait en Tunisie, en Égypte et en Lybie a réussi c’est parce que leur mouvement ne porter ni caractère politique, ni religieux, ni régional…. Contrairement au nôtre.




    0
  • K..Seddiki
    25 février 2011 at 18 h 13 min -

    Je pense que cette analyse a oublié un facteur important: la réalité!
    Tout le monde aura remarqué la similitude des « sorties » politiques pour nous fourguer l’aprés-Bouteflika -qui est- à mon sens – déjà classé au niveau de la hiérarchie militaire. Relire pour cela les articles du sieur Chafik quelque chose ,ex (mais réel)membre du DRS.
    Le reste, tout le reste, c’est de la poudre aux yeux.

    ==========================
    Désolé, mais c’est cette REALITE que nous décrivons.
    Salah-Eddine




    0
  • ALMIZANE
    25 février 2011 at 19 h 11 min -

    Il est temps en particuliers aux jeunes de décider de leur avenir. Pour cela, soit sortir dans la rue gesticuler, pousser des cris contre le pouvoir mafieux, dressez des barricades, allumer des feux, bruler les édifices publics voire tuer ou se faire tuer. Mais au total pour quel résulta ? Si c’est pour faire comme les autres se défouler dans la rue ou dans des espaces publics et au terme de quelques jours ou quelques semaines rentrer chez soi, attendre ensuite que le Père Noël nous apporte dans son traineau sous forme de paquets cadeaux la Liberté intégrale, la Dignité perdue, la Justice égale pour tous et nous sortir poirquoi pas des griffes d’un Système diabolique. Lequel use et abuse depuis un demi siècle des ruses et artifices pour nous abrutir et nous spolier à loisir de nos richesses morales et matérielles.
    Si c’est la bonne solution alors y a ka sortir dans la rue pour se faire tabasser par la flicaille grassement payée avec les deniers du peuple et s’indigner ensuite du silence des occidentaux et même leur en vouloir de ne pas venir prendre les coups à notre place !
    Certains parlent et dissertent à longueur d’articles de la volonté et de la capacité du Peuple. Mais c’est quoi le peuple ? Le terme peuple en soi ne veut rien dire si ce n’est un conglomérat de tout et de son contraire. Médienne, Bouteflika, Saadi, le flic et le sergent, le Wali et le chef de la dahira, le FLN, RND, UGTA, Benbouzid et chacun des bureaucrates tapis derrière son domaine réservé pour faire le petit chef, les enfants payés pour vanter le mérites du Président , les fils et petits fils de chouhadas, le chômeur, le paysan, l’ouvrier qui trime à longueur de journée pour un misérable pécule c’est aussi le peuple. Il ya autant de Peuples que d’Algériens et ce n’est pas en sortant dans la rue qu’on dénichera les perles rares dont l’Algérie à besoin pour sortir de la malédiction qu’elle subit depuis voilà un demi siècle.
    Le tort pour la jeune nation Algérie est d’avoir confié dans un moment d’égarement sous forme de chèque en blanc son destin à des hommes sans doute sincères mais surement inexpérimentés, à qui elle a omis de prescrire qu’ils doivent, au terme d’un délai convenu, rendre des comptes à qui de droit. S’il est difficile de refaire l’histoire, il n’est pas interdit d’en tirer les leçons.
    C’est pourquoi il est primordial pour nous éviter d’autres surprises de veiller à l’élaboration d’une Constitution rédigée par des personnalités sages et intègres dont le seul mobile est le service de la nation.
    Soumis à l’approbation du peuple et une fois adopté, le texte devient sacré.




    0
  • Hamma
    25 février 2011 at 19 h 54 min -

    Quand les politiques se font hommes d’affaires et que les hommes d’affaires se mettent à la politique c’est la faillite assurée.

    Les rédacteurs de l’article ont vu juste en posant la question de savoir qui tire réellement les ficelles?
    Est-ce ceux qui sont dans le système? ou Est-ce ceux qui font le système? La réponse ne peut être que clair, c’est la deuxième catégorie comme celà a été mentionné à juste titre par nos frères Benchenouf et Sidhoum.

    Nous nous sommes toujours focalisés sur deux personnages importants dit « Hommes forts » du régime comme Larbi Belkheir et Toufik Médiene, mais en réalité la question que l’on ne s’est jamais posée est qui a fait ces hommes et à quel desseins?




    0
  • AS
    25 février 2011 at 19 h 54 min -

    je comprend pas le besoin de certains de tout vouloir decoder… on a decodé to chikour a Washington et Paris… et ailleurs ca veut dire en language clair DEGAGEZ !

    wal yafham el mafhoum




    0
  • Alilou
    25 février 2011 at 19 h 56 min -

    @Y_Zohir

    Désolé de t’avoir donné l’envie de vomir et de t’avoir degouté et enfin d t’avoir inspiré l’indifference par la veracité de mon verbe franc et sans sous entendus.

    maintenant revnons a votre analyse concernant le facebook et les tweet et les SMS tunisiens.

    Tunisie 10 millions d’ahbitants et plus de 2 millions de comptes facebook et autant sur tweet et autres reseaux
    Tunise taux d’emancipation de la population est de 90%
    Nombre de diplomés universitaires competants sachant ecrire une lettre en Francais sans fautes est clairement superieur en nombre et qualité qu’en algerie….Oui je suis peut-etre aveugle stupide et peut etre meme con a force de fumer mon thé…mais je suis claire dans ma tete et mon verbe est franc.

    Chez nous le net sert nos instincts sexuels, la tele aussi les sms que la majorité des jeunes s’envoient feraient rougir satan en moustache en mots vulgsires et photos chantage…les comptes facebooks servent a des rencontres secretes et la recherche de l’ame soeur….

    Nous sommes un peuple d’attardés mentaux, doublés de zombies avec un EGO extremement demesuré…
    Si tu dis qu’en Tubnisie et Egypte et meme en Lybie ca porte fruit c’est parceque le peuple n’a pas accepté la chippa et ne fait pas de la chippa son garde mangé et n’apas rendu la chippa halal et ne vit que de son labeur honnete, chez nous c’est TAG ALA MEN TAG…je connais des algeriens qui ont fait prostituer leurs soeurs pour rouler en mercedes, et construire une villa, je connais des gars de mon propre cartier qui sont devenus des gays pour juste frenqueter la haute classe, alors pour les 50 Milliards que boutesrika va distribuer et ben je te dirait une chose…LE PEUPLE EST RKHISS ET IL VA ACCEUILLIER CA LES BRAS OUVERTS tout s’achete meme les etres…

    Pour le reste moi je reste ZEN en fumant mon thé




    0
  • Si Salah
    25 février 2011 at 20 h 29 min -

    Sur al-jazeera il y a qlq moments: l’opposition libyenne insiste sur le fait que « des generaux criminels algeriens » arment la sbirs de Kadhafi a travers Ghedames. Quelle surprise!

    Si Salah




    0
  • Andalousya
    25 février 2011 at 20 h 32 min -

    @ Messieurs les auteurs de cette analyse, je ne fais que relever une partie de votre article et je vous dis bravo !
    Je cite:
    *LE MARIAGE DE LA CARPE ET DU LAPIN N A PAS EU LIEU !
    Des marches censées êtres des initiatives de la société civile, sont suscitées en sous-main, par des politicards de laboratoire pour couper l’herbe sous les pieds à une véritable contestation populaire. Et pour que cela ne soit pas trop flagrant, il a été fait de sorte que des militants sincères des Droits de l’Homme et du syndicalisme libre, y soient embarqués. L’échec cuisant de ces initiatives tonitruantes, fortement relayées par la presse dite indépendante et l’usage immodéré qui en a été fait, pour faire croire que la revendication populaire était fondamentalement différente de celle des autres peuples maghrébins, a finalement entraîné l’éclatement de cette « manifestation » de la société civile. Le mariage de la carpe et du lapin n’a pas eu lieu, finalement.
    Parce qu’il ne suffit pas, il ne suffit plus, d’émettre des professions de foi.

    *VOILA VOUS AVEZ TOUT COMPRIS MESSIEURS DE
    L’INTELLIGENTSIA ALGERIENNE ET ENCORE UNE FOIS BRAVO.




    0
  • Marzougui
    25 février 2011 at 20 h 35 min -

    Par peur de ce qui pourrait arriver, la population dit ne pas vouloir sortir ! chomeurs et sans ressources, drogués, vivant dans une misére a 10 dans un 2 pieces , celibataires a 50 ans,ils preferent ramasser les ordures dans les marchés que de criez STOP AU VOL DES ALGERIENS.
    L’ALGERIE EST RICHE, TRES RICHE, MAIS CE POUVOIR VOLEUR ET VOYOUX NOUS VOLENT, JUSQU’A QUAND CE SILENCE ?
    Boutef doit partir, lui et ses amis, géneraux bouchers ou autres mercenaires.
    La temperature monte, monte, monte, ca va peter.




    0
  • andalousya
    25 février 2011 at 21 h 02 min -

    Oui les Algériens ont peur de relever le défi et affronter les bouchers d’Alger, mais jusqu’à quand?..
    ça leur plait de vivre à 10 dans un F3, de ne pas gagner un vrai salaire, de n’avoir aucun horizon socio-économique pour leurs enfants, de ne pas avoir un système de protection social, de ne pas pouvoir manger des fruits et des légumes à volonté, c’est un sujet à débattre afin d’éveiller les consciences.
    merci et bon courage aux Algériens d’Algérie.
    Inchallah ya rabbi eynoudou bach eyharrou Eljazair.
    se lever pour liberer ELJAZAIR !




    0
  • Alilou
    25 février 2011 at 21 h 04 min -

    Par contre chez le voisin Lybien le marriage de la carpe et du lapin a bien eu lieu si l,on croit les derrnieres nouvelles sur el-jazeeera…

    j,espere que cette fois-ci ca va peter chez nous aussi et qu’ils vont se faire ramasser a la petite cuillere…

    Si les nations unis laissent faire ce boucher de keddafi alors les notres auront le feu vert ils pouront faire de meme avec les moutons que nous sommes….
    Ils annocent deja la couleur de leur cartes de jeu…rouge…sang




    0
  • W A H I D
    25 février 2011 at 21 h 09 min -

    @Hamid Lahouid

    Ma question est simple : d’après vous, quelles sont les centres de pouvoir pertinents pour analyser les rapports de force actuels ? Quel est le poids du DRS ? Du « clan présidentiel » comme disait Khelil ? Des affairistes ? Qui est allié avec qui ? Quels sont les intérêts des uns et des autres dans la répartition de la rente, le commerce extérieur et l’attribution des grands marchés publics ?

    1
    Q-Les centres de pouvoir pertinents
    Les généraux major du MDN,

    Les plus téméraires
    Mohamed Lamari, Kahed Nezar

    Et ceux qui sont morts
    XXXXXXXXXXXXXX

    Ceux qui se sont retirés de l’armée et qui continuent à manipuler
    TAGHIT, EL MOKH, BENMAALAM

    Les plus discrets,
    Guenaïzi ambassadeur a Genève de 1993-200,
    Benabès Ghézaïel ex chef de la gendarmerie le plus influant après Mediene

    Droopy, l’effacé le plus corrompu des généraux corrompus, sans importance

    2
    Q- Quel est le poids du DRS,
    Coordinateur et chef d’orchestre du système ( FLN/RND/MSP/ & LES GUIGNOLS )
    Le chef du DRS, un des plus influents des généraux putschistes Médiene, l’un de ceux qui ont pousse le pays vers la guerre sale.

    3
    « Clan présidentiel »
    http://www.jeuneafrique.com/Articles/Dossier/ARTJAJA2507p020-029.xml2/mokhtar-reguieg-mohamed-rougab-mohamed-moulay-guendil-logbi-habbales-hommes-du-president.html

    4-
    Des affairistes
    Un échantillon
    http://rebrab.unblog.fr/
    http://www.africansuccess.org/visuFiche.php?id=535&lang=fr

    Q-Qui est allié avec qui
    Tous pour un et un pour tous
    Le schéma classique « M.A.F.I.A »
    http://tpe-cosanostra.centerblog.net/5-fonctionnement

    Quels sont les intérêts des uns et des autres dans la répartition de la rente, le commerce extérieur et l’attribution des grands marchés publics ?
    PARTAGE DE LA RENTE PAR LA CORRUPTION &LE CHANTAGE
    Principes fondamentale des organisations mafieuses.

    W A H I D




    0
  • brahim
    25 février 2011 at 21 h 10 min -

    Merci freres salah eddine et djamel benchenouf pour cet analyse .c’est la triste et amere realite .Dans toutes ces recettes de differends clans ou sont les officiers sinceres et integres des officiers dont je suis certain peuvent renverser ce regime a sa tete le voleurs corrompus et criminels freres bouteflika et tous les criminels des services secrets .Allah yej3al el kheir.




    0
  • fateh 04
    25 février 2011 at 21 h 11 min -

    AL MIZANE:: ((… l’élaboration d’une Constitution rédigée par des personnalités sages et intègres dont le seul mobile est le service de la nation.
    Soumis à l’approbation du peuple et une fois adopté, le texte devient sacré.)) Merci AL MIZANE
    Je crois que c’est la seule voie pour sortir de ce long tunnel.
    Je propose que tout le monde se met derrière cette proposition sans chercher autre chose.

    Rabbouna ALLAH! Hasbouna ALLAH!
    Rabbouna ALLAH! Hasbouna ALLAH!
    Rabbouna ALLAH! Hasbouna ALLAH!
    Rabbouna ALLAH! Hasbouna ALLAH!
    Rabbouna ALLAH! Hasbouna ALLAH!
    Rabbouna ALLAH! Hasbouna ALLAH!
    Rabbouna ALLAH! Hasbouna ALLAH!
    Rabbouna ALLAH! Hasbouna ALLAH!
    Rabbouna ALLAH! Hasbouna ALLAH!
    Rabbouna ALLAH! Hasbouna ALLAH!
    Rabbouna ALLAH! Hasbouna ALLAH!
    Rabbouna ALLAH! Hasbouna ALLAH!

    Ouel hamdou li ALLAH




    0
  • amel
    25 février 2011 at 21 h 21 min -

    Sincèrement, j’ai moins peur de Boutef que de la mafia militaro-affairiste qui le phagocyte
    La pègre qui ronge ce pays et notamment son économie existe avant l’arrivée de l’actuel président ,les deux cents mille morts d’octobre 88 ,boutef était ailleurs
    je n’appouve pas du tout sa politique et notamment les abrutis de son gouvernement mais je crois que le danger vient plus de ces galonnés sans cervelle et sans coeur et de leurs polichinelles du FLN que de boutef lui-même
    Ils ont bien gangréné la société algérienne et transformé le pays en bazar de bas de gamme oû tout le monde trouve son compte y compris la strate universitaire(je parler des enseignants du supérieur totalement absent du débat) merci LQA




    0
  • ahmed 22
    25 février 2011 at 21 h 36 min -

    Salam,

    Je viens de lire les 25 commentaires qui m’ont précédés et je constate les avis différent des uns et des autres,alors comment mettre 48 wilayas d’accord?puisqu’en fait c’est le but! des-fois j’ai l’impression que seul les internautes de lqa veulent et désirent ardemment le changement,et tout le monde y va de son commentaire……Mais en fait qu’en est il de l’acteur clé de toutes ces tergiversations?LE PEUPLE ALGÉRIEN?Ya t’il des gens qui ont pris le poux des populations locales?A Tlemcen?A Ain Tmouchen’t?A Mostaganem?Bel-Abbes?Sig?Relizane?Chlef?Bechar?Ain Defla?Blida?Tipaza?Ghardaia?Boumerdes?Tizi-Ouzou?Azazga?Bejaia?Bouira?Constantine?Jijel?Mila?El Bayad?Tiaret?Tadjnet?Setif?Bord?Guelma?Biskra?Batna?Kenchla?Toggourt?Ourgla?Tebessa?Annaba?Oued-Souf?El Kala?Djanet?Tamanrasset etc etc……Je sais vous allez me dire qu’il y a sans cesse des émeutes (env 11000 en 2010) et pourtant je n ‘ai malheureusement pas l’impression que dans la plupart de ces villes il y est réellement une volonté de changement de régime,pas sur aussi que les populations soient convaincus du role de l’armée dans les massacres,pas sur qu’ils ne veulent pas de boutef,pas sur qu’ils se reconnaissent parmis les politiciens d’Alger,pas sur qu’ils veulent un soulèvement et de compter des morts dans leurs rangs…Ce que je veux dire en fait nous sommes plus divisés que jamais,chacun est livré a son propre sort et sa seul obsession est de vivre au jour le jour,l’Algérien a depuis longtemps perdu toute confiance en ses politiques sensés les representés!Les années noires ont été trés dure a vivre et leurs souvenirs atroces sont encore dans les têtes,il ne faut pas les blâmer,ni la tunisie,ni l’egypte a vécu ce que les Algériens ont vécu,nos morts se comptent par centaines de milliers dois je vous le rappelez?Soyons indulgent,compréhensif et patient chères soeurs et chères frères,il faut à présent se tourner vers les nouvelles générations,se mobiliser afin de les informer de la situation catastrophique que vit l’Algérie,de créer des relais sur place au quatre coins du pays afin de diffuser l’info telle qu’elle est réellement pour susciter l’intéressement des populations.Sans une prise de conscience de la population,rien ne sera possible!Alger ne peut à elle seul représenter tous les Algériens chacun a son mot a dire et sa contribution pour une Algérie nouvelle débarrassée de toutes ces crapules.




    0
  • W A H I D
    25 février 2011 at 22 h 04 min -

    LQA

    Le préalable au changement
    Une pression sur le PRESIDENT pour démilitariser définitivement le system politique et dépolitiser l’institution militaire.

    1
    Des reformes militaires par les militaires pour l’intérêt de l’institution et le pays.

    Car voila ce qui reste des militaires de la période 1988-2000.
    Les généraux-majors, Mohamed Mediene, chef du DRS, le chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah, et l’ancien commandant de la Gendarmerie nationale, Abbès Ghezaiel, qui ont été promus, général de corps d’armée récemment par le PRESIDENT et qui devraient être remercié pour avoir servi, je ne sais quoi !

    Du coup les relais politique et affairistes vont disparaître définitivement de la scène nationale.
    FLN/RND/MSP/ & les guignols
    Et leurs clientèles, affairistes, rentiers etc….

    2
    -L’initiative de sortie de crise de Mr Lahouari ADDI,
    -Unification de l’opposition, et l’idée d’un congrès

    -La lettre ouverte de Mr Mehri
    -La lettre de soutien de Mr Ait Ahmed

    -Le silence de Mr Ahmed Ben Bella?

    -L’enthousiasme de Mr Ahemd Benbitour
    -La mobilisation de CNCD
    -La disponibilité de SAG et de Mr Mouloud Hamerouch.

    Les éléments sont réunis, la conjoncture est favorable reste la volonté des Algérien de se mobiliser pour redynamiser la vie politique, la prospection des voies les plus sures pour le changement pacifique du système et par conséquent le développement social et économique du pays.

    Ce rassemblement de l’élite politique dernier l’aspiration du peuple pour le changement doit nécessairement encourager le président à procéder rapidement a des reformes effectives des institutions fondamentales de la république avant la fin de son 3ieme mondât et que dieu le garde pour ce dernier combat.

    W A H I D




    0
  • hakim
    25 février 2011 at 22 h 19 min -

    @M. Y-Zohir,
    La résistance est une denrée difficile à avoir et à conserver.
    Plus on est convaincu de nos idées, plus on va faire adhérer les autres à nous.
    Mais pour cela, il faut être très patient et faire un travail d’organisation. Si les partis politiques intègres et décidés n’ont pas eu gain de cause sur le régime, c’est qu’il y a un problème dans l’adhésion populaire.
    Il est clair que toute action de faible incidence sur le pouvoir comme celle du 12 février renforce le système.
    Il est clair que le Président Bouteflika et ses acolytes ne lacheront jamais prise, et quelle belle prise!
    J’ai pensé à une idée. je demande à Docteur Chenouf de voir la faisabilité.
    Sur LQA, on demande aux informaticiens de créer une rubrique constante dans laquelle on introduit nos noms et pseudos ( empiler) et dans laquelle on dit oui pour une marche pour un jour J non encore décidé. Tous on fera la publicité pour cette rubrique à nos connaissances.
    On peut au lieu de dire oui a la marche dire oui à une union contre le régime.
    Je vais demander à toutes mes connaissances de consulter LQA quotidiennement pour s’entendre par la suite sur une eventuelle action par le net. ET je demande à toute personne qui est dégoutée de ce système de faire adhérer le maximum de gens à notre ébauche d’union nationale.

    Il vaut mieux faire peu que rien, il vaut mieux faire beaucoup que peu.

    Je comprends Allilou lorsqu’il négativise le peuple, mais on peu toujours s’améliorer et faire adhérer le peuple qui est quand même lucide à nos idées si nous sommes intèges, courageux, unis, organisés et décidés.

    LQA présente un très bon potentiel de gens instruits et révoltés, on peut faire vriament quel que chose d’efficace.

    Courage et patience, on vaincra.




    0
  • Ammisaid
    25 février 2011 at 22 h 47 min -

    Ceux qui ont pris le pouvoir avait pris une décision qu’ils n’ont jamais renié: soit vous nous laissez boire votre pétrole, soit nous allons boire votre sang et si vous insistez trop votre chair et si vous continuez à résistez vos coeurs.
    Il ne faut plus jouer avec eux aux petites révoltes, aux petits massacres, aux petits émeutes, aux petites manifestations, aux douces oppositions…malgré les grandes pertes, les pertes d’un seul côté, du côté de la vérité et de la légitimité. Tout ce que nous ferons éparpillés ou alliés à leurs alliés d’ici ou d’ailleurs est une aubaine pour eux. Ça leur ouvre l’appétit et ça renforce leur conviction: à eux nous appartenons et à eux nous appartiendrons.
    L’union de tous et de toutes dans les moments durs et les moments faciles est seul garant d’une victoire et d’un changement radical et définitif du système. Un peu de sérieux même s’il faut encore patienter quelques temps.
    Il faut, à mon avis, cesser de désirer à la place du peuple. Soit nous arriverons à le convaincre, soit il arrivera à nous convaincre, sauf la réussite compte !
    Fraternellement à toutes et à tous




    0
  • slimane
    25 février 2011 at 23 h 27 min -

     »Autant de questions que seul le peuple Algérien est en mesure de résoudre »

    Mais existe t-il encore de peuple Algérien dans tous les sens du terme?

    D’un point de vue idéologique, il existe, au sein de ce peuple, plusieurs tendances à savoir,nationaliste,islamiste, démocrate et peut-être même anarchiste.

    D’un point de vue régionaliste, il y’a autant de communautés que de régions, celles de l’est, de l’ouest, du centre, du sud oasis et de l’extrême sud.

    D’un point de vue catégorie sociale, il y’a la nomenclatura du régime, les milliardaires, les millionnaires, les hauts fonctionnaires et tous les privilégiés chichement rémunérés, les spéculateurs,les fraudeurs et les beggaras qui vivent au crochet et au détriment de la société, les débrouillards qui arrivent à tirer leur épingle du jeu, tous ceux qui exercent les professions libérales et dont les revenus échappent à tout contrôle, ceux qui perçoivent des salaires assez confortables, il y’a ceux qui végètent et qui s’accrochent comme ils peuvent avec leur salaires de misères, …. et puis, il y’a tout le reste, c.a.d les laissés pour compte, les démunis.

    D’un point de vue culturel et identitaire, il y’a, au moins,des orientalistes,des berbères (toutes ethnies confondues),les occidentalisés etc…

    C’est aussi ça la réalité de ce pays qu’on essaye d’occulter, et comme tout processus naturel irréversible, cette réalité implacable et incontournable déterminera l’avenir de l’Algérie qui n’échappera pas à son sort quel qu’il puisse être.

    Tout le reste n’est que littérature.




    0
  • amel
    25 février 2011 at 23 h 39 min -

    Hakim, c’est une bonne idée d’autant que les gens du système ont reçu la caution de mister Obama , donc pas de changement en perspective pour le peuple algérien
    les récentes décisions ne sont que de la poudre aux yeux concoctée avec la collaboration des sponsors américains, tout comme el qaida du maghreb islamique
    Voyons si demain le regroupement des contestataires se fera sans heurts




    0
  • Abdelkader DEHBI
    26 février 2011 at 0 h 05 min -

    COMMENTAIRE

    J’ai lu avec intérêt, autant le contenu de l’article commun de mes amis Si Salah-Eddine et Si Djamaleddine que les différents commentaires qui, malgré la diversité – et parfois même les oppositions – des opinions exprimées, convergent tous sur un seul et même point essentiel : celui de l’impérieuse nécessité d’un changement radical du régime politique mortifère en place dans notre pays. Un régime dont il faut rappeler qu’il est un régime criminel, illégitime, corrompu et traitre.

    1°) – Ce régime est un régime criminel parce que la hiérarchie des responsables civils et militaires qui sont toujours au pouvoir aujourd’hui dans notre pays, sont gravement compromis dans de nombreux Crimes Imprescriptibles documentés, relevant de la définition universelle des Crimes contre l’Humanité, en vertu des massacres de populations civiles algériennes commanditées et ordonnées par ladite hiérarchie civile et militaire, durant la décennie noire.
    2°) – Ce régime est un régime illégitime parce que – pour ne parler que de la période récente – il est issu d’un putsch criminel, celui du 11 Janvier 1992 perpétré par le clan des généraux et leurs complices civils autoproclamés « démocrates » qui ont violé la volonté souveraine du peuple algérien qui venait de donner au FIS une victoire écrasante aux élections générales de décembre 1991.
    3°) – Ce régime est un régime corrompu parce que – et pour ne parler que de la période du clan Bouteflika – il ne se passe pas de semaine ou de mois, sans que l’on parle de gigantesques scandales financiers, de détournements de deniers publics ou de pillages en règle du patrimoine national. Sans oublier les fortunes colossales amassées par d’anciens officiers supérieurs en active ou en retraite, opérant souvent en association avec des prédateurs civils, jouissant d’un quasi pouvoir régalien, encouragé d’ailleurs, par M. Bouteflika lui-même, dans son rôle immoral de corrupteur. Le montant global des préjudices, du fait des vols et des pillages directs, subis par la nation algérienne depuis plus d’une dizaine d’années doit probablement dépasser les 100 milliards de dollars – et c’est loin d’être exagéré ! Il suffira que des experts indépendants puissent un jour disposer des chiffres réels des recettes et des emplois de l’argent public, tout au long de ces 10 dernières années.
    4°) – Ce régime est un régime traitre à la nation, parce que le peuple algérien – qui ne saurait être représenté par des parlementaires « organiques » – est tenu dans l’ignorance totale de certains accords militaro-sécuritaires secrets dits de « facilitations », en faveur de puissances étrangères, en particulier les Etats-Unis, la France et probablement d’autres pays, soumettant la souveraineté nationale à de graves hypothèques, au nom d’une soi disant « lutte internationale contre le terrorisme » où les vrais terroristes sont souvent les individus au pouvoir à la tête des Etats. Y compris ceux qui s’intitulent « démocraties ». La parenthèse criminelle des Bush et des Blairs en Afghanistan et en Irak est là pour le rappeler.

    Le vent de révolte des peuples qui souffle actuellement sur nos pays arabo musulmans n’a été concocté ni à Washington ni à Londres, ni à Tel-Aviv ni à Paris. C’est un souffle authentique de l’Histoire et notre pays, l’Algérie, n’y fera pas exception, malgré les gesticulations méprisables d’un pouvoir totalement déconnecté du réel et qui semble aujourd’hui comme hier, moins préoccupé par le sort du pays que par son propre sort, c’est-à-dire, compte-tenu de la situation régionale et nationale explosive, trouver des solutions de retraite pour lui-même, lors de la débâcle inéluctable et imminente.
    Or, qui dit souffle de l’Histoire, dit : « Main de Dieu », Cela veut dire que personne ne pourra ni prévoir ni définir, ni organiser l’étincelle. Elle viendra d’elle-même et ne savons ni quand, ni comment, ni où, elle se produira. Mais cela ne signifie pas pour autant, que nous devons, en tant que peuple, groupes ou individus, nous croiser les bras et nous mettre en position Zen, en attendant que çà arrive ; en attendant la délivrance. Nous sommes donc sommés de nous organiser pour résister à l’orage et faire en sorte qu’il fasse le moins possible de dégâts.

    Le peuple algérien a effet payé le tribut du sang pour la liberté et la dignité, surabondamment et au-delà de tous ce que les autres peuples arabo musulmans réunis ont payé jusqu’à ce jour : Probablement plus d’un million durant le siècle et demi de la colonisation ; sûrement plus d’un million, durant la Guerre de Libération ; certainement plus de 200.000 durant la guerre civile de la « décennie noire ». Le tribut qu’il s’agira pour nous de payer, pour libérer notre pays de la mainmise d’un régime tyrannique, liberticide et prédateur de nos richesses, ce tribut, sera celui de l’Union Citoyenne Sacrée de tous les algériens, autour des mots d’ordre clairs et précis suivants :

    – Notre mobilisation est une mobilisation pacifique, non violente et citoyenne, en dehors de tous les partis politiques ;
    – Nous sommes des citoyens de toutes catégories sociales et de toutes sensibilités politiques qui partageons les Valeurs de liberté, de dignité. Halte à la hogra !
    – Nous réclamons l’instauration dans notre pays, d’un Etat de Droit authentique fondé sur les libertés publiques et individuelles et sur les règles de la démocratie ;
    – Nous réclamons une redistribution équitable du revenu des richesses de la nation, actuellement concentrées entre les mains d’une minorité civile et militaire au pouvoir ou alliée à ce pouvoir ;
    – Nous rappelons aux forces de Sécurité dans toutes leurs composantes, qu’elles sont elles-mêmes, partie intégrante du Peuple et qu’elles ne peuvent en aucune façon, réprimer des compatriotes désarmés, pour le compte d’un pouvoir moralement discrédité et corrompu, qui a ruiné le pays et appauvri le peuple ;
    – Nous demandons que les biens patrimoniaux et les sommes colossales détournées par les responsables civils et militaires durant des années, soient identifiées et gelées où qu’elles se trouvent dans le monde et restituées au Peuple algérien ;
    – Nous exigeons l’ouverture d’une enquête judiciaire pour déterminer les responsabilités pénales de tous les responsables civils et militaires, coupables d’avoir commandité ou exécuté des Crimes Imprescriptibles durant la « décennie noire ».

    Telle me paraissent être les points essentiels qui découlent de l’article de Si Salah-Eddine et Si Djamaleddine. Je souhaite juste que l’on puisse passer rapidement à des phases concrètes d’organisation « tous azimuts ».

    Un point me parait essentiel entre autres : c’est celui.de la participation pleine et entière de tous nos compatriotes à l’étranger qui souhaitent se joindre à notre mouvement citoyen. Cette participation relève non seulement de leurs droits et devoirs de citoyens à part entière, mais elle pourrait aussi se révéler comme un élément majeur de lutte, lorsqu’il s’agira par exemple, de relayer l’information à l’étranger ou de pallier les restrictions des télécommunications que le pouvoir pourrait effectuer.

    Pour la discussion des détails de l’organisation de notre mouvement,, je propose que la Rédaction de LQA qui dispose des adresses « e-mail » des membres du mouvement et d’un certain nombre de ses sympathisants, fasse des propositions en envoyant des courriers individuels et en collectant en retour, les contre-propositions, le tout devant être collationné en une seule « circulaire » (l’expression « feuille de route » ayant été suffisamment prostituée ici ou là) pour qu’on puisse l’appliquer à une démarche patriotique.




    0
  • Afif
    26 février 2011 at 0 h 11 min -

    بسم الله الرحمان الرحيم

    Il ne faut pas dissocier les revendications sociales de celles démocratiques.

    Chacun défend sa croûte et la politique n’est que le moyen idoine pour assurer, conserver er fructifier sa croûte, tout le monde le fait, de l’extrême droite à l’extrême gauche de l’échiquier politique, pourquoi pas les chômeurs, les smicards et les retraités ? Ces trois catégories sociales ne vont pas faire la fine bouche si on leur verse 50 milliards, c’est toujours ça de gagné, tout en demandant plus, pas plus d’ailleurs que dans les pays qui n’ont même pas de pétrole. Ces catégories ne demandent pas l’impossible :

    1) Allocation chômage égale à la moitié du SMIG ou bien emploi permanent, ou bien emploi temporaire.
    2) SMIG à 30.000,00 DA.
    3) Sécurité sociale pour tous les travailleurs et les chômeurs, à compter de l’âge de la majorité ou de la fin des études.
    4) Recensement des appartments vides pendant plus de douze mois, location obligatoire, ou imposition à raison de 2,5% de la valeur de l’appartement (taux Zakat), et imputation de cet impôt aux transferts sociaux.
    5) Recensement de tous les terrains urbains ou agricoles non utilisés pendant plus de douze mois (excepté ceux qui sont au repos), appartenant à l’Etat ou au secteur privé, leur imposition à raison de 2,5% de leur valeur et imputation de cet impôt aux transferts sociaux.
    6) Indexation de la pension de retraite au SMIG au moment du départ de la retraite, c’est-à-dire que la retraite soit toujours égale à un certain pourcentage du SMIG.

    Est-ce que les partis qui marchent aujourd’hui tous les samedis avec les chômeurs sont d’accord pour faire aboutir tout de suite leurs revendications ? Il est possible qu’un parti soit d’accord sur certains points et pas d’autres. Le peuple ne marchera pas si la démocratie que l’on souhaite n’a pas un contenu social affirmé. La Proclamation du 1er Novembre, issue du programme du PPA, est claire là-dessus.

    Afif – sensibilité politique PPA/MTLD

    @ Alilou : un peu de respect pour le peuple. Si l’allocation chômage existait, peut-être qu’on n’aurait jamais constaté les maux que tu as décrits. L’allocation chômage est un moyen de sauvegarder sa dignité, en attendant de trouver un emploi.




    0
  • Tijani
    26 février 2011 at 0 h 28 min -

    @Sidhoum ما أردت أن أقول سيدي هو أن مهما كانت مخططات النظام, و الناس الذين يساندونه قصداً أو عن غير قصد, فالتغيير الذي نزل على المنطقة جذري و عميق, و لا يمكن للنظام أن يصمد هذه المرة, و كل الذي تتحدثون عنه أصبح في حكم الماضي.
    نتفهم صعوبة الغاء وزن النظام في حساباتنا , و هو الذس لازمنا نصف قرن, لكن اعتقد صادقا أن ما يحدث في العالم العربي اليوم أكبر بكثير مما يظهر الآن, و أن رحيل نظامنا البائس بات وشيكاً, و أن دوركم دكتور سيدهم و أنتم الذين تملكون مصداقية في زمان فقدت فيه المصداقيه أن تساعدو في دفع الناس إلى كسر حاجز الخوف مثلما حصل عند الأشقاء.




    0
  • abdallah
    26 février 2011 at 1 h 21 min -

    Merci pour cette initiative,Le régime algérien est fini . Sa panique est flagrante son absence dans la gestion des affaires des algériens est remarquable . Son projet consistant à corrompre les algériens en leur accordant des prêts,n’est qu’une tentative désepérée qui ne changera pas le cours de l’histoire .le débat entre algériens pouve que la révolte algérienne est déja en marche . On assiste à une véritable prise de conscience . Cetains intervenants trouvent les algériens inconscients et plus préoccupés par le foot que par leur avenir et celui de leurs enfants . Personnellement,ça ne me choque pas,car le régime DRS,en place depuis des dizaines d’années a pour but justement d’éloigner les algériens de la politique car la DRS,considère toute activité politique comme source de conflits et de divisions . Il s’agit d’un héritage datant du temps du M.A.L.G(l’ancêtre de la DRS)ce qui explique pourquoi le régime a fait appel à un ancien du MALG pour remplacer Zarhouni au ministère de l’interieur . La solution est entre nos mains,chacun de nous doit sensilbiliser son entourage en expliquant aux gens la nature du systeme DRS,les dérives de ce système,le risque qu’il fait courir au pays s’il continue à diriger l’algérie. Nous devons expliquer aux gens que notre indépendance a été confisquée et que le pays est ruiné par ces incompétents prédateurs . Une fois dans la rue pour manifester nous devons nous organiser de façon à ce qu’on se partagent les taches en créant des groupes:
    -Groupes information: il se chargera de filmer la manifestation clandestinement car les autorités feront tout pour interdire l’accés aux médias .Le document filmé est transmis rapidement aux médias du monde entier .
    -Groupes défense : Les matraques sur lesquelles nous fixons nos slogans,peuvent servir de moyens de défense en cas d’attaque .
    -Groupes soins et secours .
    -Groupes rédigeants les slogans .
    -Groupes de sensibilisation des forces de l’ordre dans le but de les ralier à la cause du peuple .
    Les manifestants envahissent les villes à plusieurs endroits provoquant ainsi la dispertion des forces de l’ordre .




    0
  • Alilou
    26 février 2011 at 2 h 31 min -

    @Hakim

    Ton idee est interessante, mais le temps que l’algerien se bouge les fesse, pour la manif XYZ, bcp d’eau aura coulé sous les pont….un moustique a peté un plomb au Japan un tsunami a balayé le Guatemala…

    La nouvelle du massacre des algeriens au Caire pour un match de foot a mit 12 min pour parvenir a l’autre bout du monde… faire bouger l’algerien pour sa dignité prendra 2.3 siecle a arriver a l’autre algerien qui est dans la jungle d’amazonie…a chasser les papillons bleu…

    L’algerien prefere encore plier l’echine que de sortir avec son frere manifester…

    Les Jordaniens sont sorti ce matin faire du boucant et demandant la tete du roi traitre qui ne merrite meme pas son Nom…




    0
  • Djamel Eddine U
    26 février 2011 at 4 h 10 min -

    La meilleure analyse qui tournait dans mes pensés mais n’arrivais pas a l’exprimer. Merci pour votre article, vous l’avez si bien fait !




    0
  • Ammisaid
    26 février 2011 at 8 h 57 min -

    Les tunisiens ont dit et disent encore: iskat enidham…avec tout séduire et toutes ses femmes
    Les égyptiens ont dit et disent encore: iskat enidham….avec tout ses hommes et toutes ses femmes
    Les lybiens disent et disent encore: iskat enidham…avec tout ses hommes toutes es femmes.

    Les révoltés du Yémen, de la jordanie, de l’Irak…disent la même chose…
    Si une révolte se déclenche chez nous dirons la même chose. Le système est composé de personnes que connaissons et de ceux que nous découvrirons le moment venu.
    Et, tout les peuples qui soulèvent possèdent aussi des militaires, des policiers, des orientalistes, des occidentalisées, des arabophones, des riches, des pauvres, des fous, des dtrogués, des croyants, des non croyants, des bourreaux, des victimes, communistes, de
    démocrates, des laïcs, des riens et des tout…mais, ils se sont unis comme jamais dans leurs histoires pour iskat enidham…
    C’est simple ! Tout les chemins mènent aux places de la liberté, de la dignité, de la justice, de la frterenité…quelque soit le lieu et le nom de cette place.
    Nous ne sommes plus seul, nous sommes avec tout nos frères et sœurs de la tunisie, de l,Égypte, de la Lybie, de la Jordanie, du yémen…
    Notre heure arrivera, c’est écrit quelque part !
    Fraternellement




    0
  • Sadek
    26 février 2011 at 9 h 13 min -

    Cette analyse est certainement très pertinente. Ce pouvoir depuis sa création par les idéologues du MALG et qui n’as depuis cessé de perfectionner sa maitrise de la ruse et de l’art de la manipulation, est capable de bien plus que ça.

    Lorsque toutes les couches de la société auront pris conscience de la nature de ce système et de ceux qu’ils l’ont érigé, et que celles-ci pour s’immuniser complètement contre l’intox des portes parole du système, auraient compris que tout ce qui se publie ici et là dans les journaux de la presse dite « indépendante » est plutôt destiné à la consommation locale et a comme premier objectif la désinformation, le peuple bougera. Le moment venu, la recette du changement sera toute simple à reproduire dans tous les coins et recoins de l’Algérie jusqu’à la chute du régime :

    http://www.youtube.com/watch?v=VFYbTY_uSAI&feature=player_embedded

    NB : Je reprends ici cette vidéo de LQA que je considère comme un modèle à suivre pour la mobilisation de nos jeunes.




    0
  • omar el oud
    26 février 2011 at 11 h 26 min -

    Le MAL de notre pays est le régionalisme ce mal qui ronge notre societe comme le fait un cancer , je suis tres pessimiste pour notre avenir ,ces usurpateurs ont exacerbé a outrance ce sentiment je ne crois pas à une solution pour notre pays …..




    0
  • abdallah
    26 février 2011 at 12 h 02 min -

    Omar el oud,se dit pessimiste en évoquant la notion de régionalisme . Mon frére,la diversité de l’algérie est une richesse et donc une force . On peut travailler ensemble pour libérer notre pays tout en respectant nos différences . Penses tu qu’il y a plus de régions et de différences en algérie qu’aux états unis d’amérique ou en allemagne ?
    Crois moi partout dans le monde,il y a des différences au sein d’un même peuple,l’essetiel est qu’on s’accepte et qu’on milite tous pour notre chère algérie . Pour rappel la faillite du système en place depuis 62,c’est aussi cette incapacité à créer en algérie un état de droit marqué par un sentiment de passé commun,des préoccupations communes et surtout un avenir commun . Nous n’avons pas un autre pays . Notre seul patrie c’est l’algérie,à nous de la libérer et de la reconstruire selon un modèle basé sur la citoyenneté,l’égalité et la tolérence .




    0
  • radmo
    26 février 2011 at 12 h 34 min -

    @ Mon Général A B

    Je respecte vos convictions politico-religieuses mais je ne les partage pas .
    Car je me souviens de Si Mouammar le Tyran qui nous prometait que l’europe deviendra musulmane dans quelques années.
    Car je me souviens aussi des derniers jours de saddam le Tyran qui met le mot ALLAH sur l’embleme national irakien pour manipuler les musulmans.

    Je suis musulman comme vous mais nous n’avons pas les memes analyses .
    Amicalement .




    0
  • hydrasixties
    26 février 2011 at 15 h 35 min -

    @sidhoum
    Ce que nous écrivions ,concernant,l’appui à KADAFI,de la junte militaire de mohamed lamine médienne,sanguinaire chef de bande criminelle du drs,et sa lâche diabolique marionnette bouteflika,vient de plus en plus d’être confimé par des sources d’information.
    Abdelaziz bouteflika,aurait téléphoné à kadafi et à son fils,seif elislam,pour lui témoigner de la solidarité de l’algérie et de son armée!!!
    Des mércenaires africains et algériens ,armés et dotés de vivres seraient acheminés à partir d’aerodromes militaires du sud algériens,pour aller défendre kadafi..
    On comprend pourquoi ,un maffieux ponte du pouvoir militaire,déclarait,que si KADAFI TOMBE NOUS TOMBERONT AVEC…!!
    Au même moment,une information est passée inaperçue et qui est trés éclairante sur les donneurs d’ordre du soi disant aqmi de benladen!,juste aprés la visite de l’emissaire américain au squatteur d’elmouradia,bouteflika,4 otages de l’aqmi(leurer ,mentir en language populaire..!bien touvé ya médiennelamine dit toufik!!)ont été libérés comme par hasard!!!
    Bande de voleurs et d’assassins,clan de bouteflika et clan du bras armé de médienne,KADAFI TOMBERA ET VOUS TOMBERAIENT AUSSI…le compte à rebours ya chmayetes a commencé …TIC TAC TIC TAC




    0
  • hakim
    26 février 2011 at 15 h 50 min -

    @Alilou,
    Les Algériens sont restés 130 ans dans la soumission, mais ils ont fini par faire sortir la France.
    Je suis entièrement d’accord avec toi, il y a juste 10% qui ont fait preuve de courage en 1954.

    Les Algériens sont sortis en 1988, les premiers dans le monde arabe. C’est vrai, les opportunistes et les assassins ont tout gâché.

    Mais cette fois-ci, le dictateur de Boutef a reculé pourtant avec l’aide des états-unis et de la France.

    L’Algerie est entourée de pays libérés, le pouvoir a peu de chance de résister si une marche préparée et surprise ( non spontanée, nous sommes assez peureux) se produit.

    Le seul ingrédient de notre réussite est l’union citoyenne et le bouche a oreille, peu importe le temps que cela prendra. Il faut une bonne action solide et irréversible ou rien.

    Il faut arrêter de faire des constats, maintenant faisons des actions de regroupement et de sensibilisation contre le régionalisme.




    0
  • Malik Amad
    26 février 2011 at 17 h 26 min -

    « LES PLANS DU POUVOIR…PLAN B EPROUVETTE »
    Tres juste Mrs Benchenouf, Sidhoum de LQA, et judicieuse analyse au sujet d´un POUVOIR AUX ABOIS qui tente par tous les moyens de brouiller les cartes au « petit peuple » algerien pour se tirer d´affaire d´une situation qu´il n´arrive plus a controler, car les soulevements actuels des peuples arabes sont imprevus et incontrolables. C´est la grande panique dans « LES DEMEURES » des charognards du FLN.
    En realite le FLN et ses RAMIFICATIONS, sont les principales causes qui ont menes le pays a la ruine.
    Apres avoir trahi le sermon fait ax chouhadas et berne le « petit peuple » en le faconnant a leur guise, creant meme « des clones tel le RND et autres partis politique complices », les voila en train de fomenter des plans diaboliques pour l´enfoncer un peu plus en tentant de gagner plus de temps et sauver « leurs acquis et leurs tetes ». MAIS CELUI QUI COMPTE SEUL PERD, CAR « LA TEMPETE DE L´EST » EST TOUTE PROCHE ET L´HISTOIRE EST EN MARCHE SUR LE POUVOIR CORROMPU, INCOMPETENT, PERVER, ET CRIMINEL ALGERIEN…
    C´EST LE DESTIN IMPITOYABLE DES DESPOTES, DICTATEURS CRIMINELS TELS BEN ALI, MUBARAK, GADDHAFI ET BIENTOT DES AUTRES, LEURS AMIS ET COMPLICES AUSSI PIRES QUE LES PREMIERS.
    Si la Tunisie, la Lybie avec 5 millions d´habitants, l´Egypte avec 85 M, viennent de marquer l´histoire, l´Algerie avec 36 millions d´habitants recele 25 millions de jeunes qui peuvent a tout moment exploser et touts emporter sur leurs passages.
    LA FORCE DU PEUPLE, DE SON IMMENSE JEUNESSE EST UNE FORCE REDOUTABLE. RIEN NE PEUT ARRETER UN PEUPLE QUI ASPIRE A LA LIBERTE, LA DEMOCRATIE.
    NOUS LES ETUDIANTS, NOUS SOMMES PRETS ET NOUS DEVONS NOUS UNIR POUR ECRASER UN POUVOIR MINORITAIRE INCOMPETENT, CORROMPU, PERVERS, CRIMINEL DU FLN QUI A RUINE NOTRE CHER PAYS EN DILAPIDANT SES RICHESSES.
    C´EST LE PEUPLE, SA JEUNESSE QUI DECIDENT DE LEUR AVENIR ET RIEN NE PEUT NOUS ARRETER, CAR NOUS SOMMES LES PLUS FORT sur le terrain.
    Les preuves par 100 ont ete donnees par des « petits pays », la Tunisie et la Lybie par LEURS GRANDS PEUPLES, mais aussi par le GRAND PEUPLE EGYPTIEN. Les peuples du Yemen, du Bahrein, de Lybie et de la Mauretanie sont en pleine action en ces instants meme.
    Les CHAROGARDS DU POUVOIR FLN, RND ET LEURS COMPLICES NE DORMENT PLUS…CERTAINS SONT DEJA EN CAVALE AVEC DES MILLIARDS DANS LES VALISES.
    NOUS N´AVONS PLUS BESOIN « DES MANIFS DU SAMEDI », c´est de la poudre aux yeux, une vraie arnaque pour nous diviser.
    TOUS LES JEUNES ALGERIENS DOIVENT S´UNIR DE PLUS EN PLUS NOMBREUX, C´EST LE MOMENT OU JAMAIS, CAR NOUS NE SOMMES PLUS SEUL ET LE MONDE ENTIER NOUS OBSERVE!
    LA LIBERTE NE SE DONNE PAS, IL FAUT LA PRENDRE DE FORCE. IL EST QUESTION DE NOTRE AVENIR.
    YES WE CAN! YES WE CAN! YES WE CAN! CAR LA PANIQUE EST DANS LEUR CAMP.
    VIVE LA LIBERTE, VIVE LA DEMOCRATIE, VIVE LA JEUNESSE ALGERIENNE…NIDHAL, NIDHAL HATA YASKOUT NIDHAM, YASKOUT FLN, RND ET LEURS VALETS CRIMINELS…
    MALIK




    0
  • D B
    26 février 2011 at 18 h 14 min -
  • andalousya
    26 février 2011 at 20 h 15 min -

    Il ne faut jamais cesser d’appeler à un soulèvement POPULAIRE partout içi et ailleurs, le peuple dans la rue et sans parti sans parti sans parti !
    Là, on est d’accord au moins , alors répétons-le:
    Soulèvement populaire sans aucun parti et sans peur , ils(la mafia politico-drs) ne vont pas tirer sur la population Inchallah. Encourageons les Algériens à se lever et compter sur dieu.Les autorités ne pourront plus se cacher derrière « les islamistes » personne ne les entendra ni les ecoutera.
    wallah elmousta3ane




    0
  • Abdelkader DEHBI
    26 février 2011 at 20 h 34 min -

    @ — Si Djamaleddine :

    Je ne te savais pas sadique à ce point ! Tu penses peut-être qu’on n’en a pas suffisamment, avec la tranche de Kadhafi qui « immonde » les chaînes TV, alors tu en rajoutes cyniquement une couche avec la tête de ce connard ?




    0
  • radjef said
    26 février 2011 at 21 h 33 min -

    Bonsoir tout le monde. Le peuple algérien est toujours bon et courageux. Ce sont les élites du pays et le régime militaire qui sont devenus si laids, si lâches et si vaniteux, toujours à l’affût, par la ruse, les fausses promesse et le mensonge, du moindre privilège social…Si le peuple tarde à s’exprimer ce n’est pas parce qu’il soutient les généraux criminels. Intuitivement, il cherche le meilleur moyen pour chasser et la junte au pouvoir et la classe politique qui a failli à ses engagements en brandissant les slogans de la démocratie, des droits de l’homme, de l’Islam et de l’identité pour permettre au pouvoir de mieux contrôler la pensée et l’action de la société. L’Algérie est jeune. Pour elle Tewfik, Bouteflika, Saadi, Hanoun ou sidi Zakri du premier novembre est un non sens. C’est de la foutaise. Elle hait à mort la junte, mais n’a plus confiance dans ses élites. Elle veut quelque chose de neuf qui soit conforme aux réalités de notre époque…Elle le cherche et elle va le trouver. Ne vous en faites pas, la jeunesse va se révolter. Son cri sera si fort que seules la liberté et la vérité peuvent l’apaiser. Souvenez vous messieurs de ceci : un jeune qui risque la harga pour servir de nourriture aux poissons dans la mer, ne peut pas trembler devant les mitraillettes de la junte.




    0
  • Sadek
    26 février 2011 at 23 h 31 min -

    A propos de cette déclaration d’Ould Kablia à l’allure autoritaire d’un Pasqua d’Alger reprise sur youtube sur le lien que DB a posté plus haut:

    Le même disque usé jusqu’à la corde. Moi j’en fais la lecture suivante ;

    1) Levée de l’état d’urgence : C’est un bonus du régime pour le peuple, une sorte de cadeau providentiel qu’on offre au moment opportun pour démontrer la clémence de ce régime.

    2) A propos de la troisième marche du CNCD : Le pouvoir se comporte comme un père de famille autoritaire qui ne veux rien laisser passer sans sa bénédiction. Mais puisque l’enfant a osé défier le père Eh bien MAKAN WALOU.

    3) Le motif avancé pour l’interdiction de la marche : Il ne faut pas défier le régime en se frottant à son bouclier : les forces de la répression. Tant que les revendications ne dépassent pas le stade verbal (des aboiements) il n’y a pas de souci, mais joindre l’action à la parole par une marche, c’est la ligne rouge qu’il ne faut pas franchir. Et encore une fois, le régime pour monter ce faux visage de tolérant, n’hésite pas à relâcher même ceux parmi les marcheurs (qui sont en fait ses propres Baltaguias) qui se sont rendu coupables de délits.

    4) La nature des revendications selon ce ministre : Les revendications du peuple Algérien sont purement sociales, car selon ce ministre toutes les couches de la société ont bénéficiés des largesses de ceux qui tiennent la manne financière du régime. Il y a selon lui bien sûr des insuffisances et des inégalités dans cette Khatfa organisée de la rente, mais bon tout le monde ou presque est servi selon sa dégourdisse et sa capacité a anticiper les affaires juteuses.

    5) Le peuple Lybien : Les Lybiens sont en train de tenter leur chance (Il faut sous entendre comme la tentative des Algériens en 88) on verra où cela va les mener. En faisant allusion à ceux qui sont derrière les révolutions Tunisiennes et Egyptiennes il cherche à discréditer celles-ci et nous dire par là que le régime d’Alger et le seul représentant légitime de la souveraineté nationale ! quel culot !

    6) Le cas Algérien : Il dit que le peuple Algérien n’aime pas se faire dicter ce qu’il a à faire. Par peuple Algérien il faut sous entendre le régime en place. Ce ministre sait parfaitement que le vrai peuple Algérien lui a vomis ce régime mille et une fois. Par peuple il fait aussi allusion à cette société divisée et prise en otage par une élite minée par les conflits d’intérêt, qui est pour le moment incapable de s’organiser.

    7) Le Sahel : Nous sommes les champions de la lutte antiterroriste et nous sommes en quelques sortes les garants d’un Sahel sécurisé. Donnez nous les moyens matériels, laissez nous agir sans aucune interférence, le terrorisme c’est notre affaire, on le maîtrise si bien !

    Et puisque il dit que les meetings dans les salles sont autorisés, alors soyons nombreux à joindre le meeting du FFS le 4 Mars à la salle Atlas et faisons en sorte que se soit l’épicentre du séisme qui va emporter ce régime.




    0
  • Alilou
    27 février 2011 at 0 h 38 min -
  • A-Mourad
    27 février 2011 at 2 h 16 min -

    Bonjour à tous et à toutes,
    En ces jours glorieux pour les peuples arabes,l’histoire est en train de s’écrire et tous ces régimes criminels seront balayés même s’ils s’accrochent pitoyablement au pouvoir tels des fruits pourris à des arbres qu’ils ont désséchés à force de crimes, de corruption, de népotisme et de prédation.
    Les libyens sont en voie de se débarasser d’un taré de la pire espèce qui finira avec ses fils une balle dans la tête ou pendu.Ensuite, ça sera au suivant…
    Si,comme ceratins le pensent, la CIA ou un quelconque service est derrière ces événements ( idée qui me semble absurde et trahit un profomd complexe d’infériorité)eh bien il faut leur dire MERCI de nous libérer de leur serviteurs et de nous permettre de jouir de leur humiliante chute.
    L’Algérie,ne fera pas exception et tous les plans ne sauveront pas un système aussi pourri que celui qui sévit depuis toujours.C’est le destin de la pourriture!
    Tout comme Batista, le Chah d’Iran,Marcos,L’urss, Saddam…etc…




    0
  • Hmida
    27 février 2011 at 9 h 19 min -
  • Abdelkader DEHBI
    27 février 2011 at 10 h 20 min -

    @ — Sadek :

    Merci d’avoir eu le courage d’entendre Ould Kablia jusqu’au bout et d’informer ceux qui, comme moi, n’ont pas eu cette force. Votre interprétation des propos de cet individu donne un reflet tout à fait exact du personnage : arrogant, outrancier mais sublime dans sa connerie….




    0
  • Amad Malik
    27 février 2011 at 15 h 36 min -

    LE « SILENCE COMPLICE » DU POUVOIR PERVERS ALGERIEN…
    A l´instant meme ou le « CLOWN FOU » de Tripoli, Muammar Kaddhafi massacre en direct son peuple, le pouvoir criminel algerien a l´image de « Si Dagua » Boutef, « le Somalien » Belkhadem, Ouyahia « la Taupe » et consorts, se mure dans un TRES LONG SILENCE COMPLICE qui en dit long sur les liens d´amities et de fraternite avec le « Guide de la revolution lybienne ». Car le risque de contagion est tellement palpable en cas de chute de ce dernier que deja le pouvoir criminel algerien est pris de panique, ne dors plus.
    Aux abois il improvise des « plans diaboliques » et mobilise 40.000 policiers pour reprimer avec violence les manifestants de la CNCD, les chomeurs, les travailleurs en greve,les cadres, les avocats et divers mouvements associatifs.
    Il « invente » meme un coup de bluff tonitruant pour l´opinion internationale, la « levee de l´etat d´urgence »… Et le jour meme, le samedi 26/02 il mobilise des milliers de policiers, des voyous et de filles de rues pour attaquer des hommes et des femmes qui ont eux le courage de manifester pacifiquement.
    Mais jusqu´a quand? Car le pouvoir use des memes artifices que Muammar Kaddafi contre son peuple, ce qui l´a mene dans la situation chaotique actuelle dans laquelle il se debat.
    A trops en faire, le plan « coktail explosif » du pouvoir criminel algerien lui explosera enivitablement a la figure. C´est une certitude.
    La chute de Kaddhafi sera decisive a tous points de vue, et les charognards du FLN, RND et leurs « CLONES » sont conscients et paniques. Ils se tiennent sur la defensive en attendant le jour de leur tragique destinee.
    C´est une question de jours…
    Vive la Jeunesse algerienne, vive LA LIBERTE, vive la DEMOCRATIE.
    Malik




    0
  • Farid
    27 février 2011 at 16 h 41 min -

    SONGE ET MENSONGES D’OULD « KALBIA »

    – Le songe c’est cette langue de bois pour la enieme fois usite et qui veut faire croire que l’Algerie n’est ni l’egypte ni la tunisie et encore moins la libye…On verra dans un avenir proche…
    – le mensonge c’est lorsqu’il veut, subtilement, nous faire avaler cette couleuvre que le leader de ces marches teleguidees veut la confrontation.
    Monsieur le ministre de l’interieur est bien mieux place que quiconque pour savoir le degre de representativite reel du « doctour » ainsi que sa dangerosite potentielle.Si cette crainte etait reelle et serieuse, la meilleure facon de l’endiguer serait d’envoyer un service d’ordre minimum(voire pas de service d’ordre du tout)pour montrer et demontrer son impact reel dans la societe. Or les « maniganceurs » du regime ne veulent pas « deshabiller » leur poulain, qui naguere s’etait deja trompe de societe. L’imposant service d’ordre est la justement pour donner cette fausse impression de confrontation et par la essayer d’envoyer ce faux-message que la revolution, si revolution il y aura, S.S sera son guide…Fakou




    0
  • andalousya
    27 février 2011 at 17 h 07 min -

    Je ne sais pas si ce recueil d’un article intéressant sera publié mais je le mets en ligne quand même peut-être que les Algériens le trouveront à leur goût qui sait, et bonne lecture
    de O.Mazri http://liberation-opprimes.net/ :
    L’histoire nous enseigne qu’il y a trois scénarios de révolution.
     Le premier est le coup d’état militaire.
     Le second est une situation insurrectionnelle qui se déclenche d’une manière surprenante et imprévisible même si les conditions objectives peuvent témoigner de son imminence.
    L’opposition qui agit avec pertinence et opportunité étudie ses conditions et attend avec organisation le déclenchement de la révolution pour l’encadrer, l’alimenter et la porter au plus près du peuple pour éviter que la révolution de ce peuple ne soit confisquée ou dévoyée.
     Le troisième scénario c’est la préparation minutieuse de la révolution dans ses moindres détails : manifeste, organisation, encadrement, effets déclencheurs, logistiques, communication. Dans ce troisième scénario je ne vois pas l’opposition algérienne présenter des études ou des propositions stratégiques, tactiques et opérationnelles autres que la critique récurrente du régime et des généraux.
    *Nous attendons de l’opposition dans cette période pré révolutionnaire de montrer au peuple ce qui est à prendre, ce qui est à rejeter et ce qui doit être inventé des révolutions qui se déroulent sous nos yeux en Amérique latine et ces dernières semaines dans le monde arabe. Toujours dans ce même scénario la logique politique et révolutionnaire exige de faire l’étude attentive de ce qui vient de se passer en Egypte et en Tunisie et d’en évaluer la portée, la dimension, les facteurs et les conséquences. On ne peut s’impliquer dans une transposition mécaniste de la révolution alors que la révolution en cours n’a pas atteint le cap de croisière qui donne la garantie de sa réussite et de sa continuité. Nous restons l’élite la plus infantile, la plus irresponsable et la plus improvisée et nous payons le prix de notre incompétence en dédain populaire et en maintien de la dictature.
    * Les conditions et les possibilités de la révolution vont déterminer le moment, le lieu, l’étendue et la durée d’une révolution ainsi que la dimension et les profondeurs de ses changements sur l’homme et sur son environnement. Le facteur déclenchant de la révolution peut être n’importe quel prétexte. La révolution obéît aux lois de la dialectique : il faut qu’il y ait opposition ou contradiction exacerbée entre le désir de se libérer de l’oppression et la volonté d’opprimer. La résistance populaire et la volonté de briser la résistance ou de la maintenir en silence vont monter parallèlement en puissance d’action, en intensité de volonté, en élargissement de territoire et de thèmes dans une logique de spirale : plus la résistance s’accentue et s’organise plus la répression devient dur et implacable nourrissant à son tour la résistance. Cela prendra le temps historique qu’il faut jusqu’à maturation de la contradiction : l’incompatibilité totale entre les deux projets, l’atteinte du paroxysme qui amène la rupture du système par un ou la conjugaison des deux éléments suivants : *le résistant n’a plus rien à perdre et il est disposé à s’engager massivement et au péril de sa vie dans un combat ultime, l’oppresseur est à la limite de l’utilisation de son dispositif répressif et de ses capacités de corruption et de manœuvre politiciennes. C’est à ce moment que se produit ou bien des concessions de l’oppresseur en faveur de l’opprimé et ce dernier va contraindre l’oppresseur à en faire davantage jusqu’au déséquilibre de son régime et la consécration de la révolution qui va démanteler le sommet de la pyramide puis les assises du régime,
    ou bien l’oppresseur va prendre d’assaut les places, les citadelles symboliques, les forteresses contraignant le régime à fuir et à abdiquer.
    Dans un cas comme dans l’autre il s’agit d’un débordement d’énergie à la fois refoulée et accumulée par des luttes antérieures.
    Le rôle de l’avant garde est de maintenir cette énergie vivace pour résister, de chercher les failles pour orienter cette énergie et faire fissurer le régime ou prévoir le moment de rupture et intervenir au plus tôt et au plus près pour canaliser l’énergie libérée pour qu’elle ne se transforme pas en énergie dissipée, en énergie déviée mais reste le plus longtemps une énergie orientée vers l’utile et l’efficace c’est à dire vers un changement radical et accéléré de l’histoire, de la société et des structures politiques et économiques.
    *Je suis triste de voir la culture messianique devenir la carte de navigation des Algériens qui attendent l’effet de la révolution égyptienne comme les Chiites attendent l’imam caché sauf que ces derniers ont un fiqh politique et économique qui a montré sa compétence à gérer les contradictions intérieures et internationales avec intelligence et efficacité. Nous attendons l’arrivée de la révolution égyptienne sans voir que l’égyptienne et l’égyptien, même sans moyen, économiser pour acheter un livre ou accéder à un produit culturel comme on voit les professeurs d’Al Azhar vendre leurs livres et leurs publications sur les trottoirs et à l’entrée des mosquées pour vivre dignement mais pour diffuser leurs idées. Nous les algériens nous n’écrivons pas et nous ne lisons pas. Nous ne sommes ni porteurs ni véhicules ni consommateurs d’idées nouvelles.
    * La mission du Musulman est de témoigner. Où sont les témoignages et les auto – critiques de personnalités qui étaient censés avoir écrit l’histoire du pays ou joué un rôle déterminant dans les 25 dernières années? Silence totale!
    Je ne suis pas éradicateur,le RCD peut et doit avoir son espace d’expression libre mais je ne peux comprendre des alliances de fait dans des marches qui ont pour but d’empêcher les manifestations porteuses de véritables revendications populaires et qui portent les raisons de la colère et non ceux des services.
    *Je ne suis ni détenteur du Ghayb ni porte voix partisan je suis une conscience, parmi d’autres, qui porte le drame de l’Algérien, de l’Arabe et du Musulman par mon identité, mon appartenance et par mon vécu. Je ne suis pas défaitiste mais réaliste. Ce régime tombera car c’est la loi de Dieu et il sera avili car il a tué et affamé son peuple et humilié ses élites compétences et nobles.
    De O. Mazri http://liberation-

    wa essalam aleykoum




    0
  • hakim
    27 février 2011 at 18 h 17 min -
  • W A H I D
    27 février 2011 at 20 h 17 min -

    LQA

    A ceux et celles qui croient que c’est possible de faire proprement la révolution en Algérie, et que le moment est venu pour une seconde tentative de déclencher un processus de démocratisation de l’Algérie.

    Deux approche ou deux stratégie sont peut être nécessaires pour atteindre l’objective du changement du système politique pacifiquement vers une transition en douceur vers la voie de la démocratisation du système politique et de la société.

    1
    La société civile, les organisations de masses, les associations, les syndicats, les corporations etc….

    Une première pour amener le pouvoir à se reformer de l’intérieure, serait de maintenir la pression et suffisamment de pressions sur le centre de décision qui est le PRESIDENT par la mobilisation du peuple, ou les revendications seront clairement exprimées a savoir la volonté de conquérir plus de droits et de libertés.

    La CNDC sous le leadership de Mr Ali Yahia Abdenour, le symbole de lutte pour les droits de l’homme en Algérie depuis la naissance de cet état, peut continuer a mobiliser le peuple à exercer de la pression pour pousser le PRESIDENT par des manifestations répétées de groupes de victimes avec l’espoir de voir les algériens plus solidaire pour sortir dans les rues et occuper les espaces publics, maintenant que l’état d’urgence et levée

    Ouvrir le dossier de gestion sécuritaire mené par les services de sécurités et du DRS lors du conflit l’opposant au groupes islamistes et la levée des ambiguïté sur les responsables du drame qu’a connu le pays, a savoir le dossier des assassinats politiques ( entre autres l’assassinat du président Boudiaf), les enlèvements et disparations, les exiles civiles et politiques fuyants les représailles en dehors du territoire national, les internés du sud, les déplacés de la compagne vers les villes, l’aliénation des jeunes en autres a l’idéologie djihadiste, la harga, l’immolation, le suicide, le chômage, la précarité.

    2
    Les organisations politiques de l’opposition officielle, opposition non reconnue, les opposants indépendants etc…
    Parallèlement une stratégie qui consiste a dessiner les contours de l’architecture d’unification des forces du changement démocratique, la proposition de sortie de crise de Lahouari ADDI, l’initiative de Mr Abdelhamid Mehri, la lettre de Mr Ait Ahmed, la proposition de Ahmed Benbitour, la proposition de Mr Zenati sur l’organisation d’un congres, encourager l’émergence d’un nouvelle et jeune élite politique pour propulser une nouvelle dynamique politique, encourager d’autre forces qui hésitent a adhérer a ce mouvement qui nécessairement guiderai le peuple vers un cheminement pour une sortie de crise, sereinement sans trop de fracas on explorant les voies les plus sures, on exploitant l’ensemble des volonté des uns et des autres pour le changement positif.

    Les reformes les plus urgentes que devrait faire le PRESIDENT pour éviter un scenario violent.

    1
    Reformez
    L’institution militaire par les militaires, mise a la retraite les derniers responsables civiles et militaires du drame Algérien, qui sont toujours au pouvoir et les corrompus.

    2
    Démilitarisez le system politique,
    Dépolitisez l’institution militaire.
    Et
    Cessez la nomination d’officier militaires dans les institutions civiles.

    3
    Pénalisez la corruption surtout la plus nuisible à l’économique nationale par la radiation pure et simples des hauts cadres civils et officiers militaires qui cumulent des activités d’affaires utilisant des hommes de pailles.

    4
    Réouverture du dossier
    DRS 1988-2010
    Sonatrach
    1885-2010

    5
    Et aussi les dossiers.
    BOURICHA JUTOP
    BNA ACHOUR
    ZINDJABIL
    KHALIFA
    TONIC
    CPA
    SIM

    Etc

    W A H I D




    0
  • rak
    27 février 2011 at 20 h 20 min -
  • W A H I D
    27 février 2011 at 20 h 21 min -

    R E V O L U T I O N

    Le premier ministre tunisien Mohamed Ghannouchi démissionne

    Y compris,

    Michèle Alliot-Marie?

    W A H I D




    0
  • W A H I D
    27 février 2011 at 21 h 09 min -

    14H 05 heure de l’EST le 27 fev 2011

    Remaniement et changement de politiques étrangères de la France vis avis de rive sud de la Méditerranée.

    Ecoutez Sarckozy en direct sur France 24 Live pendant 7 Min

    W A H I D




    0
  • babelouedcity
    27 février 2011 at 21 h 23 min -

    Chers freres et soeurs
    Salah-Eddine Sidhoum
    Djamel Benchenouf
    Honorable internet user

    V I V E internet le media revolutionnaire des peuples opprimés sur terre.

    Je suis fiers de vous joindre dans ce forum libre pour partager

    nos souffrances, accointances, divergences et convergences dans le respect total mutuel de nos differences qui forment notre richesse et force spirituelle.

    Chers freres et soeurs,

    je comprend bien les sentiments que nous partageons entierement dans tous les sens et domaines,
    de desespoir, d’enervement et de frustration …etc
    mais il est judicieux de voir les choses sous differents angles et aspects.

    Une analyse des formidables revolutions des Peuples admirables heroiques de nos freres et soeurs de Tunisie et d’Egypte qui avaient surpris tout le monde surtout la france Off-icielle, Israel, les usa et l’UE sans parler des regimes despotes du monde arabe MAIS ATTENTION rien n’est encore gagné ce n’est que le debut de ces revolutions de la dignite et de la democratie réelle.
    La tete du mal est aneantie mais il reste le corps qui exige du travail pour securiser cette revolution et son but.

    Bon je vais pas rentrer dans les details sur ces 2 revolutions historiques.

    Il y’avait un catalysateur.

    Le 5 Octobre 1988

    Le peuple d’Algerie se souleve pour une vraie democratie, ni Aljazeera ni facebook, malgré qu’on ecrivait et denoncait sur internet dans les forums de discussion des groupes « soc.culture.algeria » et nos lettres aux differents leaders de la planete et meme Clinton a ete contacté…etc il y’a des preuves!
    nous y reviendrons …

    Consequence tragique humanitaire que nous connaissons et le monde entier sait mais se tait!
    + de 200.000 morts,
    + de 20.000 disparus, des tortures et autres actes barabares anti humanitaire.

    Les Meres pleurent toujours leur tristesse et injustice…..

    Des charniers dans tout le territoire national

    Des prisons et centres de torture secrets
    Des orphelins et des maladies et autres maledictions

    La consequence visible, meme aux aveugles, de ce regime mercenaire sanguinaire d’algerie soutenu et protégé toujours par la france OFF-icielle, qui au moindre secousse populaire, court á Alger pour porter un plan de sauvetage et á l’echelle internationale il nous rabache que c’est une affaire des algeriens et non á l’ingerence.
    Mais Nom de Dieu ces Crimes Humanitaires!

    Nous avions vu en 1998 lors des assises des droits de l’homme á Geneve, pour l’envoi d’une commission d’enquete internationale sur les crimes humanitaires perpetrés en Algerie Rais, Sidimoussa, Bentalha, Relizane et autres …

    D’un coté il y’avait les delegations
    -du FFS á sa tete l’OS, l’infatiguable combattant Hocine Ait-Ahmed
    -les ONG nationales et internationals

    De l’autre coté, il y’avait une tres grande delegation tres couteuse au peuple d’algerie hotellerie, restauration et boissons et meme des cadeaux á leur retour á Alger apres mission accomplie,..
    -les partis de l’actuel APN+senat, FLN, RND, PT, RCD, meme UGTA et quelques femmes du pouvoir soi-disants des associations differentes:
    Malgré leur nombre, les droits de l’homme de l’ONU se penchaient vers une commission d’enquete independante internationale
    MAIS LA FRANCE OFF-ICIELLE S’EST INTERVENUE POUR DIRE ”non!” et se rangea du coté des partis de la junte militaire!

    Dernierement, la france OFF-icielle sous SAR-kozy connu du monde entier pro algerie-francaise des Salan, challe, Zeller, Jouhoud et Soustelle avait depeché son RAF-farinA pour sauver ce qui reste á sauver de cette machine infernale au pouvoir en Algerie depuis 1962 á nos jours.
    Bref!

    Mes freres et soeurs

    heure est critique, nous temoignons de l’instauration du nouvel ordre mondial apres 1948.

    Des enjeux immnenses sur les richesses naturelles surtout dans le monde musulman, afrique, asie et amerique latine.

    En un mot contre les peuples du tiers monde.

    Afghanisatan,
    une guerre contre les Talibans,
    est-ce pour effacer tout ce peuple de la planete?
    Pour instaurer la democratie…
    Une occupation illegitime toujours maintenu

    RESULTAT
    toujours aucune democratie en vue…

    Irak,
    une guerre contre le tyran Saddam un ex. chouchou de l’occident et des usa et meme classé 4eme puissance mondiale et possedant la bombe atomique et chimique qui est un danger pour Israel!
    et instaurer la democratie…

    Resultat
    toujours aucune democratie mais Irak est scindé en plusieurs etnicité… la regle de diviser pour regner.

    Soudan,
    le meme processus et procédé et le resultat la division de ce pays mais le diable est toujours au pouvoir!

    Somalie,
    une catastrophe anarchique pour mieux exploiter ces richesses de la mer entre autre…

    En amerique latine,
    nous assistons á des attaques multiples contre les nations qui avaient élu des presidents democratiques et investissent leur richesse au peuple.

    Apres la chute des tyrans et agents des multi-nationales de tunisie et d’Egypte

    Le peuple hero de Libye se reveille aussi d’un long sommeil pour chasser l’auto proclamé non roi mais le Dieu absolu de la Libye.

    Voila nous temoignant live tv un massacre incroayable.
    La communauté internationale attend et attend et attent…
    est-ce pour affaiblir le peuple puis l’occuper comme en Irak?

    Nous esperons que le peuple hero de Libye se defait le plus vite possible de son tyran….

    mais nom de Dieu oú est passé cette armée Libienne pour aneantir une fois pour toute ce diable?

    Nous entendons le ralliement de l’armée et autres forces au peuple en live tv….

    ou bien cette armée attend le feu vert d’ailleurs?
    Franchement c’est etrange.

    Pourquoi cette communauté est toujours si silencieuse sur les abus du pouvoir assassin mercenaire d’algerie?

    Ou bien

    cette communauté internationale attend-elle de voir un autre bain de sang en algerie?
    les crimes de 1988 sont toujours imprescriptibles et attendent une justice de la communauté qui etait complice en laissant ce regime mercenaire faire.

    Revenons á notre pays algerie,

    nous savons tous que l’unique solution pour la paix en afrique du nord et dans le bassin meditteraneen est la democratie.

    Algerie est un riche pays et est la porte de l’afrique donc il est important strategiquement.

    Nous devons etre vigilent!
    Nous avons payé un prix tres fort pour arriver á 1962.
    C’etait pas facile.
    Plus d’UN Million et Demi de Martyrs
    et nous avions crié haut et fort Sebaa Sinin Baraqat!
    Resultat:
    independance truquée en 1962, le colon Pierre est sorti mais le new colon Abdelaziz avait pris sa place.

    Malgré le combat des authentiques algeriens continua á nos jours et á leur tete Mr. Ait-Ahmed Hocine.

    Pour ne pas trop s’etaler sur cet Homme Emblematique Exemplaire et Historique que des tonages de livres ne suffisent pas sur son parcours exemplaire. Bref!

    Que voulons-nous au juste?
    la reponse est si simple:
    une algerie libre independante democratique et etat de droit.

    Nos G-parents, parents et tout le peuple avaient dit avant 1962
    « Lorsqu’un jour le peuple veut vivre….
    Force est pour le destin de répondre
    Force est pour les ténèbres de se dissiper
    Force est pour les chaînes de se briser ».

    et nous le disons toujours maintenant en 2011.

    C’est notre objectif et nous y arriverons.

    La question est la procedure?

    Vu ce qui se passe tout autour dans ces revolutions des peuples pour la souveraineté en LIVE, des pertes humaines incroyables.

    Des tyrans dangereux au pouvoir non seulement contre leur propre peuple mais contre toute l’humanité et le regime mercenaire d’algerie est le plus dangereux de la planete.

    Combien de crimes humanitaires sur leur compte sans parler des milliards de dollars us qu’ils avaient volé á leur peuple?

    3 questions/points importantes:

    1-le mal de l’algerie
    2-la solution
    3-objectif du peuple

    Reponse:

    1- le mal de l’algerie est connu depuis 1962 á nos jours = le regime mercenaire toujours au pouvoir

    2- la solution du peuple = Pouvoir Degage!

    3- Objectif du peuple = un etat de droit et democratique.

    Tous le peuple d’algerie, bien sure
    sauf du pouvoir de 1962 á nos jours et quelques miettes de leches cules bien connues qui sont contre…qui ont ruiné le pays et ils ont des millions de milliards de dollars us en dehors du pays.

    Nous avons assez de l’effusion du sang du peuple nous voulons et souhaitons un changement sans effusion de sang.

    Comme on dit : GAME IS OVER!

    N’est ce pas la bonne solution?

    Alors s’il y’a des solutions paisibles sans effusion de sang … c’est tres bien.

    Qui dit mieux?

    Le trio Ait-Ahmed Mehri Hamrouche est interessant.

    Le memorandum de Mr. Mehri est interessant.
    Le coup de fil de Mr. Ait-Ahmed est interessant.

    Si ce trio s’installe en Algerie
    une transition intelligente et democratique sans effusion de sang est la meilleure solution.

    Sinon de toutes les facons,
    c’est inevitable on va vers un vrai VOLCAN du peuple algerie et les consequences seront nefastes surtout pour le regime mercenaire au pouvoir depuis 1962 á nos jours et leur famille.

    J’ai soulevé ce qui suit de votre interessant article,

     »
    Des rumeurs persistantes, un peu trop même, comme s’il s’agissait de ballons-sondes, font état de contacts entre Mouloud Hamrouche et le Haut commandement militaire. On nous apprend même que les approches auraient passé le cap des préliminaires, et que des négociations se dérouleraient, en ce moment même, sur tout l’échafaudage. Et même que des apartés ont eu lieu avec les représentants d’ États occidentaux, pour sécuriser le champ des opérations. Certains observateurs ont en déduit que ces rumeurs coïncident tout naturellement et de manière logique avec les propositions de Mr Mehri et l’appui …..appuyé que Mr Aït Ahmed leur a donné. A fortiori que les liens politiques entre ces trois personnages sont notoires. La seule interrogation lancinante réside dans l’appui de Monsieur Mehri, et surtout de Monsieur Aït-Ahmed, à une telle entreprise. Se peut-il qu’un leader de l’opposition, comme Monsieur Aït-Ahmed, dont la perspicacité est légendaire, puisse ainsi se fourvoyer dans un tel guêpier ?
     »

    Je vous laisse lire le combat de Mr. Ait-Ahmed Hocine apres 1962

    http://www.oocities.org/hocine_ait_ahmed/

    puis ce qui video :

    http://www.wat.tv/video/hocine-ait-ahmed-1d65z_2hja1_.html

    VIVE ALGERIE
    VIVE LE PEUPLE
    VIVE LA DEMOCRATIE ET ETAT DE DROIT.




    0
  • W A H I D
    28 février 2011 at 21 h 38 min -

    COMMENT LES MILITAIRES ONT FABRIQUER LES PRESIDENTS

    Une histoire de chefs d’états Algériens.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_chefs_d'%C3%89tat_alg%C3%A9riens
    http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/1055760

    1
    Ahmed Ben bella
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ahmed_Ben_Bella
    http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/63503#Reconnaissance

    Le président Ben Belle été porté au pouvoir par le militaire
    Par l’État Major Général et le Malg ce dernier a joué un rôle déterminant pendant la révolution et après la révolution.
    EMG: http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat-Major_G%C3%A9n%C3%A9ral
    MALG: http://fr.wikipedia.org/wiki/Minist%C3%A8re_de_l'Armement_et_des_Liaisons_g%C3%A9n%C3%A9rales

    MALG synonyme: BOUSSOUF,
    Ceux qui restent du Malg et qui gouvernent BOUTEFLIKA, DOK, ZERHOUNI.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Abdelhafid_Boussouf
    http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/41472

    2
    Le colonel Houari Boumediene
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Houari_Boum%C3%A9di%C3%A8ne
    http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/791766
    Suite à un coup d’État, proclamé leaders au pouvoir par les militaires et la SM. La sécurité militaire qui contrôlait le pouvoir, les opposants et même l’économie par le canal du service PE de « prévention économique ».

    SM synonyme: Kasdi Merbah
    Kasdi Merbah : http://fr.wikipedia.org/wiki/Kasdi_Merbah
    Kasdi Merbah : http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/909299

    3
    Colonel Chadli Bendjdid
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Chadli_Bendjedid
    http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/313824
    Après la mort suspecte ou un cancer du sang et moment de l’agonie de Boumédiène, Kasdi Merbah était responsable de tous les services de sécurité : police, gendarmerie et sécurité militaire, il avait un rôle déterminant dans le processus de transition pour élire Bendjedid President.

    Durant la présidence de Chadli Bendjedid, de nombreux militaires se sont vu prendre du pouvoir Larbi Belkheir, Khaled Nezzar, Mohamed Lamari, Mohammed Touati.

    Ali Tounsi, El ghaouti, Noureddine Zerhouni, Yazid, Lakehal_Ayat = un rôle effacé
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ali_Tounsi
    Zerhouni : http://fr.wikipedia.org/wiki/Noureddine_Yazid_Zerhouni
    Zerhouni : http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/1748630
    Lakehal_Ayat : http://fr.wikipedia.org/wiki/Lakehal_Ayat
    Lakehal_Ayat :http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/967206

    4
    CHEF DU HAUT COMITÉ D’ÉTAT, ORGANE TRANSITOIRE DE LA GESTION DE L’ÉTAT.
    Colonel KAFI, BOUDIAF, instabilité politique, guerre civile et la monté en puissance du DRS
    Colonel Kafi : http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/82201
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ali_Kafi
    Boudiaf : http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/231592
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mohamed_Boudiaf

    Les veritable décideurs
    Larbi Belkheir, Khaled Nezzar, Mohamed Lamari, Mohammed Touati.

    DRS
    Mohamed Lamine Mediene,
    Mohamed Betchine,
    Smain Lamari

    DGSN: Ali Tounsi

    5
    General Lamine Zeroual
    http://en.wikipedia.org/wiki/Liamine_Z%C3%A9roual
    http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/1757200

    Les veritable décideurs
    Larbi Belkheir, Khaled Nezzar, Mohamed Lamari, Mohammed Touati.

    DRS http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9partement_du_Renseignement_et_de_la_S%C3%A9curit%C3%A9
    Mohamed Lamine Mediene,
    Mohamed Betchine,
    Smain Lamari

    DGSN: Ali Tounsi

    Mohamed Lamine Mediene,http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/1176335
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mohamed_Medi%C3%A8ne

    6
    Abdelazziz Bouteflika
    http://en.wikipedia.org/wiki/Abdelaziz_Bouteflika
    http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/234168

    Les veritable décideurs
    Larbi Belkheir : Décédé
    Khaled Nezzar : Écarté et continue à manipuler qui risque le TPI
    Mohamed Lamari : Écarté
    Mohammed Touati: Écarté et continue à manipuler

    DRS
    Mohamed Lamine Mediene Continue à gouverner par la corruption et le chantage.
    Mohamed Betchine, Écarté
    Smain Lamari Décédé

    DGSN: Ali Tounsi : Décédé

    CONCLUSION : L’unique décideur est belle est bien LE PRESIDENT et chef du DRS et le peuple devant cette situation est dérouté, le plus intriguant c’est que le président alimente cette ambiguïté et il joue sur la contradiction entre le pouvoir réel et le pouvoir informel.

    W A H I D




    0
  • Salim Ahmed-Nacer
    1 mars 2011 at 11 h 06 min -

    Les événements fulminants dans le monde arabe ont mis les pathocraties régnantes á nu. On observe Live les soubresauts des despotes psychopathes agonisants. Délaissés par leurs maîtres et déchus par leurs peuples, á qui la gloire maintenant ? L’histoire a fait d’eux les saints du ridicule. Mensonges, tortures, vols, viols et assassinats, voilà les principes sur lesquels ils fondirent leurs systèmes parasitaires dont la nature ne trouve d’égal. L’Histoire a donné des Staline, des Hitler et tant d’autres dictateurs mais chez ceux-là les sociétés ont montré des signes de développement et de génie. Saddam, ce Minuscule qui se voyait Grand en érigeant des statues exprimant le culte de sa personne, aurait pu éviter tous les malheurs au peuple irakien s’il avait instauré la démocratie, voilà le remake qui se dessine en Libye á cause d’un faut prophète aveugle et sourd. Staline a laissé un métro digne des beaux-arts, question à nos vaillants politiciens : pour quand notre métro ? Le tunnel pseudo politique que vous avez construit ne mène nulle part, si ce n’est vers la Harrga et l’immolation, aussi une Harrga. Question : Pourquoi doivent toujours les autres payer de leur vie pour vos incompétences ? L’Algérien brûle, paradoxalement même dans l’eau. Medelci prétend qu’on ne joue pas au Domino, mais sait-il que les Dés sont déjà jetés.

    Allah yerhame chouhadas, l’âme de l’Algérie.




    0
  • abdallah
    1 mars 2011 at 20 h 59 min -

    La chute d’Alliot Marie,la ministre française des affaires étrangères est un évenement qui signifie que l’occident qui voulait maintenir les dictateurs arabes à leur poste contre la volonté de leur peuple, a révisé sa stratégie et comprend que l’ère des dictatures au sud de la méditerranée esr révolu . L’arrivée d’un nouveau ministre des affaires étrangéres en France,signifie que l’occident se prépare à d’autres départs de dictateurs arabes . Le pragmatisme occidental pousse les USA et la CEE à accompagner les révolutions arabes . Cette situation est favorable au peuple algérien car ce changement de position occidentale signifie une opposition catégorique des occidentaux contre l’utilisation de la force en cas de manifestations en algérie .




    0
  • babelouedcity
    2 mars 2011 at 11 h 51 min -

    Le pouvoir assassin Mercenaire « Marsien » d’algerie s’affole dans tous les sens car il sait que Mars 2011 est la date de son repatriement de la planete terrestre…
    Constat catastrophique de surtout 1999 á nos jours Mars 2011 malgré les plus de 1000 milliards de dollars us engrangrés mais le peuple…si pauvre si malade …
    Ce constat est terriblement veridique
    -finito al-harga et ces lois anti constitution qui condamne les boat-people
    -les mamans pleurent toujours leurs disparus et n’ont pas le droit de porter plaintes contre les bourreaux mercenaires,
    -finito l’injustice qui s’abat sur le peuple algerie
    -finito la politique des lentilles et dersa que du gaz lacrymogene…

    La porte parole de Bouteflika et chef du PT, Louisa Hanoune s’affole et s’agite
    ( voir la replique du fils d’Amirouche dans LeSoir quotidien anti Ait-Ahmed qui nous rabache son histoire sur l’algerie mais jamais le nom de ce Pere de la revolution et de la Diplomatie Algerienne n’est jamais mentionné/cité)
    est entrain de s’agiter dans tous les sens, est-ce pour sauver ses acquis et ses comptes á l’etranger?
    Elle multiplie ses meetings, qui les entend?
    elle chante des une chansonnette archaique qui date de 1962/63 (date de la naissance du FFS avant sa puberté et maturité, « Une constituant!

    Bouteflika, maintenant 2001 apres 48 ans cad depuis 1962/63, avit tourné son dos,… Wech heda, il a trop dormi ce mec…

    Le peuple veut repatrier ces Marsiens chez eux en ce mois de Mars 2011!

    La constituante s’impose d’elle meme.
    Ce n’est ni elle ni son chef Bouteflika tous 2 membres de la maconnerie.

    Le constat est tragique
    on ne peut pas avancer dans le temps avec des caduqes qui avaient experimenté leur savoir faire pendant plus de 48 ans est le resultat est eloquent sur tous les plnas:
    -la bidonvilisation de toute l’algerie
    -la prostitution
    -les suicides
    -la drogue
    -la harga dans tous les domaines meme du bébé, jeune chomeur, intellectuel, veillard, masculin et feminin
    -les immolations
    -la corruption vol et viol de la nation la Tchippa

    Le pouvoir mercenaire Marsien d’algerie s’affole dans tous les sens car la flotte us est juste á coté!

    Ce pouvoir assassin doit d’abord rendre tous les milliards de dollars us volés á l’algerie et les rendre au peuple avec un PARDON televisé dans leur unique ENTV…

    Meme leurs enfants sont redevables car ils avaient emprunté plusieurs millions de dollars us de leur parent qui avait tous volé… argent illicite…
    avec dommageS et interetS et pour avoir accepté l’argent mauvais.

    Si vous savez comment ces deputés de l’APN et senat pensent du Ghachi / algerian people ???

    allez y á Google et tapez
    Soltani ou ouyahia ou belkhadem ou Bensalah ou n’importe quel nom du pouvoir depuis 1962 á nos jours mars 2011…

    Le Vent de Mars 2011 Propre et Divin est venu pour rapatrier ces marsiens de la planete terrestre!




    0
  • karim
    5 mars 2011 at 20 h 38 min -

    azul a tout les algerien je suis daccord avec zohir y nous somme mieux informer que les tunisien les egyptien et le libyen mais nous le probleme c que la drs nous a diviser les arabes les berberes les constantinoi les oranais les kabyles ne sont pas des musulemant




    0
  • ahmed
    9 mars 2011 at 0 h 41 min -

    Azul à toi karim et tout le monde . Karim miss entamourath,il n’y a pas de différences entre nous,nous sommes tous algériens,enfants de ce beau pays,si riche et si immence .Mettons la main dans la main et libérons notre patrie . RDV à alger les 19 et 20 mars pour soutenir les marches des jeunes le 19 et celle de la coordination nationale pour le défense au droit au travail . Soyons nombreux .




    0
  • boukezouha abdelouahab
    13 mars 2011 at 11 h 39 min -

    salam .cheikh ali benhadj, même malade, a été empêche ce samedi de se rendre a la marche il a été bloqué chez lui par de nombreux agents en civile(venu l’arrêter comme a chaque samedi); son frère abdelhamid présent sur les lieux leur a dit « pourquoi c’est mon frère que vous venez arrêter a chaque fois ,il n’est pas l’initiateur de cette marche. pourquoi cet acharnement cette hogra ;c’est pas mon frère qui vous mobilise et qui vous fait dépenser des millions de dinars chaque samedi. s.saadi, vous avez peur de lui parce derrière lui il y a la france et votre maître touwfik . ellah yahfdak oua yasatrek oua chafik ya cheikh ali




    0
  • le constantinois
    15 mars 2011 at 17 h 12 min -

    tout les pays du monde possèdent leurs sèrvices secrèts
    chez nous les sèrvices secrèts possèdent l’algèrie. le drâme de l’algèrie ce sont ces dirigeants et les hypocrites banques française et banques suisses.et les dèrniers temps les 145 milliards de dollars dans les banques amèricaines.l’algèrie est otage dans les mains d’une oligarchie èsprit coloniale tome 2 .il n ya ni nationalime ni rien du tout c’est une utopie l’algèrie est une vache riche ….tout ces martyres ont payer pour rien le prix d’une independance confisquè…pour que les toufik and co et boutèf et ces tribus nous ècrasse….plus de 300 milliards de dollards volè depuis l’arrivèe de boutèf..mais je vous confirme qu’il ne faut pas crièer victoire pèrsonne ne va couvrir pèrsonne une fausse note et parmis vous
    vous ne dormez pas vos nuits comme avant..tout les hotèls sont filmès mème vos discutions les plus intime beaucoup de surprise seront transmis dans les site et les faces book….said boutèf est ailleurs il à sauvè ça peau ….vos heurs sont comptès




    0
  • Amrane
    27 mars 2011 at 10 h 45 min -

    bonne opinion que j’ai de mes semblables sans exception est corrigée par cette idée qu’ils sont bien capables de faire les imbéciles, et longtemps, s’ils en font seulement le stupide pari. « Histoires de mes pensées » (Gallimard) ALAIN (Emile Chartier, dit) (1868-1951)

    NOUS COMBATTRONS

    Responsables, faux frères,
    vous trahissez ceux qui ont fait la guerre
    et au nom de leur héroïsme,
    vous avez instauré le despotisme.

    Vous êtes des usurpateurs, infâmes,
    des bourreaux sanguinaires jusque dans l’âme,
    vous vous proclamez intègres de surcroît,
    alors que ne respectez aucune loi.

    A Dieu vous vous substituez,
    au nom de sa « divine » justice, vous tuez,
    jusqu’à l’espoir avant qu’il naisse,
    dans les cœurs des bonnes gens et la jeunesse.

    Vous, vous êtes alloué le pouvoir absolu,
    vous êtes tous des arrivistes corrompus,
    votre force est l’appareil répressif,
    votre langage n’est, que subversif.

    En dictateurs boulimiques,
    vous agissez en véritables sadiques,
    vous nous faites subir, les pires sévices,
    au nom des martyrs et leurs sacrés fils.

    Nous n’avons même pas droit à la parole,
    vous jouez, seuls, tous les rôles,
    vous êtes scénaristes, interprètes et spectateurs,
    vous vous jetez, à vous même, les fleurs.

    Nous, ombres de nos glorieux morts,
    constituons, les revers du décor,
    vous êtes, les meilleurs, c’est certain,
    sur les scènes de l’horreur et du déclin.

    Notre histoire et notre culture, sont déformées,
    notre honneur et nos idéaux, sont bafoués,
    vous nous rendez la vie amère,
    vous nous usez, froidement, les nerfs.

    Notre devoir se résume, à vous servir,
    quitte à compromettre, tout l’avenir,
    vous ne cessez pas de crier sur tous toits,
    que l’algérien a tout ses droits.

    L’oppression se conjugue à tous les temps,
    mais ne saura être l’héritage de nos enfants,
    pour cela, nous allons, nous aussi, créer,
    un « ton » absurde pour y remédier.

    Nos revendications sont légitimes,
    les négliger est le pire des crimes,
    c’est nos droits que nous réclamons,
    et malgré vous nous les obtiendrons.

    Vous dites, « l’homme qu’il faut à la place qu’il faut »
    à croire que vous, êtes d’éminents cerveaux,
    par vos jugements arbitraires incohérents,
    vous portez aux nues, les mauvais, au lieu des bons.

    Vous dites, la justice, au dessus de tous,
    alors que vous faites la course,
    au pouvoir, pour mieux l’enfreindre,
    et condamner ceux qui osent se plaindre.

    De l’intelligence, vous n’acceptez aucune manifestation
    et vous nous affublez de tous les noms,
    vous en déplaise, nous, sommes à l’affût,
    guettant vos actes, traîtres imbus.

    Disciples de Satan, vous êtes devenus maîtres,
    dans l’art de voler et de compromettre,
    le citoyen honnête usant de calomnies,
    vous nous voulez, tous, aveugles et soumis.

    Les chefs, couverts par ce système,
    trouvent, « solutions » à tous les problèmes,
    revendiquer ses droits, est une insubordination,
    susceptible d’ignobles machinations.

    La corruption, le piston et la brosse,
    sont les monnaies courantes en hausse,
    il ne nous reste plus, hélas,
    qu’à initier nos enfants à la chasse.

    Notre pays n’est plus qu’une jungle,
    les combats s’y font à, becs et angles,
    le lion, de son trône est déchu,
    les rôle s’inverse, il en est fourbu.

    Notre vie, à cela, se résume,
    vos attaques, nous font perdre nos belles plumes,
    vos griffes, vos crocs… et vos serfs,
    sont de redoutables armes de guerre.

    Mais comme l’ont fait nos héros,
    nous plions, seulement, comme roseaux,
    de sous vos pas nous allons resurgir,
    pour prendre, en mains, l’ALGERIE de l’avenir.

    Amrane A




    0
  • Amrane
    27 mars 2011 at 10 h 55 min -

    Criminels « apparatchiks »

    Je ne peux avoir peur de votre force factice,
    ni ne peux être de vos crimes complice,
    même si je dois boire le calice jusqu’à le lie ;

    Je ne peux accepter vos pratiques avilissantes,
    ni ne veux effacer vos offenses permanentes,
    même si je dois souffrir toute ma vie ;

    Je ne peux craindre vos menaces de représailles,
    ni ne veux capituler, devant vous racailles,
    même si mon organisme, par vos coups, est meurtri;

    Je ne peux vous voir grands, de notoriété et de statut,
    ni ne veux vous croire, juste sectaire et têtus,
    même si vous n’oeuvrez qu’à multiplier nos soucis ;

    Je ne peux vous voir ingénieux et probes,
    ni ne veux vous dissocier des abominables microbes,
    même si je ne dors plus bien la nuit ;

    Je ne peux vous croire capables de bien,
    ni ne veux utiliser les mêmes moyens,
    même si la fin le justifie ;

    Je ne peux être comme vous,
    ni ne veux me mettre à genoux,
    même si j’ai mal et je crie ;

    Je ne peux mettre en veille ma conscience,
    ni ne veux cautionner vos nuisances,
    même si le désir de vengeance me détruit.

    Amrane A




    0
  • Congrès du Changement Démocratique