Édition du
24 March 2017

La révolution libyenne: serait-elle une victoire à la pyrrhus?

Par Ait Benali Boubekeur

 

Des dernières révolutions arabes, la plus meurtrière est incontestablement celle du 17 février 2011 en Libye. En dépit de la couverture médiatique, le satrape de Tripoli n’hésite pas à soumettre la population libyenne à la pire répression qu’un dictateur puisse employer. En effet, selon des sources libyennes non officielles, il y aurait prés de 2000 morts à Benghazi. Dans d’autres localités, les victimes se comptent par centaines. Ceci reflète par ailleurs le tempérament du colonel Mouammar Kadhafi. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le colonel Kadhafi représentait et représente toujours la terreur. Plus terrible que Ben Ali ou Moubarak réunis, il incarne tout ce que la jeunesse du Maghreb et du Machrek veut virer: la dictature avide et ridée, dynastique et tribale, délirante et ensanglantée, écrit Martine GOZLAN, rédactrice en chef de Marianne. Mais, l’opinion internationale découvre-t-il les exactions de Mouammar Kadhafi en 2011? Depuis le coup d’État de 1969, contre le roi Idriss, le colonel Kadhafi verrouillait hermétiquement la vie politique de son pays. Quarante-deux ans plus tard, il ne cède aucun pouce sur le pouvoir accaparé indûment. Et pour mieux brouiller les cartes, le colonel Kadhafi s’appuie sur un système ne définissant ni la place du citoyen ni le rôle de la société. Du coup, la révolte, à sa deuxième semaine, s’amplifie en vue d’obtenir le départ d’un système atypique dans le monde. Toutefois, si la révolution du Jasmin et puis celle de la place Al-Tahrir réussissaient, avec peu ou prou de difficultés, dés lors que les présidents incarnaient leurs régimes, on pourrait pas dire autant de la Libye. Bien que la dictature soit de nature répressive, où le dictateur suggère son maintien ou le chaos, la violence en Libye exige un examen méticuleux afin de cerner le sujet. En effet, sous la conduite du Guide de la révolution, le régime est soutenu par un congrès général du peuple, composé de 16 membres. Dans un système État-Nation, système adopté par la majorité des pays, ce congrès général a pour nom: Assemblée nationale. Or, en Libye, le régime s’appuie sur les tribus. Celle à laquelle appartient Kadhafi s’appelle Khadafa. C’est elle qui domine la vie politique libyenne. Mais, au sein de la tribu, il existe un clan, les Ghous en l’occurrence, sur lequel tout le régime est étayé. Néanmoins, dans le système tribal, le rapport de force n’est pas immuable. Aujourd’hui, la tribu Warfala est aussi importante que sa rivale régnante. Son espace géographique est Benghazi. On comprend, du coup, la sauvagerie avec laquelle les manifestants furent et continuent à être tués dans ce territoire du Cyrénaique.

 

Cependant, depuis le 17 février, la rue libyenne vit en effervescence. A la revendication des manifestants de voir le colonel Kadhafi quitter le pouvoir, la police, l’armée et les mercenaires, à la solde de Mouammar Kadhafi, tuent sans vergogne des citoyens armés de pierres. Dans les différents affrontements, le massacre éhonté de la population est tout bonnement dégoûtant. En effet, des cadavres s’amoncellent dans les rues. Selon Marianne, des écoles à Tripoli sont transformées en morgues. En effet, dés le début des troubles, soit le 17 février, Mouammar Kadhafi s’est offert les services des Africains (Maliens, Nigériens et Tchadiens), payés entre 500 et 1000 euros la journée. En plus des étrangers, le colonel Kadhafi ordonne aux forces spéciales de se déployer dans les foyers de la contestation afin de neutraliser les opposants à son pouvoir. Dans son discours de mardi dernier, n’a-t-il pas appelé au meurtre en exhortant ces partisans à réagir: «Nous marcherons sur eux par millions pour purger la Libye pouce par pouce, maison par maison et allée par allée.» Deux jours plus tôt, son fils, Seif-el-islam, avait mis le peuple libyen devant une alternative cruelle: l’effusion de sang ou le statu quo ante. Pour l’instant, hélas, c’est la première alternative qui prévaut. A la détermination du peuple de continuer la lutte pacifique, le régime répond par une répression et une brutalité inouïes. Ainsi, au dixième jour de la contestation, les pertes en vie humaine sont hallucinantes. Plus de 2000 morts dans toute la Libye. Ce chiffre dépasse amplement les deux révolutions, égyptienne et tunisiennes, réunies. Et pour cause. Des avions sont utilisés pour tirer sur les manifestants à Benghazi, Tobrouk et Adjabiya, selon une information confirmée par l’ONU.

Par ailleurs, au septième jour de la révolution, le régime de Kadhafi commence à se disloquer. Deux ministres, et non des moindres, ont démissionné du gouvernement. La plus retentissante est celle du ministre de l’intérieur et général de grade, Abdel Fateh Younes. Ce dernier exhorte les militaires à rejoindre la révolution du peuple. Le jour de son départ du gouvernement, il annone son ralliement à la révolution du 17 février. La seconde est celle du ministre de la justice, Moustapha Abdel Jalil. Toutefois, le massacre ne laisse pas indifférents les responsables consciencieux. Ainsi, diplomates, ministres, militaires quittent le navire. Or, ni ces départs, ni la condamnation, de quasiment tous les pays, de ces violences n’ont provoqué une prise de conscience chez colonel Kadhafi. Dans son discours, le tyran minimise les dépassements. «Nous n’avons pas encore fait usage de la force, mais si la situation requiert le recours à la force, nous y recourons», avertit-il. Ainsi, contrairement à Ben Ali et Moubarak qui, avant leur départ, avaient fait quelques concessions, notamment leur abandon du pouvoir à la fin de la mandature, Kadhafi exclut toute forme de recul: «Si j’avais été président, j’aurais démissionné, mais je me battrai jusqu’à la dernière goute de sang». Guy SITBON, dans un texte intitulé «Kadhafi que j’ai connu», décortique le discours de mardi dernier: «Son sang n’a jamais coulé, celui de ses victimes, tout au long de ses quarante-deux années de règne, a arrosé le désert à grands flots. Ma génération, une fois de plus, avait pris des vessies pour des lanternes.» Toutefois, après ce discours, le caractère schizophrénique de Mouammar Kadhafi n’est pas à exclure. Car on ne déclare pas la guerre à son peuple pour avoir réclamé la liberté. Bien qu’il ne soit pas le seul à être capable de le faire, les autres régimes expliquent les exactions en agitant des menaces islamistes notamment. D’ailleurs, dans l’ultime opération de propagande, les Kadhafi, père et fils, font miroiter la menace islamiste sur la région. Mais ce discours est désuet. Il ne convainc plus. Car l’attente des Libyens est de savoir quand est ce que ce tyrannie tombera. Indubitablement, sa chute facilitera la réalisation de l’unité du peuple libyen. Ce sera aussi un encouragement à tous les pays, maintenus sous les dictatures, de se libérer. Tout compte fait, l’histoire retiendra le courage du peuple libyen. Elle retiendra également le lourd tribut payé pour se libérer du joug d’un fou. En somme, une leçon de grandeur du peuple libyen.

 

 


Nombre de lectures : 1459
12 Commentaires sur cet article
  • Alilou
    27 février 2011 at 21 h 35 min -

    La face cachée du clan Kadhafi

    Des câbles divulgués par WikiLeaks et repris par le quotidien The New-York Times révèlent quelques frasques de l’entourage du colonel Kadhafi.

    Seïf al-Islam, le fils que ce dernier destinait à sa succession, aurait payé à la chanteuse Mariah Carey la somme d’un million de dollars (728.000 euros) pour qu’elle vienne lui chanter quatre de ses tubes sur l’île de Saint Barthélémy, dans la mer des Caraïbes.

    Celui-ci aurait démenti ces allégations et pointé du doigt son frère Mouatassim, qui selon lui serait le «gros dépensier» de la famille. En 2008, il aurait en effet demandé à son père 1,8 milliards de dollars (1,3 milliards d’euros) pour constituer «sa propre milice». Tout ça pour faire comme son autre frère, Khamis, qui lui «commande un groupe de force spéciale qui lui sert d’unité de protection du régime», souligne WikiLeaks.

    Un autre câble de 2006 affirme que «tous les enfants de Kadhafi et ses proches sont censés toucher de gros revenus de la Compagnie nationale de pétrole et des autres filiales pétrolières».

    Selon le Financial Times, toute la famille est impliquée «dans les secteurs du gaz, du pétrole, des télécommunications, des infrastructures, du secteur hôtelier, des médias et de la grande distribution».

    La fille de Kadhafi, Aisha, aurait de nombreux rapports avec «les secteurs de l’énergie et de la construction, ainsi que des intérêts financiers dans la clinique privée de St James à Tripoli».

    Mohammed, l’aîné, contrôle la Poste et les télécommunications libyennes, ainsi qu’Internet.

    Saadi, le troisième fils, est ancien joueur de football professionnel. Il semble «très occupé par son équipe de foot, the Olympic Committee, et sa carrière militaire». Le câble ajoute qu’il utilise parfois «les troupes sous ses ordres pour faire pression dans des affaires commerciales».

    Des observateurs locaux estiment que les «crasses» du clan Kadhafi sont suffisantes pour réaliser un «feuilleton télévisé».

    Un nouveau scandale a éclaté en 2009 avec la fête controversée du fils Hannibal à Saint Barth, où notamment Jay-z et Beyoncé étaient invités.

    Et Kadhafi père aime lui aussi se faire remarquer: un câble de 2010 le décrit comme un «hypocondriaque qui a peur de prendre l’avion au-dessus de la mer et jeûne souvent le lundi et le jeudi». Une «blonde plantureuse» l’accompagnerait dans tous ses déplacements, la doyenne de son «détachement d’infirmières ukrainiennes».

    Il serait en outre friand de courses hippiques et de flamenco et aurait même ajouté «roi de la Culture» sur la longue liste des titres officiels qu’il s’est auto-attribué.

    Preunez tous ca et multiliez-le par 10000 (nomres de barons algeriens et vous verrez que c’est utopique d’arriver a dementelez notre systeme.

    Alilou




    0
  • khaled
    27 février 2011 at 21 h 46 min -

    A la rédaction: Un article intéressant a publier:
    ———————————————————-
    انباء عن عرض الملك عبدالله 150 بليون دولار لشراء موقع فيسبوك والسعودية تنفي

    الرياض ـ ترددت انباء عن عرض سعودي لشراء موقع « فيسبوك »، ونشر موقع « داون وايرز »الأميركي على موقعه تقريرا يفيد أن الملك عبدالله بن عبد العزيز ملك المملكة العربية السعودية عرض علي مارك زوكربيرغ مؤسس « فيسبوك » مبلغ 150 مليار دولار لشراء الموقع بالكامل.
    وأوضح التقرير المنشور أن الملك عبد الله بن عبد العزيز قد اتجه لهذه الخطوة بعد أن ابدي انزعاجه الشديد من المظاهرات وانزعاجه من السماح بالصفحات التي تدعو إلى الثورات التي تحدث في المنطقة عبر « فيسبوك ».
    ولم يورد الموقع أي تقرير عن رد فعل زوكربيرغ تجاه هذا العرض المذكور والذي وصفه الموقع بالعرض المغري.

    وقال مصدر سعودي إن الأنباء التي ترددت عن عرض سعودي لشراء موقع « فيسبوك » لا أساس له من الصحة.

    وأشار مصدر، ليونايتد برس إنترناشونال، طالباً عدم الإشارة إلى اسمه، إلى أن المبلغ الذي أعلن، للصفقة المزعومة وهو 150 مليار دولار أميركي، « ضخم جدا ما يؤكد أن الخبر مكذوب ولا أساس له من الصحة ».
    وقال « ان مبلغ يعادل موازنة الدولة السعودية ».

    يشار إلى انه تم إطلاق شبكة رقمية غير ربحية دفاعًا عن الحرية. ودعت الشبكة التي أطلق عليها اسم Access Now إلى حملة « عدم مصادقة الطغاة والديكتاتوريين » لتشجيع « فيسبوك » على إعادة التفكير في سياسته.

    وأوضح موقع Access Now أنه لا بد من تهنئة وإدانة « فيسبوك » في الوقت نفسه، فمن ناحية استطاع لبموقع بناء منصة ثورية لتحفيز التغيير السياسي الذي اجتاح الشرق الأوسط « ولكنه على صعيد آخر أصبح كنزًا من المعلومات التي يقدمها للطغاة، حيث يتيح لهم من خلال هذه المعلومات تحديد وتعقب من يعارضون سياساتهم ».

    و »فيسبوك » موقع ويب للتواصل الاجتماعي يمكن الدخول إليه مجاناً وتديره شركة « فيسبوك » محدودة المسؤولية كملكية خاصة لها حيث بإمكان المستخدمين الانضمام إلى الشبكات التي تنظمها المدينة أو جهة العمل أو المدرسة أو الإقليم، من أجل الاتصال بالآخرين والتفاعل معهم. كذلك، يمكن للمستخدمين إضافة أصدقاء إلى قائمة أصدقائهم وإرسال الرسائل إليهم، وأيضًا تحديث ملفاتهم الشخصية وتعريف الأصدقاء بأنفسهم.

    وأسس زوكربيرج « فيسبوك » بالاشتراك مع رفيقيه في سكن جامعة هارفرد من داستين موسكوفيتز وكريس هيوز الذين تخصصوا في دراسة علوم الحاسوب.

    و »فيسبوك » هو رابع أكثر المواقع زيارة في السعودية، حسب تصنيف موقع « اليكسا ». وقد شهد الموقع كثيراً من الجدل في بدايته ولا يزال إلا أن الوتيرة خفت، خصوصاً من بعض الأشخاص والأعلام الذين يعتقدون بوجود مؤامرة تقف خلف إنشاء الموقع. ويعتقدون أنّه يهدد بشكل مباشر سلامة المجتمع والدين.

    وأصبح « فيسبوك » موقعاً مهماً للتواصل بالنسبة للسعوديين وهو ما يشرح سبب تصنيفه المرتفع. ومن خلال الموقع تمت الكثير من الحركات الاجتماعية الواعية والتي كان من أبرزها مجموعة  » الحرية لفؤاد » التي أنشأتها الكاتبة والقاصة هديل محمد الحضيف للمطالبة بالإفراج عن المدون فؤاد الفرحان إثر اعتقاله من قبل السلطات السعودية.

    كذلك نشأت مجموعة الحملة الشعبية للمساهمة في إنقاذ مدينة جدة، التي أسسها رياض الزهراني إثر أحداث فيضانات جدة لتكون المجموعة مقر عمليات للأعمال التطوعية في إنقاذ المتضررين من السيول التي داهمت جدة والتي التحق بها ما يزيد عن 45000 عضو خلال شهر.

    كما تم من خلال المجموعة تصعيد أثار الكارثة إعلامياً حيث بادر الأعضاء بتوثيق الحدث بالصور والفيديو وهو الأمر الذي سبب حرجاً لوكالة الأنباء السعودية التي نشرت خبراً عن الأمطار يخالف الحقيقة، وصفه لاحقاً وزير الإعلام والثقافة السعودي عبد العزيز خوجة في حوار له مع إحدى الصحف بـ »المستفز والممجوج ».

    وكسر موقع « فيسبوك » في السعودية الكثير من الحواجز بين المسؤولين والمواطنين حيث بادر وزير الثقافة والإعلام بإنشاء حساب خاص به، تلاه وزير العدل الدكتور محمد العيسى كما أن مجموعة كبيرة من أصحاب الرأي والفن والثقافة والرياضة ومشاهير آخرون في مجالات مختلفة يمتلكون حسابات خاصة بهم على الموقع ويتواصلون مع محبيهم مباشرة من خلاله.

    كما استفاد منه عدد كبير من الناشطين أخيرا لإعلان مطالبتهم بملكية دستورية وتحقيق إصلاحات جذرية بينها منح الحرية كاملة للإعلام وإطلاق سراح المعتقلين بدون محاكمة منذ سنوات والحد من الفساد المالي والإداري وغيرها من المطالب.

    Alquds Al-Arabi 27/02




    0
  • Rachid 16
    27 février 2011 at 22 h 04 min -

    Les références à Marianne et à ses journalistes sont aussi immondes que la figure de ce clown sanguinaire. La ligne éditorial de ce journal torchon, qui a lancé un certain sifaoui, a été un soutien sans faille à la politique génocidaire des janvieristes.

    D’ailleurs il est étonnant que les méthodes de Gueddafi suscitent leur condamnation, eux qui ont justifié celles utilisées contre le peuple algérien au nom des droits de l’homme « non barbus » pour reprendre une phrase chère à François Burgat.

    Marianne n’était pas aussi virulent lors des massacres de Ghaza de fin 2008, début 2009. D’ailleurs Gueddafi semble s’en inspirer.




    0
  • rak
    27 février 2011 at 23 h 04 min -

    salam, azul, bsr les ami(e)s

    Arretons de voir le mal partout dans les autres ( Marianne pour les uns, la france ou israel pour les autres, l’islam pour certains, les kabyles pour quelques uns, les arabes pour certains…etc..)afin de justifier la cause de nos malheurs en nous voilant la face pour eviter d’affronter sreinement notre triste realité.
    A mon humble avis chers amis, moi je dirai que le mal est en nous avant tout et selon moi il se manifeste par ses trois comportements « typiquement » Algerien :

    – notre ego demuseré qui fait que chancun d’entre nous crois detenir la verité, toute la verité, et se considere comme une republique a lui tout seul et qui fait que l’on sait meme pas se lire ou s’ecouter.

    – notre contamination par le syndrome de la « suspicionnite aigue » qui fait que nul n’a confiance en son prochain.

    – La propension a reagir de façon « epidermique » a n’importe quel evenement sans prendre le temps de la reflexion.

    mais bon tout n’est pas perdu,heureusement, nous sommes aussi capable de ca par exemple
    http://www.youtube.com/watch?v=nP1vfSKT_nE&feature=related
    bonne ecoute
    cordialement




    0
  • blue waves
    27 février 2011 at 23 h 13 min -

    @ Khaled

    il faut savoir differentier entre l’info et l’intox.. il suffit de lire la premiere ligne pour voir l’intox

    1. si l’arabie seoudite veut achter facebook, loffre ne serait pas fait par le roi en personne…. pourquoi le roi abdelah, 90 ans, acheterai facebook en persone? pourquoi il politise l’achat par son intervention directe? au fait, si larabie seoudite voulait acheter facebook pour le controler, meme le gouvernment saoudien resterai a lecart (pour ne pas mentionner le roi lui meme).. lachat serait fait, comme les achats des journaux arabes (dans les annees 80 et 90), par des milliadaires saoudiens proches de la famille saoud.. les saoudiens ne sont pas stupides.

    2. le prix est aussi invraisemblable.. est-ce tu as une idee c’est combien 150 milliards de dollars??! les saoudiens peuvent just bloquer ce site… mieu encore, au lieu dessayer deviter une revolution populaire chex eux en achentant facebook ils peuvent leviter plus efficacement en investissant la moitie de cette somme dans des services sociaux… lachat de facebook ne guarantirai pas la paix mais un grand porject marchal vers la population le ferai.

    3. les revolutions arabes nont rien avoir avec facebook et twitter.. but the west, as usual, tries to take credit of anything that happens in the world.

    4. la source de ton article, al-Quds al-Arabi, n’est pas credible… alors que son editeur abdel bari otwan, regulierement joue sur les emotions de la population arabe par ses intervention sur aljazeera, son journal tiens un autre language et avance dautre theses.. je ne sais pas pour qeul compte abdel bari atwan et son torchon travaillent, mais sadam hussain rahimahu allah avait raison dinterdir al-quds alarabi de lirak




    0
  • Ait Benali Boubekeur
    28 février 2011 at 1 h 21 min -

    A Rachid!
    Je ne pense pas qu’on lise le même hebdomadaire. Depuis quelques temps, je le lis souvent. Je peux te dire que sa ligne éditoriale est plutôt neutre. Cette semaine, à la une, on peut lire «Islam: pourquoi il faut refuser le débat Sarkozy.» Il y a également une analyse lucide de Elie Bernavi. Il faut signaler qu’il est lui aussi opposant au gouvernement de Benjamin Netanyahou.
    Concernant, le cas de l’Algérie, il est communément admis que le régime algérien, en sauvant ses intérêts, a obtenu des soutiens occidentaux en agitant le danger islamiste. Or, en Tunisie, en Égypte et en Libye, les dirigeants ne peuvent plus mentir. Car la révolution est menée par le peuple, sans qu’aucun parti ne réussisse à tirer le moindre profit pour soi. D’ailleurs, toute récupération du mouvement est vouée d’emblée à l’echec. Le cas du RCD, en Algérie, prouve que le peuple revendique quelque chose de plus profond que ce que peuvent faire les partis. Et Marianne, comme d’ailleurs tous les titres, soutient ces dynamiques.




    0
  • Alilou
    28 février 2011 at 1 h 23 min -

    Ils vont acheter fesselook et ils le ferment apres l’avoir acheté.
    Le gars va re-inventer un facelook et va encore le revendre aux seoudiens etc…pendant ce temps le peuple creve de faim…et ils pretendent etre des musulman alors que leur argent et petrol que ALLAH leur a donné sert seulement a maintenir leur hegemonie sur les musulmans je crois que l’enfer ne sera pas assez vaste pour manger tous ces mounafikines en barbichettes….
    HAMDOULI »ALLAH QUE LA MORT EXISTE




    0
  • AS
    28 février 2011 at 14 h 47 min -

    y a pas de face cahee de qui que ce soit … le pmonde sait exactment ce qu’il en est… pour preuve le sioniste Brzezinsky qui affirme hau et fort… ce sera plus difficile de manipuler les masses qui sont reveillees par l’internet notamment !!!!




    0
  • Hamma
    28 février 2011 at 14 h 57 min -

    A présent, ils peuvent acheter ce qu’ils veulent. Les masques sont tombés et les pantalons aussi. C’est la révolution « generation free » qui d’un seul mot d’ordre refuse qu’on lui dicte son destin. Cette génération a tout simplement envie de « s’éclater » et Zinotché, Pharaon honni Moubarak et Néron Kadhafi l’ont compris mais trop tard!
    Cette génération est au devant de la scéne mondiale et fait trés peur à tout le monde car elle contrecare la paix des gouvernants et oblige désormais l’Occident à revoir toute sa politique avec ses partenaires dans la région.

    Cette génération a passé le message au monde que plus rien ne sera comme avant.

    Notre Caligula national Bouteflicaille ne semble pas admettre tout celà.




    0
  • djamel
    28 février 2011 at 19 h 46 min -

    BONJOUR A TOUS,
    MES CHER COMPATRIOTES ET CEUX DU LQA.
    VOUS ETE AU COURANT DU DOUBLE JEUX DES AMERICAINS
    LE SENATEUR MC CAIN ET LE VIS PRESIDENT LIBERMAN LES
    ZIONISTES,VONT DONNER DES ARMES AU REBELLES LIBYEAN POUR ATTAQUER ELGADAFI,ET EN MEME TEMP SUPPORT AU PRO GEDAFI,ET VOIRE DE LOIN QU’EST CE QUI VA SE PASSER.
    VOIRE(DAILY TRLEGRAPH DU 28/02/2011).
    DANS LEUR AGENDA DE 2001 IL Y AVAIT 6 PAYS MUSULMANS DONT IL FAUT FAIRE UN SOULEVEMENT,(AGENDA DU GENERAL CLARK WILLIAMS)SONT LA LIBYE-LA SYRIE- SOUDAN-LIBAN- L’IRAK – IRAN)IL SONT REUSSI EN IRAK EN LIBAN ET AU SOUDAN QUI A ETAIT DIVISER ET MAINTENENT LA LIBYE VOUS ALLER VOIRE LA PROCHAINE VICTIME CA SERA LE SYRIE ET L’IRAN JE VOUS DEMANDE DE SUIVRE LES EVENEMENTS POLITIQUE ULTERIEREMENT.IL NE NOUS LACHERONS JAMAIS TANT QU’IL Y A DU PETROLE.ET EN PLUS POUR QUE LE MONDE MUSULMANS NE SE DEVELOPERA JAMAIS,ON EST CONDANNER DE RESTER TIER-MONDISTE.
    SALUTATIONS




    0
  • W A H I D
    1 mars 2011 at 0 h 31 min -
  • Djamila
    2 mars 2011 at 13 h 11 min -

    Le regime brutal de Kadhafi est le meme que celui de Ben Ali et de Moubarak ainsi que celui de Bouteflika qui refuse de laisser les Algeriens manifester sans violence et exprimer leur degout face a un pouvoir repressif et abusif car ils prennent leur peuple pour des esclaves qui n’ont pas le droit a la parole et les fouettent quand ils les derangent ou les critiquent. Toutes les administrations et les companies doivent fermer pour exprimer leur soutien aux etudiants pacifiques malmenes et tabasses par une armee de 20 a 30 000 policiers, tout une armee qui devrait se ranger dans le camps des etres integres qui aspirent a la liberte, a la paix, au respect, a une nouvelle, propre et sincere ouverture sur le monde, au developement des idees, aux inventions, a la modernisation du pays, a la proprete des quartiers et des rues, a l’egalite des chances au travail, a une habitation moderne. Ces policiers et membres du DRS sont assez nombreux pour asphyxier le nombre de manifestant. Tous les Algeriens qui revent d’une nouvelle et prospere Algerien doivent marcher ensemble, cote a cote pour eviter des effusions de sang, des morts et des blesses surtout pour eviter que le payes ne tombe dans le chaos. L’odieux Ben ali a laisse des centaines de morts derriere lui et Kadhafi n’a pas hesite a faire la guerre a son propre peuple tuant des milliers apres l’avoir voue a la misere et a la discrimination, apres avoir employe des milliers de travailleurs etrangers overpaid qui gagnaient $7000 a 15 000 dollars par mois pour le narguer et le inciter aux emeutes et aux rebellions. Il a pousse ses jeunes voues au chomage et a la misere, apres des massacres plus de 1600 prisoniers et apres avoir enterre vivants des opposants. Qui sait? Il est fort possible que Bouteflika et ses generaux notoires aient fait la meme chose avec les disparus. Leur atout repandre la peur et la terreur pour paralyser, asservir le peuple et le torturer sans merci, faire disparaitre des milliers sans laisser aucune trace, aucun indice. Ces tueurs- enfumeurs laches qui ont detruit et dilapide les biens sociaux et les enormes revenus qui s’adonnent au blanchiment d’argent dans presque tous les pays du monde et traitent le pays comme leur propre propriete privee, s’achetent les services de mercenaires et s’associant a d’autres malfaiteurs out for what they can get pour une tranche du gateau dore chez les poules aux oeufs d’or qui n’arretent pas de pondre des milliards chaque annee et dont ils s’accaparent sans retenue. Ils pensaiet que leurs maitres et complices leur permettraient l’immunite a jamais et se croyaient intouchables. Ceux-la meme qui les soutenaient pendant des decennies et fermaient l’oeil sur leurs deboires, sur leurs assassinats et attentats qu’ils commettaient et les mettaient sur le dos de citoyens completement et totalement innocents comme le pretendu assassin du president Boudiaf tout cela pour nous donner une mauvaise reputation, donnant des listes a l’occident de personnes a eliminer, a torturer, a assassiner et a tourmenter sans arret pour leurs bon plaisir et pour continuer a regner comme des bourreaux assoiffes de petro-dollars et surtout insatiables. Qu’attend le conseil de securite pour geler leurs butins? Celui de Bouteflika, de son frere, des clans d’Oujda and co, des deputes, des generaux tortionnaires, des membres et complices du regime, des 5000 milliardaires?
    Pour continuer la lutte contre la corruption tout Algerien digne de ce nom et integre doit refuser de se faire acheter car ces demons se serviront d’eux pour rester au pouvoir et ne se generont pas pour les massacrer plus tard ou laisser quelque sioniste criminel entrer au pays pour voler et de mutiler leurs enfants dans le but de vendre leurs reins, leur coeur, leurs poumons a des Isrealiens, a des Americans, a des Europeens a n’importe quel acheteur pour 100 000 dollars et s’enrichir sur le dos de nos jeunes ou meme adultes tous disparus dans des circonstances mysterieuses.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique