Édition du
27 July 2017

Boumerdès : Pagaille et bousculade devant le siège de la wilaya

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

El Watan le 28.02.11 | 14h07

Des centaines de citoyens ont été empêchés d’accéder ce lundi 28 février au siège de la wilaya de Boumerdès. Un important dispositif de sécurité a été mis en place dès le début de la matinée pour filtrer les citoyens venus des quatre coins de la wilaya pour se faire délivrer les documents administratifs dont ils ont besoins.

Certaines sources indiquent que cette décision a été prise dans le but d’éviter le scénario de la veille où l’on a fait état de dégâts, causés par les chômeurs de Bordj-Menaiel au niveau de la direction de l’Anem.

Mais cela n’a pas maqué de susciter l’indignation de nombreux autres citoyens qui qualifient la décision des autorités « d’injuste et d’arbitraire ». « De quel droit on ferme le siège de cette institution et nous laisser dehors sous la pluie. Le gouvernement a promis des postes d’emploi pour tout ceux qui en demandent et aujourd’hui on nous pénalise pour la simple raison qu’il y a des chômeurs qui sont venus réclamer leurs droits », déplore  un quadragénaire de Thénia.

Indignés, les chômeurs se sont mis à scander des slogans hostiles à l’administration locale, en menaçant de recourir à la rue.  « Ce sont eux (les responsables, ndlr) qui nous poussent à bloquer les rues.

On est venu ici à maintes reprises. On nous a promis de nous recruter depuis plus d’un mois, mais en vain. Aujourd’hui on a déduit qu’ils ne veulent plus de nous ici. Et ils nous disent indirectement ;  faites ce que vous voulez mais restez chez vous », dénoncent certains chômeurs.

Ramdane Koubabi

Nombre de lectures : 1238
PAS DE COMMENTAIRES

Congrès du Changement Démocratique