Édition du
30 March 2017

Algérie – pas de changement de régime ? [Photo]

Que d’initiatives pompées et puisées de la trésorerie de la Nation pour calmer les prémisses d’une révolte aspirant au changement de régime !


Nombre de lectures : 1417
3 Commentaires sur cet article
  • Abdul
    2 mars 2011 at 13 h 44 min -

    Il connait bien son peuple(du moins une bonne partie) !
    En théorie ,s’ils ne pillent plus que la moitie de ce qu’ils pillaient auparavant,ils pourront retarder l’échéance.
    La question est:De combien de temps?




    0
  • W A H I D
    2 mars 2011 at 14 h 30 min -

    LQA

    L’histoire du moins contemporaine du peuple Algérien, est une histoire de combats, de luttes, et aujourd’hui son silence, n’est nullement une résignation, ni une capitulation , ni une reddition, il observe ce qui se passe autour de lui, ce qui se passe dans la région, écoute regarde, zappe, surf, aveugle et non, sourd et non, patient oui et en face de lui un pouvoir autocratique et un système corrompu , corrupteur et kleptocrate, pour l’un dans laquelle la nature ne va certainement pas faire une exception et que dieu lui accorde sa miséricorde, le second doit impérativement être mise dans la poubelle sans essayer de le recycler par ce qu’il est contaminé par un Virus terrible, destructeur et le plutôt serait le mieux.

    Le peuple Algériens est lent a réagir et lorsqu’il réagis c’est toujours d’une extrême violence, nous souhaitons au maniacodépressif et au psychopathe de faire preuve pour la dernière fois de la bonne ruse et de faire le ménage avant leur départ pour une autre vie.

    Les plus déterminé, les plus dynamique, les plus jeunes parmi nos élites politiques dans l’opposition doivent imposer une extrême contrainte sur ce pouvoir et son système pour qui subissent le même sort que celui de la Tunisie, l’Égypte, la Libye et du Yémen.

    Le destin du peuple Algérien, ne peut être autre que de s’épanouir dans des valeurs saines, ce pouvoir HADA HABESS, KADIM, ce système est rouillé, l’alternative ne peut s’organiser autour des mouvements des années 1980, qu’ils soient berbères ou islamistes pour une simple raison tout petite ils ont ECHOUE dans un passe récent.

    Les nouveaux mouvement peinent a se constituer, malgré les milliers d’émeutes qui secouent le pays en permanence reliés une après l’autre et sur l’ensemble du pays, la faiblesse de l’opposition et de la société civile qui est jusqu’a présent incapable de se redéploier sur le terrain de la contestation pour pouvoir canaliser la colère des émeutiers en un mouvement politique organisé.

    Il est urgent de constituer une large coalition de l’opposition qui se doit bien organisée, pour que le changement de régime soit rapide et efficace, similaire a la Tunisie, l’Égypte, la Libye, et le Yémen.

    La CNCD doit continuer son combat pour élargir son champ d’action sur les multiples fronts des protestations (étudiants, chômeurs, travailleurs et de drainer l’ensemble des associations, corporations, syndicats, des organisations de masses), pour une société civile puissante, pour capitaliser les revendications sociales, pour en construire une revendication politique, step by step, sur l’ensembles des segments de la société et terrain de contestation, une fois ce corps constitue et organisé, sous une seule et unique coordination, forcement il canaliserait la colère en un mouvement politique qui serait relié par une coalition de l’opposition qui doit elle dessiner ces contours d’unification le plutôt serait le mieux.

    De jour en jour, vu l’immobilisme, l’incapacité des acteurs politiques des années de braises de redynamiser la politique en Algérie, a part les querelles entre autres , le fils du colonel avec Louisa, Belkhadem et Goudjil, Aboujera et Menacera, la tentative de détrôner le Zaim Ouyahia.

    Devant ce folklore des guignols de EL BOULIQUE, la jeunesse et le peuple observe, regardent, zappent, surfent, mettent en ligne sur le NET vidéos, commentaires, je vois venir une nouvelle élite politique qui va émerger pour occuper la scène politique tout au tard.

    J’encourage les jeunes de s’organiser hors ces carcans, ces figures figés par leur esprit contradicteur une élite politique corrompus, moche comme un pou, égoïstes, prétentieux et arrogants, et penser sérieusement a préparer leur destin.

    W A H I D




    0
  • khoukoum samy
    2 mars 2011 at 22 h 25 min -

    Bnsoir,

    Oui…Continuons le combat…Ce sont nos seuls moyens ! Dénonçons leur magouilles, leurs subterfuges de type « poudre aux yeux ». Jamais, le circuit de partage de l’info et d’images n’a été aussi productif et instantané dans une logique aussi révolutionnaire telle que nous la vivons aujourd’hui, depuis « l’éjection » de Ben Ali et Moubarek…
    Les réseaux sociaux, les forums, les sites à débats politiques franc et sincères entre compatriotes…et d’autres ami(e)s… en voici la nouvelle arme de destruction massive qui donne du « fil à retordre » aux experts de la propagande au service des régimes en voie de disparition inéluctable…!

    Cordialement.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique