Édition du
24 July 2017

Déclaration des étudiants de Bejaïa

Coordination locale des étudiants de Bejaïa (CLE)

Déclaration / appel n°01

Suite au mouvement de protestation des étudiant(e)s de l’université de Bejaïa, nous forces agissantes ; comités pédagogiques des différents départements, comités de cités et associations estudiantines, réunis le 24/02/2011 à la salle Mohamed HAROUN, nous nous sommes dotés d’un cadre de lutte rassembleur, appelé Coordination Locale des Etudiants de Bejaïa (C.L.E) pour faire face aux attaques répétées contre l’université publique.

Nous C.E.L de Bejaïa, considérant le décret présidentiel n°10-315, n’étant qu’une suite aux réformes visant à démanteler le caractère public de l’université. En effet l’instauration de la carte universitaire en 1989, la dissolution de l’office national de la recherche scientifique (ONRS), la précipitation de la mise à mort programmée de l’ancien système sans évaluation et sans concertation des acteurs concernés (étudiant(e)s, enseignant(e)s) ne va que dans la logique de dévalorisation des diplômes et la destruction du secteur public, qui ne sert qu’une classe dirigeante.

La réponse du conseil des ministres ne répond nullement aux attentes légitimes des étudiant(e)s et ne résolve aucunement la crise profonde de l’université algérienne, mais aggrave davantage la situation en confiant l’autorité pédagogique aux recteurs, nous réduisant, nous étudiant(e)s à des figurants spectateurs de la déchéance de notre avenir.

Des étudiant(e)s en sit-in devant le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique(MESRS), ont été dispersés par la force, bastonnés et passés à tabac, nous dénonçons cette réponse violente de la tutelle, qui n’est que sourde oreille, mépris et répression

Parce que notre avenir est dans notre unité, camarades étudiantes et étudiants, nous interpelons vos consciences afin de barrer la route à toutes manœuvres de la tutelle.

Ensemble pour une université de service public, gratuite, critique et de qualité !

CLE, Bejaia, le 27/02/2011

 

 

==============================================

Plate-forme de revendications*

 

 

  • Pour une gestion démocratique de l’université.
  • Tenue d’états généraux pour l’évaluation des deux systèmes.
  • Moratoire sur les réformes universitaires.
  • Le refus de la soumission de l’université au secteur économique (indépendance de l’université).
  • Reconnaissance du comité pédagogique comme seul représentant légitime des étudiants, et attribution des locaux à usage de bureaux.
  • Le maintien du système classique et du concours Magister avec plus de postes.
  • Accès au Master sans conditions.
  • Amélioration de l’encadrement sur les plans qualitatif et quantitatif.
  • La prise en charge des stages par l’université.
  • La construction d’un CHU pour les étudiants  en médecine.
  • La création des écoles Doctorales au niveau de chaque département.
  • Construction d’un centre culturel universitaire au niveau du campus Aboudaou.
  • Accès libre et gratuit à l’école d’enseignement intensif de langues (CEIL).

 

VIVE LA LUTTE, CAR SEULE LA LUTTE PAYE


Nombre de lectures : 1615
7 Commentaires sur cet article
  • amel
    2 mars 2011 at 21 h 05 min -

    LES DEUX ENFANTS de monsieur le ministre ont bénéficié de bourses d’études à l’étranger,et ce n’est pas une blague




    0
  • Alilou
    2 mars 2011 at 23 h 35 min -

    Apres les diplomes qui ne valent rien, le systeme educatif bidon, les debouchées inexistantes, le chomage ccrus, les immolations consecutives, les grevistes de la faim jusqu’a l’os et les rates de toutes et tous, les herragas qui ont fini comme sushi pour les poisson et on continue a aller a l’ecole, ca je ne comprends pas. mois a votre place et ca je le lance comme un defi a tous les scolarises algeriens, n’allez plus a l’ecole ca ne sert a rien dans ce pays ou l’echelle des valeures est inversee…ceux qui ont soit-disant reussi sont les cancres de nos classes d’avant….alors restez chez vous faite greve n’aller plus a l’ecole….




    0
  • abd el allah el muslim
    3 mars 2011 at 1 h 35 min -

    si ce n’était que cela!!!!!!!et le reste?




    0
  • Salah Bouzid
    3 mars 2011 at 4 h 48 min -

    Ajoutez la suppression du service national a vos revendications!




    0
  • benaicha
    3 mars 2011 at 16 h 34 min -

    ajoute tous se qui et possible comme le service militaire nous somme en force en dois etre en ataque pas en defance en a rien aperder parseque en a tous perdus en dois colabore avec tous les uni du paye lla li al istislam choukran mes frers




    0
  • Minijibalina
    3 mars 2011 at 18 h 52 min -

    «  »si ce n’était que cela!!!!!!!et le reste? » »… décret présidentiel n°10-315?
    Ah non! je ne suis pas d’accord, car l’Université est la clé du développement. Mais chez nous, c’est devenu le cercle ou convergent tous les vices. Il est temps que les jeunes reprennent le dessus dans cette société…munis de leurs livres . C’est déjà un bon début, il faut continuer à vous agiter, à changer les choses, et à exiger le meilleur, en matière de supports, de cadres de formation, de pédagogie, de profs, pas de demie mesure. ce secteur est plein de mafieux qui ont fait des diplômes et des bourses , une filière juteuse.L’étudiant doit redevenir ce qu’il a été , engagé , militant, conscient et à l’avant- garde.




    0
  • victime
    4 mars 2011 at 21 h 40 min -

    nous somme des victimes dans ce pauvre pays il veut pas se développé malheureusement alors les étudiants il faut pas reprendre les cours car apparemment vous savez que notre freres ils ont bastonné par la police a cause de leurs droit c’est grave alors on veut que notre avenir soit au milieu propager ou pas d’études merci!!!!!!!!!!




    0
  • Congrès du Changement Démocratique