Édition du
22 July 2017

La guerre des gangs fait rage

Les services de sécurité impuissants

La guerre des gangs fait rage

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

El Watan le 07.03.11

 

zoom | © Souhil B.

Des jeunes livrés à eux-mêmes. Recrudescence de…

Des gangs de quartier bénéficient de la complicité des services de sécurité. Au lieu de s’en débarrasser, la police en fait des alliés.»

Khaled, jeune quadragénaire de Oued Koriche, dénonce l’attitude des services de sécurité qui assistent sans intervenir aux batailles des gangs des quartiers de Beau-Fraisier et de Climat de France. «La police assiste souvent sans bouger aux batailles rangées entre les groupes qui viennent des quartiers voisins. Après le départ des habitants des bidonvilles de La Carrière, c’est au tour des jeunes de Beau-Fraisier de Climat de France de livrer bataille. Les autorités laissent faire les voyous qui terrorisent la population», tranche ce jeune informaticien qui travaille la journée dans une boîte à Bouzaréah. Les habitants des quartiers de Oued Koriche s’étonnent de la «mue» récente opérée par certains délinquants.

«Les voyous de quartier, qui utilisaient des canifs, se munissent d’armes de guerre. J’en ai vu certains avec des fusils. Oued Koriche n’a rien à envier aux favelas du Brésil. A terme, nous assisterons à des fusillades et les seules victimes seront toujours les gens honnêtes du quartier», prédit un habitant qui a pris attache avec la rédaction sans vouloir révéler son identité, «de crainte d’être agressé» s’il est reconnu. Un climat de terreur est imposé à la population du quartier qui a souffert durant des années des affres du terrorisme.
Le «couvre-feu» est imposé par des groupes qui se livrent bataille pratiquement chaque nuit. «A 21h, il n’y a plus âme qui vive. Les locaux sont fermés. Les habitations du quartier sont exiguës et les gens sont obligés de s’y calfeutrer. Les insultes proférées par des jeunes réunis en bas des immeubles sont notre lot quotidien», s’indigne-t-on.

Agressions à répétition…

Il ne passe pas un jour sans assister à des agressions à main armée. La semaine dernière, un crime s’est produit à Beau-Fraisier où un habitant, muni d’un fusil, a tué deux de ses voisins.
Les jeunes délinquants s’en prennent aux biens des privés, mais aussi à ceux de l’Etat. Un bus acquis par l’APC pour les sportifs a été détruit. Des voitures d’une fourrière ont été saccagées. «Oued Koriche est abandonné aux délinquants. Même les bidonvilles éradiqués repoussent sans que les services de la police et de l’APC ou de la wilaya déléguée n’interviennent. Les habitations ont été construites dans des espaces verts, les seuls endroits de divertissement de la population», relève-t-on à l’APC, impuissante à gérer cette situation.

La police dispose de moyens pour lutter contre la délinquance qui s’est instaurée depuis plus d’une année dans les quartiers populaires de Oued Koriche. «La police dispose d’une brigade, la BMPJ et d’une sûreté urbaine. La police, qui affirme ne pas disposer de moyens, pourrait toujours demander des renforts et investir les lieux. La population, abandonnée pieds et poings liés à des jeunes déjantés doit être rassurée. Les résidants vont se faire justice un jour si la police n’intervient pas. Mais n’est-ce pas le résultat souhaité par certaines parties ?», s’interrogent nos interlocuteurs.

Nadir Iddir

Nombre de lectures : 3067
10 Commentaires sur cet article
  • Sadek
    7 mars 2011 at 17 h 11 min -

    Nous savons tous que par le passé un certain banditisme isolé a toujours existé partout en Algérie et particulièrement dans les grandes villes. Mais ce type de banditisme organisé et fédéré en quartiers dévoué à empoisonner la vie des citoyens de certains quartiers d’Alger est un fait nouveau.

    En plus de la complaisance des services de l’insécurité, on constate que ce banditisme ne s’acharne que sur les quartiers populaires et est conscrit à ces localités loin des quartiers huppés où vit une partie de la nomenklatura. La localisation de ces descentes punitives et cette vendetta organisée me rappelle un peu les particularités des zones géographiques où le terrorisme des années noires sévissait.




    0
  • Mhamed
    7 mars 2011 at 18 h 48 min -

    Oui! exactement, c’est ce que recherchent certaine parties liées au grand business et a la corruption. faire régner la chaos pour laisser le champs libre a leurs trafics en tout genre et ce avec l’assentiment criminel de la mafia au pouvoir qui pourra continuer a piller le pays tranquillement alors que le peuple s’entretue!




    0
  • Hamma
    7 mars 2011 at 21 h 27 min -

    Le sport national préféré de notre flicaille c’est de taper sur la matière grise de notre société.

    Ces gangs ne datent pas d’aujourd’hui et leur identité n’est plus à faire. Ne nous étonnons pas de les voir pulluler dans nos quartiers et de faire leur loi. C’est aux habitants des quartiers de faire le grand ménage et à coup de batte s’il le faut. Nous l’avons fait dans le mien. Les instructions du ministère de l’intérieur et de la DGSN sont de ne pas intervenir dans les conflits entre bandes et entre supporters de clubs de foot ball. Et, tout comme notre concitoyen et moudjahid Gharbi Mohamed qui croupi en prison pour avoir défendu son honneur et celui de sa famille contre la barbarie, nous risquons, nous et pas ces gangs et ces voyous de nous retrouver en cage pour avoir défendu nos quartiers.




    0
  • Sami
    7 mars 2011 at 21 h 57 min -

    C’est un bras du regime pourri pour propager la pourriture et la corruption and faire planger la societe dans l’anarchie !! Le but a long terme c’est d’etouffer la societe et a cours termes lancer bcp de brouillard pour empêcher la bonne vision des composants actives de la societe !
    Le regime veut que la confrontation contre le regime soit interasocietal !!
    Ca commencer il y’a lontemps je me demande pourquoi le quotidien elwatan n’a pas soulever ca avant !!




    0
  • brahim
    7 mars 2011 at 23 h 41 min -

    les policiers sont eux meme des voyous !




    0
  • Fahed
    8 mars 2011 at 12 h 33 min -

    Il l’a dit monsieur le Harki du ministère de l’intérieur de l’administration putschiste d’Alger que l’état ne s’engagera que dans des batailles qu’elle est sûre de gagner.
    Alors vaut mieux s’attaquer aux marches pacifique, là au moins il y aura pas de canifs.
    VIVE LA REVOLUTION




    0
  • ALMIZANE
    8 mars 2011 at 13 h 38 min -

    Inutile de faire un dessin, tout le monde a enfin compris que ce pouvoir n’a de légitime que la ruse, la combine et les idées crasseuses. Rien ne justifie son maintien. C’est un véritable fléau ennemi public que le peuple Algérien a laissé progressivement se mettre en place jusqu’à l’étouffement de la moindre parcelle de liberté.
    Un cancer décidé à transformer notre pays en vase clos, champ d’expériences de la pire espèce. Le terrorisme c’est lui, le prétendu FIS égorgeur du peuple c’est lui, l’AQMI c’est toujours lui? Les pénuries de toutes sortes c’est lui qui les organise pour contraindre notre peuple à courir dans tout les sens jusqu’à oublier qu’il existe autre chose dans la vie que le calvaire de l’existence que sont : l’insécurité, la bureaucratie tatillonne, l’injustice, l’obscurantisme, la culture de la haine fruit de l’ignorance d’un peuple livré à tous les dangers.
    Des pratiques de voyous qui se généralisent aujourd’hui à toute la Société devenue le fantôme d’elle-même. Que reste t-il de notre pays pourtant destiné (compte tenu de ses richesses à tous points de vue) à être l’un des plus apte au développement.
    Tenu par des individus qui excellent en médiocrité, toutes les instances de l’Etat s’échinent à détruire la moindre espérance. Sans armée, l’armée est dirigée par une secte de vampires connue sous le nom de Cabinet Noire, sans Constitution, Le Président censé être le garant la piétine à tout instant avec une joie féroce. Sans police, la police équipé à grand frais est destinée non pas au maintien de l’ordre et à la sécurité des citoyens mais à mater toute velléité venant du peuple soumis à la Loi de la jungle. Sans Parlement, ou les parlementaires sont plutôt désignés qu’élus. Tout est sali, corrompu, vendu à l’encan.
    Perdu au cœur du monde Arabe et Africain, l’Algérie n’a fait que sombrer avec ses voisins dans une léthargie faite de désespérance et d’un fatalisme sans fond.
    Il lui appartient aujourd’hui à notre peuple au regard de ce monde qui bouge, qui aspire à la dignité et au bien être de saisir cette occasion pour prendre son courage à deux mains afin de briser les chaînes de la peur et connaître enfin la joie de la liberté.




    0
  • Ait Mohand Ouwidir
    8 mars 2011 at 16 h 09 min -

    Chers Frères et Chère Soeurs !

    Le DRS et le MALG du makhzane marocain ne pourront absolument rien faire contre l’UNITE sacrée de notre peuple !

    Ils pourront recourir à tous les stratagèmes sataniques et diaboliques ainsi qu’à tous les subterfuges il n’en demeure pas moins : QU’ILS NE POURRONT RIEN FAIRE TANT QUE NOUS RESTONS ET DEMEURONS UNIS ET UN SEUL PEUPLE
    !!!

    Ils auront ainsi beau créer des fitnas comme au M’zab entre nos frères Mozabite et les Ch’aâmbas : ILS NE POURRONT RIEN TANT QUE NOUS RESTERONS UNIS !!!
    Et la scène où ce ould je ne sais plus quoi faisant signer un papier (traité de paix !?) entre des ALGERIENS était vraiment abjecte !!! J’avais l’impression que c’était dans un pays du sud saharien… Congo, Biafra ou autre.

    Le fait d’insulter un homme du DRS par des voyous drogués par ce même DRS, traitant sadi de SALE KABYLE !!! Ne nous fera pas tomber dans le piège grossier et grotesque tendu par le DRS et le MALG marocain… NOUS RESTERONT TOUJOURS UNIS !!! Au grand dam du DRS et du MALG.

    Car comme on dit chez nous :

    ETKACHFAT BIKOUM AL BAZGA !!!

    ERRAHLOU !!!

    Et comme le disent si bien les Anglais :

    TOGETHER WE’RE STRONGER !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Tanmirth.




    0
  • espoir13
    8 mars 2011 at 18 h 12 min -

    je n’arrive pas a comprendre la cécité des algériens, mais bon dieu, jusqu’à quand nous allons finir de nous chamailler comme ça au lieu de se mettre d’accord sur un minimum de principe pour mieux affronter ce pouvoir barbare.




    0
  • houhou
    23 avril 2011 at 11 h 40 min -

    pour la police je leur donne raison de ne se mailler pas car ils confrontent le danger et ils arrêtent les voyous et puis se dernier bénéfice de la grasse par sollicité par le gouvernement à l’occasion d’une fête quelconque et le pauvre policier se retrouvé e face un danger de vengeance voilà pourquoi les policiers ne se mêlent pas




    0
  • Congrès du Changement Démocratique