Édition du
23 July 2017

Communiqué du Comité de femmes SNAPAP

Le Comité de femmes SNAPAP a tenu à célébrer le 08 Mars de façon extraordinaire et sous l’emblème « Le changement et la démocratie, s’est AUSSI le combat des femmes ».

 

L’ensemble des femmes présentes, venues de toutes les wilayates, ont témoigné de leurs ras le bol des souffrances vécues au quotidien et dans tous les domaines de la vie et particulièrement au milieu professionnel.

 

Toutes les femmes ont dénoncé les maltraitances de l’état par rapport à leurs situations socio-économique et notamment la santé, l’éducation, le filet social, le pré-emploi et les contractuels.

 

Les femmes; dans leurs interventions, ont exprime un besoin immédiat pour la création de comités de femmes au niveau local.

 

Le déni de l’état de tous les droits légitimes des travailleuses et travailleurs fait que la femme veut briser le mur de la peur.

Les masques sont tombés, et le vent du changement a soufflé.

 

Le comité de femmes SNAPAP s’est engagé à établir un travail de communication et de sensibilisation afin de sortir la femme travailleuse de son isolement. Le comité est sorti avec des recommandations telles qu’ :

1-    un service public de qualité,

2-    la violation des droits syndicaux,

3-    le travail précaire,

4-    l’égalité des chances pour les postes  de responsabilités,

5-    violence sur base des genres sur les lieux de travail,

6-    la discrimination des sexes,

 

La célébration du 8 Mars s’est conclue avec la décision d’œuvrer plus sur le terrain en rassemblement pour appeler a la réalisation de la plate forme de revendications qui bénéficiera a toute la société.

 

La Présidente du Comité

Yamina Meghraoui.


Nombre de lectures : 1408
5 Commentaires sur cet article
  • Fatma-zohra
    10 mars 2011 at 15 h 54 min -

    Bravo!C’est les femmes qui ont déclenché la Révolution de 1789 et abattu une dynastie vieille de 1000 ans.




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    10 mars 2011 at 23 h 49 min -

    Dommage que les femmes qui dorment dans les rues d’Algérie, et aux portes des Institutions, n’aient pas été associées à cette journée, elles AUSSI, elles sont des femmes.




    0
  • amel
    11 mars 2011 at 10 h 21 min -

    Remarque pertinente de monsieur Belmouhoub, j’ai l’impression ,en effet,qu’un opportunisme en cache un autre ,la mode est aux gesticulations ostentatoires pour se faire remarquer , je ne vous dis pas le cirque de club-des pins et du cénacle des « femelles  » hystériques qui ont commémoré le 8 mars , je trouve cela indécent pendant que des centaines de femmes (avec enfants) errent dans les rues de toutes nos villes
    festivals par-ci, commémorations par-là, et des budgets colossaux(avec marché de gré à gré) dans un pays de misère ,d’injustice et de corruption et ces centaines de femmes accourus pour un repas gargantuesque et une présence fantomatique d’un président indifférent à tout ce qui l’entoure et entoure son pays , désolée mais la commémoration du 8 mars est une honte madame la ministre et monsieur le président




    0
  • Sami FARES
    11 mars 2011 at 18 h 37 min -

    @ Amel : je partage parfaitement Votre point de vue, et Vous avez absolument raison de dir que la remarque de Monsieur BELMOUHOUB est pertinente. Ceci dit, je me pose la question pour savoir comment peut-on parler des droits de la femme quand les vrais problémes de celles-ci sont ignorés Qui se souci de cette multitude de femmes qui sont surexploitées et sous payées par les APC ou elles sont recrutées dans le cadre de l’emploi des jeunes (3000 DA par mois) sans oublier les harcelements multiformes qu’elles subissent. Non Monsieur BELMOUHOUB a souvent eu à dénoncer l’insensibilité de ces associations féministes, caractérisées par un esprit budgétivores à outrance. Quant à Madame la Ministre dont vous parlez, elle n’a pas le temps de s’occuper des problémes de la femme algérienne, elle est absorbée par la manne financière qu’elle dépense à tort et à travers, en gonflant bien sur les factures,




    0
  • HOUARI
    14 mars 2011 at 20 h 36 min -

    Ma mere est une femme , ma soeur en est une, je n’ai rien contre elles. l’Islam a liberé la femme depuis 14 siecles, cette religion lui a donné tous ses droits contrairement a ce que l’on veut nous faire avaler ces mouvements de femmes. Mais il faut faire attention de quelle femme parle t-on??????????????????????????.
    Si vous nous parlez des feministes Algeriennes qui se cachent derriere la democratie occidentale, derriere la liberté aveugle des femmes, personnellement je ne suis pas partie prenante car je n’en veux pas de cette mentalité. Le feminisme a fait ses preuves en occident .
    Vous voulez une idée generale de leur combat.
    En occident la femme a ateint toutes les libertés au point d’etre devenue un objet.
    En occident le feminisme a tellement eu de cotes d’ecoute qu’elle en est la principale source de l’eclatement de la cellule familliale (taux des divorces, creation du conjoint de fait, effacement du mariage legal, lesbiennisme, adultere legalisé….etc.
    SVP, faites attention n’embarquez n’importe ou, et surtout ne croyex pas n’importe qui, ne faites pas l’erreurs qu’on commmis les occidentaux, et qu’aujourd’hui ils en souffrent des consequences..
    Restons Algerien musulmans fier de notre religion et de notre culture.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique