Édition du
30 March 2017

Libye : pourquoi les Etats arabes n’interviennent pas

Nouvelobs.com

Plusieurs spécialistes décryptent pour Nouvelobs.com le rôle que tiennent les pays arabes dans la crise libyenne.

Tout laissait penser que le soutien de la Ligue arabe à l’imposition d’une zone d’exclusion aérienne pouvait changer la donne et favoriser une intervention militaire à but « humanitaire » de la communauté internationale en Libye. Ce soutien arabe devait offrir une légitimité aux forces occidentales leur évitant ainsi les reproches d‘ingérence et de vieux réflexes colonialistes. Cette initiative fut d’ailleurs rapidement saluée par les Etats-Unis, le Canada et l’Union européenne. Ce faire-valoir arabe devait être décisif. Finalement, cette hypothèse semble s’éloigner à grands pas, malgré ce qu’affirme Alain Juppé sur son blog mercredi 16 mars sur une « participation effective » de « plusieurs pays arabes » à une opération militaire en Libye. Comme les pays de l’Union européenne et les membres du Conseil de sécurité de l’Onu, la Ligue arabe discute, tergiverse, décide puis ne fait rien.

« La Ligue arabe est une coquille vide, elle a toujours été impuissante. Elle l’a prouvé pendant les crises au Liban et en Irak« , assène Vincent Geisser, chercheur à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (Iremam-CNRS). « La Ligue a pris une décision courageuse et nouvelle, même si elle sera sans effet », analyse de son côté Luis Martinez, spécialiste de la Libye et directeur scientifique au Centre de recherche sur l’Afrique et la Méditerranée (Ceram). Pourquoi alors la Ligue arabe a-t-elle soutenue les Occidentaux ? Simple pirouette diplomatique ?

La pression populaire

Les Etats arabes du Golfe, dominés par l’Arabie saoudite, avaient réaffirmé leur soutien au principe d’une zone d’exclusion aérienne tout en insistant sur la nécessité d’une caution de la Ligue arabe. Considérant que le régime du colonel Kadhafi était désormais « illégitime » en raison de la répression qu’il a mené, ils ont exhorté leurs pairs arabes à « prendre leurs responsabilités pour arrêter le bain de sang« . Amr Moussa, secrétaire générale de la Ligue arabe avait plaidé, lui aussi, pour une telle mesure, en souhaitant que la Ligue « joue un rôle » dans la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne. Alors qu’Européens et Américains accentuaient la pression sur le régime libyen, évoquant l’utilisation de « toutes les options » possibles, la Ligue arabe, malgré les réticences de pays « amis » de Kadhafi comme l’Algérie et la Syrie, s’est finalement ralliée à la position des Occidentaux. Peu prompte à donner des signes d’allégeances aux Européens et aux Américains, la Ligue arabe s’est montrée résignée face aux événements. Les raisons sont multiples.

La pression populaire, d’abord, a joué pour beaucoup. « Il y a dans les pays arabes une très grande solidarité avec le peuple libyen », explique Luis Martinez. « Il aurait été très difficile pour ces régimes de ne pas se montrer en convergence avec la rue, alors même que les chaînes arabes comme Al-Jazeera et Al-Arabiya diffusent en boucle les combats entre les insurgés et les forces loyales à Kadhafi. Ils auraient été accusés d’abandon par leur opinion publique. »

L’enjeu est encore plus fort en Egypte, où Amr Moussa s’est déclaré candidat à la prochaine présidentielle égyptienne. Sa double position lui laisse très peu de marges de manœuvre face à un peuple qui lui-même est passé par la révolte et qui pourrait lui en tenir rigueur. « Amr Moussa est un homme de compromis avec un bon CV diplomatique, mais il n’a pas non plus brillé par son soutien à la démocratie », rappelle Vincent Geisser. En se mettant ainsi dans une posture de solidarité, il espère gagner les faveurs de l’opinion publique égyptienne. Mais aussi gagner celles de la communauté internationale.

La caution démocratique

En effet, les révoltes des pays arabes ont attiré l’attention sur la nature des régimes autoritaires arabes. La politique de l’autruche ne fonctionne plus. Pour réhabiliter leurs images, les pays arabes n’ont pas d’autres choix que de faire preuve de bonne volonté. « La Ligue arabe joue un jeu de dupe. Sous la demande pressante de la France et de la Grande-Bretagne, la Ligue a accepté le principe d’une exclusion de la zone aérienne, tout en sachant que sauf surprise, une telle résolution ne sera pas votée au Conseil de sécurité de l’Onu en raison des réticentes traditionnelles de la Chine et de la Russie à l’ingérence. C’est une posture diplomatique », nuance Didier Billion, spécialiste du Moyen-Orient à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). « Finalement, c’est une déclaration à bon compte pour pas trop cher ».

Crainte d’une contagion

Vincent Geisser va plus loin. Il estime qu’en proposant quelques éléments de coopération, les pays arabes, eux-mêmes menacés d’insurrection, espèrent s’attirer la bienveillance de la communauté internationale concernant leurs propres manières de réprimer. « En fait, ils sacrifient la Libye, élément de toute évidence perturbateur au sein de la Ligue arabe, en donnant des gages à l’Union européenne et aux Etats-Unis. En adoptant une attitude conciliante et modérée vis-à-vis d’eux, ils espèrent ainsi pouvoir avoir les mains libres pour réprimer chez eux ». Pour le chercheur, l’entrée des chars saoudiens à Bahreïn pour aider le régime à rétablir l’ordre en est le parfait exemple. « Si des accords de coopération lient les deux pays, il n’en reste pas moins que cette action est une ingérence étrangère. Et pourtant, il n’y a eu aucune condamnation ferme de la communauté internationale ! Pour lui, l’Arabie saoudite mène clairement un double langage. « Les pays arabes forment un glacis défensif pour empêcher que la contestation ne s’étende aux pays du Golf », affirme-t-il.

Unité de façade

En prenant en compte toutes ces raisons qui poussent la Ligue arabe a affiché son soutien à une intervention militaire en Libye, il est difficile d’imaginer les pays arabes s’investir plus dans la résolution de la crise libyenne. Les réticences de l’Algérie et de la Syrie révèlent le faux consensus qui règne au sein de la Ligue qui n’a jamais vraiment su s’entendre. Selon Vincent Geisser « les pays de la Ligue se neutralisent entre eux avec des rôles bien définis. La Syrie apparaît comme le mauvais élève. Mais en fait tous les pays maintiennent le statu quo en interne ».

Si son pouvoir est de fait limité, la Ligue arabe a surtout servi de moyen de pression inutile pour tenter de renverser le régime de Kadhafi. « La France et la Grande-Bretagne ne sortent pas grandies de cette tentative de conciliation. Ils ont fait pression sur la Ligue arabe, mais rien n’est venu », regrette Didier Billion. « La Ligue arabe est faîte pour faire des déclarations, mais dès qu’il s’agit de passer aux travaux pratiques, il n’y a plus personne. C’est qu’ils ne veulent pas eux non plus se retrouver un jour sur le banc des accusés« , poursuit-il.

La position des pays arabes aura eu sans doute le mérite d’isoler le colonel Kadhafi dans la région. Mais pour Luis Martinez, il faut se méfier. « La Ligue arabe change de stratégie au gré de la conjoncture. La mémoire diplomatique et médiatique est très courte, on tourne la page rapidement. »

Sarah Diffalah – Nouvelobs.com


Nombre de lectures : 1058
18 Commentaires sur cet article
  • omar54
    16 mars 2011 at 19 h 01 min -

    Quoi de plus normal !Ils attendent l’ordre de l’empereur M’barek 1er et de son vizir boukemoune.Les dirigeants arabes ne sont puissants que pour réprimer leurs peuples,et la soit-disant Ligue Arabe ne sert absolument à rien.Depuis sa création,en 1945,elle n’a jamais résolu un seul problème.C’est un organisme de bras cassés et de retraités qui profitent de l’argent des peuples arabes.Quand à ce Amr Moussa,il gesticule et cogite pour une échéance plus importante , le sort de nos frères libyens il s’en fout « pharaoniquement ».




    0
  • Djamila
    16 mars 2011 at 19 h 19 min -

    Notre pouvoir, en mal de popularité , a une occasion inespérée pour regagner l’estime du peuple ,mobiliser ses troupes bien entrainées et bien armées pour porter secours au peuple libyen qui se fait exterminer par un fou furieux et sa descendance.Tous les peuples du monde le soutiendront,surtout les peuples arabes,les algériens en tête,les européens qui aimeraient en finir avec cet entêté et même les américains qui veulent d’un Maghreb serein ,les chinois et les russes ne peuvent bouger s’il y a une guerre courte.C’est stratégiquement très bénéfique pour notre pays.L’installation d’une guerre d’usure entre libyens aura des conséquences sérieuses pour notre pays.
    Une piste :reconnaitre le conseil provisoire libyen qui demandera l’aide de l’Algérie.NIF WA REBH.CHICHE.




    0
  • omar54
    16 mars 2011 at 20 h 02 min -

    …..Suite :Aucun pays arabe n’est puissant pour régler un problème aussi futile soit-il.Normalement,les problèmes arabes/musulmans doivent se régler entre arabes /musulmans,mais la faiblesse de ces pays a toujours laissé la porte ouverte aux puissances étrangères et leurs gesticulations politiques.Les 22 pays qui forment la ligue arabe sont des coquilles vides,chaque dirigeant bombe son torse devant son voisin,il fait le coq,menace,avertit,pointe du doigt,mais devient vite une poule mouillée devant l’occident.Les arabes (pas les peuples)sont fort dans la parlotte ,mais dans les faits ma kayene walou !
    Une remarque de taille :tous les peuples arabes sont solidaires,on a constaté ça à travers les évènements qui secouent le monde arabe,et c’est une bonne nouvelle.Les dictatures n’ont en pas pour longtemps,c’est une certitude.




    0
  • technique
    16 mars 2011 at 20 h 04 min -

    Vous parlez de ligue arabe, qui vous prendra au sérieux donc? C’est une ligue de laches à mon avis. Ce sont des vaux-riens à la face du monde, et ils ne bougeront pas le petit doigt, c’est sur.
    Finalement l’Algérie a bien fait de voter contre cette zône d’exclusion parcequ’elle sait qu’elle a à faire à une bande de laches.
    Qu’ont ils fait depuis 1945, rien, ils ne font que s’engraisser.
    Cordialement




    0
  • alkali
    16 mars 2011 at 21 h 20 min -

    Juste pour rappel, la ligue des a’rabes (les hypocrites comme les sites le Saint Coran) est morte un vendredi en 1990 lors du conflit d’Irak. Les membres de cette ligue ont même assisté à la salat al janaza ce jour là (prière du vendredi au Caire si j’ai bonne mémoire).
    N’est-il pas kofr qui implore les morts.
    Nota : je paraphrase le journaliste de l’horizon à l’époque Monsieur S’baa
    En histoire, le mot ligue désigne un regroupement d’individus autour d’un but politique commun.
    Maintenant prenez le mot se liguer
    Définition :

    se liguer (v.)
    Comploter, s’allier, se coaliser, se conjurer

    Comploter contre leur peuple
    Etc.




    0
  • samirh
    16 mars 2011 at 23 h 04 min -

    Quand on a des regime qui sont infeode a la volonte occidentale on a plus de ligue arabe. Cette ligue n’est qu’un syndicats de despote et de criminels soutenu par le sionisme international. Le jeu du pour et du contre que mene cette ligue est similaire a celui des pays europeens, faire semblant en laissant tout le loisir a kaddhafi de terminer le boulot et faire avorter la revolution arabe. Un avortement qui se fait conjointement a bahrein ou au yemen où on est passé à la force des armes pour faire reculer la population.




    0
  • Abdelkader DEHBI
    16 mars 2011 at 23 h 31 min -

    @ — Djamila :

    Vos pensées d’algérienne pleine de « Nif » vous font honneur; mais je crois qu’il va vous falloir remettre les pieds sur terre. Notre armée est aujourd’hui à peine capable de lancer quelques bombes sur les maquis dit « islamistes » ou de vous gâcher votre existence avec des « barrages sécuritaire » où on n’a jamais arrêté le moindre terroriste depuis près de 20 ans… A moins que nos journaux ne soient écrits avec de l’encre sympathique. Ayez donc pitié des 200 et quelques généraux qui ont d’autres préoccupations que les vôtres… En particulier chercher d’autres endroits que la Suisse pour planquer leur argent.

    @ — alkali :

    — Vous écrivez : «  »Juste pour rappel, la ligue des a’rabes (les hypocrites comme les cite le Saint Coran)… » »
    « الأعراب أشد كفرا ونفاقا » 97-التوبة »– Ce verset est trop souvent mal interprété et parfois brandi à dessein par les adversaires des arabes en tant qu’ethnie. Et cette erreur commune vient du fait que l’on confonde العرب(arabes)avec الأعراب(les non citadins, les bédoins). La traduction exacte de ce verset est : «  »les bédoins sont parmi les plus impies et les plus hypocrites » »

    Pour le reste, je suis tout à fait d’accord avec vous pour dire que la « Ligue Arabe » est totalement inféodée à l’Occident et que cette institution est appelée à disparaître purement et simplement, à l’issue des profonds bouleversements actuellement en cours dans nos régions arabo musulmanes.




    0
  • blue waves
    17 mars 2011 at 3 h 16 min -

    @ Alkali & Dhahbi

    en plus que la clarification apportee par Dhahbi, dans la meme soura, dieu evite la generalisation (et nous enseigne de l’eviter) en ajoutant:

    ومن الأعراب من يؤمن بالله واليوم الآخر ويتخذ ما ينفق قربات عند الله وصلوات الرسول ألا إنها قربة لهم سيدخلهم الله في رحمته إن الله غفور رحيم .




    0
  • amal1
    17 mars 2011 at 10 h 37 min -

    salam,
    La ligue des « khorotos » est à l’image de leurs régimes
    dictatoriaux! donc qu’attendre de nos bourreaux?! je vois qu’il y a trop de naifs!,maintenant quand ces régimes tomberons tous y compris les bédoins du golf, là ca sera du sérieux! mais jusque là rien à attendre!
    Quand je pense à la position de ce pouvoir dans cette crise je ne suis pas tellemment fière de ma nationalité!vis à vis du peuple Lybien frére j’ai honte car à part mes prières je ne peux rien faire d’autre, je prie seulement pour que la révolution réussisse et qu’elkadafi and co aille rejoindre zinochet et moufar’oun à la poubelle de l’histoire!




    0
  • Si Mahmoud
    17 mars 2011 at 12 h 09 min -

    @Djamila : Le regime algerien n’apporterajamais secoura qui que ce soit,il est interessé par ca survie, l’ecart est enorme entreles aspiration du peuple algerien et son pouvoir domageon dirais qu’on sort du neat pour etre a la treine des nation.




    0
  • slam
    17 mars 2011 at 13 h 09 min -

    Pendant que nos frères tunisiens ont réussi à se débarrasser du RCD de Ben Ali, nos frères libyens sont en train de souffrir le martyr sous les balles assassines du régime dictateur libyen.
    Le Colonel sanguinaire Mammar El Kaddafi est en train de préparer un génocide,il faut que la communauté africaine réagisse rapidement pour stopper cette escalade meurtrière.Le temps presse il ne faut plus tergiverser!Il faut une intervention musclée pour arrêter l’effusion de sang de nos frères libyens.
    Ne rien faire,c’est participer indirectement à la liquidation d’un peuple désarmé!Ce serait une lâcheté innommable! ! !




    0
  • HOUARI
    17 mars 2011 at 17 h 03 min -

    Tout simplement parce qu’il n’ya pas un pays Arabe souverain, donc il n’y a pas un pays Arabe qui ne depend pas de l’occident.
    Comme l’occident a savoir l’UE, le conseil de securité de l’ONU n’interviennent pas , les Arabes aussi ne peuvent rien faire car il faut d’abord laval de l’occident pour en decider.
    C’est simple comme BONJOUR.




    0
  • Farid1
    17 mars 2011 at 18 h 51 min -

    Et pourquoi ne se pose-t-on pas la question:
    « Pourquoi les pays arabes n’interviennent pas au Bahreïn ».




    0
  • Ait Mohand Ouwidir
    17 mars 2011 at 21 h 19 min -

    L’Algérie se DEVAIT d’intervenir dés le premier jour comme l’avait demandé l’un des deux pilotes de l’armée de l’air lybienne qui se sont posés avec leurs appareils à Malte !

    Hélas, il n’en fût rien ! Malheureusement…

    Mais ce refus de l’Algérie de nos despotes doit-il nous surprendre ? Que nenni !

    Un régime dictatorial comme le nôtre n’interviendra JAMAIS contre un autre régime dictatorial fut-il celui de KADAFOU… « solidarité » de groupe et de clan oblige !

    En tous les cas, cette attitude honteuse et éhontée du pouvoir dictatorial d’Alger n’est nullement la nôtre, ni encore moins celle du PEUPLE ALGERIEN qui se démarque TOTALEMENT de cette lâche trahison !

    Le peuple Algérien dans son entière totalité se solidarise PLEINEMENT d’avec le combat de ses frères REVOLUTIONNAIRES LYBIENS !!!

    Tanmirth.




    0
  • Djamila
    17 mars 2011 at 22 h 54 min -

    Certains responsables ergotent sans cesse sur le développement exceptionnel du pays durant cette dernière période et dans tous les domaines s’il vous plait,mais on ne trouve malheureusement pas , en ces moments douloureux,un seul sondage sérieux du peuple algérien , public ou privé , sur l’abominable crime actuel de Gueddafi.
    Exemple:Seriez vous prêt (e)à combattre avec les révolutionnaires libyens? Je suis convaincu que le résultat ,si le sondage est honnêtement fait ,dépassera largement les scores des dictateurs arabes.Wa bilissanik Adh3af el imane.




    0
  • Salah Bouzid
    18 mars 2011 at 3 h 40 min -

    Les dépenses militaires ne servent qu’aux vendeurs d’armements. Aucun pays arabe ne peut se défendre contre des offensives militaires de grande envergure. Il vaut mieux donc éconmiser cet argent et l’utiliser pour de meilleurs choses qui puissent améliorer le niveau de vie des gens: éducation, santé, habitat, agriculture, transport. C’est la leçon que nous devrons tirer de ce qui se passe en Libye.

    Nous devons faire la paix avec nos voisins marocains et freiner cette course à l’armement. Le problème du Sahara doit être régler en urgence. Un Grand Maghreb démocratique sera plus fort et plus uni. les peuples apprendront à mieux se connaitre si on leur donne leur liberté. Les échanges commerciaux augmenteront. Les Maghrébins pourront étudier, vendre, acheter, travailler et se déplacer en toute confiance de Casablanca au Caire. C’est ceci, l’utopie, le rêve Maghrebin qui s’étendra au Moyen-Orient, vers la Syrie, la Palestine, l’Arabie. C’est l’aspiration de tous les peuples arabes.




    0
  • zegdou
    19 mars 2011 at 11 h 53 min -

    La ligue arabe doit disparaitre a jamais,elle est d’aucune utilité pour les Pays arabe.La ligue arabe est entirement féodée a l’occident, elle est instrumentée pour donner du credit à ses conspirations contre tout Pays arabe qui n’est pas docil avec lui.




    0
  • kaddour
    19 mars 2011 at 13 h 20 min -

    De grâce, qu’on nous foute la paix avec les problèmes d’autres pays, que l’on s’occupe d’abord et avant tout du notre. Soyons un peu réalistes.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique