Édition du
26 July 2017

URGENT : Emeutes à Diar El Mahçoul (Alger)

Après le mouvement populaire de protestation qu’a connu le quartier d’El Madania, le quartier mitoyen de Diar El Mahçoul vient de connaitre depuis ce matin, un mouvement de protestation où des centaines de jeunes habitants de ce quartier vétuste ont dénoncé le retard à leur relogement, après les multiples promesses des autorités locales.

Dès 7h 30, la route nationale menant de Bir Mourad Raïs vers les Anassers était fermée à la circulation par la police au niveau du siège de l’APS. La circulation était déviée vers le quartier des Sources.

A partir de 9h, des dizaines de camions des brigades anti-émeutes prenaient position près du ministère de la santé et au bas du centre commercial Riadh El Feth. La route menant des Anassers vers Diar Es Saada, passant par Diar El Mahçoul était bloquée par les manifestants. Les tentatives d’ouverture de la route par les brigades anti-émeutes provoqueront des affrontements avec les jeunes manifestants.

A 16h la route était toujours bloquée et des dizaines de camions anti-émeutes stationnaient au bas de Riad El Feth.

(Correspondance locale 16h 15)


Nombre de lectures : 2338
20 Commentaires sur cet article
  • A.B
    16 mars 2011 at 18 h 58 min -

    ils auront des logements a bas prix…et aprés..est ce que une vie digne s’arréte juste dans un logement…ensuite pour la plus importante des revendiactions : des emplois, stable, bien payé, et surtout de vrais emplois…pas comme gardien, agent de sécurité, vendeur, chauffeur de bus, agent administration…ce sont des emplois non productifs, donc non assurés…et si tous les algériens feront ce genre d’emplois qui va produire les biens de consommation, ou bien on préfère la facilité, importations ce que les chinois fabriquent!!!!comme cela on épuisera vite vite les milliards de pétrodollars.




    0
  • hakimM
    16 mars 2011 at 20 h 48 min -

    C’est la hantise du régime, le retour des émeutes et des manifestations par-ci et par-la.
    Tous les ingrédients de sortie massive vers la rue sont la. Cependant, l’élite ne suite pas, elle est toujours en décalage par rapport aux événements.
    L’arrestation de la représentante des chômeurs montrent que le gouvernement a peur plus des chômeurs que des universitaires.
    Ou est donc la société civile pour encadrer et représenter et guider tout ce chaos. Ou sont les professeurs, les médecins, les enseignants, les ingénieurs, les techniciens,……




    0
  • SAID
    16 mars 2011 at 21 h 58 min -

    Ils sont à la CNCD qui organise chaque semaine des marches chahutées par les defenseurs de leurs quartiers achetés par les P/APC du systeme.
    Il faut savoir ce qu’on veut : Defendre le systeme ou se defendre. Là est la question.




    0
  • ali
    16 mars 2011 at 22 h 17 min -

    Ce que je comprend pas pourquoi toutes les nation se lèvent pour la dignite et le changement radical mais chez nous on se souleve seulement pour des intérêts immédiats(Sucre, l huile logement salaire…)le pouvoir est capable de calmer toutes contestations en faisant donnant donnant et le tour est joue hélas le peuple ne sait pas que être loge est un droit et pas un privilège donne par le pouvoir.




    0
  • Byla
    16 mars 2011 at 23 h 05 min -

    D’accord avec vous HakimM.
    On sent une volonté de chacun de créer l’étincelle…mais il faut pour cela de l’encadrement via une plateforme commune d’opposition…reste t-il des élites de confiance ayant le sens de l’intérêt général ?

    Le mouvement de masse pacifique est à l’évidence en mouvement.




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    16 mars 2011 at 23 h 06 min -

    Au debut des années 90 des algériens se sont soulevés, d’autres algériens sont allés jusqu’a organiser des marches dites alors « spontanées », Un Parti est arrivé à faire trembler le système pourri qui est dénoncé aujourd’hui, d’autres algériens s’étaient mis contre ce Parti, et on soutenu le pouvoir pourri au moment ou il vacillait, celui qu’il dénonce aujourd’hui. Une vérité immuable. Alors qui séme le vent récolte la tempète.




    0
  • rak
    16 mars 2011 at 23 h 49 min -

    Salam, azul, bsr les ami(e)s

    Meme ici sur ce forum de libre debat, certains « snipers » n’ont meme pas le courage de nommer leur chapelle qu’ils appellent pudiquement « un parti » gheyer chwiya benefsek sayidi kbel mathoues tgheyer lekhrin ya el mounadhel el hekouki EL HOR bien sur 😉
    Ama h’na seyasetna wadh’ha
    ni etat policier ni etat integriste, le droit d’avoir des droits, contre tout les « chevaliers de l’apocalypse » d’ou qu’ils viennent…. pour une ALgerie sociale et democratique ouverte sur le monde et le progrés, fiere de son passé confiante en l’avenir… etc… etc

    cordialement




    0
  • Moh
    17 mars 2011 at 1 h 23 min -

    Le slogan des révoltés de Diar el mahçoul est: »Nourid soukna batel ». La grande majorité des catégories professionnelles ont revendiqué ces derniers temps, uniquement des besoins matériels (exemple les gardes communaux qui ont demandé des salaires conséquents en criant « vive Bouteflika », d’autres manifestants ont réclamé la même chose en tenant à préciser « ahna khatina siyassa »comme si manifester est un acte apolitique)Ce phénomène est la conséquence de la marchandisation de la société et la politique de la PAIX MOYENNANT DU FRIC ,quelquefois mérité quelquefois immérité.Et c’est ça le secret de la pérennité de Bouteflika.Ceci va précipiter la faillite du système car un gouvernement quelque soit ses potentialités financières ne peut tenir longtemps car la force d’un pouvoir est de ne pas dire « oui » à tout le monde d’où la nécessité de dirigeants démocratiquement élus qui auront
    la légitimité nécessaire pour séparer la bonne graine de l’ivraie.
    En fin de compte,si beaucoup de révolutions ont commencé par le pain, notre société a été tellement déstructurée qu’elle mettra encore un certain temps pour revendiquer unanimement les libertés .




    0
  • rachid quebec
    17 mars 2011 at 1 h 51 min -

    il faut se revolter une fois pour toute et tout le peup-le doit se manifester pour nettoyer les institutions de la pourriture et pour ce faire il nous faut un changement radical (iskat inidam ) ce n est guere avec des emeutes ici et la qu on y arrive il faut etre solidaire pour revendiquer le changement.parce qu il n ya pas juste le logement qui nous manque tout les maux de la planete se trouvent en algerie et si vous voulez se liberer de cette mafia politico financiere estajibou lilkadere.




    0
  • Mohamed Nassim
    17 mars 2011 at 4 h 11 min -

    C’est vrai! les faux sociaux-democrates ont empeché l’instauration d’un etat integriste en 1992 et applaudi la deportation dans les camps de concentration du Sud d’autres Algeriens par contre vous avez supporte l’etat policier pendant 20 ans.




    0
  • Dudesert
    17 mars 2011 at 10 h 40 min -

    @ Nourredine BELMOUHOUB
    Toutes les vérités sont bonnes mais difficile à dire. Et l’une des vérités est que le parti qui était arrivé à faire trembler le système avait déjà réintégrer en sont sein tous les opportunistes et les éléments dangereux du système.
    Pourquoi continuer à cacher cette évidence.
    Nous voulons reconstruire l’Algérie sur des bases saines et solides.
    @ SAID
    Je suis tout a fait d’accord avec vous : Ou bien on veut engager le pays dans un processus devant aboutir à une gouvernance correcte ou bien on veut des logements et rien d’autres?
    A bon entendeurs salut




    0
  • Alilou
    17 mars 2011 at 11 h 59 min -

    Si on arrêtait de ressasser le passer peut-être qu’on finira par abolir la haine et la vengeance de nos cœurs.
    Secondo, a force de voir le diable partout on reste enchainé a nos démons intérieures,
    Tercio: les années 90 sont 21 ans en arrière, le monde a fait un bon en avant et nous avons fait un bond d’1 siècle en arrière.

    Quand je disais que les algériens n’étaient pas des tunisiens et ni des égyptiens et encore moins des libyens on m’a ri a la face…
    Si tu veux avoir ton huile, ton sucre, ton apart, une augmentation de salaire, un diplôme avec des examens faciles etc…manifeste…
    Les algériens ont compris que ça ne sert a rien de faire de la politique, de émanciper etc…pour avoir une bonne vie, mais de plonger la main dans la caisse et prendre sa part du butin….

    Tous des pourris….




    0
  • Afif
    17 mars 2011 at 13 h 37 min -

    @ Belmouhoub :

    Le parti dont vous parlez et que nous avons soutenu au début voulait le pouvoir à lui tout seul et ne voulait coopérer avec aucun parti fût-il islamiste ou nationaliste plus ancien que lui dans l’opposition. Et comme dit un proverbe bien de chez nous : « Elli Yabghiha Gaâ, Ikhlliha Gaâ (celui qui veut tout accaparer finira par tout perdre) ». Malheureusement, dans sa perte, il a entraîné tout le peuple avec lui et l’a fait reculer de plusieurs années en arrière.

    Si vous n’êtes pas convaincu et si vous estimez que je suis dans l’erreur, je vous serais reconnaissant de bien vouloir m’éclairer. Le peuple qui a contraint une puissance de l’OTAN à quitter son territoire ne peut être méprisé : s’il y a défaillance, il faut la chercher ailleurs.




    0
  • Ammisaid
    17 mars 2011 at 14 h 46 min -

    Demander à un voleur de restituer ce qu’il a volé est la moindre des choses. Tout ce que possède l’Algérie appartient au peuple. Qui peut dire le contraire. Celui ou celle qui obtenu quelque chose avec la sueur de son front et honnêtement n’a que le garder pour lui ou elle même. Le reste doit d’être partagé selon les besoins et les mérites des uns et des autres. Oui, il faut des logements, des livres, du sucre…pour tous et pour toutes et il faut aussi la liberté, la justice, la dignité…pour tous et pour toutes!
    Wa Allahou A3lam




    0
  • Rédaction LQA
    17 mars 2011 at 15 h 17 min -

    Alger : Les jeunes de « Diar El Mahçoul » font plier les autorités

    El Watan le 17.03.11 | 10h54

    Après deux jours d’émeutes et de violents affrontements entre les jeunes de la cité du « Diar El Mahçoul », située au niveau de la commune El-Madania, et les forces anti-émeutes, les autorités de la wilaya d’Alger ont fini par annoncer le recensement des familles nécessiteuses de cette cité vétuste et délabrée datant de l’époque coloniale. Cette opération de recensement, qui précède le relogement, interviendra le 5 avril prochain.

    C’est le wali délégué de Sidi M’Hamed qui a annoncé, mercredi soir, aux familles de « Diar El Mahçoul » que le recensement de toutes les familles qui revendiquent « depuis un certain temps leur relogement, aura lieu le 5 avril prochain », indique une dépêche de l’APS.

    Cette dépêche nous apprend, par ailleurs, qu’après « plus de deux heures de négociations qui se sont déroulées dans la salle du commissariat du centre des arts de Ryadh El Feth », les habitants de de la cité « Diar El Mahçoul » et le wali délégué de Sidi M’Hamed, se sont « convenu de constituer un groupe de représentants composé de deux personnes pour chaque bâtiment, afin d’assister la commission chargée du recensement des familles dans son travail ».

    Auparavant, le wali délégué avait suggéré à la trentaine de personnes ayant assisté à la réunion, de choisir soit « deux personnes qui représenteront toute la cité, soit deux personnes pour chacun des 19 bâtiments que compte le quartier pour être aux côtés des membres de la commission, une fois le travail commencé », explique à ce sujet l’APS.

    Cependant, en dépit des annonces faites par le wali délégéué de Sid M’hamed, les citoyens protestataires d’El-Madania ne sont pas complétement rassurés. Et pour cause, selon le wali délégué, le programme de relogement n’est pas encore prêt puisque les logements demeurent toujours « en voie de réalisation », a-t-il relevé. « Pour l’instant nous n’avons pas de quotas disponibles. Si ces derniers seront finalisés en 2011 vous serez logés, soit par tranche ou en totalité », a-t-il expliqué aux représentants des habitants de « Diar El Mahçoul ».

    Ces derniers n’ont pas caché leur ras-le-bol face à ces promesses sans lendemain et menacent d’entreprendre de nouvelles actions de protestation le 6 avril prochain si leurs revendications restent insatisfaites.

    Rappelons enfin que depuis mardi soir des jeunes de « Diar El Mahçoul », certains dans la rue et d’autres sur le toit d’un immeuble, ont jeté des pierres sur les forces anti-émeutes équipées de matraques, de casques et de boucliers. Mercredi matin, des centaines de jeunes de cette cité ont érigé des barricades sur la route qui descend au Ravin de la Femme sauvage.

    Ces jeunes n’avaient qu’une seule revendiction sur les lèvres : « Un appartement décent pour ne plus vivre dans un ghetto » !

    Abderrahmane Semmar




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    17 mars 2011 at 17 h 31 min -

    @ rak : D’abord je dois préciser que dans mon langage il n’y a pas de place ni pour les chapelles , ni pour les clans, ensuite Meme ici sur ce forum de libre debat, certains n’ose pas utiliser leur nom comme si cela les gene, à moins que chez ceux là qui aiment user de qualificatif tel que « chapelle » préférent parler derriére un isoloir comme cela se fait justement dans les chapelles.
    Quant à votre  » Ama h’na seyasetna wadh’ha  » Ya Rak maraka’ch etranger pour moi, bien au contraire. Syastkoum ouadha c’est sur, manger avec les loups et crier avec le berger, Siassa ouadha au point ou la chute nlibre estr visible. Alors ya Si Rak ai d’abord le courage de parler à visage découveret, ensuite, nous saurons qui est qui et qui vaut quoi.
    Pour finir les jeunes d’El Madaniaz et des autres quartiers populaires ne font plus confiance aux Partis politiques Algériens, ceux ci ont montré leurs faillites politiques, la preuve ils remplissent tout juste des salles de Cinéma.
    Pour finir j’ajouterais à Votre phrase : Ni etat policier ni etat integriste, ni état socialiste.

    @ Dudesert
    Je Vous remercie pour m’avoir appris que dans les autres partis ils n’y a que des Saints, et des personnes honnetes, mais dites moi alors pourquoi aujourd’hui les gens crient leur ras le bol, entrte Saints ne Vous est-il pas possible de Vous entendre ?
    Quel jugement Vous avez apportez.

    @ Si Afif
    l’armée à tiré en 1980 en Kabylie, en 1988 à Alger et ailleurs, ce n’est pas gentil de la part du Parti dissous d’avoir commis tous ces crimes et bien d’autres, comme la signature des Accord d’Evian qui ont autorisé la France coloniale de tester ses 13 bombes nucléaires, bactériologiques et chimiques dans le sahara, là ou le Pa




    0
  • rak
    17 mars 2011 at 20 h 56 min -

    Salam, azul, bsr les ami(e)s

    Oui Mr Belmouhoub je ne pourrai vous etre etranger car tout simplement nous frequentons tout les deux ce forum de LQA, de plus nous sommes compatriotes , je suppose que nous avons tout les deux mal en notre chere Algerie et c’est les seules raisons croyez moi.
    Avant toute chose, je tiens a vous dire que je n’ai aucune animosité personnelle avec vous car je ne vous connais pas tout simplement.
    En revanche les idées que vous distillez a travers vos ecrits me genent et qui sont:
    – votre allergie epidermique envers les autres partis d’opposition et plus paticulierement le FFS( est ce juste apres n’avoir pas ete recu par K Tabbou suite a votre demande?? c’est vous qui en vaez parlé dans l’un de vos ecrits ici sur LQA) en dehors du votre le FIS mais bon ca comme dirait l’autre « ca peut passer »
    – ce qui me gene le plus c’est votre conception selective de la defense des droits de l’homme, pour vous la violation de ces derniers en Algerie commence et s’arrete aux internés du sud meme-ci je comdamne tout autant que vous cet acte ignoble des années 90 sous l’ere Boudiaf ellah irehmou.
    pour finir je vous dirai que le parti tout juste capable de remplir une salle de cinema, a fait sortir plus d’un million d’Algeriens et Algeriennes dans les rues d’Alger pendant que le votre nous demande de  » nous appretter a changer d’habitudes vestimentaires… » faisant le jeu de leurs manipulateurs comploteurs et ouvrant la voie au chao dans lequel nous pataugeant depuis 20 ans!
    Ceci etant dit,sachez cher Mr que je suis quand meme ravi de vous compter parmi les defenseurs des droits de l’hommes et si vous me permettez un conseil c’est juste de vous dire d’elargir le cercle des victimes que vous defendez avec brio, ce dont je n’ai pas douté.
    PS: RAK c’est mes initiales (Rabah pour R ak pour les 2 premieres lettres de mon nom) et si j’ai choisi ce pseudo plutot que publier mon nom, c’est juste pour ne pas nuire a quiconque de ma famille en Algerie. quand a moi je vis plus en Algerie par choix personnel et de vie, je n’ai plus rien a craindre de quiconque Dieu Merci
    sans rancune aucune
    Cordialement




    0
  • clandestin
    18 mars 2011 at 7 h 37 min -

    Hadi hiya la gestion de la cité ta3 el khorda , fallait penser à la population de Diar el Mahcoul avant de construire juste à coté le Maqam Echahid et tout l argent englouti dans sa realisation et dans les poches des promoteurs à l epoque deja.




    0
  • Dudesert
    20 mars 2011 at 10 h 04 min -

    @ M.BELMOUHOUB
    Où est ce que vous avez lu dans mon précédent post que j’ai dit que dans les autres partis il n’y a ou avait que des saints?!!!




    0
  • OUARGLI
    20 mars 2011 at 21 h 46 min -

    les heritiers ouargli en a jamais beneficie
    dun logement si nos parents allah yarhehoum qui
    nous laisser leurs habitation construit en 1948
    avec leurs sueurs de leur front.
    si non en aurait etaient sdf ou est le role
    du maire de la commune d’el-madania normalement
    est au courant du resencement d’habitation vetuste
    chaque annee meme jai depose un dossier depuis
    2002 a l’aadl malgre l’avis favorable de la commission
    aucune suite en a jamais beneficie d’un logement
    depuis notre independance 1962 a ce jour pere
    de famille avec 04 enfants a charge.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique