Édition du
30 March 2017

Une justice aux ordres au service d'un pouvoir illègitime !!!

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

El Watan le 17.03.11 | 16h29 

Pour avoir distribué un appel du comité national des chômeurs pour un rassemblement pacifique, Dalila Touat, 35 ans et diplômée de magister en physique, a passé une nuit au commissariat central de Mostaganem ! Pis encore, jeudi, elle a été inculpée par le procureur général pour « incitation à un rassemblement illégal » et risque ainsi une année de prison ferme.

Elle a 35 ans et elle n’a jamais travaillé. Ses conditions de vie déplorables et la modestie de sa famille ne lui ont même pas permis de terminer son doctorat à l’université. Et pourtant, elle était une brillante étudiante. Si brillante qu’elle a réussi à décrocher haut la main son diplôme de magister.

Mais même avec ce diplôme, Dalila n’a jamais pu rêver de conquérir de nouveaux horizons. Et pour cause, le chômage dans sa localité, Mostaganem, bat des records et martyrise les jeunes. Révoltée contre cette vie de misère et ce destin injuste, Dalila s’engage pour défendre la cause des chômeurs. Mais cet engagement vient de bouleverser sa vie car les autorités viennent de décider de la punir pour son combat en faveur de la dignité des jeunes diplômés Algériens exclus d’un marché du travail régi entièrement par la corruption et le népotisme.

Mercredi, à 16 au moment elle se rendait au bureau de poste de Mostaganem, les policiers interpellent sans ménagement la jeune chômeuse : « c’est toi qui distribuais hier des tracts contre les autorités », s’écrient-ils. La jeune Dalila a beau essayé de se défendre en expliquant qu’il s’agit d’un appel provenant d’une organisation de la société civile, mais rien à faire, les policiers procèdent à son arrestation et l’embarquent au commissariat.

« Je les ai suppliés de me relâcher car jamais dans ma vie je n’ai fait quelque chose de grave pour mériter de passer la nuit au commissariat. Je leur ai dit que je ne militais pour aucun parti politique, mais je défendais la cause des chômeurs », confie-t-elle à elwatan.com, les larmes aux yeux. Sous le choc, Dalila n’arrive toujours pas à réaliser qu’on l’a accusée de « servir les projets politiques de certaines organisations qui cherchent à destabliser l’Algérie » !

« On m’a demandé si j’étais militante du parti de Said Sadi  ! On m’a interrogé pourquoi je voulais du mal à mon pays en appelant les jeunes à se révolter ! Mais, moi, je n’ai cherché qu’à informer les citoyens sur le rassemblement que nous allons tenir à Alger dimanche prochain. Est-ce un crime ? », se demande notre interlocutrice.

Jeudi matin, le cauchemar de Dalila Touat ne fait que commencer. Présentée devant le procureur général, elle va passer des heures durant dans un tribunal comme un vulgaire malfrat. Parce qu’elle a cherché à défendre son droit de travailler, Dalila Touat a été inculpée de deux chefs d’inculpation « pour incitation à la désobéissance et rassemblement illégal » ! Relâchée jeudi vers les coups de 15 H 00, Dalila Touat ne trouve toujours pas la force à se relever de cette épreuve après ce grave abus d’autorité. « Quelqu’un comprend-t-il le chômage et la pauvreté qui étouffent les jeunes dans ce pays ? » S’interroge-elle en pleurant comme pour dire que l’injustice vient de briser son amour pour l’Algérie.

Abderrahmane Semmar

Nombre de lectures : 1043
15 Commentaires sur cet article
  • Mascarade
    17 mars 2011 at 21 h 33 min -

    Le message est clair : meurt doucement en silence esclave…ou bien j’accélère ton sort misérable.

    Il y a quelque chose d’inhumain dans ces pratiques… qui font du mal (donc mal-éfique).
    Ces élites-parasites sont maléfique, satanique… femme, enfant, vieux, vieille, orphelin tout le monde y passe!




    0
  • Rédaction LQA
    17 mars 2011 at 21 h 44 min -

    SNAPAP
    Comité des femmes

    Bureau national
    23 rue boualem zeriat Belfort
    El-Harrach ALGER
    Télé Fax: 021 52 03 72
    Por 0550451797
    Email :Snapap_snata.com
    http://www.maisondessyndicats-dz.com

    Communiqué

    Le comite de femmes SNAPAP dénonce vivement et énergiquement l’arrestation de Touat Dalila, membre du comité local des chômeurs de Mostaganem, au moment ou elle mobilisait les chômeurs et les travailleurs précaires pour le rassemblement du 20 Mars 2011 à Alger.

    Le pouvoir toujours fidele à ses méthodes d’intimidation et de répression a encore une fois démontré son opposition à la démocratie et son obstination à fermer toutes les voies pacifiques aux mouvements de changements en Algérie.

    Le pouvoir encore une fois démontré que ses déclarations et discours sont des leurres et des mensonges.

    Le comité de femmes appelle à un rassemblement national pour exiger la libération de Touat Dalila membre du comité des chômeurs doublement pénalisée par sa situation sociale alors qu’elle est diplômée, magister en physique et son arrestation est injuste et arbitraire.

    La Présidente

    Yamina Meghraoui




    0
  • amel
    17 mars 2011 at 22 h 30 min -

    Que vaut l’acte de Dalila ,citoyenne algérienne par rapport à celui de Chakib Khalil ,citoyen américain
    peut-être que si Dalila avait juré de servir les USA ,rien que les USA, elle n’aurait pas été inquiétée par une police et une justice aussi zélée
    un magister en physique ! quel drame pour un pays sous-dévéloppé!




    0
  • Moh
    17 mars 2011 at 23 h 33 min -

    Les Romanov ,la crème des aristocrates européens à leur époque , une dynastie prestigieuse qui a régné avec beaucoup de gloire pendant 3 siècles sur la Russie, a disparu brutalement en 1917.
    Une des raisons de sa chute est l’affolement devant les opposants.La peur est mauvaise conseillère.A la lumière de l’affaire anodine de DALILA, il me semble que certaines franges du pouvoir montre des signes évidents d’affolement dont la raison principale houwa edjahl..Yaamalou adjahilou finafsihi ma ya3malou el 3adouwou fi 3adouwihi…




    0
  • nouffel
    18 mars 2011 at 0 h 32 min -

    a défaut d édifier une justice indépendante ce système pourri consacre et renforce davantage la justice des pauvres.




    0
  • brahim
    18 mars 2011 at 0 h 38 min -

    les voyous et ignorants du general hamel arretent dalila magister en physique yakhi blled…




    0
  • jeha
    18 mars 2011 at 10 h 29 min -

    Bonjour,

    Je propose que chaque citoyen objet de HOGRA donne publiquement les noms des zélés qui le lui ont fait subir. comme ça, demain ils rendront des comptes au peuple. la peur doit changer de camp !!!




    0
  • Hamma
    18 mars 2011 at 14 h 15 min -

    « Le képi déforme la tête ».(Maurice Druon)

    Ils n’ont aucune once de dignité et ça s’appelle des Hommes. Qu’ils s’opposent à la démocratie soit, mais qu’ils le fassent à armes égales. Radjel b’radjel!




    0
  • Révolution
    18 mars 2011 at 19 h 53 min -

    leve toi peuple ne te laisse pas ecraser si ce n’etait pas dalila ça serait toi




    0
  • salem
    18 mars 2011 at 22 h 58 min -

    que se passe il en algerie ,y a t il plus d’hommes pour que les femmes distribuent des tracts?Que pense farouk ksentini de cette arrestation arbitraire et digne d’un état voyou?Est il normal qu’une femme soit jetée en prison pour avoir distribuer un papier? La chute du drs et de bouteflika est plus que nécéssaire pour le salut de l’algerie.




    0
  • Hamza
    18 mars 2011 at 23 h 42 min -

    Peut-être que Dalila serait notre ElBouazizi.Qui sait?




    0
  • liane sorya
    19 mars 2011 at 23 h 28 min -

    va falloir trouver la solution pour aider dalila à s’en sortir.il y a beaucoup comme dalila car l’injustice est là toujours là rien ne change, au contraire. par simple curiosité c’est qui ce procureur qui ne sait pas faire la part des choses et qui est prêt à sacrifier la vie d’une jeune femme cadre.et ils parlent de rcd c’est n’importe quoi,le rcd existe depuis 20 ans et ses adhérents n’ont aucun problème.çà s’appelle de la persécution,de l’abus de pouvoir ,de la hogra exercés par les commis de l’état. REAGISSONS MAIS TOUJOURS POUR LE BIEN DE L’ALGERIE




    0
  • Djamila
    21 mars 2011 at 8 h 20 min -

    Il faut signer une petition de millions de femmes et d’hommes pour liberer Dalila sans delai et surtout continuer a eveiller les consciences de la communaute internationale sur les deboires du regimes et ses constantes attaques contre les fiers citoyens et citoyennes Algeriennes. Reporter cet incident dans tous les journaux et dans Algeria Watch et Amnesty International, u tube et twitter. Demander a toutes nos communautes a l’etranger de manifester pour sa liberte immediate. Il n’est pas question de continuer a vivre sous le joug de ces imposteurs/oppresseurs et les membres de leurs clans a la tete du pays qui ont deja commis plusieurs crimes contre l’humanity, notre societe dans et hors du pays, qui vivent et respirent le nepostisme et ont installe une criminelle de la frontiere marocaine et amie des mafieux a la tete de notre justice qui devrait recuperer les milliards de dollars voles et deposes ailleurs dans des banques etrangers et le butin en or et en diamants deposes en Swisse par des generaux et juger les plus grands pilleurs du pays et du monde au lieu de sacrifier nos jeunes et brilliantes etudiantes diplomees et sans travail pour se debarrasser de nos dignes citoyennes et citoyens. Il ne faut pas les laisser ces laches gagner cette partie car ils sont en ce moment desesperes voyant que leurs complices et dictateurs Arabes comme eux-memes que se prenaient pour des intouchables ont ete finalement laches par l’Occident.




    0
  • HAMMANA
    4 avril 2011 at 0 h 35 min -

    Il est du devoir de tout un chacun de soutenir ne serait-ce que moralement DALILA Touat notamment le FCN qui doit inscrire son cas parmi les dossiers à soumettre aux nations-unies car elle est en train de payer pour nous tous surtout s’agissant d’une femme que nos traditions musulmanes veulent qu’elle ne doit passer de nuits que chez-elle quelque soit le chef d’inculpation.
    Le collectif des avocats doit se porter volontaire pour prendre bénévolement sa défense puisqu’elle vient d’etre déférée devant le tribunal et c’est le moins qu’ils doivent faire pour elle.Autrement,ce serait une lacheté de la part d’un peuple qui mériterait, le cas échéant, ce qui lui arrive.C’est justement par là que le premier pas vers le changement doit avoir lieu.




    0
  • HAMMANA
    4 avril 2011 at 0 h 45 min -

    A DJAMILA

    Je suis de votre avis.C’est pourquoi,je demande à l’administration du site de prévoir une liste de souscriptions à cet effet afin de donner plus d’audience au cas de DALILA Touat qui ne doit jamais se se,tir seule car il y va de notre avenir et celui de nos enfants et montrer aux autorités qu’on ne dispose pas de l’honneur ni de l’intégrité physique d’une femme de cette façon et qu’il y a des limites qu’il ne faut pas dépasser.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique