Édition du
29 March 2017

Libye: La résolution du Conseil de Sécurité a été votée. Et la suite ?

Le vote a eu lieu dans la nuit du jeudi à vendredi. 10 voix pour un cinq abstentions. La résolution porte le nom de « no fly zone »(Zone d’exclusion aérienne)
La résolution a préconisé par ailleurs, aux états membres de prendre « toutes les mesures nécessaires » dans le seul but de préserver la sécurité des civils, contre les attaques des milices de Kadhafi.
L’intrusion terrestre n’est vraisemblablement pas envisagée.
Deux, ou quatre pays arabes seront associés au dispositif. Le choix leur sera laissé de participer militairement ou financièrement à l’opération.
Il semble, selon des informations qui ont circulé dès le vote, que la France pourrait opter pour des frappes aériennes contre des positions militaires de Kadhafi.
Il serait même envisager, par la France, de lancer des raids ciblés contre le quartier général des Kadhafi à Bab El Azizia, dans les environs de Tripoli.

Néanmoins, il semble que le Conseil de Sécurité a « oublié » d’étudier le cas de Tripoli, la capitale libyenne. Cette ville, dont Kadhafi a vite compris qu’elle était la clé de sa survie, a été fortement investie par des escadrons de la mort, qui y ont enlevé et exécuté des centaines de jeunes, considérés comme meneurs potentiels. La ville, toute entière, est quadrillée de milliers de mercenaires, qui y sèment la terreur, obligeant les habitants à se terrer. Les tripolitains qui sortent de chez-eux ne sont même pas assurés de rentrer chez-eux, même lorsqu’ils ne font que quelques pas, pour tenter de s’approvisionner. La prière du Vendredi est massivement délaissée, et les mosquées sont désertées. Le réseau internet n’y fonctionne pas, et le téléphone n’est utilisable que dans certains quartiers.

Curieusement, Al Djazeera, très présente dans ces évènements libyens, ne rapporte presque rien de cette atroce situation, qui pourrait se révéler catastrophique, eu égard au nombre de victimes, et de la terreur qui y règne. D’autres régions et villes de Libye, comme Masserata, ont subi le même traitement, et déplorent des carnages, des enlèvements, et des viols.

Le Conseil de Sécurité n’y a pas fait la moindre allusion. Les frappes aériennes ne seront pas d’un grand secours pour ces populations. A plus forte raison que les troupes de Kadhafi vont s’installer au milieu des villes, en usant des populations comme de boucliers.
La solution ne pourra donc venir que des révolutionnaires libyens de l’Ouest, qui devront libérer leurs compatriotes de l’Est. A la seule condition qu’ils soient dotés d’armes et d’équipements adéquats.

D.Benchenouf


Nombre de lectures : 1346
36 Commentaires sur cet article
  • marzouk
    18 mars 2011 at 14 h 47 min -

    cest la fin de kadafi le terminator,il a rater loccasion de se retirer dignement des le debut de la revolution,maintenant il va finir comme son ami sadam capturer dans un trou comme un rat,et je finis pour demander a bouteflika et ces criminels de sortir avant quils ne soit trop tard pour eux.




    0
  • Hamma
    18 mars 2011 at 15 h 08 min -

    @DB, les dernières informations font état d’un communiqué du ministre des AE Libyen pour l’arrêt immédiat de toutes les opérations militaires et de l’arrêt des combats. C’est la TV pro pouvoir qui l’annonce.

    Toute forme de communication reste impossible à établir avec les combattants, les témoins ou le Conseil de transition. Il est à craindre le pire pour la population à moins que la résolution 1973 de l’ONU est en phase d’exécution.

    Que cache cette information?




    0
  • omar54
    18 mars 2011 at 15 h 44 min -

    Le régime a reçu l’info 5/5,il vient de décréter un cessez-le feu!?!?!?!Ce qui implique qu’il y a une guerre contre la population.Le bahloul de tripoli avait,dans un énième discours,dit qu’il ne se passe rien en Libye,qu’il n’y a ni manifestation,ni aucune balle n’a été tirée,et juste après le vote il décréte un cessez-le-feu.Il fait dans son froc,ainsi que ses fils,ils ont joué aux rdjels face à leur population,et deviennent des poltrons et des poules mouillées face à leurs chouakers.Son dégénéré de fils avait déclaré,que Benghazi allait tomber dans 48 heures,c’est à dire au plus tard aujourd’hui, vendredi et maintenant ils nous annoncent un cessez-le-feu,c’est la politique des pleutres et des laches,qui répriment et avilissent leurs peuples quand ils se sentent puissants,mais en vérité ce ne sont que des couards ,des haggarines,djoubana,qui ont,pour leur propre sécurité,recruté des milliers de mercenaires.Ce guignol/bahloul se fait appeler : »guide de la révolution »,j’ai googlé ,fouiné dans le Larousse,dans pratiquement tous les sites appropriés et je n’ai trouvé aucun fait d’armes relatant sa soit-disant « révolution ».Il a juste,avec un bon paquet d’officiers,déposé un roi agé alors de plus de 80 ans,ni plus ni moins.Son long régne,il le doit surtout à ceux-là meme qui demandent sa tete,THE GAME IS OVER,ya bahloul trabless !




    0
  • brahim
    18 mars 2011 at 15 h 48 min -

    Vivement la chute de ce pourri de psychopathe.




    0
  • persifleur
    18 mars 2011 at 16 h 42 min -

    Habitué à des revirements spectaculaires Khadafi et sa smala meurtrière préfèrent se mettre à plat ventre pour éviter la destitution. Par le passé les USA lui ont limé brutalement les griffes et il est devenu un docile toutou prêt à tous les compromis. Mais le deux poids deux mesures des puissances occidentales n’est pas fait pour attiser le sentiment d’injustice que ressentent beaucoup de peuples devant leurs bourreaux adoubés par Obama, Sarkozy… et le conseil de sécurité.




    0
  • Hamma
    18 mars 2011 at 17 h 43 min -

    @Omar54, Il a une « révolution » à son actif, celle d’avoir assassiné ou fait exilé ses opposants, pendu en 1976 des étudiants et fait tuer en 1996 1200 prisonniers à Abou Salim en majorité africains.

    Pour information: Ce fou vient de prendre en otage 04 journalistes du New York Times. C’est le branle bas de combat au USA.

    Fraternellement.




    0
  • mac
    18 mars 2011 at 18 h 05 min -

    Rien que de voir Sarcouzi s´en mêler j´ai envie de supporter le dictateur.
    j´espère que l´opposition le remettras a sa place.




    0
  • farid1
    18 mars 2011 at 18 h 22 min -

    « La France va cibler ses bombardements ». ça me rapelle les bombardements chirurgicaux de Bush.
    Je me demande s’il y’a des gens qui croient vraiement que la France ou la Grande Bretagne ou « la communauté internationale » interviennent pour arreter « le bain de sang contre la population civile » comme ils disent.
    Avec leur intervention ciblée, ils vont tuer plus de civils que ce qu’à tuer Gueddafi.
    Je parie un Dinar que Halliburton, Chevron, BP, Total sont derriere tous ça.




    0
  • omar54
    18 mars 2011 at 20 h 27 min -

    @Hamma.
    Salam,ce qu’a fait ce criminel de guerre à ses opposants,et à ceux qui voulaient vivre dans la dignité dans leur pays,ne sera certainement pas impuni,l’ONU a averti que lui et ses acolytes seront traduits en justice.Pour ce qui est des 4 journalistes américains,la poule mouillée les a libéré,dés l’annonce du vote de la résolution,mais on croit savoir qu’un journaliste du New-york Times ait été tué,ce n’est pas confirmé.Toutes les communications ont été coupées,pas de téléphone,pas d’internet et ,d’après les infos ce sadique se cache dans un trou,comme un rat,d’où son intervention,surement pré-enregistrée,radiophonique.Lui qui parlait de djoudrénes,il va etre pris comme……….une souris.




    0
  • Adel
    18 mars 2011 at 20 h 35 min -

    A tous ceux qui sont très pointilleux lorsqu’il s’agit de purisme anti-impérialiste, je dis simplement ceci : mettez-vous à la place des Libyens. Si vous étiez Libyen en ce moment-même à Benghazi, Mesrata, Zwara, Zawiya, Zenten ou Tripoli, quel serait votre demande la plus urgente? Vous poseriez-vous toutes ces questions sur les intentions véritables des puissances occidentales et de la communauté internationale?

    Je travaille en Libye depuis quelques années et je connais un peu ce pays. Croyez-moi, il y a très peu de Libyens, en particulier parmi la jeunesse, qui soutiennent Kadhafi. S’il y avait réellement une liberté de manifester, vous verriez des millions de Libyens sortir dans les rues pour demander le départ de ce malade, de ses fils et tous les corrompus qui gravitent autour d’eux.

    Ce que les Libyens demandent aujourd’hui, c’est que le monde vienne à leur secours afin de les sauver de la folie sanguinaire de celui qui considère la Libye comme son bien personnel qu’il compte laisser à ses enfants. Kadhafi est la honte des Libyens et de tous les peuples du Monde Arabe. Son heure est venue et rien ne pourra le sauver.

    Cessez vos jérémiades et regardez la vérité en face, car la même situation se reproduira peut-être en Algérie et vous serez bien heureux de trouver quelqu’un pour vous protéger de la folie barbares des généraux qui sont à l’origine de la mort de 200.000 de nos compatriotes et de la disparition de plusieurs dizaines de milliers d’autres, sans compter les souffrances de tous ceux qui ont survécu.

    Le choix aujourd’hui pour les peuples du Monde Arabe est clair : la dictature et l’humiliation ou la démocratie et la dignité. Les discours creux sur l’impérialisme et tout le reste ne servent qu’à créer la confusion et servent les régimes pourris. Les dirigeants des pays occidentaux n’ont pas d’états d’âme quand il s’agit de défendre leurs intérêts et nous savons cela depuis longtemps. Kadhafi, toupik et boutef n’ont jamais dérangé les compagnies pétrolières et si ces compagnies doivent continuer à pomper notre pétrole, alors nous préférons que cela se fasse sans les dictateurs et dans des États qui nous garantissent toutes les libertés dont jouissent les peuples des pays occidentaux eux-mêmes.

    Ceux qui se croient plus malins que les Libyens eux-mêmes et qui connaissent leurs intérêts mieux qu’eux devraient réviser leurs jugements. Dans un avenir très proche, le peuple libyen tournera définitivement la page des années noires de Kadhafi et commencera une nouvelle ère. Il ne permettra plus que des bouffons leur volent leur pays et les maintiennent dans un état d’asservissement et d’humiliation permanente.

    Et nous, que ferons-nous?




    0
  • Ait Mohand Ouwidir
    18 mars 2011 at 20 h 39 min -

    Et la suite…??? Mais c’est tout simple comme bonjour.

    Les E.U. et la GRANDE BRETAGNE VONT LUI RENTRER DEDANS, LUI METTRE LE GRAPIN DESSUS ET FINALEMENT LE JUGER AU TPI !

    AS SIMPLE AS THAT…

    Ou plutôt le faire juger par un Tribunal du Peuple LYBIEN !!! Rien que pour voir sa gueule… ETRE JUGE PAR LE PEUPLE QU’IL A TANT OPPRIME !!! Ce serait vraiment marrant que de voir ce dictator à deux sous pendu à une belle corde de chanvre…

    AU SUIVANT !!!

    Tanmirth.




    0
  • Mahmoud
    18 mars 2011 at 21 h 25 min -

    Pour ceux qui se font une haute opinion de Kadhafi sur d’autres sites qui traitent les algériens soutenant la révolution libyenne de «traitres et de vendus aux croisés»,
    lu quelque part : «le colonel Khadafi s’est fait une spécialité durant de nombreuses années de jouer un tortueux double jeu, au risque de se mettre à dos les deux camps à la fois. Il tenait un discours ultra-radical contre l’impérialisme états-unien et le sionisme, tout en servant souvent leurs intérêts, notamment en liquidant sur commande certains de leurs principaux opposants (par exemple, combattants palestiniens, l’Irano-Libanais Moussa Sadr ou le Soudanais Abdel Khaleq Mahjoub). Il n’a jamais entrepris aucune action contre Israël et s’est officiellement réconcilié avec Washington depuis 2003».




    0
  • Larbi Anti-DRS
    18 mars 2011 at 21 h 34 min -

    Kadafi est un type sans valeurs et sans honneurs. Il a fait en sorte que “son pays” va etre une proie a des puissances plus criminels que lui a savoir la France, les USA et tous les autres.
    Il aurait pu quite’ son role de guide de la decadence et vivre de ses milliards de dollars qu’il a voler sans etre inquiete’. Maintenant il va etre descendu comme un chien enrage’, lui et ses enfants.
    J’espere que la meme chose pour ceux qui ont cause’ la perte des 300 000 Algeriens et des millions de deplaces et des centaines de milliers d’exiles. Bien sur je suis contre que des criminels Francais et USA pietine le sol de l’Algerie.
    Pour les rois d’Arabie, Koweite, Qatar et tous les autres la meilleur solution est que les penseurs et savants musulmans déclarent que le royauté est un Haram, illicit, et que vivre sous le royalisme est un Chirq, une croyance a autre chose avec Allah.




    0
  • Afif
    18 mars 2011 at 23 h 52 min -

    بسم الله الرحمان الرحيم

    Pendant que certains ergotent sur l’impérialisme, tout en oubliant les palais avec piscine du « révolutionnaire » Khadafi et de ses roitelets d’enfants qui allaient hériter du pouvoir de leur père comme si la Lybie était leur propriété (à quel titre et sous quelle fonction officielle le fils de Khadafi s’adresse-t-il aux médias ? sinon come héritier du trône), je disais pendant ce temps, les peuples arabes et musulmans basculent en masse vers une amitié avec leurs anciens colonisateurs et vouent aux gémonies leurs alliés traditionnels qui étaient la Chine, la Russie et l’Inde.

    Si la question palestinienne est réglée démocratiquement sous forme d’un état unique multiconfessionnel, laïc et démocratique, tous les peuples musulmans basculeront vers une coopération politique et économique avec l’Europe. La crise de Lybie et ce printemps arabe sont un tournant historique dans les relations internationales.




    0
  • Djamel Eddine U
    19 mars 2011 at 1 h 24 min -

    Il ne serrait pas impossible que ce baggare de Kadafi serrait entrain de composer secrètement a la livraison de son pays a ses chwaker qu’il a servis depuis plus de 40 ans.
    Je me rappel des débuts des années 90’s ce que ma dit un haut officier de la gendarmerie a Blida: « qu’ils ne permettront jamais de -donner- le pays a ces barbus même s’ils doivent tuer 3 millions d’algériens et/ou même s’ils vendent le pays au américains, ils ne leur céderont jamais. »
    Des baggarine en gouvernance ne reculent devant rien




    0
  • brahimVotre nom…
    19 mars 2011 at 1 h 42 min -

    il est vrai que l’injustice règne sous tous les régimes arabes, il est vrai aussi que les régimes occidentaux ne viennent pas au secour des citoyens massacrés par leur dictateurs respectifs. si non pourquoi ne sont t ils pas venus lorsque les algériens se fesaient lincher par miliers pendant les années noires? pourquoi ne sont tils pas venus lorsque plus de 2000000 de citoyens sont décendus de kabilie pour réclamer justice et dignitée? pourqoi personne n’ jamais rien dit lorsque le pouvoir algérien tuait des jeunes innoçants qui revendiquaient juste de parler leur langue dans leur propre pays? non, ce n’est pas le massacre des siviles qui risque de faire dépenser aux occidentaux et aux amériquins de l’argent et probablement des vies humaines. c’est bien mieux que cela à leurs yeux, vous le devinez bien c’est bien le pétrole. je n’aime pas du tout kadafi, mais cela m’étonne fort que le changement sur lequel fantasme la plus part qui souhaite l’intervention étrangère en lybie soit dans l’intérêt des nos frères lybiens.




    0
  • Farid1
    19 mars 2011 at 10 h 12 min -

    Logiquement , On ne peut être avec les Occidentaux qui ont laissé Gaza se faire massacrer. On ne peut être avec ceux qui ont détruit l’Irak et vont détruire la Libye (et au suivant!).
    Méditons et cherchons qui notre véritable ennemi, ce n’est ni keddafi, ni bouteflika, ni Assad, ni Abdellah Salah..
    Nous savons tous que les Occidentaux s’en fichent completement des Libyens,comme ils s’en fichaient des enfants de Gaza, comme ils s’en fichaient des Algériens.

    Bush est un pion des dictateurs, Obama est un instrument des dictateurs, Zarkosy est un valet des dictateurs, Cameron est un sujet des dictateurs.
    Et à ceux qui croient à la « démocratie », vous pouvez en baver. Ces dictateurs cités plus haut nous feront une guerre sans merci , car eux memes ne croient pas à la Démocratie.
    On nous a bien lavé nos cerveaux…




    0
  • OrO
    19 mars 2011 at 10 h 43 min -

    @Adel
    Il est vrai que si on vivait sous les bombardements de Kadhafi,on serait probablement moins regardant sur les intentions de nos « sauveurs »,mais cela doit-il nous empêcher d’être suspiscieux à l’égard de l’interventionnisme très suspect d’un Sarkozy ou d’un Berlusconi qui,jusqu’à récemment,déroulaient le tapis rouge à ce même Kadhafi?
    Faut-il rappeler que le peuple irakien aussi était prêt à s’allier avec le diable pour qu’il le débarrasse de son dictateur Saddam Hussein?Mais qu’a-til eu en contrepartie?de nouveaux dirigeants tout aussi criminels que l’ex-dictateur et tout aussi corrompu avec en plus,la particularité d’être,contrairement à Saddam,totalement inféodés à des intérêts étrangers(américains ou iraniens).
    D’autre part,l’Histoire récente nous apprend qu’il est très facile d’entrer sous les fourches caudines du sinistre conseil de sécurité,mais qu’il est très difficile d’en sortir notamment son fameux « chapitre 7 » qui équivaut à une mise sous tutelle du pays en question.On l’a vu avec l’Irak qui y a été soumis à partir de 1990(après l’invasion du Koweit),mais qui n’arrive toujours pas à s’en dépêtrer vingt ans plus tard.On peut aussi citer le cas du Liban,ou une représentante de l’UE vient d’avertir sèchement le gouvernement libanais(censé être souverain!)que toute remise en question du tribunal international pour l’affaire Hariri et même tout arrêt du versement de sa quote-part du financement dudit tribunal entrainerait une réaction immédiate du conseil de sécurité.
    Oui nous souhaitons que le monde arabe soit débarrassé de tous ses dictateurs,mais il faut prendre garde à ce que le remède ne soit pas pire que le mal.




    0
  • Libye: La résolution du Conseil de Sécurité a été votée. Et la suite ? midipress
    19 mars 2011 at 11 h 11 min -

    […] A la seule condition qu’ils soient dotés d’armes et d’équipements adéquats.BD ici pour lire l’article depuis sa source. Cette entrée a été publiée dans algerie. Vous […]




    0
  • WAKE-UP
    19 mars 2011 at 12 h 47 min -

    Agression de la Libye: les Occidentaux n’ont jamais milité pour la liberté des peuples tiers.

    Les « soldats de la paix » de l’Occident accompagnés de quelques ravitailleurs arabo-musulmans de pacotilles et de décor sont sur le pied de guerre. Ils iront en Libye détruire l’aviation et le matériel militaire, mais le gouvernement fantoche et obséquieux à venir doit acquérir de nouveaux matériels de guerre. Les « soldats de la paix » iront détruire les infrastructures dont s’est dotée la Libye au prix d’énormes sacrifices, mais les préfets locaux à venir devront en reconstruire. Et qui sont ceux qui vont avoir les contrats pour la prétendue reconstruction? Les multinationales des pays envahisseurs. Comme en Irak et comme partout ailleurs. Ainsi, le profit sera double voire triple: détruire ce qu’on avait vendu, faire payer le reste de la facture si tout n’avait pas été réglé par l’ancien régime et reconstruire ce qu’on avait détruit. C’est aussi cela les affaires!

    Komla KPOGLI
    Samedi 19 Mars 2011
    http://www.alterinfo.net/Agression-de-la-Libye-les-Occidentaux-n-ont-jamais-milite-pour-la-liberte-des-peuples-tiers_a56433.html




    0
  • Ait Mohand Ouwidir
    19 mars 2011 at 13 h 12 min -

    Mon brave père m’a toujours appris une chose, parmi tant d’autres, dans la vie.

    QUE LORSQUE DANS UN CAGEOT DE TOMATE SE TROUVE UNE TOMATE POURRIE QUI RISQUE DE CONTAMINER – TOUT LE CAGEOT – EH BIEN… ON ENLEVE CETTE TOMATE POURRIE POUR SAUVER TOUT LE RESTANT DU CAGEOT.

    Alors moi, je dirais tout simplement que « j’accepte » que l’on nous ait « …BIEN LAVE NOS CERVEAUX… » mais je répondrais à celà que tout de même JE NE SUIS NULLEMENT ATTEINT D’UNE MALADIE AUTREMENT PLUS CHRONIQUE, INCURABLE ET PLUS DANGEREUSE ENCORE QUE LA MIENNE QUI EST TOUT SIMPLEMENT LA MALADIE DU SYNDROME DE STOCKHOLM que notre vénérable Docteur Salah SIDHOUM pourrait vous expliquer avec tous les termes scientifiques exactes et adéquats.

    Car il est vraiment abherrant de voir et d’accepter que quelqu’un nous frappe et nous martyrise notre vie durant ET DE L’ACCEPTER au seul motif parce que cette personne brute et indigne du respect humain EST NOTRE PROPRE FRERE !!!

    L’Algérien n’a jamais été partisan du principe que lorsqu’on le frappe sur une joue, IL TEND L’AUTRE JOUE !!!

    Le peuple Algérien, en l’état de LEGITIME DEFENSE où il se trouve présentement, et même depuis 62…!!! EST UN PEUPLE EN DANGER DE MORT CONSTANTE !

    Et comme tel, IL A NON SEULEMENT LE DROIT DE SE DEFENDRE MAIS – L’OBLIGATION VITALE DE SE DEFENDRE – FUT-IL CONTRE SON PROPRE FRERE !!!

    Aussi, et pour se faire, LE PEUPLE ALGERIEN s’alliera même AVEC LE DIABLE, s’il le faut, pour se libérer du joug de son « propre frère » y compris avec l’aide des puissances étrangères que sont les E.U. et la GRANDE BRETAGNE !!!

    Bien sûr, avec tous les risques que cela pourrait engendrer mais HOUMA WALA N’TOUMA !!!!!!!!

    Tanmirth.




    0
  • WAKE-UP
    19 mars 2011 at 13 h 56 min -

    Vers une partition de la Libye ?

    Publié le : vendredi 18 mars
    Auteur(s) : Bernard Lugan
    Mots-clés : international; Libye
    Source : afriquereelle

    Le président Sarkozy a reconnu comme représentant du « Peuple libyen » une coalition tribale de Cyrénaïque s’étant donné le nom de Conseil National de l’Opposition.

    Cette reconnaissance précipitée est particulièrement insolite. En serrant longuement et ostensiblement la main des membres de la délégation du CNO, et cela alors que les marches du palais de l’Elysée étaient encore chaudes des pas du colonel Kadhafi, le président de la République n’a en effet pas reconnu l’ « opposition libyenne », mais les seuls représentants des tribus insurgées de Cyrénaïque ce qui, convenons-en, n’est pas exactement la même chose…

    En écoutant BHL et non les spécialistes de la région, le président Sarkozy a donc involontairement redonné vie au plan Bevin-Sforza rejeté par les Nations Unies en 1949. Ce plan proposait la création de deux Etats, la Tripolitaine, qui dispose aujourd’hui de l’essentiel des réserves gazières, et la Cyrénaïque qui produit l’essentiel du pétrole. Voilà donc la première étape de ce plan oublié désormais réalisée avec la reconnaissance par la France, suivie par l’UE, du gouvernement insurrectionnel de Cyrénaïque. Plus important encore, Paris a annoncé l’envoi d’un ambassadeur à Benghazi, capitale de cette même Cyrénaïque…

    A l’heure où ces lignes sont écrites (13 mars 2011), et comme la coalition des tribus de Tripolitaine semble se maintenir autour du colonel Kadhafi dont les forces paraissent avoir repris l’offensive, deux Etats existent donc sur les ruines de la défunte Libye : la Cyrénaïque – provisoirement ? – aux mains des insurgés, et la Tripolitaine. C’est à partir de cette donnée qu’il convient d’analyser la situation, tout le reste n’étant une fois encore que stérile bavardage, vaine gesticulation et soumission à la dictature de l’émotionnel.

    Bernard Lugan
    http://afriquereelle.blogspot.com/




    0
  • RAMBO
    19 mars 2011 at 14 h 15 min -

    GOOD MORNING LYBIA !

    Face à la folie d’un Kadhafi ou d’un Gbagbo, le mot d’ordre n’est plus «US go home !», mais «Welcome home in Africa, frère Hussein Obama !».

    Un « heureux » précédent avec le fameux « good morning Vietnam! ». Tout semble si loin ! Mais, le peuple Vietnamien ne « profite »-t-il toujours pas des « bienfaits » de l’agent Orange ?!

    Sans oublier l’Irak, la  » merveilleuse tempête du désert », et le Son et Lumières du « Shock and Awe »(choc et effroi) de frère Georges Dabeulyou Bush; l’Afghanistan et la traque trépidante du furtif « homme des cavernes » Ben-laden .

    Et face à la folie des Talibans et de Saddam Hussein, le mot d’ordre n’était plus « US go home! » mais « welcome home in Afghanistan and in Irak, Mr Bush! ». Les peuples afghans et irakiens , à genoux et tête baissée, dégoulinant de reconnaissance vous saluent bien bas !.




    0
  • Nadjib Achour
    19 mars 2011 at 18 h 03 min -

    Salam

    Je vais me joindre aux quelques voix discordantes. Certes je suis d’accord avec la totalité des intervenants sur le personnage fantasque du colonel de cirque qui s’est illustré par le crime et le meurtre contre son propre peuple. Néanmoins je ne puis qu’être opposé aux bombardements de la libye par les occidentaux qui n’interviennent nullement pour les beaux yeux du peuple libyen mais bien pour ses ressources avec pour ambition de donner un magnifique coup d’arrêt aux révolutions dans le monde arabe.
    Car comme le disait Malek Bennabi, l’Idée fut corrompue par des ambitions politiciennes qui ont poussé les insurgés dans les bras de l’Occident et du sionisme.Il n’en fallait pas plus pour desservir un noble idéal, un noble objectif qui était de se débarrasser d’un Tyran.
    Cette intervention occidentale ouvre la voie à la recolonisation du Maghreb, pour les besoins et c’est une vérité de l’Impérialisme drapés sous des « idéaux humanitaires ». Mais ces idéaux humanitaires n’ont pas été de mise à Ghaza en 2008, au Bahreïn hier, et en Algérie en 1992.
    Néanmoins l’exemple d’El Gueddafi doit servir de leçons, il ne sert à rien de chercher la reconnaissance auprès des occidentaux, d’être un outil de leur politique. Ces derniers jettent à la poubelle quand ils le veulent d’anciens alliés et supplétifs.Là est la seule satisfaction.




    0
  • Adel
    19 mars 2011 at 19 h 31 min -

    @Oro

    Bonjour,

    Avant de trouver leur un remède ou solution, les maux et problèmes doivent d’abord être hiérarchisés par ordre de gravité et de priorité. Lorsqu’un individu souffre de plusieurs maladies graves qui risquent de l’emporter et qu’il a une hémorragie, il me semble qu’il faut en priorité arrêter l’hémorragie afin qu’il ne se vide pas de son sang.

    La priorité pour le peuple libyen aujourd’hui est d’empêcher Kadhafi, le fou sanguinaire, de l’écraser avec son armée privée. Le reste, ce peuple libyen lui-même y réfléchira une fois qu’il sera débarrassé de Kadhafi et il n’y a pas de raison de croire qu’il ne veillera pas à la sauvegarde de ses intérêts bien compris.

    Où sont les amis du peuple libyen dans le monde arabe et musulman? Qu’ont-ils fait pour l’aider et le protéger de la folie de Kadhafi? Rien.

    Pour ce qui est de l’Irak, la situation était complètement différente. Il n’y avait pas de soulèvement du peuple irakien contre Saddam. Saddam avait perdu la guerre contre les troupes occidentales. C’est lui qui a été la cause de la ruine de son pays. Il aurait pu agir avec plus de réalisme et de pragmatisme et éviter la guerre. Sa folie l’a conduit là où on sait et le peuple irakien paie aujourd’hui le prix de cette folie.

    Je ne défends pas l’Occident. Mais en politique, il faut toujours choisir le moindre mal et passer des alliances tactiques afin d’atteindre l’objectif principal.

    Cordialement




    0
  • Ait Mohand Ouwidir
    19 mars 2011 at 21 h 32 min -

    @Adel

    Trés bien dit !




    0
  • ammisaid
    19 mars 2011 at 22 h 14 min -

    La libye sera obligée de payer un prix très cher pour sa liberté, son indépendance et sa dignité. Être dirigé par un homme et une famille aussi déglingués pendant quarante ans ne peut qu’aboutir à cette tragédie. Le peuple libyiens une fois libre doit tout reconstruire, il doit repartir de loin et remonter petit à petit. Les dégâts que ces aventuriers de la terreur ont provoqué dans nos coeurs, nos esprits et nos vies sont impossibles à estimer. Ils nous ont fait mal, mal et mal. Ils nous ont fait mal pour rien, gratuitement et pour longtemps. Ils ont joué avec nos rêves, nos valeurs et nos espoirs. Ils ont détruit le meilleur de nous: notre humanité. Pourquoi ? Pour l’argent, la gloire, la noblesse et la sécurité pour eux et leurs proches. Alors qu’au fond rien ne leur va. Ils ne méritent rien. Ils étaient nés pour vivre dans le néant et ils ont tué pour vivre dans la lumière, cette lumière qui finalement a montré leurs laideurs, leurs monstruosités et leurs ignorances. Leur départ n’enlevra rien à leurs peuples et à l’humanité entière. Ils doivent partir et tout moyen qui les fera partir sera une bénédiction pour la terre.
    « Celui qui défie le créateur sera obligé un jour ou l’autre de gouter à la puissance et à la force de sa colère « 




    0
  • RAMBO
    19 mars 2011 at 22 h 52 min -

    Ouf !,ça y est! c’est la guerre! A la demande du peuple libyen, l’opération de police de la « »communauté internationale » a commencé. . Romandie/News . ALERTE – Première vague de 110 missiles de croisière sur la Libye WASHINGTON – Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont lancé samedi une première vague d’environ 110 missiles de croisière Tomahawk sur la Libye, a annoncé l’amiral américain William Gortney lors d’un point presse. . (©AFP / 19 mars 2011 21h29)
    Libye: des missiles américains frappent des installations libyennes . Les Etats-Unis ont frappé samedi des sites anti-aériens libyens à l’aide de missiles de croisière Tomahawk pour faciliter la mise en oeuvre de la zone d’exclusion aérienne par les forces de la coalition. Barack Obama a annoncé samedi avoir donné le feu vert .

    AFP
    20H30 – FORTES EXPLOSIONS A L’EST DE TRIPOLI, DES BOULES DE FEU VUES A L’HORIZON, selon des témoins

    20H21 – Objectif: la chute de Kadhafi – « Nous allons aider le peuple libyen à se libérer » du colonel Kadhafi, promet Alain Juppé, même si cela n’est pas explicitement prévu par la résolution 1973 du Conseil de sécurité.




    0
  • Nadjib Achour
    20 mars 2011 at 1 h 38 min -

    Salam/bonsoir
    A Adel
    Vous sous-estimez les occidentaux et vous vous trompez sur leur intentions, vous pensez qu’ils vont intervenir pour faire plaisir au peuple Libyen, ce n’est nullement le cas. Ils vont s’emparer des ressources libyennes et donner un coup de frein à l’élan révolutionnaire qui s’était emparé du monde arabe. Ils ont ainsi donné le baiser de la mort à l’insurrection libyenne qui désormais a un parrainage occidentalo-sioniste. Leur intervention sera catastrophique pour le développement des révolutions en cours en Egypte et en Tunisie, qui vont être sérieusement menacés, le camp réactionnaire pro-occidental se sentira revigorée par cette intervention. Et cela aura à coup sur des répercussions très négatives en Algérie.
    Vous évoquez le cas de l’Irak, vous oubliez la fameuse Intifada de 1991, les shiites se soulevèrent contre le régime de Saddam Hussein, mais comme les occidentaux craignaient une contagion révolutionnaire iranienne, ils laissèrent les insurgés se faire massacrer. Saddam Hussein alors ne contrôlait plus que 3 provinces sur 18, avant de tout reconquérir.
    Le moindre mal n’est pas dans le choix de l’Occident comme parrain, ou comme soutien, et ce moindre mal que vous évoquez n’a jamais été bénéfique pour les peuples anciennement colonisés. Vous avez évoqué plus haut le cas algérien, mais dans les années 90, Abdel Qader Hachani, Hocine Aït Ahmed et Abdel Hamid Mehri ont-ils fait appel à l’Occident pour les aider dans leur combat politique, ont-ils demandé une intervention des casques bleus ou autres ?
    S’il faut compter sur l’Occident, pourquoi ne pas demander à la France de revenir en Algérie ?




    0
  • OrO
    20 mars 2011 at 10 h 02 min -

    @Adel
    En effet,il faut hiérarchiser les dangers par ordre de gravité.Dans le cas de la Libye,les deux dangers les plus graves sont 1)la perte de sa souveraineté induite par l’immixion du Conseil de Sécurité dans ses affaires.Comme je l’ai dit précédemment,tous les pays qui ont été soumis à la tutelle du CS n’en sont jamais sortis(Iraq,Afghanistan,Liban),2)la partition.C’est exactement ce vers quoi semble nous mener l’intervention occidentale.
    Et puis,il y a un autre danger qui n’est pas propre à la Libye,mais régional:une telle intervention constitue un précédent qui servira de justificatif moral pour de futures interventions dans d’autres pays de la région.Le quotidien Al Quds Al Arabi a émis hier l’hypothèse que l’intervention en Libye constituerait une « répétition générale » pour une opération similaire en Syrie au cas où le peuple syrien appelerait « à l’aide »,et là,l’objectif sera bien sûr la mise en place d’un régime beaucoup plus docile à l’égard d’Israel.
    Quant « aux amis du peuple libyen dans le monde arabe et musulman » et ce qu’ils ont fait pour aider le peuple libyen,j’ai bien peur qu’il n’en ont pas les moyens.Les raisons?elles sont nombreuses,mais parmi les plus importantes sans doute figure le refus de l’occident de l’émergence de toute force armée arabe qui contesterait sa suprématie en Méditerranée et qui résoudrait les problèmes internes du monde Arabe sans intervention étrangère.




    0
  • Nora
    20 mars 2011 at 10 h 20 min -

    C’est incroyable que le peuple Lybien et certains pays arabes aient permis les bombardements étrangers. La france a ouvert le feu sur un pays nord africain un 19 mars,pur hazard ou choix délibéré de la france?Les occidentaux ont laissé pourir la situation et meme aidé Kaddafi dans sa folie meurtrière.Que fait le gouvernement Algérien pour la sécurité de la nation Algérienne,un echec de plus,et démonstration de son incapacité à appréhender les changements historiques à venir.vivement le changement!vivve l’Algérie libre et démocratique.




    0
  • DISSIDENT VOICE.
    20 mars 2011 at 11 h 28 min -

    Libye. Il faut sauver le soldat Hydrocarbure.

    Une impressionnante armada s’apprête à fondre sur la Libye.
    Il est rare que l’occident déploie une telle puissance pour la seule sauvegarde de vies humaines.

    Il ne le fit pas quand Pinochet saignait son peuple, quand des militaires l’écrabouillèrent au Brésil, en Argentine, au Guatemala, ou pour épargner au peuple palestinien des bombardements qui tuent surtout des civils, etc.

    Il ne le fait pas pour éradiquer l’esclavage des émirats arabes, pour débarrasser le Maroc d’un dictateur couronné, pour faire émerger un début de droits des femmes en Arabie-Saoudite.

    Sans nous, la Tunisie et l’Egypte ont renversé les dictatures que nous avions financées et armées.
    Moammar Kadhafi vaincu comme Saddam Hussein, la Libye va découvrir les charmes d’une démocratie paisible à l’irakienne, sans pillage de ses richesses naturelles par les libérateurs.

    Théophraste R. (pacifiste bêlant) . 19 mars 2011
    http://www.legrandsoir.info/L-hypocrisie-et-la-trahison-de-l-ONU-le-cas-de-la-Libye-Dissident-Voice.html#forum67729




    0
  • A LA HUNE
    20 mars 2011 at 12 h 46 min -

    Romandie News

    Libye: l’aide italienne crée des tensions dans le gouvernement de Berlusconi

    ROME – La participation de l’Italie, qui a offert ses bases aériennes dans le cadre des opérations contre le régime de Mouammar Kadhafi, crée de fortes tensions dans le gouvernement de Silvio Berlusconi, a indiqué dimanche la presse italienne.

    Umberto Bossi, chef de la Ligue du Nord, le parti anti-immigrés indispensable à la survie de la coalition gouvernementale de M. Berlusconi, s’est ainsi exprimé contre les raids en Libye, selon des propos rapporté par plusieurs médias.

    « Je pense que que la position la plus équilibrée est celle de l’Allemagne. Il valait mieux être plus prudent », a-t-il déclaré, ajoutant: « On ne comprend pas bien ce qu’est la +no-fly zone+ (…) mais les Français sont partis au pied levé et nous risquons de perdre pétrole et gaz ».

    « Silvio se trompe, avec les bombardements des millions d’immigrés viendront en Italie », s’est-il encore inquiété.

    Romandie News
    ALERTE – Une base aérienne libyenne bombardée par des avions furtifs américains
    WASHINGTON – Trois bombardiers furtifs B-2 américains ont mené un raid contre une importante base aérienne libyenne, larguant 40 bombes, a rapporté dimanche la télévision CBS News.
    (©AFP / 20 mars 2011 11h30)




    0
  • Nadjib Achour
    20 mars 2011 at 19 h 36 min -

    Salam/bonsoir
    A Adel
    Vous sous-estimez les occidentaux et vous vous trompez sur leur intentions, vous pensez qu’ils vont intervenir pour faire plaisir au peuple Libyen, ce n’est nullement le cas. Ils vont s’emparer des ressources libyennes et donner un coup de frein à l’élan révolutionnaire qui s’était emparé du monde arabe. Ils ont ainsi donné le baiser de la mort à l’insurrection libyenne qui désormais a un parrainage occidentalo-sioniste. Leur intervention sera catastrophique pour le développement des révolutions en cours en Egypte et en Tunisie, qui vont être sérieusement menacés, le camp réactionnaire pro-occidental se sentira revigorée par cette intervention. Et cela aura à coup sur des répercussions très négatives en Algérie.
    Vous évoquez le cas de l’Irak, vous oubliez la fameuse Intifada de 1991, les shiites se soulevèrent contre le régime de Saddam Hussein, mais comme les occidentaux craignaient une contagion révolutionnaire iranienne, ils laissèrent les insurgés se faire massacrer. Saddam Hussein alors ne contrôlait plus que 3 provinces sur 18, avant de tout reconquérir.
    Le moindre mal n’est pas dans le choix de l’Occident comme parrain, ou comme soutien, et ce moindre mal que vous évoquez n’a jamais été bénéfique pour les peuples anciennement colonisés. Vous avez évoqué plus haut le cas algérien, mais dans les années 90, Abdel Qader Hachani, Hocine Aït Ahmed et Abdel Hamid Mehri ont-ils fait appel à l’Occident pour les aider dans leur combat politique, ont-ils demandé une intervention des casques bleus ou autres ?
    S’il faut compter sur l’Occident, pourquoi ne pas demander à la France de revenir en Algérie ?




    0
  • amel1
    21 mars 2011 at 9 h 18 min -

    salam,
    @ mes frères,
    Les Lybiens eux ont osé relever la tête devant ce tyran
    ce don Quichotte mhalwess arab qui personnelement me fait honte!Le peuple lybien était en détresse il ne faut pas l’oublier, personne à ce moment, face aux massacres des populations n’a ouvert son bec y compris nous les peuples du Maghreb donneurs de leçons!pire nos officiels ont tout fait pour le maintenir car la fin de ce Bahloul signifierait la leur! Alors que maintenant la communauté international s’en mêle c’est les levées de boucliers! zaama kaadalna qach nif!loukan jina n’ssa ou rjal wallah ma yahakmou fina had les Dictateurs!
    et rappelez-vous c’est toujours avec leurs boulitiques que le colonialisme arrive ,donc si nous voulons réellement aider les Lybiens aidons-nous nous même en chassant toutes ces dictatures avant que ça ne devienne trop tard et sans intervention étrangère!




    0
  • Andalousya
    21 mars 2011 at 20 h 21 min -

    Essalam aleykoum

    extrait:
    Omar Mazri : La Libye et BHL le filousophiste

    لاإله إلاالله والشهيد حبيب الله

    Ce n’est pas ce que raconte Bernard Henri Lévy dans le JDD (journal du Dimanche 06 Mars 2011) : « La révolution libyenne appartient aux Libyens », ont répété tous mes interlocuteurs (libyens). Mais tous savent, en même temps, que Kadhafi est beaucoup plus coriace, redoutable et suicidaire que Moubarak et Ben Ali. Tous savent qu’il n’y a pas, ici, de véritable armée formant l’épine dorsale du régime, et capable, comme en Égypte et en Tunisie, de le pousser vers la sortie. Et tous, donc, s’accordent sur ces prières simples mais vitales: sans elles, sans ces interventions musclées qu’applaudiront, sans aucun doute, les foules immenses qui se relaient sur la corniche de Benghazi, la révolution libyenne vivra sous la menace d’un fou qui n’a plus rien à perdre et qui, tôt ou tard, fera tout pour engloutir la Libye avec lui.

    Nous sommes donc invités par un filousophiste pyromane à donner crédit à l’intervention militaire en Libye pour sauver le peuple « non islamiste » de Libye de Néron l’érotomaniaque. Il ajoute donc une couche sur l’humanitaire humaniste qui ne sert à rien devant l’humanitaire militaire nécessaire comme il l’a fait sur les radios et télévisions françaises : « Les insurgés « ne sont pas des islamistes » – « ils sont « menacés de mort par un dingue » – « Il n’est « pas envisageable de laisser les gens vivre face à la menace permanente des avions de Kadhafi et de ses mercenaires » – « le gouvernement provisoire de la Libye libre demande aux Occidentaux de neutraliser les engins de mort de Mouammar Kadhafi qui bombardent les villes libyennes aux mains des rebelles. »

    Il semble être le seul à ne pas entendre les Allah Akbar des Moudjahiddines libyens mais en réalité il les a bien entendu et ils s’empressent de les faire taire en volant leur révolution, leur Sahwa et leurs martyrs car lui et les siens voient ce que les musulmans encore endormis ne voient pas : la fin des accords de Sykes Picot démembrant ce qui restait de l’empire ottoman après que les colonisations des 18ème et 19ème siècle ont fragmenté le monde musulman en fragments de frontières et en isolats de Wahn, en ilotismes de communautés misérables, inconséquentes, insignifiantes, insensées et inconsistantes comme le Ghouta essayl ( les débris et les ordures emportés par les rigoles vers les égouts de l’histoire).

    L’élu de retour, sur de ses soutiens et de la justesse de sa position éradicatrice, proclame au micro d’Europe 1 ce Jeudi soir 10 Mars qu’il a effectivement « suggéré » au Président Sarkozy de recevoir le conseil de transition libyen.

    Détenteur des commandements divins et prescripteurs d’opinions des gouvernants français son rôle dans le cafouillage de la révolution libyenne doit être souligné comme mesure préventive à partir de sa capacité de nuisance sur deux événements majeurs dans l’histoire moderne des peuples musulmans trop occupés à diverger sur le Fiqh des menstrues et des ablutions après le coït pour voir le monde dans sa dimension réelle et dramatique. Le premier événement est son intervention auprès du Président Mitterrand pour le convaincre de l’envoyer comme émissaire auprès du président bosniaque Alija Izetbegovic et enfin convaincre les deux présidents à se rencontrer. En apparence c’est suspect quand on connait « l’islamisme » de Alija Izetbegovic. C’est encore plus suspect quand BHL devient l’apologue, l’idéologue, l’intellectuel organique de la cause bosniaque allant jusqu’à écrire un livre bien médiatisé et bien vendu « Le Lys et la cendre, journal d’un écrivain en temps de guerre en Bosnie, Grasset, 1996 », à produire ou à réaliser un documentaire pour la télévision « Un jour dans la mort de Sarajevo, 1992 » et un documentaire pour le cinéma « Bosna !, 1994 » sans oublier les articles et les conférences. C’est d’autant plus suspect que la cause qu’il défendait était représentée par un homme Alija Izetbegovic que l’idéologie et la Shoah séparaient puisque Alija Izetbegovic, comme d’autres intellectuels musulmans, lors de la seconde guerre mondiale, se rangèrent derrière l’armée allemande contre les britanniques et les français considérés du point de vue idéologique et religieux comme colonisateurs et comme éradicateurs de l’empire musulman ottoman dont la Bosnie se réclame héritière.

    Malgré cette barrière idéologique, ce fossé historique et ce clivage religieux Bernard Henri Levy se montra tellement zélé qu’il se présenta, sous la liste « Sarajevo », aux élections européennes de 1994 et qu’il organisa la promotion politique et médiatique en France et en Europe de Alija Izetbegovic qu’il présenta comme un modèle républicain qu’il faut opposer aux Serbes nationalistes et génocidaires. J’ai eu la chance de suivre, de loin, mais d’une manière assidue et attentive les événements en ex Yougoslavie. Je ne vais pas me prononcer sur l’histoire de la Yougoslavie et sur l’œuvre de Tito mais juste pointer du doigt trois faits marquants l’histoire.

    Le premier est le travail de prise en charge médiatique et politique de Alija Izetbegovic qui s’est trouvé détourné du travail auquel il a consacré des années de sa vie : passer de l’exigence de la reconnaissance musulmane à faire face à l’éclatement de la Yougoslavie et aux conflits ethniques fomentés par l’Europe latino germanique et l’Europe slave, par la guerre froide et le refus d’une présence musulmane autonome et forte en Europe. Face à l’écrasement des Musulmans bosniaques Alija Izetbegovic a mobilisé les bosniaques a mener une résistance populaire armée. Le second est l’embargo qui a été imposé sur les armes à destination des bosniaques les conduisant à l’éradication. Dans cette situation Alija Izetbegovic a approuvé et appuyé la résistance armée qui a pu s’équiper en hommes, en armement et à prendre des positions stratégiques en repoussant les Serbes et les Croates. Devenu grâce à BHL le De gaule Bosniaque, le représentant de l’Islam modéré, le Massoud de la Bosnie Alija Izetbegovic un homme de talent sur le plan de la pensée musulman s’est révélé un piètre politicien, une marionnette aux mains des américains sans le savoir.

    Le troisième fait est que durant le flirt entre BHL le Juif Français et Ali le Musulman Bosniaque apparait le véritable larron artisan du démantèlement de la Yougoslavie, du désarmement de la Bosnie, du bombardement de la Yougoslavie puis de l’invasion de l’Irak et de l’Afghanistan : Richard Perle, ancien secrétaire adjoint de la Défense de Ronald Reagan l’un des chantres de l’idéologie néoconservatrice aux États-Unis, partisan du choc des civilisations et de la fin de l’histoire en faveur de l’hégémonie totale et définitive des USA.

    Pour bien comprendre la répartition des rôles dans la lutte idéologique que l’impérialisme et l’Occident mènent avec une main de maestro car ils utilisent toutes leurs intelligences en synergie et dans une même orientation idéologique il faut voir le travail de l’autre intellectuel ou plus exactement l’autre face de la même monnaie et l’autre mécanisme de la même supercherie : Alain Finkielkraut. Ce dernier sera le fervent défenseur des Croates et de la Croatie non pas dans la vision nationaliste et séparatiste de BHL mais dans une vision qui donne l’apparence de la contradiction en optant pour une Bosnie pluriethnique et démocratique. Alain Finkielkraut moins prolifique que BHL va quand même écrire un livre en faveur des Croates « Alain Finkielkraut, Comment peut-on être croate ? Gallimard ». Il est moins prolifique mais il bénéficie de la même armada médiatique et de la même force communicationnelle pour façonner les opinions et influencer les décideurs.

    Le trio Bernard Henri Levy, Alain Finkielkraut et Richard Perle ont conduit le chaos ethnique en Yougoslavie, le démembrement de la Yougoslavie, son bombardement par l’OTAN, l’institutionnalisation de l’ingérence de l’OTAN à la place de l’ONU, la liquidation de la question musulmane en Bosnie et la livraison des volontaires arabes qui ont rejoint la Bosnie aux prisons et à la torture de leurs pays d’origine et ceux de l’Europe et des États-Unis sous les motifs de la lutte anti terroristes. Personne dans le monde arabe ne parle de ces jeunes qui ont perdu épouses bosniaques et enfants et qui se trouvent apatrides jetés dans des prisons secrètes alors que leur courage aurait du les mener à retourner dans leur pays comme héros sinon comme instructeur ou membre de corps d’élites dans les armées de leur pays d’origine. La compétence de nuisance des spécialistes de la lutte idéologique dépasse l’imagination de ceux qui ne croient pas à cette lutte ou ne la voient pas par insouciance ou par manque de vocation :

    {Et Nous Fîmes croître pour la Géhenne beaucoup de djinns et d’humains : ils ont des cœurs avec lesquels ils ne comprennent pas, ils ont des yeux avec lesquels ils ne voient pas, et ils ont des oreilles avec lesquelles ils n’entendent pas. Ceux-là sont comme le bétail, ils sont même plus fourvoyés. Ceux-là sont les inattentifs.} Al A’âraf 179

    Nos amis sont non seulement partisans du choc des civilisations et de la suprématie du monde judéo chrétien mais partisans du choc des Musulmans entre eux, de la lutte fratricide entre fondamentalistes ou islamistes et modérés ou ouverts. Pour les islamistes il n’y a qu’une seule option comme en Palestine : les occuper, les vaincre militairement et les éradiquer. Pour les autres il faut les flatter, gagner leur cœur et leur donner les moyens de triompher des autres. Dans un cas comme dans l’autre il faut que les Musulmans s’entretuent pour le compte des autres ou pour n’importe quel prétexte car idéologiquement tant qu’ils font la guéguerre ils n’ont ni le temps, ni l’intelligence ni les moyens de construire leur union, leur fraternité, leur liberté, leur démocratie, leur progrès et la libération de la Palestine occupée…

    Si cela ne signifie pas à ce palmarès il faut rappeler que BHL, par sa forte médiatisation, a permis de faire connaitre Massoud aux français et ainsi à travers une interview Bidon il a participé à fabriquer un personnage mythique alors que nous les Musulmans qui avions suivi la résistance afghane contre l’Union soviétique nous savions deux choses. La première est que Qalbou Eddine Hekmatyar était le véritable chef de la résistance que l’Occident a décidé sur injonction des États-Unis de présenter comme fanatique extrémiste inacceptable pour gouverner l’Afghanistan libéré. La seconde est que la guerre aurait du finir plus tôt épargnant l’effondrement de l’Union soviétique et l’arrivée des Talibans. En effet des savants musulmans ont joué les intermédiaires entre Hekmatyar et le général Lebed pour trouver une issue rapide au conflit qui préserve la vie des hommes et sauvegarde les intérêts soviétiques en Afghanistan tout en donnant une sortie honorable à l’armée rouge. Les monarchies du Golfe qui finançaient et équipaient les Moudjahiddines, pour le compte des américains, ont réussi à torpiller les négociations d’un cessez le feu, un retrait soviétique puis d’une paix suivie d’une coopération mutuelle. BHL a joué la carte de Massoud en France et a failli convaincre le Président Chirac d’engager des troupes françaises en Irak puis en Afghanistan. Il faut juste taper le nom Bernard Henri Levy pour voir sa manifestation haineuse contre les Arabes de France, contre la résistance libanaise, contre l’Iran, contre l’Islam…

    Si on veut avoir le détails de ses impostures, de ses falsifications et de son rôle obscur voici un dossier complet que le Monde Diplomatique lui a consacré :

    http://www.monde-diplomatique.fr/dossier/BHL

    On peut trouver un joli titre qui rappelle des souvenirs douloureux et ineffaçables de la mémoire des Algériens : « Les généraux d’Alger préfèrent un reportage de BHL à une enquête internationale » de Nicolas Beau dont voici un extrait :

    Les 11 et 12 janvier, L’Authentique, le quotidien contrôlé par le général Betchine, conseiller spécial de Zeroual pour les questions de sécurité et ancien patron de la Sécurité militaire, a publié de larges extraits des papiers de BHL dans Le Monde. « Un pavé dans la mare », a estimé ce grand journal indépendant : « Bernard-Henry Lévy est venu en Algérie. Il a vu et il a probablement vaincu cette obscène question qui obsède de nombreux intellectuels, journalistes et hommes politiques occidentaux qui ajoutent à l’horreur des massacres génocidaires une confusion insupportable sur les auteurs des crimes. »

    — BHL : « Chérif Rahmani, ministre gouverneur d’Alger (…), est ouvert. Brillant. Il est typique (…) de la nouvelle génération de “quadras” qui arrivent aux affaires et poussent vers la porte les caciques discrédités du FLN. »
    Faux. Enfant chéri du régime actuel, Rahmani est d’abord le neveu du colonel Bencherif, le patron de la gendarmerie sous Boumediene. Dès les années 80, sous la présidence de Chadli, ce « quadra », qui est en fait largement quinquagénaire, fut secrétaire général du ministère de l’Intérieur, trois fois ministre des Travaux publics, de la Jeunesse, de l’Équipement, et plusieurs fois wali (préfet) à Tébessa (le fief de son oncle), puis à Alger.

    On peut trouver dans ce dossier ce genre d’ineptie que l’histoire dément :

    « Les talibans n’ont pas été seulement vaincus. Ils l’ont été sans combattre. Ils l’ont été piteusement, sans même un baroud d’honneur. Et l’image de ces combattants défaits, que, de Damas à Tunis, la rue arabe avait auréolés de tous les prestiges, l’image de ces Saladins qui étaient censés mettre l’Amérique à genoux et qui, au premier coup de feu, ont détalé comme des poulets, n’a pu que stupéfier ceux qui se reconnaissaient en eux. Bernard-Henri Lévy, Le Monde, 21 décembre 2001.

    Ceci dit je reviens à ma perplexité sur le comportement des Arabes en général et des Libyens en particulier et je me pose la question : savons-nous réellement ce que nous voulons ?

    Quelle est la conclusion à faire sur l’intervention de BHL en Libye qui semble, prendre de vitesse le Ministre des Affaires Étrangères Alain Juppé ?

    Que penser de la déclaration de Ali Essaoui le représentant du Conseil national de Transition après la rencontre avec Sarkozy : « Sur la base de cette reconnaissance, nous allons ouvrir une représentation diplomatique, donc notre ambassade à Paris, et un ambassadeur de France sera envoyé à Benghazi » – « il sera installé de façon transitoire à Benghazi, avant de retourner à Tripoli ». Que penser de l’harmonie des vues avec Bernard-Henri Lévy, présent lors de cet entretien, qui a précisé que « L’ambassade de France en Libye serait transférée de Tripoli à Benghazi » Que penser de la suprise de BHL qui voit des failles diplomatiques et des opportunités d’éclatement de la Libye que lui accorde le CNT : « Les émissaires ont été surpris de la clarté de la position française ».

    Plus claire que cette confusion on devient aveugle. La clareté aurait voulu la suspension provisoire de l’ambassade française à Tripoli et l’ouverture d’un consulat à Benghazi. Le consulat pourrait être élevé au rang de Consulat général et confié à l’ex Ambassadeur qui garderait les mêmes prérogatives avec de nouvelles missions. Al Faham yafham…

    Il faut visiter le site de BHL et se poser les mêmes questions que lui en utilisant une loupe gorssissante sur certaines visées pour voir l’avenir yougoslave de la Libye :

    « Que pouvons-nous faire pour la jeune révolution libyenne? C’est la question que le monde se pose à propos de celle des révolutions arabes qui a, d’ores et déjà, fait l’objet de la répression la plus sauvage – et ce n’est, hélas, pas fini. Alors, j’ai posé la question à Tobrouk, la première ville de la Libye libre quand on arrive, par la route, depuis l’Égypte…Je l’ai posée à Benghazi, capitale de la Libye libre, aux membres du Conseil national de transition qui m’ont fait l’honneur d’assister à l’un de leurs conseils et d’y prendre la parole…insistent sur le fait qu’il ne saurait y avoir, à terme, et à leurs yeux, d’autre solution qu’unitaire pour une Libye solidaire entres ses trois immenses provinces de la Cyrénaïque, de la Tripolitaine et du Fezzan. »

    Il faut souligner que si, nous, les Musulmans, nous avons toujours cette tendance à réagir d’une manière impulsive et compulsive qui nous pousse au sauve qui peut social nos vis-à-vis ont la culture de réagir d’une manière prospective sinon proactive et d’anticiper pour proposer, contenir, orienter ou faire de la diversion pour nous empêcher de nous concentrer sur l’essentiel et pour nous confiner à voir l’avenir brouillardeux sans instrument de navigation ni cap ni carte …

    BHL a de longs jours de gloire devant lui à moins que les Arabes retrouvent leur gloire, mais pour cela il faudrait qu’ils retrouvent leur chemin s’ils ne veulent pas connaitre l’éclatement de la Yougoslavie, l’invasion de l’Irak, le déraillement de la question palestinienne et tant d’autres errances :

    {Il dit : « Est-ce que vous échangez ce qui est meilleur contre ce qui est moindre ? Descendez à l’une de ces cités où vous aurez, certes, ce que vous avez demandé ». Et l’humiliation et la misère leur furent imposées, et ils encoururent une colère d’Allah.} Al Baqarah 69

    Je n’ai pas oublié que dès mon premier article, au début de la révolution libyenne, j’ai montré l’urgence de créer un organe central de défense, de représentation ou de gestion de la révolution et de gouvernance transitoire pour conserver l’harmonie et la cohésion en interne et obtenir la reconnaissance exterieure pour disposer de moyens diplomatiques, médiatiques et logistiques facilitant la victoire décisive. J’avais aussi montré que l’euphorie doit céder la place à une unité d’orientation idéologique pour que la liberté revendiquée ait un contenu et un sens civilisationnelle et institutionnel. Je ne pensais pas voir BHL faire son apparition comme un vautour et j’ai peur de voir le jeu de contradiction se mettre en place pour souffler le chaud et le froid sur la révolution et lui enlever son caractère populaire et spontannée. La jeunesse libyenne courageuse qui va au péril de sa vie affronter les Katàib de Kadhaffi en chantant ne mérite pas d’être dépossédée de sa victoire. Je ne suis pas maccabre ni morbide mais un peuple qui cherche le martyr ou la victoire ne peut contenir sa colère si la bataille décisive revient à d’autre ou si des scissions idéologiques apparaissent entre modérés et fanatiques ou si des arangements se font au profit des concessions de pétrole.

    L’Occident n’a que trois préoccupations, une fois la révolution arabe intedite dépassée, conserver le contrôle géostratégique d’un monde arabe fragmenté sans perspective d’unification, maintenir la pression idéologique pour qu’il n’y ait pas de solution islamique, conserver la suprématie sur les approvisionnements en hydrocarbures, utiliser les populations et les comunautés comme rempart contre l’emmigration rendue obligatoire par la prospérité d’un côté et la paupérisation de l’autre, continuer la lutte anti terroriste sans fondement juridique. Je ne porte pas un jugement sur les élites lybiennes mais je me donne le droit moral et religieux d’exprimer mes craintes. Nous ne sommes qu’au début du processus. Le processus le plus complexe est à venir et sa nature dépend des premiers pas.

    {Prenez garde}

    Dans ces moments confus et douloureux il me vient à l’esprit les paroles de la mère de Bou’abid le dernier émir de l’Andalousie :  » O mon fils pourquoi pleure-tu comme une femme ce que tu n’as pas su défendre comme un homme ». C’est l’image de la Ligue arabe et des pays du Golfe qui non seulement laissent le soin aux sionistes et aux impérialistes de décider du sort des peuples arabes mais leur apportent la couverture diplomatique, financière, polityique et médiatique pour démembrer un pays tel que la Libye:

    {Et ceux qui violent l’engagement d’Allah après l’avoir conclu, rompant ce qu’Allah A Commandé de maintenir, et corrompent de par la terre, ceux-là auront la malédiction et auront la pire des demeures.} Ar Ra’âd 25

    Il est vrai que vivre à l’abri sous un toit n’est pas comme vivre sous les bombardements d’un fou mais cela ne nous empêche pas de pousser le raisonnement jusqu’à ses limites : Les libyens qui cherchent l’intervention étrangère ou qui semblent pris de panique devant la réaction de Kadhafi auraient du prévoir toutes les conséquences et toutes les préparations avant de se lancer dans une révolution armée avec juste de l’enthousiasme. Les élites qui parlent au nom du peuple doivent se mettre au service et au niveau de ce peuple qui s’est inscrit dans le martyr et non dans la profanation de sa révolution :

    {Et ces jours, Nous les Alternons parmi les Hommes, afin qu’Allah Voit ceux qui devinrent croyants, qu’Il Prenne des témoins d’entre vous – Allah n’Aime point les injustes – et pour qu’Il Purifie ceux qui devinrent croyants, et qu’Il Anéantisse les mécréants. Ou bien pensiez-vous entrer au Paradis sans qu’Allah ne Voie ceux qui ont lutté d’entre vous et sans Voir les persévérants ? Vous souhaitiez la mort, en fait, avant de la rencontrer, mais vous l’avez vue tandis que vous regardiez. Et Mohammad n’est autre qu’un Messager : nombre de Messagers passèrent avant lui. S’il meurt ou s’il est tué, retourneriez-vous sur vos pas ? Celui qui retourne sur ses pas ne nuira en rien à Allah, et Allah Récompensera les reconnaissants. Il n’appartient à personne de mourir sauf avec le Vouloir d’Allah. C’est une chose prédéterminée. Celui qui veut la rétribution du monde, Nous lui en Donnons, et celui qui veut la rétribution de la vie Future, Nous lui en Donnons. Et Nous Récompenserons les reconnaissants. Et combien de Prophètes (il y eut) avec lesquels combattirent un grand nombre de disciples sans jamais perdre courage de ce qui les atteint, pour la cause d’Allah, et sans jamais fléchir ou céder. Allah Aime les persévérants. Et leur parole n’était autre qu’ils dirent : « Notre Seigneur, Absous nos péchés et notre abus dans nos affaires, Affermis nos pas et Fais-nous triompher des gens mécréants ».} Al ‘Imrane 140

    Une fois de plus je dois réitérer mon soutien à la révolution libyenne et mon amour à mes frères libyens. Je me suis permis de faire une analyse qui peut sembler une atteinte à l’honorabilité des intentions du CNT. Je n’ai pas ce droit et je n’autorise pas d’autres à me faire dire ce que je n’ai pas dit. J’ai exprimé des craintes, celle d’un homme blessé par le Wahn qui nous habite tous, moi compris, et par l’impuissance de voir Makr (la ruse) des perfides nous conduire vers des impasses car ils disposent des cartes, des plans et des appareils de vision nocture sur un terrain qu’ils ont miné depuis des siècles et qu’ils continuent de miner. Dans cet ordre d’idées si l’opposition libyenne à l’étranger dispose d’arguments authentiques et convaincants contre la Syrie et l’Algérie ils doivent s’empresser de les dévoiler et de ne pas laisser le doute s’installer. Nous avons montré le parcours et l’expérience de BHL, nous connaissons les régimes syriens et algériens et en aucun cas le refus de la Syrie et de l’Algérie à refuser l’intervention étrangère ne doit être mis uniquement sur le compte de leur soutien inconditionnel à Kadhafi : La justice et l’équité doivent être plus forts que la haine. En ce qui me concerne je continue d’exprimer mes réserves sur le recours à l’ingérence étrangère. L’expérience bosniaque, afghane et irakienne et le rôle joué par BHL confirme ce refus. La Sunna mohammadienne en a fixé la normes prohibitive :

    Le Messager d’Allah (saws) sortit en expédition pour la bataille d’Ohoud et en arrivant au col Al-Wadâ` il regarda derrière lui et il vit un bel escadron. Il demanda (saws) : « Qui sont ceux-ci ? » On répondit : « C’est `Abdallah ibn ‘Obbay ibn Saloul et ses compagnons parmi les Juifs ils sont les alliés de `Abdallah ibn Sallâm. Le Prophète (saws) demanda : « Ont-ils embrassé l’Islam ? » On répondit : « Non, ils n’ont pas changé leur religion. Le Prophète répondit : « Dites-leur de revenir en arrière. En vérité, nous ne cherchons pas l’aide des polythéistes contre d’autres polythéistes. »
    A ce moment là de l’Islam naissant et faisant face à la coalition de toutes les tribus arabes paiennes, juives et chrétiennes, Mohamed et ses compagnons avaient Médine pour capitale avec 20 mille habitants entourés par 200 millions de païens autour de l’Arabie. Non seulement Médine n’a pas sollicité les arabes et les juifs ou les romains et les perses mais avant la mort du Prophète elle a mené deux expéditions sous la conduite du Prophète copntre les Byzanthins qui sont entrés sur les terres arabes pour intimider les Musulmans. Nous ne sommes pas en phase de révolution, elle a déja été menée par Mohamed (saws) mais en phase de Sahwa : l’éveil islamique qui annonce la renaissance de la civilisation musulmane. Nos comportements doivent être conformes à Mohamed (saws) et aux trois générations successives (salaf assalah) : commercer, dialoguer, échanger des avantages oui. Etablir des alliances stratégiques ou des arrangements qui risquent de mettre en péril notre existence et notre projet civilisationnel : non!
    Les libyens, poussés au Jihad armé, n’ont pas d’autre solution que s’organiser et s’équiper. Les images qui viennent de Libye montrent un héroïsme et une bravoure digne des compagnons ou du moins de la génération des grans résistants et des grands libérateurs. A la foi et à la détermination on doit voir apparaitre des chefs que le terrain aura imposé et qui vont conduire les batailles historiques à venir. Pour l’instant, malgré la force de frappe des troupes de Khadhafi, les jeunes Moujahiddine résistent vaillamment et ils sont dans leur élément : le désert. Kadhafi commence à souffrir du manque d’approvisionnement pour l’acheminement de ses chars et de son artillerie et sur ce plan des arrières les jeunes peuvent lui faire une hémorragie dans ses convois et ses bases arrières en attendant que leur arrivent des missiles sol air contre les hélicoptères et l’aviation. L’embusace et le coup de main sur les convois de ravitaillement et les bases arrières en plus du repli/pénétration tactique sur les villes portuaires et les raffineries doivent faire mal à une armée qui doit se déployer sur des centaines de km en plein désert. Si des opérations de sabotage et de moussabiline se montent à Tripoli en parallèle à des manifestations de populations même sporadiques le régime finira par se fissurer et imploser à l’intérieur de Bab Al Azizia. J’ai l’intime conviction qu’avec la discipline, l’acquisition de systèmes d’armes et d’appareils de vision nocturnes ainsi que des choix stratégiques et tactiques judicieux combinant résistance populaire, guerilla et opérations militaires classiques le peuple sortira vainqueur sans le concours étranger. Ce dernier, quelque soit sa forme et dans le meilleur des cas, il entachera la victoire certaine et prochaine du peuple libyen qui sera obligé de payer un prix politique, économique, géostratégique et idéologique pour l’intervention militaire.

    Il est vrai que nous trouvons des analystes qui décrivent ce qui se passent en Libye comme une contre révolution contre Kadhafi rejoignant les analyses de Kadhafi mais nous ne devons pas perdre de vue que ceux qui font l’opinion, démembrent les pays musulmans, profanent leurs révolutions ont trois compétences partagées : la compétence de dissimulation, la compétence de nuisance et la compétence de brouiller les cartes en menant une lutte idéologique contre l’Islam en l’inféodant aux USA. Voici un article à lire avec beaucoup de précaution :
    Insurrection et intervention militaire: Tentative de coup d’État des États-Unis et de l’OTAN en Libye?

    par Michel Chossudovsky : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=23631




    0
  • Congrès du Changement Démocratique