Édition du
26 March 2017

Après un sit-in non-stop devant la Présidence Les enseignants contractuels ont eu gain de cause

Liberté

31 mars 2011

Les enseignants contractuels, qui tiennent des sit-in non-stop devant le siège de la présidence de la République depuis près d’une dizaine de jours, ont fini par obtenir gain de cause. Le ministre de l’éducation nationale, sur ordre de la présidence de la république, a décidé de les intégrer. “Nous avons été reçus dès 9h au département de tutelle par Boubekeur Benbouzid et ses conseillers. On nous a également donné à lire un document portant l’intégration des enseignants spécialisés signé par le Premier ministre”, indique Mokhtar Benamor, l’un des porte-parole des enseignants contractuels. La satisfaction n’est pas totale pour autant car pas moins de 40% des contractuels non spécialisés ne sont pas concernés par la régularisation. “Nous avons demandé, au début, l’intégration sans aucune condition. Mais le ministère de l’Éducation nationale a refusé. Il nous a garanti que des solutions seront apportées aux problèmes de cette catégorie”, a déploré
M. Benamor. Une autre réunion se tiendra demain entre les deux parties pour négocier ce point, selon Meriem Maârouf, l’une des représentantes de ces travailleurs.


Nombre de lectures : 1247
3 Commentaires sur cet article
  • kaci-la-merveille
    31 mars 2011 at 18 h 23 min -

    C’est bien pour les 60%, les 40% peuvent aller voir ailleurs qui s’y trouve?!!!!
    Bravo les négociations, et les négiciateurs, vous pouvez danser maintenant!!!!

    kaci la merveille

    NB: Le message ci-dessus n’a pas été du goût d’un certain grand et respectable démocrate,comme il se proclame, il n’a pas pu franchir les interstice large et généreux du filet de son certain blog.

    Il se revendique pourtant de la démocratie et, tenez vous bien sur vos siège, de la 2ème république algérienne SVP, comme si on ne s’etait pas assez délecté de la première!!!!!

    PS : paré pour la censure suivante par conséquent, qui dit mieux !!!




    0
  • Après un sit-in non-stop devant la Présidence Les enseignants contractuels ont eu gain de cause midipress
    1 avril 2011 at 11 h 13 min -

    […] ce point, selon Meriem Maârouf, l’une des représentantes de ces travailleurs.Lectures: ici pour lire l’article depuis sa source. Cette entrée a été publiée dans algerie. Vous […]




    0
  • linda
    4 avril 2011 at 17 h 30 min -

    Où êtes-vous, les représentants des enseignants contractuels.vous avez Dénoncée l’intégration sans conditions, mais Ben bouzid impose ses conditions.les enseignants contractuels qui ont rejoint leurs postes le Mois de Janvier 2011 et les autres qui ont commencé le mois de septembre 2010 sont tout les deux contractuels sur poste vacant.alors comment faire intégrer celui du mois de septembre et ne pas intégrer celui du moi de janvier.trouver vous ça juste
    je me présente a vous « meriem maarouf »et les autres représentants .j’éspèr que vous vous levez pour nos droit jusque a ce quelles soient obtenu.

    Y compris nos représentants, j’espère que vous vous levez pour nos droits jusqu’à ce qu’elle soit obtenue. Comment bien e




    0
  • Congrès du Changement Démocratique